Recherche

Mécanique automobile et entretien de véhicules

Avril vous propose 17 diplômes pour les métiers Mécanique automobile et entretien de véhicules :
L'activité du titulaire de la mention complémentaire « Maintenance des Systèmes Embarqués de l’Automobile » s'exerce dans le domaine des véhicules particuliers, des véhicules industriels ou des motocycles et s'articule autour de 4 activités : • l’accueil du client,
• le contrôle et le diagnostic,
• la maintenance,
• la restitution du véhicule.

Le titulaire du diplôme est capable de réaliser :
- des opérations de maintenance périodique sur des véhicules de technologie actuelle,
- des opérations de maintenance sur systèmes pilotés par électronique ou informatique embarquée et d’effectuer les réglages qui s’imposent,
- des opérations de diagnostic simple mettant en œuvre des outils spécifiques,
- d’effectuer des réinitialisations et reconfigurations des systèmes de pilotage embarqué,
- de communiquer avec le client ou la hiérarchie.

... lire la suite

Les activités principales de ce technicien ou cette technicienne consistent à :

- réaliser les opérations de maintenance périodique et corrective ;

- participer au diagnostic sur les véhicules ;

- réceptionner et restituer le véhicule ;

- participer à l'organisation de la maintenance.

Dans toutes ses activités, le (la) titulaire du certificat d'aptitude professionnelle maintenance des véhicules doit :

- s'inscrire dans la démarche qualité et commerciale de son entreprise ;

- respecter les règles du système de management « Hygiène – Sécurité – Environnement » (HSE) en assurant la préservation de la santé, de la sécurité des personnes, des biens et de l'environnement ;

- respecter les temps impartis, les consignes et procédures en vigueur dans l'entreprise.

Il (elle) intervient plus précisément en fonction de sa formation dans les domaines de la maintenance :

- des voitures particulières ;

- des véhicules de transport routier ;

- des motocycles.

Chacun de ces domaines professionnels correspond à une option du certificat d'aptitude professionnelle maintenance des véhicules.

... lire la suite

- Installation, optimisation, gestion d’outils modernes de conception, production, mesure et contrôle
- Prise en compte des normes, standards et des référentiels qualités pour la conception, la fabrication et le contrôle
- Mise au point de processus de conception et/ou fabrication,
- Rédaction de rapports techniques
- Participation à des groupes de projets transversaux
- Assistance technique et intervention dans un processus de fabrication
- Réalisation de maquettes numériques, les documents de production
- Modélisation d’ensemble et de pièce, simulation de résistance, de fabrication, analyses
- Participation à des activités de recherche ou de développement
- Etudes d'amélioration sur des installations 

... lire la suite

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

Il réalise :

  • les opérations d'entretien, par le remplacement et le contrôle des fluides des organes, des circuits et celui des pièces d'usure, dans le cadre du plan de maintenance des constructeurs et équipementier du véhicule et de ses équipements
  • la réparation du moteur par rénovation partielle ou remplacement, des périphériques du moteur et de la transmission par remplacement des organes et pièces
  • la mise en conformité de la liaison au sol des systèmes à énergie hydraulique ou pneumatique, dans le cadre des visites réglementaires obligatoires.

Afin de livrer au client un véhicule conforme aux spécifications techniques et réglementaires pour son exploitation commerciale.

Selon le secteur d'activité dans lequel il exerce, il exploite une documentation issue du constructeur du véhicule ou d'un éditeur technique. Il met en œuvre les méthodes et outillages préconisés par le constructeur ou celles d'un équipementier. Il bénéficie des formations techniques du constructeur ou de la formation continue d'organisme indépendant. Il respecte les réglementations en vigueur pour le véhicule et l'exercice de l'emploi. Le chef d'établissement lui délivre les habilitations et autorisations nécessaires à la tenue de l'emploi, autorisations pour la conduite et la manutention, travaux au voisinage d'une source de tension. La manipulation des fluides frigorigènes, inscrits sur la liste du protocole de Kyoto, nécessite l'inscription comme intervenant par le chef d'établissement pour les entreprises qui détiennent le statut opérateur.

