Recherche

Parcourir les diplômes disponibles en VAE

Avril vous propose 1897 diplômes :

Activités visées

L’ingénieur diplômé de l'école d'ingénieurs de l'université de Toulon (SeaTech) conçoit et finalise de nouveaux produits, systèmes, structures, outils ayant vocation à avoir des applications maritimes, selon des besoins et un cahier des charges définis. Il fait évoluer les technologies déjà existantes. Il pilote, optimise, organise processus et solutions. Il coordonne des projets de développement et des équipes. 

... lire la suite

L'ingénieur spécialité Matériaux de SeaTech, école d'ingénieurs, conçoit, modélise, teste, optimise de nouveaux produits ou systèmes mécaniques de plus en plus performants, économiques et écologiques. Il intervient depuis leur conception jusqu'à leur utilisation. Il pilote des procédés techniques visant la fabrication de matériaux ou produits. Il pilote des projets ou des équipes. Il organise et supervise les activités et les interventions de maintenance d'un ou plusieurs services, dans un objectif de fiabilisation des moyens et outils de production selon les normes de sécurité, hygiène et environnement et les impératifs de productivité et de qualité.

... lire la suite

La formation ingénieur en Technologies du Vivant a pour objectif de former des ingénieurs généralistes de haut niveau scientifique et technique, capables de faire face à des problèmes concrets et complexes, tournés vers l’innovation, disposant d’un réel savoir faire et d’un réel savoir créer pour apporter de l’innovation dans les domaines de la biotechnologie du vivant tant en production qu’en R&D pour le développement d’outils  innovants pour la santé, les industries pharmaceutiques  ou  cosmétiques et les start-up.

La formation permet d’assurer de manière transversale des missions :

                    - de recherche et développement de produits et de procédés nouveaux, mais aussi dans l’amélioration des produits et procédés existants, en assurant la responsabilité d’une équipe.

                     - d’industrialisation d’un procédé, d’installation d’ateliers de production cosmétique ou  pharmaceutique ou dans les tests diagnostics en respectant  les règles de l’assurance de la qualité et les réglementations nationale, européenne et internationale.

                    - de maîtriser les méthodes et les outils de l’ingénieur : identification et résolution de problèmes, collecte et interprétation de données, utilisation de la bio-informatique et des bio-statistiques, modélisation.

Ces missions de recherche et développement, d’études, de production et de conduite de projet s’opèrent dans des secteurs industriels variés que sont les industries pharmaceutiques et cosmétiques, les jeunes entreprises innovantes, et notamment celles impliquées dans les mises sur le marché de tests diagnostics.

... lire la suite

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

Description des emplois et activités visés

Comme l’ensemble des écoles du réseau Polytech, l’Ecole polytechnique de l’Université de Clermont-Ferrand II a vocation à former et certifier des ingénieurs reconnus dans leur champ technologique spécifique. La pédagogie mise en œuvre par le réseau conduit à la capitalisation de compétences « métier » spécifiques.

Le département Génie électrique de Polytech’Clermont-Ferrand a pour mission de former des ingénieurs qui interviennent en professionnels capables de spécifier, de concevoir et de mettre en œuvre des systèmes électroniques et électriques complexes, impliquant du matériel et du logiciel assurant des fonctions de contrôle, de commande, de transmission, d’information ou d’interface.

L’ingénieur en Génie électrique de Polytech’Clermont-Ferrand mène à bien des missions pluridisciplinaires techniques et scientifiques dans tous les domaines liés à la maîtrise de l’énergie électrique, au contrôle et à la commande de processus, à la gestion et à l’exploitation d’unités de fabrication. Il intervient aussi bien en Recherche & Développement, qu’en production et exploitation, essais, mesures et maintenance de processus industriels. Il exerce ses missions autant dans les grands groupes industriels qu’en PME – PMI ou en laboratoire de recherche.


L’ingénieur, généralement en équipe et avec le concours de personnels qualifiés, assure la responsabilité d’activités telles que :

• exercer une activité d’encadrement dans un atelier de production d’une entreprise manufacturière, qu’il s’agisse d’une grande entreprise ou d’une PME – PMI ;
• exercer une activité de recherche dans un laboratoire (public ou privé), dans le domaine de l’automatique, de la vision artificielle, de la robotique, de l’électronique, de l’électrotechnique ;
• définir, organiser et encadrer une activité de R&D ou d’étude et développement en appui d’une unité de production ;
• assurer la gestion d’une unité de fabrication (approvisionnements, organisation des postes de travail, gestion des stocks…etc.) ;
• gérer un projet industriel, animer et diriger une ou plusieurs équipes, dans un contexte local, national et international, dans le respect du droit, de la sécurité et du développement durable.



