Recherche

20 diplômes disponibles en VAE pour les métiers :

Comptabilité

BAC PRO Gestion-Administration

Équivalence Bac / BP / BT

Le titulaire du baccalauréat professionnel Gestion-Administration a pour mission de prendre en charge les activités relevant de la gestion administrative au sein d'entreprises (PME-PMI, TPE, commerces...), de collectivités territoriales, d'administrations ou d'associations. La gestion administrative a une dimension à la fois transversale (elle existe dans tout processus dans tout type d'organisation) et spécifique (elle intègre les particularités des secteurs d'activités qui implique de la part du gestionnaire administratif une grande multivalence afin de prendre en charge, avec un niveau d'autonomie et de responsabilité variables, les activités suivantes :

- Gestion administrative des relations externes : le titulaire du diplôme assure de manière fiable la gestion administrative des relations avec les fournisseurs, prestataires et  sous-traitants dans le cadre du processus achats. Il veille au bon déroulement des des relations administratives avec les prospects, les clients, les usagers, les donneurs d'ordre dans le cadre des processus de vente de biens et de services marchands mais aussi de mise à disposition de biens et services non marchands. Par la prise en charge des activités de gestion administrative, il participe à la consolidation des relations avec les banques, les administrations et les partenaires-métiers.

- Gestion administrative des relations avec le personnel : le titulaire du diplôme assure les activités nécessaires au bon déroulement de la gestion administrative des relations avec les salariés. Il s'agit des opérations courantes de gestion du personnel (tenue des dossiers, gestion des absences et des congés, déplacements...), de gestion des opérations ponctuelles relatives aux mouvements de personnel (recrutement, intégration, suivi de carrière, formation), de suivi administratif financier (préparation de la paie, budgets...) et de gestion administrative des relations sociales internes et externes (instances représentatives, tableaux de bord sociaux, procédures de sécurité, actions sociales et culturelles...)

- Gestion administrative interne : le titulaire du diplôme inscrit son activité au coeur du système d'information de l'organisation. Il s'en approprie les règles et les procédures et participe à son évolution. Il est amené à produire et à traiter les informations qualitatives et quantitatives afin de les diffuser et à gérer les différents modes de travail (réunions, courrier, téléphone, messagerie, espaces collaboratifs) ainsi que les espaces de travail et les ressources (accueil des visiteurs, aménagements, maintenances, fournitures et consommables...). Il suit également les activités internes à travers la tenue et la synchronisation des agendas, la planification et le suivi des tâches.

- Gestion administrative des projets : le titulaire du diplôme est appelé à intervenir dans la gestion administrative de tout type de projet développé au sein de l'organisation. Il accompagne les projets sans, toutefois, se trouver impliqué directement dans leur mise en oeuvre. Il assure l'interface administrative entre les acteurs du projets et participe aux réunions. Il veille au suivi opérationnel du projet (descriptif, planning, mise à jour et transmission des informations, base documentaire, états budgétaires, suivi logistique...). Enfin, en tant qu'assistant administratif du projet, il participe au suivi et au contrôle opérationnel des flux dans le respect d'un budget et d'un échéancier. Il renseigne les indicateurs de gestion et produit les documents relatifs à l'évaluation.   

Autonomie et responsabilité

Maîtrise des technologies

Maîtrise des compétences langagières et rédactionnelles

Maîtrise de compétences comportementales

Maîtrise de savoirs-métiers

}

TP Gestionnaire de paie

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Le (la) gestionnaire de paie assure le suivi, le contrôle de fiabilité, l'analyse et le traitement des informations sociales collectées afin de réaliser un traitement fiable de la paie. Il (elle) la vérifie en fonction de la législation, des conventions collectives et des contrats de travail.
Le (la) gestionnaire de paie assure une veille technique sur les évolutions réglementaires et la jurisprudence qu'il (elle) analyse et prend en compte en permanence. Il (elle) extrait et prépare les données sociales issues de la production des bulletins de salaires pour les transmettre aux organismes sociaux (télédéclarations) ou au service des ressources humaines (bilan social, tableaux de bord, demandes spécifiques).
Le (la) gestionnaire de paie exerce son activité de façon autonome au sein d'un service spécialisé en collaboration avec d'autres professionnels (juristes, informaticiens). Il (elle) assure un rôle d'information et de conseil à l'interne comme à l'externe.
Le (la) gestionnaire de paie est en relation avec les services juridique, ressources humaines, comptabilité et les salariés de l'entreprise. Il (elle) traite avec les organismes sociaux (URSSAF, CPAM, caisses de retraite, médecine du travail, inspection du travail) et les sous-traitants (conseils juridiques, experts comptables, sociétés prestataires de services).
Le gestionnaire de paie peut exercer dans différents contextes : moyenne ou grande entreprise, société de service de gestion de la paie ou cabinet d'expertise-comptable (pôle social).
L'emploi s'exerce de façon sédentaire en interne avec des outils informatiques dédiés. La production des bulletins de salaires et des données sociales a un caractère cyclique avec des pics d'activité. Elle est soumise à des contraintes de réalisation dans des délais impartis.
L'emploi requiert une capacité à gérer les relations avec le personnel et les tiers. Il exige une grande rigueur et le respect de la confidentialité.

1. Assurer la tenue et le suivi du dossier social de l'entreprise

Analyser et assurer la gestion des informations liées aux relations de travail.
Collecter les informations et traiter les évènements liés au temps de travail du personnel.
Assurer les relations avec le personnel et les tiers.

2. Assurer la production de la paie et élaborer les données de synthèse

Réaliser et contrôler les bulletins de salaire.
Etablir et contrôler les données de synthèse à partir de la production des bulletins de salaire.

