Recherche

6 diplômes disponibles en VAE pour les métiers :

Achats

TP Assistant(e) import-export

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

L'assistant(e) import-export contribue au développement international de l'entreprise en participant à la commercialisation de biens ou de services sur les marchés étrangers ou en optimisant les achats dans un contexte de mondialisation.
En tenant compte des objectifs de rentabilité de l'entreprise, il (elle) coordonne et gère les opérations administratives, logistiques et commerciales à l'international. Dans le respect de la législation (droit des échanges commerciaux, normes applicables), il veille au bon déroulement du traitement et du suivi des commandes depuis l'élaboration de l'offre au client ou la consultation de fournisseurs jusqu'à la livraison et au paiement des prestations.
A l'import, l'assistant(e) import-export est l'interface avec les fournisseurs. Il (elle) réalise les consultations, participe à l'analyse des offres, passe les commandes, suit l'avancement de la production et l'expédition des marchandises jusqu'à leur dédouanement et leur livraison.
A l'export, l'assistant(e) import-export participe à l'élaboration des offres commerciales et coordonne l'exécution des contrats depuis la commande jusqu'à la livraison et au paiement. Il (elle) assure la gestion des dossiers clients et les relations avec les réseaux de distribution. Pour garantir la bonne exécution des contrats de vente, il (elle) collabore étroitement avec les différents services opérationnels de l'entreprise (tels que : commercial, marketing, production, qualité, logistique, comptabilité, financier). Il (elle) s'assure de la mobilisation de tous les services de l'entreprise et des partenaires extérieurs (transporteurs, commissionnaires agréés en douane,) pour respecter les délais et la qualité du produit, garantir le règlement de la prestation vendue et la satisfaction du client.
En cas de litige, l'assistant(e) import-export est l'interlocuteur administratif du client ou du fournisseur. Il (elle) joue un rôle déterminant dans le relais de l'information aux différentes parties impliquées et la résolution du litige.
En collaboration avec l'équipe commerciale, l'assistant(e) import-export contribue à la promotion de l'image de l'entreprise et au développement de l'activité commerciale à l'international : organisation de manifestations commerciales, participation à la conception de supports de communication, actions de prospection et de fidélisation de la clientèle, vente de produits à distance pour la clientèle existante.
Pour permettre à l'entreprise de réagir aux évolutions de son environnement, il (elle) participe à la veille commerciale en réalisant un travail de collecte, d'analyse et de remontée d'informations concernant les marchés étrangers. Il (elle) recherche et détecte les opportunités d'achats et de ventes de biens ou de services à l'international. Pour faciliter la prise de décision stratégique, il (elle) renseigne le système d'information de l'entreprise et élabore des tableaux de bord commerciaux.
Il (elle) peut également se voir confier des travaux de traduction (documentation technique ou commerciale), l'accueil des visiteurs étrangers ainsi que des missions annexes sur des thématiques spécifiques. De telles missions peuvent l'amener ponctuellement à travailler en équipe projet.
L'assistant(e) import-export exerce son emploi de façon autonome en suivant la politique commerciale de l'entreprise à l'international, les procédures mises en place et en rendant compte de son activité à son supérieur hiérarchique. Il (elle) peut être directement rattaché(e) au directeur ou responsable commercial export et/ou import. Il peut également exercer son emploi sous la responsabilité d'un responsable administration des ventes, d'un responsable service clients ou d'un responsable logistique. Il (elle) travaille fréquemment en binôme avec un responsable de zone. Dans une petite structure, il (elle) reporte directement au dirigeant de l'entreprise.
Dans le cadre des échanges avec la clientèle, les fournisseurs et les partenaires de l'entreprise, l'assistant(e) import-export communique principalement par courriel, téléphone, messagerie instantanée et visioconférence. Il (elle) utilise la langue anglaise au quotidien, à l'écrit comme à l'oral. Selon l'implantation et les zones géographiques d'intervention de l'entreprise, la connaissance d'une ou plusieurs autres langues étrangères peut représenter un atout. L'emploi nécessite la maîtrise, en français et en anglais, du vocabulaire technique propre au commerce international et des notions de géopolitique associée à l'internationalisation des échanges commerciaux.
Les horaires de travail de l'assistant(e) import-export sont généralement réguliers, mais les contraintes liées à la distance imposent souvent la mise en place d'une organisation de travail qui tient compte des décalages horaires. Si il (elle) exerce généralement ses activités de façon sédentaire, l'assistant(e) import-export peut être amené(e) à se déplacer à l'étranger, particulièrement à l'occasion de manifestations commerciales. La « relation client » et l'approche interculturelle sont des dimensions essentielles de son métier.

