Diplômes compatibles avec la VAE pour Construction en béton

Le niveau indiqué est celui que vous obtiendrez.

TP Coffreur bancheur

Niveau obtenu : CAP / BEP

Le coffreur bancheur procède à la mise en place des coffrages et moules ainsi que leur étaiement. Après avoir positionné les armatures, il met en œuvre du béton.
Quand celui-ci a atteint le niveau de résistance requis, le coffreur bancheur décoffre l'ensemble.
Suivant la nature de l'ouvrage, il peut mettre en place des éléments préfabriqués de béton armé ou précontraint.
Il utilise des coffrages-outils standards ou des coffrages spécifiques en fonction des caractéristiques de l'ouvrage à réaliser.
Très souvent, il travaille en coordination avec le conducteur de l'engin de levage.
Selon le type de chantier les ouvrages diffèrent, ainsi par exemple :


- sur des chantiers de construction de bâtiments à usage d'habitation ou de locaux à usage tertiaire ou industriel, le coffreur réalise l'ossature en béton armé ;
- sur des chantiers de génie civil ou de construction d'ouvrages d'art, il réalise des ponts, des passages hydrauliques, des équipements industriels.


L'emploi de coffreur bancheur se trouve généralement dans des PME ou grandes entreprises de bâtiment et génie civil. Le travail s'effectue essentiellement en équipe et en extérieur.
Le coffreur bancheur est amené à exercer ses activités professionnelles dans tous types de milieux :


- milieux urbains ou ruraux, montagneux ou maritimes, en souterrain, sur les voies de circulation (routes, chemins de fer, canaux), dans les ouvrages de traitement de l'eau ;
- suivant des horaires modulables et variables (contraintes liées à la planification du chantier, aux délais d'exécution, au travail posté) ;
- dans des conditions météorologiques et d'environnement variables (pluie, neige, froid, chaleur, poussières, bruit) ;
- parfois sur des sites éloignés, occasionnant des déplacements de moyenne ou longue durée.


Du fait du travail en hauteur et tout particulièrement dans le cas de manutention d'éléments lourds à l'aide d'engins de levage, il doit avoir le souci permanent de sa propre sécurité et de celle de l'équipe dont il fait partie.
Pour toutes ces raisons, il doit posséder une bonne condition physique (station debout prolongée, marche, déploiements d'efforts fréquents).
Il exerce ses activités dans le respect des consignes de sécurité et de prévention de la santé, du PPSPS s'il existe, ou sinon du plan de prévention, et doit porter les équipements de protection individuelle (EPI).
La législation et les préoccupations environnementales des entreprises imposent au coffreur bancheur le respect systématique du tri des déchets de chantier et la maîtrise de la consommation d'eau, d'électricité, de carburant ainsi que des nuisances telles que le bruit et la poussière.

1. Réaliser des ouvrages en béton armé coffrés en traditionnel


Coffrer en traditionnel bois ou en éléments manuportables.
Mettre en place les armatures d'un ouvrage en béton armé.
Couler le béton d'un ouvrage en béton armé.
Réaliser les opérations de montage et de démontage d'un échafaudage de pied.


2. Réaliser des ouvrages en béton armé banchés


Elinguer et manutentionner une charge.
Coffrer des ouvrages en béton armé au moyen de coffrages-outils.
Mettre en place les armatures d'un ouvrage en béton armé.
Couler le béton d'un ouvrage en béton armé.


3. Réaliser la pose et le liaisonnement d'éléments préfabriqués


Réaliser les opérations de montage et de démontage d'un échafaudage de pied.
Elinguer et manutentionner une charge.
Poser et liaisonner des éléments préfabriqués courants.


4. Réaliser des radiers, des planchers de type dalle pleine et des tabliers d'ouvrages d'art


Réaliser les opérations de montage et de démontage d'un échafaudage de pied.
Elinguer et manutentionner une charge.
Construire un dispositif d'étaiement provisoire.
Réaliser les coffrages de radiers, dalles, planchers et tabliers.
Mettre en place les armatures d'un ouvrage en béton armé.
Couler le béton d'un ouvrage en béton armé.

