Recherche

14 diplômes disponibles en VAE pour les métiers :

Installation et maintenance télécoms et courants faibles

Afin de protéger les locaux d'habitation ou les établissements professionnels et de surveiller les comportements humains délictueux tels intrusion, vol ou agression, le technicien installe des systèmes de surveillance, constitués de détecteurs, de caméras, de centrales d'alarme, de sirènes, d'enregistreurs et les raccorde aux réseaux électriques et de communication. Il assure la mise en service et le paramétrage de la communication de ces équipements et la formation des utilisateurs. Dans le cadre d'un contrat de service, il effectue la maintenance préventive et corrective des systèmes installés.
Le lieu de travail du technicien en systèmes de surveillance-intrusion et vidéoprotection se situe soit au sein de l'entreprise pour tout ce qui concerne la préparation de chantier, la planification de la maintenance et les relations avec le bureau d'études, soit sur le site du système pour ce qui concerne l'installation, l'encadrement des équipes, le suivi technique de chantier et la maintenance.
Les sites à équiper se répartissent en plusieurs catégories : les locaux d'habitation individuels ou collectifs, neufs ou occupés, les établissements à usage professionnel de tous types (commerces, immeubles de bureaux, sites industriels par exemple), la protection provisoire des chantiers, les voies et bâtiments communaux.
Le technicien travaille seul ou en petite équipe selon l'importance des chantiers. Ses horaires de travail peuvent varier en fonction de l'imminence de la fin d'un chantier ou de l'urgence d'un dépannage. Dans cette dernière activité, des astreintes de nuit ou de week-end sont à assurer régulièrement. Il peut également être amené à partir quelques jours en déplacement, sur un chantier éloigné. Il dispose fréquemment d'un véhicule de service ainsi que d'un moyen de communication portable.
Il réalise l'ensemble de ses activités dans le respect des consignes de sécurité et de prévention de la santé du document unique et, s'il existe, du PPSPS.

1. Installer et mettre en service les systèmes de surveillance intrusion et de contrôle d'accès


Préparer le chantier d'installation du système de surveillance.
Installer les composants du système de surveillance intrusion et de contrôle d'accès.
Contrôler le déroulement des travaux d'installation du système de surveillance.
Mettre en service le système de surveillance intrusion et de contrôle d'accès.
Paramétrer les équipements actifs du réseau informatique et de communication en lien avec le système de surveillance intrusion et de contrôle d'accès.
Réceptionner le système de surveillance.


2. Installer et mettre en service les systèmes de vidéosurveillance


Préparer le chantier d'installation du système de surveillance.
Installer les composants du système de vidéosurveillance.
Contrôler le déroulement des travaux d'installation du système de surveillance.
Mettre en service le système de vidéosurveillance.
Paramétrer les équipements actifs du réseau informatique en lien avec le système de vidéosurveillance.
Réceptionner le système de surveillance.


3. Assurer la maintenance préventive et corrective des systèmes de surveillance intrusion, de vidéosurveillance et de contrôle d'accès


Planifier les interventions de maintenance de systèmes de surveillance intrusion, de vidéosurveillance et de contrôle d'accès.
Réaliser l'intervention de maintenance ou de télémaintenance préventive du système de surveillance intrusion, de vidéosurveillance et de contrôle d'accès.
Réaliser l'intervention de maintenance ou de télémaintenance corrective du système de surveillance intrusion, de vidéosurveillance et de contrôle d'accès.

}

TP Installateur antenniste

Équivalence CAP / BEP

L'installateur d'antenne effectue tous les travaux et interventions permettant, sur une installation collective ou individuelle, de recevoir et d'émettre (en individuel) à l'aide d'une ou plusieurs antennes les signaux numériques demandés par le client. 

