Recherche

10 diplômes disponibles en VAE pour les métiers :

Encadrement d'équipe en industrie de transformation

Le technicien de production en plasturgie a en charge le fonctionnement d'une ou plusieurs cellules ou lignes de production constituées de machines de plasturgie et d'équipements automatisés. Il réalise en équipe la production en série de pièces plastiques conformes en qualité, en quantité et dans le délai prévu par le programme de production. Il respecte les règles d'Hygiène, de Sécurité et d'Environnement (règles HSE), les procédures, les modes opératoires et les principes du développement durable de l'entreprise.
Il intervient sur des cellules automatisées de plasturgie, équipées de robots de chargement-déchargement et transfert de pièces, et d'équipements périphériques tels que des broyeurs, des thermorégulateurs, des moyens de marquage, des moyens de conditionnement. Celles-ci peuvent être regroupées en îlots autonomes de fabrication.
Les moyens de production mis en œuvre intègrent plusieurs technologies : mécanique, électricité, pneumatique, hydraulique, automatique, robotique et informatique.
Sous la responsabilité de son hiérarchique auquel il rend compte, son activité couvre les domaines de la technique, du pilotage des moyens, du suivi de production, de l'encadrement des opérateurs, de la maintenance de premier niveau et de l'amélioration continue.
Selon la taille, la complexité technique des process de production et l'organisation de l'entreprise, son champ d'intervention peut se limiter à l'assistance technique à l'équipe de production. Dans ce cas, en tant que référent technique appelé couramment « régleur », il intervient dans l'atelier pour résoudre les problèmes techniques.
Le technicien travaille au sein d'une équipe dans un atelier de transformation de matières plastiques. Il se conforme aux normes spécifiques en vigueur. Les conditions de travail sont fonction de l'activité industrielle. Les horaires sont en équipes postées, par roulement ou fixes.
Il intervient techniquement, sans rôle hiérarchique, avec les opérateurs de production. Il est en relation avec les services techniques de l'entreprise. Il s'adapte régulièrement à de nouvelles machines, des nouveaux produits, nouvelles matières et nouvelles technologies mises en œuvre dans l'entreprise.
La prise en compte de la sécurité au poste de travail est obligatoire dans ses actions.
Le port d'équipements de protection individuelle ou de propreté tels que des chaussures de sécurité, un vêtement de travail et des protections anti-bruit est obligatoire.
Aucune habilitation technique particulière n'est généralement requise.
Cependant, le poste requiert parfois la maîtrise de la conduite d'engins de manutention de type gerbeur ou chariot élévateur. Une homologation de type CACES peut, selon les entreprises, être nécessaire pour la tenue de l'emploi.
Certaines entreprises, selon leur activité, peuvent aussi exiger des habilitations électriques pour non électricien BS et BE Manoeuvre pour tenir l'emploi.
L'utilisation des terminaux d'ordinateurs et des écrans tactiles d'une installation est nécessaire.

1. Régler et lancer une ligne automatisée de production plastique et surveiller son fonctionnement.
Monter les outillages et préparer la fabrication d'une production plastique.
Démarrer et arrêter une ligne de production plastique.
Contrôler la conformité des pièces produites et stabiliser le process d'une production plastique.
Diagnostiquer et contribuer à résoudre un dysfonctionnement sur une ligne de production plastique.
2. Organiser la production et optimiser le process de fabrication sur une ligne automatisée de production plastique.
Coordonner les activités des opérateurs de production.
Accompagner l'adaptation des opérateurs de production au poste de travail.
Proposer des améliorations techniques ou organisationnelles d'une ligne de production plastique.

