Diplômes compatibles avec la VAE

Le niveau indiqué est celui que vous obtiendrez.

DE Diplôme d’Etat de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport - spécialité " animation socio-éducative ou culturelle " - 2 mentions : "animation sociale" et "développement de projets, territoires et réseaux".

Niveau obtenu : Bac +2 / DUT / BTS

L’animateur coordonnateur exerce en autonomie son activité d’encadrement, en utilisant le support technique ou le champ d’intervention défini par la mention 'animation socio-éducative ou culturelle' dans la limite des cadres réglementaires. Il est responsable au plan pédagogique, technique et logistique. Il assure la sécurité des tiers et des publics dont il a la charge. Il conduit, par délégation, le projet de la structure.
1- Il encadre des publics spécifiques dans tout type de pratique
Il encadre un groupe dans la pratique de l’activité pour laquelle il est compétent ;
Il encadre un groupe de stagiaires en formation ;
Il accompagne les groupes et les personnes dans la conduite de leurs projets ;
Il conduit des interventions pour des groupes informels.
2- Il encadre des activités de perfectionnement et de formation
Il conçoit un projet d’animation dans le cadre des objectifs de l’organisation ;
Il coordonne la mise en oeuvre d’un projet d’animation ;
Il conduit des démarches pédagogiques dans une perspective socio-éducative ;
Il conduit des actions de formation ;
Il participe aux actions de tutorat dans l’organisation.
3- Il participe à la conception du projet et à la direction de la structure
Il agit dans le cadre des réseaux professionnels et institutionnels locaux ;
Il participe au diagnostic du territoire d’intervention de l’organisation ;
Il conçoit le projet d'action de la structure ;
Il élabore les budgets du projet d’animation ;
Il négocie avec les instances décisionnaires les financements nécessaires à la mise en oeuvre du projet d’animation ;
Il coordonne une équipe bénévole et professionnelle ;
Il représente l’organisation auprès des partenaires ;
Il planifie l’utilisation des espaces d’activités ;
Il veille au respect des procédures de qualité.

Capacités et compétences attestées :
1
Réguler son intervention en fonction des publics ;
Réaliser les gestes professionnels nécessaires à la sécurité des publics ;
Encadrer un groupe dans le cadre de ses interventions pédagogiques.
2
Conduire des démarches pédagogiques dans une perspective d'éducation populaire ;
Prendre en compte les politiques publiques locales dans son action ;
Définir les cadres de ses interventions pédagogiques ;
Conduire des interventions pédagogiques au moyen d’un support d’activité pour lequel il est compétent ;
Evaluer les interventions pédagogiques conduites ;
Conduire des actions de formation.
3
Concevoir le projet d’action de la structure.
Prendre en compte les politiques publiques locales dans son action ;
Coordonner la mise en oeuvre d’un projet d’action en lien avec l'éducation populaire ;
Animer une équipe de travail ;
Promouvoir les actions programmées ;
Gérer la logistique des programmes d’action ;
Animer la démarche qualité ;
Evaluer les actions réalisées.

BP de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport, spécialité "Education à l'environnement vers un développement durable" - Animateur à l'éducation à l'environnement vers un développement durable

Niveau obtenu : Bac / BP / BT


L’animateur à l’éducation à l’environnement vers un développement durable exerce en autonomie son activité d’animation, en utilisant un ou des supports techniques dans la limite des cadres réglementaires. Il est responsable au plan pédagogique. Il assure la sécurité des tiers et des publics dont il a la charge. Il a la responsabilité du projet d’activité qui s’inscrit dans le projet de la structure.


1-      Il encadre tout type de public dans une pratique d’éducation à l’environnement vers un développement durable
Il participe à l’accueil, à l’information et à l’orientation des publics dans sa structure ;
Il tient compte des attentes des publics et de leur relation à la nature ;
Il identifie et adapte son animation en fonction des réactions exprimées par son public ;
Il favorise l’émergence de projets d’EEDD auprès de groupes variés ; 
Il sensibilise son public au respect de la règlementation spécifique liée à la gestion, à l’usage des espaces et la protection des espèces ;
Il agit en cas de situation conflictuelle ou de maltraitance ;

