Diplômes compatibles avec la VAE

Le niveau indiqué est celui que vous obtiendrez.

Diplôme Responsable commercial et marketing

Niveau obtenu : Bac +3 ou +4

Le Responsable commercial et marketing contribue à la définition et au déploiement de la politique commerciale et marketing de l’entreprise.
Il met en œuvre, sous l’autorité de la Direction Commerciale et pour son périmètre de responsabilité, des actions commerciales et marketing en cohérence avec cette politique dans le but d’atteindre les objectifs qui lui sont fixés. Ces objectifs peuvent être quantitatifs (développement de parts de marché, rentabilité...) et qualitatifs (satisfaction clientèle, adaptation de l’offre de l’entreprise au marché dans le cadre défini par sa direction, veille…). Cadre intermédiaire, il est le trait d’union et le relai entre sa direction et les équipes commerciales ou marketing de l’entreprise ou de ses partenaires : la force de vente, les équipes marketing, les acteurs du réseau de distribution…
Le Responsable commercial et marketing œuvre essentiellement en tant que cadre opérationnel. Il peut exercer ses fonctions sur un périmètre de clientèle, un type de produit, une zone géographique ou un canal de distribution spécifique incluant le e-commerce, ou par la responsabilité d’un centre de profit (point de vente, centre d’appel, magasin ou département notamment dans le secteur des GMS et GSS..) ou d’un service (marketing, vente, clientèle…). Il peut également dans certains cas œuvrer sans subordonnés mais bénéficier d’un statut de cadre en raison de la technicité et de la complexité des affaires traitées. On le retrouvera également en charge de l’ensemble des missions commerciales et marketing dans le cadre de TPE ou de PME.

Dans ce cadre de ses activités, il déploie des compétences appropriées :
     1. Déclinaison et mise en œuvre la politique commerciale définie par la direction : dans le cadre de la stratégie définie par la Direction et sous son autorité, il fixe les objectifs pour son équipe et délimite les moyens nécessaires devant permettre de les atteindre. Il peut être amené à épauler sa force de vente ou ses partenaires de distribution dans le cadre de négociations complexes ou d’action locales, être en charge du suivi de clients à fort enjeu. Il a une fonction de veille, d’analyse et de remontée d’informations commerciales (provenant notamment du terrain) devant permettre à l’entreprise de s’adapter en permanence aux évolutions de la clientèle et de la concurrence, et idéalement de les anticiper.
     2. Déclinaison et mise en œuvre de la politique marketing : dans le cadre de la stratégie marketing définie par la Direction et sous son autorité, il met en œuvre pour son périmètre de responsabilité, par lui-même, via les équipes commerciales et marketing de l’entreprise ou bien des partenaires externes, des analyses du marché et de la clientèle permettant notamment d’optimiser le positionnement de l’offre (produit ou service), de le faire évoluer, de dynamiser la politique promotionnelle (prix et communication) de distribution (multi-canal, e-commerce…). Il cherche ainsi, en connaissant mieux son marché et sa clientèle, à identifier de nouvelles perspectives de développement sur de nouveaux marchés profitables (par exemple au niveau international…). Il contribue à mettre en adéquation l’offre de l’entreprise avec l’évolution de son environnement et constitue une force de proposition pour la direction.
     3. Gestion et contractualisation des éléments financiers, budgétaires et juridiques : il dispose de budgets mis à sa disposition par la direction pour une période donnée. Il en assure la gestion et en fait l’usage le plus pertinent pour le meilleur fonctionnement de son entité. Il utilise voire conçoit les outils lui permettant d’en suivre la bonne exécution (tableaux de bord, tableaux de contrôle interne…). Il veille par ailleurs à l’évolution de la qualité financière des clients et prospects de l’entreprise dans un souci de prévention des impayés. Il est amené à proposer ou prendre des mesures visant à réduire l’exposition de l’entreprise à ce risque (1ère cause de défaillance des entreprises en France). Il sensibilise ses équipes au respect des délais de paiement. Il veille au bon respect des règles de droit qui s’appliquent dans le cadre de son activité et notamment à la bonne application des conditions générales de vente de l’entreprise.
     4. Management d’équipe : il encadre et anime son équipe de vente ou marketing. Il constitue un point d’appui et de soutien technique mais est également facteur de mobilisation en créant une dynamique au sein de l’équipe qu’il dirige. Il participe au processus de formation ainsi qu’au recrutement de nouveaux collaborateurs. Ses connaissances en matière de droit social et de droit du travail lui permettent de gérer les évolutions ou les éventuels conflits pouvant naître à l’occasion des contrats de travail.