Recherche

Parcourir les diplômes disponibles en VAE

BAC PRO Industries de procédés

Équivalence Bac / BP / BT

Ce bachelier est un technicien de fabrication. Il travaille principalement dans les entreprises chimiques, parachimiques et de raffinage mais aussi dans les industries qui utilisent des procédés de production comparables : ciment, plâtre, verre, céramique, papier, pharmacie, agroalimentaire, production d'énergie, traitement des rejets, des déchets, etc.
Il conduit une unité de production ou une partie de chaîne de production.
Il vérifie et prépare les installations.
Il lance, surveille, arrête le procédé.
Il contrôle la qualité des produits. Il effectue des prélèvements d'échantillons.
A partir des bulletins d'analyse et des mesures, il repère les anomalies. Il établit le diagnostic et intervient en conséquence.
Sur les appareillages, il exécute des opérations de maintenance. Il met l'installation en sécurité pour les interventions du service maintenance. Il veille au respect des règles de sécurité et de protection de l'environnement.
.}
Le titulaire de ce diplôme intervient sur des activités de fabrication et de mise en oeuvre d'ouvrages simples de métallerie qui relèvent du champ professionnel du bâtiment, que ce soit dans le neuf ou l'entretien, la rénovation et la restauration d'ouvrages anciens. Dans les entreprises de la filière, quatre types d'activités caractérisent les métiers de la métallerie: la fabrication unitaire; la fabrication sérielle; la mise en oeuvre sur site; l'entretien, le service après-vente (SAV) et la maintenance.
Les activités reposent sur la fabrication, la pose et l'installation d'ouvrages réalisés à base de métaux ferreux (aciers, inox) et non ferreux (aluminium, cuivre et alliages tels le laiton).





.}

BAC PRO Plasturgie

Équivalence Bac / BP / BT

Le titulaire de ce diplôme est un technicien d'atelier chargé d'assurer une production sur des installations automatisées. Les activités du technicien sont multiples : il définit les ordres de fabrication, organise les postes de travail, vérifie la conformité des installations, prévoit les contrôles, lance la production, en assure le suivi et l'optimisation.
Il participe à la gestion de la maintenance.
Il connaît bien les plastiques, les résines, les composites, les techniques (injection, extrusion, compression, thermoformage, soufflage) et sait mettre en oeuvre les équipements (automatisés ou non) et les techniques de maintenance (électrique, hydraulique, pneumatique et mécanique).
Il peut intervenir en organisation, en gestion de la production, en hygiène et sécurité, en contrôle qualité.
.}

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

BEP Alimentation

Équivalence CAP / BEP

Le titulaire du BEP alimentation exerce son activité dans des entreprises artisanales et dans le commerce alimentaire. Il réalise des préparations et des fabrications de base,commercialisables, dans un des secteurs professionnels suivants:
-boulangerie (fabrication de pains courants,pains décorés, viennoiserie)
-charcuterie (fabrication de charcuterie courante, charcuterie fine, produits traiteur)
-poissonnerie (préparation de poissons, crustacés, coquillages, mollusques..)
-produits carnés (préparation en boucherie, boucherie équidés, tripier,volailler)

.}
Le conseiller en économie sociale familiale (CESF) est un travailleur social qualifié dont le cœur de métier est fondé sur une expertise dans les domaines de la vie quotidienne : consommation, habitat, insertion sociale et professionnelle, alimentation- santé.
L'action du CESF s'inscrit dans un contexte économique et social marqué par la précarité, les difficultés budgétaires, les problèmes d’accès au logement, le surendettement, le chômage, les problématiques de vieillissement de la population, de dépendance, du handicap, de protection de l'enfance…




.}
Spécialisé dans la confection de desserts de restaurant, le cuisinier en desserts travaille au sein d'une brigade de cuisine. Il conçoit, réalise et sert des entremets salés et sucrés ainsi que des desserts de restaurant.
Il veille à l'entretien et à la mise en place du matériel nécessaire à la production (locaux, ustensiles).
Il assure le suivi des commandes et l'approvisionnement de son poste de travail (achat, réception et stockage des denrées).
Il effectue un contrôle qualité de ses produits (conservation, température de stockage) et de ses productions (conditionnement).
Pour toutes ces opérations, il connaît les produits nouveaux et les matériels utilisés en ateliers de pâtisserie et de cuisine.
.}

Le titulaire de ce diplôme fabrique les outillages de découpe et d'emboutissage (poinçons, matrices...), destinés à équiper les presses mécaniques ou hydrauliques qui façonnent les plaques de tôle.Pour les réaliser, il prend connaissance du dossier de fabrication : dessins de définition ; suite des opérations à accomplir... Il règle le moyen de production : machine-outil traditionnelle (tour, fraiseuse...), machine à électroérosion ou à commande numérique.
Il surveille l'usinage, contrôle la conformité des pièces obtenues. Lorsqu'un outil est composé de plusieurs pièces, il les assemble.
Il procède également aux finitions: polissage, ébavurage, traitement thermique... Il participe aux essais, et effectue les retouches. Enfin, il peut entretenir et réparer les outillages de presse d'un atelier.

