Recherche

10 diplômes disponibles en VAE pour les métiers :

Conception et dessin produits mécaniques

Travaillant à partir d'un cahier des charges, d'une préétude ou d'un schéma fonctionnel et de consignes, le (la) technicien(ne) d'études en chaudronnerie et tuyauterie industrielle réalise les dossiers d'études détaillés d'ouvrages chaudronnés ou d'installation générale de tuyauterie industrielle. Ces dossiers permettent au département méthodes et/ou industrialisation la production du produit. Ils comprennent les plans, les nomenclatures, les notices techniques définissant les ensembles métalliques et les pièces constitutives, en vue de leur fabrication, de leur montage et de leur utilisation.
Travaillant sous la responsabilité d'un projeteur ou du responsable de bureau d'études, le (la) professionnel(le) intègre l'environnement, la sécurité des biens et des personnes, les règles de base en conception lors de l'étude des ouvrages. Les missions qui lui sont confiées nécessitent un ensemble d'actions souvent cadrées par une démarche qualité. En cas de difficultés techniques ou d'incompatibilité avec les objectifs assignés, il informe son supérieur et est en mesure de justifier les corrections ou innovations qui seront portées au cahier des charges.
Il (elle) s'informe régulièrement des évolutions technologiques et des coûts des composants disponibles sur le marché. Il (elle) assure la veille technologique par une consultation régulière et permanente des banques de ressources technologiques, des normes, des catalogues, des tarifs des fournisseurs des matériaux et accessoires et des revues professionnelles. Au sein du processus global de fabrication, son champ d'intervention se situe entre la conception d'un élément ou d'une machine, et sa mise en fabrication dans les ateliers.
La tenue de l'emploi nécessite des relations de collaboration technique avec les clients et les fournisseurs, les services chargés des achats, de l'industrialisation, de la production et du contrôle.
L'emploi s'effectue majoritairement au sein du bureau d'études des entreprises, chez les prestataires d'études ou d'ingénierie. Il s'exerce généralement selon des horaires réguliers de jour, mais peut nécessiter des déplacements sur sites. Il s'effectue la plupart du temps en position assise face à un écran d'ordinateur. L'utilisation de logiciels de dessin assisté par ordinateur et de conception assistée par ordinateur (DAO-CAO) et bureautiques est indispensable.

1. Réaliser les dessins de définition d'ensembles métalliques

Elaborer une solution technique pour la modification des éléments d'un ensemble métallique.
Produire des plans à l'aide de logiciels de dessin et de conception informatisés et bureautiques.

2. Réaliser l'étude d'un ouvrage chaudronné

Produire les plans d'un ouvrage chaudronné.
Constituer le dossier technique d'un ouvrage chaudronné.

3. Réaliser l'étude d'une installation générale de tuyauterie industrielle

Produire les plans d'une installation générale de tuyauterie.
Constituer le dossier technique d'une installation générale de tuyauterie industrielle.

