Recherche

Direction de site logistique

Avril vous propose 5 diplômes pour les métiers Direction de site logistique :

Diplôme Responsable logistique

Niveau Bac +3 / Bac +4

En tenant compte des règles sécuritaires, environnementales et de qualité, le Responsable Logistique gère et optimise l’ensemble des flux physiques et d’information tout en évaluant les coûts afférents à chaque composante logistique. Garant de son budget, il l’élabore et en assure le suivi tout au long de la Supply Chain. Son champ d’intervention est large, pouvant aller des achats jusqu’à la livraison des produits/services chez le client tout en s’assurant de sa satisfaction.
     Bloc 1 – Définition la supply chain de l’entreprise
Principales activités :
Prise en compte de l’environnement interne et externe
Elaboration des schémas de flux physiques
Dimensionnement des moyens humains nécessaires au déploiement de la stratégie logistique
Analyse et définition des outils informationnels
Elaboration des budgets prévisionnels
Présentation et argumentation auprès de sa direction
     Bloc 2- Organisation et pilotage de l’activité logistique
Principales activités :
Participation à la sélection des fournisseurs
Gestion des approvisionnements et des stocks
Planification et ordonnancement de l’activité logistique
Pilotage des flux d’entreposage
Gestion des transports
Utilisation des outils de pilotage
     Bloc 3- Management d’équipes logistiques
Principales activités :
Planification de l’activité et des besoins en personnel
Gestion opérationnelle de l’activité logistique
Animation au quotidien des équipes
Evaluation de la performance des équipes
Contribution au recrutement de collaborateurs
     Bloc 4- Mesure et contrôle de la performance de la Supply Chain
Principales activités :
Analyse des tableaux de bord d’activité du processus logistique
Evaluation comptable et financière de la performance de l’activité logistique
Conduite d’un audit logistique
Elaboration d’un plan de progrès

... lire la suite
Le titulaire du BTS Mise en forme des matériaux par forgeage est un spécialiste de la transformation du métal (à chaud et à froid) en produits massifs, quel que soit le matériau utilisé. Ses compétences s'exercent dans les domaines de la mécanique, de la métallurgie, de la technologie, de la déformation de tous les métaux, à froid et à chaud et des traitements thermiques associés.Selon la taille et la nature des entreprises, ce technicien supérieur peut intervenir à différents stades de la mise en forme des matériaux: études, méthodes, achats, ordonnancement, fabrication et contrôle des outillages, fabrication, qualité, animation et coordination.Le technicien supérieur mise en forme des matériaux par forgeage débute souvent à la production où son rôle est d'assurer la conformité du produit à tous les stades de transformation. Aux méthodes, par exemple, c'est lui qui recherche les procédés permettant une meilleure rentabilité ; c'est lui également qui pilote la conception des outillag es ou la fabrication de prototypes. Il peut aussi établir les gammes opératoires, les temps de fabrication, etc.
... lire la suite

Le titulaire de la certification est amené à occuper des responsabilités dans des organisations logistiques des entreprises commerciales, prestataires de services ou  industrielles en remplissant des fonctions de responsables logistiques sur l'ensemble de la chaîne logistique ou un de ses maillons.
A ce titre, à des degrés divers, il exercera :
1) des activités relationnelles (management des hommes, management des interfaces internes de l'entreprise, management de la relation client),
2) des activités opérationnelles de gestion (gestion, coordination et optimisation de moyens matériels et humains, gestion des ressources, notamment financières),
3) des activités de réflexion : préparation scientifique des décisions (analyse d'organisation, gestion de projet, audit et contrôle, participation à la stratégie).

... lire la suite

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

Garant des dispositifs réglementaires et contractuels, le (la) technicien (ne) supérieur (e) en méthodes et exploitation logistique pilote tout ou partie des activités logistiques du site et participe à leur développement à travers l’élaboration et la mise en œuvre de solutions logistiques afin de garantir les niveaux de productivité, de rentabilité et de service visés.  

A partir des prévisions et des fluctuations du volume de l’activité, le (la) technicien (ne) supérieur (e) en méthodes et exploitation logistique dimensionne et planifie les moyens humains et matériels.  

Responsable opérationnel, il (elle) organise et supervise les opérations et analyse les performances de ses équipes, élabore et exploite des indicateurs logistiques pour le suivi de l’activité. Il (elle) manage les opérateurs logistiques.

 Il (elle) identifie et analyse les dysfonctionnements et les dérives de l’exploitation logistique. Il (elle) élabore et met en œuvre des solutions opérationnelles pour traiter les non-conformités et les situations à risques.

 Pour répondre aux besoins d’évolution et optimiser le fonctionnement de l’activité du site logistique, le (la) technicien (ne) supérieur (e) en méthodes et exploitation logistique réalise et argumente une étude de faisabilité technique et économique des solutions logistiques qu’il (elle) a identifiées. II (elle) définit et formalise un plan d’action pour déployer la solution retenue. Il (elle) élabore, communique et veille au respect des procédures de travail. Il (elle) aménage les zones logistiques et implante les produits en fonction des contraintes physiques et réglementaires.

