Diplômes compatibles avec la VAE

Le niveau indiqué est celui que vous obtiendrez.

DE d'alpinisme-Accompagnateur en moyenne montagne

Niveau obtenu : Bac +2 / DUT / BTS

Le diplômé d’Etat d’alpinisme-accompagnateur en moyenne montagne , encadre, conduit, anime, enseigne et entraîne en sécurité des personnes ou des groupes de tout public en moyenne montagne, à l’exclusion des zones glaciaires et des zones de rochers, canyons, terrains nécessitant pour la progression l’utilisation du matériel ou des techniques de l’alpinisme pour tout public et en sécurité.

Le diplôme d’Etat d’alpinisme-accompagnateur en moyenne montagne valide à son titulaire les compétences suivantes

1°  Animer et enseigner les connaissances et compétences propres à la pratique de l’activité et au milieu ;

Le diplôme d’Etat d’alpinisme-accompagnateur en moyenne montagne est délivré dans l’une ou l’autre des deux options « moyenne montagne enneigée » et « moyenne montagne tropicale et équatoriale ».

2°Pour l’unité de formation optionnelle « moyenne montagne enneigée », il valide à son titulaire des compétences pour l’exercice sur des reliefs vallonnés excluant tout accident de terrain important. La pratique de toutes les disciplines du ski et activités dérivées est exclue à l’exception de la raquette à neige ;

 2° Pour l’unité de formation optionnelle « moyenne montagne tropicale et équatoriale », il valide à son titulaire des compétences pour exercer dans des régions à climat tropical et équatorial sur des terrains escarpés et détrempés en périodes, fixées par l’autorité publique compétente, de fortes précipitations

Les compétences certifiées sont :

Encadrer des personnes ou des groupes en sécurité en moyenne montagne non enneigée.

Interpréter le milieu montagnard estival naturel et humain pour animer de manière adaptée la randonnée pédestre en moyenne montagne. 

Selon l’option:

- Moyenne montagne enneigée :

Conduire tout public en sécurité en moyenne montagne enneigée.

 - Moyenne montagne tropicale et équatoriale

Conduire tout type de public en milieu tropical et équatorial en saison cyclonique ou en saison des pluies.

Maîtriser l’environnement professionnel.

 Conduire des démarches d’adaptation à l’effort, de perfectionnement technique et d’entraînement à la randonnée pédestre et aux activités assimilées en moyenne montagne pour tout type de public.

 

TP Accompagnateur(trice) de tourisme

Niveau obtenu : Bac / BP / BT

L'accompagnateur(trice) de tourisme accueille et prend en charge un groupe de touristes en excursion ou lors d'un circuit touristique.
Il (elle) conçoit la prestation d'accompagnement et/ou participe à sa conception. Il (elle) étudie la demande ou la prestation déjà établie sur catalogue et élabore un programme technique et des fiches commentaires. Afin d'assurer le bon déroulement de la prestation d'accompagnement, il (elle) identifie les prestataires, prend contact avec eux et convient du contenu de leur offre de service. L'accompagnateur(trice) présente les caractéristiques des voyages, excursions, balades et visites aux participants et en assure la promotion.
Il (elle) accompagne les groupes de visiteurs en veillant à la sécurité et au confort des personnes. Il (elle) anime des sorties culturelles et informe les participants des coutumes d'un pays ou d'une région. Il (elle) met en valeur les sites, la gastronomie et l'artisanat local des endroits visités.
L'accompagnateur(trice) de tourisme utilise l'anglais au niveau B2 du CECR. Une seconde langue étrangère et des notions d'une langue régionale peuvent être requises dans certains contextes.
Il (elle) travaille sous la responsabilité d'un directeur de structure touristique. Lors de l'accompagnement, il (elle) exerce ses activités seul(e) ; lors de la préparation de la prestation, il (elle) peut travailler en équipe.
L'accompagnateur(trice) est en contact avec sa hiérarchie, avec les prestataires et le groupe de touristes.
L'accompagnateur(trice) de tourisme travaille en tant que salarié avec des contrats de courte durée ou de saisonnier, ou en qualité d'auto entrepreneur. Il (elle) exerce son emploi pour le compte d'une agence de voyage, d'un autocariste, d'un office de tourisme, dans des structures types villages vacances ou dans l'hôtellerie de plein air.
Les horaires de travail sont irréguliers et soumis aux contraintes des organisations logistiques des prestations. Il (elle) est amené(e) à effectuer de nombreux déplacements sur des courtes et longues distances et sur des durées variables.
Les missions de l'accompagnateur(trice) varient en fonction des conditions d'exercice

1. Elaborer et promouvoir un programme d'excursion ou de circuit touristique


Concevoir une visite touristique et son programme technique relatifs à une thématique, un lieu, ou un concept.
Concevoir des fiches commentaires d'une prestation d'accompagnement.
Conseiller des visiteurs sur la prestation d'accompagnement.


2. Accompagner des visiteurs en excursion ou lors d'un circuit touristique

 

Encadrer un groupe de visiteurs en déplacement sur un lieu touristique.
Présenter les particularités géographiques, historiques et culturelles d'un lieu touristique.