2-      Il encadre des activités de découverte, d’initiation et d’animation :
Il conçoit un projet d’animation dans le champ de l’EEDD ;
Il repère, identifie et intègre les potentialités des milieux naturel, rural et urbain de son intervention, en lien avec le territoire et les pratiques locales ;
Il prend en compte les risques spécifiques liés aux activités, aux lieux, aux espèces, au matériel et aux matériaux et adapte son activité en conséquence ;
Il participe à l’élaboration des outils pédagogiques qui favorisent la découverte de l’environnement et la prise en compte du développement durable ;
Il choisit et utilise des méthodes actives favorisant la mise en relation directe avec la nature et l’environnement ;
Il prend en compte la règlementation spécifique liée à la gestion et à l’usage des espaces et à la protection de la flore et de la faune quels que soient les lieux d’intervention ;
Il évalue les effets de ses projets sur l’environnement en lien avec les valeurs de l’EEDD ;

3-      Il participe au fonctionnement de la structure et à la conception d’un projet d’éducation à l’environnement vers un développement durable ;
Il participe à la communication et à la promotion de la structure ;
Il participe à l’organisation des activités de la structure ;
Il entretient le matériel et le petit équipement spécifique EEDD qu’il utilise pour son action ;
Il propose l’acquisition ou le renouvellement des matériels et de la documentation et autres ressources spécifiques à l’EEDD ;
Il participe à l’élaboration et l’évolution du projet pédagogique de la structure avec sa spécificité EEDD ;
Il partage ses compétences en EEDD avec les autres membres de l’équipe.

 


1
Accueillir les différents publics ;
Prendre en compte l’expression des interlocuteurs ;
Prendre en compte les attentes des publics concernés notamment les groupes de mineurs ;
Favoriser l’autonomie des participants et leur relation à la nature ;
Valoriser l’écoute réciproque ;
Favoriser l’émergence de comportements citoyens ;
Veiller à l’intégrité physique et morale des publics ;
Agir en cas de maltraitance dans une action d’animation.

2
Prendre en compte les spécificités des activités en EEDD ;
Concevoir un projet d’animation dans le champ de l’EEDD ;
Mobiliser les connaissances générales liées à l’EEDD ;
Créer des situations permettant l’émergence de projets d’EEDD auprès de groupes variés ;
Utiliser des pratiques pédagogiques diversifiées et adaptées à l’EEDD ;
Evaluer les actions d’animation conduites.

3
S’intégrer à une équipe de travail ;
Proposer des stratégies d’action en EEDD ;
Présenter le bilan de ses activités ;
Assurer la maintenance du matériel pédagogique ;
Participer à la gestion administrative de sa structure ;
Participer à l’organisation d’animations événementielles au sein de la structure ;
Articuler son activité en EEDD à la vie de sa structure ;
Contribuer à la programmation des activités nécessaires au séjour de mineurs.

BP de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport - spécialité Activités du cirque

Niveau obtenu : Bac / BP / BT

L’animateur des activités du cirque exerce en autonomie son activité d’animation, en utilisant des supports techniques du cirque : dans la limite des cadres réglementaires. Il est responsable au plan pédagogique. Il assure la sécurité des tiers et des publics dont il a la charge. Il a la responsabilité du projet d’activité qui s’inscrit dans le projet de la structure.
1- Il encadre tout type de public dans une pratique de loisirs :
Il organise l’accueil et la prise en charge d’un groupe.
Il gère la dynamique du groupe.
2- Il encadre des activités de découverte, d’initiation et d’animation :
Il sensibilise aux différents arts du cirque.
Il prévient les comportements à risque pour la santé physique et morale des pratiquants.
Il prépare physiquement et mentalement les pratiquants aux activités du cirque.
Il intervient en cas de problème lié à la sécurité.
Il propose des situations de rencontre avec la création artistique.
Il établit un rapport critique entre la pratique d’une activité et les arts de piste.
Il conçoit des cycles d’animation visant la découverte et l’initiation aux activités du cirque.
Il conduit des séances visant la découverte et l’initiation aux activités du cirque pré-citées.
Il évalue les risques potentiels liés à l’activité, au milieu ou à la personne.
Il aménage les espaces de pratique selon les usages et la réglementation en vigueur.
Il équipe les pratiquants avec le matériel adapté.
Il accompagne les pratiquants dans la mise en œuvre de présentation.
Il évalue la pertinence des situations et des actions mises en œuvre.
3- Il participe au fonctionnement de la structure et à la conception d’un projet d’animation :
Il participe à la gestion et à la promotion des activités de la structure.
Il communique sur le fonctionnement de la structure qui l’emploie.
Il participe à la mise en place de l'offre d’activités dans le cadre de la structure qui l'emploie.
Il participe à des réunions de travail à caractère interdisciplinaire.
Il participe à des réunions de travail à caractère partenarial.
Capacités ou compétences attestées :
1
Mobiliser les connaissances associées aux différents publics concernés par l’animation.
Choisir des démarches adaptées aux différents publics.
Favoriser l’expression du groupe et des individus.
Favoriser l’autonomie des personnes dans le groupe.
Analyser les effets de ses interventions sur la vie du groupe.
Réguler le fonctionnement du groupe.
Agir en cas de maltraitance dans une action d’animation.
2
Mobiliser les connaissances artistiques, scientifiques, pédagogiques et techniques associées aux activités du cirque.
Concevoir une démarche pédagogique permettant la découverte et l’initiation aux activités du cirque.
Définir les objectifs pédagogiques adaptés aux publics.
Conduire une action d'animation dans le respect de l’intégrité physique et morale des pratiquants.
Respecter et faire respecter les normes d’exécution des exercices, les consignes d’hygiène et de sécurité.
Inciter les pratiquants à explorer différents langages corporels.
Maîtriser les conduites professionnelles nécessaires à la mise en œuvre des activités du cirque concernées.
Evaluer les actions d’animation conduites.
3
Communiquer oralement avec ses interlocuteurs.
Produire les différents écrits de la vie professionnelle.
Constituer une documentation sur un thème de la vie professionnelle.
Contribuer au bon fonctionnement de la structure.
Participer à l'organisation des activités de la structure.
Participer au fonctionnement d’une équipe de travail.

