Recherche

17 diplômes disponibles en VAE pour les métiers :

Administration de systèmes d'information

A partir d'une demande, le (la) technicien (ne) supérieur (e) de support en informatique (TSSI) intervient ou déclenche une intervention sur des systèmes informatiques, à distance ou sur site, afin d'apporter une solution à des utilisateurs ou à des professionnels de l'informatique, dans les conditions spécifiées par le contrat de service. 
Les demandes ont pour origine des incidents, des problèmes ou des besoins d'évolution dans les domaines de la bureautique, des systèmes d'exploitation, des serveurs, des infrastructures réseau et des applications informatiques transverses. 
Il (elle) diagnostique et assure la résolution d'incidents simples ou complexes jusqu'à leur clôture et effectue des installations, des déploiements ou des dépannages. 
Il (elle) conclut ses interventions par une recette auprès du client ou de l'utilisateur. 
Quand la demande sort de son champ de compétences, il (elle) fait appel à d'autres spécialistes. 
Il (elle) réalise des essais sur une plate-forme de test soit pour aider au diagnostic d'incidents complexes, soit pour tester des solutions nouvelles ou préparer des déploiements de systèmes informatiques. 
Après avoir résolu un incident grave ou répétitif, il (elle) formalise la solution et l'enregistre afin d'enrichir la base de connaissances. 
Il (elle) fait remonter les besoins des clients vers le responsable d'équipe ou le service commercial, et peut être sollicité pour participer à l'élaboration d'une solution nouvelle, dans le respect des termes du contrat de service. 
Afin de faire évoluer ses compétences et d'être capable de préconiser des choix techniques, il (elle) pratique une veille technologique permanente et utilise l'anglais pour exploiter des documentations et échanger avec des interlocuteurs étrangers 
Il (elle) exerce ses missions dans le respect des méthodes, des normes et standards du marché, des règles de sécurité, et des contrats de service. 
Il (elle) intervient sur les différents domaines techniques du système informatique. Dans les grandes entreprises et SSII, il (elle) est spécialisé (e) sur un ou plusieurs domaines techniques. 
Il (elle) appartient souvent à une équipe, qu'il sollicite ou à laquelle il apporte un appui technique, dans un contexte où les indicateurs de qualité, comme le délai de réponse ou le taux de résolution au premier appel sont suivis par le responsable de service. 
Dans les petites et moyennes structures, il (elle) peut être responsable d'une équipe de techniciens, être identifié (e) comme responsable technique, ou occuper la fonction d'administrateur de système informatique. 
Il (elle) est garant (e) du suivi de bout en bout de la demande du client ou de l'utilisateur. 
L'exercice du métier peut présenter des possibilités d'astreintes, de travail en horaires décalés et les jours non ouvrés. 
Il (elle) est en relation avec des utilisateurs, des techniciens de premier niveau, des administrateurs systèmes, réseaux, bases de données et messageries, des développeurs ou des spécialistes du paramétrage d'application.





1. Intervenir et assister en centre de services sur l'environnement de travail utilisateur


Gérer les incidents et les problèmes. 
Configurer et mettre à jour un poste de travail informatique. 
Configurer la connexion physique et logique du poste de travail. 
Assister les utilisateurs. 
Utiliser l'anglais dans son activité professionnelle en informatique.


2. Intervenir et assurer le support sur les systèmes et les réseaux informatiques


Intervenir sur une infrastructure de réseau TCP/ IP. 
Intervenir sur une infrastructure de réseau sécurisé. 
Administrer et dépanner un serveur. 
Intervenir sur un service d'annuaire de réseau. 
Automatiser des tâches à l'aide de scripts. 
Déployer des postes de travail sur un réseau d'entreprise.


3. Intervenir et assurer le support sur les serveurs d'applications


Utiliser un outil de gestion d'environnements virtuels. 
Intervenir sur un serveur de clients légers. 
Intervenir sur un système de messagerie informatique. 
Intervenir sur une architecture n-tiers. 
Suivre les indicateurs de qualité de service et la relation client. 
Assurer sa veille technologique en informatique

}
Le (la) technicien (ne) supérieur(e) gestionnaire de ressources informatiques peut être employé (e) dans une PME - PMI, dans une unité décentralisée d'une grande entreprise ou d'une administration. Sa mission est de mettre en exploitation, suivre, sécuriser, optimiser et faire évoluer les ressources nécessaires (infrastructures réseaux, serveurs et systèmes d'exploitation, bases de données et applications, …) à la production attendue du système d'information de l'entreprise dans le respect des méthodes, normes, standards du marché, des contrats passés avec les fournisseurs et des contrats de services conclus avec les utilisateurs.