TP Maçon

Niveau obtenu : CAP / BEP

A partir de plans et des consignes de sa hiérarchie, le maçon est chargé de construire les murs, planchers et éléments en béton armé de bâtiments qui peuvent avoir des destinations variées telles que logement individuel, petit collectif, tertiaire, industriel, agricole ou technique.
Selon les commandes ou les spécificités de l'entreprise qui l'emploie, le maçon travaille sur des chantiers de construction neuve ou sur des chantiers de rénovation. A ce titre, il adapte sa pratique en fonction de l'un ou l'autre des chantiers.
Le maçon utilise des matériaux tels que briques ou agglomérés de ciment, mais il peut également bâtir avec des matériaux isolants tels que briques à joints minces, béton cellulaire et agglomérés de pierre volcanique.
Il réalise des enduits traditionnels ou monocouches et des éléments de finition, seuils, chapes, appuis, de manière traditionnelle ou préfabriquée.
Il réalise les éléments de structure en béton armé tels que poutres, poteaux, murs de soutènements et planchers préfabriqués. Pour cela, il doit être capable de réaliser et d'utiliser des coffrages traditionnels, mais également des systèmes coffrant de type banches manuportables ou coffrages prêts à l'emploi en carton.
Le maçon exerce son activité principalement en extérieur, il est par conséquent exposé aux intempéries. Il travaille régulièrement en hauteur sur des échafaudages, dans des conditions parfois difficiles (poussière, bruit). Sa condition physique doit être bonne (port de charges répété, station debout, marche).
Le maçon doit avoir en permanence le souci de la sécurité, il connait et applique scrupuleusement les règles de sécurité en vigueur et porte ses équipements de protection individuelle (EPI). Il prend connaissance du document unique et du PPSPS quand ils existent et en respecte les consignes.
Les employeurs du maçon sont principalement des petites et moyennes entreprises qui peuvent réaliser des chantiers éloignés de leur siège, ce qui peut engendrer pour les salariés des déplacements sur la journée et sur la semaine.
Le maçon travaille en équipe, il doit posséder des qualités relationnelles qui lui permettent de réaliser ses activités de manière sécurisée et productive.
La législation et les préoccupations environnementales des entreprises imposent au maçon le respect systématique du tri des déchets de chantier mais également la maitrise de nuisances telles que le bruit ou la poussière, ou de la consommation d'eau, d'électricité et de carburant.

1. Construire des ouvrages en maçonnerie


Réaliser les opérations de montage et de démontage d'un échafaudage de pied.
Bâtir des maçonneries hourdées au mortier ou à joints minces.
Créer des ouvertures dans des murs existants et réaliser la déconstruction de parties d'ouvrages.


2. Réaliser des enduits et des éléments de finition


Réaliser les opérations de montage et de démontage d'un échafaudage de pied.
Réaliser manuellement des enduits hydrauliques traditionnels et monocouches.
Mettre en place des éléments préfabriqués de type appui, couronnement, linteau.
Réaliser des ouvrages de finition de type seuils et appuis.


3. Réaliser des ouvrages en béton armé coffrés en traditionnel


Coffrer en traditionnel bois ou en éléments manuportables.
Mettre en place les armatures d'un ouvrage en béton armé.
Couler le béton d'un ouvrage en béton armé.
Réaliser les opérations de montage et de démontage d'un échafaudage de pied.


4. Réaliser des dallages et des planchers de type poutrelles hourdis


Poser un plancher poutrelles hourdis.
Réaliser les réseaux d'évacuation d'eaux usées et pluviales.
Mettre en place les armatures de dallages et planchers.
Mettre en œuvre le béton de dallage et planchers.
Réaliser les aspects de surface et chapes.
Réaliser les opérations de montage et de démontage d'un échafaudage de pied.

