Recherche

Parcourir les diplômes disponibles en VAE

Parcours Gestion de la production audiovisuelle

  - Élaboration de projets scénographiques numériques, audiovisuels et interactifs dans les arts du spectacle

- Elaboration de devis et de plannings de projets d’animation

- Montage de dossiers de financement et de demande d’aides, déclarations sociales et juridiques,

- Rédaction des contrats de travail conformes à la législation sociale des intermittents du spectacle, contrats de production, de coproduction,

- Déclarations à la SACEM ou aux sociétés d’auteurs

- Suivi des traductions, des adaptations étrangères pour la distribution

- Gestion et suivi de production d’images captées

- Post-production image et son.

 

 

- Maîtriser les aspects économiques et juridiques de la production audiovisuelle,

 - Maitriser le processus de fabrication 2D et 3D, la pré-production

 - Élaborer  et gérer les budgets et les plannings de projets d’animation, de production d’images captées, de post-production image et son

 - Être capable de dialoguer aussi bien avec des créateurs et des techniciens que des directeurs de studio et des financiers et synthétiser leurs besoins.

 - Évaluer les contraintes techniques et les implications financières des choix de méthodes de fabrication

 - Assurer le suivi de fabrication image et son des produits audiovisuels, notamment des films, des documentaires et des séries d’animation ;

- Suivre la production, encadrer les équipes, faire respecter les budgets et les plannings dans un contexte de coproduction internationale

 

 

}

 , parcours Bibliothécaire

Le titulaire de la certification peut prétendre aux métiers de bibliothécaire (fonction publique d’Etat, fonction publique territoriale, bibliothèques privées), et de médiathécaire. Le bibliothécaire ou médiathécaire recherche et gère des sources et des informations documentaires selon les besoins de sa structure. Il met à disposition un fonds documentaire physique et numérique (documents écrits, enregistrés) et en facilite l'accès à différents publics (particuliers, professionnels, chercheurs, ...). Il peut réaliser l'acquisition et la valorisation de documents.Il peut diriger une équipe, un service et animer un réseau de bibliothèques. Il a la capacité à développer des offres d'animation auprès de publics variés, de concevoir la politique d'animation d'un établissement.

Ses activités relèvent donc de la bibliothéconomie (maîtrise du circuit du document, commande, catalogage, indexation, équipement, conservation), de la politique documentaire (constitution et gestion d’un fonds), de la communication et de l’animation (élaboration d’outils de valorisation).

Maîtrise des outils numériques et des logiciels spécifiques au métier : exploitation des systèmes de gestion documentaire, conception de supports de communcation.

Maîtrise des connaissances générales du champ professionnel des métiers du livre : réalisation de veille documentaire, acquisition de documents,  sélection et recherche documentaire,  connaissance des fonds, enregistrement et suivi des documents (prêt/retour).

Connaissance de l'environnement juridique et économique : application du droit du livre et des documents, respect des marchés publics.

Compétences en matière de gestion, des ressources humaines, et des structures : encadrement d’une petite équipe, gestion d’un réseau.

Sens de l’accueil et des différents publics : conseil, facilité d’accès aux publics empêchés.

}

Ce professionnel inscit son action dans le des principes fondamentaux du système éducatif et dans le cadre réglementaire de l'école où il fait partager les valeurs de la République.

Il organise, prépare et met en œuvre des situations d’apprentissage dans les différents champs enseignés en école maternelle ou primaire à partir des instructions officielles (programme) et de son analyse de l’activité des élèves et du fonctionnement de la classe, en tenant compte de la diversité des élèves.

Il identifie les difficultés d’apprentissage des élèves et met en place des aides différenciées pour aider les élèves à les dépasser.

Les compétences acquises recouvrent celles définies dans le référentiel des emplois par l’arrêté du 01/07/2013 – NOR-MENE 1315928A (JO 18/07/2013) MEN-DGESCO A3-3

-          Connaître les élèves et les processus d’apprentissage,

-          Prendre en compte la diversité des élèves,

-          Accompagner les élèves dans leur parcours de formation,

-          Agir en éducateur responsable et selon des principes éthiques,

-          Communiquer en langue française pour des publics variés

-utiliser une langue étrangère dans les situations exigées e son métier,

-          Intégrer les éléments de la culture numérique nécessaires à l’exercice de son métier,

-          Coopérer au sein d’une équipe,

-          Contribuer à l’action de la communauté éducative,

-          Coopérer avec les parents d’élèves,

-          Coopérer avec les partenaires de l’école,

-          S’engager dans une démarche individuelle et collective de développement professionnel.

 

 

Objectif de la formation :

 

L’objectif de la formation est d’assurer un haut niveau de connaissances et compétences éthiques, disciplinaires, didactiques et professionnelles en vue d’obtenir le CRPE et d’enseigner  dans les classes de premier degré (Maternelle à Cours Moyen seconde année).

 

Le master MEEF premier degré vise l’acquisition progressive des compétences professionnelles nécessaires à l’exercice du métier d’enseignant.

 

Cette professionnalisation progressive permet l’acquisition d’une culture professionnelle commune aux métiers de  l’éducation et du professorat qui vise à dépasser les clivages entre les degrés d’enseignement (premier et second degré) et entre les missions spécifiques des métiers, tout en valorisant leurs objectifs convergents et complémentaires.

}

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

TP Conducteur de travaux du bâtiment

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Le conducteur de travaux du bâtiment est le responsable technique, administratif et budgétaire d'un ou plusieurs chantiers de bâtiment, depuis leur préparation jusqu'à leur livraison.
Il prévoit et organise, à partir d'un dossier technique qui lui est confié, les moyens matériels et humains permettant l'exécution des travaux dans les meilleures conditions de délai, de sécurité, de qualité et de rentabilité.


Il intervient dans chacune des phases de réalisation du chantier, et parfois même en amont.
Interlocuteur direct des différents partenaires de l'acte de construire, il est ainsi amené à jouer un rôle commercial en complément du développement de sa fonction de gestionnaire.
Il dispose d'une large autonomie dans l'organisation des chantiers dont il est responsable.
L'emploi s'exerce le plus souvent sur les chantiers (le port d'équipements de protection est alors requis), même si une part se déroule au bureau, à l'agence ou au siège de l'entreprise. Il demande une forte implication avec des amplitudes horaires et une mobilité géographique pouvant être importante (en distance, en fréquence, en durée).

 

1. Préparer un chantier de bâtiment


Synthétiser et compléter les éléments déterminants d'un dossier de construction d'un bâtiment.
Vérifier la faisabilité technique des éléments constitutifs d'un dossier de construction d'un bâtiment.
Réaliser ou vérifier les métrés des ouvrages ou parties d'ouvrages de bâtiment.
Prendre les dispositions appropriées pour résoudre les problèmes liés aux caractéristiques du site d'un chantier de bâtiment.
Optimiser les modes opératoires d'un projet de bâtiment en respectant les aspects réglementaires et environnementaux.
Adapter les moyens humains et matériels aux contraintes d'un chantier de bâtiment et de l'entreprise, dans le respect des règles de sécurité, de protection de la santé et de l'environnement.
Ordonnancer, piloter et coordonner les actions des différents intervenants d'un chantier de bâtiment dans le respect des procédures et du cadre contractuel.
Produire et renseigner les documents de préparation et d'organisation d'un chantier de bâtiment.
Négocier avec les différents intervenants d'un chantier de bâtiment.


2. Conduire les travaux d'un chantier de bâtiment


Synthétiser et compléter les éléments déterminants d'un dossier de construction d'un bâtiment.
Réaliser ou vérifier les métrés des ouvrages ou parties d'ouvrages de bâtiment.
Optimiser les modes opératoires d'un projet de bâtiment en respectant les aspects réglementaires et environnementaux.
Adapter les moyens humains et matériels aux contraintes d'un chantier de bâtiment et de l'entreprise, dans le respect des règles de sécurité, de protection de la santé et de l'environnement.
Ordonnancer, piloter et coordonner les actions des différents intervenants d'un chantier de bâtiment dans le respect des procédures et du cadre contractuel.
Négocier avec les différents intervenants d'un chantier de bâtiment.
Manager une équipe de maîtrise de chantier de bâtiment.
Analyser les écarts entre prévision et réalisation d'un chantier de bâtiment, et prendre des mesures correctives.
Animer une réunion de chantier de bâtiment.
S'assurer de la parfaite exécution des ouvrages d'un bâtiment.
Etablir des devis de travaux de bâtiment adaptés aux besoins du client.
Etablir les facturations des travaux d'un bâtiment.


3. Etablir les documents relatifs à la gestion financière, humaine et matérielle d'une entreprise de bâtiment


Rendre compte, justifier et argumenter les résultats de son activité.
Planifier et gérer sa charge de travail.
Etablir les éléments relatifs à la gestion des moyens matériels et humains d'une entreprise de bâtiment.
Etablir les éléments d'actualisation des ratios et prix de revient de l'entreprise de bâtiment.

 

}

 - Conception et conduite de projets associatifs permettant le développement de la structure

 - Établissement du budget et aide au pilotage financiers des projets

 -   Impulsion à la création de nouvelles associations,

  -  Formation aux dirigeants des associations, leurs salariés et leurs bénévoles,

  -  Mise en réseau des associations,  aide pour les fusionner,

  -  Création de partenariats durables avec d'autres organisations et avec des collectivités territoriales,

 

 -  Mettre en œuvre une démarche projet, fixation des objectifs, mobilisation des ressources

-  Respecter les délais

-  Suivre les résultats du projet et de ses impacts

-  Organiser la mobilisation et l’animation d’un réseau de bénévoles et de volontaires

-  Développer le réseau de partenaires grâce à sa connaissance des différents acteurs de l’environnement institutionnel

-  Connaitre les mécanismes de financements publics et parapublics

-  Connaitre  la réglementation juridique et fiscale applicable aux associations, coopératives, mutuelles, structures de production de biens et services d’utilité sociale ou collective ...)

