Recherche

9 diplômes disponibles en VAE pour les métiers :

Intervention technique en méthodes et industrialisation

Le titulaire du baccalauréat professionnel “Étude et définitions de produits industriels” participe à la modification et la définition de produits industriels à dominante mécanique. Il intervient sous la responsabilité d’un chef de projet et du responsable du bureau d’études. Ses activités sont les suivantes :

- Analyse le cahier des charges, l’avant-projet, le projet, les schémas et l’ensemble de la documentation dont il dispose afin de traduire la demande en termes techniques pertinents.
- Propose, à l’aide d’outils informatiques de modélisation et de calculs, une ou plusieurs solutions répondant à la demande et tenant compte des contraintes techniques et économiques.
- Réalise les documents techniques (graphiques, épures, calculs…) correspondant à la solution retenue, procède à une étude comparative des coûts et fournit des éléments de devis.
- Élabore, à partir du cahier des charges fonctionnel et à l’aide de modeleurs 3D et de différents logiciels informatiques, le dossier du produit : modèle 3D, plans 2D, spécifications, nomenclatures, notices de montage, de maintenance…

Les compétences acquises par le titulaire du diplôme sont celles décrites dans l'ensemble des blocs de compétences.

Le titulaire du baccalauréat professionnel “Étude et définitions de produits industriels” possède une culture technique et informatique qui lui permet de procéder à l'analyse et à la modification de tout ou partie de produits industriels. Il est capable de s'intégrer dans une équipe et de situer son activité dans le cadre global de l'entreprise.

}

A partir d'un cahier des charges détaillé, d'un dossier de définition d'un produit industriel, et pour garantir l'industrialisation et la commercialisation du projet, le technicien :

étudie la faisabilité de la fabrication ainsi que le montage et l'assemblage du produit 

dégage des solutions de mise en œuvre

propose pour validation à l'entreprise la solution la plus appropriée en termes de coût et d'obtention de la qualité

définit les moyens nécessaires à la fabrication d'un produit en collaboration avec l'ingénierie

optimise et fiabilise l'exploitation de l'outil de production en tenant compte des aspects technico-économiques

propose des améliorations techniques des moyens de fabrication

accompagne le personnel dans l'appropriation du processus de fabrication

définit des procédures de contrôle et de validation qui garantissent la qualité du produit à fabriquer

garantit et améliore la performance des moyens et des processus de fabrication.

Il est responsable des solutions qu'il propose et qu'il met en œuvre, tant sur le champ de la qualité, des coûts et des délais, que celui de la sécurité des biens et des personnes.

Dans le cadre de sa mission, il met en œuvre une démarche d'éco-production pour d'une part, consommer moins et produire mieux, et d'autre part réduire l'empreinte des activités de l'entreprise sur l'environnement.

Il travaille, dans un bureau des méthodes d'industrialisation, dans un cabinet d'ingénierie sous-traitant ou sur site chez le client, en étroite collaboration avec des équipes projets différentes mais aussi avec différents fournisseurs et sous-traitants. Il bénéficie d'un accès total aux informations techniques telles que les normes, et la capitalisation du savoir-faire de l'entreprise. Il utilise du matériel informatique pour exploiter les bases de données ; il concrétise ses solutions grâce à des logiciels CAO (Conception assistée par ordinateur), et il valide ses choix avec l'appui de logiciels appropriés.

Le travail s'exerce le plus fréquemment à horaires réguliers et comporte parfois des déplacements chez les clients et les fournisseurs. Selon l'organisation de l'entreprise ou du secteur d'activité, le technicien peut se trouver dans l'obligation de vivre à proximité du lieu de travail pendant la durée du projet. Dans ce cas, la fonction s'exerce avec une autonomie renforcée

La charge et le rythme de travail évoluent en fonction de la complexité du projet, du degré d'implication et du respect des délais de réalisation. Il informe régulièrement sa hiérarchie de l'avancement des travaux.


