Recherche

6 diplômes disponibles en VAE pour les métiers :

Affrètement transport

Afin de répondre à une demande de transport d'un client, le (la) technicien(ne) supérieur(e) du transport terrestre de marchandises élabore et met en œuvre des solutions de transport terrestre, combiné ou, plus rarement, multimodal, dans le respect de la règlementation.
En fonction du cahier des charges ou des spécificités de la demande, il (elle) étudie la faisabilité du transport en tenant compte des objectifs fixés par l'entreprise et du volume d'activités existant. Il (elle) identifie les moyens à sa disposition, recourt à la sous-traitance si nécessaire, et propose une ou plusieurs solutions techniques dans une recherche d'optimisation constante des moyens. Il (elle) prend en compte les paramètres liés aux objectifs de rentabilité, de satisfaction client, et au développement durable.
A partir des objectifs de rentabilité qui lui sont fixés, le (la) technicien(ne) supérieur(e) du transport terrestre de marchandises négocie avec les affrétés et sous-traitants les conditions tarifaires et générales de la prestation, recense l'ensemble des coûts liés aux solutions proposées et établit une proposition chiffrée qu'il transmet au client.
Il (elle) établit ou contrôle les documents nécessaires, planifie les étapes de l'opération de transport et coordonne sa mise en œuvre par des instructions précises à l'ensemble des intervenants. A l'aide des logiciels spécifiques, il (elle) actualise et réajuste les plannings en fonction de l'évolution journalière de l'activité et suit le déroulement de l'opération en temps réel. Le (la) technicien(ne) supérieur(e) du transport terrestre de marchandises anticipe au mieux les dysfonctionnements et assure l'appui aux conducteurs tout au long de l'opération. En cas d'avarie, il (elle) prend les mesures nécessaires afin de préserver au mieux les intérêts de l'entreprise ainsi que ceux du client.
Interface entre la direction et le personnel roulant, le (la) technicien(ne) supérieur(e) du transport terrestre de marchandises encadre l'activité des conducteurs. Par ses qualités relationnelles, il (elle) contribue au maintien d'un climat social satisfaisant et à l'amélioration des performances de l'équipe.
Il (elle) analyse les données de l'activité et suit les coûts d'exploitation. Dans le cadre du suivi du budget, il (elle) analyse les écarts et contribue à mettre en place des actions correctives afin d'améliorer la maîtrise des coûts et la rentabilité de l'activité.
Le (la) technicien(ne) supérieur(e) du transport terrestre de marchandises communique oralement en anglais avec différents interlocuteurs. Il (elle) traite des demandes de transport rédigées en anglais, reçoit et rédige des courriels et utilise des documents types du transport international. Ces tâches requièrent le niveau B1 du Cadre européen commun de référence pour les langues et la connaissance précise des termes techniques du transport.
Il (elle) communique quotidiennement, souvent à distance, avec les clients, les conducteurs, les personnels des autres services et de nombreux interlocuteurs externes. Il (elle) est l'interlocuteur privilégié des clients.
Le (la) technicien(ne) supérieur(e) du transport terrestre de marchandises travaille dans des entreprises du transport routier, combiné ou multimodal de marchandises, transporteurs ou commissionnaires, dans des organisations diverses telles que messagerie, affrètement, lot-demi lot, dans un contexte régional, national ou international. Il (elle) peut être affecté(e) à des trafics spécifiques aux types de marchandises (dangereux ou périssable soumis à règlementation spécifique) ou à des types de véhicules particuliers.
L'emploi est sédentaire et s'exerce au sein d'un service exploitation. Les conditions d'exercice, le périmètre des activités et le rattachement hiérarchique (à un responsable d'exploitation ou directement au directeur d'exploitation, directeur d'agence ou dirigeant de l'entreprise) varient selon la taille de l'entreprise.
Selon la taille et la structure de l'entreprise, il (elle) peut, à l'issue de quelques années d'expérience, l'exercer en tant que responsable opérationnel ou responsable d'exploitation. Le périmètre de sa fonction s'étend dans ce cas à l'ensemble du service exploitation.
En fonction des contraintes de l'activité du site, les horaires de travail peuvent être décalés ou postés et des astreintes sont possibles.