Capacités attestées et descriptif des composantes de la certification :
1. ASSURER L'ADMINISTRATION ET L'EXPLOITATION COURANTES DE TOUT OU PARTIE DES RESSOURCES INFORMATIQUES

Suivre et optimiser les performances des serveurs informatiques.
Gérer les comptes et les droits des utilisateurs du système informatique.
Gérer la sécurité d'accès aux ressources en respectant l'annuaire du système informatique.
Exploiter les réseaux informatiques de l'entreprise.
Suivre et optimiser les performances des collecticiels (applications groupware).
Suivre et optimiser les performances des bases de données.
Suivre et optimiser les performances des applications métier du système informatique.
Administrer la production informatique.
Gérer la sécurité physique des ressources informatiques.
Renseigner et exploiter les indicateurs de suivi de la qualité de la production informatique.
Exploiter les infrastructures de télécommunications du système informatique.
Utiliser l'anglais dans son activité professionnelle en informatique.


2. METTRE EN EXPLOITATION, OU REMETTRE EN EXPLOITATION SUITE A UN INCIDENT, TOUT OU PARTIE DES RESSOURCES INFORMATIQUES

Rétablir la production dans les conditions habituelles suite à un incident d'exploitation.
Mettre en exploitation une ressource informatique.
Assister et conseiller les utilisateurs suite à une évolution du système informatique.
Former aux nouveaux outils informatiques les utilisateurs et le personnel informatique.
Utiliser l'anglais dans son activité professionnelle en informatique.

3. APPORTER AUX DECIDEURS LES ELEMENTS NECESSAIRES A LA SUPERVISION DE LA PRODUCTION INFORMATIQUE

Evaluer de nouvelles ressources informatiques et participer à leurs choix.
Proposer des solutions pour améliorer l'exploitation courante de tout ou partie des ressources informatiques.
Préparer les contrats de services avec les directions utilisatrices de l'informatique.
Participer à l'élaboration des budgets du service informatique.
Garantir que les contraintes de la production informatique sont prises en compte par les projets de développement d'applications.
Rechercher et analyser les informations sur les changements dans l'entreprise.
Rechercher et analyser les informations sur les évolutions technologiques en informatique.

}

Le (la) technicien (ne) supérieur (e) en réseaux informatiques et télécommunications (TSRIT) installe, met en service, sécurise et assure le bon fonctionnement des réseaux informatiques et télécommunications, voix, données, images, souvent sous la responsabilité d'un ingénieur réseaux, dans le respect des consignes, des procédures et des contrats de services.
Il (elle) met en service des équipements et des logiciels de réseaux informatiques et de télécommunications. Il (elle) effectue les mises à jour et intervient pour la maintenance préventive.
Il (elle) diagnostique et assure la résolution d'incidents simples ou complexes jusqu'à leur clôture et enrichit la base de connaissances en utilisant l ` outil de suivi de l'entreprise.
Lors d'une prestation de service, il (elle) analyse le cahier des charges des besoins clients puis assure l'intégration, l'installation, la mise en service, la sécurisation, le dépannage, la maintenance des matériels et les mises à jour des configurations des systèmes réseaux et télécommunications.
Dans le cas d'un dysfonctionnement du réseau, il (elle) utilise des outils d'analyse pour en identifier l'origine et dépanne ou met en place des solutions de contournement afin de ne pas perturber la production. Dans certains cas, à l'issue d'un audit approfondi, il contribue aux évolutions du réseau.
Il (elle) administre et surveille le réseau à l'aide de logiciels de supervision ou d'outils de remontée d'alarmes. Pour la sécurité du réseau, il relève quotidiennement les tentatives d'intrusion depuis l'internet, analyse les échanges et applique la politique de sécurité de l'entreprise.
Il (elle) inspecte régulièrement l'état et l'accès des locaux techniques où sont installés les baies de brassages, les armoires d'équipements et les serveurs réseaux.
Dans le cadre d'un contrat de services, il met à jour le tableau de bord du réseau qui contient les indicateurs de performance, de flux et de qualité de service.
Il (elle) assure une veille technique permanente. Sa connaissance de l'anglais lui permet d'exploiter des documents techniques et d'échanger avec des interlocuteurs étrangers. Il (elle) apporte un appui technique lors d'une démarche commerciale dans l'avant-vente ou dans toute forme de promotion des services de l'entreprise.
Il (elle) peut exercer son métier seul ou en équipe, dans une grande entreprise, une PME, un service public, une société de services en ingénierie informatique (SSII) ou une société de services en télécoms et réseaux (SSTR).
Il (elle) adopte les formes de concertation appropriées aux interlocuteurs et aux situations ; apporte une assistance aux utilisateurs ; s'astreint à une organisation rigoureuse de façon à intervenir simultanément sur plusieurs tâches tout en respectant les délais exigés.