-  Maitriser des outils et techniques de la comptabilité, de la gestion budgétaire et de l’informatique appliquée à la comptabilité et à la gestion.

}

Professionnel qualifié, le titulaire du CAP Petite Enfance exerce six types d’activités principales : - accueil et garde des enfants ;
- accueil, information, conseil des parents ;
- aide à  la prise des repas, aux soins d’hygiène corporelle à  partir d’observations et de consignes ;
- aide à  l’acquisition de l’autonomie et contribution à  l’éducation ( vestimentaire, alimentaire, motrice);
- participation au développement affectif et intellectuel par des animations de jeux et d’activités socio-éducatives ;
- entretien courant et hygiène des locaux, des équipements et du matériel.


Il exerce le plus souvent ses activités, au sein d’équipes pluridisciplinaires, dans des structures d’accueil de la petite enfance et de l’enfance (école maternelle, garderie périscolaire, crèche collective, halte garderie, centre de vacances) mais il peut également intervenir au domicile de parents ou dans le cadre d’une crèche familiale ou encore à  son propre domicile (dans des conditions d’agrément réglementées. Le CAP Petite enfance donne accès au métier d’agent territorial des services en école maternelle(ATSEM), au métier d’assistante maternelle.

 Le titulaire du CAP Petite Enfance doit être capable :
- de qualités relationnelles (écoute, dialogue, sécurisation, patience, disponibilité, courtoisie);
- de situer les limites de sa compétence ;
- identifier les besoins de l’enfant ;
- organiser un programme de travail ;
- gérer un poste de travail ;
- de mettre en œuvre des techniques d’entretien des locaux et des équipements ;
- de mettre en œuvre des techniques relatives à  la préparation et au service des collations et des repas ;
- de mettre en œuvre des techniques de soins d’hygiène corporelle, de confort de l’enfant, de prévention et de sécurité (dont les premiers secours) ;
- mettre en œuvre des activités éducatives et de loisirs, y compris l’aménagement des espaces de vie ;
- communiquer et travailler en équipe.

}

Responsable visuel merchandiser

Équivalence Bac +3 ou +4

Les missions du Responsable Visuel Merchandiser (RVM)   se déclinent au travers des 3 dimensions du Merchandising :
     Le merchandising  d'organisation concerne toute les actions qui permettent de faciliter au consommateur la recherche de produit/service et au distributeur de les écouler. :'organisation globale du point de vente, l'étude des flux clients,ttractivité des familles de produits, l'organisation et le repèrage des univers.
     Le merchandising de gestion concerne tout ce qui permet d'optimiser les ventes et la rentabilité des espaces de vente.:
-          les parts de linéaires à attribuer en fonction du chiffre d’affaire ou marge attendus.
-          les  facings produits
-          la visibilité de l’offre
-          les rotations produits (gestion des stocks, durée de vie …)
     Le merchandising de séduction concerne tout ce qui va être mis en œuvre pour développer l’attractivité d’un produit, d’une marque,… .:
-          les mobiliers adéquats
-          les supports de présentation (mannequins…)
-          la communication sur le point de vente (balisage, kakemono, positionnement de l’affichage, de l’étiquetage….
     Dans ce cadre , le RVM pilote l’équipe de  Décorateur  Merchandiser qui :
-          organise les implantations produits/services
-          met en scène les produits/les promotions
-          gère les animations…
     Pour être Responsable Visuel Merchandiser, il faut à la fois combiner une approche et des qualités telles que :
-          le pragmatisme et la réactivité
-          le sens artistique et esthétique
-          le leadership et la capacité à travailler en équipe
-          le sens des responsabilités
-          le relationnel

Les capacités attestées :
A – DEFINIR UN PLAN D’ACTION MERCHANDISING AU REGARD DES STRATEGIES MARKETING ET COMMERCIALE D’UNE MARQUE / ENSEIGNE
Au regard de l’identité visuelle de la marque/enseigne et en fonction du marché à couvrir (national, international) :
-  Exercer une fonction de veille et de Benchmarking pour identifier les évolutions des pratiques de merchandising au  service de la marque/ enseigne.
-  Analyser les données internes de l’entreprise (différents acteurs partie prenantes), et externes (marché(s), concurrence, cible (s) client(s),…) en vue de la définition et/ou de l’évolution de son positionnement marché, pour une cible client identifiée.
-  Définir un plan d’action merchandising, dans le respect de l’identité visuelle de la marque/enseigne, du positionnement de l’entreprise et en fonction du marché à couvrir (national, international).
-  Dimensionner /chiffrer le plan d’action merchandising et les mètres linéaires à développer (quantités et typologie de produits, supports, …).
-  Définir des indicateurs de performance pour en estimer les résultats.
-  Présenter et argumenter son plan d’action, auprès de sa hiérarchie et/ou des acteurs internes ou externes concernés.
-  Contribuer à la spécification du cahier des charges pour la mise en place du plan merchandising terrain et à la définition d’indicateurs de performance.
-  Sur la base du cahier des charges qualifié, concevoir des scénarii de merchandising adaptés  aux supports : commerce traditionnel et e-commerce aux produits / services, zoning, flux clients, scénographie,…) en tenant compte des différentes contraintes (temps, espaces de vente, effectifs,…).
Valider / Participer à la validation technique du projet merchandising retenu, au regard de l’identité visuelle de la marque considérée, des contraintes budgétaires et des normes règlementations en vigueur.
– ASSURER LE PILOTAGE ET LA COORDINATION DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN MERCHANDISING D’UNE MARQUE / ENSEIGNE
Dans le cadre d’implantations à réaliser en France ou à l’étranger pour le compte d’enseignes nationales et internationales, et au service de différents modes de commercialisation :
-  Déterminer et planifier l’ensemble des actions à conduire pour la mise en œuvre des opérations merchandising (Actions, équipes, matériels, techniques, délais, lieux, ….)
-  Etablir et rédiger le guide des procédures merchandising et d’installations (Guidelines, book, guide visuel directive) nécessaire à la mise en œuvre du marchandising d’organisation et de séduction
-  Définir les modalités d’information / formation à mettre en œuvre auprès des différentes équipes de professionnels concernés (Décorateur-Merchandiser, visuel-Merchandiser, équipes de vente, distributeurs,…), afin de contribuer à une meilleure appropriation des actions merchandising à conduire.
-  Dimensionner les besoins en supports  et/ou outils :
§ de présentation des produits / services (mobilier, mannequins,…)
§ de communication visuelle (PLV, ILV, signalétique,…) à installer sur les espaces commerciaux dédiés.
§ De collaboration avec les acteurs du e-commerce.
-  Commanditer/ acheter si nécessaire, la fabrication ou la production de supports de présentation et/ou de communication visuelle spécifiques (mobilier, affichage, balisage, étiquetage,…).
-  Assurer la coordination et le suivi de l’ensemble des actions merchandising sur les différents points de vente et /ou sites de vente en ligne (e-commerce), en garantissant l’atteinte des objectifs fixés et le respect des délais.
Assurer un contrôle permanent et gérer les imprévus en procédant aux ajustements nécessaires.
MANAGER DES EQUIPES DE VISUEL-MERCHANDISER / DE VENTE POUR LE COMPTE D’UNE MARQUE-ENSEIGNE
Dans le cadre de l’animation et de l’encadrement d’équipes multi-compétences et multiculturelles (internes et/ou externes) :
-  Participer à la définition de postes et de profils pour répondre aux besoins en compétences.
-  Participer à la sélection et au recrutement de Visuels Merchandiser et de Décorateurs Merchandiser.
-  Intégrer de nouveaux collaborateurs.
-  Conduire des réunions de travail (internes et externes).
-  Organiser et coordonner l’activité des équipes et /ou collaborateurs concernés.
-  Accompagner / motiver ses équipes et être facilitateur dans la compréhension des objectifs et des actions à mener.
-  Faire respecter les décisions prises  et gérer les conflits et /ou dysfonctionnements.
-  Accompagner et former régulièrement  les équipes à l’action Visuel merchandising, en favorisant la compréhension de l’action et les process et outils nécessaires à la mise en place terrain.
-  Suivre et évaluer la performance individuelle et collective des collaborateurs internes / externes.
Assurer le reporting de l’activité auprès des acteurs concernés et définir des axes de progrès (collectifs / individuels) si nécessaire.

1/ Analyse des besoins fonctionnels et techniques d’un site web

Dans le cadre du développement d’un nouveau site web ou de l’évolution d’un site existant, le «Développeur intégrateur de solutions intranet/internet» - DISII -  prend en compte tous les besoins et contraintes des utilisateurs et de la structure, à partir d’un cahier des charges fonctionnel qui lui a été remis ou auquel il a participé.

Ainsi, il prend en compte l’environnement d’utilisation du site et de ses données, réalise un inventaire de toutes les fonctionnalités attendues du site web et en définit l’architecture pour fournir les éléments (schémas d’analyse, charte graphique, rétro-planning) permettant au chef de projet de finaliser la proposition commerciale. Il prépare le maquettage du site, ainsi que les principales pages pilotes pour illustrer la proposition commerciale.

Après validation de la proposition commerciale il conçoit différentes versions du site pour soumettre au client. Ce dernier choisi la version définitive du futur site. Le «Développeur intégrateur de solutions intranet/internet» conçoit le design en prenant en compte les standards ergonomiques.

