Recherche

Assistance de direction d'hôtel-restaurant

Avril vous propose 4 diplômes pour les métiers Assistance de direction d'hôtel-restaurant :

L’assistant manager loisirs hébergement restauration exerce tout ou partie des domaines d’activités suivants :

1. Gestion et administration de l’activité

En respectant la politique de l’établissement, ses objectifs, ses normes et sa charte qualité, il détermine l’organisation et les procédures à suivre afin d’optimiser les prestations à délivrer au sein de son unité. Il supervise la préparation et la mise en place des prestations, contrôle la conformité du matériel, des produits et matières, vérifie l’application des normes, standards et procédures liées aux dimensions de qualité, d’hygiène, de sécurité et d’environnement. En fin de service, il vérifie la remise en état des lieux. Sa présence sur le terrain lui permet d’analyser l’activité, de vérifier la qualité des prestations, d’identifier les adaptations à apporter.

Une partie de ses activités concerne les dimensions administratives et de gestion de son unité. Celles-ci peuvent porter sur la vérification de la caisse, la gestion des stocks, et la passation des commandes.

L’assistant manager peut avoir la responsabilité de l’ouverture et de la clôture de la caisse. Il enregistre le chiffre d’affaires, vérifie les encaissements, et renseigne les différents documents et tableaux de bords destinés au suivi de l’activité et à la tenue du compte d’exploitation.

L’analyse des données fournies lui permet d'évaluer régulièrement l'atteinte des objectifs en respectant les procédures et les contrôles internes appliqués dans l'établissement, et d’identifier les ajustements à apporter notamment dans l’amélioration du taux de remplissage ou l’optimisation du fonctionnement de son unité. Dans ce cadre, il peut proposer à sa direction, des ajustements en termes d'offres de service, de prestations ou de produits, ou il cherche à réduire les coûts des achats qu’il doit engager.

La gestion des stocks représente un enjeu financier qui contribue à optimiser la gestion de son unité. Selon l’échéancier propre à son secteur d’activité, l’assistant manager effectue l’inventaire des produits vendus, des matériels existants et de leur état. Il met à jour le cadencier afin d’éviter les ruptures ou les « sur stockages » et passe les commandes nécessaires. Dans certains cas, il peut, par délégation de la direction, négocier les prix avec les fournisseurs. Il fait le rapprochement entre facture et fiche livraison, vérifie les produits ou matières livrés, supervise les conditions de leur entreposage et s’assure du respect des règles d’hygiène et sécurité des denrées alimentaires.

Lorsqu’il fait appel à des prestataires externes, il contrôle les conditions et la réalisation des interventions en vérifiant leur conformité au regard du contrat passé.

Il effectue régulièrement le report des activités et des résultats auprès de sa direction, et définit en concertation avec elle, les actions correctrices à mettre en oeuvre.

Principales activités :

• Supervision de la mise en place et de la réalisation des prestations,

• Contrôle du respect des normes, standards et procédures,

• Analyse de l’activité et de l’atteinte des objectifs,

• Gestion des stocks et passation des commandes fournisseurs,

• Report de l’activité auprès de la direction et choix des actions correct.

2. Gestion de la relation client.

Ces dernières années, la demande et les attentes de la clientèle évoluent avec l’introduction des nouvelles technologies, la diversité et la multiplicité de l'offre, les facilités de voyages. Que le client soit de passage, en voyage d'affaire ou d’agrément, il s’attend à être considéré comme quelqu’un d’unique, dont les besoins doivent être comblés et les réponses personnalisées. La relation humaine reste au cœur du processus de la démarche qualité.

Garant de l’accueil et du suivi du client tout au long de son séjour au sein de l’établissement, depuis la prise d’information ou la réservation qui peuvent être effectués en ligne, jusqu’à l’accueil physique et le départ du client, l’assistant manager veille à tout mettre en oeuvre pour satisfaire et fidéliser la clientèle. Il peut éventuellement être missionné pour assurer une veille sur l’e-réputation de son établissement, en analysant les commentaires des clients.

Interlocuteur privilégié, il veille à leur information et à leur satisfaction en leur assurant un service correspondant aux standards définis, et vise constamment à améliorer la qualité des prestations offertes en respectant la charte qualité et la politique commerciale de l’établissement. Il gère les demandes spécifiques et les réclamations et s’efforce de développer une bonne connaissance de chaque client afin d'engager une relation personnalisée lui permettant de proposer avec réactivité et efficacité, des solutions adaptées.

En cas de conflit avec un client, il se positionne en tant que facilitateur et évalue la situation afin de déterminer les actions à mener pour résoudre le problème. Il négocie avec le client les modalités de résolution à mettre en oeuvre en s’assurant de respecter ses intérêts et ceux de son établissement, notamment au niveau de son image de marque.

Il collabore à l'élaboration et à la mise en oeuvre d'outils de suivi qualitatif et quantitatif, afin de mesurer le niveau de satisfaction des clients.