1. Exploiter les réseaux informatiques et de télécommunications et maintenir la continuité de service

Installer un ordinateur et le connecter au réseau.
Déployer des postes de travail dans un contexte de virtualisation et de développement durable.
Mettre en service des équipements et des logiciels de communication.
Gérer et sécuriser les infrastructures de réseau.
Assister les utilisateurs et assurer le support technique.
Utiliser l'anglais dans son activité professionnelle en informatique et télécommunication.

2. Mettre en œuvre et gérer des réseaux informatiques et de télécommunications

Mettre en service les éléments actifs de réseaux LAN et WAN.
Gérer l'interconnexion de réseaux TCP/ IP LAN et WAN.
Mettre en service et virtualiser des serveurs informatiques.
Installer et gérer les services de réseaux TCP/ IP.
Intervenir sur un système de messagerie informatique.
Intervenir sur les services de la téléphonie.

3. Sécuriser, administrer et proposer des solutions de réseaux informatiques et de télécommunications

Mettre en œuvre et gérer la sécurité du réseau informatique.
Superviser et assurer la disponibilité et la qualité de service du réseau.
Contribuer à la conduite des nouveaux projets de réseaux.
Apporter un appui technique dans une démarche commerciale.
Assurer sa veille technologique.

 

}

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

Le concepteur-architecte informatique exerce son métier, la plupart du temps, dans des sociétés de service informatique (SSII) ou directement dans le service informatique d’une entreprise, quelle que soit la taille de celle-ci (sauf les TPE). Il peut être amené à dispenser un conseil ou son expertise tant au niveau des Etudes et Développements qu’au niveau de la Production de l’entreprise dans laquelle il intervient, en tant que salarié ou prestataire.
Activités principales :
- Au sein des Etudes et Développement,  il participe à la conception et au développement des nouvelles applications informatiques, ainsi qu’à l’évolution (maintenance corrective et évolutive) des applications existantes,
- Au sein de la Production informatique, il administre les serveurs, les réseaux, les systèmes d’exploitation et les bases de données.

Les capacités attestées :
- Identifier et recueillir les besoins
- Participer, voire rédiger, le cahier des charges du projet, en français ou en anglais
- Rédiger les spécifications générales et détaillées et concevoir les modèles et schémas associés au projet
- Coder (programmer) ou faire coder, par son équipe, les différents modules du projet
- Développer (programmer) les constituants de la future application
- Elaborer les tests et rédiger les cahiers de tests
- Mettre en place, exécuter ou faire exécuter, par son équipe, les différents tests unitaires (module par module) et tests d’intégration (ensemble des modules du projet)
- Corriger ou faire corriger les modules insatisfaisants
- Participer à la mise en production chez le client interne ou externe (services opérationnels)
- Assurer le bon fonctionnement de tous les équipements
- Mettre en place les outils de suivi du fonctionnement permettant de contrôler l’activité des équipements et infrastructures
- Analyser les informations issues de ces outils pour déclencher les ajustements nécessaires (paramétrages, configurations, reconfigurations,…)
- Apporter une expertise approfondie dans la résolution des problèmes complexes et non résolus (par l’équipe d’exploitation) de fonctionnement des infrastructures et mener une veille technologique sur ces sujets
- Mener des projets (ou participer à) d’industrialisation de l’exploitation des équipements
- Animer une petite équipe d’un à six informaticiens
- Assurer et adapter la communication interne et externe, en fonction de l’interlocuteur

MASTER Biologie-Santé

Équivalence Bac +5 et plus

Parcours:Biothérapies tissulaires, cellulaires et géniques;Sciences chirurgicales;Vaccinologie; Neuromoteur;Bio-Ingénierie pour la santé;Immunologie;Toxicologie,environnement, santé;Biologie,physiopathologie,pharmacologie du cœur et de la circulation;Biologie, physiopathologie, pharmacologie de la respiration et du sommeil

 

Les diplômés du Master BIOLOGIE SANTE sont des professionnels qui 

-          participent à la conception et à la conduite d’un programme de recherche dans le domaine des sciences biologiques et médicales au sein d’une structure publique ou privée,

-          posent les hypothèses et réalisent les expérimentations ou les procédés techniques nécessaires au développement d’un projet,

-          recueillent les données et élaborent leur interprétation,

-          rendent compte des travaux réalisés, des résultats obtenus et de leur signification en interne (communications de laboratoire) ou en externe (publications et colloques),

assurent une veille scientifique et technologique à visée personnelle et pour le groupe de recherche.

