Recherche

Réparation de cycles, motocycles et motoculteurs de loisirs

Avril vous propose 8 diplômes pour les métiers Réparation de cycles, motocycles et motoculteurs de loisirs :

Le mécanicien réparateur de cycles et motocycles réalise les interventions de préparation et de service après-vente des cycles, motocycles et autres engins légers de loisirs à 2, 3 ou 4 roues, pourvus ou non d'une motorisation de type thermique ou électrique.
A partir d'une demande de travail, le mécanicien prend en charge le véhicule confié pour intervention.
Il s'informe des prescriptions du fabriquant concernant les modes opératoires et les ingrédients à utiliser.
Il effectue l'entretien périodique, le remplacement de pièces d'usure, le dépannage et la réparation des différents organes et équipements du véhicule afin de le rendre conforme à son état d'origine.
Il effectue le montage d'accessoires complémentaires ainsi que leur mise en service éventuelle.
Il restitue le véhicule au client en lui fournissant des explications et des recommandations d'usage.
Parallèlement, il effectue les travaux de préparation à la vente de cycles neufs ou d'occasion.
Il réalise des assemblages mécano-soudés pour la confection d'outils ou pour un montage particulier.
Il participe à la réception des clients, à l'établissement de devis et à la distribution de pièces de rechange.
L'emploi s'exerce seul ou en équipe, dans un atelier communiquant ou pas avec l'espace de vente.
Bien que s'agissant d'un emploi technique, les contacts avec la clientèle sont fréquents pour la prise en charge d'un matériel, l'explication d'une facture, le conseil technique ou le conseil à la vente.
L'environnement de travail peut être bruyant et soumis à diverses pollutions pour ce qui concerne les engins à moteurs thermiques (hydrocarbures, gaz d'échappement, produits de dégraissage).
Le travail, essentiellement manuel, nécessite une bonne dextérité, un soin particulier et une bonne précision dans la manipulation de pièces fines et délicates, lors du désassemblage et du contrôle d'un moteur ou de sous-ensembles mécaniques ou électriques.
Les fluctuations saisonnières de l'activité incitent les entreprises à développer une diversité de produits et de services complémentaires, impliquant une bonne polyvalence et adaptabilité des opérateurs.

... lire la suite
Le titulaire de cette mention complémentaire exerce des activités de maintenance de moteurs diesel et leurs équipements. Ses compétences lui permettent d'être impliqué dans : - le contrôle et la mise en oeuvre du diagnostic ;
- la réparation et l’entretien;
- les réglages et la mise en point.
Ces activités s'exercent en relation avec la clientèle et impliquent également des compétnces en matière de communication ;


... lire la suite
Le titulaire du certificat d’aptitude professionnelle Réparation entretien des embarcations de plaisance est un opérateur qui intervient dans tout type d'entreprise : - de vente ;
- de réparation ou de location d'embarcations neuves ou d'occasion ;
- de vente ou d'installation ou de réparation des moteurs et équipements neufs ou d'occasion..

Son activité consiste, au sein d'une équipe, à :
- Réparer, entretenir, préparer les œuvres vives, les œuvres mortes, le gréément, le groupe motopropulseur, l'accastillage, les équipements ;
- Manutentionner et lever des embarcations, des moteurs, des équipements ;
- Poser l'accastillage et l'équipement ;
- Stocker en vue de l'hivernage.

Sur des embarcations de différents types, pour la navigation mer et fluviale :
- Bateaux de plaisance, à moteur hors-bord et in-bord ;
- Embarcations semi-rigides ;
- Voiliers ;
- Embarcations nautiques à moteurs (scooters des mers,...).

Son action implique un comportement visant des objectifs de qualité :
- dans la relation avec la hiérarchie ;
- dans le travail d'équipe ;
- dans les relations avec les clients et utilisateurs, en interne comme en externe ;
- dans des relations avec des collaborateurs externes à l'entreprise.


... lire la suite

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

L'activité du titulaire de la mention complémentaire « Maintenance des Systèmes Embarqués de l’Automobile » s'exerce dans le domaine des véhicules particuliers, des véhicules industriels ou des motocycles et s'articule autour de 4 activités : • l’accueil du client,
• le contrôle et le diagnostic,
• la maintenance,
• la restitution du véhicule.

Le titulaire du diplôme est capable de réaliser :
- des opérations de maintenance périodique sur des véhicules de technologie actuelle,
- des opérations de maintenance sur systèmes pilotés par électronique ou informatique embarquée et d’effectuer les réglages qui s’imposent,
- des opérations de diagnostic simple mettant en œuvre des outils spécifiques,
- d’effectuer des réinitialisations et reconfigurations des systèmes de pilotage embarqué,
- de communiquer avec le client ou la hiérarchie.

... lire la suite

Le titulaire du CAP Maintenance des matériels option Matériels d'espaces verts assure l'entretien du matériel, la réparation, l'adaptation et les réglages, l'accueil et le conseil technique auprès de la clientèle et des utilisateurs de matériel d'espaces verts.

Sous la responsabilité d'un supérieur hiérarchique et avec les services de l'entreprise, il peut:

-Organiser l'intervention,

-Effectuer un pré-diagnostic,

-Réaliser une intervention,

-Réceptionner et restituer le matériel.