}

TP Comptable gestionnaire

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Le (la) comptable gestionnaire est responsable de la tenue de la comptabilité et de la mise à disposition des informations de gestion dans les entreprises et organisations du secteur privé. L'emploi associe des activités d'exécution et de réalisation à des activités de conception, d'organisation, de conseil et parfois d'encadrement.
Le (la) comptable gestionnaire assure la tenue de la comptabilité jusqu'aux opérations d'inventaire, réalise les travaux de paie courants et les travaux de fin d'exercice comptable, fiscal et social, ainsi que le retraitement des données comptables en normes internationales et des travaux simples de consolidation.
Il (elle) conçoit, met en place et suit le processus budgétaire propre à l'entreprise ; il (elle) conçoit et met en œuvre le calcul des coûts avec la méthode appropriée à l'entreprise et les outils nécessaires au diagnostic de gestion périodique.
Dans les petites et moyennes entreprises, en assistance directe aux organes de direction, le (la) comptable gestionnaire assure seul (e) ou à la tête d'une petite équipe l'ensemble des travaux de comptabilité et de gestion.
Dans les cabinets d'expertise comptable, sous l'autorité d'un chef de groupe ou de l'expert comptable, le (la) comptable gestionnaire assure la tenue de la comptabilité et effectue les travaux de fin d'exercice des dossiers clients dont il a la charge. En lien avec son supérieur hiérarchique, il (elle) conseille les clients sur les questions de fiscalité, de droit commercial, de droit des sociétés et de gestion budgétaire et financière.
Dans une entreprise de taille intermédiaire, le (la) comptable gestionnaire sera spécialisé (e) sur une activité spécifique et intégré (e) au sein d'une équipe pluridisciplinaire.
Le (la) comptable gestionnaire est en relation avec les clients, les fournisseurs, les banques et les administrations fiscales et sociales. Son principal interlocuteur interne est le chef d'entreprise ou le responsable d'une division ou d'un établissement.
Il (elle) réalise ses travaux à l'aide de logiciels de comptabilité courants ou spécifiques en fonction du type d'entreprise. Il (elle) maîtrise les outils bureautiques les plus courants et les modes de communication et de transfert de données via internet. Il (elle) assure une veille fiscale et sociale permanente.

1. Assurer la tenue de la comptabilité et la réalisation des paies courantes

Organiser et réaliser les travaux courants de comptabilité.
Organiser et réaliser les travaux d'inventaire et l'arrêté des comptes.
Etablir les paies courantes et les déclarations sociales.

2. Assurer les obligations fiscales et réglementaires

Etablir les déclarations fiscales périodiques.
Préparer les retraitements comptables pour l'information interne et externe et la consolidation.

3. Assurer le traitement des informations de gestion

Analyser le compte de résultat de l'entreprise.
Analyser le bilan de l'entreprise.
Etablir la trésorerie prévisionnelle et les autres budgets.

}

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

Le comptable assistant sanitaire et social exerce des activités de comptabilité, de gestion, d'accueil et de suivi administratif au sein des structures sanitaires et sociales.
Il traite les opérations comptables courantes (factures, opérations financières), assure le suivi de la trésorerie, élabore et comptabilise les déclarations de TVA (pour les établissements qui y sont soumis).
Il prépare et contrôle les éléments nécessaires à la réalisation de la paie du personnel. Il gère les dossiers administratifs correspondants, en utilisant un logiciel de paie et en appliquant les conventions collectives du secteur.
Il renseigne lors de l'accueil les personnes, et assure la création et le suivi des dossiers d'admission dans un centre hospitalier public ou privé.
Il accueille les personnes et assure la prise en charge pour les diverses prestations sociales et médico-sociales, prépare les dossiers en vue du passage en commission puis assure leur suivi dans le secteur social et médico-social.
Il participe à la préparation des informations de fin d'exercice du secteur sanitaire et social.
Il renseigne des tableaux de bord et calcule les indicateurs nécessaires au suivi de l'activité.
Il participe à la préparation et au suivi du budget annuel.
Il participe à la gestion des appels d'offres dans le cadre des procédures en vigueur.
L'emploi s'exerce essentiellement de façon sédentaire, dans un bureau de la structure équipé des outils bureautiques et de communication usuels. Les déplacements sont peu fréquents et concernent les structures ayant plusieurs établissements.
Le comptable assistant sanitaire et social réalise ces travaux à l'aide de logiciels de gestion comptable et budgétaire courants ou spécialisés en fonction du type de structure. Il maîtrise les outils bureautiques les plus courants (tableur, traitement de texte…) et les modes de communication ou de transferts de données sur Internet.
Dans les grandes structures, en fonction de l'organisation de l'établissement, l'emploi peut être spécialisé : accueil des patients ou formalités de sortie des hospitalisés au service des admissions, gestion des dossiers des salariés au service des ressources humaines ou tâches comptables et budgétaires au service économique et comptable.
Dans les établissements de taille moyenne ou petite (Maisons de retraite - Centre communal d'action sociale ou CCAS - Etablissements hébergeant des personnes âgées dépendantes ou EHPAD - Instituts d'éducation motrice ou IEM, etc.), le comptable assistant sanitaire et social assure tout ou partie des activités de l'emploi (accueil et gestion administrative et/ou gestion comptable et/ou gestion du personnel).
Cet emploi s'exerce aussi dans les entreprises de taille moyenne ou petite et dans les cabinets d'expertise comptable.
Il fait preuve d'adaptabilité et a le sens du travail en équipe. Il développe un savoir-faire relationnel et des capacités de communication. Il exerce ses fonctions de manière autonome en prenant les initiatives adaptées.


1. Assurer les travaux courants de comptabilité

Comptabiliser les documents commerciaux.
Comptabiliser les documents bancaires et effectuer le suivi de la trésorerie.
Etablir et comptabiliser les déclarations de TVA.
Contrôler, justifier et rectifier les comptes.

2. Préparer la paie et les déclarations sociales courantes

Préparer le calcul et l'édition des bulletins de paie.
Contrôler l'édition des bulletins de paie et des déclarations sociales.

3. Participer à la gestion comptable, budgétaire et administrative du secteur sanitaire et social

Renseigner les personnes et traiter les dossiers administratifs du secteur sanitaire et social.
Préparer les opérations de fin d'exercice du secteur sanitaire et social.
Calculer les statistiques et préparer les tableaux de bord de suivi d'activité du secteur sanitaire et social.
Préparer et suivre les budgets du secteur sanitaire et social.
Participer à la gestion des appels d'offres du secteur sanitaire et social.

