Recherche

Relation technico-commerciale

Avril vous propose 24 diplômes pour les métiers Relation technico-commerciale :

TP Négociateur technico-commercial

Niveau Bac +2 / DUT / BTS

Le négociateur technico-commercial assure une veille commerciale. Il recherche les informations sur l'évolution du marché, de l'offre, de la concurrence, des modalités d'achat (appels d'offres), des comportements d'achat et des avis clients. Il contacte les prospects/clients par téléphone, par des campagnes de publipostage ou de courriels, par les réseaux sociaux professionnels et lors de rencontres physiques, afin d'obtenir des rendez-vous.

Le négociateur technico-commercial recueille des informations relatives aux besoins et attentes des prospects/clients, qualifie le contact et met à jour le fichier prospects/clients à l'aide d'outils numériques et de logiciels dédiés à la gestion de la relation client.

Sur les réseaux sociaux, le négociateur technico-commercial crée un profil adapté à la fonction commerciale afin de mettre en valeur l'image de l'entreprise et contribuer à sa notoriété. Il veille constamment à son e-réputation et à celle de l'entreprise.

Le négociateur technico-commercial mène des entretiens en face à face avec des prospects/clients. Il apporte un conseil technique adapté à leurs projets. Le négociateur technico-commercial construit une argumentation individualisée, traite les objections, négocie, conclut la vente, fixe les étapes ultérieures et prend congé. Le négociateur technico-commercial met en œuvre des actions de fidélisation et construit une relation basée sur des échanges avec des clients, des partenaires et des prescripteurs. Il anime des communautés via les réseaux sociaux et professionnels, par l'envoi de courriel, par téléphone et lors de rencontres.

Le négociateur technico-commercial exerce ses activités dans le respect des procédures, de l'éthique et de la responsabilité sociétale de l'entreprise, sous la responsabilité d'un supérieur hiérarchique auquel il rend compte régulièrement. Il analyse ses résultats et propose si nécessaire des mesures correctives pour atteindre ses objectifs.

Tout en restant dans le cadre fixé par l'entreprise, le négociateur technico-commercial dispose d'une large autonomie d'organisation de son activité.

Le négociateur technico-commercial est en relation avec son supérieur hiérarchique, les membres de l'équipe commerciale et les services techniques. Dans les grandes entreprises, il est également en contact avec le service marketing pour partager les informations client. Il est en relation commerciale avec les prospects/clients, décideurs d'entreprises, réseaux de partenaires et prescripteurs.

L'emploi nécessite des déplacements fréquents. Le négociateur technico-commercial se déplace généralement seul dans son secteur de vente. Il s'adapte aux contraintes et horaires des prospects/clients. Il utilise couramment les outils digitaux pour communiquer.

... lire la suite

BTSA Technico-commercial

Niveau Bac +2 / DUT / BTS

Le titulaire de ce diplôme  intervient dans les différentes phases des relations technico-commerciales, de l’analyse du besoin à la mise en oeuvre et au contrôle de la solution proposée avec une double compétence.

Il apporte son expertise dans l’aide à la décision, il gère, régule, achète, vend, conseille, oriente, manage des équipes dans un esprit prospectif et innovant. C’est aussi un interlocuteur de valeur en ce qui concerne la dynamisation et l’organisation de la filière professionnelle à laquelle son secteur d’activité est rattaché. Il porte des valeurs et des compétences transversales qui lui assurent des qualités d’adaptation et de réactivité transférables à différents circuits commerciaux de la nature et du vivant. Les recruteurs recherchent avant tout des collaborateurs autonomes et responsables, avec une approche maîtrisée du produit pour la filière dans laquelle ils exercent. Au contact du terrain, leurs observations, leur implication dans l’accompagnement des acteurs par l’innovation et la recherche, fournissent aux décideurs des données fondamentales pour l’adaptation de leur stratégie. Il intègre dans ses pratiques et au quotidien les dimensions environnementales, d’hygiène et de sécurité selon la réglementation en vigueur qu’il suit avec attention.

Il a, certes, pour finalité de développer le chiffre d’affaires de son entreprise, mais il doit agir  dorénavant dans un contexte ou rentabilité rime avec durabilité, en quelque sorte il doit «vendre plus mais mieux...» dans le respect d’une éthique professionnelle.

Le titulaire d’un BTSA technico-commercial bien que très attaché à un « produit », quel que soit son secteur d’exercice, mobilise des compétences transversales qu’il peut facilement transférer d’une filière à une autre. C’est un facteur très favorable à l’insertion car la formation lui donne des atouts pour multiplier ses aires de mobilité, de quoi faciliter sa migration d’un emploi à un autre et de bâtir un véritable projet professionnel.

... lire la suite

Diplôme Attaché(e) commercial(e)

Niveau Bac +2 / DUT / BTS

Placé(e) sous la responsabilité d’un chef d’entreprise, d’un directeur commercial, d’un responsable commercial, l’Attaché(e) Commercial(e) fait partie d’une équipe chargée de mettre en œuvre sur le terrain, la stratégie commerciale décidée au niveau de la direction.

... lire la suite

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

Le Responsable de Développement Commercial (RDC), exerce au sein d’entreprises, d’établissements ou d’agences relevant de secteurs extrêmement diversifiés comme l’industrie, l’immobilier, les transports, les communications, la banque, l’assurance, les prestations d’ingénierie et de conseil, les médias, les hautes technologies,…. Selon le secteur d’activités, la clientèle du RDC peut être composée de particuliers ou d’entreprises. Le Responsable de Développement Commercial exerce les domaines d’activités suivants :
     A/ Gestion et développement commercial
L’exercice d’une fonction de veille, l’analyse du marché, des produits, du comportement d’achat et des attentes clients, la conception du plan d’actions, la mise en œuvre et le suivi des actions, le suivi et l’analyse des ventes, le choix de nouvelles orientations ou action, le reporting des activités auprès de la direction
     B/ Prospection, analyse des besoins et négociation d'une offre
Le choix des actions selon les cibles visées, l’organisation opérationnelle de la prospection, la définition des modalités de suivi, le recueil d’informations sur les cibles en amont et en cours de prospection, le recueil d’informations sur les entreprises prospects et l’évaluation de leur solvabilité, le repérage du processus décisionnaire et des acteurs pertinents, ’analyse de la demande, de l’offre et le repérage des besoins sous-tendus, la construction d’une offre adaptée et la rédaction de la proposition, le développement d’un argumentaire lié à l’offre, l’élaboration de sa stratégie de négociation, le choix des leviers sur lesquels agir la construction de scénarios de négociation, la conduite de la négociation et sa conclusion, l’analyse de la négociation réalisée et des résultats atteints
     C/ Management d'une action commerciale en mode projet
L’analyse des compétences à mobiliser, la structuration de la conduite de l’affaire en mode projet, la planification du projet, l’animation de réunion projet, le suivi du projet et l’évaluation des résultats
Et pour les responsables de développement commercial spécialisés dans le secteur de la Banque-Assurance
     D/ Commercialisation des produits banque-assurance
La prise en compte de l’environnement du client/prospect particulier ou professionnel, le respect des obligations d’information et le devoir de conseil du client, la maîtrise des différentes typologies de produits banque-assurance, la construction de solutions banque-assurance adaptées aux besoins du client, la commercialisation des produits banque-assurance

... lire la suite

- Mise en œuvre de la politique commerciale définie
- Organisation du planning des ventes
- Développement d’un portefeuille clients
- Proposition d’actions commerciales pour dynamiser le chiffre d’affaires
- Rédaction des comptes rendus visite clients
- Gestion des règlements clients
- Réalisation de la veille commerciale

... lire la suite
Description des emplois et activités visés

La spécialité 'Matériaux : technologie et économie' forme des ingénieurs capables de choisir, acheter, vendre et intégrer dans une approche systémique les matériaux utilisés dans l'industrie, en tenant compte des contraintes reliées aux normes, à la réglementation et au respect de l'environnement (recyclage, éco-conception, développement durable).

Les grands domaines techniques de référence pour la certification s'appuient sur les transformations, les spécialités pluri-technologiques de production, les spécialités pluritechnologiques du génie civil, de la construction, du bois et enfin sur les spécialités pluritechnologiques des matériaux souples.

La spécialité comprend les filières suivantes :
Economie des matériaux et environnement, technologie et commerce des matériaux et des composants, transformation et qualité des matériaux.

... lire la suite

Le manager en ingénierie d’affaires est positionné sur la recherche, le montage et le pilotage d’affaires à haute valeur ajoutée, dont il assure la responsabilité commerciale, technique et financière. Ces projets réunissent différents acteurs - clients, partenaires, prestataires, fournisseurs - auprès desquels il exerce un rôle de chef d’orchestre, coordonnant les rôles et les actions  de chacun, et veillant au respect des clauses du cahier des charges.
Acteur clef de l’entreprise, le manager en ingénierie d’affaires pilote son activité en cohérence avec la politique définie par sa Direction, et contribue à en assurer la croissance.
Il élabore la stratégie de développement de l’unité ou du périmètre d’intervention dont il assure le management, à partir d’une déclinaison des orientations stratégiques de l’entreprise, et en prenant en compte les données de l’environnement et ses évolutions.
L’analyse de ces différents éléments lui permet d’élaborer un plan stratégique pour les 2 à 3 ans à venir, la durée de son plan de développement dépendant du type d’affaire sur lequel il intervient.
Sa bonne connaissance des entreprises, de leur secteur d’activité, de leur organisation et le suivi qu’il effectue auprès de ses clients, lui permet d’anticiper leurs besoins et d’élaborer des solutions spécialement conçues pour eux.
C’est en effet une particularité du manager en ingénierie d’affaires et un élément fort de sa fonction : il intervient essentiellement sur la conception de solutions « sur mesure », adaptées aux besoins de ses clients. Pour cela il doit parfaitement maîtriser les ressources et limites des solutions qu’il préconise, en faisant appel aux bons moments, aux bonnes ressources.
Pour les affaires importantes, il évalue les opportunités et risques que celles-ci représentent, avant de recommander à sa direction de s’y engager ou non.
Responsable des affaires tout au long de leur process, depuis l’analyse des besoins jusqu’à la négociation de solutions créées sur mesure, il conseille et accompagne les entreprises clientes en veillant à s’inscrire dans une dimension stratégique, et en contribuant à ce que chaque solution préconisée soit à haute valeur ajoutée.

Le manager en ingénierie d’affaires intervient sur les domaines d’activités suivants :
·      Veille stratégique
·      Développement d’Affaires
·      Conception et négociation d’une solution à forte valeur ajoutée
·      Pilotage de projets d’affaires

... lire la suite

- Établissement du budget et aide au pilotage financier des projets
- Élaboration de stratégies de transformation, d'adaptation et de conduite du changement
- Surveillance de l'activité de l'entreprise grâce aux indicateurs de gestion
- Gestion des moyens et techniques
- Gestion des contrats sociaux, commerciaux ou de contentieux
- Organisation et gestion des moyens de l’entreprise
- Veille sur l’évolution du marché et anticipation de la demande et habitudes de consommation.
- Développement de nouvelles stratégies de production et de commercialisation
- Gestion administrative (procédures, fonctionnement, affaires juridiques, ...) et financière (trésorerie, contrôle de gestion, ...) d'une structure

... lire la suite

- Mise en œuvre d’examens de vue (bilan amétropique, accommodatif et de la vision binoculaire)
- Adaptation des lentilles de contact souples (sphériques, toriques ou destinées à la compensation de la presbytie) et rigides sphériques
- Réponse aux besoins visuels spécifiques des sujets atteints de basse vision en leur proposant les équipements optiques adéquats
- Vente, achat et distribution des produits et des services en magasin ou en entreprise
- Conduite et développement de fichiers clients fournisseurs, prospects, particuliers ou professionnels
- Présentation des produits ou services d’optique et de lunetterie
- Négociation des conditions de vente et les services joints
- Suivi commercial et administratif de la vente

... lire la suite