1. Assurer l'administration des ventes ou des achats à l'international, y compris en anglais


Elaborer une offre à l'international et en assurer le suivi.
Traiter les commandes à l'international.
Gérer la relation client ou fournisseur à l'international.


2. Organiser, coordonner et suivre les opérations logistiques internationales, y compris en anglais


Choisir une solution logistique adaptée aux opérations internationales.
Gérer la logistique de la chaîne d'expédition à l'international.
Assurer le suivi des opérations de dédouanement.
Traiter les litiges transport et logistique à l'international.


3 Assurer l'assistanat commercial à l'international, y compris en anglais


Rechercher, analyser et synthétiser des informations pour assurer la veille commerciale à l'international.
Prospecter et promouvoir l'image de l'entreprise à l'international.
Contribuer à l'optimisation des achats et au développement des ventes à l'international.
Elaborer et actualiser des tableaux de bord commerciaux.

}

- Optimisation des flux physiques et des flux d’informations
- Optimisation de la gestion des stocks
- Interface avec les différents interlocuteurs internes et externes
- Gestion et coordination de projets opérationnels T.O
- Management d’équipe

• Piloter la chaîne des opérations logistiques
• Piloter les flux des matières et/ou des marchandises
• Maitriser les méthodes de gestion des stocks
• Maitriser et optimiser les coûts liés aux processus logistiques

• Exploiter et analyser les données des flux d’information
• Mettre en place des indicateurs de performance, en assurer le suivi et la diffusion

• Intégrer les normes de certification spécifiques  au domaine
• Contribuer à la réflexion et à la mise en place de la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) dans le but de respecter les principes du développement durable
• Assurer l’interface électronique entre les différents interlocuteurs internes et externes
Identifier les besoins et conduire des projets de gestion de flux physiques ou d’information

• Effectuer une veille régulière sur les technologies innovantes du domaine

• Animer et contribuer à faire évoluer une équipe de travail dans le domaine logistique

·      

 

 

·         Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information ainsi que pour collaborer en interne et en externe.

·         Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources dans son domaine de spécialité pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation.

·         Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation.

·         Développer une argumentation avec esprit critique.

·         Se servir aisément des différents registres d’expression écrite et orale de la langue française.

·         Communiquer par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, dans au moins une langue étrangère.

·         Identifier et situer les champs professionnels potentiellement en relation avec les acquis de la mention ainsi que les parcours possibles pour y accéder.  

·         Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel en fonction d’un contexte.  

·         Identifier le processus de production, de diffusion et de valorisation des savoirs.

·         Situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation pour s’adapter et prendre des initiatives. 

·         Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale.

·         Travailler en équipe et en réseau ainsi qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet.

·         Analyser ses actions en situation professionnelle, s’autoévaluer pour améliorer sa pratique.

 

Dans certains établissements, d'autres compétences spécifiques peuvent permettre de décliner, préciser ou compléter celles proposées dans le cadre de  la mention au niveau national. Pour en savoir plus se reporter au site de l'établissement.