  1. Modifier des processus de fabrication de produits industriels 
  • Définir un processus de production
  • Evaluer et chiffrer un coût de fabrication
  • Instruire un dossier d'investissement
  • Mesurer et analyser des écarts en fabrication
  • Améliorer et optimiser la productivité des processus de fabrication
  • Réaliser des composants en fabrication additive
  • Qualifier le procédé ou le processus de production industrielle

2. Mettre en œuvre l'amélioration continue en production 

  • Mesurer et analyser des écarts en fabrication
  • Améliorer et optimiser la productivité des processus de fabrication
  • Mettre en œuvre la démarche Lean
  • Transférer les compétences nécessaires pour assurer la production

3. Mettre en œuvre l'industrialisation d'un produit nouveau 

  • Rechercher des processus et des moyens nouveaux pour la production
  • Prévenir les risques professionnels lors de la conception des espaces de travail
  • Implémenter des solutions numériques adaptées aux besoins de l'industrie du futur
  • Constituer des dossiers d'industrialisation
  • Organiser et animer les réunions de projets
  • Qualifier le procédé ou le processus de production industrielle


}

BTS Fonderie

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Le titulaire du brevet de technicien supérieur « Fonderie » est un spécialiste des procédés d’obtention de pièces par moulage. Concepteur des processus qui y sont associés, il peut être amené à intervenir tout au long de la chaîne d’obtention (industrialisation – méthodes – organisation et gestion de la production – contrôle) de pièces constitutives de produits industriels, qu’il s’agisse de biens de consommation pour le grand public ou de biens d’équipement. En outre, il est également sollicité par les bureaux d’études de produits afin de formuler des avis en vue d’optimiser la relation « produit – matériau – procédé » d’un point de vue de la faisabilité, de la qualité, des coûts et des délais. Selon l’organisation de l’entreprise, le titulaire du brevet de technicien supérieur « Fonderie » intervient :
- sous l’autorité d’un responsable de service (méthodes ou production) plus particulièrement dans le cadre de la définition des processus et de la mise en production d’un produit ;
- ou être plus autonome et exercer des activités concernant à la fois la préparation, l’organisation et la mise en œuvre de la production.

En tant que responsable, il a vocation à évoluer vers les fonctions de chargé d’affaires, de responsable de projets, voire d’adjoint au dirigeant.

Dans le cadre des responsabilités qui lui sont confiées, ses compétences lui permettent :
- de contribuer à la conception de pièces constitutives d’un produit ;
- de définir le processus de production en fonction des contraintes de l’entreprise et du cahier des charges de la production ;
- de définir le cahier des charges d’un outillage ;
- de participer à la conception d’outillages spécifiques ;
- d’élaborer les documents d’organisation et de suivi de la production ;
- d’assurer le bon déroulement de la production dans les délais requis ;
- d’organiser et de coordonner les actions de production sur un secteur ;
- de participer à la mise en œuvre de la politique de qualité, de sécurité, d’environnement et d’amélioration des conditions de travail ;
- de collaborer avec les services : maintenance, qualité, bureau d’études, ordonnancement, … ;
- de participer à la formation des personnels d’exécution.


.}

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

BTS Chimiste

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Le titulaire de ce BTS a des connaissances en chimie et génie chimique. Spécialiste du produit chimique, de son élaboration, de son analyse, il est le collaborateur direct de l'ingénieur. Dans l'entreprise, il exerce plusieurs types d'activités :
- en production, il assure la mise en route de la fabrication et l'amène à un fonctionnement optimal. Il vérifie la conformité du produit avec les prévisions et les consignes. Il participe à l'organisation du travail et à l'animation des équipes ;
- en contrôle, il organise une chaîne d'acquisition de mesures, choisit les capteurs, les technologies et les interfaces informatiques, exploite les résultats ;
-en recherche-développement, il conçoit un nouveau processus physico-chimique, ou bien il réalise une synthèse organique. Il met au point un protocole expérimental, l'applique à une production en unité pilote. Il établit un rapport-diagnostic du protocole et définit le mode opératoire de production ;
- en application, il identifie de nouveaux besoins, et met au point les modifications nécessaires ;
- en sécurité, il doit comprendre, respecter et faire respecter les consignes de sécurité.
La fonction technico-commerciale lui est également ouverte.
.}
Le titulaire du BTS Industries papetières option : production des pâtes papiers et cartons est un spécialiste de la production des pâtes, papiers et cartons. Son activité consiste à : - analyser la commande du donneur d'ordre pour la faire réaliser selon les critères de qualité, de délais et de coûts définis par un cahier des charges;
- définir les contrôles nécessaires au suivi des paramètres de production;
- lancer et gérer une fabrication;
- participer à la fabrication des différentes pâtes;
- fabriquer des papiers selon différentes méhodes;
- prendre les mesures adaptées en cas de dysfonctionnemment;
- échanger des informations techniques avec le client;
- transmettre les consignes de travail à l'équipe de fabrication.