}

TP Comptable assistant

Équivalence Bac / BP / BT

Cet emploi comprend l'ensemble des travaux de base de la fonction comptable. Ces travaux sont constitués, pour l'essentiel, de traitements et de saisies d'informations à caractère financier.
Le comptable assistant recueille, contrôle et comptabilise l'ensemble des documents commerciaux, sociaux et fiscaux nécessaires à la tenue de la comptabilité dans le respect de la règlementation. Il vérifie, justifie et rectifie les comptes pour l'ensemble des opérations courantes.
Il enregistre les opérations dans le respect des normes comptables et des procédures de gestion internes (imputation analytique, budgétaire, financière).
Il recueille chaque mois les éléments nécessaires pour le calcul de la paie et s'assure de leur prise en compte pour l'établissement des bulletins de salaire. Il prépare les déclarations sociales courantes.
Il prépare les éléments nécessaires à l'établissement des documents de synthèse annuels (compte résultats et bilan) et participe à l'élaboration des déclarations fiscales. Il prépare les régularisations de fin d'exercice comptable et les opérations de clôture annuelle.
Il assure le classement et l'archivage des documents utilisés dans ses activités.
Cet emploi s'exerce dans des entreprises de taille moyenne ou petite et dans des cabinets d'expertise comptable.
Dans une entreprise de taille moyenne, l'emploi est spécialisé en fonction de l'organisation des services comptables et financiers : comptable client, comptable fournisseur, comptable règlements et trésorerie, comptable paie, comptable recouvrement… Les travaux sont supervisés par le responsable hiérarchique au sein de la fonction comptable et financière.
Dans une petite entreprise, le comptable unique est en charge de l'ensemble des travaux relevant de la fonction financière sous l'autorité du chef d'entreprise et la supervision d'un cabinet d'expertise comptable.
Dans les cabinets d'expertise comptable, l'assistant ou le collaborateur traite les opérations de plusieurs dossiers clients sous l'autorité d'un responsable de mission ou du dirigeant.
Le comptable assistant est en relation avec les fournisseurs, les clients et les acteurs de l'environnement interne et externe. Pour ce faire, il développe un savoir-faire relationnel et des capacités de communication.
Il réalise ces travaux dans un environnement numérisé et dématérialisé. En fonction du type d'entreprise, il utilise des logiciels spécialisés de gestion comptable, des logiciels de gestion intégrée ou des applications web dédiées. Pour suivre l'évolution de la réglementation, il exerce une veille fiscale et sociale permanente. Les déplacements professionnels sont limités.

1. Assurer les travaux courants de comptabilité
Comptabiliser les documents commerciaux.
Comptabiliser les documents bancaires et effectuer le suivi de la trésorerie.
Etablir et comptabiliser les déclarations de TVA.
Contrôler, justifier et rectifier les comptes.
2. Préparer la paie et les déclarations sociales courantes
Préparer le calcul et l'édition des bulletins de paie.
Contrôler l'édition des bulletins de paie et des déclarations sociales.
3. Préparer la fin d'exercice comptable et fiscal et présenter des indicateurs de gestion
Préparer les ajustements nécessaires à la clôture des comptes annuels.
Contribuer à la détermination du résultat fiscal annuel.
Contribuer à l'élaboration des déclarations fiscales annuelles.
Présenter des indicateurs de gestion.

}

BTS Comptabilité et gestion

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

- Traitement et contrôle des opérations comptables, fiscales et sociales
- Fiabilisation de l’information et du système d’Information comptable (SIC)
- Situations de contrôle de gestion et d’analyse financière
- Prise en compte de l'activité et du contexte règlementaire de l'organisation
- Respect de la qualité des informations produites grâce à l'applacation des procédures de contrôle et d'archivage de toutes les pièces nécessaires au contrôle par un tiers.
- Collaboration avec des équipes et partenaires pluridisciplinaires
- Actions de communication régulières et accessibles à l'ensemble des parties prenantes de l'organisation en fonction de leurs besoins.
- Analyse des actions de communication, émissions d'alerte concernant les problèmes de gestion puis proposition de solutions.
- Développement de relations internes ou externes dans la cadre d'activités de veille ou d'accompagnement. 
- Opérations de contrôle interne sur les fonctions de base
- Corrections des failles et identification des incohérences 
- Propositions d'amélioration de pratiques au sein de l'organisation
- Développement des compétences de communication des interlocuteurs internes de la structure afin d'améliorer les pratiques et procédures.
- Activités de veille technologique

- Contrôler et effectuer le traitement comptable des opérations commerciales
- Contrôler et produire de l’information financière
- Gérer des obligations fiscales
- Gérer des relations sociales
- Rechercher des informations
- Gérer des informations de l’organisation
- Contribuer à la qualité du système d’information
- Analyser et prévoir l’activité
- Analyser la situation financière
- Conduire une veille comptable, fiscale et sociale
- Contribuer à la performance d’un processus  et à la sécurisation des opérations
- Caractériser et analyser les choix organisationnels en matière de système d’information comptable et de gestion.
- Rendre compte d’une culture acquise en cours de formation
- Apprécier un message ou une situation
- Communiquer par écrit ou oralement
- Appréhender un message
- Réaliser un message
- S’exprimer oralement en continu
- Interagir en anglais
- Comprendre un document écrit rédigé en anglais
- S’exprimer par écrit en anglais
- Solidifier des connaissances et des compétences solides et les mobiliser dans des situations variées
- Acquérir des capacités d’investigation ou savoir prendre des initiatives en s’appuyant notamment sur l’utilisation d’outils numériques
- Etre apte à raisonner et à analyser correctement un problème, justifier les résultats obtenus et apprécier leur portée
- Acquérir des qualités d’expression écrite et/ou orale
- Analyser des documents juridiques et qualifier une situation juridique contextualisée
- Déterminer les éléments de droit positif qui s’appliquent à cette situation et les mobiliser dans le cadre d’un raisonnement ou d’une argumentation juridique
- Expliciter, dans le contexte proposé, le sens et la portée d’une règle de droit et/ou d’une décision de justice
- Produire un écrit utilisant un vocabulaire juridique approprié et témoignant d’une réflexion construite par rapport aux questions posées
- Analyser le fonctionnement, les modes de management, les choix stratégiques et opérationnels, la structure de l’entreprise
- Identifier, expliciter et caractériser le ou les problèmes de management
- Analyser la situation à l’aide des outils pertinents
- Etablir un diagnostic (ou une partie de diagnostic) préparant une prise de décision
- Proposer des solutions pertinentes et envisager leur mise en œuvre dans le contexte présenté
- Argumenter ses analyses et ses propositions

 

Les compétences acquises par le titulaire du diplôme sont celles décrites dans l'ensemble des blocs de compétences.