L'installateur réalise la pose des antennes terrestres et satellites, leur fixation et leur orientation. Il tire les câbles des antennes jusqu'aux points d'utilisation demandés par le client, en passant par les produits actifs et passifs de la station de tête (dans les installations collectives) et du réseau de distribution, qu'il a préalablement fixés. Il règle les produits actifs et mesure la qualité des signaux reçus aux prises utilisateurs. Dans les installations individuelles, l'installateur raccorde et paramètre les terminaux et périphériques souhaités par le client, il en vérifie le fonctionnement et l'explique au client.
En cas de panne, l'installateur en recherche la cause par observation directe et réalisation de mesures, il la diagnostique, y remédie et règle l'installation afin d'en assurer le fonctionnement optimal. Il établit sa fiche d'intervention et rend compte au client du travail réalisé.
L'antenniste travaille seul ou en binôme, pour des maisons individuelles et des bâtiments collectifs, neufs ou existants. Il travaille en toute saison à l'extérieur des bâtiments, parfois sous la pluie, sur les toits de maisons, sur les terrasses d'immeubles pour fixer les antennes sur les cheminées, sur les pignons de façades ou au sol.
A l'intérieur, il achemine les câbles dans des combles souvent exigus, froids ou surchauffés. Il doit veiller au respect de la propreté des lieux, des biens du client et au maintien de l'étanchéité des bâtiments, en particulier dans le respect de la réglementation thermique en vigueur.
Ses déplacements sont fréquents, limités géographiquement dans l'individuel mais parfois sur des chantiers éloignés pour les installations collectives. Le travail implique des horaires adaptés (journée continue, travail en fin d'après-midi) lorsqu'il est nécessaire que le client soit présent.
L'antenniste est en relation avec son responsable hiérarchique, à qui il rend compte du travail effectué et des difficultés rencontrées, et avec le client pour préciser les besoins et définir les périodes d'intervention. Il réalise ses activités dans le respect des règles de sécurité individuelles et collectives (et, s'il existe, en application du PPSPS, sinon du plan de prévention).



1. Réaliser les installations individuelles de réception et d'émission de signaux numériques par antenne


Chiffrer les travaux d'installation individuelle de réception et d'émission de signaux numériques par antenne.
Installer les antennes individuelles terrestres et satellites pour la réception et l'émission de signaux numériques.
Câbler et raccorder les antennes individuelles aux points d'utilisation du client.
Installer et paramétrer les terminaux et périphériques de réception et d'émission de signaux numériques par antenne individuelle.
Dépanner une installation individuelle de réception et d'émission de signaux numérique par antenne.


2. Réaliser les installations collectives de réception de signaux numériques par antenne


Poser et orienter les antennes des installations collectives de réception des signaux numériques.
Réaliser le réseau de distribution des installations collectives de réception de signaux numériques par antenne.
Installer la station de tête de réception collective de signaux numériques par antennes.
Mettre en service les installations collectives de réception de signaux numériques par antennes.
Assurer la maintenance des installations collectives de réception de signaux numériques par antennes.



}

L'emploi d'agent(e) d'installation et de maintenance des équipements numériques est centré sur le service aux clients, pour leur permettre l'usage en toute autonomie et sans dysfonctionnement d'équipements numériques.
Ses missions sont de réaliser la mise en service et la maintenance d'équipements numériques chez les clients ou à l'atelier.
L'agent(e) intervient seul(e) ou en équipe sous la responsabilité d'un chef ou agent de niveau de qualification supérieur, à toutes les phases de la mise en service et de la maintenance des équipements, en intégrant les aspects relationnels, économiques et de sécurité. Ses compétences sont avant tout d'ordre technique, mais, doté(e) d'une mission de prestation de service, il lui appartient également, lors de ses interventions, d'expliquer, d'assister et de conseiller le client et/ou l'utilisateur.
Il (elle) doit être capable de déterminer les limites de son action et, le cas échéant, de transférer l'intervention vers le service compétent.
Pour assurer ses missions, l'agent(e) est en relation avec les différents services de son entreprise. Il (elle) doit entretenir des contacts professionnels, utiliser un vocabulaire professionnel et véhiculer l'image de son entreprise.
Les conditions d'exercice peuvent varier en fonction des contextes : forte dominante relationnelle, relationnelle et technique ou purement technique.
L'agent(e) peut exercer son métier à l'intérieur ou à l'extérieur et les horaires sont adaptés à l'activité des clients et/ou utilisateurs.

