Recherche

Management de structure de santé, sociale ou pénitentiaire

Avril vous propose 22 diplômes pour les métiers Management de structure de santé, sociale ou pénitentiaire :

- Mise en œuvre et coordination de l’action des pouvoirs publics au niveau des territoires et, le cas échéant, à l'international

- Contrôle et évaluation de la mise en œuvre des politiques publiques

- Organisation et supervision d’un service juridique dans le secteur public ou privé

- Gestion des contentieux et des litiges

- Conseil et information en matière juridique auprès des collectivités publiques, privées et/ou auprès d’organismes internationaux (Organisations internationales, ONG, Think tank)

- Élaboration de stratégies d'action, intégrant si besoin une dimension européenne et/ou internationale

- Rechercher, analyse et exploitation d' informations juridiques et politiques nationales européennes et internationales

- Application des règles juridiques du droit public (interne, européen et international)

- Réalisation d'une veille juridique sur les normes en lien avec ses domaines d'exercice

- Rédaction de notes en français et en anglais (voire en d'autres langues étrangères) et préparer des éléments de langage.

... lire la suite

- Participation à la construction d’une stratégie en vue de répondre aux exigences et aux évolutions du secteur
- Participation à l’élaboration, avec l'équipe de direction, de la stratégie et de la politique commerciale du service ou de l’établissement
- Gestion quotidienne du développement et de la croissance des services et établissements du secteur
- Pilotage de l’organisation et des modes de gestion compte tenu des normes du secteur
- Gestion logistique des opérations
- Gestion du développement des ressources humaines et management des équipes pluridisciplinaires
- Gestion, contrôle et optimisation des ressources financières du service ou de l’établissement
- Organisation de l’activité et des processus de production propres au secteur
- Identification les leviers de la performance relatifs au secteur
- Conduite d’une démarche qualité et de gestion des risques propres au secteur

... lire la suite
  • Mettre en œuvre et évaluer l’activité d’une unité d’intervention sociale ;
  • Gérer le partenariat et le travail en réseau d’une unité d’intervention sociale ;
  • Encadrer une équipe pluridisciplinaire et pluriprofessionnelle d’une unité d’intervention sociale ;
  • Assurer le suivi de la gestion des ressources humaines d’une unité d’intervention sociale ;
  • Effectuer le suivi de la gestion administrative et de la gestion logistique d’une unité d’intervention sociale ;
  • Gérer le budget d’une unité d’intervention sociale ;
  • Concourir à l’élaboration et à l’évaluation du projet d’établissement ou de service ;
  • Participer à la mise en œuvre du projet d’établissement ou de service.
... lire la suite

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

- Analyse des politiques publiques et identification des nouveaux axes d’intervention

- Définition et mise en œuvre de politiques publiques

- Coordination de réseaux, de dispositifs et de projets territorialisés et/ou exercice de responsabilités d’établissements / de services

- Management et gestion des organisations sociales et/ou médico-sociales en situant ses pratiques dans le cadre d’une réflexion éthique et déontologique

- Conception de projets participatifs, du diagnostic à l’évaluation, en mobilisant les ressources humaines, partenariales et matérielles requises

- Conduite d’un processus d’évaluation interne et/ou externe et évaluation de l’utilité sociale

- Analyse des questions sociales et de santé au regard des cadres théoriques et méthodologiques des Sciences Humaines et Sociales

- Production et valorisation de nouvelles connaissances en travail social et intervention sociale

- Participation à la conception et à la mise en œuvre d'une stratégie globale de développement social et de dynamisation d'un territoire.

... lire la suite

- Définition et/ ou mise en œuvre des objectifs du service de santé (santé publique, santé privée, médico-social) ou de son organisation
- Participation et élaboration des politiques de santé publiques
- Application et contrôle des règles de droit de la santé
- Conseil aux entreprises et aux organisations en matière de droit de la santé et de la protection sociale
- Elaboration et gestion du budget en lien avec l’évolution qualitative des soins
- Définition et mise en œuvre des modalités de fonctionnement du service, de l’établissement ou de l’organisation
- Mise en place d’un système de reporting et de contractualisation interne et externe
- Direction et animation d’une équipe de professionnels dans le cadre de la réglementation sanitaire et médico-sociale
- Gestion des ressources humaines
- Gestion des relations avec les usagers et leurs proches dans le cadre réglementaire du secteur sanitaire et médico-social
- Gestion des contentieux
- Audit du fonctionnement de groupe d’établissements, d’établissement, de pôle et de service
- Rédaction de documents juridiques
- Gestion des relations sociales dans l’entreprise
- Montage et suivi des dossiers de contentieux
- Actualisation des informations législatives et règlementaire en droit de la santé