A partir d’une veille technologique régulière et en relation avec le chef de projet, il affine les différents choix de techniques de développement. Il participe avec son chef de projet à la rédaction du cahier des spécifications techniques en réalisant la modélisation du projet. A l’aide d’outils de gestion de projet, il confirme la planification de la réalisation du site web et participe à des réunions de travail régulières qui permettent d’intégrer les remarques du chef de projet et du client.

L’ensemble du projet est conçu dans le respect de la législation en vigueur.

 

2/Développement et évolutions du site web

Seul ou en équipe, le «Développeur intégrateur de solutions intranet/internet» participe à la mise en place de l’arborescence du site permettant d’organiser les différents éléments.

Il programme les fonctionnalités, côté client et côté administrateur,  du site web dans le respect du cahier des charges et des normes, méthodes et standards définis. Il veille à sécuriser le code.

Il met en place et utilise un gestionnaire de versionning.

Il réalise la connexion du site web aux bases de données de l’entreprise.

Le «Développeur intégrateur de solutions intranet/internet » prépare et réalise des jeux de tests, qui à terme, lui permettent d’effectuer le recettage du site. Il commente les programmes développés afin de permettre la maintenabilité et les évolutions du site web.

Il emploie les techniques de référencement pour améliorer le positionnement d’un site dans les résultats de recherche.

Selon les demandes du client, il créé de nouvelles versions du site intégrant de nouvelles fonctionnalités ou des correctifs.

 

3/Intégration des technologies web

Le «Développeur intégrateur de solutions intranet/internet» recherche des bibliothèques de codes existants : librairies, interfaces de programmation (API), services web, pour les intégrer dans le site et permettre l’accès à des services connectés.

Il met en place les liens nécessaires renvoyant aux réseaux sociaux. Il intègre des applications existantes de types géolocalisation, agenda, réservation...

Il intègre les maquettes graphiques, il réalise la mise en page du site web, en organisant les espaces de contenu et en tenant compte des différents périphériques d’affichage (smartphone, tablette, ordinateur...). Il assure la cohérence entre les pages codées en html et les maquettes graphiques.

Il utilise des gestionnaires de contenu (CMS*) pour élaborer des sites de type vitrines ou marchands.

 

 4/Exploitation du site et des plateformes d’hébergement

Le «Développeur intégrateur de solutions intranet/internet» participe à la configuration et à la sécurisation des serveurs d’hébergement.

Il met en ligne sur un serveur interne ou externe, le site développé et s’assure de son bon fonctionnement. Seul ou en équipe, il met en place des stratégies de sauvegarde et de restauration des programmes et des données du site. Il peut être amené à effectuer des migrations de site ou de version de plateforme.

Dans l’objectif de réaliser la maintenance du site par d’autres développeurs,  il participe à la documentation technique du projet en français ou en anglais. Dans la cadre de l’assistance aux utilisateurs, il met en place une aide contextuelle ou intégrée au site.

Dans le cadre de la vie du site, il génère les rapports de fréquentation. Pour optimiser le fonctionnement du site, il exploite le journal d’erreurs, il identifie et traite les dysfonctionnements.

 

Les capacités attestées :
1/ Analyse des besoins fonctionnels et techniques d’un site web

- réaliser une veille technologique régulière en collectant des informations issues de sources différentes

- Inventorier toutes les fonctionnalités attendues du site, en les priorisant 

- Inventorier l’ensemble des contraintes matérielles, graphiques, temporelles et financières

-  fournir les éléments de la proposition commerciale présentant l’entreprise et l’équipe, reformulant la demande du client, précisant les choixtechniques permettant de présenter un chiffrage du projet

- participer au plan projet, en fournissant des indications de durées sur les tâches à réaliser et en réalisant un suivi régulier

-  modéliser le projet, en réalisant un schéma relationnel des données, en concevant un plan de navigation du site, en schématisant un diagramme d’état, de classes

- définir une arborescence de dossiers pour organiser les différents modules

- décliner une charte graphique en utilisant un logiciel PAO

- schématiser graphiquement les principales pages du site, à partir d’une charte graphique préalablement définie

- rédiger un cahier des spécifications techniques pour permettre la conception du site.

2/Développement et évolutions du site web

- coder les fonctionnalités du site de manière structurée, commentée et sécurisée en utilisant des langages de programmation

- exploiter une base de données en mettant en place une connexion à la base permettant de réaliser des requêtes d’ajouts, d’extractions et de gestion de données

- réaliser des tests, afin de valider le codage

- appliquer les techniques de référencement utilisées par les moteurs de recherche

- gérer les différentes versions en sauvegardant et historisant les codes dans un espace collaboratif

- mettre en place une aide intégrée au site sous la forme d’une Foire Aux Questions (FAQ), d’une aide contextuelle, d’un survol, d’une icône...

3/Intégration des technologies web

- découper en zones réactives les éléments visuels, liens, boutons, icônes... en les associant aux fonctionnalités codées

- intégrer les bibliothèques de codes existantes  (API) afin d’enrichir les fonctionnalités du site

- rendre responsive (Responsive web design) le site en respectant les préconisations d’usages

- utiliser des webservices, permettant d’interfacer des environnements distincts

- utiliser un gestionnaire de contenu (CMS) pour élaborer le site

- réaliser une démonstration du site livré au client afin de vérifier la conformité de la livraison au regard du cahier des charges du client

4/Exploitation du site et des plateformes d’hébergement

- configurer le serveur d’hébergement en respectant les préconisations de sécurité

-  mettre en ligne le site sur l’espace préalablement réservé et configuré 

- sauvegarder l’ensemble des fichiers et codes du site, ainsi que les données de la base à l’aide de scripts ou de logiciels dédiés

- restaurer le site, à partir de processus d’installation et de logiciels de sauvegarde

- générer des rapports d’exploitation,  pour améliorer la performance du site et analyser la fréquentation

- résoudre les dysfonctionnements à partir de la lecture du journal d’erreurs

- rédiger la documentation technique complète du site éventuellement à l’aide de générateurs de documentation, en français ou en anglais

L’Assistant(e) Manager en Tourisme, Hôtellerie et Restauration (AMTHR)  exerce tout ou partie des domaines d’activités suivants :
1. Gestion et administration de l’activité
Principales activités :
• Supervision de la mise en place et de la réalisation des prestations
• Contrôle du respect des normes, standards et procédures
• Analyse de l’activité et de l’atteinte des objectifs
• Gestion des stocks et passation des commandes fournisseurs
• Report de l’activité auprès de la direction et choix des actions correctrices
2- Gestion de la relation client
Principales activités :
• Accueil et information du client
• Vérification de l’adéquation des prestations au regard des attentes et besoins du client
• Gestion des demandes particulières et des réclamations
• Résolution des situations problèmes
3- Animation d’équipe
Principales activités :
• Supervision de la mise en place et de la réalisation des prestations
• Mise en place d’un mode de management favorisant l’implication et la cohésion
• Gestion des situations conflictuelles
• Appui des équipes dans la résolution des problèmes
• Collaboration au recrutement, à l’intégration et la formation des collaborateurs
4- Marketing opérationnel et communication
Principales activités :
• Coordination des activités avec les autres services
• Exercice d’une fonction de veille du secteur et analyse des enquêtes satisfaction client
• Participation à la création de nouvelles offres commerciales
• Collaboration au développement de l’établissement dans le cadre de différentes actions de promotion

Le titulaire doit être capable de :
Veiller au respect des normes QHSE
Effectuer l’inventaire des stocks dans le respect des procédures et des contrôles internes afin d’éviter les ruptures ou les « sur stockages »
Passer les commandes nécessaires, en veillant au respect des engagements contractuels « fournisseurs et livreurs »
Réaliser les opérations de caisse afin de procéder à sa clôture en fin de journée
Renseigner les tableaux de bord en veillant au respect des ratios d’activité et de rentabilité de l’établissement, de l’unité, des prestations 
Evaluer la rentabilité de l’unité, des prestations, afin d’atteindre les objectifs fixés
Participer à la définition des ajustements et actions correctrices à mettre en œuvre au sein de son unité ou pour la reconduction d’une prestation
Organiser l’accueil et le suivi du client aux différentes étapes de son parcours, depuis le premier contact jusqu’à son départ de l’établissement
Prendre en compte les demandes du client afin de lui fournir une prestation personnalisée adaptée à ses besoins
Communiquer de façon adaptée avec les clients, en veillant à établir des relations conviviales tout en restant professionnelles
Réaliser des ventes correspondant aux besoins à court et moyen terme des clients et respectant le droit commercial
Conseiller les clients sur les prestations pouvant leur être offertes au sein de l’établissement ou au niveau de sa zone géographique d’implantation
Définir les actions qui peuvent contribuer à assurer leur satisfaction en trouvant le bon niveau de prestations au regard de leurs caractéristiques et attentes
Gérer tout type de situation avec un client, en adaptant au mieux son comportement
Mettre en œuvre un mode de management qui tienne compte des caractéristiques de chacun, tout en respectant les normes et le fonctionnement de l’établissement
Gérer le planning des collaborateurs en respectant un juste équilibre dans l’établissement des rotations à assurer
Organiser le travail à produire selon les activités et évènements planifiés, en veillant à leur bonne coordination avec les autres services de l’établissement
Répartir les tâches à effectuer en trouvant des solutions permettant de pallier les absences éventuelles de membres du personnel
Superviser le déroulement des activités en vérifiant la qualité des prestations et en s’assurant du bon comportement et de la tenue du personnel au regard des standards de l’établissement
Gérer les différents types de situation pouvant survenir au sein de l’équipe, en effectuant régulièrement des briefs et des débriefings afin de trouver des solutions adaptées et respectant les intérêts de chacun
Recruter des collaborateurs en établissant le profil du poste à tenir et en participant aux entretiens d’embauche
Former  les nouveaux arrivants à leur poste de travail, dans le respect des règles et procédures propres à l’établissement et à sa charte qualité
Exercer une fonction de veille sur les activités de la concurrence afin d’identifier les prestations proposées et leurs évolutions
Collaborer à la définition des améliorations à apporter aux prestations délivrées en identifiant les besoins non couverts selon les segmentations clients concernées
Définir les nouvelles offres commerciales éphémères ou pérennes à mettre en œuvre selon les segments clients ciblés, en veillant au respect de la réglementation commerciale
Collaborer à la définition des actions de promotion et de communication à privilégier à son niveau de responsabilité
Décliner les actions de promotion et de communication à mettre en œuvre, notamment grâce à l’utilisation des nouveaux modes de commercialisation
Identifier les acteurs professionnels avec lesquels travailler afin de commercialiser son offre
Gérer les relations avec les acteurs implantés sur sa zone, en participant à des manifestations professionnelles

