Recherche

8 diplômes disponibles en VAE pour les métiers :

Intervention technique en études et développement électronique

Les titulaires de ce diplôme sont des spécialistes en mesures physiques : mesures électriques, de pression, de débit, de température... Capables de concevoir et mettre en oeuvre une chaîne de mesure adaptée à un usage particulier, ils savent réaliser des mises au point, analyser des anomalies de fonctionnement et y remédier.
Les compétences acquises par ces techniciens les rendent aptes à s'insérer aussi bien dans les laboratoires de recherche que dans les bureaux d'études et de méthodes, les services qualité, maintenance, assistance aux clients...
Ils savent effectuer des mesures physiques, contrôler des appareils, réaliser des mises au point, rédiger des rapports pour proposer des améliorations de conception et de fonctionnement.
Ils intégrent la qualité et la sécurité dans leurs démarches, et sont capables de percevoir la globalité d'un système et d'intervenir dans des domaines technologiques spécifiques.
Ils peuvent participer à l'organisation et à l'animation d'une équipe.
.}

BTS Electrotechnique

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Le technicien supérieur en électrotechnique trouve sa place aussi bien dans les petites, que dans les moyennes et les grandes entreprises..). Il intervient dans les secteurs de la production industrielle, du tertiaire, de l’habitat, du transport et de la distribution de l'énergie électrique.
Ses interventions s’exercent sur des processus industriels de fabrication ou dans les services techniques liés à des infrastructures mettant en œuvre différentes formes d'énergie.
Le technicien supérieur en électrotechnique exerce ses activités dans l'étude, la mise en œuvre, l’utilisation, la maintenance des équipements électriques qui utilisent aussi bien des courants forts que des courants faibles. Il doit également développer des compétences prenant en compte l’impact de ces équipements dans l’environnement.

La grande pluridisciplinarité du métier entraîne le titulaire du brevet de technicien supérieur en électrotechnique à avoir des compétences générales : . dans le domaine technologique où il devra assurer les études et la réalisation des affaires qui lui sont confiées.
. dans la communication où il sera amené à rédiger des documents et à dialoguer avec les différents services de l'entreprise ainsi qu'avec les clients et les fournisseurs. La maîtrise de la langue anglaise aussi bien écrite pour la lecture de documents qu’orale pour les relations avec les services étrangers est nécessaire.
. dans le management où il devra assurer la conduite et la responsabilité d’équipes lors de la réalisation de travaux neufs, d’interventions sur équipements ou d’actions de maintenance.

}

A partir de spécifications techniques définies en amont, l'électronicien(ne) de tests et développement assure le développement des fonctions électroniques analogiques et numériques et la conception des circuits imprimés qu'il s'agisse d'un nouveau développement ou d'une évolution ou amélioration d'un système existant.
A l'aide d'appareils de mesure et de logiciels de tests, l'électronicien(ne) de tests et développement met au point les cartes et équipements électroniques prototypes que lui-même ou d'autres ont développés.
Il développe les aspects matériels électroniques et logiciels des bancs de tests d'équipements.
L'électronicien(ne) de tests et développement exerce principalement au sein des services étude, recherche et développement, ou dans des services industrialisation et méthode ou des plates-formes d'essais. Il travaille avec des horaires réguliers de jour dans des entreprises de toutes tailles.
Ce technicien peut cependant être amené dans certains cas à se déplacer chez un client ou un fournisseur pour des essais sur site. Il est autonome dans l'exécution de ses taches sous la responsabilité d'un chef de projet et/ou chef de service. Il travaille souvent en équipe et en mode projet. Il s'appuie sur des normes et des procédures liées aux aspects qualité, sécurité, environnement avec le souci du respect des délais et des coûts imposés. Il est en contact avec d'autres services de l'entreprise : le commercial, les achats, le SAV et même quelquefois directement avec les clients. Il a aussi pour interlocuteur les fournisseurs de matériel et de composants électroniques et informatiques. Il se doit d'assurer une veille technologique régulière ce qui l'amène à exploiter des documentations et informations techniques, dont beaucoup sont en anglais et disponibles en ligne.