}

BTS Conception de produits industriels

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Le titulaire du BTS Conception de produits industriels (CPI) est un technicien de bureau d'études en charge de la modification, de l'amélioration, de la reconception partielle ou de la création de produits industriels pluritechnologiques. Il exerce, au sein d'une équipe les activités professionnelles suivantes : 1. DÉFINITION DES LIMITES DE L’ÉTUDE À CONDUIRE
- Explicite le besoin du client et, si nécessaire, reformule sa demande ;
- Formalise le cahier des charges fourni par le client.
Ces activités peuvent entraîner des contacts directs avec le donneur d'ordre et des déplacements sur site.
2. CONSTITUTION DU DOSSIER D’ÉTUDE À PARTIR DU CAHIER DES CHARGES VALIDÉ :
- Conduit des recherches documentaires à l'aide de l'ensemble des bases de données disponibles ;
- Analyse les solutions existantes, intègre les normes en vigueur et les contraintes de la propriété industrielle ;
- Identifie les moyens techniques de production mobilisables.
3. CONCEPTION DU PRODUIT :
- Recherche et propose une solution constructive ;
- Élabore une maquette numérique correspondant aux caractéristiques attendues et valide le modèle proposé par simulation informatique ou calcul ;
- Estime la durée de l'étude et donne des éléments permettant d'évaluer son coût ;
- Définit les spécifications de fonctionnement, choisit les composants et les éléments essentiels du projet ;
- Procède à une étude de préindustrialisation en liaison avec les responsables de la production.
4. CONSTITUTION DU DOSSIER DE DÉFINITION DU PRODUIT:
- Élabore le modèle numérique définitif et des représentations graphiques dérivées;
- Réalise les dessins de définition du produit fini.
Le titulaire du BTS Conception de produits industriels doit être capable : - de communiquer avec différents spécialistes, d'intégrer leurs recommandations et préoccupations ;
- d'argumenter les solutions techniques qu'il propose ;
- de construire une communication technique écrite ou orale relative au projet, en français et en anglais;
- de participer à des échanges techniques et de lire des document techniques en anglais.
}
Le titulaire du brevet de technicien supérieur 'Conception et industrialisation en microtechniques' intervient tout au long de la chaîne de développement et d’industrialisation d'appareils miniaturisés et pluritechnologiques. Il exerce dans des équipes pluridisciplinaires. Ses fonctions le conduisent à :
- concevoir ou modifier des appareils et équipements microtechniques à partir d'un cahier des charges et des contraintes économiques ;
- rechercher les solutions techniques adaptées en tenant compte des contraintes liées aux matériaux, aux procédés d’obtention des pièces et aux processus de production ;
- effectuer les choix optimaux d’association de matériaux, de procédés, de processus, d’intégration de composants pluritechnologiques ;
- modéliser les solutions adoptées sur un poste de conception assistée par ordinateur ;
- tester et valider les solutions adoptées en réalisant des maquettes, prototypes et outillages en utilisant, si nécessaire, des moyens de haute technologie : prototypage rapide, usinage à grande vitesse ;
- définir, en vue de l’industrialisation d’un produit, tout ou partie du processus de production et en vérifier la faisabilité à partir de modèles numériques qu'il élabore.

Le titulaire du BTS 'Conception et industrialisation en microtechniques' peut aussi :
- participer à la maintenance d’appareils microtechniques ;
- mettre en service de nouveaux équipements et en expliquer le fonctionnement aux opérateurs ;
- améliorer les postes de travail existants ;
- contribuer à la gestion de production.

.}

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

Le titulaire du BTS Etude et réalisation d'outillages de mise en forme des matériaux (ERO) crée les outillages qui donneront forme aux métaux, plastiques, caoutchoucs, verres et céramiques : moules de fonderie ou de plasturgie, matrices et poinçons utilisés en forge, estampage ou emboutissage, outils de découpe etc. Ses activités consistent à :
- procéder à une analyse préalable de la demande du client;
- rédiger le cahier des charges puis établir un devis;
- réaliser les plans de l'outillage;
- définir les opérations d'usinage et d'assemblage qui permettront de le fabriquer;
- procèder aux essais et installe l'outillage sur site;
- effectuer les dernières mises au point sur site..
En fabrication:
- organiser le travail des ateliers;
- régler les machines;
- suivre les différentes étapes de la production en veillant à la qualité;
- le cas échéant, assurer l'encadrement des équipes de son secteur de production.
.}

