Diplômes compatibles avec la VAE

Le niveau indiqué est celui que vous obtiendrez.

TP Technicien(ne) supérieur(e) en méthodes et exploitation logistique

Niveau obtenu : Bac +2 / DUT / BTS

Garant des dispositifs réglementaires et contractuels, le (la) technicien (ne) supérieur (e) en méthodes et exploitation logistique pilote tout ou partie des activités logistiques du site et participe à leur développement à travers l’élaboration et la mise en œuvre de solutions logistiques afin de garantir les niveaux de productivité, de rentabilité et de service visés.  

A partir des prévisions et des fluctuations du volume de l’activité, le (la) technicien (ne) supérieur (e) en méthodes et exploitation logistique dimensionne et planifie les moyens humains et matériels.  

Responsable opérationnel, il (elle) organise et supervise les opérations et analyse les performances de ses équipes, élabore et exploite des indicateurs logistiques pour le suivi de l’activité. Il (elle) manage les opérateurs logistiques.

 Il (elle) identifie et analyse les dysfonctionnements et les dérives de l’exploitation logistique. Il (elle) élabore et met en œuvre des solutions opérationnelles pour traiter les non-conformités et les situations à risques.

 Pour répondre aux besoins d’évolution et optimiser le fonctionnement de l’activité du site logistique, le (la) technicien (ne) supérieur (e) en méthodes et exploitation logistique réalise et argumente une étude de faisabilité technique et économique des solutions logistiques qu’il (elle) a identifiées. II (elle) définit et formalise un plan d’action pour déployer la solution retenue. Il (elle) élabore, communique et veille au respect des procédures de travail. Il (elle) aménage les zones logistiques et implante les produits en fonction des contraintes physiques et réglementaires.

 Il (elle) prend en compte et s’assure du respect des règles d’hygiène, de sécurité, de sûreté et de qualité, de la responsabilité sociétale de l’entreprise et des règles de développement durable.

 Le (la) technicien (ne) supérieur (e) en méthodes et exploitation logistique peut agir comme représentant (e) légal (e) de son entreprise.

 Selon la taille du site logistique ou des flux traités, il (elle) est responsable d’une unité logistique ou d’un service au sein de ce site.

Il (elle) est en contact permanent avec des interlocuteurs diversifiés de tous niveaux : chefs d’équipes, opérateurs, hiérarchie, fournisseurs, prestataires de service, transporteurs, clients, administrations, douanes, services internes de l’entreprise. Les échanges s’effectuent en dans une langue étrangère, principalement l’anglais, si nécessaire.

 Le (la) technicien (ne) supérieur (e) en méthodes et exploitation logistique exerce son emploi dans un entrepôt, une plate-forme, une unité de production ou un magasin de stockage.

 Les conditions d’exercice sont impactées par le mode d’organisation, le système de gestion informatisé des flux logistiques et le degré d’automatisation du site, la nature et les caractéristiques des marchandises, le cadre réglementaire et contractuel. Le (la) technicien (ne) supérieur (e) en méthodes et exploitation logistique évolue dans un contexte soumis aux fluctuations de l’activité nécessitant des ajustements permanents. En fonction des contraintes de l’activité du site, des fluctuations et aléas, ses horaires de travail peuvent être décalés ou postés et des astreintes sont possibles. Le port d’équipements de protection individuelle est requis.

 La mobilité géographique peut amener le (la) technicien (ne) supérieur (e) en méthodes et exploitation logistique à évoluer dans des environnements culturels divers. 

Capacités attestées et descriptif des composantes de la certification

 1. Piloter les activités du site logistique  

Planifier les activités logistiques du site à partir des volumes prévisionnels.

Organiser et superviser la gestion des flux produits du site logistique.

Déterminer et exploiter les indicateurs logistiques.

Assurer le management des équipes logistiques.

Repérer et traiter les dysfonctionnements et dérives de l’exploitation logistique, y compris en anglais.  

 

2. Elaborer et mettre en œuvre des solutions techniques en réponse aux besoins du site logistique, y compris en anglais  

Effectuer une étude de faisabilité technique et économique d’un projet logistique.

Définir et conduire un plan d’actions dans le cadre du déploiement d’une solution logistique.

Rationaliser l’agencement des zones logistiques et l’implantation des produits.

Elaborer des procédures de travail adaptées aux activités logistiques.

