Recherche

Parcourir les diplômes disponibles en VAE

Le manager d’organismes à vocation sociale ou culturelle en économie sociale et solidaire exerce des fonctions de direction et/ou d’encadrement d’un établissement ou d’un service. A ce titre il occupe le poste de directeur ou chef de service d’un établissement (sous statut associatif, coopératif ou mutualiste) ou d’un service relevant d’une collectivité territoriale. Il peut également travailler à son compte en tant que consultant en organisation auprès des établissements ou services décrits ci-dessus.
Le manager d’organismes à vocation sociale ou culturelle en économie sociale et solidaire assure 4 fonctions principales :
1) Il pilote de manière stratégique l’organisme ou le service et son développement en cohérence avec son objet social et en adéquation avec les évolutions de l’environnement socio-économique
2) Il assure la gestion administrative, comptable et financière de l’organisme ou du service de manière à garantir la pérennité de la structure et son développement
3) Il coordonne une équipe RH composé de salariés et éventuellement (selon le statut juridique de l’organisme) de bénévoles et d’adhérents
4) Il conçoit et conduit des projets de nature diverses afin de mettre en œuvre le projet social de l’organisme et pour cela s’inscrit dans des logiques de travail en réseau

Le manager d’organismes à vocation sociale ou culturelle en économie sociale et solidaire est capable de :
Fonction 1 : pilotage stratégique
-    Mettre en œuvre la stratégie d’établissement
-    Construire, présenter et animer les plans d’actions stratégiques et bilans d’activités
-    Assurer la communication interne / externe
-    Identifier les axes d’évolution de l’organisme, argumenter des priorités à partir d’une veille règlementaire et prospective. Impulser des projets innovants
Fonction 2 : gestion administrative, comptable et financière
-    Coordonner l’activité comptable et juridique d’un établissement
-    Evaluer une situation financière, les besoins et ressources / Proposer des solutions d’optimisation des moyens financiers
-    Gérer la logistique, mobilière et immobilière d’un ou plusieurs établissements ou services du secteur sanitaire et social
-    Construire un budget prévisionnel / Assurer le suivi du budget
Fonction 3 : gestion des ressources humaines
-    Coordonner et appliquer la politique interne de gestion des ressources humaines et appliquer la règlementation matière de droit du travail et de convention collective
-    Animer les relations sociales
-    Recruter, encadrer et animer une équipe (salariés et bénévoles)
-    Elaborer un plan de formation en cohérence avec les compétences et les besoins
Fonction 4 : conduite de projets
-    Réaliser des enquêtes dans l’objectif d’établir un diagnostic social
-    Identifier les besoins et les attentes des publics concernés
-    Elaborer et animer la conduite d’un projet. Suivre sa réalisation (de sa conception au bilan).
-    Monter un dossier de financement
-    Mettre en place des stratégies de communication et réaliser des actions de promotion du projet en analysant l’environnement structurel et conjoncturel du projet
-    Mettre en œuvre les différents modes de contractualisation

Membre du comité directeur de l’entreprise, le Manager de la Chaîne Logistique  participe à la définition de la stratégie de l'entreprise et définit la stratégie logistique de l’entreprise. Il définit la politique de stock et de service, le positionnement des centres de production et des réseaux de distribution, il détermine les  moyens d’approvisionnement et de stockage, il choisit les méthodes et outils de pilotage de la production, du long au court terme.

Le titulaire de la certification est capable de :
-   déterminer et gérer le budget logistique de l’entreprise ;
-   construiredes relations durables avec les partenaires de la Supply Chain,
-   managre la direction logistique : encadrer ses équipes et conduire le changement ;
-   manager les activités de la chaîne logistique : il a en charge la planification à long et moyen terme des flux de l’entreprise, comprenant le cas échéant la détermination des grands équilibres entre les sites et les capacités de production. Il supervise la programmation à moyen et court terme des activités des sites, effectuée par les équipes qu’il dirige directement. Dans ce cadre,  il est garant de la bonne exécution des flux en fonction de la demande à satisfaire ;
-    développer  la compétitivité industrielle & logistique. Pour cela, il anime les grands projets d’amélioration pour une meilleure productivité et une meilleure réponse aux clients. Il initie ces projets, les gèrent, déterminant les priorités et les moyens ;
-    définir et faire évoluer le système d'information logistique.

