Diplômes compatibles avec la VAE

Le niveau indiqué est celui que vous obtiendrez.

TP Concepteur-développeur informatique

Niveau obtenu : Bac +3 ou +4

Le (la) concepteur (trice)-développeur (se) informatique prend en charge la conception et le développement d'applications informatiques. Il (elle) agit avec autonomie et, le cas échéant, avec des responsabilités d'animation et de coordination, dans le cadre de projets visant à automatiser un ou plusieurs processus de l'entreprise. Ces projets font suite à des demandes formulées directement par un client, par une maîtrise d'ouvrage ou par l'intermédiaire d'un chef de projet, afin de réaliser de nouvelles applications ou la maintenance évolutive d'applications existantes.
Il (elle) peut travailler en tant que salarié (e) d'une entreprise, pour un client de la société de services qui l'emploie, ou en tant qu'indépendant, directement pour un client. Ses activités diffèrent selon la taille et l'organisation du projet. Pour les projets de petite taille, il (elle) peut mener en autonomie la conception et le développement de l'application. Dans le cas de moyens et de grands projets, il (elle) travaille soit au sein d'une équipe hiérarchisée sous la responsabilité d'un chef de projet, soit en équipe pluridisciplinaire. Il (elle) applique et fait appliquer les normes de qualité et de sécurité logicielle de son entreprise ou de son prestataire de services.
Il (elle) s'adapte rapidement aux évolutions technologiques du secteur informatique.
La connaissance du métier du client pour lequel il (elle) réalise l'application est le plus souvent demandée.
La réalisation du projet dont il (elle) a la charge nécessite de sa part organisation et gestion du temps, ainsi que, le cas échéant, le suivi des développeurs affectés au projet.
Il (elle) prend en compte les contraintes économiques, en termes de coûts et de délais.
Assurant sa mission dans des entreprises et des contextes professionnels divers, il (elle) est mobile géographiquement et s'adapte aux nouveaux environnements de travail.
Il (elle) fait preuve de capacités relationnelles avec des interlocuteurs tels que la maîtrise d'ouvrage, les utilisateurs, le chef de projet, l'architecte logiciel, les experts techniques et les autres développeurs, tout en conciliant des exigences contradictoires.

1. Développer des composants d'interface

Maquetter une application.
Développer une interface utilisateur.
Développer des composants d'accès aux données.
Développer des pages web en lien avec une base de données.

2. Développer la persistance des données

Concevoir une base de données.
Mettre en place une base de données.
Développer des composants dans le langage d'une base de données.
Utiliser l'anglais dans son activité professionnelle en informatique.

3. Développer une application n-tiers

Concevoir une application.
Collaborer à la gestion d'un projet informatique.
Développer des composants métier.
Construire une application organisée en couches.
Développer une application de mobilité numérique.
Préparer et exécuter les plans de tests d'une application.
Préparer et exécuter le déploiement d'une application.

BTS Services informatiques aux organisations

Niveau obtenu : Bac +2 / DUT / BTS

Le titulaire de ce diplôme participe à la production et à la fourniture de services informatiques aux organisations. Ces activités débouchent sur deux "domaines-métiers" distincts, correspondant aux deux parcours du diplôme :

* Solutions d'infrastructure, systèmes et réseaux : installation, administration et sécurisation des équipements et services informatiques, exploitation, supervision et maintenance d'une infrastructure, définition et configuration des postes clients, réponses adaptées aux besoins d'évolution de l'infrastucture, résolution des incidents et assistance aux utilisateurs, maintien de la qualité des services informatiques.

Les emplois concernés sont : administrateur systèmes et réseaux, informaticien support et déploiement, pilote d'exploitation, support systèmes et réseaux, technicien d'infrastructure, technicien de production, technicien micro et réseaux, technicien systèmes et réseaux, technicien réseaux-télécoms.

* Solutions logicielles et applications-métiers : définition des spécification techniques à partir des besoins des utilisateurs, réalisation et validation de solutions applicatives, gestion du patrimoine applicatif, rédaction de la documentation technique et formation des utilisateurs, accompagnement et assistance des utilisateurs, maintien de la qualité des services informatiques.

Les emplois concernés sont : analyste d'applications, analyste d'études, analyste programmeur, chargé d'études informatiques, développeur d'applications informatiques, informaticien d'études, responsable des services applicatifs, technicien d'études informatiques.

Le titulaire du diplôme intervient dans des contextes de travail ouverts et évolutifs en raison de la diversité des environnements humains, technologiques, organisationnels, juridiques et économiques.

 

 

.

}

Diplôme Concepteur en architecture informatique

Niveau obtenu : Bac +3 ou +4

Le concepteur-architecte informatique exerce son métier, la plupart du temps, dans des sociétés de service informatique (SSII) ou directement dans le service informatique d’une entreprise, quelle que soit la taille de celle-ci (sauf les TPE). Il peut être amené à dispenser un conseil ou son expertise tant au niveau des Etudes et Développements qu’au niveau de la Production de l’entreprise dans laquelle il intervient, en tant que salarié ou prestataire.
Activités principales :
- Au sein des Etudes et Développement,  il participe à la conception et au développement des nouvelles applications informatiques, ainsi qu’à l’évolution (maintenance corrective et évolutive) des applications existantes,
- Au sein de la Production informatique, il administre les serveurs, les réseaux, les systèmes d’exploitation et les bases de données.