Les diplômés sont des professionnels capables de

-          développer une démarche scientifique par la formulation et la construction de raisonnements scientifiques,

-          définir le contexte et préciser les objectifs d’un projet,

-          planifier et organiser une étude expérimentale,

-          travailler en autonomie,

-          suivre de façon rigoureuse un protocole expérimental,

-          élaborer et mettre au point un nouveau protocole expérimental,

-          analyser des jeux complexes de données scientifiques et en donner les limites

-          effectuer une recherche d’information

-          analyser un article scientifique

-          présenter oralement des données scientifiques

-          rédiger un dossier scientifique, rapport ou mémoire de recherche, en français comme en anglais

-          travailler en équipe, s’intégrer, collaborer, transmettre

 

-          connaître et faire respecter les bonnes pratiques de laboratoire, les règles de sécurité et le règlement en matière d’éthique dans la recherche scientifique et biologique.

}

Développement informatique (Programmation et bases de données)

Gestion et maintenance d’une infrastructure (système et réseau)

Relation et communication (interne et externe) 

  

  • Concevoir et planifier le réseau d’une TPE / PME
  • Prévoir les évolutions du réseau de l’entité
  • Sécuriser le réseau de l’entité
  • Mettre en œuvre une politique de sauvegarde / restauration
  • Maintenir le parc (matériel et logiciel) informatique de l’entité
  • Préconiser et participer au choix des logiciels système et applicatifs
  • Sécuriser les systèmes informatiques de l’entité
  • Mettre en place et maintenir un annuaire de l’entité
  • Préconiser et participer au choix des outils collaboratifs
  • Installer et maintenir les outils collaboratifs de l’entité
  • Paramétrer et configurer les outils informatiques de l’entité (serveurs, postes utilisateurs et mobile)
  • Concevoir, mettre en place et maintenir le serveur web de l’entité 
  • Préconiser et participer au choix et assurer le suivi des prestataires informatiques
  • Gérer les stocks et le suivi des commandes informatiques
  • Gérer les relations avec les fournisseurs informatiques 
  • Accompagner techniquement le “Community Manager”  
  • Rédiger les documentations techniques (guide utilisateur / fiches techniques de maintenance) des outils informatiques de l’entité
  • Rédiger les cahiers des charges pour les prestataires extérieurs 
  • Automatiser le traitement de tâches par écriture de scripts
  • Mettre en œuvre un algorithme performant pour réaliser un traitement automatique
  • Étendre les capacités du site web par utilisation de “web services”
  • Concevoir et implémenter un schéma relationnel de base de données
  • Garantir l’utilisation du site web sur tout support numérique
  • Maintenir et sécuriser un site web dynamique
  • Effectuer une veille technologique sur les systèmes de communication numérique
}
  • Conception et d’installations de réseaux
  • Gestion et maintenance d’un réseaux et des applicatifs.
  • Surveillance du fonctionnement des différents systèmes, réseaux, ... selon les normes et les méthodes d'exploitation et de sécurité.
  • Configurer, mettre en place et gérer une architecture Réseau
  • Installer, gérer et maintenir un réseau et ses applicatifs
  • Mettre en oeuvre et gérer la sécurité informatique
  • Administrer des systèmes et des bases de données
  • Maîtriser les aspects législatifs liés à l’informatique et aux réseaux
  • Mettre en oeuvre et assurer la disponibilité des ressources physiques (serveurs, disques, automates, ...) et des ressources logiques (logiciels, espaces disques, puissance...) nécessaires au fonctionnement des systèmes de production et d'exploitation informatiques et télécoms de l'entreprise
  • Produire et traiter l’information technique
  • Adapter son comportement à l’entreprise et au client
  • Communiquer
  • Peut coordonner une équipe.
}

- Définition, conception, développement, vérification, intégration,  déploiement,  exploitation et maintenance d’infrastructures informatiques et de télécommunication tant au niveau matériel que logiciel, et ce dans tous les secteurs d’activités

- Mobilisation  de ressources d’un large champ de sciences fondamentales et particulièrement de la science informatique

- Identification et résolution de problèmes même non familiers et non complètement définis

- Collecte et interprétation de données, analyse et conception de systèmes informatiques complexes, expérimentation

- Organisation et conduite d'une activité de recherche et de veille dans le domaine de l’informatique et de leurs interactions : définition du problème, bibliographie, modélisation et développement, valorisation

Rédaction et restitution à l'oral de documents de synthèses sur des travaux développés

Compétences disciplinaires

- Analyser et modéliser un problème dans toute son étendue,

- Proposer une architecture matérielle et logicielle permettant d’intégrer les données du problème et de le résoudre.

- Mettre en relation une catégorie de problèmes avec les algorithmes de résolution adaptés et en évaluer la pertinence.

- Maîtriser les principes de la compilation et de l’optimisation afin d’optimiser le code généré.

- Identifier un problème pouvant être parallélisé, choisir le modèle de calcul adapté et le mettre en œuvre pour le résoudre.

- Evaluer et maîtriser la complexité du développement d’un logiciel en relation avec un domaine d’application.

- Gérer une petite équipe, comprendre un bilan comptable et réaliser une démarche de création d’une entreprise.