... lire la suite

Le responsable - coordonnateur services au domicile (RCSAD) élabore et organise des prestations de services pour des clients allant du particulier cherchant des services d'entretien domestiques, aux personnes en perte d'autonomie ou en situation de handicap ayant besoin d'une prestation plus étendue.
Le RCSAD est réactif aux aléas et est souvent amené à reconsidérer ses priorités dans l'organisation de ses activités.
Il anime et coordonne une équipe d'intervenants dans le souci constant de la sécurité et de la santé des intervenants et de l'amélioration de la qualité du service. Le RCSAD représente la structure auprès de ses interlocuteurs externes.
Le responsable - coordonnateur services au domicile analyse, avec le client, ses besoins de services au domicile et l'informe de l'offre de services de la structure. En fonction de la situation du client et de la nature de la prestation, il identifie les dispositifs d'aide et de financement et informe le client des démarches nécessaires à la mobilisation de ces dispositifs.
Le RCSAD construit la prestation adaptée, en tenant compte des risques spécifiques et des mesures nécessaires pour les éviter, établit le devis et le présente au client. Il identifie les intervenants compétents et établit le planning des prestations conformément à la législation du travail et en fonction des temps de trajet et des temps de pause des intervenants. Le RCSAD assure la gestion administrative des prestations dans le respect de la législation et des procédures en vigueur dans la structure.
Pendant toute la durée du contrat, le RCSAD s'assure régulièrement de la satisfaction du client et veille au maintien de la qualité du service et des conditions de sécurité et de santé au travail. Il s'informe des conditions du déroulement de la prestation auprès des intervenants et propose si nécessaire de la modifier pour l'adapter à l'évolution des besoins.
Le RCSAD organise et coordonne l'activité des intervenants à domicile. Il contribue au recrutement des intervenants et sélectionne les candidatures correspondant au profil recherché. Il conduit des entretiens pour identifier les candidats ayant les compétences requises et émet un avis motivé concernant l'embauche. Il accueille les nouveaux intervenants et organise leur parcours d'intégration. Il peut être amené à conduire les entretiens professionnels.
Le RCSAD gère les plannings au quotidien ou supervise la planification.
Il établit les plannings horaires des intervenants en équilibrant les prestations à forte et faible charge physique et mentale afin de préserver la sécurité et la santé des intervenants. Il organise les remplacements prévus et ceux imposés par les absences imprévues. Il réagit rapidement, s'adapte à la situation du moment, modifie ses priorités et alerte sa hiérarchie et les services internes si nécessaire.
Il échange régulièrement avec les intervenants sur les conditions de réalisation des prestations et sur la relation avec les clients. Il repère les situations à risque et intervient si nécessaire pour prévenir ou réguler les tensions ou conflits. Il remonte les informations utiles à l'évaluation des risques professionnels et à la mise en place des mesures de prévention correspondantes, généralement auprès des responsables du document unique d'évaluation des risques professionnels (DUERP).
Le RCSAD met en œuvre des moyens pour garantir une démarche de bientraitance et veiller à la non-maltraitance.
Le RCSAD contribue à l'évaluation et à la prévention des risques professionnels en faisant remonter les informations aux responsables en charge du suivi de la mise en œuvre du document unique d'évaluation des risques professionnel (DUERP).
Il identifie les besoins en perfectionnement et propose des actions de formation. Il soutient les intervenants au quotidien et s'assure de la cohésion de l'équipe par son accompagnement au quotidien.
Il contrôle la correspondance de la prestation avec les attentes et besoins des personnes.
Le RCSAD représente la structure lors des réunions avec des partenaires, des financeurs ou à l'occasion de manifestations professionnelles, telles que des salons ou des colloques.
Il travaille en partenariat avec des équipes pluriprofessionnelles et collabore avec différents acteurs médico-sociaux.
Le RCSAD organise une veille sur l'évolution du secteur. Dans le territoire d'implantation de la structure, il contribue à détecter de nouveaux besoins de services à la personne. Il peut proposer à sa hiérarchie de développer de nouvelles prestations dans l'offre de services.
Le niveau d'autonomie et de responsabilité du responsable-coordonnateur services au domicile varie en fonction de la taille et de l'organisation de la structure, de la répartition des activités et des différents niveaux hiérarchiques. Le RCSAD est généralement autonome dans l'organisation quotidienne de ses activités. Il rend compte à sa hiérarchie et l'alerte en cas de problème dépassant les limites de sa délégation.
Selon l'organisation de la structure, le RCSAD peut être le responsable hiérarchique des intervenants ou encadrer plusieurs équipes autonomes d'intervenants.
Le RCSAD peut exercer ses activités en entreprise et en association d'aide à domicile (service prestataire et/ou mandataire), ainsi que dans une collectivité territoriale (service d'aide à domicile d'un centre communal d'action sociale - CCAS).
Le RCSAD communique oralement et par écrit avec sa hiérarchie, les intervenants, les clients, les autres services de la structure (les ressources humaines, le service paie, le service client, la comptabilité, le service informatique…) et des partenaires externes. Il est fréquemment sollicité et dispose d'une grande capacité d'écoute et d'adaptation à ses interlocuteurs.
L'emploi s'exerce à temps plein comme à temps partiel, dans les locaux de la structure et à l'extérieur. Les déplacements dans le territoire d'implantation de la structure sont fréquents. En fonction des contraintes de l'activité et pour garantir la continuité de l'accompagnement des personnes, des astreintes sont possibles. Le RCSAD peut être amené à travailler le soir, les jours fériés et le weekend.

