Recherche

12 diplômes disponibles en VAE pour les métiers :

Intervention technique en contrôle essai qualité en électricité et électronique

Le titulaire du baccalauréat professionnel "Métiers de l’Électricité et de ses Environnements Connectés" met en œuvre et intervient sur les installations électriques et sur les réseaux de communication des domaines de la production, du transport, de la distribution, de la transformation et de la maîtrise de l’énergie électrique.

Il/elle est amené(e) à gérer des activités liées à la :

  • Préparation des opérations de réalisation, de mise en service, de maintenance ;
  • Réalisation ;
  • Mise en service ;
  • Maintenance ;
  • Communication.

 

Les compétences acquises par le titulaire du diplôme sont celles décrites dans l'ensemble des blocs de compétences.

 

}
Les titulaires de ce diplôme sont des spécialistes en mesures physiques : mesures électriques, de pression, de débit, de température... Capables de concevoir et mettre en oeuvre une chaîne de mesure adaptée à un usage particulier, ils savent réaliser des mises au point, analyser des anomalies de fonctionnement et y remédier.
Les compétences acquises par ces techniciens les rendent aptes à s'insérer aussi bien dans les laboratoires de recherche que dans les bureaux d'études et de méthodes, les services qualité, maintenance, assistance aux clients...
Ils savent effectuer des mesures physiques, contrôler des appareils, réaliser des mises au point, rédiger des rapports pour proposer des améliorations de conception et de fonctionnement.
Ils intégrent la qualité et la sécurité dans leurs démarches, et sont capables de percevoir la globalité d'un système et d'intervenir dans des domaines technologiques spécifiques.
Ils peuvent participer à l'organisation et à l'animation d'une équipe.
.}

BTS Electrotechnique

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Le technicien supérieur en électrotechnique trouve sa place aussi bien dans les petites, que dans les moyennes et les grandes entreprises..). Il intervient dans les secteurs de la production industrielle, du tertiaire, de l’habitat, du transport et de la distribution de l'énergie électrique.
Ses interventions s’exercent sur des processus industriels de fabrication ou dans les services techniques liés à des infrastructures mettant en œuvre différentes formes d'énergie.
Le technicien supérieur en électrotechnique exerce ses activités dans l'étude, la mise en œuvre, l’utilisation, la maintenance des équipements électriques qui utilisent aussi bien des courants forts que des courants faibles. Il doit également développer des compétences prenant en compte l’impact de ces équipements dans l’environnement.

La grande pluridisciplinarité du métier entraîne le titulaire du brevet de technicien supérieur en électrotechnique à avoir des compétences générales : . dans le domaine technologique où il devra assurer les études et la réalisation des affaires qui lui sont confiées.
. dans la communication où il sera amené à rédiger des documents et à dialoguer avec les différents services de l'entreprise ainsi qu'avec les clients et les fournisseurs. La maîtrise de la langue anglaise aussi bien écrite pour la lecture de documents qu’orale pour les relations avec les services étrangers est nécessaire.
. dans le management où il devra assurer la conduite et la responsabilité d’équipes lors de la réalisation de travaux neufs, d’interventions sur équipements ou d’actions de maintenance.

}

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

A partir d'un dossier technique, l'électronicien de contrôle et de maintenance vérifie ou rétablit le bon fonctionnement des équipements ou systèmes intégrant les technologies de l'électronique et de l'informatique. Il intervient chez le constructeur, le distributeur, l'installateur ou l'entreprise utilisatrice d'un système électronique lors des phases d'intégration, de production de mise en service après installation ainsi qu'en maintenance.
Cet emploi s'exerce en atelier, en plate-forme de production ou d'essais sur site avec des horaires réguliers de jour. Cependant, les installations ou opérations de maintenance sur site et ou en clientèle peuvent conduire à des horaires variables de jour, de nuit et parfois de fin de semaine. L'intervention sur site implique des contacts fréquents avec les clients et peut occasionner des déplacements en France ou à l'étranger.
L'électronicien de contrôle et de maintenance travaille au sein d'une équipe et fait appel aux spécialistes en cas de difficultés dépassant ses compétences.
Il peut être amené à assister les interventions de câbleurs, électriciens, monteurs.
Sensibilisé à la démarche qualité de l'entreprise, il respecte les procédures, les consignes et les règles de sécurité en vigueur dans l'entreprise.
Il assure l'autocontrôle de ses réalisations et leur traçabilité.