Sous la responsabilité de sa hiérarchie et en relation avec son équipe de collaborateurs, le  Technicien(ne) des Réseaux THD (Très Haut Débit) participe à la mise en œuvre de l’architecture d’un réseau Très Haut Débit en partant du nœud de raccordement, jusqu’à la prise abonné.
Ses principales activités sont centrées sur :
- L’identification de la structure et de l’architecture du réseau THD
- La collecte et l’analyse de l’ensemble des informations liées à la sécurité, à la réglementation  et aux cahiers des charges des chantiers,
- La préparation du véhicule pour réaliser ses interventions en toute sécurité
- L’exploitation  des équipements pour permettre le déroulage du câble
- La mise en œuvre des techniques de tirage des câbles en déploiement souterrain et aérien
- la mise en œuvre des techniques de pose des éléments d’infrastructures pour le raccordement du réseau THD
- La mise en œuvre des techniques d’ouvertures, de repérage et de protections des câbles
- La mise en place des câbles dans les cassettes ou les boitiers
- L’interconnexion des câbles
- La maintenance du réseau
- La mise à jour des documents de traçabilité du chantier
- Le nettoyage de la zone de travail et la collecte des déchets en respectant les règles environnementales et sécuritaires
- Le contrôle de la fonctionnalité des équipements de mesure
- Le réglage et le paramétrage des équipements de mesure
- L’installation des équipements nécessaires à la mesure
- La lecture et l’analyse des résultats issus des appareils de mesure
- Etablissement du diagnostic d’intervention
- L’enregistrement des fichiers de mesure
- La compilation des informations dans les différents dossiers techniques
- La gestion de la relation client
- La présentation  du déroulement du chantier au client
- L’installation des équipements
- Le paramétrage et la configuration des équipements techniques
- La réalisation du service après-vente
- La rédaction d’un compte-rendu des travaux

Les capacités attestées :
Extraire les données nécessaires à la mise en œuvre du chantier.
Respecter les normes et la réglementation en vigueur afin d’assurer la conformité des chantiers
Exploiter l’ensemble des informations permettant la réalisation d’une intervention sur un réseau
Quantifier les matières d’œuvre, les équipements et des outillages  nécessaires au chantier et à sa mise en sécurité
Mettre en œuvre une démarche de sécurité adaptée aux risques : environnementaux, de circulation, travaux en hauteur, travaux en souterrain, troubles musculo-squelettiques, en utilisant les équipements de protection individuelle et collective adaptés
Vérifier la conformité du terrain au regard des informations identifiées sur le plan
Réaliser l’implantation, la fixation, l’ancrage des équipements adaptés à l’infrastructure : nœud de raccordement optique ou nœud de raccordement abonné, point de mutualisation ou de concentration,  les boitiers de distribution
Positionner les bobines de câble, en respectant le calepinage et la sécurité globale du chantier.
Identifier le fourreau de la chambre de tirage permettant le déploiement du câble
Déployer les câbles en aérien et/ou en souterrain, en respectant les protocoles techniques en fonction de la nature et de l’arrimage du câble
Préparer et épanouir son câble pour permettre son interconnexion selon un protocole technique fixé et validé par le prescripteur du chantier
Positionner le câble dans le boitier d’épissurage, en respectant les consignes techniques, en fonction de la configuration des différents types de boite
Lover les conducteurs dans les cassettes ou les boitiers d’interconnexion, selon le conducteur et le type de boite
Extraire les conducteurs permettant la réalisation du lien très haut débit pour assurer la continuité et la transmission du signal THD
Réaliser la connexion, soit par soudure ou par connecteurs (Scotch lok)
Refermer la boite, en assurant l’étanchéité et la mise sous pression et son étiquetage
Réaliser l’arrimage du câble abonné en utilisant les gaines techniques et les moyens de perçage et de fixation permettant une installation conforme aux règles en vigueur
Réaliser un audit visuel en contrôlant les modes de pose, les repérages, les étiquetages, les préconisations du cahier des charges
Compléter le dossier d’ouvrage exécuté, en réalisant un contrôle visuel, des prises de photos, des relevés transmis au bureau d’études pour permettre un traitement informatique
Assurer la propreté de son environnement, en effectuant  le tri nécessaire au recyclage des déchets générés par son intervention afin de respecter la réglementation en vigueur et la sécurité de son chantier.
Vérifier le fonctionnement des appareils de mesure, en réalisant une mise sous tension des appareils
Réaliser le réglage de l’ensemble des paramètres permettant une bonne exploitation de la mesure
Identifier les éventuelles anomalies sur le lien à mesurer, en  mettant en place l’ensemble des accessoires et/ou équipements permettant de réaliser une mesure exploitable
Enregistrer les fichiers et/ou les informations de mesure sur supports informatiques ou papier pour transmission au bureau d’études
Valider la conformité et la qualité des travaux effectués, en extrayant ou saisissant  et compilant l’ensemble des informations collectées
Identifier les éventuelles anomalies sur le lien à mesurer, en  mettant en place l’ensemble des accessoires et/ou équipements permettant de réaliser une mesure exploitable
Réaliser une analyse des informationsafin de vérifier la conformité du réseau
Etablir une communication professionnelle de confiance en respectant l’image de son entreprise
Présenter le plan de passage du câble et des équipements, en tenant compte des spécificités techniques de l’habitation/immeuble et des règles de l’art garantissant l’esthétique
Mettre en place et paramétrer les équipements actifs pour activer le service
Contrôler la conformité du lien THD en réalisant des mesures adaptées
Etablir un diagnostic terrain permettant une intervention de SAV sur le réseau ou sur le lien THD et/ou les équipements actifs mis en place

Décorateur merchandiser

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Le décorateur merchandiser, sous la responsabilité d’un responsable visuel merchandiser ou d’un chef de projet,  conçoit la mise en scène des produits/services dans les  espaces commerciaux ou évènementiels selon la stratégie définie par l’entreprise et le cahier des charges qui lui a été remis.
Selon le contexte de l’entreprise, le décorateur merchandiser applique et adapte les consignes reçues sous la forme de books de préconisations ou de guideline, du département merchandising/marketing.
     1/ Conception,  visualisation et argumentation de la mise en scène produits/services dans un espace commercial et/ou évènementiel
Sous la responsabilité de son manager, le décorateur merchandiser exerce une veille active et permanente :
- Sur le plan interne : en respectant la politique et la stratégie commerciale de son entreprise,
En tenant compte des attentes de ses clients, en s’informant de l’activité, en participant aux briefing et débriefing commerciaux.
- Sur le plan externe : en lisant la presse professionnelle, en participant à des salons professionnels, à des activités culturelles, en effectuant des recherches sur Internet, en observant et analysant le marché et la concurrence, en étant curieux des courants d’influence, des technologies nouvelles, des tendances et comportements des consommateurs, pour répondre aux attentes des clients cibles/du commanditaire.
Afin de répondre au cahier des charges qui lui a été fourni, il analyse les résultats de ses recherches et sélectionne les informations les plus pertinentes (réponses aux attentes du commanditaire, choix budgétaire, faisabilité, respect des délais…). En tenant compte de la faisabilité du projet, il propose à son responsable des mises en scène (éléments d’ambiance, choix des supports, techniques de présentation, des matériaux…), par des représentations graphiques en utilisant les outils de la CAO/DAO, les maquettes 2D/3D, les planches tendances, les carnets de recherche, les dessins techniques.
Dans le cadre préalablement défini, il intègre les ressources nécessaires au déploiement du projet, tant au niveau budgétaire, humain, délais et matériel et il élabore une argumentation.   Il présente le projet à sa hiérarchie ou auprès du commanditaire pour obtenir une validation.
Principales activités :
- La réalisation d’une veille
- La recherche de la mise en scène des produits/services
- La représentation visuelle de la mise en scène des produits/services
- La prise en compte des ressources nécessaires
- L’argumentation du projet
     2/ Préparation et coordination de la mise en scène produits/services dans un espace commercial et/ou événementiel
Pour coordonner la scénographie retenue, le décorateur merchandiser prépare les différentes actions nécessaires à l’implantation des produits/services et des éléments d’ambiance. Il s’assure de la disponibilité  des produits à présenter en relation avec les équipes commerciales et il élabore le rétroplanning sur les actions suivantes : préparation des espaces, réalisation/montage des éléments d’ambiance, préparation des produits, installation des produits, des éléments d’ambiance, afin de respecter les échéances fixées.
Pour préparer l’installation de la scénographie, il sélectionne les différents matériaux et supports, il recherche et sélectionne les prestataires/fournisseurs selon les critères budgétaires retenus, il fabrique  et/ou assemble les éléments nécessaires à la scénographie et réalise les supports de communication à l’aide d’outils d’infographie et d’impression.
Principales activités :
- Elaboration d’un rétroplanning
- Sélection des matériaux et supports
- Sélection et suivi des prestataires/fournisseurs
- Fabrication/assemblage/transport des éléments de scénographie
- Réalisation des supports de communication
     3/ Installation et suivi de la mise en scène produits/services dans un espace commercial et/ou évènementiel
Seul ou au sein d’une équipe, le décorateur merchandiser assure l’installation de la mise en scène des produits/services :
il installe les supports de présentation préalablement commandés ou fabriqués et dispose les produits en prenant en compte l’espace, les volumes, en harmonisant les styles et les couleurs, et en prenant en compte les techniques de merchandising, tout en respectant l’image de la marque et avec l’objectif de développer le chiffre d’affaires.
Selon les books de préconisations reçus ou le concept précédemment élaboré, il adapte la présentation des produits dans l’espace dédié, il s’assure des finitions comme l’éclairage, la présentation finale des produits/services, l’accessoirisation et la communication visuelle en tenant compte des obligations légales (étiquetage, pancartage, balisage, signalétique…) dans le respect de la charte graphique. Il effectue un reportage photo de ses réalisations qui est envoyé au responsable/commanditaire. Il assure le suivi quotidien de l’installation et prend en charge le démontage de l’opération.
Lorsque cela s’avère nécessaire, le décorateur merchandiser peut être amené à rédiger des fiches techniques décrivant l’installation de l’espace et les conditions de sa maintenance.
Dans un souci de gestion efficace et éco-responsable, le décorateur merchandiser s’attache à prendre soin des éléments démontés en respectant les règles de sécurité et de stockage des supports, des décorations, de l’outillage et des déchets à des fins de réutilisation.
Principales activités :
- Installation de la mise en scène des produits/services
- Mise en valeur des produits/services
- Installation de la signalétique
- Prise de vue de la réalisation/présentation des produits/services
- Rédaction de fiches techniques d’installation
- Contrôle et suivi de la maintenance de la réalisation/présentation des produits/services
- Démontage et recyclage des supports et éléments d’ambiance

