Diplômes compatibles avec la VAE

Le niveau indiqué est celui que vous obtiendrez.

TP Responsable d’établissement touristique

Niveau obtenu : Bac +2 / DUT / BTS

Le (la) responsable d'établissement touristique dirige, coordonne, commercialise et gère l'ensemble des prestations et services d'un établissement touristique tels que les hôtels, hôtels clubs, les campings, les résidences de tourisme, les villages de vacances, les parcs et structures de loisirs avec hébergement intégrés. Il (elle) est porteur (porteuse) de l'image de l'entreprise et contribue à sa notoriété.
Le (la) responsable d'établissement touristique analyse les données du marché, anticipe le flux de clients et l'évolution de leurs besoins et repère des opportunités pour de nouvelles prestations. En fonction des résultats de son analyse et de la politique de l'entreprise, il (elle) conçoit ou contribue à la conception de produits packagés ou des prestations touristiques, les met en marché, en assure la promotion et la commercialisation dans un but de satisfaction du client et de rentabilité économique de l'établissement.
Il (elle) assure la gestion financière de l'établissement. A partir des résultats des exercices précédents, il (elle) établit les budgets dans le cadre des moyens dont il (elle) dispose. Il (elle) propose des investissements et les argumente auprès de sa hiérarchie. Il (elle) gère le patrimoine, mandate des prestataires, planifie et assure le suivi des travaux et vérifie la qualité de leur exécution.
Le (la) responsable d'établissement touristique identifie les besoins en personnel en fonction de l'activité de l'établissement. Il (elle) conçoit le profil des équipes dont il a besoin et recrute ou participe au recrutement. Il (elle) encadre les personnels sous sa responsabilité, fixe les objectifs et vérifie leurs atteintes afin de garantir la qualité de service client attendue.
Dans le respect du cahier des charges qualité, il (elle) met en place les prestations de l'établissement et contrôle leur fonctionnement. Dans le cadre des établissements recevant du public (ERP), le (la) responsable d'établissement touristique conçoit un plan de prévention des risques pour l'établissement et veille à la sécurité des personnes et des biens. Il (elle) respecte les mesures définies par l'établissement pour l'application de la politique de responsabilité sociétale (RSE) notamment en matière de développement durable, de non-discrimination, de parité homme/femme, d'accueil et d'accessibilité aux personnes handicapées.
Dans le cadre des actions commerciales, du recrutement et de la relation directe avec une clientèle étrangère, le (la) responsable d'établissement touristique s'exprime en anglais au niveau B2 du cadre européen de référence pour les langues.
Le (la) responsable d'établissement touristique a un niveau de responsabilité civile et pénale variable en fonction de son statut. Il (elle) peut être gérant de société ou salarié dirigeant en délégation.
Le niveau d'autonomie du (de la) responsable d'établissement touristique varie en fonction de son statut et de la taille de l'entreprise. Lorsqu'il est salarié, il rend compte à sa hiérarchie et peut agir par délégation au service de la politique de développement de l'établissement et représenter l'entreprise lors de négociations.
Le (la) responsable d'établissement touristique est en relation avec le personnel, les clients, les prestataires de service externes, les fournisseurs et les acteurs de son environnement économique.
L'emploi s'exerce dans des établissements souvent ouverts à l'année. Les dimanches et jours fériés sont ouvrés. Les horaires sont irréguliers avec une amplitude importante dans la journée. Le travail peut être saisonnier, et plus soutenu à certaines périodes de l'année. Des déplacements de durée variable sont fréquents.

1. Mettre en marché l'offre de produits et de services d'un établissement touristique

Fixer les objectifs marketing de l'offre de prestations d'un établissement touristique.
Optimiser le chiffre d'affaires de l'établissement touristique.
Optimiser l'action commerciale et la distribution de l'offre d'un établissement touristique, y compris sur internet.

2. Gérer les budgets de fonctionnement et d'investissements d'un établissement touristique

Assurer la gestion financière d'un établissement touristique.
Etablir et suivre un programme de maintenance et d'investissements d'un établissement touristique.

3. Manager les ressources humaines d'un établissement touristique

Assurer la gestion prévisionnelle des personnels d'un établissement touristique.
Recruter le personnel d'un établissement touristique.
Gérer et animer le personnel d'un établissement touristique.

4. Piloter la production des services d'un établissement touristique

Mettre en place et assurer la production des services d'un établissement touristique.
Assurer le contrôle qualité des prestations d'un établissement touristique.


Compétences transversales de l'emploi

Utiliser les outils bureautiques en gestion touristique et hôtelière.
Mobiliser une posture de service en établissement touristique.
Travailler en équipe dans un établissement touristique recevant du public.

MASTER Management

Niveau obtenu : Bac +5 et plus

- Appréhender précisément le problème à traiter (qu’il s’agisse d’un problème correspondant à la demande d’un donneur d’ordre professionnel ou d’une question de recherche)
- Délimiter la nature du travail à effectuer (que faire pour répondre au problème du donneur d’ordre ou pour aborder la problématique de recherche)
- Opérer une recherche documentaire (bibliographique et/ou recherche interne/externe dans le cas d’une activité de consultation/études)
- Synthétiser les informations collectées
- Concevoir des outils adaptés de collecte de l’information empirique
- Discriminer et collecter l’information empirique pertinente
- Analyser et traiter l’information qualitative et/ou quantitative à l’aide de moyens adaptés
- Interpréter les résultats
- Rédiger un rapport (document de recherche – thèse, article… - ou rapport professionnel pertinent par rapport au problème initial du donneur d’ordre)
- Transmettre oralement ses conclusions en fonction de l’auditoire (chercheurs ou public de praticiens)

Outre l’acquisition des savoirs de haut niveau dans les domaines de prédilection du Master (en particulier la stratégie, l’organisation, le marketing, la gestion des ressources humaines, le supply chain management), les étudiants devront acquérir les compétences et capacités suivantes :

Conception
- Concevoir un cours de niveau supérieur sur une thématique de gestion donnée
- Concevoir un mémoire de recherche
- Concevoir un projet de recherche
- Concevoir un projet d’études et/ou de conseil et d’audit
- Concevoir un dispositif méthodologique de résolution de problème
- Concevoir un dispositif méthodologique de recherche
- Concevoir des outils de collecte des données appropriés au problème à résoudre (recherche ou conseil/études/audit)

Mise en œuvre 
- Comprendre les attentes d’un donneur d’ordre
- Mener un entretien et savoir adapter son comportement à son interlocuteur
- Choisir un positionnement épistémologique dans le cadre d’un projet de recherche
- Maîtriser les principales techniques d’analyse des données qualitatives et quantitatives
- Adapter un enseignement supérieur aux particularités du public
- Animer une réunion de travail en entreprise
- Savoir exposer les conclusions d’un travail de conseil/études/audit de manière pertinente par rapport aux attentes initiales du donneur d’ordre

Diagnostic
- Savoir mener un diagnostic fonctionnel dans une organisation (marketing, GRH, financier…)
- Savoir diagnostiquer une situation de gestion concrète (conflit social, problème de qualité dans un atelier, réclamation de clients…)

Compétences transversales :
- Connaître les caractéristiques des métiers du consulting et des études (offre, demande, compétences, outils, éthique…)
- Déterminer les objectifs généraux de l’entreprise
- Définir une stratégie d’entreprise et planifier sa mise en œuvre
- Contrôler le déploiement des choix stratégiques de l’entreprise
- S’adapter aux environnements des entreprises en pleine mutation
- Piloter un projet transversal en autonomie

}