 Il (elle) prend en compte et s’assure du respect des règles d’hygiène, de sécurité, de sûreté et de qualité, de la responsabilité sociétale de l’entreprise et des règles de développement durable.

 Le (la) technicien (ne) supérieur (e) en méthodes et exploitation logistique peut agir comme représentant (e) légal (e) de son entreprise.

 Selon la taille du site logistique ou des flux traités, il (elle) est responsable d’une unité logistique ou d’un service au sein de ce site.

Il (elle) est en contact permanent avec des interlocuteurs diversifiés de tous niveaux : chefs d’équipes, opérateurs, hiérarchie, fournisseurs, prestataires de service, transporteurs, clients, administrations, douanes, services internes de l’entreprise. Les échanges s’effectuent en dans une langue étrangère, principalement l’anglais, si nécessaire.

 Le (la) technicien (ne) supérieur (e) en méthodes et exploitation logistique exerce son emploi dans un entrepôt, une plate-forme, une unité de production ou un magasin de stockage.

 Les conditions d’exercice sont impactées par le mode d’organisation, le système de gestion informatisé des flux logistiques et le degré d’automatisation du site, la nature et les caractéristiques des marchandises, le cadre réglementaire et contractuel. Le (la) technicien (ne) supérieur (e) en méthodes et exploitation logistique évolue dans un contexte soumis aux fluctuations de l’activité nécessitant des ajustements permanents. En fonction des contraintes de l’activité du site, des fluctuations et aléas, ses horaires de travail peuvent être décalés ou postés et des astreintes sont possibles. Le port d’équipements de protection individuelle est requis.

 La mobilité géographique peut amener le (la) technicien (ne) supérieur (e) en méthodes et exploitation logistique à évoluer dans des environnements culturels divers. 

... lire la suite

Garant des dispositifs réglementaires et contractuels, le technicien supérieur en méthodes et exploitation logistique pilote tout ou partie des activités logistiques du site et participe à leur développement par l'élaboration et la mise en œuvre de solutions logistiques, afin de garantir les niveaux de productivité, de rentabilité et de service visés.
A partir des prévisions et des fluctuations du volume de l'activité, le technicien supérieur en méthodes et exploitation logistique dimensionne et planifie les moyens humains et matériels. Il manage les équipes logistiques, organise, supervise et régule les activités logistiques, élabore et exploite des indicateurs pour leur suivi. Il identifie et analyse les dysfonctionnements ou les dérives de l'exploitation logistique, élabore et met en œuvre des solutions opérationnelles pour traiter les non conformités et les situations à risques. Pour répondre aux besoins d'évolution et optimiser le fonctionnement de l'activité du site logistique, le technicien supérieur en méthodes et exploitation logistique réalise et argumente une étude de faisabilité technique et économique des solutions logistiques qu'il a identifiées. Il définit et formalise un plan d'action pour déployer la solution retenue. Il aménage les zones logistiques et implante les produits en fonction des contraintes physiques et réglementaires. Il élabore, communique et veille au respect des procédures de travail et s'assure du respect des règles d'hygiène, de sécurité, de sûreté et de qualité. Il concourt à la mise en œuvre de la politique de responsabilité sociétale de l'entreprise et s'assure du respect des règles du développement durable.
Le technicien supérieur en méthodes et exploitation logistique peut agir comme représentant légal de son entreprise. Selon la taille du site logistique ou des flux traités, il est responsable d'une unité logistique ou d'un service. Il est en contact permanent avec des interlocuteurs diversifiés de tous niveaux : chefs d'équipes, préparateurs de commandes, caristes, autres opérateurs, hiérarchie, fournisseurs, prestataires de service, transporteurs, clients, administrations, douanes, services internes de l'entreprise. Les échanges s'effectuent en anglais, si nécessaire, et au niveau « B1 » de maîtrise du langage du « CECRL » (Cadre européen commun de référence pour les langues du Conseil de l'Europe).
Le technicien supérieur en méthodes et exploitation logistique exerce son emploi dans un entrepôt, une plateforme, une unité de production ou un magasin de stockage. Les conditions d'exercice sont impactées par le mode d'organisation, le système de gestion informatisé des flux logistiques, le degré d'automatisation du site, la nature et les caractéristiques des marchandises, le cadre réglementaire et contractuel. Il évolue dans un contexte soumis aux fluctuations de l'activité nécessitant des ajustements permanents. En fonction des spécificités de l'activité du site, des fluctuations et aléas, ses horaires de travail peuvent être décalés ou postés et des astreintes sont possibles. Le port d'équipements de protection individuelle est requis. La mobilité géographique peut amener le technicien supérieur en méthodes et exploitation logistique à évoluer dans des environnements culturels divers.

... lire la suite