Les Gestionnaires d’établissements médicaux et médico-sociaux occupent à la fois un métier stratégique et opérationnel de direction de structures sanitaires et médico-sociales et peuvent ainsi recevoir de leur conseil d’administration une délégation spécifique et réglementaire concernant :
-    la conception, la définition et la mise en œuvre collective des modalités de fonctionnement de la structure et du projet d’établissement ou de service;
-    la gestion et l’animation des ressources humaines et la gestion des moyens matériels et financiers disponibles, de même que l’organisation des travaux liés au patrimoine de la structure ou des prestations de services logistiques ;
-    la coordination avec les institutions sanitaires, sociales et médico-sociales et intervenants extérieurs, ainsi que la communication externe ;
-    l’amélioration continue des prestations et services aux personnes et aux familles dans le cadre d’une démarche qualité, sur la base de bilan et évaluations épisodiques .
Ces professionnels sont également susceptibles d’exercer une responsabilité d'encadrement technique de structures ou services développant des activités sanitaires et médico-sociales, mais encore des activités connexes, ressortissant à des missions éducatives, culturelles, d’accueil et d’hébergement, etc. appartenant à la fonction publique, à des établissements privés ayant une mission de service public, à des associations ou des fondations ainsi qu’à des sociétés privées à but lucratif. Ils ont en charge l’application des objectifs politiques et économiques des instances décisionnaires et étudient la faisabilité technique et financière des projets. Ils sont à même de proposer des projets de développement, d’animer et de superviser des équipes et d’assurer les relations stratégiques et politiques de leur établissement avec les autres structures et administrations du secteur.

Le gestionnaires d’établissements médicaux et médico-sociaux est capable entre :
- d’élaborer un projet et de conduire une stratégie de projet d’établissement ou de service
- de gérer l’ensemble des activités liées aux ressources humaines
- de gérer les services économiques et logistiques  via une stratégie financière pérenne et solide
- de gérer les risques et le management qualité d’une structure sanitaire ou médico-sociales.

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

BTS MCO Management Commercial Opérationnel

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Objectifs et contexte de la certification :

L’activité du titulaire du BTS MCO s’exerce auprès de la clientèle actuelle et potentielle de l’entreprise. Elle varie en fonction des structures, des missions et des statuts de l’organisation qui l’emploie. Le titulaire du BTS MCO maîtrise les techniques essentielles de management opérationnel, de gestion et d’animation commerciale. Il utilise ses compétences en communication dans son activité courante.
Il met en oeuvre en permanence les applications et technologies digitales ainsi que les outils de traitement de l’information.
Ses activités professionnelles exigent le respect de la législation, des règles d’éthique et de déontologie. Elles s’inscrivent également dans un souci constant de lutte contre toutes les discriminations professionnelles, de préservation de l’environnement et de contribution au développement durable.

Le titulaire du brevet de technicien supérieur Management commercial opérationnel (MCO) a pour perspective de prendre la responsabilité opérationnelle de tout ou partie d’une unité commerciale. Une unité commerciale est un lieu physique et/ou virtuel permettant à un client potentiel d’accéder à une offre de produits ou de services.
Le titulaire du BTS MCO prend en charge la relation client dans sa globalité ainsi que l’animation et la dynamisation de l’offre. Il assure également la gestion opérationnelle de l’unité commerciale ainsi que le management de son équipe commerciale. Cette polyvalence fonctionnelle s’inscrit dans un contexte d’activités commerciales digitalisées visant à mettre en oeuvre la politique commerciale du réseau et/ou de l’unité commerciale.