BP de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport - spécialité Activités de randonnées

Niveau obtenu : Bac / BP / BT

L'animateur d'activités de randonnées exerce en autonomie son activité d'animation, en utilisant le support technique de randonnées dans la limite des cadres réglementaires. Il est responsable au plan pédagogique. Il assure la sécurité des tiers et des publics dont il a la charge. Il a la responsabilité du projet d'activité qui s'inscrit dans le projet de la structure.
1- Il encadre tout type de public dans une pratique de loisirs :
Il assure l’accueil d’un groupe.
Il encadre des groupes de personnes en déplacement à pied ou en vélo.
Il organise la vie collective dans les temps de non déplacement comme en itinérance.
Il favorise l’autonomie du pratiquant et son implication dans le déroulement de l’activité.
Il choisit des rencontres locales adaptées à l’objectif poursuivi et au public présent.
2- Il encadre des activités de découverte, d'initiation et d'animation :
Il accompagne dans un but de découverte d’un territoire et de création de lien entre un territoire et ses visiteurs.
Il coordonne l’intervention des acteurs associés à son action.
Il équipe les personnes avec le matériel adéquat.
Il forme les publics au réglage , à la maintenance et à l’utilisation du matériel.
Il identifie les risques potentiels liés au milieu et ses évolutions pour prendre les initiatives nécessaires.
Il prend en compte dans son animation le respect de l’environnement, des autres utilisateurs des mêmes espaces et les résidents du territoire.
Il met en oeuvre un programme d’enseignement technique à pied et à vélo pour tout public jusqu’au niveau technique de l’autonomie de la personne.
Il utilise lui-même le matériel technique nécessaire à son action.
Il transmet des connaissances techniques sur le support du déplacement.
Il pratique les techniques d’orientation.
3- Il participe au fonctionnement de la structure et à la conception d'un projet d'animation :
Il communique avec l’environnement institutionnel, social et professionnel de sa structure.
Il participe à l’élaboration du dispositif d’accueil des publics.
Il participe à la préparation des documents à transmettre aux clients, pratiquants ou usagers pour la réussite de l’action technique.
Il utilise les technologies modernes de communication.
Il rédige les comptes rendus écrits de son action.
Il anime une réunion technique.
Il participe à la mise en place des réseaux de relations avec des partenaires.
Capacités ou compétences attestées :
1
Accueillir les différents publics.
Encadrer tout public dans la pratique de randonnées à vélo ou à pied.
2
Animer en autonomie pédagogique , dans le cadre des activités de randonnées :
• Pédestres, hors activité se déroulant en environnement spécifique ;
• Cyclistes, hors itinéraires se déroulant de niveau supérieur au niveau bleu tel que défini par les critères de classification des sites VTT FFC et des bases VTT FFCT.
Utiliser des techniques d’orientation.
Faire découvrir le patrimoine environnemental, patrimonial, architectural du territoire hors visite commentée de sites nécessitant la possession d’une carte professionnelle de guide interprète ou conférencier.
3
Entretenir le balisage, l’aménagement des sites et itinéraires de pratiques.
Participer à l’élaboration et à la mise en oeuvre du projet pédagogique et au fonctionnement de la structure qui l’emploie.
Utiliser les technologies de l’information et de la communication dans les situations courantes de la vie professionnelle, les outils bureautiques, les supports multimédias.
Participer à la promotion des activités de la structure.
Présenter le bilan de ses activités.