Les capacités attestées :
1/ Conception, visualisation et argumentation de la mise en scène produits/services dans un espace commercial et/ou évènementiel
- Assurer une veille thématique, technologique, socio-économique, socio-culturelle
- Proposer des scénarii de mise en scène de produits/services
- Réaliser des supports de présentation de projet
- Estimer les ressources nécessairesaliser des supports de présentation de projet
- Argumenter et vendre le projet
2/ Préparation et coordination de la mise en scène produits/services dans un espace commercial et/ou événementiel
- Elaborer un rétroplanning
- Sélectionner les matériaux et supports de présentation produits/services les plus adaptés
- Procéder à la sélection et au suivi des fournisseurs/prestataires
- Réaliser les éléments de scénographie du concept
- Réaliser des supports de communication
3/ Installation et suivi de la mise en scène produits/services dans un espace commercial et/ou évènementiel
- Mettre en valeur les produits/services
- Installer la signalétique de façon lisible
- Assurer un reportage
- Rédiger les fiches techniques d’installation
- Démonter et recycler des supports et éléments d’ambiance

Le Concepteur et développeur de solutions mobiles est chargé de concevoir, réaliser et maintenir des solutions novatrices notamment dans les domaines des applications pour outils communicants (smartphone, tablettes,.) et pour objets connectés.Il met son expertise (Applications, systèmes, réseaux, appareils nomades) au service du développement, du déploiement et de la sécurisation de solutions et d'applications mobiles et multimédia innovantes, pour le compte de son entreprise ou d'une entreprise cliente.
Analyse et conception d’applications mobiles sécurisées
Les principales activités sont centrées sur :
§  La veille technologique, concurrentielle et règlementaire (Tendances, innovation, normes et standards,…)
§  L’analyse des besoins du client et de l'utilisateur
§  L’élaboration du cahier des charges et la planification du projet
§  La conception et la modélisation de solution(s), en autonomie ou en équipe projet
§  La formalisation et la présentation de proposition(s) de solution ou d’un avant-projet d’application mobile
Développement et déploiement dans une infrastructure systèmes et réseaux mobiles
Les principales activités sont centrées sur :
§  Le développement d’applications informatiques mobiles, en autonomie ou en équipe projet
§  La sécurisation  des applicatifs mobiles développés
§  La préparation et la réalisation des tests des solutions applicatives, avant déploiement
§  L’installation de la solution mobile dans son environnement d’accueil/ « environnement de production »
§  La sécurisation des environnements d’accueil des solutions mobiles déployées
Utilisation, optimisation et maintenance de la solution mobile
Les principales activités sont centrées sur :
§  La définition et le paramétrage d’indicateurs de performance
§  L’analyse de la performance des solutions développées
§  Le traitement des éventuelles failles sécuritaires des applications mobiles développées
§  La proposition et/ou la mise en place d’actions d’optimisation de la performance
§  L’élaboration de la documentation technique et du manuel utilisateur
§  Maintenance applicative

Les capacités attestées :
     BLOC A - Analyse et conception d’applications mobiles sécurisées
A1C1 - Mettre en place des méthodes et outils permettant de maintenir son niveau d’informations et de connaissances liées à son activité
A1C2 - Rechercher des informations ciblées, permettant la compréhension du besoin client/utilisateur
A2C1 - Mener une analyse du besoin client /utilisateur, en choisissant la méthode la plus adaptée au projet à développer
A2C2 - Produire des écrits professionnels (comptes rendus, notes techniques, présentations)
A2C3 - Rédiger un rapport d’analyse du besoin client (note de cadrage)
A3C1 - Rédiger des spécifications techniques
A3C2 - Rédiger des spécifications fonctionnelles,
A3C3 - Choisir l’architecture technique et fonctionnelle la plus adaptée au projet
A3C4 - Planifier un projet, en établir le plan de charge en intégrantles moyens humains
A4C1 - Identifier les caractéristiques techniques et détaillées de la solution à développer
A4C2 - Modéliser la solution en utilisant une méthode et des outils adaptés
A4C3 - Présenter les aspects et les caractéristiques ergonomiques de la solution
A5C1 - Structurer et rédiger une proposition
A5C2 - Elaborer les supports de présentation
A5C3 - Présenter, « vendre » le projet au client et argumenter ses choix
A5C4 - Structurer une offre commerciale et la présenter au client
     Bloc B- Développement et déploiement dans une infrastructure systèmes et réseaux mobiles   
B1C1 - Utiliser les plateformes dédiées  - au développement :
d’applications pour terminaux mobiles
de composants applicatifs qui seront installés sur les serveurs 
B1C2 - Utiliser les composants et les différents langages de programmation, nécessaires au développement d’applications en environnement mobile
B1C3  -Développer l’interface utilisateur de l’application (ergonomie) et implémenter les aides contextuelles, dans un style et avec des outils et techniques adaptés
B1C4  - Concevoir, modifier et interroger par requêtes, une base de données
B2C1 - Utiliser les techniques d’optimisation et de sécurisation de code
B2C2  - Sécuriser une base de données et ses accès
B2C3 - Mettre en place les liaisons sécurisées entre l’application mobile et les serveurs
B3C1 - Mettre en place des procédures de tests :
unitaires
de « non régression »
d’intégration
B4C1 - Identifier en amont la non-conformité de l’applicatif avec les règles de l’espace de distribution retenu
B4C2 - Assurer l’installation de la solution mobile sur l’environnement serveur et client (tablettes, smartphone, terminaux mobiles, …), ou définir la procédure menant à ces installations.
B4C3 - Mettre à disposition l’applicatif sur le ou  les  espaces de distribution retenus (store, ad-hoc)
     BLOC C - Utilisation, optimisation et maintenance de la solution mobile
C1C1 -  Sélectionner et paramétrer des indicateurs de performances
C2C1 -  Réaliser un audit de performances
C2C2 - Rédiger un rapport et émettre des préconisations
C3C1 - Traiter les éventuelles failles sécuritaires des applications mobiles développées
C4C1 - Proposer et mettre en place des mesures correctrices pour les erreurs (débogage) ou les failles de sécurité identifiées
C5C1 - Structurer et rédiger un guide didactique d’utilisation
C5C2 - Réaliser le transfert de compétences auprès du clienten s’appuyant sur la base de connaissances conçue lors de la phase de développement
C6C1 - Analyser, diagnostiquer l’origine du problème