1. Mettre en service des équipements numériques

Configurer et paramétrer des équipements numériques.
Préparer des équipements numériques à leurs utilisations.
Accompagner le client dans l'exploitation des équipements numériques.

2. Réaliser la maintenance des équipements numériques dans un environnement client ou en atelier

Spécifier et localiser à partir de procédures préétablies les causes probables de dysfonctionnement des équipements numériques.
Déterminer les caractéristiques de l'intervention et formaliser une prescription de réparation des équipements numériques.
Réaliser l'entretien, la remise en état et en service des équipements numériques.

}

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

Le technicien en réseaux câblés de communications est chargé d'étudier, de mettre en service et de maintenir les réseaux des opérateurs, en respectant leurs prescriptions.
A partir d'une lettre de commande et des plans à sa disposition, le technicien détermine la structure et la composition du réseau et élabore le dossier technique d'étude. Il procède ensuite au suivi des travaux, à leur recette et à la mise en service du réseau. Il en effectue l'entretien et le dépannage selon les sollicitations de l'opérateur et en respectant les directives de celui-ci.
Le lieu de travail du technicien se situe au bureau d'étude de l'entreprise pour tout ce qui concerne l'étude et la gestion du projet, sur le chantier (sur la voie publique ou chez le client) pour les travaux, l'encadrement des équipes, le suivi du chantier, la mise en service du réseau et sa maintenance.
Le technicien peut exercer l'emploi localement ou se déplacer pour de longues périodes sur des chantiers éloignés. Les travaux ont lieu exceptionnellement de nuit, pour ne pas perturber les services rendus aux clients connectés.
Lors des travaux et parfois de la maintenance, le technicien dirige une équipe d'installateurs de réseaux. Il est sous la responsabilité d'un chargé d'affaires ou d'un conducteur de travaux. Il est en relation avec le représentant de l'opérateur ou du sous-traitant, les services techniques municipaux, les syndics de copropriété, les promoteurs ou les résidents.
Il veille à sa propre sécurité et à celle des personnels placés sous sa responsabilité ainsi qu'à celle des usagers et clients. Il réalise ses activités dans le respect des règles de sécurité individuelles et collectives (et, s'il existe, en application du PPSPS, sinon du plan de prévention).
Il utilise des moyens informatiques de CAO-DAO (conception et dessin assistés par ordinateur) pour l'étude et des appareils de mesure (réflectomètre, wattmètre optique, testeur de continuité et d'isolement, analyseur de spectre, mesureur de champ) pour les travaux et la maintenance. Ces appareils de mesure peuvent être associés à l'utilisation d'un ordinateur portable pour effectuer les tests et stocker les feuilles des mesures réalisées.


1. Réaliser le dossier d'étude de projets d'extension ou de modernisation d'un réseau câblé de communications


Constituer le dossier d'étude de l'extension en câbles à fibres optiques d'un réseau câblé de communications.
Constituer le dossier d'étude de l'extension en transport optique et en distribution cuivre multipaires d'un réseau câblé de communications.
Constituer le dossier d'étude de la modernisation d'un réseau câblé de communications en câbles à fibres optiques et coaxiaux.


2. Réaliser le suivi technique des travaux d'extension ou de modernisation d'un réseau câblé de communications


Préparer les travaux d'extension ou de modernisation d'un réseau câblé de communications.
Gérer les travaux d'extension ou de modernisation d'un réseau câblé de communications.
Procéder à la recette et à la mise en service de l'extension ou de la modernisation d'un réseau câblé de communications.


3. Assurer la maintenance de réseaux câblés de communications


Dépanner l'installation d'un client raccordé à un réseau câblé de communications.
Réaliser la maintenance des parties transport et distribution d'un réseau câblé de communications.




}

Le technicien en systèmes de sécurité incendie est chargé d’étudier, de mettre en service et de maintenir, dans le cadre de la réglementation en vigueur, les installations de sécurité incendie, principalement dans les établissements recevant du public. Il s’agit de détecteurs (de fumée, de flammes, de chaleur) et de déclencheurs manuels d’alarmes connectés à une centrale de détection et destinés à provoquer, automatiquement, l’évacuation des personnes présentes ainsi que la mise en sécurité du bâtiment et la mise en fonctionnement du dispositif d’extinction, lorsqu’il existe.