... lire la suite

Conception d’interventions adaptées aux enjeux de la société - par la mise en oeuvre d’une démarche de constat diagnostic,

- par la production de données originales et/ou référencées

- par la participation à des démarches de recherche-action

- par l’exploitation d’une veille professionnelle.


Construction de dynamiques partenariales

- par la présentation de l’institution et de ses missions dans le cadre d’un projet partenarial

- par la création d’espaces de partage des informations, des expériences et des ressources

- par la mobilisation de réseaux d’acteurs et développement de communauté d’action

- par une contribution à l’articulation des actions menées avec les partenaires

- par un accompagnement des publics à l’accès aux droits et développement de solidarités


Conduite de projet pour des établissements et des services sanitaires et sociaux

- par la conduite d'un projet pour des établissements et services sanitaires et sociaux

- par la participation à la mise en œuvre et/ou suivi d'une démarche qualité

- par la réponse à une commande et sollicitation des moyens adaptés dans le cadre d'un établissement-service sanitaire et social

- par la réalisation d'un diagnostic préalable à un projet

- par la participation au développement et à la promotion d'une structure ou d'un service


Construction d’accompagnements adaptés

- par l’orientation des différents publics vers les aides et accompagnements mobilisables dans le cadre de la coordination des parcours

- par l’élaboration d'une évaluation des besoins préalable à la prise en charge en établissement ou à domicile

- par l’identification et information des publics sur les solutions technologiques et/ou numériques

- par l’accompagnement des publics dans le respect des contraintes budgétaires et réglementaires

Encadrement et coordination

- par la participation à l'encadrement des équipes et à la coordination des acteurs

- par la mise en place de politiques-pratiques RH adaptées aux besoins des secteurs sanitaires et sociaux

- par la contribution à une démarche de prévention des risques professionnels et d'amélioration des conditions de travail

- par la participation à la mise en place du projet d'établissement ou de service

... lire la suite

- Réalisation des taches comptables sous la responsabilité du trésorier de l’association
- Traitement des obligations fiscales, sociales financières et administratives
- Gestion administrative des inscriptions des adhérents aux activités de l’association
- Réponse aux demandes et questions des adhérents de l’association
- Coordination du travail des bénévoles
- Organisation et gestion du planning des activités de l’association
- Rédaction et montage des dossiers de demandes de subvention
- Organisation des manifestations
- Demande et suivi des demandes d’autorisation nécessaires aux autorités concernées
- Préparation des documents nécessaires à l'expert-comptable et au commissaire aux comptes.   

... lire la suite

- Sélection de données quantitatives ou qualitatives et suivi régulier ou ponctuel pour la direction, le service utilisateur ou les usagers.
- Interprétation et mise en place des informations, des indicateurs statistiques.
- Diagnostic des situations
- Elaboration des prévisions dans le cadre d'analyses et d'études spécifiques.
- Aide à la décision.

... lire la suite