Diplômes compatibles avec la VAE

Le niveau indiqué est celui que vous obtiendrez.

TP Tuyauteur(se) industriel(le)

Niveau obtenu : CAP / BEP

Le tuyauteur industriel est un ouvrier qualifié qui, à partir d'un dossier technique ou de consignes orales, fabrique des éléments de tuyauterie et réalise sur site le montage des lignes alimentant différents équipements industriels. En dehors de la réalisation des joints soudés, son champ d'intervention couvre le processus de fabrication depuis le débit des matériaux jusqu'à la mise à disposition chez le client.
Le tuyauteur industriel est placé sous la responsabilité d'un hiérarchique qui lui transmet les instructions de travail, appuyées de schémas, croquis, plans ou autres documents techniques qu'il peut être amené à compléter par la recherche de données intermédiaires en effectuant, par exemple des relevés de cotes sur site ou la recherche par épure des limites d'intersection d'un piquage. C'est un ouvrier qualifié, capable de réaliser en toute autonomie les opérations relevant du métier de tuyauteur et de s'assurer de la qualité de celles-ci.
Le tuyauteur industriel travaille en atelier et/ ou sur chantier et site d'exploitation. Il intervient sur des travaux neufs, des modifications d'installations, des opérations de réparation ou de maintenance.
Généralement, il travaille en équipe avec un soudeur, quelquefois avec un monteur.
Les travaux se déroulent au sol ou en hauteur, parfois dans des endroits difficiles d'accès, à l'air libre ou sous abri, souvent dans des conditions d'environnement nécessitant un strict respect des consignes de sécurité.
Il n'est, en principe, pas sédentaire : son activité de chantier peut le conduire à effectuer des petits ou grands déplacements, nationaux voire internationaux et à travailler en dehors des horaires habituels.

1. Assembler une ligne de tuyauterie simple


Exploiter et renseigner des documents techniques de tuyauterie.
Débiter à longueur des tubes et profilés.
Réaliser un tronçon de tuyauterie assemblé par filetage.
Réaliser un tronçon de tuyauterie comportant des cintrages par emboutissage hydraulique.
Réaliser et ajuster le profil des bords à souder.
Réaliser un tronçon de tuyauterie avec changement de direction à angles droits.
Contrôler dimensionnellement et géométriquement un élément de tuyauterie.


2. Fabriquer un tronçon de tuyauterie complexe


Exploiter et renseigner des documents techniques de tuyauterie.
Tracer un piquage sur tuyauterie.
Réalisation un tronçon de tuyauterie avec changement d'orientation à angles quelconques.
Réaliser des piquages sur un tronçon de tuyauterie.
Anticiper et redresser les déformations d'origine thermique des tuyauteries.
Contrôler dimensionnellement et géométriquement un élément de tuyauterie.


3. Monter et assembler des lignes de tuyauterie sur site


Préparer son intervention sur site.
Effectuer un relevé de cotes sur site.
Monter des éléments de tuyauterie sur site.
Rendre compte de son intervention.

TP Calorifugeur(se) en isolation industrielle

Niveau obtenu : CAP / BEP

A partir d'un dossier technique ou d'un relevé de cotes sur site, le (la) calorifugeur(se) en isolation industrielle conduit les différentes opérations de transformation telles que le traçage simple, le débit, le roulage, le moulurage, l'agrafage et le pliage de l'ensemble des isolants et revêtements destinés à l'isolation industrielle.
Sur site, il (elle) adapte et pose les différents isolants fibreux ou cellulaires afin d'assurer le maintien en températures positives ou négatives des tronçons de tuyauterie, des ouvrages chaudronnés et des appareillages. Il (elle) monte et ajuste ensuite les revêtements préfabriqués afin d'assurer une protection mécanique, de s'opposer à l'infiltration de l'eau et d'obtenir une présentation esthétique de l'ouvrage.
Le (la) calorifugeur(se) en isolation industrielle intervient sur des équipements industriels ; sur des travaux neufs, des modifications d'installation, des opérations de réparation ou de maintenance.
Il (elle) travaille essentiellement sur chantier et site d'exploitation à l'air libre ou sous abri, mais également en atelier. Sur site, il (elle) intervient souvent en hauteur et doit pour cela utiliser un échafaudage.
Le (la) calorifugeur(se) en isolation industrielle est placé(e) sous la responsabilité d'un chef d'équipe, un contremaître, un chef d'atelier ou chef de chantier. En fonction de l'organisation du travail et de la taille de l'entreprise, il (elle) peut être appelé(e) à travailler seul(e) (principalement en atelier) ou en équipe sur des opérations manuelles, assistées par des moyens mécaniques Il (elle) peut intervenir en atelier et/ou sur site, sur une partie ou sur la totalité du processus de fabrication. Il (elle) reçoit de son hiérarchique des instructions de travail avec schémas, croquis, plans ou autres documents techniques qu'il peut être amené à compléter par la recherche de données intermédiaires en effectuant par exemple des relevés de cotes sur site.