BTS Constructions métalliques

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Le titulaire de ce BTS participe à la réalisation par assemblage d'ouvrages métalliques divers : ponts, pylônes, voies ferrées, écluses, vannes de barrage, appontements dans les ports, silos... Il travaille au bureau d'études, à l'atelier, et sur chantier au moment du montage.
Après élaboration du projet, il rassemble tous les éléments nécessaires aux devis estimatifs des réalisations prévues.
Sur le plan technique, après analyse du cahier des charges, il établit une note de calculs (structures, assemblages..), réalise les dessins en DAO et les plans de montage.
A l'atelier, il assure l'organisation du travail, veille au planning des fabrications, rationalise la production (manutentions, outillage...).
Sur le chantier, il établit, en accord avec le bureau d'études, les projets de montage. Il organise le chantier,répertorie matériel et engins nécessaires, note les difficultés et propose des solutions.
Après un temps d'adaptation, il peut choisir de s'orienter vers des fonctions technico-commerciales.
.}

BTS Construction navale

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Du paquebot au bateau de plaisance, en passant par le pétrolier, le sous-marin et la plate-forme off-shore, le technicien supérieur en construction navale peut être amené à exercer des fonctions très variées. Il peut participer à tous les stades de la construction :
-au bureau d'études pour la préparation du projet, comportant à la fois les plans et le prix du navire ; à l'élaboration des plans complets du navire, quand le projet est accepté ;
- à l'organisation du travail, pour la planification des opérations, en respectant les délais et les prix ;
- sur le chantier pour le suivi et le contrôle des travaux en cours.
Il peut également assurer la maintenance et la réparation de navires de toutes tailles et provenances.
Il détermine la nature et l'importance des interventions à effectuer.
.}

BTS Conception et réalisation de carrosseries

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Le titulaire de ce BTS est un technicien collaborateur d' ingénieurs. Son travail se situe entre le modèle des stylistes d'une part, la réalisation et l'industrialisation du modèle par les techniciens de fabrication d'autre part.
Il participe à la conception mais connaît aussi les contraintes de la fabrication.
Il peut être employé au bureau d'études, au bureau des méthodes, à la fabrication et au contrôle.
Ce travail exige d'avoir une bonne représentation des formes dans l'espace et de savoir utiliser les logiciels de dessin.
.}
Le titulaire du brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation d'Ouvrages Chaudronnés est un spécialiste des produits, des ouvrages et des procédés relevant des domaines de la chaudronnerie, de la tôlerie, de la tuyauterie industrielle et des structures métalliques. Il intervient à tous les niveaux depuis la conception jusqu’à l’obtention (conception – organisation de la fabrication – réalisation, assemblage et contrôle) des produits et des ouvrages (ouvrages chaudronnés, ouvrages de tôlerie, tuyauteries industrielles et structures métalliques). Il sait :
- concevoir un ouvrage depuis l’explicitation du besoin jusqu’à la conception détaillée, dans le cadre d’une création ou d’une réhabilitation ;
- concevoir, avec ou sans assistance numérique, le processus de réalisation d’un produit ou d’un ouvrage ;
- valider et optimiser techniquement et économiquement la relation « produit ou ouvrage – procédés – processus » ;
- piloter une unité de fabrication en garantissant la production et la qualité ;
- gérer, sur les plans humains, matériels et économiques, une unité de fabrication et/ou un chantier ;
- apporter une réponse technique et économique à la demande d’un client.
Au cours de sa carrière, ses compétences générales doivent lui permettre d’évoluer au sein de l’entreprise vers des qualifications de niveau supérieur.

Le titulaire du brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation d'Ouvrages Chaudronnés maîtrise l’utilisation de l’informatique à des fins de conception des produits ou des ouvrages (CAO, bibliothèques d’éléments standard, simulation des comportements et calculs), d’élaboration des processus de fabrication (FAO, simulation des processus, assistance à la détermination des développements et des débits d’éléments, bases de données métier) et d’exploitation de logiciels spécialisés (gestion, calcul de devis).