L’ingénieur en Génie électrique est ainsi capable :

• d’intervenir dans les domaines d’activité aussi divers que : le contrôle de processus, les systèmes embarqués, la microélectronique, la conversion d’énergie électrique, la compatibilité électromagnétique, l’électronique de puissance, l’informatique industrielle ;
• d’intervenir en robotique, qu’il s’agisse de la conception, de la réalisation et de la programmation des robots ;
• d’intervenir sur des problématiques liées à la chaîne de mesure, en particulier sur des aspects de traitement du signal et de vision artificielle ;
• de concevoir une chaîne de mesure ;
• de prendre en compte la maîtrise et la gestion de qualité, les problèmes de sécurité liés à la production industrielle et les normes environnementales dans le respect des engagements réglementaires ;
• d’assurer un conseil scientifique de haut niveau pour définir les besoins en matériels, produits et procédures pour les entreprises et les laboratoires de recherche ;
• de garantir un suivi de l’utilisation de ces fournitures ;
• de conduire une veille scientifique et documentaire.
... lire la suite

Le diplôme vise à former des ingénieurs dont le rôle est de :
- analyser un projet, comprendre les besoins et les enjeux et élaborer des propositions techniques et technologiques adaptées,
- développer, concevoir et réaliser des solutions,
- réaliser les tests et essais en vue de la validation, des éventuelles mises au point ou des évolutions techniques ou technologiques,
- élaborer et rédiger tout support ou dossiers techniques.


Le diplôme d’ingénieur Électronique et Informatique a pour objectif de former des ingénieurs dont les compétences couvrent aussi bien les domaines de l’électronique (analogique, numérique) au sens large, de la programmation logicielle et des réseaux informatiques, mais également sur les technologies de transmission avec ou sans fil et en traitement du signal.
Dans un domaine en perpétuelle évolution avec notamment le déploiement massif des systèmes connectés et communicants, l'ingénieur Électronique et Informatique dispose des capacités pour s'adapter aux nouvelles technologies, innover et anticiper les marchés. Force de proposition et d'innovation, il peut prétendre à l'expertise technique comme à la conduite et au management de projet et d’équipe.

... lire la suite

L'ingénieur mécanique est formé pour intervenir à toutes les phases du cycle de vie du produit dans les domaines liés à la production, à la conception mécanique et aux matériaux. Le diplôme vise à former des ingénieurs dont le rôle est de :
- concevoir et finaliser de nouveaux produits ou de nouvelles technologies ainsi que de faire évoluer ceux déjà existants, dans un objectif de développement commercial et d'innovation en milieu industriel ;
- organiser, optimiser et superviser des moyens et des procédés de fabrication, dans un objectif de production de biens ou de produits, selon des impératifs de sécurité, environnement, qualité, coûts, délais, quantité ;
- organiser et coordonner la mise en place de la qualité des produits et services, sur l'ensemble des process et structures de l'entreprise industrielle ainsi que de concevoir et mettre en oeuvre des méthodes et outils à disposition des services de l'entreprise pour le maintien et l'évolution de la qualité ;
- définir des moyens, méthodes et techniques de valorisation et de mise en oeuvre des résultats de recherche ;
- d'encadrer une équipe ou un service et en gérer le budget.

... lire la suite

L’organisateur de réceptions est un professionnel qualifié en production culinaire et en service. Il assure des fonctions d’organisation, de gestion et de coordination de l’ensemble des prestataires d’une manifestation événementielle autour de différents types de restauration.
Dans ce cadre, il est également amené à négocier une prestation et à participer à la recherche et au développement de nouveaux produits et concepts.
Il intervient dans les fonctions suivantes :
- commercialisation-gestion : avec les clients et les fournisseurs
- organisation et gestion logistique de l'événement
- gestion et et coorfdination du personnel de l'événement (avant, pendant et après celui-ci)
- recherche et développement (nouveaux concepts, nouvelles demandes de la clientèle...)

... lire la suite

- Conception et élaboration d’une démarche de recherche et développement, d’études et prospective
- Mise en oeuvre d’une démarche de recherche et développement, d’études et prospective
- Valorisation et transfert des résultats d’une démarche recherche et développement d’études et prospective
- Veille scientifique et technologique à l’échelle internationale
- Formation et diffusion de la culture scientifique et technique
- Encadrement d’équipes dédiées à des activités de recherche et développement, d’études et prospective

... lire la suite

Le chef d'atelier de maintenance armement (petits calibres) a pour mission de diriger un atelier en charge de la maintenance du matériel armement (petits calibres).

Un armement de petit calibre s'entend jusqu'à 20mm exclu. il s'agit des pistolets automatique, pistolets mitrailleurs (au sein du ministère des armées et du ministère de l'intérieur), fusils de précision, fusils mitrailleurs et mitrailleuses (au sein du ministère des armées).

Le chef d'atelier de maintenance armement (petits calibres) effectue des actes complexes de maintenance sur les matériels armement de petits calibres. Il renseigne et conseille sa hiérarchie et ses subordonnés dans le domaine technique des matériels armements. Il participe à la formation et l'orientation professionnelle de son personnel .

Il encadre une équipe de mécaniciens et d'opérateurs de maintenance armement de petits calibres (3 à 14 personnes).

... lire la suite