Recherche

Chaudronnerie - tôlerie

Avril vous propose 13 diplômes pour les métiers Chaudronnerie - tôlerie :
Le titulaire de ce baccalauréat professionnel peut exercer ses activités dans différents types d'entreprises (petites ou moyennes): métallerie, serrurerie, construction métallique, enveloppe du bâtiment, façade, menuiserie métallique. Son intervention porte sur la préparation de la fabrication, sur la fabrication elle-même, sur la pose ainsi que la mise en service. Les ouvrages à réaliser sont soit des structures de bâtiment (charpentes, ossatures), soit des parties de l'enveloppe d'un bâtiment (fenêtres, portes, parties de façades), soit des ouvrages de distribution et de protection.
Pour la fabrication comme pour la pose, il peut être assisté d'une petite équipe qu'il anime.
Au sein de l'atelier, il est amené à préparer le processus de fabrication, organiser les postes de travail et répartir les tâches entre les opérateurs, réaliser en autonomie la fabrication et l'assemblage des différents composants d'un ouvrage.
Sur le chantier, il est amené à préparer le processus de mise en oeuvre, organiser la zone de travail et les moyens à mettre en oeuvre, à réaliser et conduire en autonomie l'installation complète d'un ouvrage.



... lire la suite

BP Serrurerie métallerie

Niveau Bac / BP / BT

Le titualire de ce diplôme est un serrurier métallier hautement qualifié. Les bases de son métier reposent sur la transformation des métaux ferreux et non ferreux en barres mais aussi en feuilles, mais il emploie également des matériaux de synthèse (PVC) ou des matériaux composites (carbone). Il déforme ou découpe après traçage le métal à partir de plans, schémas ou pièces-modèles.
Il effectue les assemblage par divers procédés: pointage, soudage, rivetage, boulonnage.
Pour les opérations de treçage, il est amené à se servir de l'outil informatique.
... lire la suite

A partir de documents techniques, disponibles au format numérique, et en collaboration avec d'autres opérateurs, ces pièces sont exécutées par combinaison de procédés d'allongement, de retreint, de roulage et de pliage. Ces opérations sont réalisées manuellement et/ou sur machines spécifiques, à l'aide d'outillages de forme ou « en l'air ».

Les pièces réalisées par le chaudronnier formeur aéronautique sont produites à l'unité ou en petites séries, à partir de tôles, profilés et tubes. Les matériaux utilisés sont les alliages légers, les aciers inoxydables, les titanes et les inconels

Le chaudronnier formeur aéronautique est responsable, en collaboration avec sa hiérarchie et le service contrôle, de la bonne exécution de son travail. La qualité de sa production conditionne la sécurité des usagers et la fiabilité des aéronefs.

Les opérations de formage, calibrage, redressage impliquent, maîtrise gestuelle, méthode et compréhension des réactions du métal. Le chaudronnier formeur aéronautique assure la sécurité et la propreté de son poste de travail. Il contribue au développement durable et à la responsabilité sociale de l'entreprise en adoptant les comportements adéquats et en appliquant les règles définies.

Dans le secteur de la construction ou de la sous-traitance aéronautique, le chaudronnier formeur aéronautique travaille en station debout et en horaires réguliers. Son activité s'exerce essentiellement dans des ateliers de chaudronnerie, le plus souvent bruyants, pouvant être cloisonnés en fonction des produits réalisés et du matériau utilisé.

Dans le cadre de la maintenance, selon l'urgence, il peut intervenir en horaires décalés et directement sur l'aéronef.

... lire la suite

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

Le Chef d’équipe de Maintenance en aérostructure  supervise et optimise la production. Il conduit les travaux de chaudronnerie, de soudage ou de peinture sur des éléments de structures des aéronefs. Il contrôle la conformité d’application des procédures qualité de fabrication ou de réparation. Il renseigne les supports de suivi et de traçabilité des contrôles et des produits en fonction des normes qualité, cahier des charges. Il coordonne une équipe de travail.
Conseiller technique du commandement en matière de réparation structurale, il intervient dans des domaines de haute technicité avec des impératifs réglementaires liés à la sécurité des vols. Il doit faire respecter les consignes garantissant la qualité et participer à la démarche de prise en compte des facteurs humains de l’entreprise. Il travaille en étroite collaboration avec le service contrôle. La langue internationale lue et écrite est l’anglais technique simplifié.
Ces activités sont les suivantes :
Conception-Méthodes
Gestion de production
Gestion de non-conformité – Dysfonctionnement
Qualité-Traçabilité
Gestion d’une équipe

... lire la suite

Le titulaire de ce diplôme est ouvrier spécialisé capable, par sa maîtrise des techniques manuelles, de réaliser des pièces à l'unité ou d'utiliser des techniques semi-automatisées pour les pièces en petites séries. Il exécute toutes les opérations de chaudronnerie : le traçage, la découpe, le formage à chaud et à froid, le positionnement, l'assemblage, l'usinage et la finition.
Dans le domaine des composites, il maîtrise le moulage au contact, le moulage sous vide, la projection simultanée, le frettage et les techniques de finition.
Il possède des notions de réparation.
Il a une bonne connaissance des règles d'hygiène et de sécurité et de protection de l'environnement.

... lire la suite

Le titulaire de ce diplôme est un professionnel qualifié,salarié d'une entreprise ou d'un organisme du secteur public ou privé qui exerce dans le secteur du nettoiement, dans le secteur de la collecte des déchets et dans le secteur du traitement et de la valorisation des déchets. Les emplois occupés  pourront s'accompagner d'un rôle de conseil, d'accueil et de suivi.

... lire la suite

Le (la) titulaire du CAP "Réalisations industrielles en chaudronnerie ou soudage, option A : chaudronnerie" réalise et assemble tout ou partie d'un ouvrage. Selon la taille de l'entreprise, il (elle) exerce tout ou partie de ses activités en atelier ou sur chantier, avec un niveau de spécialisation et d'autonomie variable.

... lire la suite

Le (la) tuyauteur(se) réalise des travaux de fabrication, d’installation, de modification et de maintenance des réseaux de tuyauteries. Les réseaux de tuyauteries réalisés véhiculent des fluides (liquides, gazeux, …) à des températures et à des pressions plus ou moins élevées en fonction des conditions de service demandées.

Les activités du (de la) titulaire de la mention complémentaire « technicien(ne) en tuyauterie » sont les suivantes :

 •     préparation de l’intervention ;

 •     préfabrication des sous-ensembles isométriques en atelier ;

•     réalisation, montage sur site et gestion du chantier dans le respect des règles de prévention liées aux risques professionnels et environnementaux.

... lire la suite

Le  titulaire du baccalauréat professionnel « Technicien en chaudronnerie industrielle » participe à la mise en œuvre de produits différents, tant par leur forme (produits plats, profilés, tubes...), que par leurs dimensions, leurs modes d'assemblages, la nature des matériaux (métaux et alliages ferreux et non ferreux, éventuellement matières plastiques et matériaux composites).
Il  travaille aussi bien sur des machines traditionnelles à commande manuelle que sur des machines à commande numérique et sur des robots.
Il  connaît les différentes techniques d'assemblage propres aux matériaux travaillés (soudage, rivetage, boulonnage, collage...) et sait utiliser les machines caractéristiques du métier et, notamment, des machines de découpe au laser, de découpe au plasma, des robots de soudage …
Il  exploite les outils numériques à des fins de définition et de réalisation d’ouvrages (logiciels de CFAO, outils virtuels, simulateurs, bases de données métier…).

... lire la suite