Recherche

Parcourir les diplômes disponibles en VAE

Le titulaire de la licence professionnelle Métiers du BTP : Génie civil et Construction parcours projeteur structures travaille en bureau d'études, sous la responsabilité d'un ingénieur, et exerce les activités suivantes :

  • - il conçoit des solutions techniques conformes aux règlements de calcul, tout en prenant en compte la méthodologie de réalisation propre à chaque projet ainsi que les règles de sécurité
  • - il produit les plans d'exécution d'éléments de structure relatifs aux solutions techniques retenues
  • - il gère et assure la diffusion des documents relatifs à un projet
  • - il prévoit les moyens nécessaires à la réalisation des travaux (matériaux, matériels, personnel)
  • - il utilise l'outil informatique : logiciels de dessin et de conception assistés par ordinateur, tableur, armoires à plans, messagerie électronique

Le projeteur structures est capable :

  • - d'apprécier la stabilité globale d'une structure et de proposer des solutions pour remédier à une instabilité probable, d'analyser les résultats d'un calcul automatisé dans le cas d'une structure simple, d'effectuer la vérification d'éléments simples de structure
  • - de proposer des solutions techniques tenant compte à la fois des résultats de calcul, des contraintes techniques du projet, des méthodes de réalisation sur le chantier, des critères de coût et de la réglementation en vigueur
  • - d'établir le programme d'exécution des travaux
  • - de produire des plans d'exécution concernant des éléments de structures conformes à la réglementation en vigueur, de modifier ces mêmes plans d'exécution et diffuser l'information aux intervenants concernés
  • - de classer, archiver les documents liés à un projet donné
  • - d'utiliser les outils informatiques liés à son activité : logiciels de dessin et conception assitée par ordinateur, tableur, gestion électronique de documents (GED), messagerie électronique
}

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

DUT Génie civil construction durable

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

DUT Réseaux et télécommunications (R&T)

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Responsable de la distribution

Équivalence Bac +3 ou +4

Interface entre la direction et son équipe, le Responsable Manager de la Distribution met en place la stratégie commerciale retenue par sa direction.
Son activité implique de nombreux contacts avec certains services transversaux (acheteurs / centrale d’achat, marchandiseurs, service des Ressources Humaines, service juridique, contrôle de gestion, superviseurs, …) au niveau de l’entreprise, au plan régional,  voire national. Dans ce cadre, il est amené à participer à des groupes de travail et à fonctionner en « mode projet ».
Encadrant opérationnel :
-          Il recrute ou participe activement au recrutement des membres de son équipe et est le garant de l’intégration de ses nouveaux collaborateurs ;
-          Il définit au quotidien les missions / actions de ses collaborateurs directs, les implique et les motive pour atteindre les objectifs fixés ;
-          Il coordonne et contrôle le travail réalisé, gère les conflits et au besoin sanctionne.
Egalement responsable de la gestion de son « compte d’exploitation », il assure une fonction d’évaluation et de reporting auprès de sa direction.
A terme, son expérience peut le conduire, à créer ou reprendre un centre de profit commercial et en devenir le directeur, gérant
3 grands domaines d’activités constituent les emplois-métiers cibles de la certification :
bloc 1 : décliner la stratégie commerciale de son point de vente en plan d’actions
bloc 2 : manager une équipe et affirmer son leadership au quotidien dans la distribution
bloc 3 : développer / conduire des projets favorisant les pratiques et stratégies innovantes

Le titulaire de la certification est capable de :
- Réaliser un diagnostic externe, en vue d’optimiser la stratégie de son point de vente
- Conduire un diagnostic interne et évaluer le potentiel commercial de son point de vente
- A partir de la stratégie et des objectifs arrêtés par ou avec sa direction, élaborer un plan d’actions commerciales
- Constituer et/ou compléter son équipe
- Animer son équipe au quotidien, dans le respect de la politique RH de l’entreprise et des obligations liées à la législation sociale
- Suivre et évaluer les résultats commerciaux de son entité commerciale et mettre en place, le cas échéant, des actions correctives
- Communiquer avec les différents interlocuteurs de son entité de travail (collaborateurs, hiérarchie et les autres services) dans le cadre de ses fonctions
- Communiquer à l’externe pour représenter son point de vente
- Détecter et étudier les perspectives de solutions innovantes, permettant de développer une stratégie de différenciation commerciale pour son point de vente
- Traduire une idée commerciale novatrice en projet réalisable et rentable pour le point de vente
- Constituer, animer un groupe projet multi acteurs
- Suivre et coordonner la réalisation du projet commercial, dans le respect des délais, du budget et des objectifs à atteindre