A partir de la demande du client et des cahiers des charges à sa disposition, le technicien réalise l’étude fonctionnelle et détermine l’implantation, le dimensionnement et le coût des matériels constituant le système de sécurité incendie (SSI) en respectant le minimum réglementaire. Il procède ensuite au suivi technique de chantier, aux raccordements des équipements centraux du système de sécurité incendie, au paramétrage et aux essais de l’installation, et à la réception. Il forme le client ou l’exploitant à l’utilisation des systèmes installés et en assure, dans le cadre d’un contrat, la maintenance préventive et corrective.

Le lieu de travail de ce technicien se situe au siège de l’entreprise pour tout ce qui concerne l’étude et la gestion du projet, sur les chantiers pour ce qui concerne l’installation, l’encadrement des équipes et le suivi de chantier, et sur le site en exploitation pour la maintenance.

Le technicien travaille seul ou en équipe selon l’importance des chantiers. Ses horaires de travail peuvent varier en fonction des délais d’achèvement du chantier ou de l’urgence d’un dépannage. Dans cette dernière activité, des astreintes de nuit et de week-end sont à assurer régulièrement. Le technicien peut également partir quelques jours en déplacement, sur un chantier éloigné.

Le technicien exerce ses activités sur des SSI de toute technicité et du plus simple au plus complexe au plan réglementaire (SSI de catégories A à E et équipements d’alarme de type 1 à 4). Il est en relation avec les différents intervenants du projet (le coordinateur SSI, le bureau d’étude maître d’oeuvre, le client, les fournisseurs, les sous-traitants, les autres corps d’état) et les différents services de son entreprise, son responsable, ses collègues techniciens et électriciens. Il réalise ses activités dans le respect des règles de sécurité individuelles et collectives (et, s’il existe, en application du PPSPS, sinon du plan de prévention).

 

1. Réaliser l’étude d’un système de sécurité incendie

Réaliser l’étude fonctionnelle d’un projet de système de sécurité incendie.

Déterminer l’implantation, le dimensionnement et le coût des matériels constituant un système de sécurité incendie.

 

2. Réaliser le suivi technique de chantier et la mise en service d’un système de sécurité incendie

Assurer le suivi technique de chantier d’un système de sécurité incendie.

Réaliser le raccordement des équipements centraux d’un système de sécurité incendie.

Réaliser les paramétrages et les essais d’un système de sécurité incendie.

Assurer la réception technique d’une installation de système de sécurité incendie.

 

3. Assurer la maintenance préventive et corrective d’un système de sécurité incendie

Préparer et consigner l’intervention de maintenance d’un système de sécurité incendie.

Effectuer l’intervention de maintenance corrective d’un système de sécurité incendie.

Effectuer l’intervention de maintenance préventive d’un système de sécurité incendie.

Assurer le conseil du client à l’issue de l’intervention de maintenance d’un système de sécurité incendie.

 

}

BTS Electrotechnique

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Le technicien supérieur en électrotechnique trouve sa place aussi bien dans les petites, que dans les moyennes et les grandes entreprises..). Il intervient dans les secteurs de la production industrielle, du tertiaire, de l’habitat, du transport et de la distribution de l'énergie électrique.
Ses interventions s’exercent sur des processus industriels de fabrication ou dans les services techniques liés à des infrastructures mettant en œuvre différentes formes d'énergie.
Le technicien supérieur en électrotechnique exerce ses activités dans l'étude, la mise en œuvre, l’utilisation, la maintenance des équipements électriques qui utilisent aussi bien des courants forts que des courants faibles. Il doit également développer des compétences prenant en compte l’impact de ces équipements dans l’environnement.

La grande pluridisciplinarité du métier entraîne le titulaire du brevet de technicien supérieur en électrotechnique à avoir des compétences générales : . dans le domaine technologique où il devra assurer les études et la réalisation des affaires qui lui sont confiées.
. dans la communication où il sera amené à rédiger des documents et à dialoguer avec les différents services de l'entreprise ainsi qu'avec les clients et les fournisseurs. La maîtrise de la langue anglaise aussi bien écrite pour la lecture de documents qu’orale pour les relations avec les services étrangers est nécessaire.
. dans le management où il devra assurer la conduite et la responsabilité d’équipes lors de la réalisation de travaux neufs, d’interventions sur équipements ou d’actions de maintenance.