Il est capable de: - conduire un 'process' papetier;
- proposer des actions d'améliorations de la production;
- analyser le fonctionnnement des installations de production ainsi que leur système de contrôle-commande;
- prendre part à la conception de produits et équipements papetiers.
- participer à la forma tion des personnes de son équipe.
}

BP Industries alimentaires

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Le titulaire de ce diplôme conduit une ligne de fabrication ou de conditionnement alimentaire. Il assure la maintenance des équipements de production (nettoyage, intervention technique, réparations mineures...) et s'assure de l'utilisation optimale des matériels, machines et installations de son espace d'intervention. Pour cela, il applique les procédures de l'entreprise en matière d'hygiène, de sécurité, de qualité et d'environnement. Il travaille souvent en équipe et peut être amené à assurer la coordination entre opérateurs d'une même ligne.

Capacités générales

C1 : Utiliser en situation professionnelle les connaissances et les techniques liées au traitement de l'information

C2 : Situer les enjeux sociétaux et environnementaux liés au secteur alimentaire

Capacités professionnelles

C3 : Elaborer un projet professionnel dans le secteur alimentaire

C4 : Présenter une entreprise de transformation alimentaire à partir d'éléments socioéconomiques et organisationnels

C5 : Communiquer dans une situation professionnelle

C6 : Elaborer un diagnostic de fonctionnement des matériels de la ligne ou du segment d'activité

C7 : Participer au plan de maîtrise sanitaire d'un produit alimentaire

C8 : Assurer le pilotage et l'organisation d'un segment d'activité

C9 : Conduire une ligne de fabrication ou de conditionnement de produits alimentaires

C10 : Maîtriser le ou les processus technologiques d'une activité de transformation

C11 et C12 : UCARE

}

s’intégrer à une organisation de production ;

connaître et utiliser les moyens humains, matériels et informationnels qui concourent à la

compétitivité de l’entreprise ;

 travailler en interface avec d’autres spécialistes, les autres services de l’entreprise et ses

supérieurs hiérarchiques ;

agir sur les éléments (produit, procédé, organisation) contribuant à la compétitivité des produits, identifier les dysfonctionnements dans le processus de production et proposer des solutions ;

contribuer à l’innovation ;

assurer un rôle d’animateur et de responsable d’équipe ;

favoriser la circulation de l’information ; favoriser la montée en compétence des opérateurs dont il a la responsabilité au regard des

évolutions techniques ;

connaître, appliquer et faire appliquer les consignes de sécurité ;

participer à la démarche QSE (qualité sécurité environnement).

Le titulaire du BTS Innovation textile se positionne sur les activités de la conception, de l’industrialisation, de la production et de la démarche qualités y compris la qualité environnementale, ainsi que sur la sécurité. Il mobilise des compétences pour tout ou partie des activités suivantes :

Conception et mise au point des produits en s’intégrant dans une équipe ; Industrialisation des produits ; organisation et amélioration de la production ; gestion de la production ; contrôle qualité ; animation de la qualité (explication et suivi des indicateurs) ; encadrement d’une équipe de production.

En outre l’option A, structures, nécessite les compétences spécifiques de conduite d’une intervention d’adaptation sur un équipement, de participation à une opération de maintenance, d’analyse d’une structure textile,

Pour l’option B, traitements,  la compétence spécifique à cette option concerne l’analyse des traitements d’une structure textile.

Par ailleurs il possède un haut niveau scientifique ainsi que la maîtrise d’au moins une langue étrangère, l’anglais.

Au cours de son parcours professionnel, avec l’expérience ou un complément de formation, le titulaire de ce BTS pourra évoluer vers des fonctions d’expertise technique plus poussées et/ou vers des fonctions d’encadrement. Dans cette perspective et avec l’expérience il pourra occuper des postes de responsable des départements étude et développement, mise en place et suivi de la production en France comme à l’étranger.