Le réceptionniste polyvalent en hôtellerie est un professionnel de la réception également formé aux différents métiers de l’hôtellerie restauration. Polyvalent, il est capable d’intervenir ponctuellement sur différents services tels que la réception de nuit, le service au restaurant ou au bar, le service des étages et le service des petits déjeuners.
     Activité  1 : accueil de la clientèle et suivi du séjour
•Enregistrement d’une réservation
•Accueil de la clientèle individuelle et de groupe
•Information à la clientèle sur les services de l’hôtel
•Aide à l’installation du client
•Gestion des problèmes logistiques ou des situations conflictuelles
•Gestion des arrivées et des départs
     Activité 2 : vente de services additionnels
•Vente de produits ou services additionnels
•Promotion des services de son établissement
•Promotion des activités touristiques, de loisir et/ ou culturelles locales
•Promotion via les outils de communication sur internet
•Création et mise à jour des propositions d’informations touristiques et culturelles pour la clientèle
     Activité 3 : gestion administrative et financière du séjour d’un client
•Rédaction  de courriers et notes de service
•Comptabilité journalière
•Facturation
•Encaissement des factures
•Contrôle des paiements différés
•Gestion des plannings
•Edition des indicateurs de fréquentation de l’établissement
     Activité 4 : pratique de la polyvalence
•Réception de nuit
•Participation au service du bar
•Participation au service du restaurant
•Participation au service des petits déjeuners
•Participation au service d’étage

Les capacités attestées :
- Enregistrer une réservation par téléphone, fax, mail ou en face à face.
- Enregistrer les arrivées ou départs selon le type de clientèle (groupe, individuel, étranger…).
- Gérer une situation conflictuelle.
- Promouvoir son établissement et les services ou prestations proposés.
- Promouvoir les activités culturelles et touristiques locales
- Évaluer les besoins du client Proposer au client des services ou prestations.
- Réaliser une vente additionnelle.
- Utiliser les outils de commercialisation sur internet
- Mettre à jour les plannings de réservation et autres documents.
- Rédaction de différents courriers.
- Contrôler lamise à jour ou création du fichier client
- Facturer les prestations consommées
- Éditer les factures  client.
- Encaisser les règlements.
- Effectuer des opérations de change.
- Élaborer un document de synthèse sur la fréquentation de l’établissement (pourcentage d’occupation des chambres.)
- Collaboration ponctuelle aux  différentes tâches connexes et  utilisation d’une langue étrangère :
- Réception de nuit :
- Surveiller et fermer les locaux
- Clôturer la journée (comptes client et plannings)
- Contrôler et récapituler les encaissements.
- Assurer le service d’étages
- Faire une chambre à blanc ou en demeure
- Assurer le contrôle des mini bars dans les chambres
- Contrôler l’état de fonctionnement des équipements.
- Assurer le service au bar :
- Servir les boissons au bar
- Assurer le service  petit déjeuner
- Centraliser les fiches petits déjeuners
- Prendre une commande de petits déjeuners
- Préparer la mise en place d’un petit déjeuner en salle, sur un plateau, ou buffet.

L’Analyste développeur d’applications informatiques réalise des logiciels ou des applications métiers, optimise  des applications existantes et intègre celles-ci dans le système d’information de l’entreprise.
     1/ Analyse des besoins fonctionnels et techniques
Principales activités :
- Analyse des besoins fonctionnels et contraintes du projet
- Réalisation d’une étude de l’existant
- Modélisation de l’application
- Participation à la rédaction du dossier d’analyse
- Participation à la planification du projet
     2/ Codage et tests de l’application informatique
Principales activités :
- Conception des algorithmes
- Conception des codes à l’aide de langages de programmation et/ou intégration des codes existants
- Création d’une interface homme-machine
- Exploitation des environnements de développement
- Conception et exploitation de bases de données
- Réalisation de tests
     3/ Déploiement de l’application  et maintenance dans une infrastructure
Les principales activités :
- Intégration de l’application dans son environnement final
- Participation à la rédaction des documents technique et utilisateurs
- Réalisation d’une maintenance corrective et évolutive
- Réalisation d’une veille technologique

Les capacités attestées :
     1/ Analyse des besoins fonctionnels et techniques
- Inventorier toutes les fonctionnalités attendues et les données nécessaires aux traitements de la future application
- Rédiger les spécifications techniques et fonctionnelles de l’application, en les priorisant
- Modéliser  les données, les flux, les objets, en respectant les méthodologies appropriées au codage ultérieur
- Maquetter l’interface en schématisant les éléments de chaque écran ou formulaire
- Participer à l’élaboration du planning du projet en utilisant des outils propres à la gestion de projets
- rédiger des notes,
- renseigner le suivi du projet à l’aide d’un logiciel de gestion de projet,
pour transmission de l’information au client et/ou mises en place d’actions correctives.
     2/ Codage et tests de l’application informatique
Concevoir les algorithmes permettant d’optimiser le temps nécessaire à la programmation
Coder/programmer les modules et fonctionnalités en utilisant les environnements de développement et les outils collaboratifs validés pour le projet
Réaliser les écrans de l’interface, en les mettant en relation avec les scripts
Corriger les éventuels problèmes, seul ou en équipe, en consignant les corrections apportées.
Concevoir les bases de données nécessaires au bon fonctionnement de l’application, ou exploiter des données existantes
     3/ Déploiement de l’application  et maintenance dans une infrastructure
Déployer l’application sur l’ensemble des postes de travail et/ou sur le serveur, en respectant les normes de sécurité
Réaliser une documentation technique à l’aide de commentaires dans le script et d’outils permettant de les extraire.
Réaliser une veille technique, en français et en anglaisen ciblant des sources adéquates et en mettant en place des alertes régulières.

La production des informations financières est de plus en plus automatisée et toujours plus abondante. Leur interprétation et leur exploitation à des fins de gestion ou pour satisfaire à des obligations légales et réglementaires sont d’une complexité croissante.Les emplois visés supposent une certaine autonomie de travail, sous le contrôle d’un cadre ou d’un professionnel libéral, et des compétences techniques dans les domaines suivants : comptabilité, finance, droit des affaires, droit social, droit fiscal, informatique et management. De plus, la maîtrise de l’anglais appliqué aux affaires et une bonne culture économique sont nécessaires.La personne doit savoir analyser et interpréter des opérations courantes et les transcrire dans le système d’information comptable et financier d’une organisation en s’appuyant sur des ressources informatiques. Elle doit être capable de produire les états financiers d’entités simples, les déclarations fiscales et sociales correspondantes, d’intervenir sur le dossier de révision légale ou contractuelle de telles entités, de produire les informations utiles à leur gestion (comptabilité de gestion et budgets), d’instrumenter et de prendre des décisions financières (gestion de la trésorerie et du crédit client). Elle doit également savoir rechercher dans la documentation technique (par exemple, le Code général des impôts) les réponses à une question imprévue et communiquer par oral et par écrit les résultats de son travail (exemple : commenter les résultats du reporting mensuel dans une entreprise). .

La production des informations financières est de plus en plus automatisée et toujours plus abondante. Leur interprétation et leur exploitation à des fins de gestion ou pour satisfaire à des obligations légales et réglementaires sont d’une complexité croissante.Les emplois visés supposent une grande autonomie de travail et des compétences techniques dans les domaines suivants : comptabilité, finance, droit des affaires, droit social, droit fiscal, informatique et management. De plus, la maîtrise de l’anglais appliqué aux affaires et une bonne culture économique sont indispensables.La personne doit savoir analyser et interpréter l’ensemble des opérations et concevoir le système d’information comptable et financier d’une organisation en s’appuyant sur des ressources informatiques. Elle doit être capable de produire les états financiers d’entités complexes, les déclarations fiscales et sociales correspondantes, de conseiller un client ou une direction sur les choix les plus opportuns, d’intervenir sur le dossier de révision légale ou contractuelle de telles entités, de produire et d’exploiter les informations de gestion (comptabilité de gestion et budgets), de gérer les ressources financières de l’entité (placements, gestion des comptes de tiers, gestion du risque, gestion des ressources financières du haut de bilan). Dans son domaine, elle doit savoir négocier avec les tiers (exemple : banques) ou assister un client ou une direction en cas de contrôle fiscal ou social. Elle doit également savoir rechercher dans la documentation technique (par exemple, le Code général des impôts) les réponses à une question imprévue et parfois complexe et communiquer par oral et par écrit, parfois en anglais, les résultats de son travail (exemple : préparer la communication financière de l’entreprise). .

Parcours-type : Développement du médicament

·      Mettre en œuvre un protocole expérimental in vitro et in vivo selon les bonnes pratiques de laboratoire (BPL) et conformément aux règles de l’éthique animale.

·      Mettre en œuvre les techniques communément utilisées dans le domaine : méthodes physico-chimiques analytiques, techniques de biologie moléculaire, culture cellulaire et méthodes alternatives, expérimentation animale.

·      Participer en tant que Technicien de Recherche Clinique au bon déroulement des protocoles de recherche clinique.

·      Assurer le bon fonctionnement des banques de prélèvements biologiques.

·      Analyser, interpréter et présenter des résultats expérimentaux à l'écrit et à l'oral.

·      Rédiger des protocoles expérimentaux en français et en anglais

·      Interagir et communiquer avec l'environnement professionnel en interne ou en externe, en français et en anglais.

 

·      Assurer la veille bibliographique et réglementaire

Bloc de compétences n°1 =

* Mettre en œuvre un protocole expérimental in vitro

* Mettre en œuvre les techniques in vitro communément utilisées dans le domaine : méthodes physico-chimiques analytiques, techniques de biologie moléculaire, culture cellulaire et méthodes alternatives,

* Analyser les résultats d’un point de vue statistique,

* Interpréter et présenter des résultats.

 

Bloc de compétences n°2 =

* Connaître le médicament, les étapes de son développement et sa législation,

* Connaitre la filière pharmaceutique,

* Détenir des compétences en Bonnes Pratiques de Laboratoire et/ou de Fabrication,

* Savoir travailler au laboratoire dans le respect d’une démarche qualité.

 

Bloc de compétences n°3 =

* Connaître la méthodologie et la réglementation des essais cliniques: organisation et acteurs de la recherche clinique, méthodologie d'un essai clinique et aspects statistiques, aspects éthiques, gestion des données,

* Connaître les aspects spécifiques liés aux thérapies cellulaires et géniques,

* Savoir gérer les prélèvements biologiques au cours des essais cliniques,

 

 Bloc de compétences n°4 =

 * Mettre en œuvre un protocole expérimental in vivo conformément aux règles de l’éthique animale.

 

Bloc de compétences n°5 =

* Elaborer des éléments de langage,

 * Rédiger des protocoles expérimentaux en français et en anglais,

 * Interagir et communiquer avec l'environnement professionnel, en français et en anglais,

* Assurer la veille bibliographique et réglementaire et utiliser les banques de données courantes de bioinformatique.

 

Bloc de compétences n°6 =

* Travailler en équipe,

* Gérer un projet avec autonomie et sens critique,

* Rédiger un rapport,

 * Assurer une veille technologique et détenir des capacités à suivre l’évolution de son champ de compétence au sens large.

}

  • Conception et d’installations de réseaux
  • Gestion et maintenance d’un réseaux et des applicatifs.
  • Surveillance du fonctionnement des différents systèmes, réseaux, ... selon les normes et les méthodes d'exploitation et de sécurité.

  • Configurer, mettre en place et gérer une architecture Réseau
  • Installer, gérer et maintenir un réseau et ses applicatifs
  • Mettre en oeuvre et gérer la sécurité informatique
  • Administrer des systèmes et des bases de données
  • Maîtriser les aspects législatifs liés à l’informatique et aux réseaux
  • Mettre en oeuvre et assurer la disponibilité des ressources physiques (serveurs, disques, automates, ...) et des ressources logiques (logiciels, espaces disques, puissance...) nécessaires au fonctionnement des systèmes de production et d'exploitation informatiques et télécoms de l'entreprise
  • Produire et traiter l’information technique
  • Adapter son comportement à l’entreprise et au client
  • Communiquer
  • Peut coordonner une équipe.

}

Activités visées :

Ce professionnel de la communication détermine, accompagne, met en œuvre la politique de com­mu­nication de son organisation. Il sait créer et réaliser un support de communication, sous diffé­ren­tes formes (écrit, audiovisuel, multimédia…) pour produire un contenu d'information adapté au public visé, conforme aux approches stratégiques et globales de l’organisation. Doté de com­pé­ten­ces relationnelles, il met en place des actions de communication et de relations publiques, sait trans­mettre un message et le valoriser auprès de ses interlocuteurs, est un créateur de valeur par la diffusion et la promotion de l'information, notamment par le biais des TIC.

Compétences attestées :

 

• Compétences ou capacités communes à toutes les options de la spécialité InfoCom

Maîtriser la langue française, tant rédaction qu’expression orale ; adapter un message au public.

Parler, écrire, lire en anglais et dans une autre langue vivante, se situer dans les cultures étrangères ; maîtriser le lexique professionnel ; trouver un stage, un emploi ou des études dans un pays étranger

Porter une attention particulière, développer et approfondir ses connaissances en SHS ; décrypter le monde contemporain ; mettre en œuvre une méthodologie de recherche par la réalisation d’un mémoire universitaire et professionnel de fin d’études.

Utiliser l’Internet, les logiciels de bureautique et de Pao, mettre en ligne de l’information. Identifier, produire, collecter, gérer les informations utiles ; utiliser les nouveaux outils numériques. Travailler en mode projet ; mettre en œuvre une méthodologie de conduite de projet.

 

• Construction d’un réseau professionnel

Faire de la veille concurrentielle, une analyse comparative (benchmarking) pour l’organisation, de la veille informationnelle sur l’actualité du secteur professionnel de la communication, des TIC et de l’économie des médias ; entretenir un réseau de collaborateurs : journalistes, imprimeurs, infographistes, créateurs web…

• Conception d’une stratégie de communication

Cerner le projet et le positionnement d’une organisation, construire l’identité d’une organisation à tra­vers ses supports de communication, ses relations publiques, sa communication interne, ses rela­tions presse, sa stratégie marketing... ; bâtir un plan de communication (cibles, objectifs, supports…)

 

• Mise en œuvre d’une politique de communication

User des certifications et des labels liés à la communication responsable, appliquer les normes, les démarches qualité ; réaliser le bilan des actions de communication ; mener un audit de communication ; mettre à jour des tableaux de bord ; mener des enquêtes pour recueillir des données statistiques ; élaborer une revue de presse, un panorama de presse

 

• Conception et analyse de messages (écrits, visuels, audios, audio-visuels, multimédia, web)

Utiliser les techniques de recherche de l’information ; appliquer les techniques d’interview ; analyser et synthétiser les informations ; discerner le sens des images fixes et animées ; gérer des contenus pour construire une identité ; distinguer les étapes de conception d’un message audiovisuel ou multimédia ; adapter les messages à la cible, au public visé ; respecter le droit de la communication et du numérique ; articuler des notions de sémiologie, de linguistique

 

• Réalisation de produits et supports de communication (écrits, audiovisuels, multimédia…)

Appliquer les techniques d’écriture pour support papier (print) et web

Utiliser les techniques d’expression verbale et non-verbale ; administrer le contenu d'un site web ; se conformer aux normes typographiques ; décliner les normes photographiques et vidéo ; assimiler l’ensemble de la chaîne graphique. Utiliser un logiciel de PAO ou d’édition numérique, de création et retouche d’image, de montage vidéo, d’édition multimédia (HTML/ CSS, animation…)

Créer un site avec un système de gestion de contenu (CMS)

 

• Gestion matérielle et logistique de la communication

Planifier la réalisation matérielle et logistique des actions, produits et supports de communication

Sélectionner des fournisseurs/prestataires ; négocier les conditions du contrat ; contrôler la réalisation de l'intervention, la qualité des produits

 

• Dispositifs de communication interne

Conjuguer la GRH et le droit du travail ; identifier les comportements à l’aune des théories de la psychologie sociale ; organiser et animer des réunions ; poser les bases d’un audit social ; expérimenter la concertation et la participation

 

• Actions de relations publiques

Animer, manager une communauté. Alimenter les réseaux sociaux. Employer les techniques de communication média/ hors média. Utiliser les TIC (sites, blogs, référencement, réseaux sociaux...)

 

• Actions de relations presse

Réaliser des produits de communication à destination des médias (dossiers et communiqués de presse) et des bloggeurs

Choisir les médias adaptés au message et aux objectifs de communication

Organiser une conférence de presse

 

• Actions économiques et de marketing

Exploiter un bilan annuel, un rapport d’activité

Réaliser des études de marché

.

Interpréter la stratégie marketing d’une organisation

Réaliser des opérations de communication à destination des clients.

Activités visées :

Le titulaire d’un DUT GEA option GRH exerce dans les services ressources humaines des entreprises, associations, administrations.

Il assiste le responsable ou le directeur des ressources humaines.

Il assure des activités de gestion administrative des salariés (règlement des cotisations, suivi des dossiers maladie et prévoyance, congés, temps de travail…).

Il exécute les opérations mensuelles liées à la paye.

 

Compétences attestées :

 Compétences communes aux 3 options GEA

Collecte et organisation  des données de gestion

 

Ecouter, comprendre les attentes de chacun des acteurs/partenaires de l’organisation

Utiliser le vocabulaire technique

 Organiser la recherche et le traitement de données nécessaires à la gestion

Recueil et traitement de l’information

 

Identifier et comprendre les environnements économique et juridique de l’organisation et son fonctionnement

Elaboration des documents de synthèse

 

Utiliser les outils bureautiques

Choisir et réaliser des représentations graphiques

Présentation  et transmission  d’informations

 Communiquer par oral et par écrit, en français et en langues étrangères

Communiquer en utilisant la terminologie de son domaine professionnel, y compris en anglais

Utiliser les supports adaptés

Utiliser  les outils numériques de communication

Rendre compte

Gestion de projet

Travailler en équipe projet, en utilisant des outils collaboratifs

Gérer un projet, en respectant les délais et les contraintes économiques à l’aide d’outils de gestion de projet

Analyse des résultats et des écarts

Vérifier la cohérence

Utiliser les outils statistiques

Mesurer la performance

 Compétences de l’option GRH, Gestion des Ressources Humaines

Gestion des emplois et de la formation

Elaborer des tableaux de bord sociaux

Réaliser des analyses d’emploi et des fiches de postes

Mettre en œuvre  des méthodes de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences

Elaborer un plan de formation

Planifier et programmer les actions de formation

Administration du personnel

Effectuer le suivi administratif des contrats de travail

Etablir les bulletins de paye

Mettre à jour les données fiscales et sociales

Transmettre les informations sociales

Préparer les procédures de recrutement et de licenciement

 

Gestion des relations collectives

Respecter les obligations légales en matière sociale

Etablir le bilan social

Organiser les élections professionnelles

Identifier les enjeux des politiques de rémunération

Préparer la négociation annuelle.

Activités visées :

- Mise en œuvre de protocoles d’inventaires (faune, flore, milieux, habitats) et de suivi des populations d’un écosystème

- Identification des espèces, analyse de la biodiversité

- Mise en œuvre de protocoles d’analyse et de contrôle des ressources en eaux

- Diagnostic de la qualité des systèmes aquatiques et mise en œuvre des mesures de protection des systèmes aquatiques

- Réalisation de diagnostics écologiques des écosystèmes naturels et/ou anthropisés

- Utilisation des outils informatiques et statistiques pour l’analyse spatiale et temporelle des populations et des écosystèmes

- Proposition de mesures de gestion dans le cadre d’un développement durable

- Mise en œuvre des réglementations en vigueur pour la protection espaces naturels

- Assistance technique pour la protection des milieux naturels

- Rédaction de rapports d’études

Compétences attestées :

• Diagnostiquer l’état d’un écosystème

• Mobiliser les principes de l’écologie, de la biologie de la conservation

• Maîtriser les outils du diagnostic de l’état et de l’évolution des écosystèmes

• Utiliser les outils informatiques de géolocalisation et de systèmes d’information géographiques

• Maitrise des outils législatifs et réglementaires liés à la protection des espaces naturels

• Connaitre les acteurs et les enjeux de la gestion des espaces naturels

• Assurer le suivi sur le terrain des actions de protection des milieux

• Maîtriser les techniques de sensibilisation et d’animation à la démarche de protection des milieux naturels

 

 

 

·         Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information ainsi que pour collaborer en interne et en externe.

·         Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources dans son domaine de spécialité pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation.

·         Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation.

·         Développer une argumentation avec esprit critique.

·         Se servir aisément des différents registres d’expression écrite et orale de la langue française.

·         Communiquer par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, dans au moins une langue étrangère.

·         Identifier et situer les champs professionnels potentiellement en relation avec les acquis de la mention ainsi que les parcours possibles pour y accéder.  

·         Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel en fonction d’un contexte.  

·         Identifier le processus de production, de diffusion et de valorisation des savoirs.

·         Situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation pour s’adapter et prendre des initiatives. 

·         Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale.

·         Travailler en équipe et en réseau ainsi qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet.

·         Analyser ses actions en situation professionnelle, s’autoévaluer pour améliorer sa pratique.

Travailler en équipe projet, en utilisant des outils collaboratifs

Gérer un projet, en respectant les délais et les contraintes économiques à l’aide d’outils de gestion de projet

Analyse des résultats et des écarts

Vérifier la cohérence

Utiliser les outils statistiques

Mesurer la performance

 Compétences de l’option GRH, Gestion des Ressources Humaines

Gestion des emplois et de la formation

Elaborer des tableaux de bord sociaux

Réaliser des analyses d’emploi et des fiches de postes

Mettre en œuvre  des méthodes de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences

Elaborer un plan de formation

Planifier et programmer les actions de formation

Administration du personnel

Effectuer le suivi administratif des contrats de travail

Etablir les bulletins de paye

Mettre à jour les données fiscales et sociales

Transmettre les informations sociales

Préparer les procédures de recrutement et de licenciement

 

Gestion des relations collectives

Respecter les obligations légales en matière sociale

Etablir le bilan social

Organiser les élections professionnelles

Identifier les enjeux des politiques de rémunération

Préparer la négociation annuelle

Activités visées :

- Participation à la création, l'analyse et le respect d’un cahier des charges de sécurité alimentaire de produits ou de matières premières en lien avec les impératifs de la production et en fonction de l’évolution du marché

- Contribution à l'organisation du travail de production ou de bioproduction (processus, flux, gestion des stocks…) en agroalimentaire

- Implication dans la conception, la formulation et le développement industriel d’un nouveau produit, conformément à la réglementation en vigueur et à la politique qualité

- Aide à l'amélioration/optimisation d’un produit ou d’un procédé

- Participation à l’évolution opérationnelle des systèmes qualité, hygiène, sécurité et environnement de l’entreprise

- Respect de la planification et coordination des différentes phases des procédés et respect des délais, quantités, qualité et des coûts

- Participation à la conduite de projets pour l’agroalimentaire : innovation, étude de marché, élaboration, faisabilité, planification et coordination avec les différents secteurs de l’entreprise

- Participation aux actions de communication et de sensibilisation aux risques alimentaires

- Assistance à la gestion et l'animation d’une équipe de production/de distribution

Compétences attestées :

• Maîtriser les principaux procédés de fabrication et de transformation des produits alimentaires

• Appliquer la réglementation en vigueur en termes de sécurité, de traçabilité et de qualité des produits alimentaires

• Mettre en oeuvre les systèmes qualité, hygiène, sécurité et environnement

• Assurer le suivi de la gestion documentaire et optimiser les plans d’action qualité, assurer la veille réglementaire

• Analyser les risques de la production agroalimentaire

Analyser les coûts de production et proposer des modifications de process

• Mettre en place et interpréter une étude sensorielle

• Analyser des données physico-chimiques et chimiques

• Déployer les procédures pour valider des méthodes, des essais et des instruments de mesure

• Maîtriser les outils de la logistique, de la distribution et de la gestion des stocks

• Communiquer sur les incidences économiques de la gestion de la qualité et des risques

 

·         Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information ainsi que pour collaborer en interne et en externe.

·         Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources dans son domaine de spécialité pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation.

·         Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation.

·         Développer une argumentation avec esprit critique.

·         Se servir aisément des différents registres d’expression écrite et orale de la langue française.

·         Communiquer par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, dans au moins une langue étrangère.

·         Identifier et situer les champs professionnels potentiellement en relation avec les acquis de la mention ainsi que les parcours possibles pour y accéder.  

·         Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel en fonction d’un contexte.  

·         Identifier le processus de production, de diffusion et de valorisation des savoirs.

·         Situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation pour s’adapter et prendre des initiatives. 

·         Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale.

·         Travailler en équipe et en réseau ainsi qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet.

·         Analyser ses actions en situation professionnelle, s’autoévaluer pour améliorer sa pratique.

MASTER Informatique (fiche nationale)

Équivalence Bac +5 et plus

Objectifs et contexte de la certification :

Le master est un diplôme national de l'enseignement supérieur conférant à son titulaire le grade universitaire de master. Il confère les mêmes droits à tous ses titulaires, quel que soit l'établissement qui l'a délivré.

Le master atteste l'acquisition d'un socle de connaissances et de compétences majoritairement adossées à la recherche dans un champ disciplinaire ou pluridisciplinaire. Le master prépare à la poursuite d'études en doctorat comme à l'insertion professionnelle immédiate après son obtention et est organisé pour favoriser la formation tout au long de la vie.  Les parcours de formation en master tiennent compte de la diversité et des spécificités des publics accueillis en formation initiale et en formation continue.  

Activités visées :

- Ingénierie des infrastructures logicielles et matérielles de traitement de données numériques et de télécommunication pouvant impliquer plusieurs aspects dont : définition, conception, développement, vérification, intégration, déploiement, exploitation et maintenance. 

- Développement de systèmes informatiques pour la collecte, l’interprétation, le traitement et la visualisation de données de différentes natures. 

- Analyse et conception de systèmes d’information. 

- Négociation et prescription de solutions en matière d’intelligence artificielle, d’informatique et de réseaux dans les domaines administratif, industriel, scientifique et technique : organisation, mise en place, validation et suivi. 

- Organisation et conduite d'une activité de recherche et de veille dans le domaine de l’informatique et de leurs interactions : définition du problème, bibliographie, modélisation et développement, valorisation 

- Support aux utilisateurs et réalisation d’actions de formation dans le domaine de l’informatique et de ses interactions  

Compétences attestées :

- Analyser et modéliser du point de vue informatique un problème dans toute son étendue et dans des champs d’applications variés en lien avec les usagers 

- Evaluer et maîtriser la complexité du développement d’un logiciel en relation avec un domaine d’application. 

- Mettre en relation une catégorie de problèmes avec les algorithmes de résolution adaptés et en évaluer la pertinence : limites d’utilisation et efficacité.  

- Proposer une architecture matérielle et logicielle permettant d’intégrer les données du problème et de le résoudre.  

- Maîtriser plusieurs paradigmes de modélisation et de programmation et être capable de s’adapter à de nouveaux langages. 

- Connaître et mettre en œuvre les principes de gestion des bases de données structurées ou non et la construction d’interfaces homme-machine. 

- Développer des applications informatiques sur des infrastructures variées (machines parallèles, environnement distribué, programmation Web…)  

- Maîtriser les principes de la compilation et de l’optimisation afin de produire un code efficace. 

- Identifier un problème pouvant être parallélisé, choisir et mettre en œuvre le modèle de calcul adapté pour le résoudre. 

- Déployer des applications informatiques, gérer les phases de test et les évolutions. 

- Maîtriser les grands enjeux de la sécurité des systèmes informatiques et de la protection des données,  

- Analyser un système du point de vue de la sécurité et mettre en œuvre des solutions sécurisées 

- Prendre en compte les enjeux industriels, économiques et professionnels : compétitivité et productivité, innovation, propriété intellectuelle et industrielle, respect des procédures qualité, sécurité. 

- Gérer une petite équipe, comprendre un bilan comptable et réaliser une démarche de création d’une entreprise. 

- Communiquer en langue anglaise à l’oral et à l'écrit et élaborer des documents techniques et/ou réglementaires dans cette langue.   

- Identifier les usages numériques et les impacts de leur évolution sur le ou les domaines concernés par la mention 

- Se servir de façon autonome des outils numériques avancés pour un ou plusieurs métiers ou secteurs de recherche du domaine 

- Mobiliser des savoirs hautement spécialisés, dont certains sont à l’avant-garde du savoir dans un domaine de travail ou d’études, comme base d’une pensée originale 

- Développer une conscience critique des savoirs dans un domaine et/ou à l’interface de plusieurs domaines - Résoudre des problèmes pour développer de nouveaux savoirs et de nouvelles procédures et intégrer les savoirs de différents domaines 

- Apporter des contributions novatrices dans le cadre d’échanges de haut niveau, et dans des contextes internationaux 

- Conduire une analyse réflexive et distanciée prenant en compte les enjeux, les problématiques et la complexité d’une demande ou d’une situation afin de proposer des solutions adaptées et/ou innovantes en respect des évolutions de la réglementation 

- Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation 

- Communiquer à des fins de formation ou de transfert de connaissances, par oral et par écrit, en français et dans au moins une langue étrangère 

- Gérer des contextes professionnels ou d’études complexes, imprévisibles et qui nécessitent des approches stratégiques nouvelles 

- Prendre des responsabilités pour contribuer aux savoirs et aux pratiques professionnelles et/ou pour réviser la performance stratégique d'une équipe 

- Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif 

- Analyser ses actions en situation professionnelle, s’autoévaluer pour améliorer sa pratique dans le cadre d'une démarche qualité 

- Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale   

Dans certains établissements, d'autres compétences spécifiques peuvent permettre de décliner, préciser ou compléter celles proposées dans le cadre de la mention au niveau national. Pour en savoir plus se reporter au site de l'établissement.

Activités visées :

Dans les entreprises éditrices de logiciel et/ou concevant et distribuant des dispositifs médicaux, l’ingénieur biomédical participe aux fonctions d’études et de R&D, de distribution ou de maintenance, ainsi qu’à la formation des utilisateurs.

·  Il assure notamment l’interface entre le monde de la santé d’une part (professionnels de santé) et le milieu industriel biomédical et/ou des technologies pour la santé d’autre part (distributeurs et fabricants de dispositifs médicaux).

·  Il participe aux activités nécessaires aux autorisations de mise sur le marché (marquage CE, AMM). Il met en place un système de management de la qualité et participe à son fonctionnement.

·  Il participe à l'élaboration des systèmes d'information dans le but d'améliorer la qualité des soins au patient et leur prise en charge.

·  En établissement de soins public ou privé, l’ingénieur biomédical peut être responsable de l’achat, de la maintenance et de la matériovigilance des appareils et dispositifs médicaux.

·  Il participe aux activités de recherche et aux évaluations cliniques dans les services R&D et Recherche y compris les Centres d’Investigations Cliniques.

 

Compétences attestées :

- Compétences propres aux diplômés en génie biomédical de l’ISIFC :

Spécialistes du Dispositif Médical, ils possèdent, en plus de la culture technique et médicale, une troisième culture : réglementaire. Ils sont ainsi capables et aptes à comprendre les enjeux et les spécificités réglementaires nationales et internationales (Europe, Etats-Unis, Japon …) et d’élaborer un dossier technique de dispositifs médicaux en vue de la mise sur le marché (marquage CE, approbation de la FDA, …), et éventuellement des AMM de médicaments. Avec des connaissances solides dans les domaines industriels, et plus spécifiquement en mécanique et microtechniques appliquées au dispositif médical, le titulaire du titre d’ingénieur ISIFC est capable de :

- Assurer et de superviser le contrôle qualité de produits et procédés industriels biomédicaux,

- Intégrer les problématiques Qualité et sécurité de production

- Gérer et mettre en œuvre les affaires réglementaires,

- Concevoir et piloter les investigations pré cliniques

- Valider et conduire les essais cliniques,

- Créer des structures entrepreneuriales ou conduire des projets innovants en intraprenariat dans le domaine de la santé (à travers l’entreprise universitaire Biotika® notamment).

- Compétences techniques et médicales communes aux diplômés des écoles du Réseau Biomédical

Le titulaire du titre d’ingénieur ISIFC est capable de :

- Traduire les besoins des médecins et professionnels de santé en solutions techniques et répondre à leurs attentes dans la prise en charge des patients.

- Elaborer des dispositifs médicaux et/ou la constitution de systèmes d’information dédiés à la santé.

- Maîtriser la réglementation et l’utilisation clinique des dispositifs médicaux.

- Mettre en œuvre une démarche de matériovigilance ou encore d’élaborer un cahier des charges d’achat de matériel médical ou de système d'information.

- Compétences génériques propres à l’ensemble des titres d’ingénieurs CTI.

le titulaire du titre d’ingénieur ISIFC est capable de :

- Mobiliser les ressources d’un large champ de sciences fondamentales.

- Connaitre et comprendre le champ scientifique et technique de spécialité.

- Maîtriser les méthodes et les outils de l’ingénieur : identifier et résoudre des problèmes, même non familiers et non complètement définis, collecter et interpréter  de données, utiliser des outils informatiques, analyser et concevoir des systèmes complexes, expérimentation.

- S’intégrer dans une organisation, l’animer et la faire évoluer : engagement et leadership, management de projets, maîtrise d’ouvrage, communication avec des spécialistes comme avec des non spécialistes.

- Prendre en compte des enjeux industriels, économiques et professionnels : compétitivité et productivité, innovation, propriété intellectuelle et industrielle, respect des procédures qualité, sécurité.

- Travailler en contexte international : maîtriser une ou plusieurs langues étrangères, sûreté, intelligence économique, ouverture culturelle, expérience internationale.

- Respecter des valeurs sociétales : connaissances des relations sociales, environnement et développement durable, éthique.

Le titre d'ingénieur confère le grade de master conformément au décret n° 99-747 du 30 août 1999.