Recherche

Maintenance mécanique industrielle

Avril vous propose 24 diplômes pour les métiers Maintenance mécanique industrielle :

- Réalisation d'un diagnostic complexe en autonomie, dans l’atelier, et éventuellement en liaison avec le client, la plate forme technique et les prestataires, le service des pièces de rechange.

- Réalisation des opérations de maintenance et de réparation complexes en autonomie, dans l’atelier, et éventuellement en liaison avec le client, la plate forme technique et les prestataires, le service des pièces de rechange.

- Organisation de la maintenance et réparation d’un véhicule dans l’atelier.

- Relation client en zone de réception avec le client et son véhicule, au téléphone, en zone de restitution des véhicules.

- Respect de la règlementation aussi bien technique qu’environnementale.

- Réalisation d'un service après-vente de qualité.

... lire la suite

Ses activités visent trois grands objectifs :

  • dans le cadre de la maintenance corrective, il dépanne l'équipement défaillant le plus rapidement possible. Pour cela, il pose un diagnostic, réalise la réparation par des actions appropriées, puis remet en service
  • dans le cadre de la maintenance préventive, il mène un ensemble d'actions pour éviter l'apparition de pannes. Il réalise des rondes, des contrôles, des relevés, des nettoyages et des échanges en fonction de critères à caractère systématique ou conditionnel
  • dans le cadre de la maintenance améliorative, il réalise des modifications techniques ou organisationnelles pour augmenter la disponibilité des équipements.

Ponctuellement, le technicien participe à l'implantation de nouveaux équipements et aux travaux neufs.

Il rédige les principaux documents opérationnels de maintenance et rend compte à sa hiérarchie, généralement le Responsable Maintenance, qui définit ses actions au travers d'un planning et du plan de maintenance. Il forme le personnel d'exploitation.

Il intervient sur des « équipements industriels » composés d'un ensemble de machines liées entre elles pour assurer une production. Elles sont construites pour une exploitation professionnelle en conditions parfois sévères et sont constituées de composants de technologies multiples.

Les conditions d'exercice de l'emploi se caractérisent par la prédominance de tâches pratiques réalisées au plus près des équipements qui implique une préparation rigoureuse et une mise en œuvre active de la prévention des risques. Les lieux d'intervention sont très différents d'un secteur à l'autre : atelier, site de production, salle propre, en intérieur ou extérieur. Une capacité d'adaptation est donc requise avec des conditions de travail parfois exigeantes : travail en hauteur, dans le bruit, à proximité d'équipements à risques.

Le métier est fortement connoté « service »avec des échanges de type« client-fournisseur ».

Le technicien doit faire preuve de disponibilité : l'emploi est souvent assorti d'astreintes, de travail de nuit et de week-end et il peut y avoir des dépassements d'horaires afin d'assurer la remise en production d'un équipement industriel stratégique.

... lire la suite

Le titulaire du BTS Maintenances des systèmes effectue les activités suivantes : 