}
Le titulaire du brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation d'Ouvrages Chaudronnés est un spécialiste des produits, des ouvrages et des procédés relevant des domaines de la chaudronnerie, de la tôlerie, de la tuyauterie industrielle et des structures métalliques. Il intervient à tous les niveaux depuis la conception jusqu’à l’obtention (conception – organisation de la fabrication – réalisation, assemblage et contrôle) des produits et des ouvrages (ouvrages chaudronnés, ouvrages de tôlerie, tuyauteries industrielles et structures métalliques). Il sait :
- concevoir un ouvrage depuis l’explicitation du besoin jusqu’à la conception détaillée, dans le cadre d’une création ou d’une réhabilitation ;
- concevoir, avec ou sans assistance numérique, le processus de réalisation d’un produit ou d’un ouvrage ;
- valider et optimiser techniquement et économiquement la relation « produit ou ouvrage – procédés – processus » ;
- piloter une unité de fabrication en garantissant la production et la qualité ;
- gérer, sur les plans humains, matériels et économiques, une unité de fabrication et/ou un chantier ;
- apporter une réponse technique et économique à la demande d’un client.
Au cours de sa carrière, ses compétences générales doivent lui permettre d’évoluer au sein de l’entreprise vers des qualifications de niveau supérieur.

Le titulaire du brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation d'Ouvrages Chaudronnés maîtrise l’utilisation de l’informatique à des fins de conception des produits ou des ouvrages (CAO, bibliothèques d’éléments standard, simulation des comportements et calculs), d’élaboration des processus de fabrication (FAO, simulation des processus, assistance à la détermination des développements et des débits d’éléments, bases de données métier) et d’exploitation de logiciels spécialisés (gestion, calcul de devis).

.}

Le Technicien de Laboratoire en Chimie, biochimie, biologie pourra satisfaire aux principales missions suivantes:
- la réalisation des analyses et des synthèses (chimiques, biochimiques et biologiques), rédaction de rapports et l’interprétation des résultats ;
- la conception et élaboration de méthodes d’analyse ou de produits industriels ;
- le pilotage d’une chaîne d’appareils d’analyse, de contrôle et de production chimiques, biochimiques et biologiques et maintenance ;
- la veille technique et règlementaire ;
- l’intégration des règles d’hygiène et sécurité, d’environnement et de qualité ;
- le suivi scientifique des équipes de travail.

Ce professionnel est à même de :
-    Proposer et mettre en œuvre des protocoles d’expériences,
-    Gérer le planning d’utilisation des appareillages et assurer la gestion des stocks des produits courants et du petit matériel,
-    Tenir un cahier d’expériences, rassembler les résultats, les mettre en forme et rendre compte,
-    Faire l’analyse critique de ses résultats,
-    Rédiger des rapports scientifiques et techniques,
-    Se former à la mise en œuvre des nouvelles techniques dans le service,
-    Consulter et exploiter une documentation technique.
-    Mettre en œuvre un cahier des charges sur les plans techniques et financiers,
-    Planifier et gérer une activité en fonction d’un cahier des charges précis,
-    A partir de la détection des premiers dysfonctionnements, mettre en œuvre la maintenance corrective des installations et procédés de fabrication,
-    Appliquer la démarche qualité.
-    Elaborer une stratégie de veille en choisissant les sources d’information pertinentes,
-    Mettre à jour les dossiers techniques sur les méthodes d’analyse, les produits et les procédés (bibliographie et sitographie) en lien avec la hiérarchie,
-    Suivre les décisions d’innovations du laboratoire ou de l’unité de production et les mettre en œuvre,
-    Exploiter la veille technologique à partir d’une première analyse des informations collectées.
-    Appliquer et faire appliquer les règles de sécurité en vigueur à partir de l’inventaire des phases à risque du processus d’analyse et de production ainsi que des antécédents enregistrés,
-    Mettre en œuvre une démarche de maîtrise des risques,
-    Signaler et prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des personnes et des matériels.
-    Assurer le suivi scientifique d’une équipe d’agents de première qualification,
-    Animer des réunions et transmettre les informations nécessaires pour la réalisation des tâches des équipes,
-    Former des stagiaires et organiser/contrôler leur activité,
-    Sensibiliser les équipes et les agents à l’application de règles de sécurité, santé, environnement,
-    Initier les utilisateurs aux techniques nouvellement implantées dans le laboratoire ou l’entreprise.