Recherche

Parcourir les diplômes disponibles en VAE

TP Chaudronnier (ère)

Équivalence Bac / BP / BT

Le (la) chaudronnier(ère) conduit, de façon autonome, l'ensemble des opérations de transformation des métaux en feuilles et profilés (débit, pliage, roulage et assemblage). Il (elle) réalise la fabrication d'ouvrages très variés en fonction du secteur d'activité dans lequel il (elle) intervient, avec la qualité et la précision requise par le dossier technique, tout en respectant les règles de prévention et de sécurité. Son travail commence par la réception du dossier technique (ou dossier de fabrication) et s'arrête à la restitution de la pièce ou de l'ensemble chaudronné aux dimensions et tolérances requises.
Le (la) chaudronnier(ère) doit être capable, à partir d'un plan d'ensemble, d'imaginer et de se représenter la pièce à fabriquer dans l'espace pour identifier et limiter les volumes afin de prévoir les développements.
En fonction de l'organisation du travail et de la taille de l'entreprise, le (la) chaudronnier(ère) peut être appelé(e) à travailler seul(e) ou en équipe
L’implantation des ateliers de chaudronnerie est généralement cohérente avec le processus de fabrication des produits chaudronnés. Ainsi retrouvons nous une zone débit, une zone formage et pliage une zone d’assemblage-soudage et une zone contrôle.

1. DEBITER DES PIECES EN TOLE ET EN PROFILES DU COMMERCE

Débiter une tôle de matériau courant à la cisaille guillotine
Réaliser des perçages, poinçonnages et grugeages, aux machines, sur tôle et profilé.
Tracer un contour de pièce plane par tracés géométriques simples.
Exploiter les différentes liasses de documents techniques de chaudronnerie pour préparer son intervention.
Tronçonner-scier un tube ou profilé sur machine mécanique.
Couper manuellement, par procédé thermique, des tôles et profilés.
Ajuster un profil de pièce en respectant les tolérances prescrites.
Contrôler les dimensions et la géométrie d'une pièce.

2. ROULER DES TOLES ET PROFILES DU COMMERCE

Exploiter les différentes liasses de documents techniques de chaudronnerie pour préparer son intervention.
Contrôler les dimensions et la géométrie d'une pièce.
Rouler une tôle sur tout type de rouleuse.
Cintrer un profilé, un tube, à la cintreuse à profilés.
Calibrer- gabarier un profil de pièce chaudronnée.
Cintrer manuellement à chaud sur forme un tube ou un profilé.

3. PLIER DES PIECES EN TOLE

Exploiter les différentes liasses de documents techniques de chaudronnerie pour préparer son intervention.
Contrôler les dimensions et la géométrie d'une pièce.
Calibrer-gabarier un profil de pièce chaudronnée.
Saisir les données du profil d'une pièce sur une presse-plieuse à commande numérique.
Equiper - régler les outillages d'une presse-plieuse.
Régler les paramètres d'une presse plieuse à commandes manuelles.
Conduire une production de pièces pliées en tôle sur presse plieuse réglée.
Former un solide creux 'développable' en tôle par plis successifs à la presse plieuse.

4. ASSEMBLER-MONTER DES ENSEMBLES CHAUDRONNES

Exploiter les différentes liasses de documents techniques de chaudronnerie pour préparer son intervention.
Couper manuellement, par procédé thermique, des tôles et profilés.
Ajuster un profil de pièce en respectant les tolérances prescrites.
Contrôler les dimensions et la géométrie d'une pièce.
Redresser ou anticiper des déformations d'origine mécanique ou thermique.
Assurer le positionnement et le réglage d'un ensemble chaudronné avant assemblage.
Souder par procédé MAG (metal actic gas), TIG (tungsten intert gas), SAEE (soudage arc électrode enrobée) des joints soudés non soumis à qualification.
Apprécier et réparer un défaut constaté sur un joint soudé non soumis à qualification.

}

MASTER mention Marketing vente

Équivalence Bac +5 et plus

Le titulaire réalise les activités suivantes :

-  Etudier et analyser le comportement du consommateur
-    Participer aux actions stratégiques relatives au marketing
-    Contrôler l’évolution des marchés
-    Etablir une veille concurrentielle
-    Gérer la communication des marques et de l’entreprise
-    Manager des équipes marketing et commerciales de l’entreprise
-    Comprendre les nouveaux outils utilisés en marketing
-    Appréhender une organisation de manière globale
-    Gérer une offre de produits ou services
-    Intégrer du digital dans l’ensemble des activités

Le titulaire est capable de :


-    Savoir traduire la stratégie de l’entreprise en stratégie marketing (offre, produit, marque)
-    Assurer l’analyse et la veille des marchés
-    Analyser les données de panels pour la prise de décision
-    Intégrer le digital dans la stratégie et l’opérationnel
-    Mettre en place une politique de communication intégrée : à l’interne et à l’externe
-    Lancer et développer une offre de produits/services
-    Définir  la politique commerciale, développe un plan d’action commerciale
-    Elaborer et conduit la politique promotionnelle
-    Mettre en place et manager des équipes complémentaires, transversales ou interculturelles
-    Commanditer ou réaliser des études qualitatives ou quantitatives
-    Maîtriser des logiciels d’analyse numérique et textuelle (SAS, SPSS, R, N-Vivo, Lexica, Sphinx, …).
-    Analyser les données et opérationnalise les résultats
-    Elaborer et suivre des budgets
-    Elaborer /analyser des tableaux de bord d’activité
-    Gérer un compte d’exploitation   


Compétences pré-professionnelles

-    Se situer dans un environnement socio-professionnel et interculturel, national et international, pour s’adapter et prendre des initiatives
-    Identifier le processus de production, de diffusion et de valorisation des savoirs.
-    Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale.
-    Travailler en équipe et en réseau ainsi qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet
-    Identifier et situer les champs professionnels potentiellement en relation avec les acquis de la mention ainsi que les parcours possibles pour y accéder.
-    Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel en fonction d’un contexte.
-    Analyser ses actions en situation professionnelle, s’autoévaluer pour améliorer sa pratique

Compétences transversales

-    Conduire une analyse réflexive et distanciée prenant en compte les enjeux, les problématiques et la complexité d’une demande ou d’une situation afin de proposer des solutions adaptées et/ou innovantes
-    Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif
-    Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation
-    Actualiser ses connaissances par une veille dans son domaine, en relation avec l’état de la recherche et l’évolution de la règlementation
-    Evaluer et s’autoévaluer dans une démarche qualité
-    S’adapter à différents contextes socio-professionnels et interculturels, nationaux et internationaux
-    Rédiger des cahiers des charges, des rapports, des synthèses et des bilans,
-    Communiquer par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, en français et dans au moins une langue étrangère, et dans un registre adapté à un public de spécialistes ou de non-spécialistes
-    Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information de manière adaptée ainsi que pour collaborer en interne et en externe

Chaque mention peut être déclinée en parcours (anciennement spécialités) permettant d'acquérir des compétences complémentaires. Pour plus d'information, se reporter aux liens renvoyant sur les sites des différentes universités habilités/accréditées.