- Analyse technique en vue de l’intégration d’un bien 

- Maintenance corrective d’un bien 

- Organisation de la maintenance 

- Réalisation d’activités de maintenance préventive en milieu professionnel 

- Étude et réalisation d’une amélioration de maintenance en milieu professionnel

- Conduite d’une installation 



... lire la suite

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

L'électromécanicien de maintenance industrielle réalise les opérations visant à maintenir ou à rétablir un équipement industriel dans un état de référence permettant d'assurer la fonction requise.
Les contextes d'intervention sont liés aux organisations de production :
L'équipement est en contexte d'exploitation ; l'électromécanicien prévient l'apparition de pannes ou de dysfonctionnements par la maintenance préventive. Si l'équipement est défaillant, il effectue le dépannage par échange standard de composants ou d'organes, et participe à la remise en service du bien.
L'équipement est hors contexte d'exploitation ; l'électromécanicien répare les circuits, pièces ou organes défectueux sur les éléments d'équipement en intervenant à l'intérieur des mécanismes.
L'électromécanicien intervient sur instructions à partir des plannings et procédures, en respectant toutes mesures de prévention des risques et en intégrant la responsabilité sociétale de l'entreprise.
L'interaction avec le service production est forte, mais il travaille également avec le service qualité ou avec le magasin pour l'approvisionnement en pièces détachées. Lors de pannes complexes, il dialogue directement ou indirectement avec le constructeur afin de s'informer sur les consignes techniques de dépannage.
Les « équipements industriels » font référence à un ensemble de machines liées entre elles pour assurer une production. Les machines sont construites pour une exploitation professionnelle en conditions parfois sévères de cadences et d'environnement et constituées de composants de technologies multiples. L'électromécanicien est, pour sa part, mobilisé principalement sur les technologies de la mécanique, de l'électricité, du pneumatique et de l'hydraulique.
Les conditions d'exercice de l'emploi se caractérisent par la prédominance de tâches pratiques réalisées sur les équipements. Les lieux d'intervention sont très différents d'un secteur à l'autre : atelier de maintenance, site de production, salle propre. Une capacité d'adaptation est donc requise avec des conditions de travail parfois exigeantes : travail en hauteur, dans le bruit, où le respect scrupuleux de la sécurité est essentiel.

Le métier est fortement marqué « service » avec des échanges de type « client-fournisseur ».

... lire la suite

Les activités principales du titulaire du baccalauréat professionnel “Maintenance des Équipements Industriels” (MEI) consistent, seul ou en équipe, à : – réaliser la maintenance corrective et préventive de biens à caractère industriel;
– participer à l’amélioration et à la modification des équipements sur lesquels il intervient;
– participer à l’installation et la mise en service de nouveaux équipements.
Le titulaire du baccalauréat professionnel MEI doit être capable :
– de réparer et dépanner dans les domaines de la mécanique, de l’électricité, du pneumatique et de l’hydraulique ;
– d’analyser le fonctionnement du bien ;
– d’utiliser les technologies d’aide au diagnostic et les technologies d’intervention ;
– de réaliser des opérations de surveillances et/ou des opérations planifiées ;
– d’alerter si une anomalie est constatée ;
– de communiquer avec le ou les utilisateurs des biens sur lesquels il intervient ainsi qu’avec les membres du service auquel il appartient.
– d’organiser efficacement son activité.
Les interventions varient selon la taille des entreprises, leur organisation, la nature et la complexité des équipements. Les conditions d’exercice de l’emploi diffèrent selon que l’entreprise est productrice de biens ou de services. Dans le premier cas, le travail s’effectue le plus souvent en milieu industriel. Dans le second, il peut être nécessaire de se déplacer sur les lieux où est implanté l’équipement dont la maintenance doit être assurée.
Dans toutes ses activités, le bachelier professionnel en “Maintenance des équipements industriels” doit :
– prendre en compte la santé et la sécurité des personnes ;
– préserver les biens et l’environnement ;
– respecter les consignes et procédures en vigueur dans l’entreprise.

... lire la suite

BTS Moteurs à combustion interne

Niveau Bac +2 / DUT / BTS

Les titulaires de ce diplôme sont des techniciens spécialistes des moteurs quel qu'en soit l'usage (automobiles, véhicules industriels, locomotives, navires, engins de chantiers, machines agricoles, motopompes, groupes électrogènes...). Ils sont particulièrement compétentes en matière d'utilisation des bancs d'essais. Leurs compétences s'articulent autour de quatre grands axes :
- le moteur en tant qu'élément mécanique ;
- les composants qui entrent dans le moteur ;
- les effets produits par la marche du moteur ;
- les installations nécessaires à toutes les mesures.

... lire la suite
Le titulaire du certificat d’aptitude professionnelle Réparation entretien des embarcations de plaisance est un opérateur qui intervient dans tout type d'entreprise : - de vente ;
- de réparation ou de location d'embarcations neuves ou d'occasion ;
- de vente ou d'installation ou de réparation des moteurs et équipements neufs ou d'occasion..