Les compétences acquises par le titulaire du diplôme sont celles décrites dans l'ensemble des blocs de compétences.

}

TP Couturier d’ameublement

Équivalence CAP / BEP

Le couturier d'ameublement confectionne des ouvrages de décoration intérieure : décors de fenêtre, housses de literie et de sièges, à partir de matériaux textiles. Il contribue à l'esthétique et au confort des locaux.
A partir de consignes verbales précises éventuellement accompagnées de documents graphiques d'exécution, le couturier d'ameublement sélectionne les étoffes et les passementeries, en prépare les débits pour obtenir les pièces, réalise les travaux d'assemblage et de montage, surjette et pique à la machine et assure les finitions manuellement, repasse et emballe en vue de la livraison au client.
Le couturier d'ameublement travaille essentiellement dans des TPE, très petites entreprises artisanales. En atelier, la confection des décors s'effectue sur table, le travail requiert une résistance à la station debout. Des dispositions matérielles permettent de prévenir les troubles musculo-squelettiques : tables adaptées, sièges spécifiques, moyens d'aide à la manutention de charges lourdes ou encombrantes.
Le couturier d'ameublement utilise, pour la confection, des matériels et équipements électriques : machines à coudre, machine surjeteuse, ourleuse, fer à repasser, et pneumatiques : presses, agrafeuses, dans le respect des règles de sécurité.
L'analyse des projets de décoration, la prise de mesure et la mise en place d'éléments de décors demandent un travail chez le client, toutefois les ouvriers de ce niveau ne remplissent jamais seuls ces tâches. Lorsqu'ils y participent sous la responsabilité de leur employeur, ils sont tenus de respecter les règles de sécurité liées au travail en hauteur et de mettre en place les dispositifs de protection des biens dans leur environnement de travail.

1. Confectionner des décors de fenêtre

Confectionner des rideaux et leurs accessoires.
Confectionner des stores d'intérieur.
Confectionner des vitrages et des voilages.

2. Confectionner des housses de literie et de sièges

Confectionner des dessus de lit et des accessoires de literie.
Confectionner des housses de coussins.
Confectionner des housses de sièges.

}

BTS Podo-orthésiste

Équivalence Bac +2 / DUT / BTS

Le titulaire du BTS podo-orthésiste est capable de réaliser dans son intégralité la fabrication de tout appareillage du pied. A partir d'une prescription médicale et de l'examen du patient, il conçoit, met au point et ajuste sur le patient, chaussure ou semelle orthopédique. Il peut également conseiller lors de la détermination de l'appareillage du pied. Il est capable d'assurer la gestion de l'entreprise et l'encadrement du personnel.Il exerce son activité dans les maisons d'orthopédie, les entreprises de fabrication, les centres d'appareillage, les hôpitaux et cliniques... Il peut également être travailleur indépendant.
.}

CAP Gardien d'immeubles

Équivalence CAP / BEP

Le gardien d'immeuble, salarié d'une entreprise de gestion d'immeuble privé ou public, exerce ses activités dans un ou plusieurs groupes d'habitations. Interlocuteur privilégié des occupants, ses tâches s'articulent autour de trois domaines : - entretien et maintenance des parties communes ;
-gestion locative (recouvrement des loyers, états des lieux...) ;
- accueil et information des locataires et des propriétaires.
Il joue également un rôle d'accompagnement social en repérant les difficultés et en orientant vers les services compétents, mais aussi lors de conflits de voisinage.
.}
- Sous le terme générique de « Finition ou façonnage de produits imprimés » , sont regroupées toutes les opérations qui vont permettre, à partir d’un support imprimé, la réalisation d’un produit fini tel que le consommateur le trouve au quotidien. - En fonction de la commande, la matière imprimée subira une ou plusieurs opérations successives de transformation (coupe, pliage, couture, collage, gaufrage, dorure à chaud…) nécessaires à l’obtention de la forme définitive recherchée (livres, brochures et magazines, catalogues, dépliants, emballages...)
- La Finition confère au produit imprimé sa valeur ajoutée. L’expertise technique et le savoir-faire du façonnier sont primordiaux pour la finalisation du produit dans les meilleures conditions.