1. Concevoir et mettre en œuvre une prestation de transport terrestre national ou international

Etudier la faisabilité d'une demande de transport terrestre, y compris les demandes en anglais.
Elaborer et proposer une offre de transport terrestre.
Affecter et planifier les moyens adaptés à la réalisation d'une opération de transport terrestre.
Coordonner et contrôler en temps réel l'exécution des prestations de transport terrestre, y compris en anglais.

2. Optimiser l'ensemble des moyens liés à l'activité d'exploitation de transport terrestre

Animer et encadrer l'activité du personnel roulant.
Reconstituer et suivre les coûts de l'activité d'exploitation de transport terrestre.
Contribuer à l'amélioration de la qualité de service.

Compétences transversales de l'emploi (le cas échéant)

Organiser son travail et définir ses priorités au sein d'un service exploitation du transport terrestre.
Mobiliser un comportement orienté client au sein d'un service exploitation du transport terrestre.

}
Le (la) technicien(ne) d’exploitation en transports de marchandises assure, à partir des moyens matériels et humains qui sont mis à sa disposition, le bon déroulement des opérations de transport et connexes commandées par les clients. A cette fin, il (elle) suscite ou enregistre les commandes de transports, affecte les moyens nécessaires, prépare les dossiers administratifs. Il (elle) suit les opérations en cours, en assurant si nécessaire une assistance à distance aux différents intervenants (opérateurs et clients) et remédie aux dysfonctionnements éventuels. Il (elle) s’assure de la bonne fin des opérations, valide et clôt chaque dossier avant transmission pour facturation, et traite des litiges, le cas échéant.
L’emploi de technicien(ne) d’exploitation en transports de marchandises requiert de l’autonomie dans l’organisation de son travail et de la réactivité aux aléas. Il (elle) travaille seul(e) ou en équipe. L’usage de l’anglais professionnel est souvent nécessaire.
L'emploi s'exerce principalement en bureau avec de fréquentes interventions extérieures, sur le quai ou sur les zones d’entreposage, où il peut être soumis à des niveaux sonores importants ou à des basses températures.
Les horaires de travail sont réguliers et peuvent dans certains cas supposer un travail posté (en 3 X 8), de nuit et en fin de semaine.


Capacités attestées et descriptif des composantes de la certification :
1. PRENDRE, RECHERCHER ET TRAITER LES COMMANDES DE TRANSPORT DE MARCHANDISES

Réceptionner et sélectionner une commande de transport de marchandises qui peut être rédigée en anglais.
Rechercher, sélectionner et remettre du fret.
Négocier, en anglais si nécessaire, les conditions de réalisation du transport dans la limite de sa délégation.


2. PLANIFIER ET AFFECTER LES RESSOURCES HUMAINES ET MATERIELLES EN TRANSPORT DE MARCHANDISES

Rechercher et choisir une solution de transport appropriée .
Affecter les moyens et rassembler les documents nécessaires à la réalisation de l'opération de transport.
Transmettre, en anglais si nécessaire, les instructions aux opérateurs et les informations aux clients, autres prestataires et sous-traitants.
Mettre à jour, contrôler et adapter les plannings d'exploitation des transports.
Animer une équipe d'opérateurs : conducteurs, agents de quai.


3. ASSURER LE SUIVI DE L'ORDONNANCEMENT DES OPERATIONS DE TRANSPORT DE MARCHANDISES ET REMEDIER AUX ALEAS

Assurer le suivi des différentes phases du transport de marchandises.
S'assurer du respect de la réglementation et du contrat de transport de marchandises.
Remédier aux incidents des opérations de transport de marchandises.
Constituer, alimenter et clore le dossier de transport de marchandises.
Assurer l'appui et le suivi des conducteurs.


4. PREVENIR ET TRAITER LES LITIGES RELATIFS AU TRANSPORT DE MARCHANDISES, DANS LA LIMITE DE SA DELEGATION

Mettre en œuvre les procédures destinées à la prévention des litiges et des réclamations.
Constituer, alimenter et clore un dossier litige relatif au transport de marchandises.
Apporter des solutions à un litige relatif au transport de marchandises, dans la limite de sa délégation.
Informer, en anglais quand c'est nécessaire, les parties concernées par le contrat de transport et transmettre des instructions aux opérateurs.

}

Le (la) technicien(ne) supérieur(e) du transport aérien et maritime de marchandises travaille dans un contexte international. Il (elle) organise et coordonne toutes les étapes d'une prestation de transport de marchandises conformément à la réglementation. Il (elle) respecte les procédures internes de l'entreprise et ses objectifs en termes de qualité de service et de satisfaction client.
Afin de concevoir une solution de transport correspondant à une demande client, il (elle) identifie les contraintes liées au transport et détermine le mode - aérien ou maritime - le plus adapté. Il (elle) étudie les solutions techniques et les possibilités d'organisation pour l'opération et formalise par écrit les options envisageables. Il (elle) les présente au client et lui apporte son conseil technique afin de déterminer ensemble le meilleur choix.
Le (la) technicien(ne) supérieur(e) du transport aérien et maritime de marchandises sélectionne les fournisseurs, calcule les coûts de revient de l'opération, s'assure de la faisabilité du transport auprès des intervenants et transmet au client une cotation détaillée comprenant l'ensemble des prestations.
Le (la) technicien(ne) supérieur(e) du transport aérien et maritime de marchandises adapte l'organisation du transport aux spécificités des modes aérien ou maritime et anticipe les problèmes pouvant survenir au cours d'une opération. Il (elle) réunit les documents nécessaires aux formalités de douane et s'assure que les procédures de sûreté du fret ont été respectées. Dans tous les cas, il (elle) transmet des consignes à l'ensemble des intervenants pour déclencher l'opération de transport. En cas d'imprévu, il conçoit une solution de substitution. Le (la) technicien(ne) supérieur(e) du transport aérien et maritime de marchandises utilise au quotidien des outils et logiciels liés aux procédures dématérialisées dans le domaine douanier et dans le domaine du contrôle des importations et des exportations.
Tout au long du transport, le (la) technicien(ne) supérieur(e) du transport aérien et maritime de marchandises veille au bon déroulement de la prestation et à la satisfaction du client. Il (elle) renseigne les outils de suivi, analyse les données et identifie les dysfonctionnements. Il (elle) est force de proposition auprès de sa hiérarchie et peut suggérer des améliorations des procédures et des outils.
En cas de sinistre lors d'une opération de transport aérien ou maritime, il (elle) constitue le dossier litige et le transmet à l'assureur ou au service interne concerné pour permettre la résolution du litige et l'indemnisation du client.
Le (la) technicien(ne) supérieur(e) du transport aérien et maritime de marchandises s'appuie sur un réseau de bureaux de représentation de l'entreprise ou des agents, implantés dans les zones géographiques correspondant à ses activités. Il (elle) est en lien permanent avec les agents et les clients et contacte fréquemment les fournisseurs et d'autres intervenants tels que la douane, les entreprises de manutention, les compagnies aériennes et maritimes et les sous-traitants du transport routier.
Pour échanger par écrit et oralement avec ses interlocuteurs, il (elle) utilise l'anglais au niveau B2 (niveau avancé) du Cadre européen commun de référence pour les langues.
L'emploi s'exerce seul ou en équipe, au sein d'un service opérationnel aérien ou maritime, import ou export. Le (la) technicien(ne) supérieur(e) du transport aérien et maritime de marchandises travaille sous la responsabilité d'un hiérarchique qui peut être responsable des opérations ou responsable d'agence.

1. Construire, y compris en anglais, l'offre commerciale d'une prestation de transport « overseas »

Etudier une solution de transport et la proposer au donneur d'ordre.
Etablir une cotation tarifaire incluant les prestations annexes.

2. Organiser et suivre une opération de transit « overseas » à l'export ou à l'import en utilisant l'anglais

Mettre en œuvre l'opération de transit aérien.
Mettre en œuvre l'opération de transit maritime.
Coordonner et suivre les phases d'une opération de transit aérien ou maritime.
Etablir la marge commerciale et la facturation de l'opération.

3. Assurer le service client, y compris en anglais, dans le cadre des opérations de transport « overseas »

Contribuer à la satisfaction clients par le suivi de la qualité de service.
Initier le dossier litige.


Compétences transversales de l'emploi (le cas échéant)

Organiser son travail et définir ses priorités au sein d'un service opérationnel aérien ou maritime.
Intégrer l'évolution et l'importance de la réglementation dans la gestion des opérations aériennes ou maritimes.

}

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

DUT Gestion logistique et transport

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Dans les opérations liées au traitement des marchandises, le technicien supérieur en Gestion Logistique et Transport organise, pilote et contrôle toutes les étapes de la circulation des produits depuis l’approvisionnement jusqu’à la livraison finale chez le client, en passant par la production, le conditionnement, le stockage, la distribution et la gestion des retours.

Dans l'exécution de ces activités, il garantit à ses clients internes ou externes la disponibilité des produits, au niveau de qualité requis, dans les délais prescrits et aux meilleurs coûts économique, social et environnemental. Pour ce faire, il alimente et utilise en permanence  un système d'information efficace, permettant l’amélioration continue de la relation entre acteurs de la chaîne logistique.

 

Dans les opérations liées au transport de personnes, le technicien supérieur en Gestion Logistique et Transport offre, organise, pilote et contrôle la prestation de service en veillant à offrir une qualité optimale. Dans l’exécution de ces activités, il répond à la demande publique (appel d’offres) ou privée en tenant compte du cadre réglementaire et des contraintes économiques de l’entreprise.

·         Gestion des flux d’approvisionnement

-Appliquer les techniques de négociation commerciale / Choisir l’incoterm, le régime douanier et le contrat d’assurance adéquats,

-Suivre l'exécution des contrats d'achats et l’exécution des prestations,

-Traiter des dossiers de contentieux (règlement de litiges, traitement de réclamations).

·         Gestion des flux internes

-Cartographier les flux et utiliser les outils d’ordonnancement,

-Suivre l’état des stocks et identifier les besoins,

-Contrôler la réalisation des opérations de manutention, d’entreposage, de transport,

-Contrôler la conformité de réalisation des commandes, des expéditions et des réceptions.

·         Gestion des opérations de plate-forme logistique

-Organiser la répartition des emplacements de stockage et coordonner les flux logistiques,

-Contrôler la réception des commandes et établir l'ordre de traitement,

-Planifier l'activité des caristes et préparateurs de commandes.

·         Gestion des activités de distribution

-Participer à la rédaction des appels d’offres et à la négociation de solutions prestées,

-Optimiser la distribution « multicanal »,

-Organiser le retour des produits depuis le client,

-Mettre en place les outils de la relation clientèle pour évaluer la performance.

·         Organisation de l’exploitation du transport routier de marchandises

-  Organiser et gérer les plannings des conducteurs et sous-traitants,

-  Optimiser l'activité d'un parc de véhicules,

-  Concevoir les tournées d'enlèvement et de livraison et établir les documents de transport,

-  Réaliser des opérations administratives et budgétaires liées au transport.

·         Organisation de l’exploitation du transport fluvial de marchandises

-Organiser l'affectation de la flotte fluviale (péniches, barges, pousseurs),

-Planifier et coordonner l'activité des équipes sédentaires et navigantes,

-Élaborer et suivre les documents liés au transport (droits de péage, pré-facturation).

·         Organisation des opérations portuaires et de l’exploitation du transport maritime de marchandises

-Organiser les activités d'une unité d'exploitation portuaire ou de transport maritime,

-Établir la documentation transport,

-Organiser des opérations spécifiques (escale, avitaillement, gestion/suivi des conteneurs).

·         Organisation d’opérations de fret aérien

-Affréter des marchandises groupées,

-Renseigner les documents de transport aérien et établir une tarification aérienne.

