Recherche

Ajustement et montage de fabrication

Avril vous propose 13 diplômes pour les métiers Ajustement et montage de fabrication :

Les prestations du monteur consistent à :

- analyser les plans et documents pour préparer l'intervention de montage

- monter, adapter et régler des châssis et des systèmes mécaniques puis en vérifier la fonctionnalité, en respectant un dossier technique qui précise les modalités

- implanter, monter, raccorder et régler des éléments pneumatiques, électropneumatiques et hydrauliques et en vérifier la fonctionnalité, en respectant un dossier technique qui en précise les modalités

- implanter, fixer et régler mécaniquement des éléments électriques, en respectant un dossier technique qui précise les modalités

- alerter le responsable hiérarchique en cas d'aléas et/ou de non-conformité liés au montage

- participer, avec les experts techniques ou avec les metteurs au point, au démarrage des ensembles, des sous-ensembles et des équipements afin de les rendre opérationnels

- mettre en œuvre la prévention des risques dans toutes les phases de l'intervention, conformément aux règles de sécurité et de protection de l'environnement, en respect des textes règlementaires (directive machine par exemple)

- rendre compte et valider l'activité, oralement et par écrit auprès du responsable hiérarchique.

Le monteur travaille dans l'atelier de son entreprise ou dans celui du client. Dans les petites structures qui l'emploient, le même monteur effectue aussi l'installation sur le site d'exploitation de la machine. Dans ce dernier cas, il peut effectuer des déplacements à l'échelle nationale ou internationale, pendant des durées qui varient de quelques heures à plusieurs mois, suivant la complexité des équipements. Des dépassements d'horaires apparaissent en fonction des contraintes de production.

Le monteur respecte les consignes d'accès au site de l'exploitant (autorisation de travail, permis de feu, etc.) et applique toutes mesures de sécurité pour les personnes et les biens. Il connait et applique les règles de respect de l'environnement.

Il travaille debout, au sol, sur table de montage ou sur l'équipement lui-même, avec des efforts physiques lors de manutentions lourdes ou d'accès difficiles.

Les phases de montage sont réalisées dans un environnement modérément bruyant et bien éclairé, mais peuvent être suivies de nuisances générées lors des essais ou de mises au point : bruit, chaleur, vibrations, risques de collision.

Il est hiérarchiquement rattaché à un responsable d'atelier ou de chantier dont il respecte les consignes écrites ou verbales ainsi que les modes opératoires.

Souvent autonome dans l'organisation de son travail pendant la phase de montage, il s'intègre à une équipe pluridisciplinaire pendant la phase de démarrage et de mise au point pour des équipements conséquents ou complexes. Il est alors sous la responsabilité opérationnelle d'experts tels que l'électrotechnicien, l'automaticien, le metteur au point ou l'expert process.

La phase de réception industrielle, à laquelle il peut participer, garantit au client la conformité de l'installation au cahier des charges

Le poste nécessite parfois la conduite d'engins de manutention ; un certificat de type CACES est alors requis. De même, certaines entreprises délivrent un titre d'habilitation électrique nécessaire aux opérations d'ordre électrique.


... lire la suite

A partir d'un dossier technique, d'une gamme de fabrication au format papier ou numérique et d'un kit de pièces primaires, l'ajusteur monteur aéronautique réalise seul ou en équipe l'assemblage d'une structure d'aéronef (tronçon de fuselage, voilures d'avions, éléments mobiles : gouvernes de direction et de profondeur).

Une attention particulière est requise tout au long du processus de fabrication. Aucune marque ni blessure du matériau ne sont acceptées. La bonne exécution de son travail conditionne la sécurité des usagers ainsi que la fiabilité des aéronefs. Il assure la traçabilité de ses interventions et renseigne des documents de production.

En cas de non-conformités ou d'endommagements, le professionnel doit avoir un comportement irréprochable et alerter sa hiérarchie ainsi que le service contrôle qui s'assurera de la conformité de la structure.