Placé sous la responsabilité du chef d'atelier voire du chef d'entreprise, le mécanicien réparateur de véhicule industriel intervient sur des vérifications de conformité, des remplacements et des réparations définies par une fiche de travail. Cet emploi s'exerce en atelier il ne nécessite pas de mobilité géographique particulière. Les postures vont de la station debout, face à un plan de travail ou à un appareil, jusqu'à des positions contorsionnées indispensables pour atteindre les organes difficilement accessibles. La manipulation d'équipements de levage et de manutention pour les charges lourdes est fréquente. Une bonne dextérité manuelle est nécessaire pour assurer la manipulation de pièces délicates. Les horaires de travail sont réguliers, mais tributaires des prestations à la clientèle qui entraînent parfois des dépassements d'horaires. En fonction des tâches réalisées l'environnement peut être bruyant, il peut atteindre des niveaux élevés, mais pour de courtes durées. Ponctuellement l'atmosphère ambiante peut être soumise à des pollutions gazeuses dues aux émanations d'hydrocarbures et au gaz d'échappement.

... lire la suite

Pour éclairer le client sur les dispositions à prendre pour remettre en état un matériel usagé, il procède au contrôle et à l'expertise et détermine, a priori, les procédés, les méthodes et les opérations à réaliser et élabore un devis estimatif.

Dans le cadre de la reconstruction d'un matériel : il réalise l'ensemble des opérations de démontage, de vérification et de contrôle métrologique des différentes pièces et statue sur leur état et sur les mesures à prendre concernant leur échange ou leur réparation par usinage, rectification, alésage, soudage, remétallisation... Pour cela, il s'appuie sur son expérience et, pour certaines pièces, se réfère aux « cotes réparation » des constructeurs.

Il effectue le remontage, les réglages et les mises au point des ensembles mécaniques et des moteurs thermiques.

Il procède aux différents essais et vérifications pour assurer le contrôle qualité des productions, selon les normes et les critères en vigueur dans l'entreprise.

Il participe également à l'organisation fonctionnelle de l'entreprise, à la réception de la clientèle, à la planification des interventions et du plan de charge des machines. Parallèlement, il intervient dans la gestion de la maintenance du parc de machines, centralise les informations techniques relatives aux méthodes et spécifications des constructeurs et exploite les catalogues de pièces détachées.

Les principaux domaines d'application de la reconstruction :

Les moteurs et machines thermiques de véhicules légers et lourds, d'engins, de bateaux, de groupes électrogènes...

Les machines industrielles de production : machines-outils, équipements divers.

Les matériels anciens et les véhicules de collection.

Selon les entreprises, la reconstruction s'effectue à l'unité, ou en série, pour le marché de l'«échange standard ».

... lire la suite

Le titulaire de la certification professionnelle assure les fonctions de mécanicien de maintenance des véhicules automobiles et industriels. Il exerce ses activités professionnelles au sein d’une équipe technique pluridisciplinaire et hiérarchisée, dans le domaine de la maintenance automobile, en respectant les procédures, les règles d’hygiène et de sécurité et les impératifs de délais. Il peut exercer en horaires décalés, par roulement et être soumis à des astreintes.
Les principales activités du mécanicien de maintenance des véhicules automobiles et industriels sont les suivantes :
Domaine d’activités 1 (ou bloc de compétences 1)
Réalisation des opérations de maintenance préventive et ou curative
-        préparation de l’intervention et organisation du poste de travail ;
-        encadrement d’une équipe d’agents de maintenance ;
-        réalisation des opérations de maintenance préventive et/ou curative ;
-        préparation du véhicule en vue de sa restitution.
Domaine d’activités 2 (ou bloc de compétences 2)
Entretien de l’environnement de travail
-        vérification de la conformité et validité de l’outillage ;
-        gestion des pièces de rechanges, ingrédients et de la documentation ;
-        gestion de la mise à jour des qualifications de l’équipe de maintenance.

... lire la suite

L'agent de maintenance des véhicules automobiles et industriels a pour mission d'assurer les opérations courantes et simples de maintenance préventive et curative des véhicules automobiles et industriels.
Les principales activités de l'agent de maintenance des véhicules automobiles et industriels sont les suivantes :
Domaine d'activités 1
Il effectue les opérations d'entretien périodique.
Domaine d'activités 2
Il effectue les opérations curatives.
Domaine 3
Il effectue le montage d'accessoires.

... lire la suite

- Conception et préindustrialisation 

- Homologation

- Conception des processus de réalisation 

- Production 

- Système qualité 

- Management

... lire la suite