Les capacités attestées :
- Identifier et recueillir les besoins
- Participer, voire rédiger, le cahier des charges du projet, en français ou en anglais
- Rédiger les spécifications générales et détaillées et concevoir les modèles et schémas associés au projet
- Coder (programmer) ou faire coder, par son équipe, les différents modules du projet
- Développer (programmer) les constituants de la future application
- Elaborer les tests et rédiger les cahiers de tests
- Mettre en place, exécuter ou faire exécuter, par son équipe, les différents tests unitaires (module par module) et tests d’intégration (ensemble des modules du projet)
- Corriger ou faire corriger les modules insatisfaisants
- Participer à la mise en production chez le client interne ou externe (services opérationnels)
- Assurer le bon fonctionnement de tous les équipements
- Mettre en place les outils de suivi du fonctionnement permettant de contrôler l’activité des équipements et infrastructures
- Analyser les informations issues de ces outils pour déclencher les ajustements nécessaires (paramétrages, configurations, reconfigurations,…)
- Apporter une expertise approfondie dans la résolution des problèmes complexes et non résolus (par l’équipe d’exploitation) de fonctionnement des infrastructures et mener une veille technologique sur ces sujets
- Mener des projets (ou participer à) d’industrialisation de l’exploitation des équipements
- Animer une petite équipe d’un à six informaticiens
- Assurer et adapter la communication interne et externe, en fonction de l’interlocuteur

Diplome Technicien(ne) développeur(euse)

Niveau obtenu : Bac +2 / DUT / BTS

Le technicien développeur est un expert technique en informatique. Il conçoit, développe et intègre des applications informatiques dans le domaine des systèmes d’information, du mobile et du web, pour un client ou une entreprise, selon des besoins fonctionnels et un cahier des charges. Pour assurer ce travail d’expertise technique, en amont, il réalise des analyses fonctionnelles et participe à la rédaction du cahier des charges fixant les besoins des utilisateurs et décrivant les solutions techniques envisagées. Puis il conçoit et développe ces applications, installe les solutions pour les usagers et met au point la documentation nécessaire à l’utilisation des applications. Enfin, il assure la maintenance des applications développées.
Le technicien développeur travaille seul ou en équipe sous la responsabilité d’un chef de projet auquel il rend compte de son travail. Il est autonome sur les tâches qui lui sont déléguées, mais rend compte régulièrement de l’avancée de son travail à l’équipe et au chef de projet. Il applique éventuellement les procédures et normes internes à l’entreprise. Il peut intervenir au besoin sur l’exploitation de l’infrastructure réseau ou système utile pour l’application à déployer.
Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat
Pour assurer ce travail d’expertise technique, le développeur exerce les activités suivantes :
Activité 1 : Analyse et formalisation des besoins du client sous la direction de son responsable ou du chef de projet.
Le technicien développeur définit les spécifications fonctionnelles de l’application logicielle en vue de son développement. Il mène une étude technique détaillée des besoins exprimés par les utilisateurs pour réaliser un prototype de la future application. IL étudie les étapes de fonctionnement, puis détermine la solution technique.
Activité 2 : Conception et modélisation des applications informatiques
A partir de cette étude technique détaillée et des spécifications fonctionnelles demandées, le technicien développeur propose une modélisation de la future application à son responsable ou au chef de projet. Il définit le périmètre de l’IHM (Interface Homme Machine) tant dans le respect du cahier des charges que dans la réalisation des maquettes des interfaces. Il cherchera à adapter si possible une solution existante dans la réalisation. 
Activité 3 : Développement des applications
Le technicien développeur évalue et choisit, en accord avec son responsable, les solutions techniques les plus adaptées. Il programme, teste et valide les fonctionnalités développées. Il participe à la livraison et à la recette globale du développement.
Activité 4 : Déploiement sur site et formation des utilisateurs
A partir de l’application testée, le technicien développeur déploie l’application sur les postes informatiques des utilisateurs. Il conçoit les notices techniques d'installation, les guides d'utilisateur et d’administration, les formations et leurs supports. Il peut assurer la formation et apporter un soutien technique.
Activité 5 : Maintien, correction et évolution des applications
Le technicien développeur assure le maintien en fonctionnement de l’application tout au long de sa vie. Sous la responsabilité de la maîtrise d’œuvre, il définit les évolutions et correctifs nécessaires à la continuité de son utilisation, et informe les utilisateurs des évolutions de l’application logicielle.

A la suite ce cette certification, le technicien développeur met en oeuvre plusieurs compétences dont les principales sont :
- Traduire techniquement un cahier des charges
- Mettre en œuvre d’une méthodologie pour définir les fonctionnalités d’une application
- Concevoir les fonctions et les algorithmes associés et spécifier les flux de données
- Etablir le schéma relationnel de la base de données et la créer
- Maquetter les interfaces et les créer
- Ecrire des requêtes sur la base
- Utiliser un langage de programmation pour coder les algorithmes, les interfaces d’entrées-sorties réactives dans le cadre de systèmes industriels et mobiles
- Définir des jeux de tests, tester et déboguer l’application créée
- Rendre compte au chef de projet et à l’équipe projet en respectant les délais impartis, afin de permettre la recette de l’application et la livraison au client
- Etablir les documents à l’attention des différents utilisateurs (entreprise, équipe projet, usagers)

MASTER Mention « Informatique »

Niveau obtenu : Bac +5 et plus

Cette mention comprend les parcours types suivant :
- Données et Connaissance (DC)
- Développement Logiciel (DL)
- Intelligence Artificielle et Reconnaissance des Formes (IARF)
- Information Graphique et Analyse d’Images (IGAI)
- Interaction Homme Machine (IHM)
- Systèmes Informatiques Ambiants, Mobiles et Embarqués (SIAME)
- Statistique et informatique Décisionnelle (SID)
- Recherche Opérationnelle (RO)
- Performances in Software, Media and Scientific Computing (PSMSC)
- Computer Science for Aerospace (CSA)
dont les activités et les compétences ou capacités attestées communes sont décrites ci-après.
Pour consulter les informations spécifiques aux parcours types, se référer aux liens Internet renvoyant vers les fiches parcours types des établissements.