Lorsque des non-conformités sont dans son périmètre de compétences et avec l'accord du service qualité (défauts cosmétiques, endommagement mineur…), l'ajusteur monteur aéronautique met en œuvre les moyens nécessaires et réalise les travaux de réparation en se conformant aux gammes et aux référentiels qualité de l'entreprise.

L'ajusteur monteur aéronautique peut également être amené à participer à l'intégration de systèmes ou d'équipements simples.

Il assure la sécurité et la propreté à son poste de travail en appliquant scrupuleusement les règles de FOD (Foreign Object Damage, Foreign Object Debris = Dommages par corps étrangers, Débris de corps étrangers). Il contribue au développement durable et à la responsabilité sociale de l'entreprise en adoptant les comportements adéquats et en appliquant les règles définies (tri sélectif des déchets, gestion de la quantité de solvants, etc…).

Il travaille généralement dans des ateliers ou des halls de montage, au sein d'entreprises de construction d'aéronefs ou chez leurs sous-traitants, en position debout, au sol ou sur des échafaudages en cas d'intervention sur le montage de tronçon d'un aéronef.

Les différents matériaux composant la structure exigent des mises en œuvre et des conditions de réalisation particulières. Il est indispensable d'avoir des équipements d'hygiène et de sécurité permettant de garantir la santé des personnels.

Ses horaires de travail peuvent être réguliers ou en équipe du matin, soir ou nuit.

... lire la suite

- Le titulaire du baccalauréat professionnel aéronautique option "avionique"aur intervient principalement dans les équipements et les liaisons électriques, électroniques, optiques et informatiques embarqués. Ses compétences porfessionnelles s'appuient sur lune forte "culture aéronautique" englobant les métiers de l'avionique, des systèmes et de la structure. A l'aide de la documentation technique (y compris en langue anglaise) il  détermine et préparer l'intervention.

- Il transmet les informations en tenant compte des données issues des interfaces de maintenance ou de bancs de test, 

- Il prépare le travail en vue de l'intervention, vérifie la conformité des moyens, l'état des éléments, composants, consommables avant l'intervention.

- Il procéde aux opérations de pose, dépose des parties d'aéronefs (éléments d'accessibilité, supports et harnais, systèmes, équipements avioniques, composants, aménagement commercial..),

- Il effectue des opérations liées à la continuité électrique (métallisation),

- Il connecte des éléments avioniques, électriques et électroniques.

... lire la suite

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

- Le titulaire du baccalauréat professionnel aéronautique option "structure" intervient principalement sur les éléments métalliques et composites de l'aéronef constituant son ossature et son enveloppe. Ses compétnces porfessionnelles s'appuient sur une forte "culture aéronautique" englobant les métiers de : l'avionique, des systèmes et de la structure. A l'aide de la documentation technique (y compris en langue anglaise) , il détermine et prépare l'intervention,

- Il prépare le travail en vue de l'intervention,

- Il procéde aux opérations de pose, dépose des éléments d'accessibilité (équipements, composants, aménagement commercial..) ou des ensembles ou sous-ensembles structuraux,

- Il raccorde à leur environnement des éléments d'un système inerte au sein d'un aéronef ou d'un sous-ensemble d'aéronefs,