 

}

 

Ce professionnel doit élaborer une politique d’achat contribuant à améliorer la marge bénéficiaire de son entreprise. Interface entre les responsables de la production et les fournisseurs, il étudie les besoins en matières premières ou transformées destinées à fabriquer un produit et les coûts d’approvisionnement de l’ entreprise. Il rédige les cahiers des charges, évalue les offres et sélectionne les fournisseurs grâce à des études de marché, des appels d’offres. Il assure la gestion des fichiers fournisseurs. Il négocie les contrats (modalités, clauses et contentieux) en tenant compte des risques financiers, techniques et de qualité, passe les commandes et suit leur exécution. Il gère les délais de livraison et les contraintes de la gestion de production.

 

 
- Achat dans l'économie de l'entreprise : l'environnement des achats ; stratégie entreprise et stratégie achats    
- Méthodes de l'achat : la fonction marketing achat ; achat de sous-traitance ; achats de services ; préparation d'une négociation d'achat ; méthodologie de la vente ; droit des contrats    
- Outils de l'achat : modalités pratiques des achats ; tableaux de bord des achats ; la fonction logistique d'un point de vue achat ; les systèmes d'information ; analyse fonctionnelle ; analyse de la valeur et cahier des charges ; gestion de production et gestion des stocks    
- Qualité et environnement : environnement : norme et cadre législatif ; initiation à la qualité ; les outils traditionnels de la qualité ; coût d'obtention de la qualité ; initiation à l'audit qualité fournisseurs    
- Gestion financière des achats : bilan, compte de résultat et analyse financière ; élaboration du coût complet et direct coasting ; modes de financement ; rappel de statistiques appliquées    
- Communication : communication comportementale ; animation de réunions ; anglais des affaires ; techniques d'exposé en public ; expression écrite 

}

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

parcours-type :
Parcours : Responsable d’exploitation (UPEC)
Parcours : Management de la Chaîne du Froid (UPEM)

Parcours Responsable d’exploitation : Le responsable d’exploitation seconde le directeur d’une plate-forme logistique, d’une entreprise de transport ou gère le département Transport-Logistique d’une grande entreprise. Il est en charge du secteur opérationnel.
Parcours Management de la Chaîne du Froid : Ce professionnel assure des fonctions de chargé de la coordination, d’exploitation technique et financière d’un entrepôt frigorifique, d’une plate-forme de transport frigorifique ou d’une base logistique.

Parcours Responsable d’exploitation et Parcours Management de la Chaîne du Froid

Les diplômés sont en capacité d’animer et de gérer les équipes, gérer les ressources humaines, contrôler la productivité et la qualité, participer à la gestion du budget, suivre les relations avec les clients, gérer la fonction sécurité.
Pour le Parcours de la Chaîne du Froid, le titulaire de la certification possède les connaissances techniques de production de froid, des matériels et matériaux.
Il applique les règles d’hygiène et de sécurité liées aux produits frais et assure l’interface avec les services de sécurité alimentaire.
Il maîtrise les contraintes réglementaires du transport et de la logistique liées à la chaîne du froid. 
Il établit les budgets, suit les dépenses et les résultats et il répond à des appels d’offre spécifique à la logistique sous température dirigée.

}

 

 Parcours type: Logistique et achat internationaux

 conduite des politiques d’achats, entre autre à l’international,

 management opérationnel et logistique.

A l'issue de la formation, le diplômé est capable de :

-         Organiser et coordonner les flux de biens, de services et d'informations intra et inter-organisationnels ;

-         Piloter les processus clés d’une chaîne logistique, optimiser la gestion des réseaux partenaires de l'entreprise en fonction des objectifs de qualité-coût-délai et animer des équipes internes dans une logique de transversalité ;

-         Rédiger des cahiers des charges, lancer des appels d’offre, sélectionner les fournisseurs et les sous-traitants, négocier avec eux les termes des contrats d’achats, établir des contrats d’achats et suivre leur bonne exécution ;

-         Participer à la définition d’une politique d’achat à l’international et mettre en œuvre les moyens et les procédures nécessaires à son déploiement opérationnel.

}