- Définition, conception, développement, vérification, intégration,  déploiement,  exploitation et maintenance d’infrastructures informatiques et de télécommunication allant des systèmes jusqu’au déploiement des E-Services, en passant par les domaines d'application spécialisés dans l'ensemble du secteur industriel : transport (aéronautique, automobile, ferroviaire, métro), les secteurs de l'énergie, de la défense, de l'espace,  du  médical, opérateurs de télécommunications ; les banques et établissements financiers, les assurances, la fonction publique (administrations, collectivités, enseignement, recherche), les sociétés de service en ingénierie informatique  
- Mobilisation  de ressources d’un large champ de la science informatique,
- Maîtrise des méthodes et des outils du métier d'ingénieur : identification et résolution de problèmes même non familiers et non complètement définis, collecte et interprétation de données, analyse et conception de systèmes informatiques complexes, expérimentation
- Organisation et conduite d'une activité de recherche et de veille dans le domaine de l’informatique et de leurs interactions : définition du problème, bibliographie, modélisation et développement, valorisation
- Rédaction et restitution à l'oral de documents de synthèses sur des travaux développés

- Analyser et modéliser un problème simple de simulation dans toute son étendue, proposer une architecture logicielle permettant d’intégrer les données du problème, réaliser la simulation et exploiter les résultats de cette simulation.
- Mettre en relation une catégorie de problèmes avec les algorithmes de résolution adaptés et en évaluer la pertinence.
- Maîtriser les principes de la compilation et de l’optimisation afin de concevoir et réaliser un traducteur/compilateur intégrant des contraintes pour optimiser le code généré.
- Identifier un problème pouvant être parallélisé, choisir le modèle de calcul adapté et le mettre en œuvre pour le résoudre.
- Analyser un document de recherche scientifique et en extraire l’information pertinente en regard d’un problème à résoudre.
- Evaluer et maîtriser la complexité du développement d’un logiciel en relation avec un domaine d’application scientifique et technique dans l'analyse d'un problème.
-Communiquer dans au moins une langue étrangère à l’oral et à l'écrit et élaborer des documents techniques et/ou règlementaires dans cette langue étrangère
- Gérer une petite équipe, comprendre un bilan comptable et réaliser une démarche de création d’une entreprise.
- Prendre en compte dans son travail des valeurs sociétales : connaissance des relations sociales, environnement et développement durable, éthique.

- Conduire une analyse réflexive et distanciée prenant en compte les enjeux, les problématiques et la complexité d’une demande ou d’une situation afin de proposer des solutions adaptées et/ou innovantes.
- Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif.
- Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation.
- Actualiser ses connaissances par une veille dans son domaine, en relation avec l’état de la recherche et l’évolution de la règlementation.
- Evaluer et s’autoévaluer dans une démarche qualité.
- S’adapter à différents contextes socio-professionnels et interculturels, nationaux et internationaux.
- Rédiger des cahiers des charges, des rapports, des synthèses et des bilans.
- Communiquer par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, en français et dans au moins une langue étrangère, et dans un registre adapté à un public de spécialistes ou de non-spécialistes.
- Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information de manière adaptée ainsi que pour collaborer en interne et en externe.

}

MASTER Métiers des Etudes du Conseil et de l'Intervention

Niveau obtenu : Bac +5 et plus

- Réalisation d’études et de diagnostics en lien avec le développement territorial, le marketing, la stratégie et l’organisation des entreprises, les ressources humaines ou les systèmes d’information
- Production de rapports et synthèses d’analyse 
- Montages et conduite de projets d’aménagement local, de développement des organisations, de marketing ou de transformation informatique
- Conseil et intervention stratégique en entreprise ou collectivités
- Accompagnement et appui à la prise de décision auprès d’élus ou de structures de direction
- Encadrement et animation d’équipes pluridisciplinaires  

- Appréhender le caractère pluridisciplinaire des sciences sociales afin d’encadrer une équipe plurielle dans la réalisation de ses projets d’aménagement local, de développement des organisations, de marketing ou de transformation informatique

- Maitriser les méthodes de collecte d’informations : enquêtes qualitatives et quantitatives, animation de groupes, observation, veille…

- Analyser et résoudre des problèmes complexes dans un objectif d’aide à la décision et d’accompagnement du changement dans les domaines du développement territorial, le marketing, la stratégie et l’organisation des entreprises, les ressources humaines ou les systèmes d’information

- Maitriser les méthodes de traitement,  analyse, et valorisation de l’information : bases de données, statistiques, analyses de contenu, cartographie

-  Identifier les usages numériques et les impacts de leur évolution sur le ou les domaines concernés par la mention

- Se servir de façon autonome des outils numériques avancés pour un ou plusieurs métiers ou secteurs de recherche du domaine