- Prendre en compte les enjeux industriels, économiques et professionnels : compétitivité et productivité, innovation, propriété intellectuelle et industrielle, respect des procédures qualité, sécurité.

- Négocier et prescrire des solutions en matière informatique et réseaux dans les domaines administratif, industriel, scientifique et technique tout en assurant leur organisation, leur mise en place, leur validation et leur suivi.

 

Compétences pré-professionnelles

- Se situer dans un environnement socio-professionnel et interculturel, national et international, pour s’adapter et prendre des initiatives

- Identifier le processus de production, de diffusion et de valorisation des savoirs.

- Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale.

- Travailler en équipe et en réseau ainsi qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet

- Identifier et situer les champs professionnels potentiellement en relation avec les acquis de la mention ainsi que les parcours possibles pour y accéder.

- Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel en fonction d’un contexte.

- Analyser ses actions en situation professionnelle, s’autoévaluer pour améliorer sa pratique

 

Compétences transversales

 - Conduire une analyse réflexive et distanciée prenant en compte les enjeux, les problématiques et la complexité d’une demande ou d’une situation afin de proposer des solutions adaptées et/ou innovantes

- Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif

- Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation

- Actualiser ses connaissances par une veille dans son domaine, en relation avec l’état de la recherche et l’évolution de la règlementation

- Evaluer et s’autoévaluer dans une démarche qualité

- S’adapter à différents contextes socio-professionnels et interculturels, nationaux et internationaux

- Rédiger des cahiers des charges, des rapports, des synthèses et des bilans,

- Communiquer par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, en français et dans au moins une langue étrangère, et dans un registre adapté à un public de spécialistes ou de non-spécialistes

- Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information de manière adaptée ainsi que pour collaborer en interne et en externe

 

Chaque mention peut être déclinée en parcours (anciennement spécialités) permettant d'acquérir des compétences complémentaires. Pour plus d'information, se reporter aux liens renvoyant sur les sites des différentes universités habilités/accréditées

}

Cette mention comprend les parcours types suivant :
- Administration et gestion de la communication
- Administration des activités culturelles
- Communication et territoires
- Communication et culture numérique
dont les activités et les compétences ou capacités attestées communes sont décrites ci-après.
Pour consulter les informations spécifiques aux parcours types, se référer aux liens Internet renvoyant vers les fiches parcours types des établissements.
- Conception de la stratégie et du plan de communication au sein d’entreprises disposant d’un service de communication, de collectivités territoriales, de grandes structures associatives, de sociétés de conseil, d’agences de communication ou de médias (radios, télévisions, presses, médias en lignes)
- Elaboration, planification, coordination, suivi et évaluation des plans et actions de communication Conception des messages et des moyens de communication
- Aide à la décision et conseil aux responsables et aux services en matière de communication
- Élaboration et suivi du budget de la communication
- Veille stratégique et anticipation sur les évolutions du secteur et de l’environnement
- Construction et suivi des réseaux de collaboration interne et externe
- Développement et valorisation de la culture de l’organisation
- Gestion des relations avec les médias
- Aide à la mise en place d’une stratégie gérant les relations avec le public, les usagers, les administrés ou les clients de l’organisation
- Management et encadrement d’un service
           

- Conceptualiser, mettre en œuvre et gérer des stratégies de communication, en évaluant les forces, les faiblesses, les moyens et l'environnement de l’organisation afin de lui permettre d’atteindre ses objectifs.
- Conceptualiser et mettre en œuvre différentes formes de communications présentes dans toutes les organisations (communication interne, externe et communication de crise), choisir et mettre en œuvre les outils de communication (médias, communication papier, communication numérique, évènementiel, réseaux socio-numériques, communication directe, relationnel…) nécessaires à leur réalisation.
- Réaliser et superviser la réalisation de différents supports et outils de communication et les mettre en perspective dans l’analyse globale d’une stratégie de communication.
- Conduire et animer la réalisation d’un cahier des charges et d’un audit de communication.

- Conduire et animer des projets de communication (distribution des rôles, animation des réunions, définition des objectifs, mise en place du retroplanning, gestion des conflits..) pour valoriser les activités de l’organisation, la faire connaître, augmenter sa légitimité et faciliter sa reconnaissance.
- Dans le cadre de tout projet de communication, gérer des moyens financiers : construire un budget, gérer des fournisseurs, des appels d’offres, des prestataires.
- Construire un projet professionnel dans le domaine de la communication.
- Conduire une analyse réflexive et distanciée prenant en compte les enjeux, les problématiques et la complexité d’une demande ou d’une situation afin de proposer des solutions adaptées et/ou innovantes
- Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif
- Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation
- Actualiser ses connaissances par une veille dans son domaine, en relation avec l’état de la recherche et l’évolution de la règlementation
- Evaluer et s’autoévaluer dans une démarche qualité
- S’adapter à différents contextes socio-professionnels et interculturels, nationaux et internationaux
- Rédiger des cahiers des charges, des rapports, des synthèses et des bilans,
- Communiquer par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, en français et dans au moins une langue étrangère, et dans un registre adapté à un public de spécialistes ou de non-spécialistes
- Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information de manière adaptée ainsi que pour collaborer en interne et en externe

