Diplômes compatibles avec la VAE

Le niveau indiqué est celui que vous obtiendrez.

BTS Conception et réalisation de systèmes automatiques

Niveau obtenu : Bac +2 / DUT / BTS

Le technicien supérieur en Conception et réalisation de systèmes automatiques (CRSA) exerce son métier dans des entreprises de toutes tailles concevant, réalisant, ou exploitant des systèmes automatiques. Il peut intervenir dans de nombreuses activités du cycle de vie technique d'un système, de sa conception à son amélioration continue, dans un contexte réglementaire et normatif fortement contraint, tout en intégrant à la fois des préoccupations commerciales, économiques, de développement durable et de consommation énergétique. Il est un agent de maîtrise régulièrement amené à travailler dans le cadre de projets ou d'interventions techniques où ses compétences sont exploitées pour conduire en autonomie une équipe. En contact avec les utilisateurs, les clients, les services de l'entreprise, il met en oeuvre ses compétences relationnelles et de communication.

.

BP Pilote d'installations de production par procédés

Niveau obtenu : Bac / BP / BT

Les activités professionnelles du titulaire de ce BP sont centrées sur l'exploitation et le pilotage du processus de fabrication, sur la gestion de la production et des moyens mis en oeuvre. Pour cela il est à la recherche d'informations nécessaires qu'il transmet à son groupe de travail.
Il prépare la production puis s'occupe de la mise en route de l'installation.
Il vérifie la conformité des avant produits, de l'installation, le fonctionnement des appareils.
Il prévient les risques liés aux personnes, aux équipements et à l'environnement.
.

BTS Aéronautique

Niveau obtenu : Bac +2 / DUT / BTS

Le titulaire de ce BTS est un spécialiste qui, dans les sites d'assemblage et de maintenance des aéronefs, participe à l'ingenierie pour préparer l'activité des opérateurs, intervient en production pour contrôler, adapter et mettre au point les systèmes et les équipements embarqués et assure la relation technique entre le constructeur ou l'entreprise de maintenance et le client. Son activité consiste :
- à participer à toutes les étapes de l'ingénierie (organisation, conception, vérification, etc.),
- à conduire les activités de contrôles, d'essais, de diagnostic et de mises au point sur des aéronefs en montage, y compris en piste, et/ou en maintenance en base ou en ligne,
- à assurer en autonomie le support technique auprès de la clientèle.
.

TP Technicien(ne) supérieur(e) de maintenance industrielle

Niveau obtenu : Bac +2 / DUT / BTS

Le technicien supérieur de maintenance industrielle réalise toutes les actions techniques, administratives et de management destinées à maintenir un bien ou à le rétablir pour qu'il puisse accomplir sa fonction requise durant son cycle de vie.
Les missions du technicien supérieur de maintenance sont repérées sur trois axes principaux, reflets des organisations et de la structure de l'emploi :
1. Interventions techniques sur des installations industrielles pluri technologiques en contexte d'exploitation : il effectue des interventions de maintenance préventive visant à prévenir l'apparition d'une défaillance et des interventions de maintenance corrective visant à rétablir le fonctionnement initial.
2. Organisation et gestion de maintenance : dans le respect de la stratégie de l'entreprise, il définit des opérations de maintenance, puis organise leurs mises en œuvre et leurs suivis.
3. Améliorations techniques et organisationnelles : il identifie, étudie et met en œuvre des actions permettant d'améliorer la fiabilité, la maintenabilité, la disponibilité et la sécurité des biens (voir glossaire technique). Il vérifie les performances des actions réalisées.
En fonction de la taille de l'entreprise et de sa politique de maintenance, il est positionné sur une ou plusieurs de ces activités et intervient en autonomie sur un ou plusieurs domaines technologiques. Il travaille seul ou au sein d'une équipe dont il peut avoir la responsabilité. Il met en œuvre les mesures de prévention des risques, pour ses propres interventions et celles des personnes sous sa responsabilité. Il intègre dans ses actions les principes du développement durable en vigueur dans son entreprise.
Au sein du service maintenance, il travaille principalement en collaboration avec le service production, mais aussi avec les services bureau d'études, bureau des méthodes et achats. Il peut également se déplacer pour intervenir chez des clients externes à l'entreprise. Pour les interventions techniques, le technicien supérieur de maintenance intervient directement sur les installations. La remise en état de sous-ensembles est réalisée en atelier de maintenance. La gestion et l'organisation des interventions ainsi que la conception des améliorations sont réalisées en bureau. Le technicien supérieur de maintenance s'adapte aux contraintes de sécurité spécifiques liées aux sites industriels. Ce travail est souvent assujetti à des astreintes comprenant des permanences la nuit, les week-ends et les jours fériés.

1. Réaliser la maintenance des éléments électromécaniques et d'automatisme d'installations industrielles


Réaliser les interventions de maintenance sur les éléments électromécaniques et pneumatiques d'une installation industrielle.
Réaliser les interventions de maintenance sur les éléments d'automatisme et d'asservissement d'une installation industrielle.


2. Réaliser la maintenance des éléments mécaniques et hydrauliques d'installations industrielles


Réaliser les interventions de maintenance sur les éléments mécaniques d'une installation industrielle.
Réaliser les interventions de maintenance sur les éléments hydrauliques d'une installation industrielle.