Compétences transversales de l'emploi :
Mobiliser un comportement orienté client et une posture de service en tourisme.
Appliquer les règles d'hygiène, de santé et de sécurité pour une excursion ou un séjour touristique.

BP de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport - spécialité Pêche de loisir

Niveau obtenu : Bac / BP / BT

Le moniteur-guide de pêche de loisir exerce en autonomie son activité d’animation, en utilisant le support technique de la pêche dans la limite des cadres réglementaires. Il est responsable au plan pédagogique. Il assure la sécurité des tiers et des publics dont il a la charge. Il a la responsabilité du projet d’activité qui s’inscrit dans le projet de la structure.
1- Il encadre tout type de public dans une pratique de loisirs :
Il accompagne et encadre des publics sur les différents sites de pêche.
2- Il encadre des activités de découverte, d’initiation et d’animation :
Il anime des activités auprès de groupes ou d’individuels dans le respect des règles et des normes en vigueur, sur différents sites (rivières, lacs, plans d’eau, réservoirs …) dans le cadre d’une découverte des milieux aquatiques et d’activités de pêche.
Il initie et perfectionne aux différentes techniques de pêche et en particulier aux techniques de pêche à la mouche, au lancer et au coup, dans le respect des règles et des normes de sécurité en vigueur, et conduit un programme d’entraînement préparatoire à un premier niveau de compétition.
Il fait découvrir et explique le fonctionnement des différents écosystèmes aquatiques.
Il participe à des actions d’éducation à l’environnement.
3- Il participe au fonctionnement de la structure et à la conception d’un projet d’animation :
Il entretient des relations avec l’environnement professionnel et territorial.
Il participe à la promotion et à la gestion administrative et financière de l’activité.
Il participe à la préparation d’actions de promotion du tourisme pêche et de prestations de pêche de loisir.
Il peut être amené à participer à l’élaboration des projets de développement durable de l’activité pêche en relation avec des partenaires sur un territoire identifié, et à participer à des actions de gestion des milieux aquatiques.
Capacités ou compétences attestées :
1
Conseiller son public, en fonction des situations rencontrées, sur les techniques de pêche à utiliser, le matériel approprié, les appâts à employer etc.
Gérer et réguler le fonctionnement d’un groupe.
2
Maîtriser les différentes techniques de pêche de loisir, leur historique et leur évolution, la réglementation en vigueur ainsi que les règlements de la compétition et les rôles des techniciens de compétition.
Maîtriser les particularités relatives aux milieux aquatiques, au territoire (tradition locale, loisirs, politique de développement, partenaires potentiels, organisation territoriale, etc).
Prendre en compte les obligations légales et de sécurité.
Utiliser une ou des activités ayant pour support un ou des milieux aquatiques donnés dans le cadre d’un projet éducatif, touristique ou social : identifier et choisir les différents lieux de pêche en fonction des réglementations en vigueur, des périodes, des poissons désirés, des caractéristiques et attentes du public, des autres usagers du site.
Elaborer des projets d’animation de tourisme pêche et de prestation de pêche de loisir.
Elaborer une progression pédagogique et mettre en place des situations adaptées.
Choisir et formaliser des modalités et des outils d’évaluation du projet.
Appréhender un site support de pêche dans ses fonctionnements et les éléments remarquables de son écosystème, susceptible de constituer des supports d’éducation à l’environnement.
Gérer la logistique de son activité, et produire les outils nécessaires.
Elaborer des fiches des sites de pêche identifiant une cartographie, les moyens d’accès en toute sécurité, les catégories de public pouvant y avoir accès, les moyens d’encadrement adaptés et les procédures de sécurité, ainsi que le matériel et accessoires de pêche et de sécurité nécessaires.
Faire découvrir, expliquer et faire respecter les éléments de la culture de l’activité (rapport homme/milieu, fragilité des écosystèmes, discrétion, observation, etc).
Sensibiliser le public au respect des écosystèmes.
Adapter le programme d’activités aux individus, aux groupes, en fonction du temps, des niveaux d’aptitude de chaque membre, des circonstances exceptionnelles (crues, pluie …).
Conseiller le public sur les postes de pêche en fonction du poisson désiré, du type de milieu aquatique, du temps, de la période ou du moment de pêche, de la classification du lieu, de la réglementation et des traditions locales.
3
Informer sur les activités et manifestations locales.
Organiser et gérer la circulation de l’information orale et écrite concernant ses activités, en interne et en externe, et promouvoir la communication nécessaire à la réussite de l’action.
Utiliser les technologies de l’information et de la communication dans les situations courantes de la vie professionnelle, les outils bureautiques, des supports multimédias.
Assurer une veille informative sur les pratiques et les évolutions dans son secteur. Constituer et gérer une documentation.
S’intégrer dans son environnement professionnel, dans une équipe de travail. Participer à des réunions internes et externes.
Présenter le bilan de ses activités.
Contribuer à l’étude de l’offre d’activités de la structure employeur.
Promouvoir son action d’animation auprès des partenaires.
Intégrer son action dans un programme préétabli en partenariat avec des organismes de tourisme, des organisations de pêche, des comités d’entreprise.
S’intégrer dans un réseau de partenaires de la filière pêche, de la filière tourisme et de développement local.