}

Le Master mention « Informatique » certifie les étudiants et les professionnels dans le cadre des activités suivantes :

 

- La conception et le développement de logiciels et d’applications informatiques

- Le traitement statistique et informatique des données

- La gestion de projets informatiques pour l’organisation et la sécurité des systèmes dans les entreprises et les institutions

- La conception, l’interrogation et l’analyse de grandes bases de données

- La conception et le développement de systèmes d’information pour l’aide à la décision

- La mise en œuvre de modèles de fouille de données et d’apprentissage automatique

- La conception et la réalisation de produits multimédias en fonction de supports de communication

- L’intégration des médias numériques à des produits de communication

- Le développement d’applications mobiles pour les smartphones et les tablettes

- La conception et la réalisation de jeux vidéos

- L’étude des principaux moteurs de jeu et des outils de programmation associés

 

Le Master mention « Informatique » propose 16 parcours dont 6 sont proposés à l’Université Lumière Lyon 2 :

 

Parcours organisés par Lyon 2 (6) :

 

- Statistique et informatique pour la science des données (SISE parcours national et IDSM parcours ukrainien)

- Business Intelligence et Big Data (BI & BD)

- Organisation et Protection des Systèmes d’Information de l’Entreprise (OPSIE)

- Conception et Intégration Multimédia (CIM) et sa déclinaison en ligne et à distance Visualisation et Conception Infographiques en Ligne (VCIEL)

- Data Mining (DM)

- IMAGE : Programmation et développement pour les jeux vidéo (GAMAGORA)

 

Parcours organisés par Lyon 1 (et Ecole centrale de Lyon, en double diplomation) :

- Data Science (DS)

- Intelligence Artificielle (IA)

- Sustainable Smart Systems and Environments (parcours Intelligence Artificielle Transfrontalier - mise en œuvre avec Lyon 2 et l’université de Genève)

- IMAGE (mise en œuvre avec Lyon 2)

- Systèmes, Réseaux et Infrastructures Virtuelles (SRIV)

- Technologies de l'Information et Web (TIW)

Parcours organisé par l’ENS de Lyon :

- Informatique Fondamentale (IF)

Parcours organisés par l’UJM Saint-Etienne et l'Ecole des Mines de Saint-Etienne:

- Données et Systèmes Connectés (DSC)

- Cyber-Physical Social Systems (CPS^2)  

- Machine Learning and Data Mining (MLDM)  

 

- Parcours « Statistique et informatique pour la science des données » (SISE parcours national et IDSM parcours ukrainien) » :

- Concevoir et réaliser des études statistiques

- Maîtriser les techniques de data mining et de machine learning, ainsi que les technologies big data (hadoop, spark)

- Savoir conduire des études dans les domaines clés de la data science (text mining, image mining, etc.)

- Savoir valoriser et exploiter des données massives (big data analytics)

- Maîtriser les outils informatiques de la data science, entes autres les outils de dataviz

- Maîtriser la programmation statistique avec les outils qui font référence (R, Python)

 

- Parcours « Business Intelligence et Big Data » (BI & BD) :

- Concevoir et réaliser des systèmes d’information décisionnels

- Construire des entrepôts de données massives dans des environnements distribués (Clusters de machines, Cloud…)

- Maîtriser les technologies des Bases de données NoSQL

- S’approprier les techniques de Management des Big Data : collecter, gérer et valoriser des données massives (Big Data) destinées à la conception et à la construction de processus décisionnels, construire des data Lakes

- Maîtriser les plateformes de Big Data (Hadoop, MapReduce, Spark)

- Concevoir et gérer des projets de Business Intelligence et de Buisness Analytics dans des contextes de Big Data

 

- Parcours « Organisation et Protection des Systèmes d’Information de l’Entreprise » (OPSIE)

- Concevoir, modéliser et organiser des systèmes d'informations

- Maîtriser les techniques de sécurisation des applications, des données (cryptographie…) et des infrastructures y compris dans le domaine de la mobilité

- Connaître les principes de la protection juridique du patrimoine informatique d’une entreprise : données, logiciels, réseaux, contrats informatiques

- Connaître les normes qualité d’un système d’information

- Maîtriser la mise en œuvre de la sécurité informatique dans les entreprises et organisations : audit informatique et audit sécurité, gestion des risques, plan de reprise d’activité

 