}

Le technicien réseaux et télécommunications d'entreprise a pour mission d'assurer le bon fonctionnement des équipements informatiques, des systèmes de réseaux de communication et de télécommunications de l'entreprise.
Il effectue l'exploitation courante : intervention sur demande, vérification du bon fonctionnement des équipements et assistance aux utilisateurs dans l'utilisation des technologies de communication et en cas de problèmes techniques.
Il intervient en clientèle dans le cadre du cahier des charges, en appliquant des procédures, seul ou en relation avec d'autres techniciens. Pour installer et mettre en service les systèmes, il applique des procédures en respectant les règles de sécurité, procède à la mise en conformité de l'installation et accompagne le client dans la prise en main des fonctionnalités mises en œuvre.
Dans la phase de maintenance, il assure le dépannage, l'entretien préventif, la maintenance corrective des matériels et des logiciels de communication du réseau informatique et de télécommunications de l'entreprise. Il assure aussi des fonctions de conseil et d'assistance technique, sur site ou à distance, auprès de la clientèle.
Il veille à la satisfaction du client en répondant à ses demandes dans le cadre d'un contrat de service. A la demande du service commercial, il intervient lors de démarches de promotion ou de vente de services, dans la limite de ses compétences techniques.
Il utilise certaines documentations techniques rédigées en anglais. Il peut aussi être amené à échanger en anglais des messages courts et simples dans le contexte professionnel.
Pour maintenir ses compétences et sa capacité opérationnelle dans l'emploi, il assure sa veille technologique et son auto-formation en tenant compte des évolutions technologiques et de l'émergence de nouvelles techniques.

1. Exploiter le réseau informatique et de télécommunications d'entreprise

Installer un ordinateur et le connecter au réseau.
Intervenir sur le câblage de l'infrastructure locale.
Intervenir sur les équipements de téléphonie et de communication.
Utiliser les outils d'exploitation du réseau informatique.
Diagnostiquer et résoudre les dysfonctionnements d'un équipement réseau et assurer la traçabilité de l'intervention.
Assister l'utilisateur d'un poste informatique ou d'un équipement de téléphonie.


2. Installer et mettre en service des systèmes de réseaux et de télécommunications d'entreprise

Mettre en œuvre les équipements actifs d'interconnexion réseau.
Intervenir sur un serveur réseau informatique.
Connecter et mettre en service un autocommutateur de téléphonie.
Participer à l'installation ou à l'évolution de systèmes de réseaux et en faire la recette.


3. Maintenir sur site ou à distance le réseau informatique et de télécommunications d'entreprise et contribuer à le faire évoluer

Planifier et réaliser la maintenance préventive des équipements de systèmes de réseaux informatiques et de télécommunications.
Diagnostiquer et résoudre le dysfonctionnement de systèmes de réseaux informatiques et de télécommunications.
Assister et conseiller le client lors de la prise en main des systèmes et réseaux informatiques et de télécommunications.
Apporter un appui technique lors d'une démarche commerciale.

}

BTS Domotique

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Le champ technologique est celui des systèmes automatisés utilisés dans les immeubles ou les maisons individuelles pour remplir les fonctions suivantes : -gestion technique : surveillance, commande ou programmation de l'éclairage, du chauffage, de la climatisation... ;
- sécurité : alarme incendie, dispositif anti-intrusion... ;
- économie d'énergie : suivi et optimisation des consommations ;
- accès aux différents réseaux de communication (téléphone, minitel, internet...).
Le technicien supérieur Domotique est capable d'identifier les besoins de la clientèle, puis de concevoir et de proposer les solutions techniques adaptées.
Il supervise le travail des dessinateurs d'études, évalue les coûts, établit un devis.
Sur le chantier, il planifie et coordonne l'activité des équipes d'installation et leur apporte une assistance technique.
Il vérifie les travaux réalisés, procède aux contrôles de sécurité, effectue la mise en service des équipements.
Il conseille les utilisateurs et peut rédiger les notices d'exploitation.
.}

