Recherche

Parcourir les diplômes disponibles en VAE

Avril vous propose 1764 diplômes :
Artisan hautement qualifié pouvant réaliser un tapis ou une tapisserie de lisse.
Ses compétences lui permettent de :
- effectuer des esquisses ou procéder à des essais sou forme de prototype;
-exécuter les phases préliminaires d'exécution de l'oeuvre;
- réaliser chaque partie et procéder à la construction de l'ensemble;- gérer une réalisation seul ou en équipe (préparation des matières d'oeuvre, des outils, des équipements, des métiers et des postes de travail, gestion des approvisionnements)
- établir les coûts et les délais de fabrication
Ses connaissances en histoire de l'art, en histoire de la tapisserie et de ses styles apporte un complément indispensable à ses compétences technique et artistique pratique (maîtrise du dessin, des volumes, des couleurs).
... lire la suite

Le titulaire du CAP "Signalétique et décors graphiques" exerce son activité dans de très petites, petites ou moyennes entreprises, majoritairement artisanales de moins de dix salariés.

Ces entreprises sont amenées à concevoir, fabriquer numériquement ou manuellement et installer des marquages en signalétique et des décors graphiques (publicitaires et/ou décoratifs).
La plupart de ces entreprises prennent en compte les activités suivantes :
- la signalétique intérieure et extérieure ;
- les enseignes non lumineuses et les panneaux publicitaires et informatifs ;
- les décors de stands (salons et événementiel) ;
- le marquage sur bâches ;
- le décor de véhicules et de vitrines ;
- le décor sur volume (événementiel).

Le titulaire du CAP "Signalétique et décors graphiques" est un professionnel qualifié des métiers d'art. Il intervient, sous contrôle, dans la réalisation de marquages. Il maîtrise l'ensemble des outils de production : plotter de découpe, imprimante numérique, plastifieuse, machine numérique de gravure et de découpe, imprimante 3D. La pose est réalisée en atelier et/ou sur site.
Dans le cadre de ses activités, il respecte les critères esthétiques et les contraintes techniques du projet. Il s'adapte à l'usage de nouveaux matériaux ou équipements ainsi qu'au développement des outils numériques.
En atelier et sur site, son activité consiste à préparer, fabriquer et installer un marquage.

A partir d'un cahier des charges ou d'un brief créatif, il est amené à :
- récupérer des fichiers ;
- les adapter aux formats et aux outils de production ;
- identifier et préparer le support ;
- lancer la production du marquage ;
- façonner et poser les marquages sur leur support ;
- contrôler la qualité de la réalisation ;
- installer les marquages ;
- entretenir son poste de travail ;
- respecter les consignes de sécurité et la réglementation (de sécurité et environnementale).

Le titulaire du CAP "Signalétique et décors graphiques" doit s'intégrer dans une équipe et, après quelques mois, développer son autonomie et montrer sa capacité à exécuter la réalisation de tout ou partie d'un marquage en respectant les consignes données.

Il peut poursuivre des études dans la filière vers un brevet des métiers d'art de niveau IV puis, pour certains, vers un diplôme de niveau III (DMA, BTS).
Après quelques années d'expérience et un complément de formation, il pourra évoluer vers la qualification de chef d'atelier ou un statut d'artisan.

... lire la suite

Activités visées :

 L’ingénieur Esitpa répond aisément aux attentes du marché de l’emploi des secteurs de l'agriculture, l'agroalimentaire, l'agro-industrie, les banques et collectivités.

Au terme de son cursus comprenant un minimum de 15 mois de stage, l'Ingénieur en Agriculture de l'Esitpa pourra : 

  • Porter un projet de conception et/ou de mise en oeuvre d'un nouveau protocole de tests et d'évaluation d'une performance agricole, intégrant une analyse statistique des résultats,
  • Mener le déploiement d'une solution technique et évaluer ses résultats sur une production agricole, en France ou à l'étranger,
  • Dresser une analyse globale d'un système de production et concevoir des itinéraires techniques, alliant performance économique et durabilité,
  • Gérer un système de production agricole ou une production agroalimentaire et manager ses équipes,
  • Contrôler et améliorer la qualités des produits agroalimentaires,
  • Intégrer l'expertise technique dans un cadre commercial ou financier, y compris à l'international,
  • Porter un projet de développement rural dans le cadre d'une politique d'aménagement durable d'un territoire,
  • Créer une activité économique ou une entreprise et d'en assurer la gestion et le management.
... lire la suite

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

Grâce à ses compétences en mécanique générale et en électricité, le titulaire de ce diplôme réalise les opérations nécessaires à la réparation des machines de sciages, de tranchage et de déroulage présentes dans l'entreprise. Il effectue également les réglages nécessaires au bon fonctionnement de ces machines. Il assure la réparation, le traitement et l'affûtage des différentes lames de scies et des couteaux de trancheuses, de dérouleuses et de massicots utilisés pour la production.

... lire la suite

  - Participation à la conception et/ou la réalisation d'un projet artistique ou culturel dans toutes ses dimensions artistiques / culturelles, administratives, financières et communication
- Mise en œuvre d’un projet d'actions culturelles à destination de différents publics
- Explicitation et communication sur les grands principes de la création artistique et du patrimoine
- Médiation socioculturelle et interculturelle
- Analyse des œuvres françaises et étrangères
- Sélection, préparation et analyse de documents et d’objets culturels et/ou médiatiques et accompagnement des structures publiques ou privées dans leurs choix
- Gestion de ressources documentaires
- Rédaction d’articles de presse à caractère culturel ou patrimonial et écriture créative
- Participation à des projets éditoriaux (notamment en humanités numériques)
- Analyse de situation de communication et d’interaction  

... lire la suite

 L’ingénieur diplômé de l’École Supérieure d'Ingénieurs en Agroalimentaire de Bretagne atlantique de l'université de Brest, spécialité Procédés industriels, en partenariat avec l'IFRIA Bretagne, a pour mission principale d’assurer la gestion et l’organisation de la production, mais il peut être amené à intervenir dans l’ensemble des domaines techniques de l’activité de l’entreprise, de s’intégrer dans les équipes projet et de les piloter, en prenant en compte les contraintes liées au respect des délais et des budgets.

 L’ingénieur diplômé :

  • planifie la production et l’organisation des méthodes de fabrication.
  • dirige un service, un atelier ou un site de production.
  • conduit et développe des projets industriels
  • encadre et anime des équipes d’ingénieurs et de techniciens
  • contribue au plan d’amélioration continue
  • élabore le plan de gestion de la qualité et le met en œuvre
  • prend en compte le respect des coûts et des délais
  • collabore avec les autres services de l’entreprise, les fournisseurs et les clients.

 
 

Grands domaines techniques de référence :

 • Agro-alimentaire,

 • Génie industriel, Production

... lire la suite

- Résolution de problèmes mathématiques 

- Transmission des connaissances mathématiques 

- Application des mathématiques dans différents secteurs de la recherche 

- Modélisation et prévision des phénomènes complexes 

- Utilisation des logiciels de modélisation et de simulation 

- Conception des modèles numériques et statistiques 

- Analyse et interprétation des données complexes  

... lire la suite

Le titulaire de ce diplôme est un ouvrier professionnel qualifié qui exerce son métier dans les entreprises du bâtiment ou d’agencement, dans les carrières et matériaux et dans le domaine du funéraire.

Il intervient sur des matériaux naturels, composites, céramiques qu’il travaille à l’aide de machines (traditionnelles et numériques) et manuellement. Ces matériaux peuvent se présenter sous forme de blocs, de tranches ou de produits semi-ouvrés. L’activité se situe dans l’exécution de travaux neufs mais aussi dans le cadre d’opérations de rénovation ou de restauration selon l’évolution des marchés du secteur ; dans certains cas cela comprend des travaux de démolition réalisés sous le contrôle de la hiérarchie.

Ce professionnel  peut agir dans toutes les phases de travail, de la tranche à la pose, en passant par la transformation. Il doit tirer le meilleur parti d’une tranche de pierre pour réaliser des éléments tels que :

· dans la construction proprement dite : parois, encadrement de portes et fenêtres, …

·  dans la décoration d’intérieur et d’extérieur : parements de façade, corniches, cuisines, cheminées, revêtements d’ouvrages du bâtiment, décoration, …

·  dans le mobilier d’extérieur, dont celui pour l’aménagement urbain

·    dans l’activité funéraire, principalement des monuments, de l’ornementation, de la gravure .. 

Il travaille selon les instructions de son supérieur hiérarchique en respectant la définition et les prescriptions de l’ouvrage à réaliser. Il est en contact avec les entreprises du bâtiment, les architectes …

Il  exerce principalement les cativités suivantes :

* en atelier :

· tracer des épures, des croquis d’éléments d’ouvrages simples,

·débiter, assembler, polir, réaliser les finitions,

· conduire des machines et équipements, en assurer l’entretien élémentaire et la maintenance de premier niveau.

 *sur chantier :

· réaliser des travaux de restauration d'ouvrage,

· réaliser la pose des éléments d’ouvrages préparés en atelier.

... lire la suite

Le titulaire de l'emploi réalise l'ensemble des actions concourant à l'obtention, par enlèvement de copeaux, de pièces spécifiques entrant dans la constitution d'un outillage de mise en forme de matériaux, tel qu'un moule pour la plasturgie ou un équipement destiné à l'estampage ou à l'emboutissage.
Ces moules et ces équipements sont destinés à réaliser des grandes productions dans le secteur de la plasturgie (coque de téléphone portable, équipement intérieur d'automobile, emballage cosmétique…) et de la transformation des métaux (équipement mécanique et tôlerie d'automobile, mobilier domestique…).
A partir d'un dossier de fabrication, de plans et des consignes du responsable hiérarchique, le professionnel exerce cet emploi principalement sur un centre d'usinage à commande numérique mais aussi une fraiseuse conventionnelle.
Sur le centre d'usinage à commande numérique les déplacements des outils coupant sont pilotés automatiquement à partir d'un programme chargé dans le directeur de commande numérique. Ces machines peuvent être équipées de 5 axes de travail permettant l'usinage de pièce de forme.
Sur la fraiseuse conventionnelle, le professionnel agit sur des manivelles ou les commandes automatiques pour piloter des déplacements linéaires.
L'emploi consiste à :

- agencer le poste de travail, préparer la machine-outil et ses équipements ;
- programmer des séquences d'usinage sur le directeur de commande numérique de la machine-outil ou à l'aide d'un système de fabrication assistée par ordinateur (FAO) ;
- régler la machine (conventionnelle ou numérique) ;
- conduire l'usinage dans le respect des règles hygiène, sécurité et environnement en vigueur dans l'entreprise ;
- contrôler la conformité de la pièce réalisée à l'aide d'outillage de métrologie manuel ou d'une machine à mesurer tridimensionnel (MMT).


Le contexte professionnel du secteur de l'outillage requiert de la polyvalence, un bon degré d'autonomie et d'efficience pour adapter les modes opératoires aux différents types de pièces à usiner. La valeur ajoutée et les caractéristiques des pièces ne laissent pas le droit à l'erreur et responsabilisent de fait le titulaire de l'emploi dans ses actions.
Généralement placé sous la responsabilité d'un chef d'atelier, le fraiseur d'outillages en commande numérique doit nécessairement inscrire ses interventions dans un processus global de fabrication de l'outillage, ce qui nécessite une concertation avec d'autres professionnels et une restitution des points d'attention pour la suite des opérations. En règle générale, chaque outillage est un ensemble unique.
L'emploi de fraiseur d'outillages en commande numérique s'exerce en atelier, dans des petites et moyennes entreprises spécialisées dans la fabrication d'outillages.
En fonction des entreprises, des modes d'organisation et de production, les processus d'intervention sont plus ou moins détaillés et formalisés.
L'activité s'exerce debout dans un environnement sonore. Le professionnel exerce seul ou en équipe, en horaire de journée ou posté.

... lire la suite