}

BTS Assistant de gestion de PME et de PMI

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Le titulaire du BTS Assistant de gestion PME-PMI est un collaborateur administratif polyvalent du chef d'entreprise, qui peut prendre en charge toutes les tâches ne relevant pas de la production. Ses activités s’exercent dans trois domaines d’activité de l’entreprise : administratif, comptable et commercial.
Dans le domaine administratif, l’Assistant de Gestion organise et suit les activités du chef d’entreprise : il gère son temps (agenda, plannings, échéanciers), répartit les tâches, organise les voyages et déplacements ainsi que les réunions . Il prend en charge la gestion administrative du personnel, conseille pour le choix et l’utilisation des matériels bureautiques et fournitures de bureau et assure les relations avec les administrations.
Dans le domaine comptable, il s’occupe du suivi des opérations en relation avec les clients, les fournisseurs (facturation, tenue et suivi des comptes clients et fournisseurs, relances, règlements), les salariés (calcul des salaires et établissement des bulletins de paie) ainsi qu’avec les services fiscaux et les organismes sociaux (déclarations diverses, établissement de documents comptables, préparation des déclarations fiscales). Il suit les opérations courantes liées à  la trésorerie et calcule les coûts.
Enfin, dans le domaine commercial, il est chargé des relations avec les clients et les fournisseurs : accueil des clients et des représentants, gestion des fichiers. Il gère les approvisionnements et les livraisons (recherche et choix de fournisseurs, gestion des commandes et des stocks) et participe à  l’action commerciale de l’entreprise (étude du marché et de la concurrence, recherche de nouveaux clients, préparation d’actions publicitaires).
Ses activités impliquent une pratique constante des techniques de communication et de traitement de l’information. : prise de notes, classement, recherche, production de textes et documents (courriers, notes, comptes rendus).


.}
Le titulaire du BTS 'Assistant de gestion PME-PMI' est le collaborateur direct d'un patron de PME ou d'un cadre dirigeant. Sa mission se caractérise par une forte polyvalence à dominante administrative qui lui permet de participer à la gestion opérationnelle de l'entreprise dans ses dimensions administrative, comptable, commerciale, humaine...
L'assistant a, d'une manière générale, un rôle d'alerte vis-à-vis du chef d'entreprise dont il attire l'attention sur les problèmes ou les opportunités qu'il a repérés et pour lesquels il formule des propositions d'actions.

Deux types d'activités caractérisent la mission d'assistant :
- Les activités de soutien au chef d'entreprise
- Les activités de support au fonctionnement de l'entreprise.

Dans les activités de soutien, l'assistant aide le chef d'entreprise dans son action et sa prise de décision en lui apportant des informations nécessaires à la conduite de l'entreprise, à son développement ou à la mise en place de projets.
En revanche, dans les activités de support, l'assistant prend en charge des activités, en totalité ou partiellement.

L'assistant de gestion exerce des activités regroupées autour des huit domaines suivants :
- gestion de la relation avec la clientèle : l'assistant met en place certaines actions de prospection. Il s'assure de la bonne exécution des contrats de vente et participe au développement de la relation avec la clientèle.
- gestion de la relation avec les fournisseurs : l'assisitant participe à la recherche et au choix des fournisseurs.
- gestion et développement des ressources humaines : l'assistant prend en charge l'essentiel de la gestion administrative du personnel et s'assure de l'exécution de l'ensemble des tâches nécessaires à la préparation de la paie.
- organisation et planification des activités : l'assistant aide à la gestion du temps du chef d'entreprise (agenda, planning...) ainsi qu'à l'organisation et la planification d'activités (réunions, déplacments, événements...)
- gestion des ressources :l'assisitant participe à la gestion des immobilisations et des ressources financières.
- pérennisation de l'entreprise : l'assistant participe activement à des démarches concourant au développement de l'entreprise ( démarche qualité, gestion des connaissances, contrôle de gestion...)
- gestion des risques : l'assistant participe activement à la mise en place des dispositifs de prévention des risques liés à l'activité de l'entreprise (risques financiers, informatiques, environnementaux). Il intervient également pour assurer la protection des salariés en termes de santé et de sécurité au travail et pour assurer la sauvegarde du patrimoine de l'entreprise.
- communication globale : l'assistant participe à la réalisation d'actions de communication interne et externe (rédaction et diffusion de documents, accueil en face à face et au téléphone, communication institutionnelle et commerciale).

La plupart de ces activités doit pouvoir être effectuée en langue nationale ou étrangère.


.}

Diplôme Assistant de gestion

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

L’assistant de gestion est un professionnel polyvalent qui prend en charge, sous la responsabilité de cadres d’entreprise, l’élaboration de dossiers et en assure le suivi. Dans ce cadre, ce professionnel est en charge des activités suivantes au sein de l’entreprise ou d’une entité :
1. la gestion administrative (préparation de documents administratifs et juridiques en veillant à suivre la règlementation en cours) ;
2. la gestion comptable courante (élaboration et suivi des documents comptables et fiscaux en vue du bilan comptable ou fiscal);
3. la gestion commerciale et la gestion de la relation client (accueil et le conseil de la clientèle, suivi de la commercialisation d’un produit, gestion de stocks ou du suivi d’envoi de marchandises ;
4. la gestion du personnel.

Le titulaire de la certification est capable de :
-  présenter l’entreprise et ses produits, adapter son discours à des interlocuteurs variés,
-  rechercher, enregistrer et présenter des données comptables, financières, techniques ou marketing,
-  participer aux réunions de diagnostics de besoin en service ou produit de différents publics,
-  élaborer des outils et des documents techniques en appui des projets de leur département ou de leur service,
-  prendre, en délégation de responsabilité, une partie du développement de projets, de produits ou de services en lien avec ses compétences en gestion,
-  travailler dans des équipes pluridisciplinaires et pluriprofessionnelles,
-  assurer le suivi technique et commercial des dossiers qui lui sont confiés et en rendre compte.