- Mobiliser des savoirs hautement spécialisés, dont certains sont à l’avant-garde du savoir dans un domaine de travail ou d’études, comme base d’une pensée originale 

- Développer une conscience critique des savoirs dans un domaine et/ou à l’interface de plusieurs domaines

- Résoudre des problèmes pour développer de nouveaux savoirs et de nouvelles procédures et intégrer les savoirs de différents domaines

- Apporter des contributions novatrices dans le cadre d’échanges de haut niveau, et dans des contextes internationaux

- Conduire une analyse réflexive et distanciée prenant en compte les enjeux, les problématiques et la complexité d’une demande ou d’une situation afin de proposer des solutions adaptées et/ou innovantes en respect des évolutions de la réglementation

- Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation

- Communiquer à des fins de formation ou de transfert de connaissances, par oral et par écrit, en français et dans au moins une langue étrangère 

- Gérer des contextes professionnels ou d’études complexes, imprévisibles et qui nécessitent des approches stratégiques nouvelles

- Prendre des responsabilités pour contribuer aux savoirs et aux pratiques professionnelles et/ou pour réviser la performance stratégique d'une équipe

- Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif

- Analyser ses actions en situation professionnelle, s’auto-évaluer pour améliorer sa pratique dans le cadre d'une démarche qualité

- Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale

}

MASTER Mention « Bio-informatique »

Niveau obtenu : Bac +5 et plus

Cette mention comprend un parcours type « Bioinformatique et Biologie des Systèmes (BBS) » dont les activités et les compétences ou capacités attestées sont décrites ci-après.

- Gestion et administration d’un système d’informations à travers l’administration de bases de données volumineuses et complexes pouvant être réparties ou fédérées de manière à pouvoir extraire des informations pertinentes dans le cadre de projets menés au sein de grandes sociétés industrielles (pharmaceutiques, semencières, phytosanitaires, cosmétiques et environnementales), de sociétés innovantes en biotechnologies, ou d'organismes de recherche académique.
- Conceptualisation des problèmes liés à l’analyse de données biologiques complexes et développement des réponses méthodologiques adaptées par leur traduction en terme d’algorithmique et leur implémentation sous forme de solutions logicielles.
- Traitement, intégration et analyse données massives, complexes et hétérogènes (génomes, données issues d'expériences à haut débit, données environnementales, données épidémiologiques, etc.) produites dans différents domaines de la biologie comme la santé, l'agronomie ou l'environnement pour en extraire des connaissances facilitant l'aide à la décision et/ou l'aide au diagnostic.
- Rédaction de documents notamment des rapports de suivi des travaux ainsi que des projets de recherche.
- Restitution de travaux en réunion publique et animation de réunions au sein des entreprises et des organismes publics des domaines de la biologie et de la bioinformatique.

- Collecter, intégrer et structurer diverses sources de données biologiques hétérogènes et massives au sein d’un système de base de données pour l’analyse et l’exploitation des résultats dans le cadre d’un projet en sciences du vivant.
- Décrire, structurer et résumer une grande quantité d’informations en mettant en œuvre des tests et des analyses mathématiques et statistiques appropriés aux traitements de grands jeux de données pour soit aider à la prise de décision, soit proposer ou vérifier des hypothèses dans le cadre de recherches appliquées ou fondamentales.
- Concevoir les traitements informatiques adaptés à la résolution de questions biologiques liées à l’analyse de données complexes.
- Intégrer différentes sources de données en dégageant et interprétant en terme biologique les associations entre les différents types de données de manière à interférer des réseaux de relations pour analyser et comprendre des processus biologiques.
- Comprendre le comportement dynamique d’un système ou processus biologique et prédire son comportement dans de nouvelles conditions en représentant les connaissances scientifiques disponibles dans un modèle mathématique et en confrontant les résultats des simulations numériques aux résultats expérimentaux afin d’aider aux développements d’expérimentations plus ciblées.
- Mobiliser les ressources et les résultats de ces travaux pour produire de nouvelles connaissances autour de questions de biologie systémique.
- Etablir un cahier des charges et s’y confronter pour la réalisation de projets dans le domaine du traitement de données en prenant en compte l’environnement économique, matériel et humain.
- Produire une synthèse critique de la bibliographie relative au sujet étudié en ayant évalué la pertinence des informations collectées pour proposer de nouveaux développements et/ou aborder de nouvelles questions de recherche appliquée ou fondamentale.

- Défendre un projet et/ou des résultats en utilisant les moyens de communication adéquats lors de réunions d’équipe, conférences ou jurys.
- Travailler dans un environnement pluridisciplinaire (biologistes, bioinformaticiens, biostatisticiens, informaticiens) au sein d’une entreprise ou d’une institution de recherche tout en faisant preuve d’autonomie et d’initiatives.
- Assurer une veille documentaire : scientifique, méthodologique, réglementaire dans le domaine d'exercice (biologie, santé, agronomie, environnement).
- Conduire une analyse réflexive et distanciée prenant en compte les enjeux, les problématiques et la complexité d’une demande ou d’une situation afin de proposer des solutions adaptées et/ou innovantes
- Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif
- Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation
- Actualiser ses connaissances par une veille dans son domaine, en relation avec l’état de la recherche et l’évolution de la règlementation
- Evaluer et s’autoévaluer dans une démarche qualité
- S’adapter à différents contextes socio-professionnels et interculturels, nationaux et internationaux
- Rédiger des cahiers des charges, des rapports, des synthèses et des bilans,
- Communiquer par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, en français et dans au moins une langue étrangère, et dans un registre adapté à un public de spécialistes ou de non-spécialistes
- Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information de manière adaptée ainsi que pour collaborer en interne et en externe