- Parcours « Conception et Intégration Multimédia » (CIM) et sa déclinaison internationale Visualisation et Conception Infographique en Ligne (VCIEL)

- Maîtriser les outils de la chaine graphique pour réaliser et produire des médias numériques (images 2D ou 3D, fixes ou animées, sons, vidéos, médias interactifs, applications mobiles, jeux vidéo)

- Créer une identité visuelle en respectant une charte graphique imposée dans le cadre de projets multimédia

- Réaliser des produits multimédias interactifs, en ligne ou hors ligne

- Définir les modalités de réalisation du projet (maquette, rough, story-board…) et le présenter à un commanditaire et à une équipe (concepteur-rédacteur, directeur, commerciaux…) pour informations ou approbation

- Conduire un projet multimédia et gérer une équipe composée de graphistes, de développeurs et de personnels qualifiés en marketing

- Contrôler la conformité d’exécution des consignes de réalisation avant fabrication et commercialisation

- Diriger des projets multimédia (développement et intégration web front-end et back-end, développement sur mobiles, utilisation de frameworks avancés)

 

- Parcours “Data Mining” (DM)

- Maîtriser les techniques d’analyses statistiques et de fouilles de données et d’apprentissage automatique (Représentation, gestion et valorisation des données, extraction de nouvelles connaissances, validation et déploiement des connaissances acquises) 

- Analyser et traiter des mégadonnées actuelles: deep learning, text mining, graphical model, model-based learning, advanced supervised learning, manifold learning

- Maîtriser les techniques de gestion de données et de calcul intensif

- Maîtriser les fondements algorithmiques et mathématiques liés aux outils utilisés

 

- Parcours « Image : Programmation et développement pour les jeux vidéos » (GAMAGORA)

- Maîtriser la modélisation géométrique, la représentation de surfaces, de volumes et la synthèse d’images 3D

- Connaître les systèmes complexes d’intelligence artificielle, de réseau et de serious game pour les jeux vidéo

- Maîtriser les techniques de modélisation avancées pour la génération et la représentation d’univers virtuels

 

- Capacités communes au diplôme de Master :

- Capacité d’abstraction, d’analyse et de synthèse

- Capacité de mobiliser ses connaissances pour identifier et poser une problématique

- Capacité à communiquer et développer une argumentation écrite et orale

- Capacité à circonscrire un objet de recherche et à adopter la méthodologie appropriée

}

1/ Analyse des besoins fonctionnels et techniques d’un site web

Dans le cadre du développement d’un nouveau site web ou de l’évolution d’un site existant, le «Développeur intégrateur de solutions intranet/internet» - DISII -  prend en compte tous les besoins et contraintes des utilisateurs et de la structure, à partir d’un cahier des charges fonctionnel qui lui a été remis ou auquel il a participé.

Ainsi, il prend en compte l’environnement d’utilisation du site et de ses données, réalise un inventaire de toutes les fonctionnalités attendues du site web et en définit l’architecture pour fournir les éléments (schémas d’analyse, charte graphique, rétro-planning) permettant au chef de projet de finaliser la proposition commerciale. Il prépare le maquettage du site, ainsi que les principales pages pilotes pour illustrer la proposition commerciale.

Après validation de la proposition commerciale il conçoit différentes versions du site pour soumettre au client. Ce dernier choisi la version définitive du futur site. Le «Développeur intégrateur de solutions intranet/internet» conçoit le design en prenant en compte les standards ergonomiques.

A partir d’une veille technologique régulière et en relation avec le chef de projet, il affine les différents choix de techniques de développement. Il participe avec son chef de projet à la rédaction du cahier des spécifications techniques en réalisant la modélisation du projet. A l’aide d’outils de gestion de projet, il confirme la planification de la réalisation du site web et participe à des réunions de travail régulières qui permettent d’intégrer les remarques du chef de projet et du client.

L’ensemble du projet est conçu dans le respect de la législation en vigueur.

 

2/Développement et évolutions du site web

Seul ou en équipe, le «Développeur intégrateur de solutions intranet/internet» participe à la mise en place de l’arborescence du site permettant d’organiser les différents éléments.

Il programme les fonctionnalités, côté client et côté administrateur,  du site web dans le respect du cahier des charges et des normes, méthodes et standards définis. Il veille à sécuriser le code.

Il met en place et utilise un gestionnaire de versionning.

Il réalise la connexion du site web aux bases de données de l’entreprise.

Le «Développeur intégrateur de solutions intranet/internet » prépare et réalise des jeux de tests, qui à terme, lui permettent d’effectuer le recettage du site. Il commente les programmes développés afin de permettre la maintenabilité et les évolutions du site web.

Il emploie les techniques de référencement pour améliorer le positionnement d’un site dans les résultats de recherche.