Diplôme Responsable comptable

Équivalence Bac +3 ou +4

Le Responsable Comptable assure la responsabilité d’un service comptable, ayant vocation à élaborer, à interpréter et à diffuser, au sein de l’entreprise ou à l’extérieur, toute information comptable ou financière, en lien direct ou indirect avec les états financiers.
Il supervise et contribue directement à l’ensemble des processus comptables, permettant à l’entreprise de satisfaire les exigences réglementaires d’élaboration des comptes sociaux ou consolidés. Il encadre également les déclarations fiscales et sociales, dont il se porte garant. Pour réaliser l’ensemble de ces tâches, caractérisées par une forte cyclicité et une grande technicité, il s’appuie sur une équipe de collaborateur qu’il encadre, anime et forme.
Les normes comptables évoluant régulièrement, et la matière fiscale et sociale étant elle-même très changeante, il intervient régulièrement pour analyser la manière dont les nouvelles exigences s’appliquent à l’entreprise et faire évoluer en conséquence les outils de gestion et le système d’information financier, dont il assure de fait la maîtrise d’ouvrage.
Il participe au processus budgétaire et aux décisions financières (investissement, financement de l’entreprise) et plus largement au pilotage financier stratégique de l’entreprise. Pour les organisations de grande taille, il peut être un acteur de ces processus, fournissant les informations requises et participant à la définition, à la mise en place, à l’exploitation et à l’évolution des outils. Pour les organisations plus petites, le Responsable Comptable aura ces tâches dans son champ de responsabilité directe.
Il constitue l’interlocuteur privilégié sur tous les sujets en lien avec l’utilisation des données comptables, financières ou des déclaratifs sociaux ou fiscaux de l’entreprise. Les échanges se font à l'interne et l'externe (commissaires aux comptes, administration fiscale, organismes sociaux, banquiers…).

Le titulaires est capable de :
• Piloter un projet : organiser et piloter des processus comptables
• Produire de l’information financière légale et des documents de reporting externe
• Gérer du financement à court, moyen et long terme
• Piloter de la performance économique et financière
• Superviser des processus comptables associés aux cycles commercial, social, fiscal et juridique
• Manager l’équipe comptable

Cette licence professionnelle forme des cadres intermédiaires directement opérationnels et autonomes capables de :

-Maîtriser les techniques et outils relatifs à la gestion des emplois, de la paie et aux formalités liées à la gestion administrative, comptable et sociale des ressources humaines ;

-Faire la synthèse et l'optimisation de situations d'entreprise ;

-Maîtriser les paies particulières liées aux différents secteurs d'activité ainsi que les relations avec les organismes sociaux et leur informatisation ;

-Participer à la mise en œuvre de stratégie RH ;

-Participer à l'amélioration du bilan social (indicateurs tels que le turn-over, type de contrat, formation continue) ;

-Gérer la participation et l'intéressement, les plans d'épargne entreprise et la prévoyance ;

-Aider à la mise en œuvre des outils de pilotage tels que référentiels de compétences, bilan social, audit social... 

- Assurer l’interface avec les interlocuteurs extérieurs pour élaborer les documents comptables de synthèse (expert-comptable, banques, auditeurs, commissaires aux comptes,…). 

-Mobiliser les règles juridiques et professionnelles applicables à l’exercice des auditeurs et du commissariat aux comptes.

Le diplômé de cette formation est  ainsi en capacité de comprendre et de maîtriser les enjeux de la gestion et du contrôle de gestion aussi bien dans le cadre de la vie d'une entreprise que d'une association, pour être en mesure de les appliquer avec efficacité en situation professionnelle (projet tuteuré, stage et insertion ultérieure en milieu professionnel). Il faut donc maîtriser les compétences dans les domaines suivants :

-Production des comptes annuels ;

-Vérification des obligations juridiques courantes des clients et capacité à analyser un contrat notamment afin d'en déterminer le mode de comptabilisation ;

-Production des déclarations sociales ;

-Production des déclarations fiscales ;

-Conseil en gestion courante notamment à l'occasion de l'analyse des comptes ;

Ces compétences techniques doivent être associées à des compétences dans le domaine de la communication écrite, orale en français et, pour des messages simples, en anglais.

Le bon niveau de maîtrise de ces compétences dans le cadre du déroulement de la licence doit permettre sur le plan professionnel :

-De disposer d'un bon degré d'autonomie dans la gestion des dossiers en milieu professionnel ;

-De seconder efficacement un chef d'entreprise ou un responsable de service dans les domaines de la gestion ;

-D'animer des projets sur les thèmes étudiés ;

-D'œuvrer  en maîtrisant les modes opératoires essentiels des technologies de l'information et de la communication.

}

Le diplômé, formé dans le domaine de la gestion, se spécialise dans les domaines, de la finance et du contrôle de gestion. C'est un cadre opérationnel administratif et financier, ou en contrôle de gestion.

Le diplômé s’oriente vers des métiers d’essence financière, grâce aux compétences techniques acquises (solides connaissances sur les systèmes financiers, les outils de l’analyse et la gestion financière des entreprises) et des qualités professionnelles et personnelles.

Lorsqu’il est responsable financier ou contrôleur de gestion, le diplômé est un cadre supérieur. Conseiller de la direction générale, ayant acquis une capacité d'analyse, de prise de décision et de synthèse, il lui est directement rattaché ou œuvre à la direction financière. Son activité est centrée sur le reporting, sur les décisions financières, sur l’exploitation d’éléments chiffrés, en particulier sur les bilans, comptes de résultat, les comptabilités budgétaire et analytique, la mise en place de tableaux de bord et - depuis peu - la création de la valeur (en collaboration avec les services marketing et production). Il maîtrise les systèmes d’information de son domaine. A ce titre, il contribue à aider la direction générale et les centres de responsabilité dans l’orientation et le suivi de la stratégie, puisqu'il dispose d'une vision globale et transversale de l'entreprise.

Il exerce dans tout secteur d’activité, au sein d’entreprises de taille suffisamment importante, ou dans des organisations de taille plus modeste où la complexité des activités justifie son existence (sociétés de services, PME industrielles …), au niveau national ou régional (il existe en Franche-Comté un tissu de PME qui recherchent des cadres administratifs et financiers, et des contrôleurs de gestion.)

