Recherche

Conduite d'équipement d'usinage

Avril vous propose 13 diplômes pour les métiers Conduite d'équipement d'usinage :

Le titulaire de l'emploi réalise l'ensemble des actions concourant à l'obtention, par enlèvement de copeaux, de pièces spécifiques entrant dans la constitution d'un outillage de mise en forme de matériaux, tel qu'un moule pour la plasturgie ou un équipement destiné à l'estampage ou à l'emboutissage.
Ces moules et ces équipements sont destinés à réaliser des grandes productions dans le secteur de la plasturgie (coque de téléphone portable, équipement intérieur d'automobile, emballage cosmétique…) et de la transformation des métaux (équipement mécanique et tôlerie d'automobile, mobilier domestique…).
A partir d'un dossier de fabrication, de plans et des consignes du responsable hiérarchique, le professionnel exerce cet emploi principalement sur un centre d'usinage à commande numérique mais aussi une fraiseuse conventionnelle.
Sur le centre d'usinage à commande numérique les déplacements des outils coupant sont pilotés automatiquement à partir d'un programme chargé dans le directeur de commande numérique. Ces machines peuvent être équipées de 5 axes de travail permettant l'usinage de pièce de forme.
Sur la fraiseuse conventionnelle, le professionnel agit sur des manivelles ou les commandes automatiques pour piloter des déplacements linéaires.
L'emploi consiste à :

- agencer le poste de travail, préparer la machine-outil et ses équipements ;
- programmer des séquences d'usinage sur le directeur de commande numérique de la machine-outil ou à l'aide d'un système de fabrication assistée par ordinateur (FAO) ;
- régler la machine (conventionnelle ou numérique) ;
- conduire l'usinage dans le respect des règles hygiène, sécurité et environnement en vigueur dans l'entreprise ;
- contrôler la conformité de la pièce réalisée à l'aide d'outillage de métrologie manuel ou d'une machine à mesurer tridimensionnel (MMT).


Le contexte professionnel du secteur de l'outillage requiert de la polyvalence, un bon degré d'autonomie et d'efficience pour adapter les modes opératoires aux différents types de pièces à usiner. La valeur ajoutée et les caractéristiques des pièces ne laissent pas le droit à l'erreur et responsabilisent de fait le titulaire de l'emploi dans ses actions.
Généralement placé sous la responsabilité d'un chef d'atelier, le fraiseur d'outillages en commande numérique doit nécessairement inscrire ses interventions dans un processus global de fabrication de l'outillage, ce qui nécessite une concertation avec d'autres professionnels et une restitution des points d'attention pour la suite des opérations. En règle générale, chaque outillage est un ensemble unique.
L'emploi de fraiseur d'outillages en commande numérique s'exerce en atelier, dans des petites et moyennes entreprises spécialisées dans la fabrication d'outillages.
En fonction des entreprises, des modes d'organisation et de production, les processus d'intervention sont plus ou moins détaillés et formalisés.
L'activité s'exerce debout dans un environnement sonore. Le professionnel exerce seul ou en équipe, en horaire de journée ou posté.

... lire la suite

BAC PRO Technicien modeleur

Niveau Bac / BP / BT

Le titulaire du baccalauréat professionnel 'Technicien modeleur' professionnel hautement qualifié qui maîtrise l'ensemble des moyens nécessaires à la définition, à la réalisation, à la mise au point et au contrôle des outillages de modelage.

Dans l’exercice de ses activités, le Technicien modeleur :
• analyse les documents techniques spécifiant les caractéristiques fonctionnelles de l’outillage à réaliser ;
• définit l’architecture des éléments constituant les différentes parties de l’outillage puis les caractéristiques fonctionnelles et géométriques de chacun de ces éléments ;
• définit la méthode de fabrication de l’outillage : choisit les matériaux et les moyens de production, définit les étapes de fabrication en fonction du cahier des charges et des équipements disponibles dans l'atelier ;
• définit et valide les gammes opératoires de fabrication ;
• réalise les éléments constitutifs de l’outillage, les assemble conformément aux études de moulage et assure la finition de l’outillage ;
• contrôle l’outillage et les pièces d’essai en se référant au cahier des charges fonctionnel ;
• met au point l’outillage ;
• renseigne les documents relatifs au contrôle qualité et à la gestion de la production.

La culture générale et technique du bachelier professionnel de “Technicien modeleur” lui permet :
• d’utiliser les nouvelles techniques de définition, de réalisation, de contrôle et de mise au point des outillages : CAO, CFAO, machines à commande numérique, machines à mesurer tridimensionnelles, logiciels spécialisés…
• de situer son activité dans le cadre global de l'entreprise afin d’appréhender les enjeux économiques liés aux choix des techniques et des modes d’organisation
• de travailler en équipe et de participer à un groupe de projet ;
• de conseiller et de rendre compte de manière pertinente.

... lire la suite

L'opérateur usineur réalise ces pièces sur deux types de machines-outils à commande numérique (MOCN) :

- MOCN de tournage (tour à commande numérique) pour la réalisation de pièces cylindriques. La pièce est mise en rotation et la génération de forme est réalisée suivant le déplacement de l'outil sur au moins 2 axes directionnels ;

- MOCN de fraisage (centre d'usinage) pour la réalisation de pièces prismatiques. L'outil de coupe est mis en rotation et la génération de forme est réalisée suivant le déplacement de la pièce et de l'outil sur au moins 3 axes directionnels.