Selon les demandes du client, il créé de nouvelles versions du site intégrant de nouvelles fonctionnalités ou des correctifs.

 

3/Intégration des technologies web

Le «Développeur intégrateur de solutions intranet/internet» recherche des bibliothèques de codes existants : librairies, interfaces de programmation (API), services web, pour les intégrer dans le site et permettre l’accès à des services connectés.

Il met en place les liens nécessaires renvoyant aux réseaux sociaux. Il intègre des applications existantes de types géolocalisation, agenda, réservation...

Il intègre les maquettes graphiques, il réalise la mise en page du site web, en organisant les espaces de contenu et en tenant compte des différents périphériques d’affichage (smartphone, tablette, ordinateur...). Il assure la cohérence entre les pages codées en html et les maquettes graphiques.

Il utilise des gestionnaires de contenu (CMS*) pour élaborer des sites de type vitrines ou marchands.

 

 4/Exploitation du site et des plateformes d’hébergement

Le «Développeur intégrateur de solutions intranet/internet» participe à la configuration et à la sécurisation des serveurs d’hébergement.

Il met en ligne sur un serveur interne ou externe, le site développé et s’assure de son bon fonctionnement. Seul ou en équipe, il met en place des stratégies de sauvegarde et de restauration des programmes et des données du site. Il peut être amené à effectuer des migrations de site ou de version de plateforme.

Dans l’objectif de réaliser la maintenance du site par d’autres développeurs,  il participe à la documentation technique du projet en français ou en anglais. Dans la cadre de l’assistance aux utilisateurs, il met en place une aide contextuelle ou intégrée au site.

Dans le cadre de la vie du site, il génère les rapports de fréquentation. Pour optimiser le fonctionnement du site, il exploite le journal d’erreurs, il identifie et traite les dysfonctionnements.

 

Les capacités attestées :
1/ Analyse des besoins fonctionnels et techniques d’un site web

- réaliser une veille technologique régulière en collectant des informations issues de sources différentes

- Inventorier toutes les fonctionnalités attendues du site, en les priorisant 

- Inventorier l’ensemble des contraintes matérielles, graphiques, temporelles et financières

-  fournir les éléments de la proposition commerciale présentant l’entreprise et l’équipe, reformulant la demande du client, précisant les choixtechniques permettant de présenter un chiffrage du projet

- participer au plan projet, en fournissant des indications de durées sur les tâches à réaliser et en réalisant un suivi régulier

-  modéliser le projet, en réalisant un schéma relationnel des données, en concevant un plan de navigation du site, en schématisant un diagramme d’état, de classes

- définir une arborescence de dossiers pour organiser les différents modules

- décliner une charte graphique en utilisant un logiciel PAO

- schématiser graphiquement les principales pages du site, à partir d’une charte graphique préalablement définie

- rédiger un cahier des spécifications techniques pour permettre la conception du site.

2/Développement et évolutions du site web

- coder les fonctionnalités du site de manière structurée, commentée et sécurisée en utilisant des langages de programmation

- exploiter une base de données en mettant en place une connexion à la base permettant de réaliser des requêtes d’ajouts, d’extractions et de gestion de données

- réaliser des tests, afin de valider le codage

- appliquer les techniques de référencement utilisées par les moteurs de recherche

- gérer les différentes versions en sauvegardant et historisant les codes dans un espace collaboratif

- mettre en place une aide intégrée au site sous la forme d’une Foire Aux Questions (FAQ), d’une aide contextuelle, d’un survol, d’une icône...

3/Intégration des technologies web

- découper en zones réactives les éléments visuels, liens, boutons, icônes... en les associant aux fonctionnalités codées

- intégrer les bibliothèques de codes existantes  (API) afin d’enrichir les fonctionnalités du site

- rendre responsive (Responsive web design) le site en respectant les préconisations d’usages

- utiliser des webservices, permettant d’interfacer des environnements distincts

- utiliser un gestionnaire de contenu (CMS) pour élaborer le site

- réaliser une démonstration du site livré au client afin de vérifier la conformité de la livraison au regard du cahier des charges du client

4/Exploitation du site et des plateformes d’hébergement

- configurer le serveur d’hébergement en respectant les préconisations de sécurité

-  mettre en ligne le site sur l’espace préalablement réservé et configuré 

- sauvegarder l’ensemble des fichiers et codes du site, ainsi que les données de la base à l’aide de scripts ou de logiciels dédiés

- restaurer le site, à partir de processus d’installation et de logiciels de sauvegarde

- générer des rapports d’exploitation,  pour améliorer la performance du site et analyser la fréquentation

- résoudre les dysfonctionnements à partir de la lecture du journal d’erreurs

- rédiger la documentation technique complète du site éventuellement à l’aide de générateurs de documentation, en français ou en anglais

DUT Réseaux et télécommunications (R&T)

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS