Diplômes compatibles avec la VAE

Le niveau indiqué est celui que vous obtiendrez.

MC5 Soudage

Niveau obtenu : CAP / BEP

Le titulaire de la mention complémentaire soudage est apte préparer et à réaliser en autonomie des soudures qui répondent aux conditions prescriptes par un cahier de soudage et respectent scrupuleusement les descriptifs des modes opératoires de soudage ou de soudage de réparation. Dans ce cadre, il est capable de mettre en œuvre les différents procédés de soudage en appliquant les règles de prévention des risques professionnels et de protection de l'environnement et en prennant en compte les contraintes économiques, de qualité et de productivité de l'entreprise.
Sa culture technique et ses connaissances technologiques lui permettent d'obtenir ensuite, et pour un procédé de soudage donné, le degré de qualification le plus élevé .
.

TP Soudeur (se) à l’arc semi-automatique

Niveau obtenu : CAP / BEP

Le (la) soudeur(se) à l’arc semi-automatique participe à la réalisation d'ensembles mécanosoudés ou chaudronnés. Il (elle) procède à l'assemblage de tôles et de divers profilés par fusion localisée afin d'assurer la continuité de la matière, à l'aide du procédé de soudage à l’arc sous protection gazeuse avec fil électrode fusible. L'emploi s'exerce habituellement en atelier, plus rarement à l’extérieur sur des structures (en construction navale) ou sur chantier (ouvrages d’art, constructions de réservoirs sur site…). Dans la réalisation des ouvrages, il (elle) intervient généralement en aval des monteurs ou des chaudronniers qui préparent les assemblages ou les pièces qu'il (elle) doit ensuite souder. Le (la) soudeur(se) peut se voir déléguer la responsabilité dans la réalisation de sous-ensembles. Dans ce cas, il (elle) présente et fixe provisoirement les différents éléments avant d’en effectuer le soudage.

Capacités attestées et descriptif des composantes de la certification :
1. SOUDER EN MAG (FIL MASSIF) A PLAT SUR ACIERS NON ALLIES

Vérifier la conformité de l’approvisionnement en pièces et consommables et l’état de fonctionnement d’un poste de travail prédéfini.
Assurer la mise en position des pièces à souder à l’aide d’outillages prédéfinis.
Mettre en service une installation de soudage semi-automatique.
Souder en MAG (fil massif) en angle à plat des pièces en aciers non alliés.
Souder en MAG (fil massif) bout à bout à plat des pièces en aciers non alliés.
Contrôler la qualité des pièces soudées sur une production de série.


2. SOUDER EN MAG (FIL MASSIF ET FIL FOURRE RUTILE) EN TOUTES POSITIONS SUR ACIERS NON ALLIES

S'assurer de la qualité de la préparation des pièces à souder.
Choisir, mettre en service et adapter une installation de soudage semi-automatique.
Déterminer tout ou partie des variables d'une opération de soudage en MAG sur aciers non alliés.
Souder en MAG (fil massif et fil fourré rutile) en angle en toutes positions des pièces en aciers non alliés.
Souder en MAG (fil massif et fil fourré rutile) bout à bout en toutes positions des pièces en aciers non alliés.
Contrôler visuellement la qualité de ses soudures selon le cahier des charges en vigueur.

3. ASSEMBLER LES ELEMENTS D’UNE STRUCTURE MECANOSOUDEE

Exploiter les documents techniques nécessaires à l'assemblage d'une structure mécanosoudée
Organiser et aménager une aire d'assemblage
Positionner et fixer les éléments d'une structure mécanosoudée en aciers non alliés
Souder en MAG les éléments d'une structure mécanosoudée en aciers non alliés.
Contrôler, mettre en conformité et assurer la finition d'une structure mécanosoudée.

Unités complémentaires de spécialisation (CCS) :

1. SOUDER EN MAG (FILS FOURRES) EN TOUTES POSITIONS SUR ACIERS NON ALLIES ET ALLIES

S’assurer de la qualité de la préparation des pièces à souder.
Choisir, mettre en service et adapter une installation de soudage semi-automatique.
Déterminer tout ou partie des variables d'une opération de soudage en MAG (fil fourré) sur aciers non alliés et alliés.
Souder en MAG (fil fourré rutile) en toutes positions des pièces en aciers non alliés et alliés.
Souder en MAG (fil fourré basique) en toutes positions des pièces en aciers non alliés et alliés.
Souder en MAG (fils fourrés) en toutes positions des pièces en aciers inoxydables.
Contrôler visuellement la qualité des soudures selon le cahier des charges en vigueur.

