Diplômes compatibles avec la VAE

Le niveau indiqué est celui que vous obtiendrez.

MC5 Maintenance des moteurs diesel et de leurs équipements

Niveau obtenu : CAP / BEP

Le titulaire de cette mention complémentaire exerce des activités de maintenance de moteurs diesel et leurs équipements. Ses compétences lui permettent d'être impliqué dans : - le contrôle et la mise en oeuvre du diagnostic ;
- la réparation et l’entretien;
- les réglages et la mise en point.
Ces activités s'exercent en relation avec la clientèle et impliquent également des compétnces en matière de communication ;


.

MC5 Maintenance et contrôles des matériels

Niveau obtenu : CAP / BEP

L'activité du titulaire de la mention complémentaire « Maintenance et Contrôle des Matériels » s'exerce dans le domaine de la maintenance des matériels qu’ils soient tracteurs et matériels agricoles ou matériels de travaux publics et de manutention ou matériels de parcs et jardins, et s'articule autour de 4 champs : • préparation de l’intervention,
• utilisation des outils de contrôle intégrés et/ou indépendants,
• réalisation de l’intervention,
• restitution du matériel.

Le titulaire du diplôme est capable de :
- communiquer avec la hiérarchie et avec le client ou l’utilisateur,
- préparer l’intervention et organiser son poste de travail,
- mettre en œuvre les outils de contrôle intégrés et/ou indépendants et les appareils de mesure,
- réaliser les opérations de maintenance préventive systématique,
- déposer, reposer des sous-ensembles
- démonter, réparer, remonter des sous-ensembles,
- mesurer, contrôler,
- régler,
- restituer le matériel et/ou l’équipement.

.

CAP Maintenance des matériels option tracteurs et matériels agricoles

Niveau obtenu : CAP / BEP

L'activité du titulaire du CAP Maintenance des matériels option tracteurs et matériels agricoles s'articule autour des 3 champs fondamentaux de la maintenance : -Préparation de l’intervention,
-Réalisation de l’intervention,
-Restitution du matériel.
Le titulaire du diplôme est capable de réaliser :
-Des opérations de montage et de préparation de matériels (neufs ou occasion),
-Des opérations de maintenance préventive systématique des matériels,
-Le remplacement d’ensembles et de sous-ensembles en autonomie,
-Le remplacement d’organes sur des circuits électriques, hydrauliques et pneumatiques,
-La réalisation de contrôles simples,
-Le remplacement d’éléments courants et des réglages de base,
-Les essais pour valider les différentes fonctionnalités du matériel.
.

CAP Maintenance des matériels option matériels de travaux publics et de manutention

Niveau obtenu : CAP / BEP

L'activité du titulaire du CAP Maintenance des matériels option matériels de travaux publics et de manutention s'articule autour des 3 champs fondamentaux de la maintenance : ·Préparation de l’intervention,
.Réalisation de l’intervention,
·Restitution du matériel.
Le titulaire du diplôme est capable de réaliser :
-Des opérations de montage et de préparation de matériels (neufs ou occasion),
-Des opérations de maintenance préventive systématique des matériels,
-Le remplacement d’ensembles et de sous-ensembles en autonomie,
-Le remplacement d’organes sur des circuits électriques, hydrauliques et pneumatiques,
-La réalisation de contrôles simples,
-Le remplacement d’éléments courants et des réglages de base,
-Les essais pour valider les différentes fonctionnalités du matériel.
.

MC5 Metteur au point en systèmes de contrôle et d'asservissement de Matériels Agricoles et de T.P.

Niveau obtenu : CAP / BEP

Le titulaire de la MC Metteur au point en systèmes de contrôle et d'asservissement de matériels agricoles et de T.P. est spécialisé sur les systèmes hydrauliques, électriques et électroniques des engins. Outre le fonctionnement des matériels, ce diplômé contrôle et répare les commandes assistées des machines, la climatisation des cabines. Il rétablit la conformité des appareils par réglage ou échange de composants. .

BTS Moteurs à combustion interne

Niveau obtenu : Bac +2 / DUT / BTS

Les titulaires de ce diplôme sont des techniciens spécialistes des moteurs quel qu'en soit l'usage (automobiles, véhicules industriels, locomotives, navires, engins de chantiers, machines agricoles, motopompes, groupes électrogènes...). Ils sont particulièrement compétentes en matière d'utilisation des bancs d'essais. Leurs compétences s'articulent autour de quatre grands axes :
- le moteur en tant qu'élément mécanique ;
- les composants qui entrent dans le moteur ;
- les effets produits par la marche du moteur ;
- les installations nécessaires à toutes les mesures.