... lire la suite

Le titulaire de la certification professionnelle assure les fonctions de mécanicien de maintenance des véhicules automobiles et industriels. Il exerce ses activités professionnelles au sein d’une équipe technique pluridisciplinaire et hiérarchisée, dans le domaine de la maintenance automobile, en respectant les procédures, les règles d’hygiène et de sécurité et les impératifs de délais. Il peut exercer en horaires décalés, par roulement et être soumis à des astreintes.
Les principales activités du mécanicien de maintenance des véhicules automobiles et industriels sont les suivantes :
Domaine d’activités 1 (ou bloc de compétences 1)
Réalisation des opérations de maintenance préventive et ou curative
-        préparation de l’intervention et organisation du poste de travail ;
-        encadrement d’une équipe d’agents de maintenance ;
-        réalisation des opérations de maintenance préventive et/ou curative ;
-        préparation du véhicule en vue de sa restitution.
Domaine d’activités 2 (ou bloc de compétences 2)
Entretien de l’environnement de travail
-        vérification de la conformité et validité de l’outillage ;
-        gestion des pièces de rechanges, ingrédients et de la documentation ;
-        gestion de la mise à jour des qualifications de l’équipe de maintenance.

... lire la suite

Le professionnel effectue à partir d'un ordre de réparation établi par son responsable hiérarchique, sur lequel sont consignés les travaux qu'il devra réaliser, des actions de maintenance préventive, les révisions périodiques préconisées par les constructeurs, la réparation et le dépannage des matériels de parcs et jardins en atelier ou chez le client. Il  intervient sur de nombreuses familles de matériels et d'équipements :

microtracteurs, motoculteurs, motobineuses, faucheuses, tondeuses, débroussailleuses, taille-haies, tronçonneuses, broyeurs, remorques, motopompes, groupes électrogènes, nettoyeur hp. La multiplicité, les performances de ces matériels et équipements demandent aux professionnels de posséder des savoirs multi-technologiques pour la compréhension du contexte de la maintenance. Lors des interventions, il s'appuie sur une documentation technique qui précise les modes opératoires, les données techniques de contrôle, de réglages établis par le constructeur, sur l'utilisation d'appareil de contrôle, de réparation et d'outillage propres à chaque catégorie de matériels. Cela nécessite la connaissance de leur fonctionnement en production : préparation des sols (labour, débroussaillage, ramassage et traitement des déchets...), espaces verts (tonte, scarifications, traitement phytosanitaire, irrigation...), jardinage (taille...), exploitation forestière (abattage, élagage, broyage...).

Dans le cadre de ses interventions, il réalise la mise en service du matériel neuf : montage des matériels, équipements et accessoires, réglages, essai, livraison. Il effectue du reconditionnement, des réparations de pièces usagées ou d'usure spécifique aux matériels parcs et jardins par des opérations courantes de mécanique générale et de soudure.

Il doit s'adapter à l'environnement professionnel du monde des espaces verts et forestiers. La saisonnalité des travaux (ex : la tonte des espaces verts...) entraîne des pics d'activité, certaines interventions présentent un caractère d'urgence et le mécanicien doit adapter sa méthode de travail.

Il peut être amené à se déplacer avec un VL ou VUL pour se rendre chez un client. Le permis de conduire B est nécessaire. Il dépanne les matériels d'après les consignes fixées par son responsable hiérarchique. Sur le site, le mécanicien localise plus précisément la panne et en fonction de la situation rencontrée, il intervient souvent par échange d'organes ou de composants.

Il possède des qualités de communication, une bonne représentation des risques professionnels et une sensibilisation à la protection de l'environnement.

... lire la suite

Le professionnel réalise la maintenance, la réparation et le dépannage des matériels agricoles en atelier ou chez le client. Il intervient sur de nombreuses familles de matériels et d'équipements agroalimentaires, pour les cultures « céréalières » par exemple : moissonneuse-batteuse, presses ramasseuses, matériels de préparation du sol, de traitement des cultures, au matériel d'élevage ou de cultures « spécialisées » (viticulture, arboriculture). Ces matériels et équipements sont sans cesse améliorés par le déploiement de dispositif de pilotage, de contrôle, d'asservissement, de confort et de sécurité. Ces systèmes et dispositifs combinent plusieurs technologies telles que la mécanique, l'électricité, l'électronique, l'hydraulique, la pneumatique dont le pilotage est souvent assuré par des systèmes informatiques embarqués. Lors d'interventions sur ces ensembles, il s'appuie sur l'utilisation d'appareils de contrôle et de réparation propres à chaque catégorie de matériels, ce qui nécessite la connaissance de leur fonctionnement en production. Dans le cadre de ses interventions, il (elle) réalise la mise au point du matériel neuf : montage, contrôle, essai, puis livraison et réglage chez le client. Il est amené à effectuer du reconditionnement, des réparations de pièces usagées ou d'usure spécifique au matériel agricole par des opérations courantes de mécanique générale et de soudure.

Pour réaliser ces opérations, le mécanicien s'appuie sur une documentation technique qui précise les modes opératoires, les données techniques de contrôle, les réglages établis par le constructeur. Il possède les connaissances nécessaires pour interpréter la lecture de plans, de schémas de systèmes utilisant différentes sources d'énergie pour effectuer la réparation ou le dépannage de ces systèmes.

Il exécute les opérations à partir d'un ordre de réparation sur lequel sont consignés les travaux à réaliser, définis par son responsable hiérarchique.

Il peut être amené à se déplacer avec un VL ou VUL afin de se rendre chez des clients pour effectuer des interventions. Le permis de conduire B est nécessaire. Il dépanne les matériels d'après les consignes fixées par son responsable hiérarchique. Sur le site le mécanicien localise plus précisément la panne et en fonction de la situation rencontrée, il intervient souvent par échange d'organes ou de composants.

Le mécanicien s'adapte à l'environnement professionnel du monde agricole. La saisonnalité des travaux (ex : moissons) entraîne des pics d'activité, certaines interventions présentent un caractère d'urgence et le mécanicien adapte sa méthode de travail. Il possède des qualités relationnelles, une bonne représentation des risques professionnels et une sensibilisation à la protection de l'environnement.

... lire la suite