BP de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport - spécialité Animation culturelle

Niveau obtenu : Bac / BP / BT

L'animateur culturel exerce son activité de manière autonome quant à sa pratique d'animation au sein de la structure ou des structures qui l'emploient. Sa responsabilité s'exerce au regard des pratiquants qu'il encadre, des collaborateurs qui participent à son action, des matériels et locaux nécessaires à la conduite de son activité. Ses prestations visent à participer à un processus global d'évolution de la personnne et à favoriser une logique de développement du lien social en facilitant l'accès à la culture partagée. Il conçoit des projets d'animation culturelle, dans le cadre du projet global de la structure et des attentes des publics.
Il participe à la mise en oeuvre de partenariats locaux dans le domaine de l'animation culturelle.
Il conduit des actions d'animation culturelle.
Il met en oeuvre des démarches permettant l'accompagnement culturel.
Il permet la mise en activité des groupes, le développement de l'expression et de la créativité.
Il soutient des projets individuels/collectifs et les pratiques culturelles amateurs.
Il encadre des groupes dans le cadre de ses animations.
Il participe à l'accueil des différents publics de la structure.
Il participe aux différentes actions de communication et de promotion de la structure et de ses activités.
Il participe à l'organisation des activités de la structure.
Il participe au fonctionnement de la structure.
Identifier le milieu, le patrimoine et les différentes formes culturelles instituées sur son territoire de référence. Identifier, analyser et prendre en compte les caractéristiques des publics accueillis, notamment leurs attitudes vis à vis des oeuvres et/ou des lieux institutionnels de la culture.
Prendre en compte les demandes et les attentes du public accueilli.
Identifier, analyser et prendre en compte les attentes et les contraintes de la structure pour élaborer, optimiser et adapter son action.
Elaborer et formaliser des projets d'animation dans le domaine culturel.
Etablir un rapport actif et critique à la culture et au patrimoine par une mise en mouvement des publics.
Elaborer et mettre en oeuvre des actions d'animation visant l'expression de la créativité par la découverte d'un support technique d'activité culturelle.
Choisir et formaliser des modalités et des outils d'évaluation.
Proposer des modalités de rencontre, de participation innovantes et adaptées aux publics.
Stimuler la curiosité, mobiliser l'intérêt pour qu'émergent des projets.
Organiser son action d'animation autour de la conduite de projets collectifs.
Accompagner et soutenir des pratiques culturelles amateurs.
Faire respecter tous les aspects réglementaires liés à l'activité.
Gérer et réguler le fonctionnement d'un groupe.
Proposer des outils de communication adaptés à la structure et à ses besoins. Promouvoir son action d'animation auprès des partenaires.
Programmer et planifier des activités de découverte, d'initiation aux activités culturelles.
Gérer le budget de son action.
Réaliser des tâches administratives courantes.
S'intégrer dans son environnement professionnel, dans une équipe de travail.
Participer à des réunions internes et externes.
Présenter le bilan de ses activités.






BP de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport - spécialité Animation sociale