Activités visées :

- Collecte, analyse et exploitation de l’information commerciale
- Vente conseil
- Suivi de la relation client
- Suivi de la qualité de services
- Fidélisation de la clientèle
- Développement de clientèle
- Élaboration et adaptation continue de l’offre de produits et de services
- Agencement de l’espace commercial
- Maintien d’un espace commercial attractif et fonctionnel
- Mise en valeur de l’offre de produits et de services
- Organisation de promotions et d’animations commerciales
- Conception et mise en place de la communication sur l’unité commerciale
- Conception et mise en oeuvre de la communication externe de l’unité commerciale
- Analyse et suivi de l’action commerciale
- Fixation des objectifs commerciaux
- Gestion des approvisionnements et suivi des achats
- Gestion des stocks
- Suivi des règlements
- Élaboration des budgets
- Gestion des risques liés à l’activité commerciale
- Participation aux décisions d’investissement
- Analyse des performances
- Mise en oeuvre du reporting
- Évaluation des besoins en personnel
- Répartition des tâches
- Réalisation de plannings
- Organisation du travail
- Recrutement et intégration
- Animation et valorisation de l’équipe
- Évaluation des performances
- Individuelles et collectives de l’équipe
- Individualisation de la formation des membres de l’équipe

Compétences attestées :

- Assurer la veille informationnelle
- Réaliser des études commerciales
- Vendre
- Animer et dynamiser l’offre commerciale
- Élaborer et adapter en continu l’offre de produits et de services
- Organiser l’espace commercial
- Développer les performances de l’espace commercial
- Concevoir et mettre en place la communication commerciale
- Gérer les opérations courantes
- Prévoir et budgétiser l’activité
- Organiser le travail de l’équipe commerciale
- Recruter des collaborateurs
- Animer l’équipe commerciale
- Évaluer les performances de l’équipe commerciale
- Respecter les contraintes de la langue écrite
- Synthétiser des informations
- Répondre de façon argumentée à une question posée en relation avec les documents proposés en lecture
- S’adapter à une situation de communication
- Organiser un message oral
- Analyser des situations auxquelles l’entreprise est confrontée
- Exploiter une base documentaire économique, juridique ou managériale
- Proposer des solutions argumentées et mobilisant des notions et les méthodologies économiques, juridiques ou managériales
- Établir un diagnostic (ou une partie de diagnostic) préparant une prise de décision stratégique

Le Chef de projet en ingénierie documentaire et gestion des connaissances définit une stratégie, les moyens et les conditions de réalisation de dispositifs, impliquant notamment des systèmes d'information numériques, au sein de son organisation ou pour des usagers externes.  Ce Chef de projet a un rôle de maîtrise d'ouvrage (MOA) ou d'assistance à maîtrise d'ouvrage (AMOA)
Il pilote la réalisation des dispositifs des services web d’exploitation et de valorisation des contenus.                                                
Il pilote la réalisation des dispositifs de management de l’information, des documents et des connaissances dans l'organisation.
Il pilote la réalisation des dispositifs de veille stratégique et d'analyse des données.

A ce titre, il doit être capable de :
- Réaliser des analyses d'opportunité et de faisabilité, mène des diagnostics, examine des risques et élabore des recommandations.
- Proposer plusieurs solutions organisationnelles, fonctionnelles et techniques.
- Proposer des scénarios de traitement des contenus et de développement de services et de produits associés (bases de données, synthèses, revues de presse, lettres d’informations, cartes sémantiques…).
- Veiller sur l'évolution technologique, sociologique, économique du domaine.
- S'assurer de la conformité juridique du dispositif mis en œuvre et son respect de normes éventuelles
- Réaliser des appels d'offre (les lance, y répond), rédiger des cahiers des charges associés, négocie les contrats de prestations externes et les budgets.
- Coordonner les activités des différents métiers associés au projet (informaticien, expert métier, juriste, éditeurs…) et associer les différents niveaux décisionnels.
- Identifier les acteurs pertinents, organiser le travail en équipe, gérer la sous-traitance, réaliser le suivi des développements dans le cas de systèmes d'information, et assurer le respect du plan qualité.
- Mettre en œuvre  des approches de conception orientées utilisateurs (approches agiles, co-design).  
- Organiser le déploiement du dispositif et le développement des pratiques, un suivi des transformations et de l'atteinte d'objectifs.
- Concevoir une stratégie de communication et un plan marketing.