}

LICENCE DROIT

Équivalence Bac +3 ou +4

Activités visées : - Procéder à la conception et à la mise en place des projets d'action, rédige les textes réglementaires, suit et vérifie leur application.
- Instruit les dossiers et définit les programmes et les moyens budgétaires nécessaires.
- Assure la mise en oeuvre, dans son domaine, des objectifs fixés par la direction.
- Organise, coordonne, contrôle les activités financières placées sous sa responsabilité.
- Prépare et classe les dossiers d'affaires juridiques, met en forme les actes pour le compte du juriste dont il est le collaborateur. - Surveille la conformité des procédures, des formalités, des échéances.
- Selon la qualification, peut recevoir la clientèle, fournir des informations, rédiger des actes qui seront vérifiés par le juriste.
- Peut aussi assurer la gestion, les règlements et la comptabilité dans le cadre d'une étude.

Capacités attestées : - Posseder une culture juridique générale solide et diversifiée.
- Comprendre et utiliser les techniques indispensables pour l'analyse des discours et des pratiques juridiques.
- Préparer son orientation professionnelle dans le secteur des métiers du droit.
- Développer ses compétences dans le domaine des langues étrangères et de l'informatique.
- Connaître les grandes lignes du système juridique français.
- Répondre aux questions posées par l'analyse du discours juridique.
- Maîtriser les techniques du commentaire d'arrêt et de la dissertation juridique.

}

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

Le Master Gestion des Ressources Humaines accueille des professionnels de la fonction RH ou des personnes ayant d'autres expériences professionnelles et qui s'orientent vers la fonction.

Le Master vise les activités suivantes :


-  Conception des politiques de gestion des ressources humaines (gestion de l'emploi et des compétences, politique de rémunération, relations sociales, gestion internationale des RH, SIRH...) et des dispositifs favorisant l'implication des personnes ;
- Conduite des diagnostics stratégiques, organisationnels et sociaux et maîtriser le cadre juridique de la fonction Ressources Humaines
- Adaptation des moyens en Ressources Humaines au projet associatif en favorisant la participation des parties prenantes (options " GRH en association ")

Compétences évaluées :

 Communes aux deux options :

  • -          Elaborer et piloter une politique de Ressources Humaines en cohérence avec les orientations stratégiques et la culture de l’organisation
  • -          Concevoir, mettre en place et piloter des politiques de gestion de l'emploi (gestion des compétences, développement des carrières et des mobilités)
  • -          Savoir développer et structurer une fonction de Gestion des Ressources Humaines répondant aux besoins tant de l’entreprise que des différentes unités de celle-ci
  • -          Savoir animer le réseau des professionnels RH au sein d’une organisation et établir le lien entre celle-ci et la direction de l’entreprise
  • -          Concevoir, mettre en place et piloter des dispositifs favorisant l'implication des personnes dans les entreprises (culture d’entreprise, formation de l’encadrement, prévention du stress)
  • -          Conduire des diagnostics stratégiques, organisationnels et sociaux (audit social)
  • -          Assumer la fonction de gestion des personnes (relation managériale, connaissance de soi)
  • -          Maîtriser le cadre juridique et réglementaire de la fonction

Développées dans l’option « GRH dans les entreprises » 

  • -          Concevoir, mettre en place et piloter des politiques de rémunération
  • -          Gérer les relations sociales
  • -          Conduire les restructurations et savoir piloter le changement
  • -          Concevoir un cahier des charges pour l’informatisation de processus RH
  • -          Concevoir des politiques RH à l’international
  • -          Savoir piloter une étude sur la Gestion des Ressources Humaines, et/ou définir le cadre d’un cahier des charges  d’une étude

Développées dans l’option « GRH dans les associations » :

  • -          Concilier la gestion des personnels salariés et bénévoles
  • -          Adapter les moyens en RH au projet associatif
  • -          Favoriser la participation des parties prenantes
  • -      Conduire, commander et utiliser des audits d’associations
}

  Parcours Management International de l'hôtellerie

 Le diplômé de cette formation peut occuper tous les postes opérationnels existant dans la grande hôtellerie internationale comme la réception, l'hébergement, un poste commercial, la gestion de centre de bien-être.

Il travaille en étroite collaboration avec la direction. Il est responsable de la bonne marche de son service et  des résultats comptables.

 Parcours Restauration collective

 Les diplômés de cette formation occupent principalement des postes en middle management., l’objectif étant des postes de manager de restaurant.

 Ils assurent la gestion d'un établissement ou d'un service de restauration collective ou commerciale.

 

Parcours Management International de l'hôtellerie – les diplômés sont capables de :

-           Définir les besoins des clients et/ou prospects ; 

-          Gérer un établissement hôtelier ;

-          Proposer une stratégie marketing ;

-          Développer une démarche GRC (Gestion de la Relation Client) ; 

-          Assurer le suivi administratif et mesurer l’efficacité du service rendu à l’entreprise. 

Parcours Management International de l'hôtellerie – les diplômés sont capables de :

-           Définir les besoins des clients et/ou prospects ; 

-          Gérer un établissement hôtelier ;

-          Proposer une stratégie marketing ;

-          Développer une démarche GRC (Gestion de la Relation Client) ; 

-          Assurer le suivi administratif et mesurer l’efficacité du service rendu à l’entreprise. 

}

BP Responsable d'exploitation agricole

Équivalence Bac / BP / BT

Le titulaire de ce diplôme est destiné à exercer des activités professionnelles hautement qualifiées dans les exploitations agricoles en tant que chef d’exploitation ou salarié.Il peut pour cela diriger une équipe et organiser le travail de ses salariés.

Il doit assurer la maîtrise technique d’un processus de production animale ou végétale ( et de  son suivi ),de transformation  ou  d’une  activité  de  service.

Il met en oeuvre les différentes règlementations et normes relatives à l'hygiène et à la sécurité, notamment en ce qui concerne les produits phytosanitaires, les soins aux animaux, l'entretien des matériels et des installations.

Il assure enfin la gestion administrative, comptable et financière de l'exploitation agricole.

 

Capacités générales

UC G1 : Utiliser en situation professionnelle les connaissances et les techniques liées au traitement de l’information   

UC G2 : Situer les enjeux environnementaux et sociétaux de l’agriculture

Capacités professionnelles

UC P1 : Elaborer un diagnostic global de l’exploitation agricole dans son environnement   

UC P2 : Prendre en compte les dynamiques sociales et professionnelles de son territoire pour en devenir acteur   

UC P3 : Gérer le travail dans l’exploitation agricole   

UC P4 : Réaliser le suivi administratif et la gestion de l’exploitation agricole   

UC P5 : Commercialiser les produits de l’exploitation agricole

UC P6A/B : Elaborer un projet professionnel lié à une exploitation agricole / Elaborer un projet professionnel de salariat en agriculture

UC T1 et UC T2  : conduire un atelier  

UCARE 1 et UCARE 2

}

TP Plâtrier

Équivalence CAP / BEP

Le plâtrier intervient dans tout bâtiment (individuel, collectif, à usage d'habitation, commercial, industriel et public...) pour réaliser l'aménagement intérieur des locaux neufs et anciens, à partir d'éléments préfabriqués en matériaux secs en terre cuite et matériaux adaptés à la réception d'enduits à base de plâtre.
A partir de dossiers techniques, de plans de pose ou de consignes verbales, il réalise pour une finition en plâtre humide dans le respect de la RT 2012 l'isolation thermique et acoustique, l'étanchéité à l'air et construit des plafonds, des doublages et différentes cloisons techniques.

Il intervient également dans la réalisation de divers travaux spécifiques (constructions d'éléments coupe-feu).

Pour ce faire, il effectue des tracés, réalise des ossatures métalliques sur lesquelles il fixe des plaques ou des éléments à enduire et pose par hourdage, collage ou assemblage différents type de briques plâtrières. Enfin, il assure les travaux de finition en réalisant les enduits.

Le plâtrier intervient sur des chantiers de constructions neuves, ou en réhabilitation. En toute autonomie, il organise son poste de travail, établit l'ordre d'exécution et les modes opératoires des ouvrages à réaliser. Il contrôle les supports de réception et alerte son responsable en cas de non-conformité. Tout au long du chantier, il s'autocontrôle et rend compte à son responsable du déroulement des travaux.
En plus de son responsable, ses principaux interlocuteurs sont le client et le maître d'œuvre.
Pour toutes ses missions, le plâtrier réalise un travail qu'il coordonne avec de nombreux corps de métiers. Il intervient dans les locaux couverts et fermés, parfois sur des échafaudages. Sur le chantier, il manipule des charges, utilise des machines à projeter, du matériel électroportatif. Il doit porter des équipements de protection individuelle (EPI), respecter les règles d'hygiène et de sécurité individuelle et collective, et s'il existe le PPSP ou le plan de prévention.
Les déplacements souvent régionaux sont fréquents (changements de chantier). Les horaires de travail sont liés aux ouvrages qu'il effectue notamment lors des travaux de finition.

 

1. Réaliser à l'intérieur de bâtiments l'étanchéité à l'air et la pose de différents systèmes d'isolation thermique et acoustique pour une finition en plâtre humide

Mettre en œuvre des systèmes d'étanchéité à l'air dans un bâtiment pour une finition en plâtre humide.
Mettre en œuvre des systèmes d'isolation thermique dans un bâtiment pour une finition en plâtre humide.
Mettre en œuvre des systèmes d'isolation acoustique dans un bâtiment pour une finition en plâtre humide.


2. Construire et enduire tous types d'ouvrages en briques plâtrières  ou en matériaux adaptés à l'enduisage

Réaliser et enduire manuellement un plafond en briques plâtrières ou en matériaux adaptés à l'enduisage.
Réaliser et enduire manuellement des cloisons en matériaux sec à base de terre cuite.
Enduire mécaniquement au plâtre un support intérieur.

 

}

LICENCE Psychologie

Équivalence Bac +3 ou +4

Le titulaire de ce diplôme peut exercer les activités suivantes :
-    se familiariser avec les différents paradigmes thématiques qui sont disciplinairement engagés
-    discerner les axes nouveaux de recherches actuelles et les mesurer au regard des implications pratiques et professionnelles usuelles.
-    effectuer des recherches thématiques et bibliographiques, grâce aux outils disponibles localement (Bibliothèque de section) ou à distance (Bibliothèque centrale, Internet).
-    acquérir les informations, ressources et méthodologies nécessaires à la compréhension d’une étude, d’un protocole, d’un paradigme ou de pratiques, tout en favorisant une évaluation critique de ceux-ci.
-    appliquer, modifier et étendre leur savoir
-    mesurer les effets sociaux de la communication dans un environnement professionnel
-    réfléchir aux conditions éthiques et déontologiques de la fonction de psychologue

A travers les contenus issus de travaux développés dans les grands secteurs classiques de la psychologie (générale, sociale, différentielle, du développement, psychopathologie et psychologie clinique), cette formation a pour but de faire acquérir aux étudiants un savoir-faire général, ainsi qu’une solide connaissance de la discipline, notamment :

Savoir-faire intellectuels généraux
— être capable d’adopter un point de vue en face d’un argument fondé
— être conscient de la nécessité de réfléchir aux conditions éthiques, prescriptives et expressives d’un discours fondé sur une argumentation scientifique
— être conscient des effets sociaux de la communication dans un environnement professionnel
— avoir une vision critique des limites du savoir acquis et d’estimer la qualité d’une information venant de sources diverses
— être capable d’appliquer, de modifier, ou d’étendre un savoir acquis
— être capable de communiquer les résultats de ce qu’il a appris et de ce qu’il pense à d’autres étudiants dans la discipline et en dehors d’elle.
Connaissance de la discipline
— être capable de reconnaître les principaux courants (thématiques et épistémologiques) qui constituent la discipline dans l’histoire et dans l’actualité
— être capable d’identifier des propositions issues de ces courants
— connaître certaines des données de fait, certains protocoles et plusieurs paradigmes de recherche sur lesquels s’appuient ces courants
— être capable de chercher avec efficacité une information nécessaire à la compréhension d’une étude, un protocole ou un paradigme

Savoir-faire pratiques spécifiques
— être capable d’analyser une situation complexe (étude de cas individuel ou collectif) en repérant les connaissances, concepts ou techniques pertinents
— être capable de se positionner dans un environnement de travail et dans un groupe de travail
— être capable de communiquer sur son propre travail dans un environnement pluri-professionnel.

Compétences transversales :
-  maîtrise des différents outils de communication
- capacité rédactionnelle
- être capable de travailler d’une façon autonome et en équipe
- conduire un projet
- effectuer une recherche documentaire
- élaborer un projet professionnel

}

Les titulaires d’une licence d’administration publique pourront prétendre à des emplois dans lesquels seront mises en œuvre les activités suivantes :

-          Participer à la préparation de l’action des pouvoirs publics.

-          Mettre en œuvre les moyens nécessaires à l’accomplissement de l’action administrative.

-           Evaluer la conformité des pratiques de terrain avec les programmes, mesures et textes réglementaires.

-           Intervenir sur le terrain, soit à titre préventif (ouverture de droits, délivrance d'habilitations), soit à titre de contrôle et de redressement (notifications administratives, poursuites, instruction de dossiers contentieux).

-          Rendre compte de la conduite des travaux devant les autorités hiérarchiques et les instances de coordination des politiques de l'Etat.

Diriger une équipe et mener des réunions

Compétences générales :

-          Capacités de travail en autonomie et en équipe

-          Savoir analyser et synthétiser les informations disponibles (textes réglementaires, données de fait etc.)

-          Adopter une approche pluridisciplinaire

-          Savoir communiquer à l’écrit et à l’oral

-          Maîtriser les aspects essentiels des TIC

 

Compétences disciplinaires spécifiques :

-          Connaître l’organisation et du fonctionnement des structures administratives françaises

-          Avoir des connaissances générales dans les domaines juridique, financier et économique

-          Avoir une bonne culture générale sur l’ensemble des grands problèmes ou questions contemporains

}

TP Assistant (e) de vie

Équivalence CAP / BEP

L'assistant (e) de vie apporte une aide professionnalisée, dans le cadre de vie privé des personnes (logement individuel, foyer-logement, chambre privée dans un foyer résidence) : - pour accomplir avec la personne qui n’est pas en capacité d’assurer seule les actes essentiels de la vie quotidienne pour des raisons diverses ( âge, accident, handicap, maladie...) de façon momentanée ou permanente, dans un processus évolutif ou régressif ;
- pour relayer les parents dans la garde active des enfants.
Le service d’aide est fonction des besoins de la personne et de son environnement.
Cet emploi est constitué le plus souvent de contrats à temps partiels, auprès d’employeurs multiples. Cet emploi nécessite des déplacements. Dans certaines zones rurales, ces déplacements peuvent prendre un temps important et la possession d’un véhicule est alors nécessaire.
Les horaires sont variables, décalés, y compris le travail de nuit, de fin de semaine.




Capacités attestées et descriptif des composantes de la certification :
1. ASSISTER LES PERSONNES DANS LA REALISATION DES ACTES DE LEUR
VIE QUOTIDIENNE

Prendre contact avec la personne et débuter l'intervention d'aide dans la réalisation des actes de leur vie quotidienne.
Faire face aux situations d'urgence avec les personnes à leur domicile.
Contribuer au maintien de l'autonomie physique et intellectuelle des personnes.
Aider les personnes à s'alimenter.
Aider les personnes à assurer leur hygiène corporelle.
Aider les personnes à se déplacer, aider les personnes alitées.
Aider les personnes dans leurs démarches administratives et leur vie sociale.
Rendre compte et établir les liens nécessaires lors de l'aide aux personnes dans la réalisation des actes de leur vie quotidienne.

2. ASSURER LA GARDE ACTIVE DES ENFANTS ET DES BEBES A LEUR
DOMICILE

Prendre contact avec les parents et débuter l'intervention de garde des enfants à leur domicile.
Assurer la sécurité physique et morale de l'enfant lors de la garde à domicile.
Contribuer aux apprentissages de base des enfants lors de la garde à domicile.
Faire manger les enfants et les bébés lors de la garde à domicile.
Assurer la toilette, le change, l'habillement des enfants et des bébés lors de la garde à domicile.
Assurer les levers et les couchers des enfants et des bébés lors de la garde à domicile.
Veiller à l'occupation des enfants lors de leur garde à leur domicile.
Rendre compte aux parents et conclure l'intervention de garde d'enfant à leur domicile.

3. ASSISTER LES PERSONNES DANS LA REALISATION DE LEURS TACHES DOMESTIQUES

Débuter et organiser l'intervention d'aide aux personnes dans la réalisation de leurs tâches domestiques.
Aider les personnes à préparer leur repas.
Aider les personnes à faire leurs courses.
Aider les personnes à entretenir leur logement.
Aider les personnes à entretenir leur linge.
Vérifier son travail et rendre compte lors de l'aide aux personnes dans la réalisation de leurs tâches domestiques.


}

Parcours Gestion de la production audiovisuelle

  - Élaboration de projets scénographiques numériques, audiovisuels et interactifs dans les arts du spectacle

- Elaboration de devis et de plannings de projets d’animation

- Montage de dossiers de financement et de demande d’aides, déclarations sociales et juridiques,

- Rédaction des contrats de travail conformes à la législation sociale des intermittents du spectacle, contrats de production, de coproduction,

- Déclarations à la SACEM ou aux sociétés d’auteurs

- Suivi des traductions, des adaptations étrangères pour la distribution

- Gestion et suivi de production d’images captées

- Post-production image et son.

 

 

- Maîtriser les aspects économiques et juridiques de la production audiovisuelle,

 - Maitriser le processus de fabrication 2D et 3D, la pré-production

 - Élaborer  et gérer les budgets et les plannings de projets d’animation, de production d’images captées, de post-production image et son

 - Être capable de dialoguer aussi bien avec des créateurs et des techniciens que des directeurs de studio et des financiers et synthétiser leurs besoins.

 - Évaluer les contraintes techniques et les implications financières des choix de méthodes de fabrication

 - Assurer le suivi de fabrication image et son des produits audiovisuels, notamment des films, des documentaires et des séries d’animation ;

- Suivre la production, encadrer les équipes, faire respecter les budgets et les plannings dans un contexte de coproduction internationale

 

 

}

 , parcours Bibliothécaire

Le titulaire de la certification peut prétendre aux métiers de bibliothécaire (fonction publique d’Etat, fonction publique territoriale, bibliothèques privées), et de médiathécaire. Le bibliothécaire ou médiathécaire recherche et gère des sources et des informations documentaires selon les besoins de sa structure. Il met à disposition un fonds documentaire physique et numérique (documents écrits, enregistrés) et en facilite l'accès à différents publics (particuliers, professionnels, chercheurs, ...). Il peut réaliser l'acquisition et la valorisation de documents.Il peut diriger une équipe, un service et animer un réseau de bibliothèques. Il a la capacité à développer des offres d'animation auprès de publics variés, de concevoir la politique d'animation d'un établissement.

Ses activités relèvent donc de la bibliothéconomie (maîtrise du circuit du document, commande, catalogage, indexation, équipement, conservation), de la politique documentaire (constitution et gestion d’un fonds), de la communication et de l’animation (élaboration d’outils de valorisation).

Maîtrise des outils numériques et des logiciels spécifiques au métier : exploitation des systèmes de gestion documentaire, conception de supports de communcation.

Maîtrise des connaissances générales du champ professionnel des métiers du livre : réalisation de veille documentaire, acquisition de documents,  sélection et recherche documentaire,  connaissance des fonds, enregistrement et suivi des documents (prêt/retour).

Connaissance de l'environnement juridique et économique : application du droit du livre et des documents, respect des marchés publics.

Compétences en matière de gestion, des ressources humaines, et des structures : encadrement d’une petite équipe, gestion d’un réseau.

Sens de l’accueil et des différents publics : conseil, facilité d’accès aux publics empêchés.

}

Ce professionnel inscit son action dans le des principes fondamentaux du système éducatif et dans le cadre réglementaire de l'école où il fait partager les valeurs de la République.

Il organise, prépare et met en œuvre des situations d’apprentissage dans les différents champs enseignés en école maternelle ou primaire à partir des instructions officielles (programme) et de son analyse de l’activité des élèves et du fonctionnement de la classe, en tenant compte de la diversité des élèves.

Il identifie les difficultés d’apprentissage des élèves et met en place des aides différenciées pour aider les élèves à les dépasser.

Les compétences acquises recouvrent celles définies dans le référentiel des emplois par l’arrêté du 01/07/2013 – NOR-MENE 1315928A (JO 18/07/2013) MEN-DGESCO A3-3

-          Connaître les élèves et les processus d’apprentissage,

-          Prendre en compte la diversité des élèves,

-          Accompagner les élèves dans leur parcours de formation,

-          Agir en éducateur responsable et selon des principes éthiques,

-          Communiquer en langue française pour des publics variés

-utiliser une langue étrangère dans les situations exigées e son métier,

-          Intégrer les éléments de la culture numérique nécessaires à l’exercice de son métier,

-          Coopérer au sein d’une équipe,

-          Contribuer à l’action de la communauté éducative,

-          Coopérer avec les parents d’élèves,

-          Coopérer avec les partenaires de l’école,

-          S’engager dans une démarche individuelle et collective de développement professionnel.

 

 

Objectif de la formation :

 

L’objectif de la formation est d’assurer un haut niveau de connaissances et compétences éthiques, disciplinaires, didactiques et professionnelles en vue d’obtenir le CRPE et d’enseigner  dans les classes de premier degré (Maternelle à Cours Moyen seconde année).

 

Le master MEEF premier degré vise l’acquisition progressive des compétences professionnelles nécessaires à l’exercice du métier d’enseignant.

 

Cette professionnalisation progressive permet l’acquisition d’une culture professionnelle commune aux métiers de  l’éducation et du professorat qui vise à dépasser les clivages entre les degrés d’enseignement (premier et second degré) et entre les missions spécifiques des métiers, tout en valorisant leurs objectifs convergents et complémentaires.

}

TP Conducteur de travaux du bâtiment

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Le conducteur de travaux du bâtiment est le responsable technique, administratif et budgétaire d'un ou plusieurs chantiers de bâtiment, depuis leur préparation jusqu'à leur livraison.
Il prévoit et organise, à partir d'un dossier technique qui lui est confié, les moyens matériels et humains permettant l'exécution des travaux dans les meilleures conditions de délai, de sécurité, de qualité et de rentabilité.


Il intervient dans chacune des phases de réalisation du chantier, et parfois même en amont.
Interlocuteur direct des différents partenaires de l'acte de construire, il est ainsi amené à jouer un rôle commercial en complément du développement de sa fonction de gestionnaire.
Il dispose d'une large autonomie dans l'organisation des chantiers dont il est responsable.
L'emploi s'exerce le plus souvent sur les chantiers (le port d'équipements de protection est alors requis), même si une part se déroule au bureau, à l'agence ou au siège de l'entreprise. Il demande une forte implication avec des amplitudes horaires et une mobilité géographique pouvant être importante (en distance, en fréquence, en durée).

 

1. Préparer un chantier de bâtiment


Synthétiser et compléter les éléments déterminants d'un dossier de construction d'un bâtiment.
Vérifier la faisabilité technique des éléments constitutifs d'un dossier de construction d'un bâtiment.
Réaliser ou vérifier les métrés des ouvrages ou parties d'ouvrages de bâtiment.
Prendre les dispositions appropriées pour résoudre les problèmes liés aux caractéristiques du site d'un chantier de bâtiment.
Optimiser les modes opératoires d'un projet de bâtiment en respectant les aspects réglementaires et environnementaux.
Adapter les moyens humains et matériels aux contraintes d'un chantier de bâtiment et de l'entreprise, dans le respect des règles de sécurité, de protection de la santé et de l'environnement.
Ordonnancer, piloter et coordonner les actions des différents intervenants d'un chantier de bâtiment dans le respect des procédures et du cadre contractuel.
Produire et renseigner les documents de préparation et d'organisation d'un chantier de bâtiment.
Négocier avec les différents intervenants d'un chantier de bâtiment.


2. Conduire les travaux d'un chantier de bâtiment


Synthétiser et compléter les éléments déterminants d'un dossier de construction d'un bâtiment.
Réaliser ou vérifier les métrés des ouvrages ou parties d'ouvrages de bâtiment.
Optimiser les modes opératoires d'un projet de bâtiment en respectant les aspects réglementaires et environnementaux.
Adapter les moyens humains et matériels aux contraintes d'un chantier de bâtiment et de l'entreprise, dans le respect des règles de sécurité, de protection de la santé et de l'environnement.
Ordonnancer, piloter et coordonner les actions des différents intervenants d'un chantier de bâtiment dans le respect des procédures et du cadre contractuel.
Négocier avec les différents intervenants d'un chantier de bâtiment.
Manager une équipe de maîtrise de chantier de bâtiment.
Analyser les écarts entre prévision et réalisation d'un chantier de bâtiment, et prendre des mesures correctives.
Animer une réunion de chantier de bâtiment.
S'assurer de la parfaite exécution des ouvrages d'un bâtiment.
Etablir des devis de travaux de bâtiment adaptés aux besoins du client.
Etablir les facturations des travaux d'un bâtiment.


3. Etablir les documents relatifs à la gestion financière, humaine et matérielle d'une entreprise de bâtiment


Rendre compte, justifier et argumenter les résultats de son activité.
Planifier et gérer sa charge de travail.
Etablir les éléments relatifs à la gestion des moyens matériels et humains d'une entreprise de bâtiment.
Etablir les éléments d'actualisation des ratios et prix de revient de l'entreprise de bâtiment.

 

}

 - Conception et conduite de projets associatifs permettant le développement de la structure

 - Établissement du budget et aide au pilotage financiers des projets

 -   Impulsion à la création de nouvelles associations,

  -  Formation aux dirigeants des associations, leurs salariés et leurs bénévoles,

  -  Mise en réseau des associations,  aide pour les fusionner,

  -  Création de partenariats durables avec d'autres organisations et avec des collectivités territoriales,

 

 -  Mettre en œuvre une démarche projet, fixation des objectifs, mobilisation des ressources

-  Respecter les délais

-  Suivre les résultats du projet et de ses impacts

-  Organiser la mobilisation et l’animation d’un réseau de bénévoles et de volontaires

-  Développer le réseau de partenaires grâce à sa connaissance des différents acteurs de l’environnement institutionnel

-  Connaitre les mécanismes de financements publics et parapublics

-  Connaitre  la réglementation juridique et fiscale applicable aux associations, coopératives, mutuelles, structures de production de biens et services d’utilité sociale ou collective ...)

-  Maitriser des outils et techniques de la comptabilité, de la gestion budgétaire et de l’informatique appliquée à la comptabilité et à la gestion.

}

Professionnel qualifié, le titulaire du CAP Petite Enfance exerce six types d’activités principales : - accueil et garde des enfants ;
- accueil, information, conseil des parents ;
- aide à  la prise des repas, aux soins d’hygiène corporelle à  partir d’observations et de consignes ;
- aide à  l’acquisition de l’autonomie et contribution à  l’éducation ( vestimentaire, alimentaire, motrice);
- participation au développement affectif et intellectuel par des animations de jeux et d’activités socio-éducatives ;
- entretien courant et hygiène des locaux, des équipements et du matériel.


Il exerce le plus souvent ses activités, au sein d’équipes pluridisciplinaires, dans des structures d’accueil de la petite enfance et de l’enfance (école maternelle, garderie périscolaire, crèche collective, halte garderie, centre de vacances) mais il peut également intervenir au domicile de parents ou dans le cadre d’une crèche familiale ou encore à  son propre domicile (dans des conditions d’agrément réglementées. Le CAP Petite enfance donne accès au métier d’agent territorial des services en école maternelle(ATSEM), au métier d’assistante maternelle.

 Le titulaire du CAP Petite Enfance doit être capable :
- de qualités relationnelles (écoute, dialogue, sécurisation, patience, disponibilité, courtoisie);
- de situer les limites de sa compétence ;
- identifier les besoins de l’enfant ;
- organiser un programme de travail ;
- gérer un poste de travail ;
- de mettre en œuvre des techniques d’entretien des locaux et des équipements ;
- de mettre en œuvre des techniques relatives à  la préparation et au service des collations et des repas ;
- de mettre en œuvre des techniques de soins d’hygiène corporelle, de confort de l’enfant, de prévention et de sécurité (dont les premiers secours) ;
- mettre en œuvre des activités éducatives et de loisirs, y compris l’aménagement des espaces de vie ;
- communiquer et travailler en équipe.

}

Responsable visuel merchandiser

Équivalence Bac +3 ou +4

Les missions du Responsable Visuel Merchandiser (RVM)   se déclinent au travers des 3 dimensions du Merchandising :
     Le merchandising  d'organisation concerne toute les actions qui permettent de faciliter au consommateur la recherche de produit/service et au distributeur de les écouler. :'organisation globale du point de vente, l'étude des flux clients,ttractivité des familles de produits, l'organisation et le repèrage des univers.
     Le merchandising de gestion concerne tout ce qui permet d'optimiser les ventes et la rentabilité des espaces de vente.:
-          les parts de linéaires à attribuer en fonction du chiffre d’affaire ou marge attendus.
-          les  facings produits
-          la visibilité de l’offre
-          les rotations produits (gestion des stocks, durée de vie …)
     Le merchandising de séduction concerne tout ce qui va être mis en œuvre pour développer l’attractivité d’un produit, d’une marque,… .:
-          les mobiliers adéquats
-          les supports de présentation (mannequins…)
-          la communication sur le point de vente (balisage, kakemono, positionnement de l’affichage, de l’étiquetage….
     Dans ce cadre , le RVM pilote l’équipe de  Décorateur  Merchandiser qui :
-          organise les implantations produits/services
-          met en scène les produits/les promotions
-          gère les animations…
     Pour être Responsable Visuel Merchandiser, il faut à la fois combiner une approche et des qualités telles que :
-          le pragmatisme et la réactivité
-          le sens artistique et esthétique
-          le leadership et la capacité à travailler en équipe
-          le sens des responsabilités
-          le relationnel

Les capacités attestées :
A – DEFINIR UN PLAN D’ACTION MERCHANDISING AU REGARD DES STRATEGIES MARKETING ET COMMERCIALE D’UNE MARQUE / ENSEIGNE
Au regard de l’identité visuelle de la marque/enseigne et en fonction du marché à couvrir (national, international) :
-  Exercer une fonction de veille et de Benchmarking pour identifier les évolutions des pratiques de merchandising au  service de la marque/ enseigne.
-  Analyser les données internes de l’entreprise (différents acteurs partie prenantes), et externes (marché(s), concurrence, cible (s) client(s),…) en vue de la définition et/ou de l’évolution de son positionnement marché, pour une cible client identifiée.
-  Définir un plan d’action merchandising, dans le respect de l’identité visuelle de la marque/enseigne, du positionnement de l’entreprise et en fonction du marché à couvrir (national, international).
-  Dimensionner /chiffrer le plan d’action merchandising et les mètres linéaires à développer (quantités et typologie de produits, supports, …).
-  Définir des indicateurs de performance pour en estimer les résultats.
-  Présenter et argumenter son plan d’action, auprès de sa hiérarchie et/ou des acteurs internes ou externes concernés.
-  Contribuer à la spécification du cahier des charges pour la mise en place du plan merchandising terrain et à la définition d’indicateurs de performance.
-  Sur la base du cahier des charges qualifié, concevoir des scénarii de merchandising adaptés  aux supports : commerce traditionnel et e-commerce aux produits / services, zoning, flux clients, scénographie,…) en tenant compte des différentes contraintes (temps, espaces de vente, effectifs,…).
Valider / Participer à la validation technique du projet merchandising retenu, au regard de l’identité visuelle de la marque considérée, des contraintes budgétaires et des normes règlementations en vigueur.
– ASSURER LE PILOTAGE ET LA COORDINATION DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN MERCHANDISING D’UNE MARQUE / ENSEIGNE
Dans le cadre d’implantations à réaliser en France ou à l’étranger pour le compte d’enseignes nationales et internationales, et au service de différents modes de commercialisation :
-  Déterminer et planifier l’ensemble des actions à conduire pour la mise en œuvre des opérations merchandising (Actions, équipes, matériels, techniques, délais, lieux, ….)
-  Etablir et rédiger le guide des procédures merchandising et d’installations (Guidelines, book, guide visuel directive) nécessaire à la mise en œuvre du marchandising d’organisation et de séduction
-  Définir les modalités d’information / formation à mettre en œuvre auprès des différentes équipes de professionnels concernés (Décorateur-Merchandiser, visuel-Merchandiser, équipes de vente, distributeurs,…), afin de contribuer à une meilleure appropriation des actions merchandising à conduire.
-  Dimensionner les besoins en supports  et/ou outils :
§ de présentation des produits / services (mobilier, mannequins,…)
§ de communication visuelle (PLV, ILV, signalétique,…) à installer sur les espaces commerciaux dédiés.
§ De collaboration avec les acteurs du e-commerce.
-  Commanditer/ acheter si nécessaire, la fabrication ou la production de supports de présentation et/ou de communication visuelle spécifiques (mobilier, affichage, balisage, étiquetage,…).
-  Assurer la coordination et le suivi de l’ensemble des actions merchandising sur les différents points de vente et /ou sites de vente en ligne (e-commerce), en garantissant l’atteinte des objectifs fixés et le respect des délais.
Assurer un contrôle permanent et gérer les imprévus en procédant aux ajustements nécessaires.
MANAGER DES EQUIPES DE VISUEL-MERCHANDISER / DE VENTE POUR LE COMPTE D’UNE MARQUE-ENSEIGNE
Dans le cadre de l’animation et de l’encadrement d’équipes multi-compétences et multiculturelles (internes et/ou externes) :
-  Participer à la définition de postes et de profils pour répondre aux besoins en compétences.
-  Participer à la sélection et au recrutement de Visuels Merchandiser et de Décorateurs Merchandiser.
-  Intégrer de nouveaux collaborateurs.
-  Conduire des réunions de travail (internes et externes).
-  Organiser et coordonner l’activité des équipes et /ou collaborateurs concernés.
-  Accompagner / motiver ses équipes et être facilitateur dans la compréhension des objectifs et des actions à mener.
-  Faire respecter les décisions prises  et gérer les conflits et /ou dysfonctionnements.
-  Accompagner et former régulièrement  les équipes à l’action Visuel merchandising, en favorisant la compréhension de l’action et les process et outils nécessaires à la mise en place terrain.
-  Suivre et évaluer la performance individuelle et collective des collaborateurs internes / externes.
Assurer le reporting de l’activité auprès des acteurs concernés et définir des axes de progrès (collectifs / individuels) si nécessaire.

1/ Analyse des besoins fonctionnels et techniques d’un site web

Dans le cadre du développement d’un nouveau site web ou de l’évolution d’un site existant, le «Développeur intégrateur de solutions intranet/internet» - DISII -  prend en compte tous les besoins et contraintes des utilisateurs et de la structure, à partir d’un cahier des charges fonctionnel qui lui a été remis ou auquel il a participé.

Ainsi, il prend en compte l’environnement d’utilisation du site et de ses données, réalise un inventaire de toutes les fonctionnalités attendues du site web et en définit l’architecture pour fournir les éléments (schémas d’analyse, charte graphique, rétro-planning) permettant au chef de projet de finaliser la proposition commerciale. Il prépare le maquettage du site, ainsi que les principales pages pilotes pour illustrer la proposition commerciale.

Après validation de la proposition commerciale il conçoit différentes versions du site pour soumettre au client. Ce dernier choisi la version définitive du futur site. Le «Développeur intégrateur de solutions intranet/internet» conçoit le design en prenant en compte les standards ergonomiques.

A partir d’une veille technologique régulière et en relation avec le chef de projet, il affine les différents choix de techniques de développement. Il participe avec son chef de projet à la rédaction du cahier des spécifications techniques en réalisant la modélisation du projet. A l’aide d’outils de gestion de projet, il confirme la planification de la réalisation du site web et participe à des réunions de travail régulières qui permettent d’intégrer les remarques du chef de projet et du client.

L’ensemble du projet est conçu dans le respect de la législation en vigueur.

 

2/Développement et évolutions du site web

Seul ou en équipe, le «Développeur intégrateur de solutions intranet/internet» participe à la mise en place de l’arborescence du site permettant d’organiser les différents éléments.

Il programme les fonctionnalités, côté client et côté administrateur,  du site web dans le respect du cahier des charges et des normes, méthodes et standards définis. Il veille à sécuriser le code.

Il met en place et utilise un gestionnaire de versionning.

Il réalise la connexion du site web aux bases de données de l’entreprise.

Le «Développeur intégrateur de solutions intranet/internet » prépare et réalise des jeux de tests, qui à terme, lui permettent d’effectuer le recettage du site. Il commente les programmes développés afin de permettre la maintenabilité et les évolutions du site web.

Il emploie les techniques de référencement pour améliorer le positionnement d’un site dans les résultats de recherche.

Selon les demandes du client, il créé de nouvelles versions du site intégrant de nouvelles fonctionnalités ou des correctifs.

 

3/Intégration des technologies web

Le «Développeur intégrateur de solutions intranet/internet» recherche des bibliothèques de codes existants : librairies, interfaces de programmation (API), services web, pour les intégrer dans le site et permettre l’accès à des services connectés.

Il met en place les liens nécessaires renvoyant aux réseaux sociaux. Il intègre des applications existantes de types géolocalisation, agenda, réservation...

Il intègre les maquettes graphiques, il réalise la mise en page du site web, en organisant les espaces de contenu et en tenant compte des différents périphériques d’affichage (smartphone, tablette, ordinateur...). Il assure la cohérence entre les pages codées en html et les maquettes graphiques.

Il utilise des gestionnaires de contenu (CMS*) pour élaborer des sites de type vitrines ou marchands.

 

 4/Exploitation du site et des plateformes d’hébergement

Le «Développeur intégrateur de solutions intranet/internet» participe à la configuration et à la sécurisation des serveurs d’hébergement.

Il met en ligne sur un serveur interne ou externe, le site développé et s’assure de son bon fonctionnement. Seul ou en équipe, il met en place des stratégies de sauvegarde et de restauration des programmes et des données du site. Il peut être amené à effectuer des migrations de site ou de version de plateforme.

Dans l’objectif de réaliser la maintenance du site par d’autres développeurs,  il participe à la documentation technique du projet en français ou en anglais. Dans la cadre de l’assistance aux utilisateurs, il met en place une aide contextuelle ou intégrée au site.

Dans le cadre de la vie du site, il génère les rapports de fréquentation. Pour optimiser le fonctionnement du site, il exploite le journal d’erreurs, il identifie et traite les dysfonctionnements.

 

Les capacités attestées :
1/ Analyse des besoins fonctionnels et techniques d’un site web

- réaliser une veille technologique régulière en collectant des informations issues de sources différentes

- Inventorier toutes les fonctionnalités attendues du site, en les priorisant 

- Inventorier l’ensemble des contraintes matérielles, graphiques, temporelles et financières

-  fournir les éléments de la proposition commerciale présentant l’entreprise et l’équipe, reformulant la demande du client, précisant les choixtechniques permettant de présenter un chiffrage du projet

- participer au plan projet, en fournissant des indications de durées sur les tâches à réaliser et en réalisant un suivi régulier

-  modéliser le projet, en réalisant un schéma relationnel des données, en concevant un plan de navigation du site, en schématisant un diagramme d’état, de classes

- définir une arborescence de dossiers pour organiser les différents modules

- décliner une charte graphique en utilisant un logiciel PAO

- schématiser graphiquement les principales pages du site, à partir d’une charte graphique préalablement définie

- rédiger un cahier des spécifications techniques pour permettre la conception du site.

2/Développement et évolutions du site web

- coder les fonctionnalités du site de manière structurée, commentée et sécurisée en utilisant des langages de programmation

- exploiter une base de données en mettant en place une connexion à la base permettant de réaliser des requêtes d’ajouts, d’extractions et de gestion de données

- réaliser des tests, afin de valider le codage

- appliquer les techniques de référencement utilisées par les moteurs de recherche

- gérer les différentes versions en sauvegardant et historisant les codes dans un espace collaboratif

- mettre en place une aide intégrée au site sous la forme d’une Foire Aux Questions (FAQ), d’une aide contextuelle, d’un survol, d’une icône...

3/Intégration des technologies web

- découper en zones réactives les éléments visuels, liens, boutons, icônes... en les associant aux fonctionnalités codées

- intégrer les bibliothèques de codes existantes  (API) afin d’enrichir les fonctionnalités du site

- rendre responsive (Responsive web design) le site en respectant les préconisations d’usages

- utiliser des webservices, permettant d’interfacer des environnements distincts

- utiliser un gestionnaire de contenu (CMS) pour élaborer le site

- réaliser une démonstration du site livré au client afin de vérifier la conformité de la livraison au regard du cahier des charges du client

4/Exploitation du site et des plateformes d’hébergement

- configurer le serveur d’hébergement en respectant les préconisations de sécurité

-  mettre en ligne le site sur l’espace préalablement réservé et configuré 

- sauvegarder l’ensemble des fichiers et codes du site, ainsi que les données de la base à l’aide de scripts ou de logiciels dédiés

- restaurer le site, à partir de processus d’installation et de logiciels de sauvegarde

- générer des rapports d’exploitation,  pour améliorer la performance du site et analyser la fréquentation

- résoudre les dysfonctionnements à partir de la lecture du journal d’erreurs

- rédiger la documentation technique complète du site éventuellement à l’aide de générateurs de documentation, en français ou en anglais

L’Assistant(e) Manager en Tourisme, Hôtellerie et Restauration (AMTHR)  exerce tout ou partie des domaines d’activités suivants :
1. Gestion et administration de l’activité
Principales activités :
• Supervision de la mise en place et de la réalisation des prestations
• Contrôle du respect des normes, standards et procédures
• Analyse de l’activité et de l’atteinte des objectifs
• Gestion des stocks et passation des commandes fournisseurs
• Report de l’activité auprès de la direction et choix des actions correctrices
2- Gestion de la relation client
Principales activités :
• Accueil et information du client
• Vérification de l’adéquation des prestations au regard des attentes et besoins du client
• Gestion des demandes particulières et des réclamations
• Résolution des situations problèmes
3- Animation d’équipe
Principales activités :
• Supervision de la mise en place et de la réalisation des prestations
• Mise en place d’un mode de management favorisant l’implication et la cohésion
• Gestion des situations conflictuelles
• Appui des équipes dans la résolution des problèmes
• Collaboration au recrutement, à l’intégration et la formation des collaborateurs
4- Marketing opérationnel et communication
Principales activités :
• Coordination des activités avec les autres services
• Exercice d’une fonction de veille du secteur et analyse des enquêtes satisfaction client
• Participation à la création de nouvelles offres commerciales
• Collaboration au développement de l’établissement dans le cadre de différentes actions de promotion

Le titulaire doit être capable de :
Veiller au respect des normes QHSE
Effectuer l’inventaire des stocks dans le respect des procédures et des contrôles internes afin d’éviter les ruptures ou les « sur stockages »
Passer les commandes nécessaires, en veillant au respect des engagements contractuels « fournisseurs et livreurs »
Réaliser les opérations de caisse afin de procéder à sa clôture en fin de journée
Renseigner les tableaux de bord en veillant au respect des ratios d’activité et de rentabilité de l’établissement, de l’unité, des prestations 
Evaluer la rentabilité de l’unité, des prestations, afin d’atteindre les objectifs fixés
Participer à la définition des ajustements et actions correctrices à mettre en œuvre au sein de son unité ou pour la reconduction d’une prestation
Organiser l’accueil et le suivi du client aux différentes étapes de son parcours, depuis le premier contact jusqu’à son départ de l’établissement
Prendre en compte les demandes du client afin de lui fournir une prestation personnalisée adaptée à ses besoins
Communiquer de façon adaptée avec les clients, en veillant à établir des relations conviviales tout en restant professionnelles
Réaliser des ventes correspondant aux besoins à court et moyen terme des clients et respectant le droit commercial
Conseiller les clients sur les prestations pouvant leur être offertes au sein de l’établissement ou au niveau de sa zone géographique d’implantation
Définir les actions qui peuvent contribuer à assurer leur satisfaction en trouvant le bon niveau de prestations au regard de leurs caractéristiques et attentes
Gérer tout type de situation avec un client, en adaptant au mieux son comportement
Mettre en œuvre un mode de management qui tienne compte des caractéristiques de chacun, tout en respectant les normes et le fonctionnement de l’établissement
Gérer le planning des collaborateurs en respectant un juste équilibre dans l’établissement des rotations à assurer
Organiser le travail à produire selon les activités et évènements planifiés, en veillant à leur bonne coordination avec les autres services de l’établissement
Répartir les tâches à effectuer en trouvant des solutions permettant de pallier les absences éventuelles de membres du personnel
Superviser le déroulement des activités en vérifiant la qualité des prestations et en s’assurant du bon comportement et de la tenue du personnel au regard des standards de l’établissement
Gérer les différents types de situation pouvant survenir au sein de l’équipe, en effectuant régulièrement des briefs et des débriefings afin de trouver des solutions adaptées et respectant les intérêts de chacun
Recruter des collaborateurs en établissant le profil du poste à tenir et en participant aux entretiens d’embauche
Former  les nouveaux arrivants à leur poste de travail, dans le respect des règles et procédures propres à l’établissement et à sa charte qualité
Exercer une fonction de veille sur les activités de la concurrence afin d’identifier les prestations proposées et leurs évolutions
Collaborer à la définition des améliorations à apporter aux prestations délivrées en identifiant les besoins non couverts selon les segmentations clients concernées
Définir les nouvelles offres commerciales éphémères ou pérennes à mettre en œuvre selon les segments clients ciblés, en veillant au respect de la réglementation commerciale
Collaborer à la définition des actions de promotion et de communication à privilégier à son niveau de responsabilité
Décliner les actions de promotion et de communication à mettre en œuvre, notamment grâce à l’utilisation des nouveaux modes de commercialisation
Identifier les acteurs professionnels avec lesquels travailler afin de commercialiser son offre
Gérer les relations avec les acteurs implantés sur sa zone, en participant à des manifestations professionnelles

Sous la responsabilité de sa hiérarchie et en relation avec son équipe de collaborateurs, le  Technicien(ne) des Réseaux THD (Très Haut Débit) participe à la mise en œuvre de l’architecture d’un réseau Très Haut Débit en partant du nœud de raccordement, jusqu’à la prise abonné.
Ses principales activités sont centrées sur :
- L’identification de la structure et de l’architecture du réseau THD
- La collecte et l’analyse de l’ensemble des informations liées à la sécurité, à la réglementation  et aux cahiers des charges des chantiers,
- La préparation du véhicule pour réaliser ses interventions en toute sécurité
- L’exploitation  des équipements pour permettre le déroulage du câble
- La mise en œuvre des techniques de tirage des câbles en déploiement souterrain et aérien
- la mise en œuvre des techniques de pose des éléments d’infrastructures pour le raccordement du réseau THD
- La mise en œuvre des techniques d’ouvertures, de repérage et de protections des câbles
- La mise en place des câbles dans les cassettes ou les boitiers
- L’interconnexion des câbles
- La maintenance du réseau
- La mise à jour des documents de traçabilité du chantier
- Le nettoyage de la zone de travail et la collecte des déchets en respectant les règles environnementales et sécuritaires
- Le contrôle de la fonctionnalité des équipements de mesure
- Le réglage et le paramétrage des équipements de mesure
- L’installation des équipements nécessaires à la mesure
- La lecture et l’analyse des résultats issus des appareils de mesure
- Etablissement du diagnostic d’intervention
- L’enregistrement des fichiers de mesure
- La compilation des informations dans les différents dossiers techniques
- La gestion de la relation client
- La présentation  du déroulement du chantier au client
- L’installation des équipements
- Le paramétrage et la configuration des équipements techniques
- La réalisation du service après-vente
- La rédaction d’un compte-rendu des travaux

Les capacités attestées :
Extraire les données nécessaires à la mise en œuvre du chantier.
Respecter les normes et la réglementation en vigueur afin d’assurer la conformité des chantiers
Exploiter l’ensemble des informations permettant la réalisation d’une intervention sur un réseau
Quantifier les matières d’œuvre, les équipements et des outillages  nécessaires au chantier et à sa mise en sécurité
Mettre en œuvre une démarche de sécurité adaptée aux risques : environnementaux, de circulation, travaux en hauteur, travaux en souterrain, troubles musculo-squelettiques, en utilisant les équipements de protection individuelle et collective adaptés
Vérifier la conformité du terrain au regard des informations identifiées sur le plan
Réaliser l’implantation, la fixation, l’ancrage des équipements adaptés à l’infrastructure : nœud de raccordement optique ou nœud de raccordement abonné, point de mutualisation ou de concentration,  les boitiers de distribution
Positionner les bobines de câble, en respectant le calepinage et la sécurité globale du chantier.
Identifier le fourreau de la chambre de tirage permettant le déploiement du câble
Déployer les câbles en aérien et/ou en souterrain, en respectant les protocoles techniques en fonction de la nature et de l’arrimage du câble
Préparer et épanouir son câble pour permettre son interconnexion selon un protocole technique fixé et validé par le prescripteur du chantier
Positionner le câble dans le boitier d’épissurage, en respectant les consignes techniques, en fonction de la configuration des différents types de boite
Lover les conducteurs dans les cassettes ou les boitiers d’interconnexion, selon le conducteur et le type de boite
Extraire les conducteurs permettant la réalisation du lien très haut débit pour assurer la continuité et la transmission du signal THD
Réaliser la connexion, soit par soudure ou par connecteurs (Scotch lok)
Refermer la boite, en assurant l’étanchéité et la mise sous pression et son étiquetage
Réaliser l’arrimage du câble abonné en utilisant les gaines techniques et les moyens de perçage et de fixation permettant une installation conforme aux règles en vigueur
Réaliser un audit visuel en contrôlant les modes de pose, les repérages, les étiquetages, les préconisations du cahier des charges
Compléter le dossier d’ouvrage exécuté, en réalisant un contrôle visuel, des prises de photos, des relevés transmis au bureau d’études pour permettre un traitement informatique
Assurer la propreté de son environnement, en effectuant  le tri nécessaire au recyclage des déchets générés par son intervention afin de respecter la réglementation en vigueur et la sécurité de son chantier.
Vérifier le fonctionnement des appareils de mesure, en réalisant une mise sous tension des appareils
Réaliser le réglage de l’ensemble des paramètres permettant une bonne exploitation de la mesure
Identifier les éventuelles anomalies sur le lien à mesurer, en  mettant en place l’ensemble des accessoires et/ou équipements permettant de réaliser une mesure exploitable
Enregistrer les fichiers et/ou les informations de mesure sur supports informatiques ou papier pour transmission au bureau d’études
Valider la conformité et la qualité des travaux effectués, en extrayant ou saisissant  et compilant l’ensemble des informations collectées
Identifier les éventuelles anomalies sur le lien à mesurer, en  mettant en place l’ensemble des accessoires et/ou équipements permettant de réaliser une mesure exploitable
Réaliser une analyse des informationsafin de vérifier la conformité du réseau
Etablir une communication professionnelle de confiance en respectant l’image de son entreprise
Présenter le plan de passage du câble et des équipements, en tenant compte des spécificités techniques de l’habitation/immeuble et des règles de l’art garantissant l’esthétique
Mettre en place et paramétrer les équipements actifs pour activer le service
Contrôler la conformité du lien THD en réalisant des mesures adaptées
Etablir un diagnostic terrain permettant une intervention de SAV sur le réseau ou sur le lien THD et/ou les équipements actifs mis en place