... lire la suite

BAC PRO Microtechniques

Niveau Bac / BP / BT

Le bachelier professionnel en Microtechniques effectue des activités de montage et d'assemblage produits de petite taille qui peuvent être uniquement mécanique ou utiliser simultanément plusieurs technologies (optique, mécanique, électricité, automatique, électronique, informatique). Les activités professionnelles concernées sont les suivantes :
- assemblage et montage de produits et systèmes microtechniques;
- tests, essais et contrôles de ces mêmes produits ;
- maintenance et réparation de produits et systèmes microtechniques dans l'entreprise où ces produits ont été fabriqués ;
- fabrication de maquettes, de prototypes ou de pièces et sous-ensembles spéciaux, à l’unité ou en très petite série.
Plus largement, les compétences du bachelier en Micotechniques lui permettent de :
- contribuer à des actions d'amélioration, notamment en renseignant les outils de la qualité et participant à leur évolution et à l'analyse des résultats ;
- identifier et évaluer les risques pour les personnes, les biens et l'environnement ;
- intégrer des consignes de sécurité dans des modes opératoires ;
- communiquer, tant avec les autres services qu'à l'intérieur de son groupe de production ou avec un client ;
- organiser son activité, coordonner celle de son équipe lorsque cela est nécessaire ;
- former éventuellement de nouveaux membres du groupe de production.

... lire la suite

Le Chef d’équipe de Maintenance en aérostructure  supervise et optimise la production. Il conduit les travaux de chaudronnerie, de soudage ou de peinture sur des éléments de structures des aéronefs. Il contrôle la conformité d’application des procédures qualité de fabrication ou de réparation. Il renseigne les supports de suivi et de traçabilité des contrôles et des produits en fonction des normes qualité, cahier des charges. Il coordonne une équipe de travail.
Conseiller technique du commandement en matière de réparation structurale, il intervient dans des domaines de haute technicité avec des impératifs réglementaires liés à la sécurité des vols. Il doit faire respecter les consignes garantissant la qualité et participer à la démarche de prise en compte des facteurs humains de l’entreprise. Il travaille en étroite collaboration avec le service contrôle. La langue internationale lue et écrite est l’anglais technique simplifié.
Ces activités sont les suivantes :
Conception-Méthodes
Gestion de production
Gestion de non-conformité – Dysfonctionnement
Qualité-Traçabilité
Gestion d’une équipe

... lire la suite

Le titulaire de ce diplôme fabrique les outillages de découpe et d'emboutissage (poinçons, matrices...), destinés à équiper les presses mécaniques ou hydrauliques qui façonnent les plaques de tôle.Pour les réaliser, il prend connaissance du dossier de fabrication : dessins de définition ; suite des opérations à accomplir... Il règle le moyen de production : machine-outil traditionnelle (tour, fraiseuse...), machine à électroérosion ou à commande numérique.
Il surveille l'usinage, contrôle la conformité des pièces obtenues. Lorsqu'un outil est composé de plusieurs pièces, il les assemble.
Il procède également aux finitions: polissage, ébavurage, traitement thermique... Il participe aux essais, et effectue les retouches. Enfin, il peut entretenir et réparer les outillages de presse d'un atelier.

... lire la suite

Le titulaire du CAP d'Armurerie (fabrication et réparation) est un ouvrier professionnel qui intervient dans la fabrication, la réparation, la transformation et l’adaptation des armes de chasse et de tir.
En fabrication, son activité consiste à :
- ajuster le canon, les parties métalliques qui le supportent, ainsi que les mécanismes de l'arme ;
- ajuster parfaitement les parties métalliques et les parties bois de l'arme ;
- assurer l'ensemble des finitions de l'arme ;
- régler et contrôler tous les mécanismes.

Dans les activités de réparation, transformation, adaptation il :
- identifie la catégorie de l'arme, en expertise l'état et détermine la nature du dysfonctionnement éventuel ;
- répare ou transforme l'arme conformément à la demande du client, dans le cadre du devis établi et dans le respect des normes de sécurité ;
- teste le fonctionnement de l'arme.

Dans toutes ses activités, le titulaire du CAP Armurerie (fabrication, réparation) :
- fait en sorte de manipuler l'arme dans des conditions de sécurité maximales ;
- respecte la législation sur les armes.

... lire la suite

- Conception et préindustrialisation 

- Homologation

- Conception des processus de réalisation 

- Production 

- Système qualité 

- Management

... lire la suite