Le titulaire de ce diplôme peut exercer les missions suivantes :

· Assurer le suivi budgétaire, réel et prévisionnel, de la structure et effectuer les ajustements nécessaires
· Suivre l'évolution des résultats financiers de la structure et établir son plan de financement
· Optimiser la rentabilité financière selon les choix stratégiques et les réglementations en vigueur (commerciales, fiscales et financières)
· Analyser la performance de l’entreprise ou de l’institution
· Assurer le suivi d’activité et réaliser le reporting auprès des instances dirigeantes
· Fournir des simulations de rentabilité et de risque financier comme aide à la décision pour les projets d'investissement importants et de mettre en perspective les grands équilibres de l'entreprise ou de l'institution
· Conseiller la direction dans ses choix stratégiques
· Assurer les relations avec les apporteurs de fonds (actionnaires, banques, marchés financiers...)
· Préparer et mettre en œuvre les décisions financières importantes : investissements (croissance interne, opérations…), financements (émissions de titres de capital ou de créance, introduction en bourse…)
· Superviser, contrôler la gestion de la trésorerie et émettre des recommandations sur l'allocation des ressources financières
· Superviser et coordonner le contrôle de gestion et l'audit interne (évaluation des risques financiers, validation de choix fiscaux, ...)
· Organiser le suivi, le contrôle et l'enregistrement des opérations réalisées sur les marchés financiers (de change, de titres, ...) selon les réglementations bancaires et financières.
· Contrôler la conformité de traitement des opérations boursières (procédures de l'autorité des marchés financiers, ...) et appliquer des mesures correctives
· Réaliser le suivi qualité des procédures de traitement des opérations de marché (délai, taux d'erreur, ...)
· Évaluer et analyser les risques financiers, fiscaux et juridiques éventuels et proposer des solutions de couverture

A l’issue de cette formation, les diplômés disposent de compétences de trois ordres :

- Compétences analytiques : capacité à analyser un problème financier ou organisationnel en le reliant à des modèles théoriques afin d’alimenter la prise de décision
- Compétences opérationnelles : capacité à mobiliser et à appliquer les connaissances acquises, à mettre en place les plans d’actions et à mobiliser des moyens, à motiver des équipes
- Compétences techniques, par la connaissance des méthodes et des outils de décision utilisés en finance, pilotage et gouvernance des organisations.

Pilotage opérationnel et humain 
Le diplômé est capable de :


- Concevoir et piloter un projet dans ses dimensions financière budgétaire, marketing, opérationnelle, humaine
- Etudier la faisabilité d’un projet de développement, de croissance externe
- Utiliser les outils de la gestion de projet
- Identifier la structure du système d’information adapté à l’entreprise
- Animer des équipes pluridisciplinaires

- Accompagner des processus de changement
- Dialoguer avec l’ensemble des fonctions de l’entreprise (marketing, ressources humaines, production, comptabilité)

 

Pilotage financier
 Le diplômé est capable de :


- Calculer, analyser et assurer le suivi des coûts
- Elaborer des budgets et  réaliser leur suivi
- Elaborer et utiliser des tableaux de bord de gestion
- Piloter la mise en place ou l’adaptation du système de contrôle de gestion
- Evaluer les conditions de rentabilité d’un investissement

- Piloter la gestion financière de l’entreprise
- Définir et mettre en œuvre la politique financière de l’entreprise
- Dialoguer avec les experts financiers

 

Compétences transversales
 Le diplômé est capable de
 :

- Comprendre et s’exprimer à l’écrit et à l’oral en anglais des affaires
- Utiliser et construire des bases de données utiles à la finance et au contrôle de gestion
- Animer des réunions et présentations professionnelles

}
Ce professionnel assure le suivi des dossiers comptables, juridiques, fiscaux et sociaux.
Il coordonne et participe aux travaux effectués par un groupe de travail dont il assume la responsabilité. Ces travaux peuvent toucher les domaines suivants : fiscalité, comptabilité et audit, finance d’entreprise, gestion sociale et gestion juridique.

Il assure des travaux d'exécution comportant une part d'initiative professionnelle. Il assume la responsabilité des travaux qu'il délègue à des assistants de niveau inférieur.

Il maîtrise les différentes techniques comptables, les processus juridiques, fiscaux et sociaux de l’entreprise, la lecture des états financiers et comptables et les outils informatiques de gestion.

Il fait preuve d'aisance relationnelle afin de pouvoir communiquer avec tous les salariés de l'entreprise, d'exigence de qualité dans toutes les tâches comptables et d'une capacité à garder une grande réserve sur l'ensemble de l'information stratégique et financière détenue.
.}

LICENCE Economie Gestion

Équivalence Bac +3 ou +4

Le titulaire de ce diplôme est un professionnel qui peut être chargé de :

- Tenir une comptabilité générale courante ou une comptabilité analytique et établir les documents de la comptabilité générale ;

- Analyser une situation comptable et financière ;

- Mettre en place, surveiller et analyser des indicateurs de gestion pour fournir des informations à la direction ;

- Conduire des analyses de marché (études de terrain et études externes) ;

- Conseiller et assister les responsables hiérarchiques des différentes fonctions de l’entreprise (gestion des ressources humaines, finance, contrôle de gestion, marketing, gestion de production).

Afin d'assurer l'ensemble de ces activités le diplômé doit mobiliser des compétences dans :

- La tenue d’une comptabilité et l’établissement des documents comptables (liasse fiscale) ;

- Les techniques du diagnostic financier ;

- Le calcul et l’analyse des coûts partiels, complets et de la rentabilité ;

- Les modes de financements de l’entreprise à long et court terme, la construction des outils liés au financement (tableaux de bord, plans de trésorerie, plans de financement) ;

- Les techniques de l’étude de marché ;

- Les outils de la gestion de production ;

- Les principes de la sociologie des organisations et du travail ;

- Le cadre juridique des activités économiques et les critères de choix d’une structure juridique adaptée aux entreprises.

Il est aussi capable de gérer des situations ordinaires d’entreprise en anglais.

}

La licence AES est une formation pluridisciplinaire qui forme des professionnels polyvalents maîtrisant, à titre principal, le langage du droit, des sciences économiques, de la gestion et accessoirement celui de la sociologie, des statistiques et de la bureautique.

Les diplômés du parcours management des organisations, assurent en tant que cadres moyens de grandes entreprises, les principales fonctions de gestion (marketing, GRH, comptabilité, finance, juridique et fiscale, administrative, logistique).

Les diplômés du parcours ressources humaines participent au management des ressources humaines au sein des organisations (GPEC, recrutement, rémunération, évaluation, formation) et assurent l'application de la réglementation sociale dans le cadre du droit du travail.

Les diplômés du parcours administration générale et territoriale assurent des fonctions de gestion administrative et financière au sein des institutions publiques. Ils participent au pilotage ou à la direction de projet de développement local. Ils participent également au développement territorial. 

Les diplômés maîtrisent les compétences transversales propres au niveau Licence AES :

- Collecter, traiter et diffuser de l'information : effectuer une recherche permanente d'informations, analyser et contextualiser les données

- Utiliser les technologies de l’information et de la communication

- Maîtriser les techniques de rédaction administrative, produire des synthèses, des notes, des rapports, des courriers, des actes administratifs

- Utiliser les outils du numérique de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l'information ainsi que pour collaborer en interne et en externe

- Observer, décrire et évaluer le fonctionnement d'une organisation dans son environnement juridique, économique et social

 

Les diplômés ont des compétences spécifiques en fonction de leur parcours :

Parcours Administration Générale et Territoriale  : 

- Mobiliser des concepts issus des sciences sociales et une culture administrative générale pour produire des synthèses et analyses sur l'administration publique

- Se servir des principaux outils de passation des concours administratifs, tant à l'écrit qu'à l'oral

- Appréhender les bases relatives à la culture administrative, tant générale que territoriale

- Maîtriser le droit des institutions administratives et leurs outils

- Appréhender les règles d'élaboration et de conduite budgétaire

- Appréhender les politiques d'aménagement du territoire

- Identifier les bases juridiques, financières et économiques du fonctionnement et de l'activité des administrations publiques

Le parcours Management des organisations :

- Mobiliser les principaux concepts de la gestion des organisations dans le cadre des analyses en : comptabilité, finance d'entreprise, finance de marché, marketing, stratégie, gestion des ressources humaines, systèmes d'informations

- Maîtriser les outils de gestion et de pilotage : les outils juridiques (droit des affaires, du travail, de la concurrence) ;  les outils marketing ; instruments financiers et comptables ; outils d'aide à la décision.

- Analyser les interactions entre une organisation et son environnement

- Effectuer du conseil en gestion d'organisation

- Utiliser les méthodes et techniques de la gestion courante des organisations pour préparer et mettre en oeuvre des décisions des organisations


Le parcours Ressources humaines :

- Maîtriser le droit social et le droit de l'entreprise

- Maîtriser le dialogue social

- Maîtriser les dispositifs relatifs aux politiques publiques d'emploi

- Utiliser les principaux outils de gestion des ressources humaines (GPEC, recrutement, rémunération, évaluation, formation) au sein des organisations publiques et privées

- Effectuer du conseil dans le domaine du travail, de l'emploi et plus largement des questions sociales

- Analyser les politiques économiques et les politiques RH dans une organisation

 

}

Le titulaire de ce Master met en oeuvre les activités suivante dans un cadre professionnel :

- identifier les difficultés d’apprentissage des élèves et mettre en place des dispositifs de différenciation.
- analyser son activité, celle des élèves et le fonctionnement de la classe à des fins de régulation de son action.
- réaliser une veille régulière tant sur le plan administratif (textes règlementaires) que pédagogique.
- travailler en étroite collaboration avec ses collègues enseignants la même discipline que lui mais également avec les enseignants d’autres disciplines.
- collaborer avec les services d’éducation, de santé, d’orientation et les services administratifs.
- informer les familles sur les résultats, les difficultés ou les comportements des élèves.

COMPETENCES TRANSVERSALES



Compétences organisationnelles

·      Travailler en autonomie : établir des priorités, gérer son temps, s'auto-évaluer, élaborer un projet personnel de formation.

·      Utiliser les technologies de l'information et de la communication, partager et organiser des données.

·      Effectuer une recherche d'information : préciser l'objet de la recherche, identifier les modes d'accès, analyser la pertinence, expliquer et transmettre.

·      Mettre en œuvre un projet ; définir les objectifs et le contexte, réaliser et évaluer l'action.

·      Réaliser une étude : poser une problématique, construire et développer une argumentation ; interpréter les résultats ; élaborer une synthèse ; proposer des prolongements.

 

Compétences relationnelles

·      Communiquer : rédiger clairement, préparer des supports de communication adaptés, prendre la parole en public et commenter des supports,

·      Travailler en équipe : s'intégrer, se positionner, collaborer, encadrer.

·      Évoluer dans / appréhender le milieu professionnel : identifier ses compétences et les communiquer, situer une organisation dans son contexte socio-économique, identifier les personnes ressources et les diverses fonctions d'une organisation, se situer dans un environnement hiérarchique et fonctionnel, connaître, mettre en œuvre et respecter les procédures, la législation et les normes de sécurité, accéder à des responsabilités en milieu professionnel.

 

LES COMPETENCES SPECIFIQUES

 

- agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable ;

- maîtriser la langue française pour enseigner et communiquer ;

- maîtriser les disciplines et avoir une bonne culture générale ;

- concevoir et mettre en œuvre son enseignement ;

- organiser le travail de la classe ;

- prendre en compte la diversité des élèves ;

- évaluer les élèves ;

- maîtriser les technologies de l'information et de la communication ;

- travailler en équipe et coopérer avec les parents et les partenaires de l'école ;

- se former et innover.

}

 - Conception et conduite de projets associatifs permettant le développement de la structure

 - Établissement du budget et aide au pilotage financiers des projets

 -   Impulsion à la création de nouvelles associations,

  -  Formation aux dirigeants des associations, leurs salariés et leurs bénévoles,

  -  Mise en réseau des associations,  aide pour les fusionner,

  -  Création de partenariats durables avec d'autres organisations et avec des collectivités territoriales,

 

 -  Mettre en œuvre une démarche projet, fixation des objectifs, mobilisation des ressources

-  Respecter les délais

-  Suivre les résultats du projet et de ses impacts

-  Organiser la mobilisation et l’animation d’un réseau de bénévoles et de volontaires

-  Développer le réseau de partenaires grâce à sa connaissance des différents acteurs de l’environnement institutionnel

-  Connaitre les mécanismes de financements publics et parapublics

-  Connaitre  la réglementation juridique et fiscale applicable aux associations, coopératives, mutuelles, structures de production de biens et services d’utilité sociale ou collective ...)