.

BTS Maintenance et après-vente des engins de travaux publics et de manutention

Niveau obtenu : Bac +2 / DUT / BTS

Le titulaire du BTS Maintenance et après-vente des engins de travaux publics et de manutention possède, dans son domaine, des connaissances et des savoir-faire approfondis qui lui permettent de comprendre et d'expliquer les différentes fonctions des engins et de leurs équipements, de formuler un diagnostic rapide et précis encas de dysfonctionnement et de préconiser les solutions à mettre en œuvre. Il est amené à effecteur des activités de diagnostic, d'intervention, d'expertise et de conseil, de gestion de maintenance, d'organisation et de gestion de services et de ressources humaines.
.

TP Mécanicien réparateur de matériels agricoles et d'espaces verts, option machinisme agricole, option parcs et jardins

Niveau obtenu : CAP / BEP

Option machinisme agricole  

 La finalité de cet emploi est de maintenir en état de fonctionnement les matériels agricoles et leurs équipements pour optimiser la production.

 Le (la) professionnel (le) réalise la maintenance, la réparation et le dépannage des matériels agricoles en atelier ou chez le client. Il (elle) intervient sur de nombreuses familles de matériels et d’équipements agroalimentaires, pour les cultures « céréalières » par exemple : moissonneuse-batteuse, presses ramasseuses, matériels de préparation du sol, de traitement des cultures, au matériel d’élevage ou de cultures « spécialisées » (viticulture, arboriculture). Ces matériels et équipements sont sans cesse améliorés par le déploiement de dispositif de pilotage, de contrôle, d’asservissement, de confort et de sécurité. Ces systèmes et dispositifs combinent plusieurs technologies telles que la mécanique, l’électricité, l’électronique, l’hydraulique, la pneumatique dont le pilotage est souvent assuré par des systèmes informatiques embarqués. Lors d’interventions sur ces ensembles, il (elle) s’appuie sur l’utilisation d’appareils de contrôle et de réparation propres à chaque catégorie de matériels, ce qui nécessite la connaissance de leur fonctionnement en production. Dans le cadre de ses interventions, il (elle) réalise la mise au point du matériel neuf : montage, contrôle, essai, puis livraison et réglage chez le client. Il (elle) est amené (e) à effectuer du reconditionnement, des réparations de pièces usagées ou d’usure spécifique au matériel agricole par des opérations courantes de mécanique générale et de soudure.

 Pour réaliser ces opérations, le (la) mécanicien (ne) s’appuie sur une documentation technique qui précise les modes opératoires, les données techniques de contrôle, les réglages établis par le constructeur. Il (elle) possède les connaissances nécessaires pour interpréter la lecture de plans, de schémas de systèmes utilisant différentes sources d’énergie pour effectuer la réparation ou le dépannage de ces systèmes.

 Il (elle) exécute les opérations à partir d’un ordre de réparation sur lequel sont consignés les travaux à réaliser, définis par son responsable hiérarchique.

 Il (elle) peut être amené (e) à se déplacer avec un VL ou VUL afin de se rendre chez des clients pour effectuer des interventions. Le permis de conduire B est nécessaire. Il (elle) dépanne les matériels d’après les consignes fixées par son responsable hiérarchique. Sur le site le (la) mécanicien (ne) localise plus précisément la panne et en fonction de la situation rencontrée, il (elle) intervient souvent par échange d’organes ou de composants.

 Le (la) mécanicien (ne) s’adapte à l’environnement professionnel du monde agricole. La saisonnalité des travaux (ex : moissons) entraîne des pics d’activité, certaines interventions présentent un caractère d’urgence et le (la) mécanicien (ne) adapte sa méthode de travail. Il (elle) possède des qualités relationnelles, une bonne représentation des risques professionnels et une sensibilisation à la protection de l’environnement.  