1. CONTROLER LA CONFORMITE TECHNIQUE ET FONCTIONNELLE D'UN EQUIPEMENT ELECTRONIQUE EN ATELIER OU SUR SITE

Assembler, raccorder, interconnecter les éléments de l'équipement ou du système électronique à tester.
Mettre en œuvre un banc de test et de mesure.
Effectuer les tests d'ensemble d'un équipement ou d'un système électronique et remédier aux anomalies.


2. ASSURER LA MISE EN SERVICE ET LA MAINTENANCE D'UN EQUIPEMENT ELECTRONIQUE

Réaliser la mise en service d'un équipement ou d'un système électronique.
Diagnostiquer les dysfonctionnements d'un équipement ou d'un système électronique.
Remettre en conformité et effectuer les mises à jour d'un équipement ou d'un système électronique

}

 Rechercher et/ou exploiter des documents techniques en français ou en anglais.

 Identifier le besoin du client et établir un cahier des charges d’avant-vente.

 Analyser un cahier des charges et extraire les spécifications associées à sa réalisation

 dans une situation de bureau d’études.

 Réaliser l'analyse fonctionnelle, comportementale et structurelle d'un produit dans une

 situation de réalisation.

 Proposer des solutions pour répondre aux besoins du cahier des charges dans un

 contexte technico-économique contraint.

 Établir un plan d'organisation pour réaliser un projet.

 Réaliser ou mettre en œuvre et valider une solution.

 Organiser et suivre le processus de maintenance d’après-vente.

 Élaborer et/ou mettre en œuvre le processus de réception, dans une situation de

 livraison.

 Assurer la disponibilité du système ou des services dans une situation d’exploitation

 et de continuité de service.

 Assurer le support client dans le cadre d’un contrat de service ou d’un service aprèsvente.

 Encadrer une équipe.

Les compétences de ce technicien s’articulent autour de sept domaines :

- 1) communiquer : rechercher et structurer des informations techniques, présenter des informations à des interlocuteurs identifiés, assister des utilisateurs, s’entretenir d’une problématique professionnelle ; analyser l’expression d’un besoin client, collecter des données commerciales ;

- 2) organiser : maintenir les informations, formaliser l’expression d’un besoin, organiser et/ou respecter la planification d’un projet ; assumer le rôle total ou partiel de chef de projet ; travailler en équipe ;

- 3) concevoir : analyser un cahier des charges, analyser et compléter un dossier de spécifications techniques, définir l’architecture globale d’un prototype ou d’un système ; valider le choix d’une architecture matérielle/logicielle, contribuer à la définition des éléments de recette au regard des contraintes du cahier des charges, recenser les solutions existantes répondant au cahier des charges, contribuer à la modélisation de tout ou partie d’un produit ;

- 4) réaliser : câbler et/ou intégrer un matériel, adapter et/ou configurer un matériel, installer et configurer une chaîne de développement, développer un module logiciel, tester et valider un module logiciel, documenter une réalisation matérielle/logicielle ;

- 5) installer : préparer la solution et le plan d’action, mettre en œuvre une solution matérielle/logicielle en situation, effectuer la recherche d’un produit avec le client, installer un système d’exploitation et/ou une bibliothèque logicielle ;

- 6) exploiter : superviser le fonctionnement d’un produit matériel/logiciel, analyser les comptes rendus d’exploitation ;

- 7) maintenir : diagnostiquer les causes d’un dysfonctionnement, proposer des corrections ou des améliorations, dépanner une installation matérielle/logicielle, assurer la traçabilité.

