Diplômes compatibles avec la VAE

Le niveau indiqué est celui que vous obtiendrez.

BTS « métiers de l’esthétique, cosmétique, parfumerie » option A : management option B : formation-marque option C : cosmétologie

Niveau obtenu : Bac +2 / DUT / BTS

 

Conception et réalisation de soins esthétiques, de maquillage

Conseil et vente de produits et d’appareils de haute technologie

Elaboration et mise au point de protocoles opératoires fabrication de produits cosmétiques

Réalisation de contrôles

Evaluation cosmétique

Participation à la démarche qualité

Veille technologique et réglementaire

Elaboration du projet d’exploitation et/ou du business plan

Encadrement du personnel

Participation à la gestion financière

Développement de la relation de services

Conception et mise en œuvre d’actions dans le cadre de la stratégie commerciale

Production de documents professionnels, techniques

Animation d’équipe 

Le titulaire du BTS Métiers de l’esthétique-cosmétique-parfumerie est hautement qualifié dans les domaines de l’esthétique, de la cosmétique et de la parfumerie. Il possède une connaissance approfondie du produit cosmétique et de sa commercialisation et est en relation avec une clientèle aussi bien de particuliers que de professionnels.

Il possède un haut niveau scientifique ainsi que la maîtrise d’au moins une langue étrangère. Il assure les fonctions d’expertise, de conseils scientifiques et technologiques, de gestion, de management, d’animation et de formation dans un cadre local et international.

Ce technicien :          

Conçoit et met en œuvre des prestations (soins et techniques) performantes et innovantes,

Adapte sa pratique et son expertise en tenant compte de l’évolution des savoirs, des techniques et des contextes,

Conçoit des conseils experts dans un objectif de vente

Recherche, collecte et exploite des ressources relatives à la profession en vue d’une communication stratégique,

Etablit une relation professionnelle auprès de différents interlocuteurs,

Gère l’environnement de travail,

Assure la qualité (produits, prestations, services),

Dans le cadre de l’option A Management ce technicien :

Gère l’entreprise,

Elabore des projets entrepreneuriaux,

Assure le développement de l’entreprise.

Dans le cadre de l’option B Formation-marques ce technicien :

Conçoit, impulse et conduit des actions d’information, d’animation et de négociation dans le respect de l’image et de la culture de l’entreprise,

Forme aux techniques de soins, aux techniques de vente et d’utilisation de produits

Négocie les ventes de produits, de matériels et de d’appareils.

Dans le cadre de l’option C Cosmétologie ce technicien :

Réalise une étude technique dans le cadre de la recherche et développement (R&D),

Met en œuvre des techniques de fabrication et de contrôle,

Objective l’efficacité d’un produit, d’une technique et réalise une analyse sensorielle.

 

}

Diplôme Responsable commercial et marketing

Niveau obtenu : Bac +3 ou +4

Le Responsable commercial et marketing contribue à la définition et au déploiement de la politique commerciale et marketing de l’entreprise.
Il met en œuvre, sous l’autorité de la Direction Commerciale et pour son périmètre de responsabilité, des actions commerciales et marketing en cohérence avec cette politique dans le but d’atteindre les objectifs qui lui sont fixés. Ces objectifs peuvent être quantitatifs (développement de parts de marché, rentabilité...) et qualitatifs (satisfaction clientèle, adaptation de l’offre de l’entreprise au marché dans le cadre défini par sa direction, veille…). Cadre intermédiaire, il est le trait d’union et le relai entre sa direction et les équipes commerciales ou marketing de l’entreprise ou de ses partenaires : la force de vente, les équipes marketing, les acteurs du réseau de distribution…
Le Responsable commercial et marketing œuvre essentiellement en tant que cadre opérationnel. Il peut exercer ses fonctions sur un périmètre de clientèle, un type de produit, une zone géographique ou un canal de distribution spécifique incluant le e-commerce, ou par la responsabilité d’un centre de profit (point de vente, centre d’appel, magasin ou département notamment dans le secteur des GMS et GSS..) ou d’un service (marketing, vente, clientèle…). Il peut également dans certains cas œuvrer sans subordonnés mais bénéficier d’un statut de cadre en raison de la technicité et de la complexité des affaires traitées. On le retrouvera également en charge de l’ensemble des missions commerciales et marketing dans le cadre de TPE ou de PME.