}

Licence Professionnelle Métiers de l'informatique : administration et sécurité des systèmes et des réseaux (fiche nationale)

Niveau obtenu : Bac +3 ou +4

- Conception, installation, configuration, administration et évolution de réseaux/systèmes/bases de données
- Analyse de comportement et de performance
- Audits de sécurité
- Définition et implémentation des procédures de sécurité
- Veille technologique et informationnelle
- Assistance et formation des utilisateurs

• Maîtriser les outils du génie logiciel
• Maîtriser le déploiement de services
• Garantir la sécurité, l’authenticité et la confidentialité des données
• Maîtriser les outils d’administration informatique

 

 

 

·         Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information ainsi que pour collaborer en interne et en externe.

·         Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources dans son domaine de spécialité pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation.

·         Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation.

·         Développer une argumentation avec esprit critique.

·         Se servir aisément des différents registres d’expression écrite et orale de la langue française.

·         Communiquer par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, dans au moins une langue étrangère.

·         Identifier et situer les champs professionnels potentiellement en relation avec les acquis de la mention ainsi que les parcours possibles pour y accéder.  

·         Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel en fonction d’un contexte.  

·         Identifier le processus de production, de diffusion et de valorisation des savoirs.

·         Situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation pour s’adapter et prendre des initiatives. 

·         Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale.

·         Travailler en équipe et en réseau ainsi qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet.

·         Analyser ses actions en situation professionnelle, s’autoévaluer pour améliorer sa pratique.

 

Dans certains établissements, d'autres compétences spécifiques peuvent permettre de décliner, préciser ou compléter celles proposées dans le cadre de  la mention au niveau national. Pour en savoir plus se reporter au site de l'établissement.

 

}

MASTER Sciences, technologie, santé, Mention Informatique

Niveau obtenu : Bac +5 et plus

- Définition, conception, développement, vérification, intégration,  déploiement,  exploitation et maintenance d’infrastructures informatiques et de télécommunication tant au niveau matériel que logiciel, et ce dans tous les secteurs d’activités

- Mobilisation  de ressources d’un large champ de sciences fondamentales et particulièrement de la science informatique

- Identification et résolution de problèmes même non familiers et non complètement définis

- Collecte et interprétation de données, analyse et conception de systèmes informatiques complexes, expérimentation

- Organisation et conduite d'une activité de recherche et de veille dans le domaine de l’informatique et de leurs interactions : définition du problème, bibliographie, modélisation et développement, valorisation

Rédaction et restitution à l'oral de documents de synthèses sur des travaux développés

Compétences disciplinaires

- Analyser et modéliser un problème dans toute son étendue,

- Proposer une architecture matérielle et logicielle permettant d’intégrer les données du problème et de le résoudre.

- Mettre en relation une catégorie de problèmes avec les algorithmes de résolution adaptés et en évaluer la pertinence.

- Maîtriser les principes de la compilation et de l’optimisation afin d’optimiser le code généré.

- Identifier un problème pouvant être parallélisé, choisir le modèle de calcul adapté et le mettre en œuvre pour le résoudre.

- Evaluer et maîtriser la complexité du développement d’un logiciel en relation avec un domaine d’application.

- Gérer une petite équipe, comprendre un bilan comptable et réaliser une démarche de création d’une entreprise.

- Prendre en compte les enjeux industriels, économiques et professionnels : compétitivité et productivité, innovation, propriété intellectuelle et industrielle, respect des procédures qualité, sécurité.

- Négocier et prescrire des solutions en matière informatique et réseaux dans les domaines administratif, industriel, scientifique et technique tout en assurant leur organisation, leur mise en place, leur validation et leur suivi.

 

Compétences pré-professionnelles

- Se situer dans un environnement socio-professionnel et interculturel, national et international, pour s’adapter et prendre des initiatives

- Identifier le processus de production, de diffusion et de valorisation des savoirs.

- Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale.

- Travailler en équipe et en réseau ainsi qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet

- Identifier et situer les champs professionnels potentiellement en relation avec les acquis de la mention ainsi que les parcours possibles pour y accéder.

- Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel en fonction d’un contexte.

- Analyser ses actions en situation professionnelle, s’autoévaluer pour améliorer sa pratique

 

Compétences transversales

 - Conduire une analyse réflexive et distanciée prenant en compte les enjeux, les problématiques et la complexité d’une demande ou d’une situation afin de proposer des solutions adaptées et/ou innovantes

- Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif

- Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation

- Actualiser ses connaissances par une veille dans son domaine, en relation avec l’état de la recherche et l’évolution de la règlementation

- Evaluer et s’autoévaluer dans une démarche qualité

- S’adapter à différents contextes socio-professionnels et interculturels, nationaux et internationaux

- Rédiger des cahiers des charges, des rapports, des synthèses et des bilans,

- Communiquer par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, en français et dans au moins une langue étrangère, et dans un registre adapté à un public de spécialistes ou de non-spécialistes

- Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information de manière adaptée ainsi que pour collaborer en interne et en externe

 

Chaque mention peut être déclinée en parcours (anciennement spécialités) permettant d'acquérir des compétences complémentaires. Pour plus d'information, se reporter aux liens renvoyant sur les sites des différentes universités habilités/accréditées