Niveau obtenu : Bac / BP / BT

L’animateur social exerce en autonomie son activité d’animation, en utilisant un ou des supports techniques dans la limite des cadres réglementaires. Il est responsable au plan pédagogique. Il assure la sécurité des tiers et des publics dont il a la charge. Il a la responsabilité du projet d’activité qui s’inscrit dans le projet de la structure.
1- Il encadre tout type de public dans une pratique d'animation sociale :
Il prend en compte le milieu d’appartenance ou d’origine des publics, les valeurs et les rôles qui lui sont liés.
Il apprécie les potentialités des personnes concernées par son action d’animation.
Il définit des modes d’intervention adaptés à son public.
Il encadre les groupes dans le cadre de ses animations.
Il évalue les effets de son animation sur les publics.
2- Il encadre des activités d’animation sociale :
Il conçoit un projet d’animation sociale.
Il participe à la mise en œuvre de partenariats locaux.
Il réalise de manière autonome des animations sociales.
Il met en oeuvre des situations facilitant la mise en relation des personnes et des groupes.
Il met en oeuvre une action d’animation en vue du développement de l’expression et de la relation sociale.
Il soutient l’émergence de projets à caractère individuel ou collectif.
Il participe à un processus global de maintien des capacités relationnelles et sociales de la personne.
Il participe à un processus de maintien ou de développement de l’autonomie physique et psychologique de la personne ;
3- Il participe au fonctionnement de la structure et à la conception d’un projet d’animation sociale :
Il participe à la gestion et à la promotion des activités de la structure.
Il communique sur le fonctionnement de la structure qui l’emploie.
Il participe à la mise en place de l'offre d’activités dans le cadre de la structure qui l'emploie.
Il participe à des réunions de travail à caractère interdisciplinaire.
Il participe à des réunions de travail à caractère partenarial.
Capacités ou compétences attestées :
1
Mobiliser les connaissances générales liées à l'animation sociale.
Mobiliser les connaissances associées aux différentes personnes concernées par une perte importante d’autonomie.
Analyser les différents publics dans leur environnement.
Choisir des démarches adaptées aux différents publics.
Elaborer un plan d’action pour la conduite d’animation sociale.
Favoriser l’autonomie des personnes dans le groupe.
Réguler le fonctionnement du groupe.
Prévenir les comportements à risques pour l’intégrité des personnes.
Agir en cas de maltraitance dans une action d’animation.
2
Identifier les ressources et les contraintes de l’environnement professionnel.
Concevoir un projet d'animation sociale.
Définir les objectifs du projet d'animation sociale.
Organiser une action d'animation sociale à partir des contraintes et des ressources de l’environnement local.
Travailler dans le cadre d’une équipe interdisciplinaire.
Préparer l’évaluation du projet d’animation sociale.
Mettre en oeuvre une action d’animation sociale.
Maîtriser les conduites professionnelles nécessaires à la mise en œuvre d’un support d’animation visant l’expression et le développement de la relation sociale.
Maîtriser les conduites professionnelles nécessaires à la mise en œuvre d’un support d’animation visant le maintien de l’autonomie de la personne.
Evaluer les actions d’animation conduites.
3
Communiquer oralement avec ses interlocuteurs.
Produire les différents écrits de la vie professionnelle.
Constituer une documentation sur un thème de la vie professionnelle.
Contribuer au bon fonctionnement de la structure.
Participer à l'organisation des activités de la structure.
Participer au fonctionnement d’ une équipe de travail.

Diplôme Chargé d'accompagnement social et professionnel.

Niveau obtenu : Bac +2 / DUT / BTS


Le chargé d’accompagnement social et professionnel (CASP) a pour mission d’accompagner des parcours individuels et collectifs pour favoriser l’insertion sociale/professionnelle ou la mobilité des publics demandeurs dans les domaines de l’emploi, de l’accès au droit, à la santé, au logement, à la citoyenneté ou dans un parcours de formation professionnelle. Il accueille, fait un diagnostic sur la situation de la personne, l’informe, l’oriente et l’accompagne dans la construction et dans la réalisation de son parcours d’insertion sociale et professionnelle en instaurant une relation de coopération et de confiance. Il travaille en réseau avec les partenaires locaux.

Les activités du chargé d’accompagnement social et professionnel sont les suivantes :
1)    Accueil -réception, écoute de la demande et élaboration d’un premier diagnostic
2)    Information, orientation des personnes à partir des situations identifiées
3)    Accompagnement des personnes dans la construction d’un parcours d’insertion professionnelle / sociale / de formation
4)    Travail en réseau, en partenariat et en équipe pour mobiliser les ressources adaptées aux situations à traiter
5)    Recueil et traitement de l’information, veille et gestion d’un fond documentaire
6)    Organisation de son poste de travail et des moyens disponibles

Compétences ou capacités évaluées :
Le titulaire de la certification est capable, entre autre, de :
•    Accueillir, informer, orienter, comprendre la demande et élaborer un premier diagnostic,
•    Reformuler la demande et le projet au regard de ce premier diagnostic,
•    Identifier la structure ou l’interlocuteur pertinent qui pourra accompagner la personne accueillie en fonction de sa problématique (emploi, formation, santé, logement…), et du niveau d’urgence de sa demande,
•    Elaborer avec la personne un projet d’accompagnement personnalisé et partagé ;
•    Créer et développer un réseau de partenaires locaux,
•    Animer une réunion d’information, un atelier collectif,
•    Se situer, s’inscrire et travailler dans un collectif de travail