 Option parcs et jardins  

 La finalité de cet emploi est de maintenir en état de fonctionnement les matériels de parcs et jardins et leurs équipements pour optimiser la production. Le (la) professionnel (le) effectue à partir d’un ordre de réparation établi par son responsable hiérarchique, sur lequel sont consignés les travaux qu’il devra réaliser, des actions de maintenance préventive, les révisions périodiques préconisées par les constructeurs, la réparation et le dépannage des matériels de parcs et jardins en atelier ou chez le client. Il (elle) intervient sur de nombreuses familles de matériels et d’équipements : microtracteurs, motoculteurs, motobineuses, faucheuses, tondeuses, débroussailleuses, taille-haies, tronçonneuses, broyeurs, remorques, motopompes, groupes électrogènes, nettoyeur hp. La multiplicité, les performances de ces matériels et équipements demandent aux professionnels de posséder des savoirs multi-technologiques pour la compréhension du contexte de la maintenance. Lors des interventions, il (elle) s’appuie sur une documentation technique qui précise les modes opératoires, les données techniques de contrôle, de réglages établis par le constructeur, sur l’utilisation d’appareil de contrôle, de réparation et d’outillage propres à chaque catégorie de matériels. Cela nécessite la connaissance de leur fonctionnement en production : préparation des sols (labour, débroussaillage, ramassage et traitement des déchets...), espaces verts (tonte, scarifications, traitement phytosanitaire, irrigation...), jardinage (taille...), exploitation forestière (abattage, élagage, broyage...).

 Dans le cadre de ses interventions, il (elle) réalise la mise en service du matériel neuf : montage des matériels, équipements et accessoires, réglages, essai, livraison. Il (elle) effectue du reconditionnement, des réparations de pièces usagées ou d’usure spécifique aux matériels parcs et jardins par des opérations courantes de mécanique générale et de soudure.

 Il (elle) doit s’adapter à l’environnement professionnel du monde des espaces verts et forestiers. La saisonnalité des travaux (ex : la tonte des espaces verts...) entraîne des pics d’activité, certaines interventions présentent un caractère d’urgence et le (la) mécanicien (ne) doit adapter sa méthode de travail.

 Il (elle) peut être amené (e) à se déplacer avec un VL ou VUL pour se rendre chez un client. Le permis de conduire B est nécessaire. Il (elle) dépanne les matériels d’après les consignes fixées par son responsable hiérarchique. Sur le site, le (la) mécanicien (ne) localise plus précisément la panne et en fonction de la situation rencontrée, il (elle) intervient souvent par échange d’organes ou de composants.

 Il (elle) possède des qualités de communication, une bonne représentation des risques professionnels et une sensibilisation à la protection de l’environnement.  



1. Assurer l’entretien et la maintenance de base des matériels  Prendre en charge un matériel pour réaliser les opérations d’entretien programmé.

Réparer des éléments assemblés vissés et pièces mécano-soudées.

Manœuvrer les matériels en sécurité.

Contrôler, remplacer, régler les équipements périphériques du moteur thermique.

Entretenir et contrôler les circuits électriques et électroniques embarqués.

Entretenir et contrôler les embrayages et transmissions.

Entretenir et contrôler les systèmes de freinage et les pneumatiques.

Contrôler les circuits hydrauliques et échanger les composants. 

Soit l’option machinisme agricole

 2. Assurer la remise en état et le dépannage des matériels agricoles  

Réaliser les opérations de manipulation des fluides frigorigènes.

Remettre en état et dépanner les moteurs thermiques des matériels agricoles.

Remettre en état et dépanner les circuits et composants électriques et électroniques embarqués des matériels agricoles.

Remettre en état et dépanner les organes de transmission et de freinage des matériels agricoles.

Remettre en état les organes et dépanner les circuits hydrauliques des matériels agricoles.

Réaliser la maintenance des équipements spécifiques du machinisme agricole.  

 Soit l’option parcs et jardins

2. Assurer la remise en état et le dépannage des matériels de parcs et jardins  

Remettre en état et dépanner les moteurs thermiques des matériels de parcs et jardins.

Remettre en état et dépanner les circuits et composants électriques et électroniques des matériels de parcs et jardins.

Remettre en état et dépanner les organes de transmission et de freinage des matériels de parcs et jardins.

Remettre en état les organes et dépanner les circuits hydrauliques des matériels de parcs et jardins.