.}

Le technicien d'études en mécanique réalise les dossiers d'études détaillés de sous-ensembles de machines et de biens d'équipements, à partir d'un cahier des charges, d'une pré-étude ou d'un schéma fonctionnel et de consignes. Ces dossiers d'études ont pour objet de permettre au département méthodes d'industrialisation la production d'exemplaires du produit conformes au dossier de définition de référence.
Ces dossiers comprennent les instructions nécessaires à la définition du produit à savoir : des plans, des nomenclatures, des notices techniques qui précisent les ensembles mécaniques et les pièces constitutives en vue de leur fabrication, de leur montage et de leur utilisation. Ceux-ci sont réalisés à l'aide de logiciels de CAO - DAO et bureautiques.
Il intègre l'environnement et l'éco-conception, la sécurité des personnes et des biens, les règles de base en conception lors de l'étude des produits industriels et il s'informe régulièrement sur les évolutions technologiques et les coûts des composants disponibles sur le marché. De plus, il assure la veille technologique par la consultation permanente et régulière des banques de ressources technologiques, des normes, des catalogues, des tarifs des fournisseurs de composants mécaniques, des banques de matériaux et des revues professionnelles.
La complexité des études dont il a la charge, le degré d'innovation et les risques technologiques du produit à étudier sont fonction de son expérience dans le métier et dans le secteur industriel concerné.
Les missions qui lui sont confiées nécessitent un ensemble d'actions en assurance qualité en conception industrielle. En cas de difficultés techniques ou d'incompatibilité avec les objectifs assignés, il négocie avec son supérieur hiérarchique et justifie les corrections ou les innovations qui seront portées au cahier des charges.
Le (la) technicien(ne) travaille en toute autonomie dans des domaines industriels très variés qui s'étendent des biens de consommation aux biens d'équipements industriels et concernent des produits fabriqués en petites, moyennes et grandes séries. Le respect des délais de réalisation du projet dont il a la charge est impératif et conditionne le rythme et sa charge de travail. Cela implique que le (la) technicien(ne) doit régulièrement informer sa hiérarchie de l'avancement des travaux.
Il travaille généralement au sein d'une équipe pluridisciplinaire, sous la responsabilité d'un chef de projet ou d'un responsable de bureau d'études, qui a en charge la répartition des tâches en fonction des compétences techniques et de la disponibilité de chacun. Ce responsable hiérarchique est à la fois, l'interlocuteur principal et « le support technique » du technicien. Il est le garant de la cohérence du projet.
L'emploi s'exerce en bureau d'études, dans un cabinet d'ingénierie sous-traitant ou sur site chez le client et nécessite un travail de collaboration avec l'équipe projet.
Le travail s'exerce le plus fréquemment à horaires réguliers, il nécessite parfois des déplacements chez les clients et les fournisseurs pour valider les solutions techniques et faire le point sur l'avancement des travaux. Selon l'organisation de l'entreprise ou du secteur d'activité, le technicien peut être détaché géographiquement pendant la durée du projet. Dans ce cas, la fonction s'exerce avec une autonomie renforcée. Le respect des délais de réalisation du projet dont il a la charge conditionne le rythme et sa charge de travail. Cela implique qu'il doit régulièrement informer sa hiérarchie de l'avancement des travaux.

1. Concrétiser l'architecture mécanique d'un produit

Modifier des dossiers d'études en utilisant des outils CAO et bureautiques.
Elaborer la maquette numérique d'un système mécanique et produire un dessin d'ensemble.
Intégrer des composants technologiques dans la conception d'ensembles mécaniques.

2. Etudier l'architecture d'un système mécanique

Réaliser l'analyse fonctionnelle d'un mécanisme.
Sélectionner des composants technologiques.
Réaliser des calculs simples de résistance des matériaux.
Réaliser des dessins d'ensembles mécaniques.
Rédiger des nomenclatures d'ensembles mécaniques.
Réaliser la cotation fonctionnelle d'ensembles mécaniques.

3. Elaborer des dessins de définition de pièces mécaniques

Réaliser l'analyse fonctionnelle d'un mécanisme.
Réaliser des dessins d'ensembles mécaniques.
Réaliser la cotation fonctionnelle d'une pièce mécanique.
Réaliser des dessins de définition de pièces mécaniques.