Le Responsable de Développement Commercial (RDC), exerce au sein d’entreprises, d’établissements ou d’agences relevant de secteurs extrêmement diversifiés comme l’industrie, l’immobilier, les transports, les communications, la banque, l’assurance, les prestations d’ingénierie et de conseil, les médias, les hautes technologies,…. Selon le secteur d’activités, la clientèle du RDC peut être composée de particuliers ou d’entreprises. Le Responsable de Développement Commercial exerce les domaines d’activités suivants :
     A/ Gestion et développement commercial
L’exercice d’une fonction de veille, l’analyse du marché, des produits, du comportement d’achat et des attentes clients, la conception du plan d’actions, la mise en œuvre et le suivi des actions, le suivi et l’analyse des ventes, le choix de nouvelles orientations ou action, le reporting des activités auprès de la direction
     B/ Prospection, analyse des besoins et négociation d'une offre
Le choix des actions selon les cibles visées, l’organisation opérationnelle de la prospection, la définition des modalités de suivi, le recueil d’informations sur les cibles en amont et en cours de prospection, le recueil d’informations sur les entreprises prospects et l’évaluation de leur solvabilité, le repérage du processus décisionnaire et des acteurs pertinents, ’analyse de la demande, de l’offre et le repérage des besoins sous-tendus, la construction d’une offre adaptée et la rédaction de la proposition, le développement d’un argumentaire lié à l’offre, l’élaboration de sa stratégie de négociation, le choix des leviers sur lesquels agir la construction de scénarios de négociation, la conduite de la négociation et sa conclusion, l’analyse de la négociation réalisée et des résultats atteints
     C/ Management d'une action commerciale en mode projet
L’analyse des compétences à mobiliser, la structuration de la conduite de l’affaire en mode projet, la planification du projet, l’animation de réunion projet, le suivi du projet et l’évaluation des résultats
Et pour les responsables de développement commercial spécialisés dans le secteur de la Banque-Assurance
     D/ Commercialisation des produits banque-assurance
La prise en compte de l’environnement du client/prospect particulier ou professionnel, le respect des obligations d’information et le devoir de conseil du client, la maîtrise des différentes typologies de produits banque-assurance, la construction de solutions banque-assurance adaptées aux besoins du client, la commercialisation des produits banque-assurance

Capacités attestées :
Gérer et assurer le développement commercial
Exercer une fonction de veille sur son secteur, sur la concurrence et sur les évolutions des nouveaux usages produits par le digital et les réseaux sociaux, définir le plan des actions opérationnelles à mener, structurer les actions à conduire en déterminant pour chacune, les objectifs à atteindre, les moyens à mobiliser, les normes et délais à respecter, suivre le déroulement des actions mises en place, effectuer le report de son activité auprès de sa direction.
Prospecter, analyser les besoins et négocier une offre
Détecter les marchés potentiels privés et publics, sélectionner les actions de prospection pertinentes et innovantes à mettre en œuvre, organiser le plan de prospection, recueillir, par différents moyens, des informations complémentaires sur ses besoins et sur le processus de prise de décision interne en matière d’achat, conduire des entretiens de découverte permettant d’obtenir un maximum d’informations sur l’entreprise, analyser les résultats afin d’identifier les informations pertinentes à faire remonter à la direction en vue d’alimenter la réflexion stratégique de l’entreprise, analyser les spécificités et caractéristiques de celle-ci en évaluant ses différentes dimensions et ses risques potentiels, effectuer le diagnostic du client/prospect sur ses besoins, sa solvabilité et sur l’intérêt qu’il représente à devenir cliente de sa propre entreprise, construire une solution adaptée à celui-ci en combinant les différentes possibilités, calculer le coût de revient de celle-ci, structurer une proposition commerciale  professionnelle et attractive, identifier les acteurs clefs avec lesquels mener les négociations, élaborer plusieurs scénarios de négociation, conduire un entretien de négociation, prendre en compte les arguments et objections de son ou ses interlocuteurs, valider les points d’accords conclus, évaluer le moment critique de la prise de décision, conclure la vente en vérifiant avec l’accord du client, les différents termes de la proposition, collaborer à la rédaction du contrat, évaluer le processus de négociation
Manager une action commerciale en mode projet
Analyser les composantes de l’offre, définir l’organisation à mettre en œuvre, planifier les grandes étapes du projet, coordonner l’action des différents acteurs, animer des réunions projet, communiquer sur le projet auprès des acteurs internes et externes concernés, exercer une fonction de leadership, permettant de contribuer au travail du groupe, évaluer les résultats atteints
Commercialiser des produits Banque-Assurance
Analyser le régime social, matrimonial, patrimonial et fiscal du client, conseiller le client sur les solutions potentielles, onstruire des solutions assurances et/ou bancaires, contractualiser la vente des produits banque/assurance

Les entreprises confient à un Manager du Développement d’Affaires à l’International la réussite de leur développement avec l’étranger.
Qu’il s’agisse de vendre ou d’acheter des matières, des produits ou des services, et même si la négociation reste un élément clef de sa fonction, le Manager du Développement d’Affaires à l’International accède à des responsabilités plus élevées, celui de développeur d’affaires.
S’inscrivant dans une dimension anticipatrice des évolutions possibles des marchés, il élabore une stratégie de développement à moyen et long terme, tout en suivant les marchés au quotidien.
Il doit être en mesure de définir les nouveaux pays à cibler,  d’évaluer les investissements nécessaires pour développer de nouveaux marchés et d’estimer le retour en termes de chiffre d’affaires et de performance que l’entreprise peut espérer.
Si son poste reste basé en France, une grande partie de son temps est consacré à des déplacements et des rencontres avec  ses différents partenaires dans leur zone d’implantation. C’est pour lui, un moyen privilégié de maintenir des relations de proximité et de se rendre compte, en direct, des capacités ou difficultés posées, afin de chercher des solutions adaptées au contexte local et à ses particularités.
     Bloc 1/ Elaborer la stratégie de développement à l’international
Principales activités
La collaboration à l’élaboration de la politique de l’entreprise
L’étude des résultats du marché au niveau international et le repérage des potentialités
Le choix des axes de développement
La formalisation de la stratégie et son argumentation
     Bloc 2/ Concevoir le plan de développement à l’international
Principales activités
L’analyse des caractéristiques des zones ciblées et des conditions à réunir
La définition des orientations à privilégier
L’évaluation du montant des financements
La structuration du plan de développement
     Bloc 3/ Gérer les relations partenariales et négociations d’affaires
Principales activités
La définition de la politique commerciale (sourcing, achat, vente) et la vérification de la crédibilité des partenaires sélectionnés
La participation à des manifestations professionnelles
L’établissement du business plan d’une nouvelle affaire
Le choix des stratégies régionales à développer
La négociation d’affaires
     Bloc 4/ Piloter la stratégie commerciale et le marketing opérationnel
Principales activités
La structuration de la stratégie commerciale et de marketing opérationnel selon les zones
L’élaboration du plan annuel de développement
La supervision des stratégies de prospection
La définition des modalités de suivi et d’évaluation des projets
     Bloc 5/ Suivre et ajuster le plan de développement
Principales activités
Le suivi des résultats
L’analyse des problèmes et la recherche de solutions
Le choix des actions correctrices
     Bloc 6/ Manager le service international et coordonner les activités
Principales activités
L’organisation des activités
La gestion du budget
Le management d’équipe, notamment dans le cadre interculturel
Le recrutement et la professionnalisation des collaborateurs
La gestion des risques

Les capacités attestées :
- Bloc 1/ Elaborer la stratégie de développement à l’international
Contribuer à l’élaboration de la politique globale de l’entreprise, analyser les évolutions des marchés, analyser les caractéristiques  des zones et leur potentialité de développement, définir les orientations à développer , produire des recommandations, présenter les axes de la stratégie élaborée, formaliser la stratégie de développement à l’international
- Bloc 2/ Concevoir le plan de développement à l’international
Evaluer les marchés existants selon les différents pays ciblés, identifier les spécificités propres à chaque pays, évaluer les  potentialités et risques, déterminer les orientations à privilégier, développer un argumentaire, structurer le plan de développement
- Bloc 3/ Gérer les relations partenariales et négociations d’affaires
Elaborer la politique de sourcing, définir les modalités de recherche des prestataires, réaliser l’audit d’une entreprise, négocier les conditions du partenariat, élaborer le business plan des nouvelles affaires à réaliser, vérifier la législation en vigueur, piloter l’ensemble de l’activité à l’international, participer au processus de négociation
- Bloc 4/ Piloter la stratégie commerciale et le marketing opérationnel
Définir les projets à conduire, évaluer les moyens à leur allouer, analyser la complémentarité des projets entre eux et la cohérence des moyens alloués, vérifier la conformité des business plan des projets, décider des stratégies opérationnelles à conduire, structurer la stratégie commerciale et marketing à conduire sur les différentes zones, superviser l’élaboration par les responsables de zones, du plan annuel des actions à conduire, organiser les modalités de suivi et d’évaluation des actions
- Bloc 5/ Suivre et ajuster le plan de développement
Vérifier la pertinence de l’approche stratégique développée au sein de chaque région, hiérarchiser les projets et leur priorité, analyser les évolutions des marchés, vérifier l’adéquation des résultats au regard du prévisionnel, décider des ajustements à apporter, accompagner ses collaborateurs dans la résolution de problèmes rencontrés, décider des ajustements à apporter aux stratégies, effectuer un rapport de synthèse sur l’ensemble des actions menées et les résultats atteints
- Bloc 6/ Manager le service international et coordonner les activités
Organiser l’activité générale de son département, gérer le budget du service, décider de l’affectation des responsables commerciaux, organiser un mode de management de proximité ou à distance, accompagner ses collaborateurs à la gestion d’affaires délicates, à la réalisation des négociations ou à la résolution de problèmes, contribuer au recrutement, à la professionnalisation et à la mobilité de ses collaborateurs, mener des entretiens annuels

Assistant de direction(s)