}

TP Technicien des matériaux composites

Équivalence Bac / BP / BT

Le (la) titulaire de l'emploi encadre une équipe d'opérateurs pour la fabrication en petites et moyennes séries de pièces en matériaux composites, dans une entreprise travaillant pour des secteurs professionnels tels que l'industrie, l'aéronautique, l'éolien, la construction nautique, automobile et ferroviaire, le sanitaire, le mobilier urbain.
A partir d'instructions techniques et d'un planning de production, il (elle) est chargé (e) de réaliser avec son équipe la fabrication prévue, en suit les résultats qualitatifs et quantitatifs, et participe à l'amélioration continue de son secteur de production. Il (elle) met en place les postes de travail, règle les équipements et en effectue l'entretien préventif, démarre les productions, conduit la majorité des opérations délicates et celles nécessitant un niveau de responsabilité élevé, comme le transfert de la résine pour la fabrication des pièces en moule fermé.
Son expertise technique l'amène à participer à la définition, à la réalisation et à la mise au point des moyens de production pour les nouvelles pièces, en particulier pour la fabrication des moules.
Quand les pièces fabriquées ont une valeur importante, par exemple pales d'éoliennes ou coques de bateaux, et qu'elles présentent des défauts locaux, il (elle) peut être chargé (e) de réaliser des réparations de structure, en atelier ou sur site, de manière à garantir la conformité des pièces concernées.
Le (la) technicien (ne) est responsable d'une équipe de production constituée majoritairement de stratifieurs dans un atelier comportant généralement plusieurs procédés de moulage. Les postes de travail qu'il (elle) supervise peuvent être regroupés en îlots suivant leur taille, le type de moulage ou celui des produits fabriqués. Il (elle) rend compte régulièrement des résultats et des problèmes rencontrés au chef d'atelier.
L'exécution des tâches s'effectue le plus souvent debout avec des déplacements fréquents entre les différents postes de travail. Elle nécessite le port d'équipements de sécurité, en particulier pour éviter le contact avec les produits allergisants tels que les résines et les solvants, et se protéger contre les poussières d'usinage et de ponçage.
Les moules, les outillages portatifs et les outils manuels représentent les équipements les plus utilisés. Les principales machines, sont celles destinées à la mise en œuvre des résines.
La quasi-totalité des entreprises du secteur fonctionnent en 2 × 8.
Le poste requiert une grande vigilance au maintien de la propreté des postes de travail et au respect des règles de qualité, l'hygiène, de sécurité et de protection de l'environnement.

1. Organiser et animer un îlot de fabrication de pièces composites

Mettre en œuvre les techniques du moulage au contact et de la projection simultanée.
Mettre en œuvre les techniques des procédés d'injection éco et d'infusion.
Conduire les opérations d'usinage et de finition de pièces composites.
Agencer les postes de travail d'un îlot de fabrication de pièces composites.
Animer une équipe de fabrication de pièces composites.
Optimiser en atelier un process de fabrication d'une pièce composite.

2. Participer à la réalisation d'un moule pour pièce composite et préparer sa mise en production

Ajuster la définition de la fabrication d'un moule composite pour pièce composite.
Fabriquer un moule composite pour pièce composite.
Mettre au point la fabrication d'une pièce composite.

3. Réparer une pièce composite avec défauts de structure,  en atelier ou sur site

Préparer le poste de travail de réparation sur site d'une pièce composite.
Réparer localement la structure et la surface d'une pièce composite.

}

Le technicien supérieur de fabrication de l'industrie chimique a la responsabilité d'une ou plusieurs équipes de fabrication, et se trouve en hiérarchie directe avec l'ingénieur de production. Il prend en compte tout ou partie d'une installation existante au plan des procédés, des produits, des matériels et des personnels en place.
Il gère les flux de production.
Il est garant de la réalisation des objectifs de production, tant du point de vue quantitatif, qualitatif et délai que sous l'angle de la sécurité et du respect de l'environnement.
Il propose des modifications à ce système avec pour but d'améliorer la qualité, la performance et la sécurité.
Il établit l'interface avec d'autres éléments du système général de l'entreprise ou du système de production.
L'emploi s'exerce le plus souvent dans un atelier de production à proximité des machines ou dans un bureau situé près de l'atelier ou de la salle de contrôle.
L'emploi s'exerce au sein de la direction de production. L'activité implique une collaboration étroite avec l'ensemble des services de l'établissement et avec la direction générale (définition de la politique industrielle de l'entreprise), ainsi que des liaisons avec les fournisseurs et les clients.
Les conditions d'environnement qu'il rencontre (bruits, fumées, odeurs, poussières, ...) varient suivant les matières traitées, les techniques et les phases de transformation, et également suivant les entreprises. La zone dans laquelle il se déplace peut être une zone à risque du fait des opérations effectuées et des produits utilisés (toxicité, corrosivité, explosivité...). Le port d'équipements de protection spéciaux peut être nécessaire.
Les horaires peuvent être de jour ou postés, néanmoins une disponibilité constante est demandée pour faire face aux aléas de la fabrication et l'activité en continu nécessite des astreintes.
Une vigilance permanente et une réactivité à l'événement (dérive des paramètres, incidents) sont indispensables dans cette activité compte tenu des matières traitées (produits explosifs, corrosifs, radioactifs, toxiques, contaminants, ...) et des techniques utilisées (utilisation du vide, d'appareillage sous pression, machines tournantes, ...).