Réaliser la maintenance spécifique des matériels de parcs et jardins

TP Mécanicien(ne) réparateur (trice) de matériels de chantier et de manutention

Niveau obtenu : CAP / BEP

La finalité de cet emploi est de maintenir en état de fonctionnement les matériels de chantier, les matériels de manutention, leurs équipements et leurs accessoires de levé pour développer et optimiser la production.
Placé(e) sous la responsabilité du chef d'atelier, le (la) mécanicien(ne) effectue l'ensemble des opérations d'entretien programmé, de maintenance préventive et de réparation des matériels de chantier et des matériels de manutention. Il (elle) intervient sur les matériels de types bouteur, niveleuse, chargeuse, pelle hydraulique, finisher, tunnelier, chariot élévateur et nacelle et de leurs équipements.
Les techniques de réparation qu'il (elle) met en œuvre font appel à des compétences sur des systèmes et des dispositifs combinant plusieurs technologies telles que la mécanique, l'électricité, l'électronique, l'hydraulique et la pneumatique, dont le pilotage est souvent assuré par des systèmes informatiques embarqués.
Le (la) mécanicien(ne) est polyvalent(e) ou spécialisé(e) sur un type de matériel, un type d'intervention ou une marque de constructeur.
Il (elle) réalise le montage, l'adaptation des équipements, des accessoires avant livraison et le réglage chez le client ou sur le chantier. Il (elle) effectue du reconditionnement, des réparations de pièces usagées ou d'usure spécifique aux équipements et aux matériels par des opérations courantes de mécanique générale et de soudure.
Pour ces opérations, le (la) mécanicien(ne) s'appuie sur une documentation technique qui précise les modes opératoires, les données techniques de contrôles, de réglages établis par le constructeur.
Il (elle) exécute les opérations à partir d'un ordre de réparation défini par son responsable hiérarchique sur lequel sont consignés les travaux à réaliser.
Il (elle) se déplace occasionnellement pour intervenir sur les chantiers et sur les plates-formes logistiques chez des clients possédant un parc de matériels.
Il (elle) peut être amené(e) à réaliser une intervention de dépannage d'après les consignes fixées par un technicien ou son responsable hiérarchique.
Le (la) mécanicien(ne) s'adapte à son environnement professionnel ; suite à une panne sérieuse d'un matériel engendrant l'arrêt de tout ou partie d'un chantier, d'une plate-forme logistique, d'une carrière, une intervention longue peut être réalisée dans l'urgence.
Il (elle) possède des qualités relationnelles, une bonne représentation des risques professionnels et une sensibilisation à la protection de l'environnement.

1. Effectuer les opérations d'entretien programmé et les travaux de préparation des matériels

Réaliser les opérations d'entretien programmé d'un matériel de chantier et de manutention.
Réaliser et réparer des éléments assemblés vissés et des pièces mécano-soudées.
Manœuvrer les matériels de chantier et de manutention en sécurité.
Monter des équipements de production et des accessoires sur des matériels.

2. Réaliser la maintenance par remplacement des éléments et la réparation des systèmes des matériels de chantier et de manutention

Remplacer et régler les équipements périphériques du moteur thermique.
Remplacer les éléments des systèmes électriques de servitude, de commande, de puissance et de traction électrique des matériels.
Contrôler, remplacer et régler les éléments de la transmission des matériels.
Remplacer les éléments, réparer et régler les systèmes de freinage et de direction des matériels.
Remplacer les éléments des circuits hydrauliques des matériels.

3. Effectuer la remise en état des éléments et des systèmes des matériels de chantier et de manutention

Réaliser et réparer des éléments assemblés vissés et des pièces mécano-soudées.
Réparer et régler les moteurs thermiques des matériels de chantier et de manutention.
Remettre en état les systèmes et sous-ensembles électriques et remplacer les éléments des matériels de chantier et de manutention.
Réparer et régler les éléments de transmission, de direction et de freinage des matériels de chantier et de manutention.
Réparer les circuits et les organes hydrauliques des matériels de chantier et de manutention.

