Recherche

Pose de revêtements rigides

Avril vous propose 4 diplômes pour les métiers Pose de revêtements rigides :
Le titulaire de ce diplôme intervient sur chantier pour la mise en oeuvre de différents ouvrages de partition intérieure des locaux (cloisons, plafonds), pour la pose de revêtements (murs, sols) et pour l'application de produits de finition à l'extérieur et l'intérieur. Au sein de l'entreprise et sur site, son activité consiste à préparer la réalisation d'un ouvrage à partir d'un dossier de chantier, à le réaliser selon les techniques et procédés de mise en oeuvre. Il organise, anime et gère le suivi de la réalisation d'un chantier dans le cadre d'une équipe de plusieurs ouvriers et compagnons professionnels. Il exerce son activité dans le cadre de la réalisation d'ouvrages neufs, de la réhabilitation, de la rénovation ou de l'entretien.
Il gère le chantier en termes de personnel, de matériaux...
Il s'assure de la qualité de la production, de la sécurité des ouvriers et de la protection de l'environnement.

... lire la suite

BP Carreleur Mosaïste

Niveau Bac / BP / BT

Le titulaire du BP Carreleur Mosaïste intervient à l'intérieur et à l'extérieur sur des bâtiments neufs ou anciens, privés ou publics, dans le cadre de la construction, de la restauration, de la réhabilitation de logements, maisons, bureaux, commerces, bâtiments industriels, etc...

Le métier évolue en fonction des nouvelles règlementations qui exigent de construire des bâtiments toujours plus performants (isolation phonique et transition énergétique).

Le titulaire de ce diplôme est capable d'agir en équipe et en autonomie et dans la réalisation des tâches qui lui sont confiées à partir des consignes transmises par sa hiérarchie, des éléments du dossier de définition du chantier, des NF-DTU, des avis techniques, des documents techniques d'application, des mémentos, des fiches techniques et des principes généraux de prévention des risques professionnels, de la règlementation liée à la santé et à la sécurité au travail, des recommandations CNAMTS, des fiches pratiques de sécurité.

Il possède des connaissances culturelles, historiques, architecturales et esthétiques dans l'environnement du métier ; une maîtrise de l'outil informatique. Il est capable de vérifier la conformité des ouvrages réalisés. Il contribue au respect des délais d'intervention impartis pour la réalisation de ses ouvrages, rend compte de la situation et propose des solutions adaptées.

Il peut évoluer vers des fonctions telles que maître ouvrier ou chef d'équipe. Après une expérience professionnelle significative et en fonctions de ses compétences, il pourra reprendre ou créer une entreprise ou évoluer vers des fonctions d'encadrement.

... lire la suite

TP Carreleur-chapiste

Niveau CAP / BEP

En amont de la pose de revêtements céramiques et assimilés, le carreleur-chapiste réalise :
- la préparation de supports existants, la construction de supports (socles, tablettes, tabliers de baignoire, cloison de douche, habillage de murs, etc.), et leur réception ;
- la pose de matériaux d'interposition de désolidarisation, de drainage, d'étanchéité, thermique et acoustique/phonique en fonction de la nature des locaux et des supports ;
- des chapes dont la finition restera apparente ou sera recouverte de peinture ou de revêtements souples (moquette, parquet) ou durs (revêtements céramiques et assimilés).
Le carreleur-chapiste met en œuvre des revêtements céramiques et assimilés intégrant des accessoires associés (plinthes, caniveaux, profilés divers, trappe de visite, tampon de sol, etc.) sur :
- des supports verticaux par collage ;
- des supports horizontaux par collage, par scellement sur mortier de pose, ou sur plots.
Il réalise les finitions et le nettoyage de ses ouvrages.
L'activité de carreleur-chapiste s'exerce à l'intérieur ou à l'extérieur dans tous bâtiments neufs ou anciens (rénovation/réhabilitation), libres ou occupés.
Le secteur d'activité économique est celui de l'aménagement et des finitions de la construction, il regroupe essentiellement des petites et moyennes entreprises.
Le carreleur-chapiste travaille dans les entreprises de toutes tailles spécialisées dans le carrelage, chape mais également dans des entreprises ayant des activités telles que la maçonnerie, la plâtrerie et la peinture.
Il exerce ses activités, seul ou en équipe selon la nature et l'importance du chantier, en toute sécurité pour lui et son environnement.
À partir des documents techniques, il prépare et met en œuvre ses activités sous la responsabilité et sur les instructions de son supérieur hiérarchique (chef d'entreprise, maître ouvrier, chef d'équipe ou compagnon). Il communique avec son environnement professionnel (clients, hiérarchie, autres intervenants).
Il tient l'emploi dans le respect des règles de sécurité individuelle et collective, en application du PPSPS, s'il existe ou du plan de prévention.
Il travaille parfois en hauteur nécessitant une habilitation de son employeur et manipule souvent des charges. Il doit, de ce fait, respecter les règles de sécurité concernant ces interventions.
Lors de chantiers, il peut être amené à démonter les caches de prises et interrupteurs électriques. Ces interventions demandent une habilitation de la part de son employeur.
Il peut rencontrer des éléments de construction susceptibles de contenir de l'amiante, dans ce cas il alerte son responsable.
Sur les chantiers, il doit identifier les dangers non prévus, alerter et appliquer les consignes de sa hiérarchie.
Il doit être capable d'organiser sa journée de travail, de choisir les matériaux et outils nécessaires, de définir des modes opératoires et de rendre compte du travail réalisé.
Toutes les activités dont il a la charge s'effectuent en coordination avec les autres corps de métiers, il contrôle ses ouvrages et rend compte à sa hiérarchie.
La qualité de ses ouvrages et le respect des délais conditionnent souvent le bon déroulement du chantier.
Il est responsable de la bonne réalisation des travaux qui lui sont confiés au regard des consignes fournies, des exigences réglementaires, sécuritaires, normatives, environnementales et esthétiques.
Il exerce ses activités professionnelles suivant des horaires modulables et variables dans le respect de la règlementation (contraintes liées par exemple à des chantiers de pose scellée), dans des conditions inhérentes au travail sur chantier (intempéries, poussière, bruit), parfois sur des sites éloignés, occasionnant des déplacements.
Pour toutes ces raisons, le carreleur-chapiste doit posséder une bonne condition physique (station debout et agenouillée prolongée, marche, déploiements d'efforts fréquents) et des qualités relationnelles.
Par son savoir-faire et son attitude professionnelle, il participe à la valorisation de l'image du métier et de l'entreprise.

... lire la suite

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

MC5 Parqueteur

Niveau CAP / BEP

Le titulaire de ce diplôme est capable de mettre en œuvre les parquets selon différentes techniques de pose et en fonction des motifs de décoration demandés. Il réalise les travaux de préparation nécessaires à la pose ainsi que les opérations de finition. Il exerce son activité en prenant en compte les impératifs de qualité, de sécurité de temps et de gestion de la fabrication.

... lire la suite