Dans ce cadre de ses activités, il déploie des compétences appropriées :
     1. Déclinaison et mise en œuvre la politique commerciale définie par la direction : dans le cadre de la stratégie définie par la Direction et sous son autorité, il fixe les objectifs pour son équipe et délimite les moyens nécessaires devant permettre de les atteindre. Il peut être amené à épauler sa force de vente ou ses partenaires de distribution dans le cadre de négociations complexes ou d’action locales, être en charge du suivi de clients à fort enjeu. Il a une fonction de veille, d’analyse et de remontée d’informations commerciales (provenant notamment du terrain) devant permettre à l’entreprise de s’adapter en permanence aux évolutions de la clientèle et de la concurrence, et idéalement de les anticiper.
     2. Déclinaison et mise en œuvre de la politique marketing : dans le cadre de la stratégie marketing définie par la Direction et sous son autorité, il met en œuvre pour son périmètre de responsabilité, par lui-même, via les équipes commerciales et marketing de l’entreprise ou bien des partenaires externes, des analyses du marché et de la clientèle permettant notamment d’optimiser le positionnement de l’offre (produit ou service), de le faire évoluer, de dynamiser la politique promotionnelle (prix et communication) de distribution (multi-canal, e-commerce…). Il cherche ainsi, en connaissant mieux son marché et sa clientèle, à identifier de nouvelles perspectives de développement sur de nouveaux marchés profitables (par exemple au niveau international…). Il contribue à mettre en adéquation l’offre de l’entreprise avec l’évolution de son environnement et constitue une force de proposition pour la direction.
     3. Gestion et contractualisation des éléments financiers, budgétaires et juridiques : il dispose de budgets mis à sa disposition par la direction pour une période donnée. Il en assure la gestion et en fait l’usage le plus pertinent pour le meilleur fonctionnement de son entité. Il utilise voire conçoit les outils lui permettant d’en suivre la bonne exécution (tableaux de bord, tableaux de contrôle interne…). Il veille par ailleurs à l’évolution de la qualité financière des clients et prospects de l’entreprise dans un souci de prévention des impayés. Il est amené à proposer ou prendre des mesures visant à réduire l’exposition de l’entreprise à ce risque (1ère cause de défaillance des entreprises en France). Il sensibilise ses équipes au respect des délais de paiement. Il veille au bon respect des règles de droit qui s’appliquent dans le cadre de son activité et notamment à la bonne application des conditions générales de vente de l’entreprise.
     4. Management d’équipe : il encadre et anime son équipe de vente ou marketing. Il constitue un point d’appui et de soutien technique mais est également facteur de mobilisation en créant une dynamique au sein de l’équipe qu’il dirige. Il participe au processus de formation ainsi qu’au recrutement de nouveaux collaborateurs. Ses connaissances en matière de droit social et de droit du travail lui permettent de gérer les évolutions ou les éventuels conflits pouvant naître à l’occasion des contrats de travail.

DUT Gestion des entreprises et des administrations option Gestion et management des organisations

Niveau obtenu : Bac +2 / DUT / BTS

Le titulaire d’un DUT GEA option GMO exerce des fonctions de gestion polyvalente dans les entreprises, associations, administrations.

Dans les petites entreprises, il seconde le dirigeant dans ses tâches d’administration générale. Dans les entreprises moyennes et grandes, il exerce des activités de gestion plus spécialisées, dans les services administratifs et juridiques, dans les services de marketing et de logistique, et dans les services commerciaux.

Dans les collectivités publiques, il est plus particulièrement affecté aux services financiers, des marchés, ainsi qu’à l’administration générale.

  • Compétences communes aux 3 options GEA

Collecte et organisation  des données de gestion

 

Ecouter, comprendre les attentes de chacun des acteurs/partenaires de l’organisation

Utiliser le vocabulaire technique

 Organiser la recherche et le traitement de données nécessaires à la gestion

Recueil et traitement de l’information

 

Identifier et comprendre les environnements économique et juridique de l’organisation et son fonctionnement

Elaboration des documents de synthèse

 

Utiliser les outils bureautiques

Choisir et réaliser des représentations graphiques

Présentation  et transmission  d’informations

 

Communiquer par oral et par écrit, en français et en langues étrangères

Communiquer en utilisant la terminologie de son domaine professionnel, y compris en anglais