BTS Mise en forme des matériaux par forgeage

Niveau obtenu : Bac +2 / DUT / BTS

Le titulaire du BTS Mise en forme des matériaux par forgeage est un spécialiste de la transformation du métal (à chaud et à froid) en produits massifs, quel que soit le matériau utilisé. Ses compétences s'exercent dans les domaines de la mécanique, de la métallurgie, de la technologie, de la déformation de tous les métaux, à froid et à chaud et des traitements thermiques associés.Selon la taille et la nature des entreprises, ce technicien supérieur peut intervenir à différents stades de la mise en forme des matériaux: études, méthodes, achats, ordonnancement, fabrication et contrôle des outillages, fabrication, qualité, animation et coordination.Le technicien supérieur mise en forme des matériaux par forgeage débute souvent à la production où son rôle est d'assurer la conformité du produit à tous les stades de transformation. Aux méthodes, par exemple, c'est lui qui recherche les procédés permettant une meilleure rentabilité ; c'est lui également qui pilote la conception des outillag es ou la fabrication de prototypes. Il peut aussi établir les gammes opératoires, les temps de fabrication, etc. .

Diplôme Manager de la chaîne logistique

Niveau obtenu : Bac +5 et plus

Membre du comité directeur de l’entreprise, le Manager de la Chaîne Logistique  participe à la définition de la stratégie de l'entreprise et définit la stratégie logistique de l’entreprise. Il définit la politique de stock et de service, le positionnement des centres de production et des réseaux de distribution, il détermine les  moyens d’approvisionnement et de stockage, il choisit les méthodes et outils de pilotage de la production, du long au court terme.

Le titulaire de la certification est capable de :
-   déterminer et gérer le budget logistique de l’entreprise ;
-   construiredes relations durables avec les partenaires de la Supply Chain,
-   managre la direction logistique : encadrer ses équipes et conduire le changement ;
-   manager les activités de la chaîne logistique : il a en charge la planification à long et moyen terme des flux de l’entreprise, comprenant le cas échéant la détermination des grands équilibres entre les sites et les capacités de production. Il supervise la programmation à moyen et court terme des activités des sites, effectuée par les équipes qu’il dirige directement. Dans ce cadre,  il est garant de la bonne exécution des flux en fonction de la demande à satisfaire ;
-    développer  la compétitivité industrielle & logistique. Pour cela, il anime les grands projets d’amélioration pour une meilleure productivité et une meilleure réponse aux clients. Il initie ces projets, les gèrent, déterminant les priorités et les moyens ;
-    définir et faire évoluer le système d'information logistique.

Diplome Responsable opérationnel des flux

Niveau obtenu : Bac +3 ou +4

Le Responsable Opérationnel des Flux est responsable du pilotage et de l'optimisation des flux en fonction des objectifs stratégiques de l'entreprise. 
A ce titre, dans un environnement internationalisé, ce professionnel assure les activités suivantes :
- gérer la demande client c'est-à-dire la prévoit et arbitrer le service si besoin,
-    gérer les stocks de matières premières, intermédiaires et de produits finis,
-    piloter la distribution : sélectionner les transporteurs, les transitaires et négocier les conditions tarifaires, gérer les expéditions et les livraisons aux clients,
-    déterminer les moyens de production nécessaires de manière à produire dans le respect des objectifs de qualité, coût, niveau de service qui leur ont été fixés,
-    piloter les approvisionnements auprès des fournisseurs,
-    piloter la logistique inverse,
-    assurer la maîtrise opérationnelle des coûts et de l’efficacité économique et écologique du système de production et logistique,
-    animer des groupes de travail dans le cadre des démarches d’amélioration continue,
-    utiliser des outils informatiques de gestion industrielle et logistique (ERP) qu’il peut être amené à mettre en place, à paramétrer et à optimiser,
-    accompagner des clients dans le déploiement des solutions : paramétrage, formation des utilisateurs,... pour le compte d’une société de service ou d'un intégrateur,
-    encadrer des équipes opérationnelles et multiculturelles.

Le titulaire de la certification est capable de :
- Maîtriser le rôle de la fonction logistique ainsi que les bases du management des relations inter et intra-organisationnelles dans un contexte d'entreprise étendue et durable,
- Maîtriser et mettre en œuvre les méthodes de prévision des ventes, de gestion des commandes clients, de SAV et de gestion de stock
- Maîtriser les risques et les impacts d'une décision sur les autres fonctions d'une situation donnée afin de prendre les bonnes décisions
- Maîtriser les grands indicateurs de la performance logistique et industrielle
- Animer un groupe de travail ou une équipe projet
- Maîtriser les grandes lignes de fonctionnement des ERP et connaître les standards de communication
- Connaître et utiliser efficacement les progiciels métiers
- Maîtriser le système d'information afin d'être capable d'en extraire des données
- Concevoir des outils de contrôle et d'analyse des données pour identifier les erreurs.
- Fiabiliser des données
- Maîtriser les campagnes / méthodologies de test / recettes
- Utiliser les outils d'analyse des besoins et d'analyse fonctionnelle