 

1. Gérer techniquement une installation complexe de production de l'industrie chimique


Définir les paramètres de fonctionnement de tout ou partie d'une installation de production chimique.
Prendre en charge un régime transitoire d'une installation de production chimique.
Proposer des modifications afin d'optimiser le fonctionnement d'une installation de l'industrie chimique.
Communiquer avec les services externes à l'unité de production de l'industrie chimique.
Appliquer en permanence les exigences de la qualité, de la sécurité et de l'environnement à une unité de production de l'industrie chimique.


2. Conduire la gestion de production d'une unité de fabrication de l'industrie chimique


Gérer les flux de matières d'une unité de production de l'industrie chimique.
Planifier l'utilisation des équipements d'une unité de production de l'industrie chimique.
Elaborer et suivre les procédures d'entretien préventif, correctif et curatif dans une unité de production de l'industrie chimique.


3. Encadrer une équipe de production de l'industrie chimique


Organiser l'activité des personnels de sa responsabilité aux plans technique et administratif, dans une unité de production de l'industrie chimique.
Animer une équipe opérationnelle d'une unité de production de l'industrie chimique.
Dans une unité de production de l'industrie chimique, évaluer les conduites et performances des personnels sous sa responsabilité.
Etablir les besoins de formation d'une équipe opérationnelle d'une unité de production de l'industrie chimique et planifier la mise en œuvre du plan de formation.
Conduire des actions de formation pour son équipe de travail.

 

}

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

Le titulaire de ce diplôme est technicien d'atelier. Il organise et gère une cellule de production dans un service technique d'organisation du travail, de contrôles et d'essais.
Il peut aussi collaborer aux achats, à la gestion des stocks de matières premières ou de produits finis.
Il réceptionne et emmagasine les outillages, contrôle la qualité des matériaux et des alliages. Il participe à la maintenance.
Il prépare les matériaux et met en oeuvre les outillages nécéssaires à une production ainsi que les équipements de traitements thermiques
.}
Le titulaire du BTS Industries papetières option : production des pâtes papiers et cartons est un spécialiste de la production des pâtes, papiers et cartons. Son activité consiste à : - analyser la commande du donneur d'ordre pour la faire réaliser selon les critères de qualité, de délais et de coûts définis par un cahier des charges;
- définir les contrôles nécessaires au suivi des paramètres de production;
- lancer et gérer une fabrication;
- participer à la fabrication des différentes pâtes;
- fabriquer des papiers selon différentes méhodes;
- prendre les mesures adaptées en cas de dysfonctionnemment;
- échanger des informations techniques avec le client;
- transmettre les consignes de travail à l'équipe de fabrication.

Il est capable de: - conduire un 'process' papetier;
- proposer des actions d'améliorations de la production;
- analyser le fonctionnnement des installations de production ainsi que leur système de contrôle-commande;
- prendre part à la conception de produits et équipements papetiers.
- participer à la forma tion des personnes de son équipe.
}
Le titulaire du BTS Industries papetières option : transformation des papiers et cartons est un spécialiste de l'utilisation des produits papetiers. .}

BAC PRO Plasturgie

Équivalence Bac / BP / BT

Le titulaire de ce diplôme est un technicien d'atelier chargé d'assurer une production sur des installations automatisées. Les activités du technicien sont multiples : il définit les ordres de fabrication, organise les postes de travail, vérifie la conformité des installations, prévoit les contrôles, lance la production, en assure le suivi et l'optimisation.
Il participe à la gestion de la maintenance.
Il connaît bien les plastiques, les résines, les composites, les techniques (injection, extrusion, compression, thermoformage, soufflage) et sait mettre en oeuvre les équipements (automatisés ou non) et les techniques de maintenance (électrique, hydraulique, pneumatique et mécanique).
Il peut intervenir en organisation, en gestion de la production, en hygiène et sécurité, en contrôle qualité.
.}

En équipe, il réalise la production en série de pièces manufacturées conformes en qualité, en quantité, dans le temps et le délai prévus par le programme de production.

Les lignes automatisées sont équipées de robots, de cobots réalisant le chargement-déchargement et transfert de pièces, et d'équipements périphériques tels que des bols vibrants, des moyens de marquage et de conditionnement. Selon l'organisation de l'entreprise, ces lignes sont regroupées en îlots autonomes de fabrication.

Elles intègrent des technologies différentes telles que le pneumatisme, l'électricité, l'automatisme, la mécanique, l'hydraulique, la robotique et l'informatique industrielle.