3. Assurer l'organisation et la gestion de maintenance d'installations industrielles


Concevoir un plan de maintenance et formaliser les documents associés.
Animer une équipe et organiser la mise en œuvre des interventions de maintenance.
Renseigner et exploiter un progiciel de Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur.


4. Etudier et réaliser des améliorations de maintenance d'installations industrielles


Etudier des améliorations de maintenance d'installations industrielles.
Mettre en œuvre des améliorations de maintenance et effectuer la mise en exploitation d'installations industrielles.

TP Electricien (ne) de maintenance des systèmes automatisés

Niveau obtenu : CAP / BEP

L'électricien(ne) de maintenance des systèmes automatisés réalise des opérations de nature électrique visant à installer, maintenir ou rétablir un équipement automatisé lui permettant d'accomplir la fonction requise.
Son activité est repérée sur deux axes principaux, reflets des organisations et de la structure de l'emploi :

1. Un ensemble de tâches de type « Installation » réalisées hors exploitation de l'équipement automatisé : elles consistent à équiper ou modifier une armoire ou un coffret électrique, à le fixer, à le raccorder et à le mettre en service.

2. Un ensemble de tâches de type « Maintenance » en contexte d'exploitation : elles consistent à effectuer, sur instruction, les actions de maintenance préventive visant à prévenir l'apparition d'une défaillance électrique ainsi que les actions de maintenance corrective visant à rétablir le fonctionnement initial.
Le (La) professionnel(le) intervient selon les directives qui lui sont fournies à partir de plans, de schémas, de procédures et du dossier machine. Sur des équipements automatisés simples, il (elle) exerce ses activités de façon autonome. Sur des systèmes industriels automatisés plus complexes, il (elle) intervient sous le contrôle d'un responsable qu'il (elle) alerte quand l'intervention nécessite un spécialiste. L'électricien(ne) de maintenance travaille en prenant en compte les mesures de prévention des risques, en respectant l'environnement et en suivant la réglementation de tri et de traitement des déchets.
Dans un contexte « Industrie », le (la) professionnel(le) travaille en interaction avec le service production, le service méthode, le service qualité et le magasin. Dans un contexte « Service », il (elle) travaille en interaction avec les clients et les fournisseurs. Dans tous les cas, il (elle) doit rendre compte de ses interventions auprès de son responsable.
L'emploi s'exerce seul ou en équipe. L'électricien(ne) de maintenance des systèmes automatisés travaille en atelier pour les phases d'équipement d'armoires et sur site pour les phases de maintenance. Il (elle) peut être amené à se déplacer sur les différents lieux d'intervention avec un véhicule et parfois intervient dans le cadre d'astreintes. Dans des entreprises de production industrielle automatisée, il (elle) travaille en équipe et ses horaires sont souvent variables, voire postés.

Capacités attestées et descriptif des composantes de la certification :

1. Installer des équipements automatisés
Equiper et câbler l'armoire ou le coffret de commande d'un équipement automatisé.
Raccorder les éléments d'un équipement automatisé.
Mettre en service un équipement automatisé.

2. Assurer la maintenance d'équipements automatisés
Dépanner un équipement automatisé.
Effectuer les opérations de maintenance préventive électrique d'un équipement automatisé.

Diplome Responsable opérationnel en automatismes

Niveau obtenu : Bac +3 ou +4

Le responsable opérationnel en automatismes exerce depuis la modélisation jusqu’à la mise en service de systèmes complexes et leur maintenance en passant par les étapes de simulation, de conception et de réalisation. C’est un métier transverse dans le monde industriel. Derrière cette définition générale du métier se déclinent des fonctions faisant appel à des compétences dans les domaines variés que sont l’instrumentation, l’électricité, la mécanique, l’hydraulique, l’analyse fonctionnelle, les réseaux informatiques.
Le responsable opérationnel en automatismes assure les fonctions suivantes :
    * En recherche et développement (R&D), il participe à l’étude et à la conception de systèmes automatisés, en relation avec l’ingénieur de recherche.
    * En production, il participe à la maintenance des systèmes automatisés existants et à l’installation de nouveaux systèmes automatisés. De plus, il contribue à la veille technologique permettant le renouvellement des systèmes automatisés de façon à améliorer la productivité de l’entreprise et la qualité de ses produits.
    * En situation de chargé d’affaire, il participe à la négociation avec le client, en relation avec l’Ingénieur chargé d’affaire et avec la direction.

Les capacités attestées :
    * Recenser les besoins du client et élaborer le cahier des charges.
    * En coordination avec l’ingénieur, estimer le niveau de technicité requis puis, suivant le cas, décider de faire l’étude en interne ou la sous-traiter, pour partie ou en totalité, par une société de service spécialisée, voire un laboratoire universitaire.
    * En coordination avec l’ingénieur, concevoir l’ensemble des automatismes nécessaires ainsi que leur coordination.
    * Avec l’équipe dont il est responsable, réaliser ces automatismes, les mettre en service et en assurer la maintenance.
    * Détecter et diagnostiquer les éventuels défauts de fonctionnement ; remédier aux défauts constatés.
    * Participer à la gestion des équipements, personnels et budgets associés à ces fonctions.