Recherche

Prothèses et orthèses

Avril vous propose 5 diplômes pour les métiers Prothèses et orthèses :

Dans l’exercice de sa profession, le titulaire du baccalauréat professionnel « technicien en appareillage orthopédique » est amené à exercer les activités qui peuvent être regroupées en trois fonctions :   

Réalisation d’appareillages :
- réception de la fiche de fabrication et/ou de réparation et analyse ;
- réalisation d’appareillages ;
- réalisation des réparations ;
- contrôle de la conformité des appareillages et des réparations.

Gestion d’atelier :
- planification, répartition des tâches de fabrication et des opérations de réparation ;
- gestion des opérations de maintenance de l’outil productif ;
- gestion des stocks ;
- optimisation de la fabrication ;
- gestion de la qualité ;
- encadrement d’une équipe de production.

Communication en situation professionnelle :
- relation avec les équipes de travail, la hiérarchie et les fournisseurs.

Selon les secteurs, il exerce ces activités en responsabilité totale ou partielle, sous le contrôle de sa hiérarchie.
L’exercice du métier prend en compte en permanence et de manière transverse :
- la connaissance de l’entreprise et/ou du contexte professionnel et économique ;
- les réglementations et normes en vigueur ;
- la santé et la sécurité au travail ;
- la qualité ;
- le développement durable ;
- la maîtrise des outils informatiques et logiciels professionnels.

Le titulaire du baccalauréat professionnel technicien en appareillage orthopédique a acquis des compétences communes aux deux secteurs mais également des compétences spécifiques à l’un des deux secteurs podo-orthèse ou orthoprothèse.

... lire la suite

L'agent technique prothésiste orthésiste construit des appareils orthopédiques destinés :

- à suppléer une déficience osseuse ou musculaire ou à redresser des malformations congénitales ou acquises ; dans ce cas, il s'agit d'une orthèse ;
- à remplacer un membre ou un segment de membre manquant ; dans ce cas il s'agit d'une prothèse.

Il ou elle réalise ces appareils conformément à une prescription établie par un membre du corps médical. Pour construire son ouvrage, il ou elle s'appuie sur des relevés de mesures, des empreintes moulées et des tracés fournis par un orthoprothésiste. Il ou elle doit impérativement respecter les préconisations et les données techniques spécifiées dans une nomenclature qui précise les caractéristiques de construction de ces appareils.
A partir des préconisations de l'orthoprothésiste et après l'essayage sur le patient, il ou elle effectue les modifications et procède aux opérations de finition des appareils.
Dans le cadre de la maintenance, il ou elle remet en état les appareils par le changement ou la réparation des pièces usées ou détériorées.
En règle générale, l'agent technique prothésiste orthésiste travaille en autonomie sous les directives de l'orthoprothésiste et sous la responsabilité du chef d'atelier. Un travail collaboratif est nécessaire pour pallier des difficultés telles que la réalisation de gros volumes ou les contraintes de délai.
L'éventail des responsabilités confiées s'établit en fonction de l'organisation.
L'emploi s'exerce en atelier dans des entreprises privées majoritairement, dans des établissements de soins ou de rééducation privés ou publics plus rarement.
La taille des établissements peut varier de quelques personnes à plusieurs dizaines.
Le respect des délais peut rendre nécessaires des dépassements d'horaires.
En atelier, la station debout est quasi permanente.
L'utilisation des produits volatiles, toxiques et inflammables ainsi que le bruit, les poussières et la dangerosité des machines obligent le personnel à respecter les règles de sécurité, de prévention.
L'agent technique prothésiste orthésiste travaille dans le respect de l'environnement par le tri sélectif des déchets.

... lire la suite

CAP Podo-orthésiste

Niveau CAP / BEP

Le titulaire du CAP podo-orthésiste est un ouvrier qualifié qui peut s'adapter à certains postes de fabrication de chaussures orthopédiques. Il sait identifier et préparer les matières premières (cuir, résines...).
Il peut réaliser des ébauches, des gabarits et peut participer à la fabrication du prototype. Il assure le montage, le semelage, l'assemblage et les finitions.
Il travaille à la main, ou sur des machines qu'il est capable de régler et de dépanner.

... lire la suite

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

CAP Orthoprothésiste

Niveau CAP / BEP

Le titulaire de ce CAP réalise des appareillages pour handicapés : appareils de soutien ou de remplacement d'un membre, d'après tracé et feuille de mesures. Il sait mettre en forme et découper les différents matériaux utilisés (matières plastiques, cuir, métaux...).
Il en assure l'assemblage par collage, couture ou rivetage.
Il effectue le montage des différents éléments, fabrique et pose sangles et courroies.
Il fait les finitions.
Il procède à l'entretien de l'outillage et des machines.Ouvrier qualifié, il peut être employé dans une petite entreprise ou dans un atelier artisanal où sa polyvalence est appréciée.
... lire la suite

Il réalise ces appareils conformément à une prescription établie par un membre du corps médical. Pour fabriquer la prothèse ou l'orthèse, il exploite des relevés de mesure, des empreintes moulées et des tracés fournis par un orthoprothésiste. Il respecte les préconisations et les données techniques spécifiées dans une nomenclature qui précise les caractéristiques de fabrication de ces appareils.

A partir des préconisations de l'orthoprothésiste et après l'essayage sur le patient, il opère les modifications nécessaires et procède ensuite aux opérations de finition des appareils.

Lorsque les appareils orthétiques donnent des signes de fatigue ou sont endommagés, il procède à leur remise en état en remplaçant les composants défectueux ; parfois certaines pièces peuvent être réparées.

Il travaille généralement au sein d'une équipe pluridisciplinaire, sous la responsabilité d'un orthoprothésiste et/ou d'un chef d'atelier, qui a en charge la répartition des tâches en fonction des compétences techniques et de la disponibilité de chacun. Ces responsables hiérarchiques sont à la fois, les interlocuteurs principaux et « le support technique » de l'agent technique. Ils sont les garants de la cohérence et de la qualité des fabrications.

Autonome dans la réalisation des appareils, l'agent technique de fabrication en orthopédie-prothèse agit sous la directive et la responsabilité de l'applicateur en respectant le cahier des charges de la LPPR (Liste des Produits et Prestations Remboursables). Il est soumis aux règles de discrétion (informations médicales).

L'emploi nécessite un travail collaboratif avec l'unité de fabrication, notamment dans le cadre de la production de gros volume ou pour pallier aux contraintes de délais. L'éventail des responsabilités confiées se décide en fonction de l'organisation.

Le travail s'exerce le plus fréquemment à horaires réguliers, en atelier, majoritairement dans des entreprises du secteur privé, dans des établissements de soins ou de rééducation privés ou plus rarement dans des établissements publics (la taille des établissements peut varier de quelques personnes à plusieurs dizaines). Les tâches sont exécutées la plupart du temps en station debout.

Le respect des délais de fabrication des appareils dont il a la charge conditionne le rythme et sa charge de travail. Le respect des délais de production et de livraison peut engendrer des surcroîts d'activité qui peuvent se traduire par des dépassements d'horaire. Aussi, il informe sa hiérarchie de l'avancement des travaux.

L'activité nécessite l'utilisation des machines dangereuses, mais aussi la manipulation de produits volatils, toxiques et inflammables dans un contexte de travail soumis au bruit et aux poussières. Le personnel est donc tenu de respecter scrupuleusement les règles d'hygiène, de sécurité, de prévention et de protection de l'environnement. Il participe au tri sélectif et au recyclage des déchets.

... lire la suite