Principales activités :

• Accueil et information du client,

• Vérification de l’adéquation des prestations au regard des attentes et besoins du client,

• Gestion des demandes particulières et des réclamations,

• Résolution des situations à problèmes.

3. Animation d’équipe.

L'assistant manager loisirs hébergement restauration assure la responsabilité d’une équipe. Dans ce secteur où les conditions de travail peuvent être perçues comme difficiles et peu attractives du fait des horaires, de leur amplitude, et des pics et charges d’activités, le rôle de l’assistant manager est primordial dans sa fonction de coordination et d’animation d’équipe. Il veille à mettre un mode de management qui favorise l’implication et la motivation de chacun et doit traiter rapidement les situations de conflits ou de démotivation qu’il repère. Son approche contribue pour beaucoup à la stabilité de l’équipe, à la réduction du turnover, à la cohésion et aux performances de son équipe, éléments qui participent à la qualité des prestations proposées à la clientèle.

En début de service, il vérifie que tous les professionnels sont à leur poste, répartit les tâches à effectuer, transmet ses instructions, et vérifie la bonne application de celles-ci. Il organise le travail en fonction des prévisions d’activités et des événements inscrits dans le planning. En cas de défaillance d’un professionnel, il organise son remplacement. En cours de service, il s'assure que ses collaborateurs accomplissent les tâches dans le respect des procédures, contrôle la conformité des résultats et s’assure du bon comportement et de la tenue du personnel au regard des standards de l’établissement. Réactif, il identifie et gère en continu les difficultés pouvant affecter le service, afin de rechercher des solutions permettant de les surmonter.Proche de ses collaborateurs, il fait régulièrement le point avec eux, les soutient et les assiste face aux situations à problèmes qu’ils peuvent rencontrer et les aide à trouver des solutions qui respectent les intérêts de chacun. Il sait également se montrer ferme en cas de faute ou de manquement, notamment au niveau du comportement et des règles à respecter dans la relation aux autres, collègues ou clients.

Dans l’organisation du travail et la gestion des plannings, il veille au respect de la législation du travail, à une certaine équité dans la répartition des tâches, des rotations, et trouve un mode organisationnel qui favorise la collaboration et développe une certaine forme de solidarité. Lui-même n’hésite pas à venir en renfort afin de pallier l’absence d’un professionnel, ou au moment d’une forte surcharge d’activité.

Collaborant avec la direction au recrutement de collaborateurs permanents ou saisonniers, il est responsable de leur intégration au sein de l’équipe, et assure leur formation au poste de travail et à la mise en oeuvre des règles et procédures propres à l’établissement et à sa charte qualité.

Principales activités :

• Supervision de la mise en place et de la réalisation des prestations,

• Mise en place d’un mode de management favorisant l’implication et la cohésion,

• Gestion des situations conflictuelles,

• Appui des équipes dans la résolution des problèmes,

• Collaboration au recrutement, à l’intégration et la formation des collaborateurs,

4. Marketing opérationnel et communication.

Travaillant en collaboration avec les responsables des autres unités de l’établissement, l’assistant manager fait régulièrement le point sur les évolutions de l’activité, les retours clients, l’état des réservations et toutes demandes pouvant avoir des répercussions sur l’établissement. Ces bilans lui permettent d’identifier les adaptations à apporter à son organisation, et de définir un plan d’actions pour les prestations à mettre en oeuvre en collaboration avec les autres services, telles la réalisation de séminaires, réunions, ou réceptions. Ces activités événementielles participent à la prospection de la clientèle professionnelle.

Il collabore à la définition des actions de marketing opérationnel et des axes de communication à privilégier à son niveau de responsabilité. En tenant compte de son positionnement et de son champ d’action, il exerce une fonction de veille sur son secteur afin de suivre les évolutions du marché et les offres proposées par la concurrence. L’analyse des résultats des enquêtes de satisfaction menées auprès des clients lui permet d’identifier les besoins couverts ou non, de repérer les tendances en émergence et les nouvelles cibles potentielles.

Toutes ces données participent à la création de nouvelles offres commerciales. En collaboration avec sa direction, il définit les offres promotionnelles et leur canal de diffusion, en tenant compte de la clientèle visée et de la saisonnalité, et, en accord avec elle, il applique les offres tarifaires devant contribuer à améliorer le taux de remplissage de son unité.

Dans le cadre de la stratégie de développement et de valorisation de l'établissement, il travaille avec un réseau d'acteurs professionnels, comme les agences de voyage, les sites de réservation en ligne d’hôtels et de restaurants, ou les offices de tourisme. Ce réseau contribue à commercialiser son offre de services ou de produits. Il peut également participer à des manifestations professionnelles, tels des salons, des foires, ou tout autre événement lui permettant de promouvoir son établissement.

Il est également au fait des nouveaux modes de commercialisation et de vente comme les sites internet, les services en ligne, le e-marketing, le e-tourisme dont il maîtrise certains outils afin de favoriser la promotion des prestations proposées par l’établissement.