}

MASTER Electronique, Energie Electrique, Automatique

Niveau obtenu : Bac +5 et plus

Veille technologique et concurrentielle de l'entreprise dans son domaine d’activité

Mise en œuvre de techniques d’instrumentation et de mesures en électronique et dans le domaine des hyperfréquences,

Développement de systèmes de transmission à l’aide d’outils de CAO (comme par exemple Cadence, ADS) et des langages de description de circuits à différents niveaux de la conception,

Etude de systèmes de télécommunications

Conception de systèmes de télécommunications

Conception de systèmes sur puce (SoC) multicœurs, hétérogène, reconfigurable, faible consommation en intégrant à la fois les   aspects logiciels, matériel et la vérification,

Déploiement et gestion de réseaux de type réseaux ambiants, réseaux de capteurs sans fil.

Les titulaires du diplôme sont capables de :

Définir et mettre en place des bancs de caractérisation pour des systèmes électroniques au sens large ainsi que pour des systèmes du domaine des hyperfréquences,

Elaborer des systèmes Electroniques, de Télécommunications,

Etudier et concevoir des systèmes antennaires,

Utiliser les logiciels de conception et de simulation pour les différentes composantes d’un système microélectronique (du capteur à l’antenne),

Utiliser les langages de description de composants et ceci à différents niveaux de la conception,

Concevoir et programmer des systèmes embarqués,

Exploiter et programmer des réseaux locaux sans fil.

Communiquer par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, en français et en anglais, et dans un registre adapté à un public de spécialistes ou de non-spécialistes

}

MASTER Master SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTÉ, mention SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION, spécialité SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D'INFORMATION

Niveau obtenu : Bac +5 et plus

Le titulaire du diplôme de master en Sciences, Technologies et santé de l’UTT peut exercer les activités ou les fonctions suivantes :

- Concevoir ou choisir et mettre en application une méthode de recherche scientifique afin de résoudre un problème

- Concevoir, réaliser et mettre en œuvre des modèles, des méthodes et des outils dans un champ de connaissances appliquées

- Mettre en œuvre une démarche scientifique de résolution des problèmes : identification du problème, choix des méthodes et techniques de recherche, collecte de données, analyse des données et interprétation des résultats, diffusion des résultats

- Diriger et réaliser des études en Recherche et Développement : poser une problématique, construire et développer une argumentation, interpréter les résultats, élaborer une synthèse  

-Actualiser ses connaissances par la bibliographie et la participation active à des réunions (colloque, école, stage, ...) et à des réseaux professionnels.

 

Activités spécifiques à la mention Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication :

Le titulaire du diplôme de master STS dans la mention STIC peut exercer les activités suivantes :

-Utiliser des logiciels d'acquisition et d'analyse de données

-Concevoir et développer les programmes et applications informatiques

-Analyser les besoins du client, de l'utilisateur et constituer le cahier des charges fonctionnel (spécifications, délais, coûts, ...)

-Elaborer et rédiger les documents et supports techniques à destination des développeurs, des utilisateurs, des services informatiques,

- Modéliser les processus et les systèmes afin de répondre aux besoins d’une entreprise

 

Activités spécifiques à la spécialité Sécurité des Systèmes d’information

Le titulaire du diplôme de master STS, mention STIC dans la spécialité Sécurité des Systèmes d’Information, peut exercer les activités suivantes :

- Suivre et actualiser la configuration et l'architecture des systèmes d'informations en fonction des évolutions

- Mettre en place de plan de secours, plan de continuité, plan de reprise d’activité en cas d’incidents     
- Assurer des missions d’expertise, audit et conseil de la sécurité en des Systèmes d’information     

- Assurer une veille technologique en sécurité : vulnérabilité, risques, solutions.

- Analyser les performances du système d'information et préconiser des mesures d'amélioration de la sécurité

- Veiller au respect des normes et des procédures de qualité et de sécurité.

- Informer ou former les équipes informatiques sur les aspects techniques (fonctionnement, sécurité, risques, ...) et sur l'exploitation de nouveaux équipements

Le titulaire du diplôme de master en Sciences, Technologies et santé est un professionnel capable de :

- mobiliser les ressources d'un champ cohérent de sciences fondamentales ou appliquées

-connaître et comprendre de manière approfondie d'un champ scientifique, technique ou professionnel de spécialité

-maîtriser des méthodes et des outils pratiques du chercheur ou de l’ingénieur : identification et résolution de problèmes, même non familiers et non complètement définis, collecte et interprétation de données, utilisation des outils informatiques, analyse de systèmes complexes, expérimentation

-s'intégrer dans une organisation spécialisée : engagement et leadership technique, management de projets, maîtrise d’œuvre, communication avec des spécialistes

prendre en compte des enjeux industriels, et scientifiques : innovation, propriété intellectuelle et industrielle

- travailler et se former en contexte international : maîtrise d'une langue étrangère, sûreté, intelligence économique, ouverture culturelle, expérience internationale

-exercer des missions dans le respect des valeurs sociétales environnement et développement durable, éthique

 

Compétences spécifiques à la mention Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication 

Le titulaire de ce diplôme est un professionnel spécialiste des techniques de traitement et de transmission de l’information capable de :

- Comprendre et maîtriser la complexité d’un système d'information

- Diffuser les méthodes et outils des STIC au sein d’une structure

- Concevoir et mettre en œuvre des techniques de traitement et de transmission de l’information