Son activité consiste, au sein d'une équipe, à :
- Réparer, entretenir, préparer les œuvres vives, les œuvres mortes, le gréément, le groupe motopropulseur, l'accastillage, les équipements ;
- Manutentionner et lever des embarcations, des moteurs, des équipements ;
- Poser l'accastillage et l'équipement ;
- Stocker en vue de l'hivernage.

Sur des embarcations de différents types, pour la navigation mer et fluviale :
- Bateaux de plaisance, à moteur hors-bord et in-bord ;
- Embarcations semi-rigides ;
- Voiliers ;
- Embarcations nautiques à moteurs (scooters des mers,...).

Son action implique un comportement visant des objectifs de qualité :
- dans la relation avec la hiérarchie ;
- dans le travail d'équipe ;
- dans les relations avec les clients et utilisateurs, en interne comme en externe ;
- dans des relations avec des collaborateurs externes à l'entreprise.


... lire la suite


Un armement de petit calibre s’entend jusqu’à 20mm exclu.  Il s’agit des pistolets et pistolets automatiques, pistolets mitrailleurs (au sein du ministère des armées et ministère de l'Intérieur), fusils  de précision, fusils mitrailleurs et mitrailleuses (au sein du ministère des armées).

Sous la responsabilité hiérarchique d'un chef d'atelier, le mécanicien de  maintenance armement (petits calibres) a pour mission d'assurer la  maintenance préventive et curative d'armes de petits et moyens calibres.  Il peut être amené à diriger une équipe d'opérateurs de maintenance  armement (10 personnes max).
Il exerce les activités suivantes : 

- organisation d’une action de maintenance préventive ou curative ;

- préparation des opérations techniques ;

- diagnostic ou réalisation d’une visite technique sur les armes ;

- information du personnel de l’atelier sur les faits techniques constatés ;

- remplacement des pièces, sous-ensembles ou ensembles défectueux sur des armes ou systèmes d’armes ;   

- mise en œuvre des mesures de sécurité des individus et des biens autour des armes en respectant les procédures et réglementations ;

- coordination et anticipation des actions de lutte contre le risque incendie ; 

- communication des interventions et mise à jour du dossier de maintenance du matériel ; 

- contrôle et mise à jour de la documentation technique ;

- renseignement et/ou acceptation sur les documents liés aux interventions ;

- transmission de la situation de maintenance à un interlocuteur ;   

- organisation et coordination de l’activité de maintenance de son équipe ;

- gestion du matériel de dotation et du stock « atelier » des pièces détachées, des consommables et des ingrédients ;

- formation de ses subordonnés.   

... lire la suite

- Organisation, programmation et réalisation des opérations de maintenance préventive/corrective.
- Montage et installation d'éléments ou de sous-ensembles de l'équipement industriel ou d'exploitation selon les dossiers machines, les documentations, ...
- Réalisation des réglages de mise au point de l'équipement industriel ou d'exploitation et contrôle de son fonctionnement
- Localisation de panne sur l'installation de production ou d'exploitation et détermination des solutions techniques et des conditions de remise en état de l'équipement
- Identification, réparation ou remplacement des organes et des éléments des systèmes défectueux 
- Modification ou adaptation des équipements selon les impératifs de production ou les évolutions réglementaires
- Mise en conformité de fonctionnement (état de référence, sécurité, environnement, ...)
- Élaboration et évolution des gammes, des procédures des interventions de maintenance
- Supervision de la conformité des interventions et du fonctionnement des équipements, matériels et installations 
- Analyse des données de maintenance, de dysfonctionnements (historiques, pannes, ...), diagnostic des causes et détermination des actions correctives
- Identification des solutions techniques d'amélioration des équipements, installations
- Élaboration des bilans de maintenance, identification et préconisation des évolutions et améliorations
- Conseil et appui technique aux services, aux clients 

... lire la suite