2. SOUDER EN MIG EN TOUTES POSITIONS DES ALLIAGES D'ALUMINIUM

S’assurer de la qualité de la préparation des pièces à souder.
Choisir, mettre en service et adapter une installation de soudage semi-automatique.
Déterminer tout ou partie des variables d'une opération de soudage en MIG sur alliages d'aluminium.
Souder en MIG en toutes positions des pièces en alliages d'aluminium.
Contrôler visuellement la qualité des soudures selon le cahier des charges en vigueur.


Liste des titres autorisant l’accès aux CCS :
Soudeur(se) à l’arc semi-automatique (titre de rattachement)
Soudeur (se) semi-automatique, MIG - MAG (metal activ gas) et fil fourré (ancien titre)

TP Soudeur

Niveau obtenu : CAP / BEP

Le soudeur participe à la réalisation d'ouvrages et d'ensembles métalliques. Il assemble des éléments tels que des tôles, des tubes, des profilés ou des accessoires par fusion. Il met en œuvre les trois procédés de soudage manuel que sont le semi-automatique, le TIG et l'électrode enrobée en respectant des instructions et des critères qualitatifs définis.
Pour intervenir sur des ouvrages soumis aux exigences les plus élevées, il doit maîtriser au moins un procédé de soudage à un niveau de performance requis dans les réglementations en vigueur. L'emploi s'exerce aussi bien en atelier que sur chantier, impliquant des déplacements pour les travaux de montage sur site.
Le soudeur intervient généralement debout, parfois dans des positions difficiles ou selon des postures inconfortables, voire physiquement pénibles. Il travaille au sol, parfois dans des endroits exigus ou en hauteur sur des échafaudages.
Selon l'organisation de l'entreprise, le travail peut s'effectuer en horaires réguliers de jour ou postés en 2 × 8, voire en 3 × 8.
En intervention sur site, son activité peut dépendre d'arrêts d'usine ou de tranche et entraîner des rythmes de travail en décalage avec les horaires habituels.
Il s'agit d'un travail répétitif ou varié, exigeant une attention soutenue et exposant à certains risques comme la fatigue visuelle, les brûlures, les fumées ou vapeurs nocives, ou encore le bruit qui imposent le port d'équipements de protection. A ces risques s'ajoutent les dangers liés à l'environnement, au travail en hauteur ou en fouille.
Selon la taille de l'entreprise, le type de production et l'organisation de travail, le soudeur intervient aussi bien sur chantier qu'en atelier. Membre d'une équipe, il est placé sous la responsabilité d'un hiérarchique.
Dans la réalisation des ouvrages, il intervient généralement en aval des monteurs, des chaudronniers ou des tuyauteurs qui préparent les assemblages ou les pièces qu'il doit ensuite souder.
Les instructions lui sont fournies par son hiérarchique, soit verbalement, soit au moyen d'une fiche de consignes accompagnée éventuellement de plans et d'une gamme de fabrication, selon le degré de complexité du travail et l'organisation de l'entreprise.
Autonome dans la mise en œuvre de son installation de soudage et des équipements connexes, le soudeur doit respecter les instructions d'un descriptif de mode opératoire de soudage (DMOS) : préparation du joint, réglages, répartition des cordons de soudure, position de soudage … C'est toujours le cas lorsqu'il intervient sur des travaux soumis à réglementation ou réalisés dans le cadre d'un système d'assurance de la qualité.
Parfois, pour des travaux de moindre exigence, il définit tout ou partie de l'opération de soudage. Dans ce cas il intervient sur le choix du procédé, des consommables, des modes opératoires et des paramètres.
Il doit assurer l'autocontrôle de son travail en procédant aux opérations de vérification avant, pendant et après le soudage en réalisant le contrôle visuel et éventuellement dimensionnel.

1. Souder à plat des ouvrages métalliques.
Souder au semi-automatique à plat.
Souder en TIG à plat.
Souder à électrode enrobée à plat.
Exploiter des documents techniques de soudage.
Réparer une soudure.
Manutentionner des ouvrages métalliques.
Respecter les consignes liées à la responsabilité sociétale et environnementale dans l'exercice de son activité.
Réaliser les contrôles avant pendant et après soudage.
2. Souder en toutes positions des ouvrages métalliques.
Exploiter des documents techniques de soudage.
Réparer une soudure.
Respecter les consignes liées à la responsabilité sociétale et environnementale dans l'exercice de son activité.
Réaliser les contrôles avant pendant et après soudage.
Souder au semi-automatique en toutes positions.
Souder en TIG en toutes positions.
Souder à l'électrode enrobée en toutes positions.