1. Poser des isolants en isolation industrielle

Préparer un poste de travail sur site.
Démonter un calorifuge.
Exploiter un dossier technique pour la pose d'isolants.
Débiter et poser les isolants fibreux.
Débiter, ajuster et poser les isolants cellulaires.
Confectionner un pare vapeur.


2. Fabriquer et monter des revêtements en isolation industrielle

Préparer un poste de travail sur site.
Tracer un contour de pièces planes par reproduction d'un gabarit ou par tracés géométriques simples.
Tracer l'emplacement des supports, des organes de contrôle et de régulation.
Fabriquer des éléments de revêtement d'isolation.
Assembler et monter les éléments de revêtement.
Relever des cotes sur site et les reporter sur un croquis

TP Agent(e) de fabrication d’ensembles métalliques

Niveau obtenu : CAP / BEP

Au sein de structures généralement de type PME ou TPE, l'agent(e) de fabrication d'ensembles métalliques est un(e) ouvrier(ère) professionnel(le) qui, à partir d'un dossier technique et de consignes orales et/ou écrites, fabrique en atelier et pose sur site, des éléments ou des ensembles métalliques d'équipement industriel du type cuve, tuyauterie, support, châssis, carter… Son champ d'intervention couvre l'ensemble du processus de fabrication et du montage d'éléments ou d'ensembles métalliques en acier, depuis le débit des matériaux jusqu'à la mise à disposition du client. Il (elle) assure notamment la réalisation des joints soudés à plat des assemblages pouvant être soumis à certification.
Il (elle) est placé(e) sous la responsabilité d'un agent d'un niveau de qualification supérieur, qui selon les organisations, peut être un chef d'équipe, un chef d'atelier ou un chef de chantier. Il (elle) reçoit de son hiérarchique, les instructions de travail appuyées de croquis, plans ou autres documents techniques qu'il (elle) peut être amené(e) à compléter par des prises de cotes.
L'AFEM travaille en atelier ou sur site d'exploitation. Il (elle) intervient pour des travaux neufs ou pour des opérations d'adaptation et de modification sur des installations métalliques existantes. Il (elle) travaille en station généralement debout, dans un milieu souvent bruyant. Sur site, les travaux s'effectuent parfois dans des endroits difficiles d'accès, à l'air libre ou sous abri, souvent dans un environnement nécessitant un strict respect de la prévention des risques. Son activité de chantier peut également le (la) conduire à faire des déplacements et à travailler en dehors des horaires habituels.
Selon l'organisation de l'entreprise et les caractéristiques du travail confié, il (elle) travaille seul(e) ou en équipe.
L'activité peut nécessiter le déplacement de charges lourdes.

1. Souder à plat des ouvrages métalliques


Souder au semi-automatique à plat.
Souder en TIG à plat.
Souder à l'électrode enrobée à plat.
Exploiter des documents techniques de soudage.
Réparer une soudure.
Manutentionner des ouvrages métalliques.
Respecter les consignes liées à la responsabilité sociétale et environnementale dans l'exercice de son activité.
Réaliser les contrôles avant, pendant et après soudage.


2. Préfabriquer et assembler des éléments métalliques


Manutentionner des ouvrages métalliques.
Tracer à l'aide d'un gabarit ou par construction géométrique simple.
Débiter mécaniquement ou thermiquement des tôles, des tubes et des profilés.
Mettre en forme des éléments métalliques.
Réaliser des usinages et ajuster au profil des éléments métalliques.
Assembler des éléments métalliques par pointage ou vissage.


3. Monter et adapter sur site des ensembles métalliques


Manutentionner des ouvrages métalliques.
Effectuer un relevé de cotes sur site de montage.
Débiter et mettre en forme sur site des éléments métalliques.
Assembler et régler sur site des éléments ou des ensembles métalliques.