 

}

Conception et conduite de projets "lumière"

Amélioration de l'éclairage des espaces extérieurs ou intérieurs

Définition des schémas de matériel électrique ou électronique

Etablissement des plans d'installation et de montage

Faire preuve de créativité

Etre autonome dans la mise en oeuvre des projets

S'adapter à des technologies multiples

Connaître les sources disponibles (fournisseurs de matériel et/ou prestataires de services)

}

L'étude et la mise en place de bancs d'essais/mesures est un point important dans le secteur industriel car chaque produit et équipement nécessite un contrôle accru pour répondre aux exigences demandées et aux normes.

Dans ce cadre, le professionnel titulaire de la licence Métiers de l'instrumentation, de la mesure et du contrôle qualité, parcours Capteurs, Instrumentation, Mesures et Essais réalise et optimise des bancs d'essais adaptés au secteur industriel dans lequel il travaille : il définit le cahier des charges, fait le choix des capteurs, met en oeuvre le dispositif, procède à l'acquisition des données et aux contrôles des mesures. Il valide et assure le suivi du système développé.

De part ses connaissances en métrologie, il participe au développement de la qualité dans l'entreprise : il gère des parcs d'appareils de mesure (étalonnage et vérification) assure la formation du personnel sur ces appareils.

Les secteurs technologiques et industriels sont en perpétuelle mutation, ce qui nécessite des compétences scientifiques et techniques dans les domaines de la mesure, de l'instrumentation, des essais en environnement soumis à des perturbations, du contrôle par rapport à la législation et à la réglementation, de la qualité et de la maintenance. Les professionnels de la licence sont capables de :

  • - proposer des solutions techniques destinées à respecter un cahier des charges
  • - s'adapter rapidement aux nouvelles technologies grâce à des bases scientifiques pluridisciplinaires
  • - faire le choix des directives et des normes s'appliquant à la qualification d'un système
  • - choisir et mettre en place une série d'essais en vue de développer et qualifier un produit pour une application
  • - gérer le parc des appareils de mesure d'une entreprise, en assurer le suivi métrologique (étalonnage et vérification)
  • - participer à la direction d'un laboratoire d'essais ou de métrologie
}

Ce professionnel conçoit, règle, assure l’exploitation et la gestion d’un système de contrôle/commande et participe à tout projet d'automatisation des systèmes en tant que concepteur et exploitant.

L’objectif de la Licence Professionnelle Systèmes Automatisés, Réseaux et Informatique Industrielle (SARII) est de professionnaliser des étudiant(e)s, par le biais de la formation à plein temps ou en apprentissage, capables de participer à la conception, la mise en place, le maintien et le développement de systèmes automatisés communiquant au moyen de réseaux industriels.

La culture technologique transversale permet une évolution aisée dans ces domaines de haute technologie que sont les systèmes et les réseaux industriels.

A ce titre, les diplômés, devenus des spécialistes, travaillent en étroite collaboration avec :

Les services de ventes, en fournissant un appui technique en matière de :

- Gestion d’affaires (lecture d’appels d’offres, établissement de devis, suivi d’affaires).

- Activité technico-commerciale.

Les Bureaux d’Etudes :

- Conception d’un système matériel.

- Modélisation d’un système d’informations du domaine industriel, création et intégration de bases de données adaptées.

- Développement d’Interfaces Homme/Machine (supervision, gestion de bases de données).

Les unités de production ou d’exploitation :

- Administration et gestion de réseaux industriels (seul ou en équipe selon la taille).

- Choix et intégration de nouveaux équipements.

- Encadrement d’équipes opérationnelles.

- Maintenances préventive et curative des outils de production.

A l’issue de la Licence Professionnelle Systèmes Automatisés, Réseaux et Informatique Industrielle (SARII), le diplômé est capable de :

- Maîtriser les techniques de gestion de projet.

- Appliquer les techniques de communication permettant d’initier ou de développer les relations avec les autres.

- Coordonner une équipe opérationnelle.

- Maîtriser l’anglais technique.

- Rédiger une documentation technique.

- Connaître les équipements d’un système industriel, sait les intégrer et les paramétrer.

- Connaître les techniques de modélisation et d’implémentation d’une base de données.

- Connaître les protocoles et les services réseaux.

}