Principales activités :

• Coordination des activités avec les autres services,

• Exercice d’une fonction de veille du secteur et analyse des enquêtes satisfaction client,

• Participation à la création de nouvelles offres commerciales,

• Collaboration au développement de l’établissement dans le cadre de différentes actions de promotion.

... lire la suite

Le (la) responsable d'établissement touristique dirige, coordonne, commercialise et gère l'ensemble des prestations et services d'un établissement touristique tels que les hôtels, hôtels clubs, les campings, les résidences de tourisme, les villages de vacances, les parcs et structures de loisirs avec hébergement intégrés. Il (elle) est porteur (porteuse) de l'image de l'entreprise et contribue à sa notoriété.
Le (la) responsable d'établissement touristique analyse les données du marché, anticipe le flux de clients et l'évolution de leurs besoins et repère des opportunités pour de nouvelles prestations. En fonction des résultats de son analyse et de la politique de l'entreprise, il (elle) conçoit ou contribue à la conception de produits packagés ou des prestations touristiques, les met en marché, en assure la promotion et la commercialisation dans un but de satisfaction du client et de rentabilité économique de l'établissement.
Il (elle) assure la gestion financière de l'établissement. A partir des résultats des exercices précédents, il (elle) établit les budgets dans le cadre des moyens dont il (elle) dispose. Il (elle) propose des investissements et les argumente auprès de sa hiérarchie. Il (elle) gère le patrimoine, mandate des prestataires, planifie et assure le suivi des travaux et vérifie la qualité de leur exécution.
Le (la) responsable d'établissement touristique identifie les besoins en personnel en fonction de l'activité de l'établissement. Il (elle) conçoit le profil des équipes dont il a besoin et recrute ou participe au recrutement. Il (elle) encadre les personnels sous sa responsabilité, fixe les objectifs et vérifie leurs atteintes afin de garantir la qualité de service client attendue.
Dans le respect du cahier des charges qualité, il (elle) met en place les prestations de l'établissement et contrôle leur fonctionnement. Dans le cadre des établissements recevant du public (ERP), le (la) responsable d'établissement touristique conçoit un plan de prévention des risques pour l'établissement et veille à la sécurité des personnes et des biens. Il (elle) respecte les mesures définies par l'établissement pour l'application de la politique de responsabilité sociétale (RSE) notamment en matière de développement durable, de non-discrimination, de parité homme/femme, d'accueil et d'accessibilité aux personnes handicapées.
Dans le cadre des actions commerciales, du recrutement et de la relation directe avec une clientèle étrangère, le (la) responsable d'établissement touristique s'exprime en anglais au niveau B2 du cadre européen de référence pour les langues.
Le (la) responsable d'établissement touristique a un niveau de responsabilité civile et pénale variable en fonction de son statut. Il (elle) peut être gérant de société ou salarié dirigeant en délégation.
Le niveau d'autonomie du (de la) responsable d'établissement touristique varie en fonction de son statut et de la taille de l'entreprise. Lorsqu'il est salarié, il rend compte à sa hiérarchie et peut agir par délégation au service de la politique de développement de l'établissement et représenter l'entreprise lors de négociations.
Le (la) responsable d'établissement touristique est en relation avec le personnel, les clients, les prestataires de service externes, les fournisseurs et les acteurs de son environnement économique.
L'emploi s'exerce dans des établissements souvent ouverts à l'année. Les dimanches et jours fériés sont ouvrés. Les horaires sont irréguliers avec une amplitude importante dans la journée. Le travail peut être saisonnier, et plus soutenu à certaines périodes de l'année. Des déplacements de durée variable sont fréquents.

... lire la suite

Le responsable d'un centre de profit tourisme, hôtellerie, restauration a pour mission de gérer et d'administrer l'établissement dont il a la charge. Dans un objectif de rentabilité et dans le respect de la charte qualité de l'établissement et les normes d'hygiène et de sécurité, il assure  la commercialisation de son offre de services, le management du personnel et la gestion de son établissement. Il a la responsabilité de l'atteinte des objectifs et des résultats financiers.
Dans ce cadre ses principales activités sont les suivantes :
Organiser son établissement THR et le gérer administrativement et financièrement
Manager son(ses) équipe(s) THR
Développer commercialement l'établissement THR
Concevoir la stratégie et superviser les opérations de communication THR

... lire la suite

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

 Au ministère des armées, le gestionnaire adjoint d’organisme de restauration et de loisirs exerce son activité au sein de structures de restauration et d’hébergement destinées aux personnels civils et militaires.
Il seconde le gérant ou le directeur d’organisme de restauration de l’organisme de loisirs. A ce titre, il coordonne l’activité du personnel placé sous son autorité et participe à la gestion financière, à la gestion des points de vente, à l’organisation de la production et de la distribution des repas, à la gestion des stocks et à l’organisation des activités d’animation.
L’activité peut s’exercer les week-ends, les jours fériés, de nuit et être soumise à des astreintes.

... lire la suite