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

L’exercice du métier d’assistant(e) de direction(s) se caractérise par une ouverture très large à tout type d’environnement professionnel. Ainsi, il contribue directement  à l’organisation des activités de la structure quels que soient sa taille et son secteur d’activité. La structure peut être une  TPE, PME, PMI, un groupe, une association, un établissement public.Il exerce sa fonction sous la responsabilité  d’un dirigeant  ou d’un manager direct et peut assurer l’interface avec l’ensemble des services mais également avec des interlocuteurs extérieurs à la structure. Selon la taille de celle-ci, il peut lui être demandé un niveau d’autonomie conséquent, avec une prise d’initiative en corrélation avec ses missions, voire à coordonner l’activité d’une équipe.
Le métier se caractérise par une très grande polyvalence des activités susceptibles de lui être confiées. Son périmètre se définit à partir d’un socle d’activités commun à l’ensemble des fonctions exercées : l’organisation administrative et la gestion des flux d’information, auxquelles viennent s’ajouter, selon les besoins de la structure, des activités spécifiques.  Celles-ci peuvent être commerciales et/ou comptables, à ces activités peuvent s’ajouter à la marge la gestion administrative du personnel.
L’assistant(e) de direction(s)exerce les domaines d’activités suivants :
     1-Organisation de l’activité administrative du service
La gestion documentaire, la transmission des informations relative aux activités de l’entreprise, ’organisation des réunions, l’organisation des déplacements
     2-Production des documents professionnels
L’utilisation des principaux logiciels de bureautique, l’application des règles d’usage de présentation, la rédaction de documents
     3- Participation au développement commercial
L’accueil physique ou téléphonique en français et/ou en langue étrangère, la prospection téléphonique, l’interface avec l’équipe commerciale, l’élaboration des devis, le suivi des statistiques commerciales
     4-Participation au suivi administratif du personnel
L’élaboration des documents administratifs d’embauche et de départ, la collecte et mise à jour des données administratives du personnel, la réalisation et suivi de tableaux des temps de présence, l’organisation administrative et suivi logistique des instances représentatives du personnel
     5-Participation au suivi administratif de la gestion de l’entité
L’émission et enregistrement des factures clients, la réception, contrôle et enregistrement des factures fournisseurs, la relance des impayés, le suivi de la trésorerie de la structure, l’établissement de la déclaration de TVA.

Capacités attestées :
1- Organiser l'activité administrative du service
Classer les documents, gérer l’agenda et actualiser les plannings, organiser les déplacements du responsable et/ou de l’équipe, assurer le suivi logistique, gérer les inscriptions aux réunions, diffuser le compte-rendu de réunion
2- Produire des documents professionnels
Utiliser un traitement de texte, rédiger des contenus en français, réaliser un publipostage, concevoir des tableaux de bord, créer des supports sous forme de diaporama, actualiser et consolider des bases de données
3-Participer au développement commercial
Assurer l’accueil en face à face, réaliser une prospection téléphonique, réaliser l’interface avec l’équipe commerciale , rédiger une proposition commerciale, concevoir des tableaux de bord.
4- Participer au suivi administratif du personnel
Rédiger les documents d’embauche et de départ du salarié, créer et actualiser les dossiers individuels, renseigner et actualiser les tableaux de bord.
5- Participer au suivi administratif de la gestion de l'entité
Emettre la facture ou l’ordre de facturation, effectuer le suivi des paiements et les relances des impayés, réceptionner et contrôler les factures fournisseurs.

Vendeur conseiller commercial

Équivalence Bac / BP / BT

Le Vendeur Conseiller Commercial exerce son activité au sein d'entreprises commerciales (distributeurs, concessionnaires, grossistes), industrielles et agricoles (fabrication et commercialisation de biens de consommation courante, de petits équipements, de fournitures industrielles, agricoles), de services ou de plateformes en ligne (vente de prestations : entretien, location de matériel, communication publicitaire).
Placé sous la responsabilité d’un responsable du développement des ventes, d’un chef de rayon, d’un responsable de magasin ou d’un commerçant, il peut également assurer une fonction d’assistant auprès d’un attaché commercial.Il intervient essentiellement dans le contexte de ventes simples, et peut s’adresser à une clientèle à distance ou en face à face.
     Domaine d’activités commun
1/Promotion, conseil et vente
La prise en compte de son environnement de travail afin d’ajuster son comportement à ses caractéristiques, l’actualisation de ses connaissances sur les produits/services commercialisés, la prise de contact client, la mise en place d’une démarche de questionnement sur son profil et ses besoins, le conseil et le développement d’un argumentaire de vente, la conclusion de la vente
     Domaines d’activités spécifiques au contexte professionnel
2/Collaboration à l’aménagement et au bon fonctionnement de l’espace de vente
La participation aux actions du plan de merchandising, à l’assortiment et à la valorisation des produits et services, l’utilisation des supports de communication commerciales, la réception des marchandises, leur contrôle, et leur étiquetage, la réalisation des encaissements, l’accueil téléphonique
3/Conduite d’entretien téléphonique
L’émission ou la réception d’appels téléphoniques
La conduite d’un entretien téléphonique respectant les scripts définis, la réalisation d’une vente et de prestations complémentaires ou additionnelles par téléphone, la prise en compte de ses axes d’amélioration
4/Réalisation d’actions de prospection
La préparation des actions à mener, la recherche d’informations sur les profils des clients, la préparation d’une prise de rendez-vous et les outils à utiliser, l’utilisation et la qualification d’un fichier client, la prise de rendez-vous, le reporting et l’ajustement des actions avec son responsable

Capacités attestées
     Promouvoir, conseiller et vendre
Adopter un comportement professionnel
Se tenir informé des évolutions des ventes effectuées par sa structure
Participer à la promotion des produits/services commercialisés
Actualiser ses connaissances sur les produits et services
Adapter sa communication en fonction de son contexte
Questionner le client
Conseiller le client sur les prestations les plus adaptées à ses besoins
     Collaborer à l'aménagement et au bon fonctionnement de l'espace de vente
Vérifier la quantité et la qualité des marchandises au regard du bon de commande établi
Effectuer l’étiquetage des produits et la pose d’antivols
Ranger les produits dans les linéaires
Réaliser le réassort des rayons
     Conduire les entretiens téléphoniques en plateforme
Maintenir sa concentration durant la conduite des entretiens téléphoniques
Entrer en relation avec son interlocuteur, en suivant le protocole défini
Gérer son stress et ses émotions
Identifier le script à utiliser
Dérouler les différentes étapes de l’entretien
Prendre en compte les axes d’amélioration demandés
     Réaliser les actions de prospection
Organiser les actions à mener en préparant les différentes étapes de leur mise en œuvre
Recueillir des informations sur les prospects/clients à contacter
Qualifier le fichier clients
Préparer les prises de rendez-vous à réaliser et les outils à utiliser
Décrocher des rendez-vous
Effectuer le reporting des actions de prospection

Le Responsable en marketing, commercialisation et gestion exerce son activité dans des environnements très divers, il peut être présent dans toutes les entreprises, de toutes tailles et de tous secteurs d’activités. Sa fonction est d’accroître la notoriété de l’entreprise et de contribuer au chiffre d’affaires et à sa rentabilité par le développement de la vente de produits ou de services, par la qualité de la relation client, du conseil commercial et du service.
De par sa polyvalence et son positionnement au sein de l’entreprise en encadrement intermédiaire, il est en mesure d’exercer tout ou partie des domaines d’activités suivants :
-       Contribuer à la définition de la stratégie marketing de l’entreprise et assurer sa mise en œuvre dans toutes ses composantes ;
-       Participer à la définition de la politique commerciale de l’entreprise, et commercialiser l’offre de l’entreprise en France et à l’international ;
-       Mesurer et contrôler la performance de son activité ;
-       Assurer le management d’une équipe, d’une activité ou le pilotage d’un projet.
A l’issue de la certification, les titulaires exercent dans tous métiers de l’univers du commerce et du marketing, principalement en qualité de conseiller commercial, chargé de clientèle, chargé d’études marketing. Ils évoluent dans les 3 à 5 années suivantes vers les postes de responsable commercial, du marketing et parfois de gestionnaire d’unité ou d’entreprise et de contrôleur de gestion.
La polyvalence du Responsable en marketing, commercialisation et gestion lui permet donc de changer d’emploi ou de secteur d’activité, d’évoluer vers des postes d’encadrement ou de créer son entreprise, en France ou dans un contexte international.

Capacités attestées
-          En utilisant les méthodes et outils du marketing, mener une analyse de l’environnement concurrentiel, pour un positionnement optimal sur son marché
-          A partir d’une problématique définie et d’une stratégie arrêtée par l’entreprise, élaborer un plan marketing  qui mobilise divers réseaux, canaux et circuits.
-          Afin d’atteindre les résultats fixés dans le plan marketing, préciser le calendrier et les moyens nécessaires pour le déploiement de la stratégie à mettre en œuvre.
-          A partir d’une problématique définie et d’une stratégie arrêtée par l’entreprise, présenter et justifier auprès de sa direction un plan de communication qui mobilise divers réseaux, canaux et circuits
-          En relation avec les services financiers, élaborer le budget prévisionnel pour l’opération en relation avec le service financier et les indicateurs du suivi.
-          En tenant compte du plan marketing ainsi que des enseignements des précédents plans commerciaux et du potentiel de son portefeuille, repérer les orientations à privilégier pour l’élaboration d’un nouveau PAC, en relation avec les différentes directions de l’entreprise
-          A partir des orientations retenues, planifier un plan d’actions commerciales en priorisant les actions, les moyens, et en définissant les outils de son suivi
-          Afin de développer un portefeuille, mettre en œuvre un programme de prospection dans le respect du plan d’actions
-          Afin de défendre un portefeuille, mettre en œuvre un programme de fidélisation dans le respect du plan d’actions
-          A partir des informations recueillies sur le client et sur le marché, et dans le respect des consignes commerciales fixées par l’entreprise, préparer la négociation commerciale en identifiant l’adéquation possible entre les besoins du client et les capacités de réponses del’entreprise
-          Après avoir vérifié l’intérêt à agir, structurer une proposition commerciale et préparer les documents supports de l’argumentaire afin de défendre l’offre devant le client.
-          En adaptant sa stratégie au déroulement de l’entretien conduire un entretien, en français ou dans un contexte international, pour aboutir à un résultat satisfaisant
-          Seul ou avec l’appui de son supérieur, conclure une négociation en vérifiant l’accord du client sur les différents termes de la proposition commerciale
-          En collaboration avec les autres services de l’entreprise, déterminer le coût réel d’un produit en identifiant toutes les charges de l’entreprise.
-          Dans le respect de la politique de l’entreprise, estimer la viabilité économique d’un projet ou d’un produit à partir du calcul  de ratios-clés et d’un état prévisionnel.
-          En intégrant les obligations légales et les engagements en termes de responsabilité sociale et sociétale, établir des indicateurs et tableaux de bord sur la performance générale attendue.
-          Au regard des charges et recettes constatés et en lien avec les autres services de l’entreprise, analyser le fonctionnement de l’entreprise en termes de métiers, tâches, unités, afin d’en améliorer la performance
-          Afin de mesurer la performance d’une activité ou d’une entreprise, contribuer à l’élaboration de rapports d’audit permettant de déterminer des actions correctives pour améliorer la rentabilité de l’entreprise.
-          En fonction des objectifs fixés et des besoins en compétences identifiés, participer à la constitution de son équipe en déterminant les ressources humaines nécessaires à son activité
-          Dans le respect des résultats attendus, et afin d’obtenir une validation de la direction, établir le phasage d’un projet et une analyse de faisabilité en identifiant les risques, le business plan et le chemin critique.
-          Afin d’optimiser l’organisation de l’équipe, définir l’activité en répartissant les tâches et en précisant les résultats individuels attendus
-          Afin d’optimiser les résultats de son équipe et d’atteindre les résultats attendus, identifier les critères d’évaluation de la performance applicable à l’équipe et à chaque individu, en fonction des objectifs fixés collectivement et individuellement
-          Afin de valoriser son activité et présenter ses résultats, développer son réseau professionnel dans le respect de l’entreprise

Responsable en commerce international

Équivalence Bac +3 ou +4

Le Responsable en commerce international pilote et met en œuvre l’action commerciale de l’entreprise sur les zones confiées, assure la gestion économique, administrative et financière de l’activité à l’internationale, prospecte et vend, développe les ventes en volume et en valeur, assure l’animation du réseau (agences commerciales/distributeurs/agents) dont il est responsable. Il peut être amené à négocier des achats pour le compte de son entreprise.
Il a pour missions plus concrètes d’élaborer des diagnostics stratégiques positionnant l’offre de l’entreprise sur le marché, de développer des courants d’affaires seul ou avec un réseau d’agents, de négocier des contrats auprès des clients sur la zone export qu’il couvre, de coordonner la mise en œuvre des projets (élaboration des offres techniques, suivi de chantiers, logistique, approvisionnement...) et d’assurer le suivi administratif de la zone avec l’équipe sédentaire export (service après-vente, paiements…).
Les activités du Responsable en commerce international s’articulent autour des 7 pôles majeurs suivants :
1/ Stratégie commerciale à l’international et plan d’actions ;
2/ Stratégie de prospection à l’international ;
3/ Négociation des ventes à l’international ;
4/ Gestion d’un portefeuille clients à l’international ;
5/ Constitution et animation d’un réseau de partenaires à l’international ;
6/ Management d’une équipe opérationnelle ;
7/ Coordination des actions de gestion administrative, financière et logistique à l’international.

Le titulaire de la certification est capable de :
- Réaliser le diagnostic interne de l'entreprise
- Réaliser le diagnostic marché à l'international
- Définir la stratégie commerciale à l'international
- Définir un plan d'actions commerciales à l'international.
- Cibler les prospects et clients à l'international
- Préparer et organiser l'action commerciale
- Réaliser l'action commerciale (prospecter, négocier , vendre, acheter)
- Evaluer l'action commerciale
- Fidéliser la clientèle
- Constituer une équipe commerciale
- Animer l'équipe commerciale
- Manager un projet de développement à l'international
- Etablir des contrats commerciaux
- Gérer les risques financiers à l'international
- Coordonner les modalités d'acheminement de biens ou de services

En tenant compte de son environnement local et des évolutions du marché, le gestionnaire d'unité commercial met en œuvre des actions commerciales et des opérations de marketing permettant de dynamiser ses ventes tout en respectant l’image de l’enseigne ou de la marque. Il collabore à l’organisation du fonctionnement de son unité, à l’élaboration de son planning et à celui d’un ou plusieurs collaborateurs, tout en veillant au travail réalisé. Le gestionnaire d'unité commerciale gère la relation client en veillant à leur niveau de satisfaction et en contribuant à leur fidélisation. Afin de contribuer au développement, il assure également la gestion et le suivi administratif de son unité en suivant l’évolution de son chiffre d’affaires et de ses ventes, et en proposant de nouvelles actions pouvant contribuer à les dynamiser .

Les capacités attestées :
Bloc A - Mettre en œuvre les actions commerciales et opérations marketing du point de vente
·         Repérer le positionnement et la zone d’influence des principaux acteurs implantés localement
·         Etudier les offres et prix pratiqués en suivant les évolutions des marchés au niveau des produits/services et de la clientèle
·         Analyser les parcours proposés et les présentations effectuées afin de se renouveler dans ses techniques de valorisation des produits
·         Suivre les tendances en émergence et les facteurs ayant des influences en matière d’achat
·         Organiser l’espace de vente en veillant à ce que les éléments de décor et l’ambiance soient en adéquation avec les produits/services
·         Trouver de nouvelles idées de valorisation ou de promotion des produits/services à commercialiser
·         Optimiser l’utilisation des différents supports de communications commerciales physiques ou dématérialisées permettant d’attirer l’attention des clients
Bloc B - Participer  à l’organisation du fonctionnement de l’unité et à l’animation d’équipe
·         Participer à l’organisation du fonctionnement de l’unité, en hiérarchisant les priorités
·         Contribuer à l’élaboration de son planning et à celui d’un ou plusieurs collaborateurs
·         Contrôler les résultats obtenus, en vérifiant le respect des règles et normes établies
·         Proposer des solutions opérationnelles à mettre en œuvre en identifiant les points pouvant faire l’objet d’une amélioration,
·         Résoudre une situation présentant un problème interne, en trouvant une solution adaptée
·         Former un ou plusieurs collaborateurs en situation de travail
·         Recueillir les données nécessaires au suivi administratif des salariés, afin de contribuer à l'établissement des bulletins de salaires
Bloc C - Optimiser  la relation clients au sein de l’unité commerciale
·         Vérifier le niveau de satisfaction des clients, en mettant en œuvre différents modes de recueil d’informations
·         Identifier les facteurs qui contribuent à la décision d’achat des clients
·         Contribuer à la fidélisation des clients
·         Mettre en œuvre une démarche d’accueil qui contribue au bien-être des clients et leur permet de se sentir pris en compte
·         Evaluer l’attitude à adopter à l'égard des clients
·         Analyser les attentes de ses clients afin de comprendre leurs besoins et de les conseiller en les orientant vers des produits/services adaptés
·         Développer un argumentaire permettant la réalisation de la vente tout en répondant à la satisfaction des clients
·         Suite à réclamation, assurer un service après-vente permettant de régler les problèmes
·         En évaluant les habitudes de consommation des clients, déterminer les nouvelles offres ou les actions promotionnelles à réaliser
Bloc D –Assurer la gestion et le suivi administratif de l’unité commerciale
·         Vérifier les encaissements, en identifiant et corrigeant les erreurs potentielles
·         Renseigner les tableaux de bord de suivi de l’activité afin de suivre les évolutions de son chiffre d’affaires
·         Rechercher les causes de succès ou de méventes de certains d’entre eux afin de définir les actions à mettre en œuvre
·         Analyser les résultats des actions commerciales mises en œuvre
·         Gérer les stocks en procédant à leur inventaire et leur mise à jour
·         Passer les commandes en respectant les procédures à suivre et en tenant compte des délais de livraison
·         Contrôler la quantité et la qualité des produits livrés en gérant les irrégularités constatées
·         Etablir les documents nécessaires afin de procéder au règlement des fournitures

Le chef d’entreprise développeur de PME est apte à établir un diagnostic préalable à la reprise de l’entreprise visée, à élaborer son plan stratégique de développement, puis à en assurer la direction dans ses différentes composantes : - Planifier et organiser l’activité
- Animer ses équipes
- Assurer les contrôles
- Mesurer et garantir la performance globale de son entreprise.

Le titulaire de la certification est capable de :
1. Conduire un projet de reprise/développement d’entreprise :
- Positionner son projet de reprise
- Réaliser un diagnostic global de l’entreprise cible et procéder à son évaluation financière
- Décider de reprendre (ou non) l’entreprise cible
- Définir un plan stratégique de développement
- Conclure et mettre en place le plan de reprise
- Assurer la prise en main de l’entreprise « les 100 jours »

2. Définir la stratégie globale d’une PME/PMI :
- Analyser périodiquement l’entreprise dans son environnement interne et externe
- Décider des orientations et arrêter la stratégie d’entreprise opportune
- Définir ou ajuster le projet d’entreprise, communiquer et mobiliser ses collaborateurs.

3. Piloter et diriger une PME au quotidien :
- Organiser et planifier l’activité
- Orchestrer et garantir la performance
- Contrôler, ajuster, réguler
- Anticiper les évolutions et mutations et manager l’innovation

4. Manager et gérer les hommes :
- Structurer et organiser les ressources humaines
- Animer et motiver les équipes
- Administrer le personnel
- Gérer les compétences
- Gérer les relations sociales