TP Technicien (ne) de maintenance d'engins et de matériels "machinisme agricole"

Niveau obtenu : Bac / BP / BT

La finalité de cet emploi est de maintenir en état de fonctionnement les matériels agricoles et leurs équipements pour optimiser la production. Le (la) technicien (ne) de maintenance en machinisme agricole intervient sur l'ensemble des opérations d'entretien programmé, de maintenance préventive et de réparation de faible et haute technicité concernant les matériels agricoles. Il (elle) intervient sur de nombreuses familles de matériels et d'équipements agroalimentaires, pour les cultures « céréalières » par exemple : moissonneuse-batteuse, presses ramasseuses, matériels de préparation du sol, de traitement des cultures, au matériel d'élevage ou de cultures « spécialisées » (viticulture, arboriculture). Les techniques de dépannage et de réparation qu'il (elle) met en œuvre font appel à des compétences sur des systèmes et des dispositifs combinant plusieurs technologies telles que la mécanique, l'électricité, l'électronique, l'hydraulique, la pneumatique dont le pilotage est souvent assuré par des systèmes informatiques embarqués.

 Le (la) technicien (ne) est polyvalent (e) ou spécialisé (e) sur un type de matériel, un type d'intervention ou une marque de matériel.

En atelier de réparation, il (elle) réceptionne les matériels, établit les diagnostics, contrôle et expertise les matériels et, sous la responsabilité du chef d'atelier, élabore les devis, vérifie la disponibilité des pièces nécessaires, évalue les temps de réalisation, organise et assure le suivi technique des interventions. Pour réaliser les contrôles et les réglages, le (la) technicien (ne) utilise des matériels de diagnostic sophistiqués et adopte des méthodologies appropriées à chaque matériel. La mise en service et les essais des machines requièrent de maîtriser leurs caractéristiques et leurs fonctionnalités sur site de production. Chez le client, le (la) technicien (ne) intervient pour installer, mettre en service ou dépanner des matériels en toute autonomie.
Il (elle) gère la documentation et les données techniques de l'atelier pour l'ensemble des matériels, « référent technique » il (elle) informe et assiste les mécaniciens pour les opérations complexes. Il (elle) organise l'intervention, détermine les actions à réaliser et donne des instructions si le travail s'effectue en équipe sous sa responsabilité.
Les horaires habituellement fixes sont susceptibles d'aménagement car ils sont fortement liés aux contraintes de la saisonnalité des travaux agricoles, tels que la moisson qui entraîne des aménagements liés aux pics d'activités. Certaines interventions présentent alors un caractère d'urgence, il (elle) doit adapter sa méthode de travail en fonction de ces différents paramètres.
Il (elle) possède des qualités relationnelles, une bonne représentation des risques professionnels et une sensibilisation à la protection de l'environnement.
Il (elle) travaille la plupart du temps seul et peut être secondé pour les travaux nécessitant le déplacement de pièces lourdes comme les carters de boîte de vitesses ou les embrayages. Les postures vont de la station debout, face à un plan de travail, à des positions contorsionnées indispensables pour atteindre les organes difficilement accessibles. Le port d'EPI peut être imposé. Une bonne dextérité est nécessaire.
Le permis de conduire B est nécessaire pour les déplacements sur site.

1. Assurer l'entretien et la maintenance  des engins et des matériels


Réceptionner un matériel, organiser et réaliser les opérations d'entretien programmé et de maintenance préventive.
Réparer des éléments assemblés vissés et pièces mécano-soudées.
Manœuvrer les engins et les matériels en sécurité.
Prendre en charge un matériel, effectuer le remplacement, les réglages des équipements périphériques du moteur thermique.
Prendre en charge un matériel, effectuer l'entretien et le contrôle des systèmes et composants électriques et électroniques embarqués.
Prendre en charge un matériel, assurer l'entretien et le contrôle des embrayages et transmissions.
Prendre en charge un matériel, entretenir et contrôler les systèmes de freinage et les pneumatiques.
Prendre en charge un matériel, effectuer le contrôle des circuits hydrauliques et remplacer les composants.


2. Assurer le diagnostic, la remise en état  et le dépannage des matériels agricoles


Gérer et planifier la maintenance d'un parc de matériels.
Réaliser les opérations de manipulation des fluides frigorigènes.
Diagnostiquer, dépanner et réparer les moteurs thermiques des matériels agricoles.
Diagnostiquer, dépanner et réparer les systèmes des composants électriques et électroniques embarqués des matériels agricoles.
Diagnostiquer, dépanner et réparer les organes de transmission et de freinage des matériels agricoles.
Diagnostiquer, dépanner et réparer les circuits et les organes hydrauliques des matériels agricoles.
Diagnostiquer, dépanner et remettre en état les équipements spécifiques du machinisme agricole.