Utiliser les supports adaptés

Utiliser  les outils numériques de communication

Rendre compte

Gestion de projet

Travailler en équipe projet, en utilisant des outils collaboratifs

Gérer un projet, en respectant les délais et les contraintes économiques à l’aide d’outils de gestion de projet

Analyse des résultats et des écarts

Vérifier la cohérence

Utiliser les outils statistiques

Mesurer la performance

  • Compétences de l’option GMO, Gestion et Management des Organisations

Recueil, gestion et communication des informations nécessaires au management

Collecter les données

Utiliser les outils d’analyse de l’environnement de l’entreprise et de ses marchés

Administrer les dossiers des clients ou usagers, des fournisseurs et autres partenaires,  dans leurs dimensions juridique, commerciale et financière

Analyser les performances commerciales et financières

Communiquer l’information pertinente aux décideurs et partenaires

Gestion du processus de production des biens et services

 

Gérer les relations avec clients et fournisseurs

Assurer le suivi des stocks et de la logistique

Mettre en œuvre une politique d’action commerciale

Manager  une équipe

Utiliser des outils de gestion

Elaborer des tableaux de bord

Déterminer le niveau de qualité et de fiabilité

Calculer des coûts et analyser des écarts

}

MASTER Marketing, vente (fiche nationale)

Niveau obtenu : Bac +5 et plus

- Etude et analyse du comportement du consommateur
- Participation aux actions stratégiques relatives au marketing
- Contrôle de l’évolution des marchés
- Veille concurrentielle
- Gestion de la communication des marques et de l’entreprise
- Management des équipes marketing et commerciales de l’entreprise
- Compréhension des nouveaux outils utilisés en marketing
- Appréhension d'une organisation de manière globale
- Gestion d'une offre de produits ou services
- Intégration du digital dans l’ensemble des activités

- Traduire la stratégie de l’entreprise en stratégie marketing (offre, produit, marque)
- Assurer l’analyse et la veille des marchés
- Analyser les données de panels pour la prise de décision
- Intégrer le digital dans la stratégie et l’opérationnel
- Mettre en place une politique de communication intégrée : à l’interne et à l’externe
- Lancer et développer une offre de produits/services
- Définir la politique commerciale, développer un plan d’action commerciale
- Elaborer et conduire la politique promotionnelle
- Mettre en place et manager des équipes complémentaires, transversales ou interculturelles
- Commanditer ou réaliser des études qualitatives ou quantitatives
- Maîtriser des logiciels d’analyse numérique et textuelle (SAS, SPSS, R, N-Vivo, Lexica, Sphinx…).
- Analyser les données et opérationnalise les résultats
- Elaborer et suivre des budgets
- Elaborer /analyser des tableaux de bord d’activité
- Gérer un compte d’exploitation     

 

 - Identifier les usages numériques et les impacts de leur évolution sur le ou les domaines concernés par la mention
- Se servir de façon autonome des outils numériques avancés pour un ou plusieurs métiers ou secteurs de recherche du domaine
- Mobiliser des savoirs hautement spécialisés, dont certains sont à l’avant-garde du savoir dans un domaine de travail ou d’études, comme base d’une pensée originale
- Développer une conscience critique des savoirs dans un domaine et/ou à l’interface de plusieurs domaines
- Résoudre des problèmes pour développer de nouveaux savoirs et de nouvelles procédures et intégrer les savoirs de différents domaines
- Apporter des contributions novatrices dans le cadre d’échanges de haut niveau, et dans des contextes internationaux 

 

- Conduire une analyse réflexive et distanciée prenant en compte les enjeux, les problématiques et la complexité d’une demande ou d’une situation afin de proposer des solutions adaptées et/ou innovantes en respect des évolutions de la règlementation
- Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation
- Communiquer à des fins de formation ou de transfert de connaissances, par oral et par écrit, en français et dans au moins une langue étrangère
- Gérer des contextes professionnels ou d’études complexes, imprévisibles et qui nécessitent des approches stratégiques nouvelles
- Prendre des responsabilités pour contribuer aux savoirs et aux pratiques professionnelles et/ou pour réviser la performance stratégique d'une équipe
- Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif
- Analyser ses actions en situation professionnelle, s’autoévaluer pour améliorer sa pratique dans le cadre d'une démarche qualité
- Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale 

Chaque mention peut être déclinée en parcours (anciennement spécialités) permettant d'acquérir des compétences complémentaires. Pour plus d'information, se reporter aux liens renvoyant sur les sites des différentes universités habilités/accréditées.

}