Diplome Evaluateur immobilier

Équivalence Bac +3 ou +4

L’expert en évaluation immobilière estime la valeur de biens immobiliers à des fins de taxation, de vente, de financement ou d'analyse de rentabilité.
Les activités sont:
-évaluer des valeurs de biens et leurs évolutions prévisionnelles compte tenu d’un environnement économique, social, financier et environnemental ;
- vendre ou louer des biens immobiliers en conformité avec les dispositions de droit public ou de droit privé applicables à chaque catégorie d’immeubles ;
- établir des rapports d’expertise immobilière pour des clients potentiels, les autorités judiciaires, administratives, financières et fiscales

Le titulaire est capable de:
Déterminer la faisabilité d’une opération immobilière en rapport avec les marchés immobiliers
Déterminer la valeur évolutive d’un bien immobilier en rapport avec les marchés
Analyser les marchés immobiliers en fonction de la conjoncture globale
Etablir les évolutions prévisionnelles des valeurs immobilières en évaluant les risques potentiels et Estimation comparée de l’analyse des valeurs immobilières
Déployer la méthode appropriée à l’estimation de chaque bimensuel, des actifs commerciaux et des actifs atypiques.
Assurer un rôle d’intermédiaire dans le cadre de la règlementation de l’activité
Appliquer les mesures indispensables sous peine de nullité des actes  et rédiger les mandats obligatoires.
Conseiller les vendeurs et bailleurs sur la règlementation lors des opérations immobilières
Assurer une veille sur la conjoncture économique et fiancière
Déterminer les prix de vente ou location en fonction de la conjoncture financière et économique
Assurer une intermédiation juridique dans la cadre d’une opération immobilière
Assurer une veille sur les dispositifs fiscaux
Appréhender les points forts et faibles de chaque bien immobilier sous l’angle urbanistique, législatif, réglementaire, économique et technique
Appliquer les contraintes techniques et réglementaires concernant les bâtiments : législation, réglementations thermiques et environnementales
Appréhender les enjeux environnementaux, d’aménagement durable du territoire et de leurs influences sur le marché et les valeurs
Analyser les techniques de construction et pathgologies de bâtiment. Rapprocher les éléments de siagnostique et synthésir les éléments d'une évaluation immobilière

CAP Boucher

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Le titulaire de ce diplôme assure la réception, le stockage des produits livrés, la transformation des morceaux issus de la découpe des carcasse et des différentes coupes des espèces (bovins, ovins, porcins, caprins, équins, volailles, gibiers) et du traitement des produits tripiers dans le respect des règles de qualité, d'hygiène et de sécurité et conformément aux exigences de traçabilité. Il peut être amené à mettre en valeur les produits, à renseigner la clientèle, à participer à l'acte de vente.

Activités visées :

- Gestion d’un service commercial / d’une structure commerciale dans le secteur du tourisme
- Elaboration de produits touristiques (circuits, séjours…) : coordination des étapes du processus depuis le montage jusqu’à sa mise en vente
- Mise en adéquation prix/produits : veille, réajustement des services, rentabilisation et optimisation des produits au service de la compétitivité de l’entreprise.
- Relations commerciales : vente, information et conseil à la clientèle en adéquation avec les objectifs commerciaux

Compétences attestées :

• Concevoir et réaliser des produits touristiques : étudier le marché et la faisabilité d’un projet, gérer et ajuster le budget, gérer et animer les réseaux de partenaires, analyser la rentabilité d’un produit
• Concevoir ou participer à l’élaboration d’une campagne de communication marketing : sélectionner les supports et canaux de diffusion, sélectionner les prestataires

• Apporter un appui technique aux partenaires institutionnels
• Elaborer des actions de promotion d’un territoire

• Identifier les canaux de distribution

 

 

·         Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information ainsi que pour collaborer en interne et en externe.

·         Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources dans son domaine de spécialité pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation.

·         Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation.

·         Développer une argumentation avec esprit critique.

·         Se servir aisément des différents registres d’expression écrite et orale de la langue française.

·         Communiquer par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, dans au moins une langue étrangère.

·         Identifier et situer les champs professionnels potentiellement en relation avec les acquis de la mention ainsi que les parcours possibles pour y accéder.  

·         Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel en fonction d’un contexte.  

·         Identifier le processus de production, de diffusion et de valorisation des savoirs.

·         Situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation pour s’adapter et prendre des initiatives. 

·         Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale.

·         Travailler en équipe et en réseau ainsi qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet.

·         Analyser ses actions en situation professionnelle, s’autoévaluer pour améliorer sa pratique.

TP Cuisinier

Équivalence CAP / BEP

Objectifs et contexte de la certification :

 Le cuisinier réalise des productions culinaires et assure leur présentation dans le but de satisfaire la clientèle. La qualité de sa prestation contribue à véhiculer une image positive de l’entreprise.    

Activités visées :

A partir des instructions reçues de son supérieur hiérarchique, le cuisinier exécute avec rigueur et minutie les techniques culinaires adaptées à la réalisation des entrées, des plats chauds, des légumes et des desserts de restaurant. En fonction de la recette ou de l’effet recherché, il identifie les épices, les aromates ou les condiments et assaisonne les préparations. Au moment du service, il fait preuve d’organisation, de rigueur et d’efficacité pour répondre aux annonces et envoyer les plats dans le temps imparti. Il contrôle leur qualité gustative et les dresse en accordant un soin particulier à la décoration et à la netteté des présentations.   Lors de la préparation de banquets ou en restauration collective, il met en œuvre des techniques spécifiques aux productions en quantité.   

Le cuisinier contrôle quotidiennement l’état de ses stocks et en informe sa hiérarchie. Lors de la réception, il contrôle les quantités et la qualité des marchandises et les range.   

Il effectue l’ensemble de ces opérations en appliquant les bonnes pratiques d’hygiène et en respectant les consignes de sécurité au travail. Il organise son travail en fonction de la production à effectuer et maintient son poste de travail propre et ordonné. Il lutte contre le gaspillage alimentaire et veille à limiter ses consommations d’eau, de gaz et d’électricité.   

En fonction de la taille de la structure, le cuisinier travaille seul ou en équipe sous la responsabilité du chef. Il communique avec les équipes de salle et de cuisine. Il est amené à échanger en anglais avec ses collègues et avec la clientèle. Le cuisinier représente l’établissement en portant la tenue réglementaire et en adoptant une posture appropriée. Il pourra être amené à superviser un personnel moins expérimenté.   L’emploi s’exerce dans des établissements de type traditionnel tels que des restaurants gastronomiques ou à thème, dans des brasseries, dans la restauration rapide, chez des traiteurs, dans des établissements de type collectif tels que des restaurants d’entreprise, scolaires ou dédiés à la santé, ou dans la restauration mobile telle que sur des bateaux, dans les trains et à domicile. Suivant le type de restauration, le cuisinier est en contact direct avec la clientèle.  

 Il travaille en station debout prolongée, assure de fréquentes allées et venues, la manutention de charges, et est fréquemment exposé à la chaleur, parfois au froid. Au cours de son service, il est soumis à des périodes d’activité soutenue dites « coup de feu ». L’emploi s’exerce en horaires de jour comme de soirée, en continu ou avec coupure et souvent les dimanches et jours fériés. Il offre de nombreuses possibilités de mobilité au national et à l’international.  

Compétences attestées :

    1. Préparer, cuire et dresser des entrées froides et chaudes 

Mettre en œuvre les techniques de base et les cuissons au poste entrées.   

Confectionner et dresser à la commande des entrées froides et chaudes.   

2. Préparer, cuire et dresser des plats au poste chaud 

Mettre en œuvre les techniques de base au poste chaud.   

Réaliser les cuissons longues au poste chaud.   

Réaliser les cuissons minute et dresser à la commande des plats chauds.   

Mettre en œuvre des procédés de cuisson adaptés à une production en quantité.   

3. Préparer, cuire et dresser des desserts de restaurant

Mettre en œuvre les techniques de base et les cuissons au poste des desserts.  

 Assembler et dresser à la commande des desserts de restaurant.