Diplome Responsable associatif

Niveau obtenu : Bac +3 ou +4

Le responsable d’association exerce des fonctions de direction et/ou d’encadrement au sein d’une association ou d’un réseau d’associations, il exerce sa fonction par délégation du conseil d’administration, en lien étroit avec le président et les membres du bureau. Le périmètre de responsabilité s’adapte à la taille de la structure : le responsable d’association dirige soit la structure, soit un service au sein de cette structure, mais les compétences mises en œuvre sont identiques.
Le métier visé par la certification « responsable d’association » est directeur d’une petite association (moins de 9 ETP), ou responsable de service (cadre) dans une association ou réseau associatif plus important. Les responsables associatifs managent de petites associations ou exercent des fonctions d’encadrement dans des associations plus importantes.

Le responsable d’association exerce les fonctions suivantes :
1)    Il dirige l’association/le service et son développement en cohérence avec l’objet social de l’association et en adéquation avec les évolutions de l’environnement socio-économique
2)    Il assure la gestion administrative et budgétaire de l’association/du service de manière à garantir la pérennité de la structure et son développement
3)    En tant que directeur/chef de service, il anime et gère une équipe de salariés, de bénévoles et d’adhérents et en tant que représentant institutionnel, il anime un réseau de partenaires
4)    Il conçoit et conduit des projets de nature diverse afin de mettre en œuvre le projet social de l’association et pour cela s’inscrit dans des logiques de travail en réseau

Diplome Manager d'organismes à vocation sociale et culturelle et en économie sociale et solidaire

Niveau obtenu : Bac +5 et plus

Le manager d’organismes à vocation sociale ou culturelle en économie sociale et solidaire exerce des fonctions de direction et/ou d’encadrement d’un établissement ou d’un service. A ce titre il occupe le poste de directeur ou chef de service d’un établissement (sous statut associatif, coopératif ou mutualiste) ou d’un service relevant d’une collectivité territoriale. Il peut également travailler à son compte en tant que consultant en organisation auprès des établissements ou services décrits ci-dessus.
Le manager d’organismes à vocation sociale ou culturelle en économie sociale et solidaire assure 4 fonctions principales :
1) Il pilote de manière stratégique l’organisme ou le service et son développement en cohérence avec son objet social et en adéquation avec les évolutions de l’environnement socio-économique
2) Il assure la gestion administrative, comptable et financière de l’organisme ou du service de manière à garantir la pérennité de la structure et son développement
3) Il coordonne une équipe RH composé de salariés et éventuellement (selon le statut juridique de l’organisme) de bénévoles et d’adhérents
4) Il conçoit et conduit des projets de nature diverses afin de mettre en œuvre le projet social de l’organisme et pour cela s’inscrit dans des logiques de travail en réseau

Le manager d’organismes à vocation sociale ou culturelle en économie sociale et solidaire est capable de :
Fonction 1 : pilotage stratégique
-    Mettre en œuvre la stratégie d’établissement
-    Construire, présenter et animer les plans d’actions stratégiques et bilans d’activités
-    Assurer la communication interne / externe
-    Identifier les axes d’évolution de l’organisme, argumenter des priorités à partir d’une veille règlementaire et prospective. Impulser des projets innovants
Fonction 2 : gestion administrative, comptable et financière
-    Coordonner l’activité comptable et juridique d’un établissement
-    Evaluer une situation financière, les besoins et ressources / Proposer des solutions d’optimisation des moyens financiers
-    Gérer la logistique, mobilière et immobilière d’un ou plusieurs établissements ou services du secteur sanitaire et social
-    Construire un budget prévisionnel / Assurer le suivi du budget
Fonction 3 : gestion des ressources humaines
-    Coordonner et appliquer la politique interne de gestion des ressources humaines et appliquer la règlementation matière de droit du travail et de convention collective
-    Animer les relations sociales
-    Recruter, encadrer et animer une équipe (salariés et bénévoles)
-    Elaborer un plan de formation en cohérence avec les compétences et les besoins
Fonction 4 : conduite de projets
-    Réaliser des enquêtes dans l’objectif d’établir un diagnostic social
-    Identifier les besoins et les attentes des publics concernés
-    Elaborer et animer la conduite d’un projet. Suivre sa réalisation (de sa conception au bilan).
-    Monter un dossier de financement
-    Mettre en place des stratégies de communication et réaliser des actions de promotion du projet en analysant l’environnement structurel et conjoncturel du projet
-    Mettre en œuvre les différents modes de contractualisation