Sous la responsabilité de sa hiérarchie et en relation avec son équipe de collaborateurs, le  Technicien(ne) des Réseaux THD (Très Haut Débit) participe à la mise en œuvre de l’architecture d’un réseau Très Haut Débit en partant du nœud de raccordement, jusqu’à la prise abonné.
Ses principales activités sont centrées sur :
- L’identification de la structure et de l’architecture du réseau THD
- La collecte et l’analyse de l’ensemble des informations liées à la sécurité, à la réglementation  et aux cahiers des charges des chantiers,
- La préparation du véhicule pour réaliser ses interventions en toute sécurité
- L’exploitation  des équipements pour permettre le déroulage du câble
- La mise en œuvre des techniques de tirage des câbles en déploiement souterrain et aérien
- la mise en œuvre des techniques de pose des éléments d’infrastructures pour le raccordement du réseau THD
- La mise en œuvre des techniques d’ouvertures, de repérage et de protections des câbles
- La mise en place des câbles dans les cassettes ou les boitiers
- L’interconnexion des câbles
- La maintenance du réseau
- La mise à jour des documents de traçabilité du chantier
- Le nettoyage de la zone de travail et la collecte des déchets en respectant les règles environnementales et sécuritaires
- Le contrôle de la fonctionnalité des équipements de mesure
- Le réglage et le paramétrage des équipements de mesure
- L’installation des équipements nécessaires à la mesure
- La lecture et l’analyse des résultats issus des appareils de mesure
- Etablissement du diagnostic d’intervention
- L’enregistrement des fichiers de mesure
- La compilation des informations dans les différents dossiers techniques
- La gestion de la relation client
- La présentation  du déroulement du chantier au client
- L’installation des équipements
- Le paramétrage et la configuration des équipements techniques
- La réalisation du service après-vente
- La rédaction d’un compte-rendu des travaux

Les capacités attestées :
Extraire les données nécessaires à la mise en œuvre du chantier.
Respecter les normes et la réglementation en vigueur afin d’assurer la conformité des chantiers
Exploiter l’ensemble des informations permettant la réalisation d’une intervention sur un réseau
Quantifier les matières d’œuvre, les équipements et des outillages  nécessaires au chantier et à sa mise en sécurité
Mettre en œuvre une démarche de sécurité adaptée aux risques : environnementaux, de circulation, travaux en hauteur, travaux en souterrain, troubles musculo-squelettiques, en utilisant les équipements de protection individuelle et collective adaptés
Vérifier la conformité du terrain au regard des informations identifiées sur le plan
Réaliser l’implantation, la fixation, l’ancrage des équipements adaptés à l’infrastructure : nœud de raccordement optique ou nœud de raccordement abonné, point de mutualisation ou de concentration,  les boitiers de distribution
Positionner les bobines de câble, en respectant le calepinage et la sécurité globale du chantier.
Identifier le fourreau de la chambre de tirage permettant le déploiement du câble
Déployer les câbles en aérien et/ou en souterrain, en respectant les protocoles techniques en fonction de la nature et de l’arrimage du câble
Préparer et épanouir son câble pour permettre son interconnexion selon un protocole technique fixé et validé par le prescripteur du chantier
Positionner le câble dans le boitier d’épissurage, en respectant les consignes techniques, en fonction de la configuration des différents types de boite
Lover les conducteurs dans les cassettes ou les boitiers d’interconnexion, selon le conducteur et le type de boite
Extraire les conducteurs permettant la réalisation du lien très haut débit pour assurer la continuité et la transmission du signal THD
Réaliser la connexion, soit par soudure ou par connecteurs (Scotch lok)
Refermer la boite, en assurant l’étanchéité et la mise sous pression et son étiquetage
Réaliser l’arrimage du câble abonné en utilisant les gaines techniques et les moyens de perçage et de fixation permettant une installation conforme aux règles en vigueur
Réaliser un audit visuel en contrôlant les modes de pose, les repérages, les étiquetages, les préconisations du cahier des charges
Compléter le dossier d’ouvrage exécuté, en réalisant un contrôle visuel, des prises de photos, des relevés transmis au bureau d’études pour permettre un traitement informatique
Assurer la propreté de son environnement, en effectuant  le tri nécessaire au recyclage des déchets générés par son intervention afin de respecter la réglementation en vigueur et la sécurité de son chantier.
Vérifier le fonctionnement des appareils de mesure, en réalisant une mise sous tension des appareils
Réaliser le réglage de l’ensemble des paramètres permettant une bonne exploitation de la mesure
Identifier les éventuelles anomalies sur le lien à mesurer, en  mettant en place l’ensemble des accessoires et/ou équipements permettant de réaliser une mesure exploitable
Enregistrer les fichiers et/ou les informations de mesure sur supports informatiques ou papier pour transmission au bureau d’études
Valider la conformité et la qualité des travaux effectués, en extrayant ou saisissant  et compilant l’ensemble des informations collectées
Identifier les éventuelles anomalies sur le lien à mesurer, en  mettant en place l’ensemble des accessoires et/ou équipements permettant de réaliser une mesure exploitable
Réaliser une analyse des informationsafin de vérifier la conformité du réseau
Etablir une communication professionnelle de confiance en respectant l’image de son entreprise
Présenter le plan de passage du câble et des équipements, en tenant compte des spécificités techniques de l’habitation/immeuble et des règles de l’art garantissant l’esthétique
Mettre en place et paramétrer les équipements actifs pour activer le service
Contrôler la conformité du lien THD en réalisant des mesures adaptées
Etablir un diagnostic terrain permettant une intervention de SAV sur le réseau ou sur le lien THD et/ou les équipements actifs mis en place

Sous la responsabilité de son chef d’équipe et en relation avec l’équipe,  le  Monteur(teuse) Installateur(trice) de Réseaux THD (Très Haut Débit) participe à la réalisation, la pose, le raccordement de l’ensemble de l’architecture d’un réseau de transmission d’informations et à l’installation des équipements qui vont permettre le transport du signal Très Haut Débit chez les clients.
A partir de l’étude d’un « cahier technique des clauses particulières », transmis par un prescripteur, il doit pouvoir intervenir en toute sécurité, en bordure de voie circulée, en chambre de tirage, pour permettre la mise en place et le tirage du câble Très Haut Débit  cuivre et fibres optiques jusqu’à l’usager.

Les capacités attestées :
Bloc A  - Préparer son chantier, en tenant compte de son environnement et des consignes des chantiers réseaux Très haut Débit
- Respecter  les prescriptions du «Cahier Technique des Clauses Particulières» du chantier
- Préparer de son véhicule, ses outils, son matériel d’intervention, ses équipements de protection individuelle en adéquation avec le chantier à réaliser
- Mettre en place de la signalisation temporaire du chantier et de la protection des personnes pour signaler, délimiter et baliser la zone de travail
- Réaliser le repérage de son chantier afin d’identifier l’ensemble des risques liés à l’environnement (électricité, gaz, amiante, eau, chimique…)
Bloc B : Réaliser le raccordement des conducteurs cuivre et/ou de fibre optiques pour permettre le transport des informations THD
- Appliquer des techniques de tirage des câbles en déploiement souterrain et aérien et exploiter des équipements pour permettre le déroulage en respectant les contraintes mécaniques, la sécurité individuelle et collective
- Appliquer  des techniques de pose des éléments d’infrastructure
- Appliquer des techniques d’ouvertures et de protections des câbles
- Vérifier la protection, le repérage et l’étiquetage des câbles selon les plans et les consignes techniques de réalisation transmis par l’opérateur
- Réaliser l’épissurage et/ou le soudage des câbles à fibres optiques et/ou cuivre en appliquant les normes et techniques de raccordement
- Nettoyer de sa zone de travail et collecter les déchets en respectant les règles environnementales et sécuritaires
Bloc C : Appliquer les techniques de communication internes et externes auprès d’un client
- Présenter à un client/commanditaire le déroulement de son chantier
- Communiquer avec un client/commanditaire
- Utiliser les documents professionnels

DUT Réseaux et télécommunications (R&T)

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS