Recherche

Réparation de carrosserie

Avril vous propose 8 diplômes pour les métiers Réparation de carrosserie :

Il prépare et remet en peinture - complètement ou partiellement - des supports, des véhicules automobiles et utilitaires présentant des surfaces de différentes natures : éléments en tôles d'acier et d'aluminium, éléments et accessoires en plastiques de différents types. Il procède à la préparation et au traitement des surfaces à peindre. Il applique et ponce les mastics et les apprêts, permettant d'éliminer les imperfections. Il confectionne et parfois corrige les teintes. Il applique les peintures et les vernis au pistolet pneumatique, en reproduisant l'aspect d'origine, ou un aspect déterminé.

Le peintre est autonome dans la conduite de ses interventions. Les consignes particulières sont exprimées clairement sur l'ordre de réparation (OR). Il est placé sous la responsabilité d'un hiérarchique, mais travaille le plus souvent seul et assure lui-même le contrôle qualité. Face à une difficulté technique non maîtrisée ou imprévue, au-delà de ses capacités d'auto-documentation, il doit rechercher systématiquement une aide auprès d'un technicien ou de son chef d'équipe. Il peut également faire appel au réseau d'information de ses fournisseurs de peinture ou du constructeur.

Le professionnel est en relation avec le chef d'équipe, les autres peintres de l'équipe, les carrossiers, et ponctuellement les mécaniciens. Il doit par ailleurs adopter un comportement approprié lors des passages occasionnels à l'atelier des clients et des experts d'assurance.

L'emploi se pratique en atelier spécialement équipé, à horaires généralement fixes et réguliers, mais avec des dépassements possibles. Les postures sont multiples et variées. Les positions « courbé » et « accroupi » sont très fréquentes. Une bonne dextérité et une bonne sensibilité tactile sont nécessaires pour assurer les opérations de ponçage. Une bonne vision des couleurs est fortement recommandée.

Les travaux de peinture exigent de porter les équipements de protection adéquats selon les tâches à réaliser : tenue de travail, chaussures de sécurité, masque à poussières, masque à solvant, gants et crèmes de protection, gants de manipulation, gants de nettoyage, lunettes de protection, combinaison spéciale peintre et cagoule, protections auditives.

... lire la suite

Son travail consiste à redonner les formes d’origine aux véhicules légers ou utilitaires légers accidentés.

Il assure, selon la gravité des dégâts, la réparation ou le remplacement des éléments, des accessoires et des équipements de carrosserie endommagés. Son travail s’étend de la petite réparation (débosselage, changement d’un élément non soudé…) aux réparations plus importantes touchant la superstructure (éléments soudés de carrosserie) ainsi que l’infrastructure (soubassement).

Il dépose et repose les accessoires et équipements de carrosserie (vitrages, pare-chocs, feux, garnitures…), règle les jeux et les mécanismes (lève-vitres, serrures et gâches…) et assure la finition du véhicule (repose des baguettes et divers ornements, remise en service des dispositifs de sécurité et d’aide à la conduite, préparation et nettoyage pour la livraison).

Le carrossier exerce généralement seul et de manière autonome pour la conduite des travaux qui lui sont confiés sur le véhicule, sous la responsabilité d’un hiérarchique. Les consignes de travail sont listées sur l’ordre de réparation et il s’appuie sur les méthodes de réparation préconisées par le constructeur dans les ouvrages techniques (manuels de réparation). Le professionnel est en relation avec le chef d’équipe, les autres carrossiers de l’équipe, les peintres et ponctuellement les mécaniciens. Il doit par ailleurs adopter un comportement approprié lors des passages occasionnels à l’atelier des clients et des experts d’assurance.

L’emploi se pratique essentiellement en atelier, peu d’interventions sont réalisées à l’extérieur. Les horaires sont généralement fixes et réguliers. Les postures sont multiples, variées et parfois physiquement éprouvantes, le carrossier adoptant toute position permettant d’intervenir sur les parties accidentées. La position courbée est très fréquente et des contorsions sont parfois nécessaires pour placer et tenir les outils ou les éléments de carrosserie. Une bonne dextérité manuelle est nécessaire pour assurer les opérations de redressage. Une certaine force est également nécessaire, car les manipulations de pièces et d’outils lourds sont fréquentes.

L’environnement sonore varie en fonction des tâches réalisées, mais il atteint très souvent des niveaux élevés (outils de frappe, disqueuses, meuleuses, perceuses, etc.), ce qui impose le port de protections auditives. L’atmosphère d’atelier est souvent polluée par des poussières, des projections, des fumées de soudure, des vapeurs, nécessitant des protections individuelles adaptées : tenue de travail, chaussures de sécurité, masque à poussières, masque à solvant, lunettes de protection, différents types de gants (soudage, manipulation d’objets coupants) et casques de soudage.

... lire la suite
Le bachelier professionnel, spécialité Réparation des Carrosseries est un technicien qui intervient dans tout type d’entreprise de réparation des carrosseries de véhicules automobiles. Son activité consiste, au sein de l’équipe de réparation, à réaliser :
· L’accueil du client et la réception de son véhicule.
· Le remplacement, réparation des éléments détériorés.
· Le contrôle, réparation des structures.
· La préparation, réalisation et contrôle de la mise en peinture d’un élément de carrosserie.
· La remise en conformité du véhicule.
· La finalisation de l’intervention.

Le dénominateur commun à l’ensemble des activités est l’intégration constante de
deux impératifs :
· Impératif de santé/sécurité/environnement : il s’agit de préserver la santé des personnes, d’assurer leur sécurité tout en préservant les biens et l’environnement.
· Impératif de qualité : il s’agit de contribuer à l’amélioration constante de la satisfaction de la clientèle en intégrant une démarche de progrès dans toutes les activités de carrosserie.

L’action du titulaire du Baccalauréat Professionnel, spécialité Réparation des Carrosseries est organisée et réalisée dans le cadre d’une démarche de réparation, de maintenance et de service.

Elle implique un comportement visant des objectifs de qualité :
· Dans la relation avec la hiérarchie, les assurances et les experts ;
· Dans le travail d’équipe ;
· Dans les relations avec les clients et utilisateurs, en interne comme en externe.
... lire la suite

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

Le titulaire du certificat d’aptitude professionnelle Réparation des carrosseries est un opérateur intervenant dans tout type d'entreprise de réparation des carrosseries des véhicules automobiles.
Son activité, au sein de l'équipe de réparation, consiste à :
- Accueillir et orienter le client ;
- Préparer son intervention sur le véhicule ;
- Déposer, reposer les éléments de carrosserie ;
- Réparer les éléments ;
- Contrôler les structures ;
- Réaliser la mise en peinture ;
- Préparer le véhicule à la livraison et rendre compte de l'intervention à la hiérarchie de l'entreprise.

Son action implique un comportement visant des objectifs de qualité :
- dans la relation avec la hiérarchie ;
- dans le travail d'équipe ;
- dans les relations avec les clients et partenaires, en interne comme en externe.

... lire la suite

BAC PRO Transport fluvial

Niveau Bac / BP / BT

Le titulaire de la spécialité transport fluvial de baccalauréat professionnel est un professionnel qui réalise des opérations de transport fluvial de marchandises et/ou de passagers à l’aide d’unités de transport fluvial sur le territoire intra et extracommunautaire. Il exerce ses activités dans les entreprises pratiquant tout type de transport fluvial de marchandises et/ou de passagers et/ou pouvant nécessiter la mise en œuvre de contrats de transport spécifiques.

Son activité consiste à :

·         Préparer et organiser sa mission de transport

·         Réaliser les opérations de chargement et de déchargement, d’embarquement, de débarquement et d’avitaillement

·         Réaliser le transport et assurer la maintenance et l’entretien du bâtiment

·         Communiquer avec son environnement

·         Gérer son unité de transport

·         Terminer sa mission de transport

Travaillant généralement au sein d’une équipe, il est en relation avec des clients, les services internes (services d’exploitation, commerciaux,…) et partenaires extérieurs (usagers, autorités administratives…) avec lesquels il communique à l’oral et à l’écrit en français et dans une autre langue de la communauté européenne.

Afin de répondre aux besoins spécifiques du transport fluvial, ce professionnel aura suivi une formation spécifique portant sur la préparation à l’obtention :

-          de l’Attestation de Capacité Professionnelle,

-          du certificat de conduite (certificat de capacité ou patente du Rhin),

-          du certificat de conduite au radar (attestation spéciale radar ou patente radar),

-          de l’Attestation Spéciale Passagers ou d’expert en bateaux à passagers sur le Rhin,

-          du Certificat Restreint de Radiotéléphoniste,

-          des habilitations électriques,

-          de l’attestation de Sauveteur Secouriste du Travail,

-          de l’ADN (transport de matières dangereuses).

Le dénominateur commun à l’ensemble des activités décrites est l’intégration constante de deux impératifs :

- impératif de santé/sécurité/environnement : il s’agit de préserver la santé des personnes, d’assurer leur sécurité tout en préservant les biens et l’environnement. Un comportement et une attitude citoyenne sont attendus du conducteur ;

- impératif de qualité : il s’agit de contribuer à l’amélioration constante de la satisfaction de la clientèle en intégrant une démarche de progrès dans toutes les activités de transport fluvial. Pour ce faire, le conducteur doit se comporter comme un ambassadeur de l’entreprise.

... lire la suite

Le  titulaire du baccalauréat professionnel « Technicien en chaudronnerie industrielle » participe à la mise en œuvre de produits différents, tant par leur forme (produits plats, profilés, tubes...), que par leurs dimensions, leurs modes d'assemblages, la nature des matériaux (métaux et alliages ferreux et non ferreux, éventuellement matières plastiques et matériaux composites).
Il  travaille aussi bien sur des machines traditionnelles à commande manuelle que sur des machines à commande numérique et sur des robots.
Il  connaît les différentes techniques d'assemblage propres aux matériaux travaillés (soudage, rivetage, boulonnage, collage...) et sait utiliser les machines caractéristiques du métier et, notamment, des machines de découpe au laser, de découpe au plasma, des robots de soudage …
Il  exploite les outils numériques à des fins de définition et de réalisation d’ouvrages (logiciels de CFAO, outils virtuels, simulateurs, bases de données métier…).

... lire la suite
Le titulaire du certificat d'aptitude professionnelle Construction des carrosseries est un opérateur qui intervient dans tout type d'entreprise de construction et de transformation des carrosseries et des châssis des véhicules industriels, des véhicules légers, des utilitaires, des remorques et des semi-remorques : - Il participe à la construction et/ou à la transformation des châssis et des carrosseries ;
- Il est associé au montage des trains roulants, des équipements, des accessoires et à leur raccordement.


Son activité, au sein de l'équipe de construction des carrosseries, consiste à :
- Préparer la fabrication ;
- Débiter, mettre en forme mes éléments ;
- Assembler les éléments et les structures ;
- Préparer les surfaces ;
- Participer à l'installation des équipements et accessoires ;
- Finaliser son intervention.

Son action est organisée et gérée dans le cadre d'une démarche de construction et implique un comportement visant des objectifs de qualité :
- dans la réalisation de l'ensemble des travaux ;
- dans la relation avec la hiérarchie ;
- dans le travail d'équipe ;
- dans les relations avec les clients et utilisateurs, en interne comme en externe.

... lire la suite

Le bachelier professionnel de la spécialité Construction des carrosseries est un technicien d’atelier qui intervient dans tout type d’entreprise de construction et de transformation des carrosseries et des châssis des véhicules industriels, des véhicules légers, des véhicules de loisir, des utilitaires, des remorques et semi-remorques.
Son activité consiste, au sein de l’équipe de construction, à :

·          Participer à la définition, à la conception d’un produit.

·          Préparer la fabrication.

·          Procéder à la fabrication, aux traitements des surfaces, à l’assemblage des éléments et structures.

·          Implanter et installer les équipements et accessoires.

·          Contrôler, Régler les sous-ensembles.

·          Contrôler la conformité du véhicule à la réglementation, aux normes.

·          Remettre en conformité - Assurer la mise et maintien en service - Assurer l’assistance client.

·          Finaliser l’intervention.

·          Participer à l’élaboration des dossiers de réception du véhicule.

... lire la suite