- développer, valider et mettre en œuvre des modèles, des méthodes et des outils pour l’évaluation des performances et l’optimisation des processus (industriels, de services, de gestion)

- analyser et d’évaluer les performances d’un système, identifier les dysfonctionnements, et développer des plans d’amélioration (systèmes industriels, systèmes d’information)

- conduire un projet et animer une équipe

- analyser les besoins matériels et logiciels pour la logistique d’une entreprise afin d'élaborer un cahier des charges résolvant de manière générale les problèmes liés aux flux informationnels ;   

-   rédiger des documents de travail, des comptes-rendus, des spécifications fonctionnelles et techniques, des cahiers des charges, en français ou en langue étrangère afin de diffuser les informations nécessaires au bon déroulement des projets

- mettre en œuvre les techniques du management pour améliorer la performance de l'entreprise

- concevoir et mettre en place l’architecture de systèmes

 

Compétences spécifiques à la spécialité Sécurité des Systèmes d’information

Le titulaire du diplôme de master STS, mention STIC, dans la spécialité Sécurité des Systèmes d’Information, est capable de :

-Appliquer les méthodologies d’évaluation de la sécurité dans les SI (normes ISO, MEHARI, EBIOS…)

-Evaluer la sécurité d’un système et les risques associés

- Maîtriser les principaux protocoles réseaux, fixes, et mobiles.

-Mettre en place une politique de sécurité  (organisations, système informatique, réseaux, sécurité physique)

-Définir un plan de secours, de continuité, de reprise en cas d’incident

-Connaître les failles classiques des systèmes de sécurité, les principales techniques de cryptanalyse.

- Analyser une attaque sur un système et en recueillir des éléments de preuve

}

MASTER Sciences, Technologies, Santé Mention Informatique

Niveau obtenu : Bac +5 et plus

Le titulaire de ce diplôme est un spécialiste de la conception, du développement, de la validation et de la maintenance d’applications logicielles complexes, qu’elles soient embarquées, en réseau, parallèles, mobiles ou distribuées et réparties. De niveau ingénieur il assume des activités de recensement des besoins, de modélisation, de réalisation et de maintenance, de vérification et de validation et de mise en exploitation d’applications logicielles et d'infrastructures répondant aux besoins exprimés par des utilisateurs dans des cahiers des charges. Après quelques années d’expérience, il peut assumer des fonctions de chef de projet informatique et de consultant.

Il est doté d’une excellente culture sur les méthodes, les techniques et les technologies de pointe en informatique. Il maîtrise le cycle de développement du logiciel et les méthodes associées, notamment l’agilité. Il a de fortes compétences dans les domaines des méthodes de modélisation (UML/OCL, diagrammes état-transition, modélisation de bases de données, modélisation de systèmes distribués), des langages de programmation comme Java et C++ et des langages de spécification associés (langage d'annotation JML et ACSL), des méthodes et des outils de développement collaboratif en équipe projet, des méthodes et des outils de vérification, des méthodes et des outils du test. Il connaît également les technologies de l'Internet, des systèmes d’information, du développement d'applications distribuées et du logiciel mobile et embarqué.

Le diplômé est capable de :
- Maîtriser le développement logiciel, depuis la phase de conception jusqu’à la phase de mise en exploitation en passant par les phases de réalisation et de test.
- Recueillir des besoins à partir de méthodes ou d’ateliers de spécification et à leur représentation sous forme de modèles.
- Concevoir des architectures logicielles et de solutions algorithmiques pour des applications complexes.
- Développer dans des environnements variés (C, C++, Java) de solutions incluant des aspects d’interface homme-machine, d’intelligence artificielle ou d’algorithmique avancée.
- Concevoir et développer des applications distribuées à travers la maîtrise de contextes de développement (Web-Service, J2EE, pair-à-pair) et à la connaissance des systèmes distribués.
- Valider le logiciel par élaboration de jeux de test en utilisant d’une part des outils automatisant la production et l’exécution des tests et d’autre part des outils de vérification de modèles servant à la génération automatique des tests.

}

MASTER Domaine Sciences, Technologie, Santé Mention « Informatique »

Niveau obtenu : Bac +5 et plus

Le Master mention « Informatique » certifie les étudiants et les professionnels dans le cadre des activités suivantes :

 

- La conception et le développement de logiciels et d’applications informatiques

- Le traitement statistique et informatique des données

- La gestion de projets informatiques pour l’organisation et la sécurité des systèmes dans les entreprises et les institutions

- La conception, l’interrogation et l’analyse de grandes bases de données

- La conception et le développement de systèmes d’information pour l’aide à la décision

- La mise en œuvre de modèles de fouille de données et d’apprentissage automatique

- La conception et la réalisation de produits multimédias en fonction de supports de communication

- L’intégration des médias numériques à des produits de communication

- Le développement d’applications mobiles pour les smartphones et les tablettes

- La conception et la réalisation de jeux vidéos

- L’étude des principaux moteurs de jeu et des outils de programmation associés

 

Le Master mention « Informatique » propose 16 parcours dont 6 sont proposés à l’Université Lumière Lyon 2 :

 

Parcours organisés par Lyon 2 (6) :

 

- Statistique et informatique pour la science des données (SISE parcours national et IDSM parcours ukrainien)

- Business Intelligence et Big Data (BI & BD)

- Organisation et Protection des Systèmes d’Information de l’Entreprise (OPSIE)