Ces deux procédés d'obtention de pièce font appel à des processus de mise en œuvre différents.

Les productions réalisées sont destinées aux secteurs automobile, aéronautique, machines et équipements (machines-outils, engins agricoles, de construction, etc.) et autres (robinetterie, défense, énergie, équipement médicaux-chirurgicaux, etc.).

Un ordre de fabrication informe l'opérateur régleur en usinage de la référence des pièces à usiner, des opérations à réaliser et du nombre de pièces à produire, pour préparer le changement de production.

Pour chaque référence de pièce, il dispose d'un dossier de fabrication créé, mis au point et stabilisé par le service des méthodes en collaboration avec les techniciens d'atelier en usinage.

Le dossier de fabrication est un descriptif des différentes phases de transformation, précisant les moyens et les conditions nécessaires au réglage de la machine pour assurer la production.

L'opérateur régleur s'assure de la conformité des moyens et des pièces à usiner pour le réglage. Puis, il initialise la machine, charge le programme d'usinage dans le directeur de commande numérique de la machine-outil avec les paramètres correspondants, équipe la machine avec les montages et les outils en respectant les instructions du dossier et effectue le réglage final des outils à l'aide des correcteurs d'usure.

A l'issue du réglage, il conduit la machine pour usiner le nombre de pièces indiqué sur l'ordre de fabrication en contrôlant sa production conformément aux consignes qui lui ont été transmises et assure la maintenance de premier niveau de la machine-outil.

En cours de production il corrige les dérives relatives à l'usure des outils. En cas d'incident ou d'aléa dépassant son cadre d'intervention, il lui appartient d'alerter son responsable hiérarchique pour rétablir les conditions normales de production.

Il assure la traçabilité de sa production en renseignant différents documents de suivi : journaux de bord, fiches d'activités et procès-verbaux de contrôle, conformément aux spécifications du contrôle qualité.

L'emploi s'exerce debout dans un atelier d'usinage. Le parc machine est composé, en majorité de machines-outils à commande numérique. Le nombre de machines et leurs caractéristiques, varient en fonction de la taille de l'entreprise, du marché sur lequel elle est positionnée et du type de fabrication.

L'optimisation des ressources humaines et matérielles aux objectifs et contraintes de production peut amener l'opérateur régleur à travailler sur différentes machines. Sa production peut correspondre au début, milieu ou fin de cycle de la transformation des pièces.

Quand les cycles d'usinage le permettent, l'opérateur régleur en usinage peut avoir à réaliser des opérations d'ébavurage, de préparation et de contrôle, en position assise. Le travail est souvent en horaires postés. Quand les investissements sont importants et que le marché absorbe la production, le travail de nuit et VSD (vendredi, samedi, dimanche) est fréquent. Le niveau de bruit reste généralement inférieur aux seuils nécessitant un dispositif de protection.

Le travail s'effectue dans un environnement propre et en ordre. Les machines embarquent des technologies numériques innovantes. Pour faciliter l'utilisation des directeurs de commande numérique, la nouvelle génération d'interfaces numériques est à écran tactile avec une définition d'images en 3 dimensions.

L'opérateur régleur utilise fréquemment des moyens informatiques, notamment pour le suivi de production et la gestion des programmes.

... lire la suite

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

BAC PRO Technicien outilleur

Niveau Bac / BP / BT

Le titulaire du baccalauréat professionnel “Technicien outilleur” réalise les outillages qui donnent forme aux métaux, plastiques, caoutchoucs pour produire en grande quantité des objets très divers (bouteilles plastiques, carrosseries de voitures, couverts de table, façades de téléphones mobiles…). Ces outillages peuvent être très élaborés et concernent des procédés variés : découpage, emboutissage et moulage des matériaux métalliques, injection des matières plastiques, forgeage, matriçage, estampage.
Le technicien outilleur effectue des opérations d'usinage et d'assemblage. Sa culture générale, scientifique et technologique est commune à l'ensemble des activités de réalisation, de mise au point et de maintenance des outillages. Elle lui permet nouvelles techniques de définition et de fabrication des produits (CFAO).

Dans l'exercice de ses activités, le technicien outilleur :
• analyse les données relatives à l'outillage ;
• participe à l'optimisation des procédés de réalisation des outillages et des processus associés ;
• participe à la validation du processus de réalisation de l'outillage ;
• met en œuvre les machines nécessaires à la réalisation de l'outillage à l’aide de logiciels spécialisés : commandes numériques d’usinage, électroérosion, machines à mesurer tridimensionnelles ;
• contrôle et met au point les outillages ;
• peut participer à un groupe de projet relatif à la mise au point des outillages ;
• peut coordonner les travaux d’une petite équipe afin de respecter le plan prévisionnel de fabrication de tout ou partie d’un outillage ;
• sait situer son activité dans le cadre global de l'entreprise afin d’appréhender les enjeux économiques liés aux choix des techniques et des modes d’organisation ;
• sait conseiller et rendre compte de manière pertinente.

... lire la suite