}

MASTER Génie Industriel

Équivalence Bac +5 et plus

La mention "Génie industriel " est déclinée en 3 parcours:

- Ingénierie de la maitrise des énergies industrielles (IMEI)

- Ingénierie de la production et de la conception de produits (IPCP)

- Maintenance et maitrise des risques industriels (MMRI)

 

L’objectif du parcours  « IPCP » est de certifier des cadres supérieurs dans les domaines de la production et de la conception de systèmes industriels dans un contexte d’ingénierie simultanée

Le parcours « IMEI » a pour objectif de certifier des personnels d'encadrement, capables d’analyser et d’optimiser les performances énergétiques d’un process ou d’une installation industrielle.

L'objectif du parcours « MMRI » est de certifier des spécialistes  à la maîtrise des sciences de l'ingénieur afin de permettre à ces spécialistes d'analyser, de modéliser et de concevoir des systèmes mettant en oeuvre des informations, en vue de leur traduction, leur transmission et leur interprétation au sein d'architectures et de structures matérielles, organisées, interagissant avec un environnement dynamique.

-          Compétences générales d'un cadre

o   Positionner son travail dans l'organigramme des tâches

o   Mettre en œuvre des outils et des méthodes

 

-          Compétences d'un cadre en environnement « Projets techniques »

o   Planifier le projet en termes Qualité-Coût-Délais

o   Valoriser les méthodes et outils produits dans un projet en vue de les réinvestir

o   Manager une équipe projet comme facilitateur

o   Mettre en œuvre la maîtrise des coûts d'un projet (la coûtenance)

 

-          Compétences « Système d’Information » :

  • construire et gérer la base de données technique,
  • former les utilisateurs sur un PLM
  • Administrer toutes les données d’un projet, contrôler les révisions et archiver

 

 -          Pour le parcours IMEI

  •  Quantifier  les interactions (Transferts de masse, transferts de chaleur, changement de phase,…)  et le comportement d'un système énergétique existant ou en cours de conception et valider le résultat des calculs effectués.
  • Gérer la  «  Maîtrise de l’Énergie » d’une installation industrielle : rédiger le cahier des charges analysant  la consommation énergétique , proposer des solutions énergétiques performantes, durables, respectueuses de l'environnement et de la réglementation, , implanter une installation sur site et dresser un premier bilan de gaz à effet de serre (bilan carbone)

-          Pour le parcours IPCP

  • Quantifier les interactions (effort, vitesse, températures, …)  et le comportement d'un système mécanique existant ou en cours de conception et valider le résultat des calculs effectués
  • Produire les méthodes (gamme, documentation, outillage, …) nécessaires à la mise en production d'un système mécanique ainsi que les règles métier permettant de concevoir les formes des pièces brutes
  • Valider les aptitudes d'un procédé à réaliser une forme avec un matériau donné et construire l'habillage volumique des surfaces fonctionnelles
  • Choisir des matériaux de tout ou partie d'un système mécanique, valider ses aptitudes à être mis en forme par un procédé, définir un traitement et un revêtement de surface, adapter une/des caractéristique(s) d'un matériau à un/des objectif(s), définir un essai mécanique et faire un bilan de la législation en vigueur relative à la protection de l'environnement
  • Maitriser la conception fonctionnelle : Rédiger le cahier des charges, choisir des solutions technologiques, construire le modèle surfacique fonctionnel et spécifier les pièces du mécanisme.

 

 -        pour le parcours MMRI:

  • S'approprier des savoir-faire dans les différents secteurs industriels afin d'optimiser la maintenance et de maîtriser les risques à caractère industriel
  • Analyser, de modéliser et de concevoir des systèmes mettant en oeuvre des informations, en vue de leur traduction, leur transmission et leur interprétation au sein d'architectures et de structures matérielles, organisées, interagissant avec un environnement dynamique.

 

}