- Conception et Intégration Multimédia (CIM) et sa déclinaison en ligne et à distance Visualisation et Conception Infographiques en Ligne (VCIEL)

- Data Mining (DM)

- IMAGE : Programmation et développement pour les jeux vidéo (GAMAGORA)

 

Parcours organisés par Lyon 1 (et Ecole centrale de Lyon, en double diplomation) :

- Data Science (DS)

- Intelligence Artificielle (IA)

- Sustainable Smart Systems and Environments (parcours Intelligence Artificielle Transfrontalier - mise en œuvre avec Lyon 2 et l’université de Genève)

- IMAGE (mise en œuvre avec Lyon 2)

- Systèmes, Réseaux et Infrastructures Virtuelles (SRIV)

- Technologies de l'Information et Web (TIW)

Parcours organisé par l’ENS de Lyon :

- Informatique Fondamentale (IF)

Parcours organisés par l’UJM Saint-Etienne et l'Ecole des Mines de Saint-Etienne:

- Données et Systèmes Connectés (DSC)

- Cyber-Physical Social Systems (CPS^2)  

- Machine Learning and Data Mining (MLDM)  

 

- Parcours « Statistique et informatique pour la science des données » (SISE parcours national et IDSM parcours ukrainien) » :

- Concevoir et réaliser des études statistiques

- Maîtriser les techniques de data mining et de machine learning, ainsi que les technologies big data (hadoop, spark)

- Savoir conduire des études dans les domaines clés de la data science (text mining, image mining, etc.)

- Savoir valoriser et exploiter des données massives (big data analytics)

- Maîtriser les outils informatiques de la data science, entes autres les outils de dataviz

- Maîtriser la programmation statistique avec les outils qui font référence (R, Python)

 

- Parcours « Business Intelligence et Big Data » (BI & BD) :

- Concevoir et réaliser des systèmes d’information décisionnels

- Construire des entrepôts de données massives dans des environnements distribués (Clusters de machines, Cloud…)

- Maîtriser les technologies des Bases de données NoSQL

- S’approprier les techniques de Management des Big Data : collecter, gérer et valoriser des données massives (Big Data) destinées à la conception et à la construction de processus décisionnels, construire des data Lakes

- Maîtriser les plateformes de Big Data (Hadoop, MapReduce, Spark)

- Concevoir et gérer des projets de Business Intelligence et de Buisness Analytics dans des contextes de Big Data

 

- Parcours « Organisation et Protection des Systèmes d’Information de l’Entreprise » (OPSIE)

- Concevoir, modéliser et organiser des systèmes d'informations

- Maîtriser les techniques de sécurisation des applications, des données (cryptographie…) et des infrastructures y compris dans le domaine de la mobilité

- Connaître les principes de la protection juridique du patrimoine informatique d’une entreprise : données, logiciels, réseaux, contrats informatiques

- Connaître les normes qualité d’un système d’information

- Maîtriser la mise en œuvre de la sécurité informatique dans les entreprises et organisations : audit informatique et audit sécurité, gestion des risques, plan de reprise d’activité

 

- Parcours « Conception et Intégration Multimédia » (CIM) et sa déclinaison internationale Visualisation et Conception Infographique en Ligne (VCIEL)

- Maîtriser les outils de la chaine graphique pour réaliser et produire des médias numériques (images 2D ou 3D, fixes ou animées, sons, vidéos, médias interactifs, applications mobiles, jeux vidéo)

- Créer une identité visuelle en respectant une charte graphique imposée dans le cadre de projets multimédia

- Réaliser des produits multimédias interactifs, en ligne ou hors ligne

- Définir les modalités de réalisation du projet (maquette, rough, story-board…) et le présenter à un commanditaire et à une équipe (concepteur-rédacteur, directeur, commerciaux…) pour informations ou approbation

- Conduire un projet multimédia et gérer une équipe composée de graphistes, de développeurs et de personnels qualifiés en marketing

- Contrôler la conformité d’exécution des consignes de réalisation avant fabrication et commercialisation

- Diriger des projets multimédia (développement et intégration web front-end et back-end, développement sur mobiles, utilisation de frameworks avancés)

 

- Parcours “Data Mining” (DM)

- Maîtriser les techniques d’analyses statistiques et de fouilles de données et d’apprentissage automatique (Représentation, gestion et valorisation des données, extraction de nouvelles connaissances, validation et déploiement des connaissances acquises) 

- Analyser et traiter des mégadonnées actuelles: deep learning, text mining, graphical model, model-based learning, advanced supervised learning, manifold learning

- Maîtriser les techniques de gestion de données et de calcul intensif

- Maîtriser les fondements algorithmiques et mathématiques liés aux outils utilisés

 

- Parcours « Image : Programmation et développement pour les jeux vidéos » (GAMAGORA)

- Maîtriser la modélisation géométrique, la représentation de surfaces, de volumes et la synthèse d’images 3D

- Connaître les systèmes complexes d’intelligence artificielle, de réseau et de serious game pour les jeux vidéo

- Maîtriser les techniques de modélisation avancées pour la génération et la représentation d’univers virtuels

 

- Capacités communes au diplôme de Master :

- Capacité d’abstraction, d’analyse et de synthèse

- Capacité de mobiliser ses connaissances pour identifier et poser une problématique

- Capacité à communiquer et développer une argumentation écrite et orale

- Capacité à circonscrire un objet de recherche et à adopter la méthodologie appropriée

}