Les missions principales du technicien sont :

  • la préparation, le lancement et le suivi de l'activité et de la performance de la ligne de production
  • la régulation des dérives du process de production
  • la résolution des dysfonctionnements sur la ligne de production
  • l'organisation de l'activité des personnels de production
  • l'accompagnement de l'adaptation des personnels de production au poste de travail
  • l'amélioration continue des indicateurs de production.

Le technicien de production respecte et fait respecter au sein de l'équipe les règles d'Hygiène, de sécurité et d'environnement (règles HSE), les procédures, les modes opératoires et les principes du développement durable de l'entreprise.

Il travaille en équipe avec les personnels de production (opérateurs et conducteurs de machines). Il intervient techniquement sans rôle hiérarchique envers eux. Il rend compte au responsable hiérarchique de son secteur de production. Au quotidien, il est en relation avec les services techniques de l'entreprise tels que la maintenance, la qualité, les méthodes.

Il met en œuvre régulièrement des nouveaux produits, des nouvelles matières et des nouvelles technologies dans l'entreprise.

Un système de supervision, quelquefois situé dans une salle de commande centralisée, aide à la conduite de l'installation, à la surveillance des paramètres de fonctionnement et affiche certains résultats de production.

Le technicien de production travaille dans un atelier de production. Selon ses compétences, il est mobile au sein des ateliers de production de l'entreprise.

L'exécution des tâches s'effectue debout et demande des déplacements fréquents autour des lignes de production. Le port d'équipements de protection individuelle tels que des chaussures de sécurité, un vêtement de travail et des protections anti-bruit est obligatoire.

Les conditions d'exercice varient selon l'environnement de travail qui peut occasionner du bruit, des odeurs et des températures élevées.

Les horaires de travail du technicien sont généralement en équipes postées avec parfois une activité en fin de semaine ; le travail en journée est plus rare. Le technicien dépasse parfois ses horaires habituels pour finaliser des essais ou participer à des groupes de travail.

Aucune habilitation technique particulière n'est obligatoire.

Selon l'organisation de l'entreprise, le poste requiert la maîtrise de la conduite d'engins de manutention de type gerbeur ou chariot élévateur. Une certification de type CACES (recommandation R389 Catégories 1 et 3) peut être nécessaire pour la tenue de l'emploi.

Certaines entreprises, selon leur activité, exigent des habilitations électriques pour non électricien BS et BE Manœuvre pour tenir l'emploi.

L'utilisation des terminaux d'ordinateurs et des écrans tactiles d'une installation est nécessaire. La manipulation de documents numériques, tels le dossier de fabrication, les modes opératoires, issus d'un outil connecté est de plus en plus courante dans les entreprises.

  1. Piloter une ligne de production industrielle :
  • Organiser un poste de travail
  • Démarrer et arrêter une ligne de production industrielle
  • Contrôler la conformité des pièces produites et stabiliser le process de production industrielle
  • Diagnostiquer et résoudre un dysfonctionnement sur une ligne de production industrielle
  • Suivre l'activité et la performance de la ligne de production industrielle

2. Organiser une production et optimiser le fonctionnement d'une ligne de production industrielle

  • Organiser l'activité des personnels de production
  • Accompagner les personnels de production à leur adaptation au poste de travail
  • Mener des actions d'amélioration technique ou organisationnelle sur une ligne de production industrielle


}

LICENCE Sciences de Gestion

Équivalence Bac +3 ou +4

 

 

- connaître les mécanismes fondamentaux de l’économie

- maîtriser les notions mathématiques et statistiques de base nécessaires pour aborder les différentes sciences de gestion

- maîtriser les mécanismes financiers fondamentaux de l’entreprise

- avoir une bonne compréhension de l’approche en termes de patrimoine et de richesse, de génération de liquidités et avoir la faculté de passer de l’une à l’autre

- maîtriser les bases des études marketing et des techniques de vente

Comprendre l’activité d’une entreprise dans toutes ses dimensions

- Savoir quelle est l’utilité et le rôle des différents services d’une entreprise

- Appréhender les mécanismes fondamentaux de la technique comptable

- Face aux documents financiers, être en mesure d’en comprendre les
mécanismes et la finalité
- Maîtriser la traduction juridique des principaux évènements de la vie de
l’entreprise

- Maîtriser les fondamentaux du management

- Comprendre les enjeux de l’activité commerciale d’une entreprise

- Percevoir et comprendre les mutations organisationnelles liées à la mise en place d’une logistique globale soutenue par les nouvelles technologies (Supply Chain management et projet e-business)

}