BTS Travaux publics

Niveau obtenu : Bac +2 / DUT / BTS

Ce technicien supérieur assure l'interface entre le chantier, les clients, les fournisseurs et la hiérarchie de l'entreprise. Il est capable de remplir les fonctions suivantes :
- études : il mène les études techniques et économiques d'un ouvrage ; - exploitation : il participe à la préparation du chantier. Il en réalise le budget prévisionnel ;
-préparation : il choisit les moyens humains, les matériels et les matériaux, il améliore les conditions techniques et économiques du chantier. Il exécute les démarches administratives, le budget, le plan d'hygiène et de sécurité ; -réalisation : suivant le cahier des charges, il conduit les travaux du chantier jusqu'à leur réception, il contrôle et anime des équipes, assure les relations avec le maître d'oeuvre et les organismes extérieurs.
Il sait tenir compte des impératifs de qualité, de coût, de sécurité.
Le technicien supérieur peut avoir des activités commerciales comme la recherche de clients. Il peut aussi assurer une fonction de conseil, en particulier auprès des décideurs régionaux.
.

TP Chef d'équipe gros oeuvre

Niveau obtenu : Bac / BP / BT

Le chef d'équipe gros œuvre réalise, avec une équipe d'ouvriers qu'il dirige, tous les travaux de maçonnerie et/ou de béton armé d'un projet de bâtiment.
Sous l'autorité d'un chef de chantier ou d'un conducteur de travaux, il assure la préparation et l'organisation des postes de travail de son équipe.
Il mène le travail de production de son équipe dans le respect des règles d'exécution, des délais ainsi que de la qualité et conformité des ouvrages. Lors de la réalisation des diverses tâches qu'il effectue avec son équipe, il veille à limiter l'impact des travaux sur l'environnement immédiat (bruit, poussière, déchets, consommations d'énergie et d'eau…) et à faire respecter les consignes de sécurité (individuelles et collectives) et de prévention de la santé, du PPSPS s'il existe, ou sinon du plan de prévention.
Il exerce son activité dans les entreprises de construction bâtiment de moyenne et grande importance, sur des chantiers, le plus fréquemment à l'extérieur et en plein air, mais aussi à l'intérieur de locaux clos et couverts. Sa mission comporte des déplacements fréquents et peut impliquer un éloignement du domicile de plusieurs jours ou semaines. Il anime et gère les relations au sein de son équipe. En fonction de l'organisation de l'entreprise et des chantiers, le chef d'équipe gros œuvre peut être amené à assurer un rôle de tuteur auprès des jeunes, à conseiller et former dans les domaines de la sécurité et de la qualité dans les tâches d'exécution, et à participer à l'élaboration des méthodes.
Les horaires réguliers peuvent être conditionnés par des impératifs techniques et le respect des délais. Sur chantier, il se déplace entre les différents postes de travail, de plain-pied ou en hauteur. Il est soumis aux conditions climatiques, au bruit et à la poussière. L'activité de cet emploi/métier s'exerce parfois en contact avec les clients, elle peut s'effectuer en hauteur, en sous-sol et impliquer le port de charges. Le port d'équipements de protection (casque de chantier, chaussures de sécurité…) est requis.

1. Préparer le travail quotidien d'une équipe gros œuvre.
Définir et mobiliser les moyens matériels et humains d'une équipe gros œuvre.
Organiser le travail quotidien d'une équipe gros œuvre.
2. Réaliser avec son équipe le gros œuvre d'un bâtiment.
Implanter les éléments de construction gros œuvre.
Exécuter avec son équipe un ouvrage gros œuvre.
Animer et gérer les relations d'une équipe gros œuvre.

BEP Réalisations du gros-oeuvre

Niveau obtenu : CAP / BEP

Le titulaire de ce diplôme réalise des ouvrages de gros-oeuvre tels que : maçonneries de structure, maçonneries de remplissage et de distribution, ouvrages en béton armé, travaux enterrés (fondations, soutènements, réseaux,...), finitions (appuis, seuils, enduits, chapes,...). Il réalise, à partir de directives, les travaux de cette spécialité, qui impliquent l'utilisation de plans et de documents d'exécution s'y rapportant.
Les travaux réalisés concernent le secteur de construction de maisons individuelles, de bâtiments divers, d'ouvrages d'art, des travaux de maçonnerie générale ou la fabrication d'éléments en béton pour la construction.

.