·         Organisation d’opération de fret ferroviaire

-Établir la documentation de transport,

- Respecter et mettre en œuvre les procédures de sécurité du transport.

·         Organisation des opérations d’affrètement

-Définir les conditions et négocier le prix du transport avec le client et le transporteur,

-Établir et contrôler les documents liés au contrat de transport et d'affrètement.

·         Organisation de l’exploitation en transport combiné

-Appliquer les techniques associées à chaque mode de transport et intermodales,

-Gérer les ruptures de charge.

·         Gestion des opérations de circulation internationale des transports

-Mettre en place une prestation de transport et établir les formalités administratives,

-Choisir les incoterms et maîtriser les opérations douanières.

·         Organisation de l’exploitation des transports de personnes

      > Organisation de la production de services de transports de voyageurs

-Participer à la rédaction d’un cahier des charges en réponse à une commande ou un appel d'offres,

-Gérer un parc de véhicules, établir le graphicage et le planning d'affectation des conducteurs,

-Suivre et contrôler la réalisation du transport,

- Organiser des opérations spécifiques (transports multimodaux, occasionnels, etc.).

   > Analyse des besoins de mobilité et connaissance du cadre institutionnel du transport urbain et interurbain

-Identifier les besoins de mobilité,

-Comprendre la structure du financement des transports collectifs urbains,

- Maitriser les typologies des contrats de délégation.

·         Compétences transversales

    >  Communication écrite et orale :

-Rédiger et interpréter des documents professionnels, y compris en anglais,

-Communiquer avec son environnement professionnel, interne et externe, y compris en anglais.

    >  Gestion de projet :

-Travailler en équipe projet, en utilisant des outils collaboratifs,

-Gérer un projet, en respectant délais et contraintes à l’aide d’outils de gestion de projet.

    >  Hygiène, sécurité et environnement :

Veiller à l’application stricte des règles d’hygiène et de sécurité et des normes environnementales.

 

}

BTS Transport et prestations logistiques

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Le/la titulaire du BTS transport et prestations logistiques exerce essentiellement en entreprise de transport de marchandises , comme adjoint à un chef d'exploitation, responsable de dépôt ou d'entrepôt, responsable d'affrètement, chef de trafic ou de camionnage, responsable de service après-vente ou animateur d'un secteur commercialisation. Il/elle maîtrise les activités commerciales liées au transport, les différents contrats nationaux et internationaux et la réglementation douanière et de la profession.
Il/elle est capable de gérer les moyens informatiques et de participer à l'élaboration de projets. .
Il/elle contribue à l'organisation des services de l'entreprise et à la gestion des ressources humaines.

À partir d’un besoin exprimé par un client, le/la titulaire du BTS Transport et prestations logistiques   évalue la faisabilité des opérations. Pour cela, il/elle s’assure de disposer de toutes les informations, des moyens matériels et humains nécessaires. Il/elle organise les opérations de transport ponctuelles ou programmées, en suit le déroulement et en évalue les résultats. Le/la titulaire du BTS Transport et prestations logistiques  doit pouvoir exercer cette activité en langue nationale et étrangère. Il/elle doit être en mesure de mobiliser les TIC à sa disposition pour cette activité.

Le/la titulaire du BTS Transport et prestations logistiques  contribue, par l’exercice de son métier, aux flux nationaux et internationaux de marchandises.

Le/la titulaire du BTS Transport et prestations logistiques  organise et manage des opérations de transport et des prestations logistiques sur les marchés locaux, régionaux, nationaux, communautaires et internationaux. Il/elle optimise les opérations dans un contexte de mondialisation des échanges, en tenant compte de la complémentarité des modes de transport et du développement durable. Il/elle contribue et met en œuvre des décisions stratégiques et coordonne des opérations entre les différents services de l’entreprise et/ou des partenaires extérieurs. Dans ce cadre, il/elle a vocation à manager et animer des équipes.

Le/la titulaire du BTS Transport et prestations logistiques  maîtrise les compétences en communication écrite et orale liées aux dimensions commerciale et managériale de son métier. Il/elle possède une bonne connaissance de l’environnement économique, juridique et professionnel.

}