1. Développer les fonctions électroniques analogiques et le circuit imprimé d'un équipement électronique.
Définir les fonctions électroniques analogiques sur un outil de CAO.
Mettre au point les fonctions électroniques analogiques avec un outil de CAO.
Concevoir le circuit imprimé d'une carte électronique standard avec un outil de CAO.

2. Développer les fonctions électroniques numériques d'un équipement électronique.
Programmer et mettre au point les fonctions de bas niveau d'un microcontrôleur.
Programmer et mettre au point les fonctions électroniques numériques simples d'un composant programmable (FPGA/CPLD).

3. Mettre au point un prototype d'équipement électronique.
Réaliser tout ou partie d'un prototype d'équipement électronique.
Contrôler par des mesures et tests les fonctions électroniques d'un prototype d'équipement électronique.
Remédier aux anomalies des fonctions électroniques d'un prototype d'équipement électronique.

4. Développer un banc de tests et de mesures d'un équipement.
Définir le banc de tests et de mesures d'un équipement.
Développer l'application d'un banc de tests et de mesures.

}

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

 Rechercher et/ou exploiter des documents techniques en français ou en anglais.

 Identifier le besoin du client et établir un cahier des charges d’avant-vente.

 Analyser un cahier des charges et extraire les spécifications associées à sa réalisation

 dans une situation de bureau d’études.

 Réaliser l'analyse fonctionnelle, comportementale et structurelle d'un produit dans une

 situation de réalisation.

 Proposer des solutions pour répondre aux besoins du cahier des charges dans un

 contexte technico-économique contraint.

 Établir un plan d'organisation pour réaliser un projet.

 Réaliser ou mettre en œuvre et valider une solution.

 Organiser et suivre le processus de maintenance d’après-vente.

 Élaborer et/ou mettre en œuvre le processus de réception, dans une situation de

 livraison.

 Assurer la disponibilité du système ou des services dans une situation d’exploitation

 et de continuité de service.

 Assurer le support client dans le cadre d’un contrat de service ou d’un service aprèsvente.

 Encadrer une équipe.

Les compétences de ce technicien s’articulent autour de sept domaines :

- 1) communiquer : rechercher et structurer des informations techniques, présenter des informations à des interlocuteurs identifiés, assister des utilisateurs, s’entretenir d’une problématique professionnelle ; analyser l’expression d’un besoin client, collecter des données commerciales ;

- 2) organiser : maintenir les informations, formaliser l’expression d’un besoin, organiser et/ou respecter la planification d’un projet ; assumer le rôle total ou partiel de chef de projet ; travailler en équipe ;

- 3) concevoir : analyser un cahier des charges, analyser et compléter un dossier de spécifications techniques, définir l’architecture globale d’un prototype ou d’un système ; valider le choix d’une architecture matérielle/logicielle, contribuer à la définition des éléments de recette au regard des contraintes du cahier des charges, recenser les solutions existantes répondant au cahier des charges, contribuer à la modélisation de tout ou partie d’un produit ;

- 4) réaliser : câbler et/ou intégrer un matériel, adapter et/ou configurer un matériel, installer et configurer une chaîne de développement, développer un module logiciel, tester et valider un module logiciel, documenter une réalisation matérielle/logicielle ;

- 5) installer : préparer la solution et le plan d’action, mettre en œuvre une solution matérielle/logicielle en situation, effectuer la recherche d’un produit avec le client, installer un système d’exploitation et/ou une bibliothèque logicielle ;

- 6) exploiter : superviser le fonctionnement d’un produit matériel/logiciel, analyser les comptes rendus d’exploitation ;

- 7) maintenir : diagnostiquer les causes d’un dysfonctionnement, proposer des corrections ou des améliorations, dépanner une installation matérielle/logicielle, assurer la traçabilité.

 

}
Le titulaire du brevet de technicien supérieur 'Conception et industrialisation en microtechniques' intervient tout au long de la chaîne de développement et d’industrialisation d'appareils miniaturisés et pluritechnologiques. Il exerce dans des équipes pluridisciplinaires. Ses fonctions le conduisent à :
- concevoir ou modifier des appareils et équipements microtechniques à partir d'un cahier des charges et des contraintes économiques ;
- rechercher les solutions techniques adaptées en tenant compte des contraintes liées aux matériaux, aux procédés d’obtention des pièces et aux processus de production ;
- effectuer les choix optimaux d’association de matériaux, de procédés, de processus, d’intégration de composants pluritechnologiques ;
- modéliser les solutions adoptées sur un poste de conception assistée par ordinateur ;
- tester et valider les solutions adoptées en réalisant des maquettes, prototypes et outillages en utilisant, si nécessaire, des moyens de haute technologie : prototypage rapide, usinage à grande vitesse ;
- définir, en vue de l’industrialisation d’un produit, tout ou partie du processus de production et en vérifier la faisabilité à partir de modèles numériques qu'il élabore.

Le titulaire du BTS 'Conception et industrialisation en microtechniques' peut aussi :
- participer à la maintenance d’appareils microtechniques ;
- mettre en service de nouveaux équipements et en expliquer le fonctionnement aux opérateurs ;
- améliorer les postes de travail existants ;
- contribuer à la gestion de production.

.}

BTS Génie optique option : photonique

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Le titulaire de ce BTS est un spécialiste des systèmes ayant pour fonction d'enregistrer, analyser, transformer et transmettre des informations au moyen de la lumière. Il effectue, partiellement ou en totalité, l'analyse fonctionnelle d'un système optique, la conception de prototypes, l'élaboration de procédures de fabrication.
Il intervient dans l'installation, le dépannage et la maintenance d'appareils.
.}

BTS Génie optique option : instrumentale

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Le titulaire de ce BTS effectue, partiellement ou en totalité, l'analyse fonctionnelle d'un système optique, la conception de prototypes, l'élaboration de procédures de fabrication. Il intervient dans l'installation, le dépannage et la maintenance d'appareils.
Le technicien supérieur en optique instrumentale collabore à la conception et à la réalisation des instruments d'optique, qu'il s'agisse de dispositifs de recherche ou d'appareils industriels (microscopes, périscopes, jumelles, etc.).
.}

Ce professionnel conçoit, règle, assure l’exploitation et la gestion d’un système de contrôle/commande et participe à tout projet d'automatisation des systèmes en tant que concepteur et exploitant.

L’objectif de la Licence Professionnelle Systèmes Automatisés, Réseaux et Informatique Industrielle (SARII) est de professionnaliser des étudiant(e)s, par le biais de la formation à plein temps ou en apprentissage, capables de participer à la conception, la mise en place, le maintien et le développement de systèmes automatisés communiquant au moyen de réseaux industriels.

La culture technologique transversale permet une évolution aisée dans ces domaines de haute technologie que sont les systèmes et les réseaux industriels.

A ce titre, les diplômés, devenus des spécialistes, travaillent en étroite collaboration avec :

Les services de ventes, en fournissant un appui technique en matière de :

- Gestion d’affaires (lecture d’appels d’offres, établissement de devis, suivi d’affaires).

- Activité technico-commerciale.

Les Bureaux d’Etudes :

- Conception d’un système matériel.

- Modélisation d’un système d’informations du domaine industriel, création et intégration de bases de données adaptées.

- Développement d’Interfaces Homme/Machine (supervision, gestion de bases de données).

Les unités de production ou d’exploitation :

- Administration et gestion de réseaux industriels (seul ou en équipe selon la taille).

- Choix et intégration de nouveaux équipements.

- Encadrement d’équipes opérationnelles.

- Maintenances préventive et curative des outils de production.

A l’issue de la Licence Professionnelle Systèmes Automatisés, Réseaux et Informatique Industrielle (SARII), le diplômé est capable de :

- Maîtriser les techniques de gestion de projet.

- Appliquer les techniques de communication permettant d’initier ou de développer les relations avec les autres.

- Coordonner une équipe opérationnelle.

- Maîtriser l’anglais technique.

- Rédiger une documentation technique.

- Connaître les équipements d’un système industriel, sait les intégrer et les paramétrer.

- Connaître les techniques de modélisation et d’implémentation d’une base de données.

- Connaître les protocoles et les services réseaux.

}