-  Maitriser des outils et techniques de la comptabilité, de la gestion budgétaire et de l’informatique appliquée à la comptabilité et à la gestion.

}

Assistant(e) en ressources humaines

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

L’Assistant en ressources humaines  intervient dans un ou plusieurs domaines des ressources humaines.
Il a en charge :
- La gestion administrative : établissement et gestion de la paie, gestion des entrées et sorties,  relations sociales…
- La gestion opérationnelle du personnel : recrutements, gestion des compétences, plans de formation…
- La communication interne  (si cela relève de la fonction  Ressources humaines dans l’entreprise).
Bloc 1 – Contribuer au recrutement et à l’intégration des collaborateurs
Principales activités :
Alimentation du vivier de candidatures et gestion des différents sourcings au travers d’un réseau
Préparation du recrutement en rédigeant le profil de poste à pourvoir
La rédaction et la diffusion des annonces à l’interne et à l’externe
La réception, le tri des candidatures pour une première sélection
L’organisation et la passation des tests et entretiens de premier niveau
La communication à sa hiérarchie des résultats issus des présélections
Le traitement administratif des candidatures
La rédaction et la diffusion d’outils d’intégration
Bloc 2 – Assurer la gestion de l’administration du personnel
Principales activités :
La réalisation d’une veille règlementaire régulière
La rédaction des contrats de travail, de leurs avenants et des documents liés à la fin de contrat
La mise à jour des dossiers du personnel
La gestion et le contrôle des temps de travail
La rédaction des attestations et des déclarations obligatoires
Le renseignement des tableaux de bord RH
Le suivi administratif et logistique de la relation avec les instances représentatives du personnel et les délégués syndicaux
Bloc 3 – Elaborer la paie et gérer les déclarations sociales associées
Principales activités :
La mise à jour du paramétrage du logiciel spécifique
L’établissement, l’édition, le contrôle et la diffusion des bulletins de paie
Le renseignement des tableaux de bord de la masse salariale
L’établissement du bilan social
Bloc 4 – Participer au développement des compétences des collaborateurs
Principales activités :
La définition d’une cartographie des métiers et sa mise à jour
L’organisation des entretiens professionnels
La collecte des besoins et des demandes de formation
Le déploiement du plan de formation
L’évaluation des actions de formation
La diffusion de l'information sociale

Les capacités attetsées :
Bloc 1 – Contribuer au recrutement et à l’intégration des collaborateurs
- contribuer à la recherche de nouveaux candidats par le développement de relations à l’externe (réseaux sociaux, salons, partenariats, relations Ecoles…) et à l’interne (réseaux sociaux, cooptation, fichiers internes…)
- définir le descriptif de poste et le profil de candidats attendus en cohérence avec la stratégie RH de l’entreprise
- participer à la rédaction d’annonces attractives respectant le cadre légal et procéder à leur diffusion en interne comme à l’externe en se conformant aux process en place dans l’entreprise et aux directives du responsable hiérarchique
- trier les dossiers de candidatures selon une grille d’analyse des CV, définie à partir du profil attendu
- organiser sur un plan logistique et opérationnel les séances de test et d’entretien, en concertation avec son responsable hiérarchique et/ou le manager concerné.
- collecter l’ensemble des éléments nécessaires à la rédaction du contrat de travail, dans le respect de la législation en vigueur
- mettre en place les procédures favorisant la bonne intégration du collaborateur, en s’assurant de la mise à jour du livret d’accueil et de la bonne préparation de son espace de travail.
Bloc 2 – Assurer la gestion de l’administration du personnel
- identifier et suivre les canaux de veille pertinents
- rédiger les contrats de travail et les avenants selon les normes et les lois en vigueur.
- procéder aux changements nécessaires et s’assurer de la production et/ou de la diffusion de l’ensemble des justificatifs obligatoires
- centraliser et mettre à jour toutes les pièces nécessaires au  dossier administratif (suivi des visites médicales, mutuelle, prévoyance, entretien professionnel, attestation de suivi de formation…)
- contrôler le temps de travail, enregistrer les absences et les évènements individuels (accidents du travail, maladie, maternité, paternité, etc.) du collaborateur
- réaliser toutes les déclarations obligatoires liées à l’exécution d’un contrat de travail permettant à l’entreprise d’être en conformité
- établir des reportings et compléter des tableaux de bord (salaires, absence, maladie, accident du travail, etc.) en utilisant un logiciel SIRH
- préparer les dossiers en vue de leur examen (Comité d’Entreprise, Délégué du Personnel, et Délégation Unique du Personnel,  Comité d’Hygiène et de Sécurité et des Conditions de Travail).
- préparer les documents nécessaires et s’assurer de leur bonne diffusion (convocation, compte-rendu…)
- préparer  et organiser les élections des représentants du personnel
Bloc 3 – Elaborer la paie et gérer les déclarations sociales associées
- paramétrer le logiciel paie spécifique.
- contrôler les mécanismes de calculs permettant leur émission et diffusion
- calculer les composantes du salaire brut, net et imposable
- procéder aux enregistrements comptables des différents éléments de la fiche de paie
-  élaborer le bilan social et le rapport égalité homme-femme
Bloc 4 – Participer au développement des compétences des collaborateurs
- participer à la description des métiers et des emplois afin de répondre aux besoins actuels et futures en compétences de l’entreprise
- mettre en œuvre les différentes étapes de la réalisation des entretiens professionnels (planification, convocation, diffusion des supports d’évaluation…)
- fournir une synthèse de l’ensemble des entretiens professionnels réalisés
- enregistrer les demandes et les besoins de formation, et participer à la validation définitive avec les managers de l’entreprise
- rédiger un cahier et effectuer la sélection des prestataires externes
- participer à la mise en œuvre et à la diffusion de méthodes et d’outils d’évaluation des actions de formation et enregistrer selon les process de l’entreprise les résultats de ces évaluations
-  participer à la définition d’un plan de communication interne (intranet, journal interne, newsletter…)