L’automatisation des matériels conduit à rechercher des professionnels polyvalents et qualifiés pour la conduite de machines automatisées mais également détenteurs des savoir-faire spécifiques à ces métiers.

Selon le produit final à réaliser, la matière d’œuvre subira différentes étapes de transformation (coupes, pliages plus ou moins complexes, découpes diverses, couture, collage, piqûre à cheval ou agrafage, perçage, dorure ou marquage à chaud..) qui permettront l’obtention d’un produit fini conforme aux exigences du client.

.}
L’animateur des activités du cirque exerce en autonomie son activité d’animation, en utilisant des supports techniques du cirque : dans la limite des cadres réglementaires. Il est responsable au plan pédagogique. Il assure la sécurité des tiers et des publics dont il a la charge. Il a la responsabilité du projet d’activité qui s’inscrit dans le projet de la structure.
1- Il encadre tout type de public dans une pratique de loisirs :
Il organise l’accueil et la prise en charge d’un groupe.
Il gère la dynamique du groupe.
2- Il encadre des activités de découverte, d’initiation et d’animation :
Il sensibilise aux différents arts du cirque.
Il prévient les comportements à risque pour la santé physique et morale des pratiquants.
Il prépare physiquement et mentalement les pratiquants aux activités du cirque.
Il intervient en cas de problème lié à la sécurité.
Il propose des situations de rencontre avec la création artistique.
Il établit un rapport critique entre la pratique d’une activité et les arts de piste.
Il conçoit des cycles d’animation visant la découverte et l’initiation aux activités du cirque.
Il conduit des séances visant la découverte et l’initiation aux activités du cirque pré-citées.
Il évalue les risques potentiels liés à l’activité, au milieu ou à la personne.
Il aménage les espaces de pratique selon les usages et la réglementation en vigueur.
Il équipe les pratiquants avec le matériel adapté.
Il accompagne les pratiquants dans la mise en œuvre de présentation.
Il évalue la pertinence des situations et des actions mises en œuvre.
3- Il participe au fonctionnement de la structure et à la conception d’un projet d’animation :
Il participe à la gestion et à la promotion des activités de la structure.
Il communique sur le fonctionnement de la structure qui l’emploie.
Il participe à la mise en place de l'offre d’activités dans le cadre de la structure qui l'emploie.
Il participe à des réunions de travail à caractère interdisciplinaire.
Il participe à des réunions de travail à caractère partenarial.
Capacités ou compétences attestées :
1
Mobiliser les connaissances associées aux différents publics concernés par l’animation.
Choisir des démarches adaptées aux différents publics.
Favoriser l’expression du groupe et des individus.
Favoriser l’autonomie des personnes dans le groupe.
Analyser les effets de ses interventions sur la vie du groupe.
Réguler le fonctionnement du groupe.
Agir en cas de maltraitance dans une action d’animation.
2
Mobiliser les connaissances artistiques, scientifiques, pédagogiques et techniques associées aux activités du cirque.
Concevoir une démarche pédagogique permettant la découverte et l’initiation aux activités du cirque.
Définir les objectifs pédagogiques adaptés aux publics.
Conduire une action d'animation dans le respect de l’intégrité physique et morale des pratiquants.
Respecter et faire respecter les normes d’exécution des exercices, les consignes d’hygiène et de sécurité.
Inciter les pratiquants à explorer différents langages corporels.
Maîtriser les conduites professionnelles nécessaires à la mise en œuvre des activités du cirque concernées.
Evaluer les actions d’animation conduites.
3
Communiquer oralement avec ses interlocuteurs.
Produire les différents écrits de la vie professionnelle.
Constituer une documentation sur un thème de la vie professionnelle.
Contribuer au bon fonctionnement de la structure.
Participer à l'organisation des activités de la structure.
Participer au fonctionnement d’une équipe de travail.
}
L'animateur culturel exerce son activité de manière autonome quant à sa pratique d'animation au sein de la structure ou des structures qui l'emploient. Sa responsabilité s'exerce au regard des pratiquants qu'il encadre, des collaborateurs qui participent à son action, des matériels et locaux nécessaires à la conduite de son activité. Ses prestations visent à participer à un processus global d'évolution de la personnne et à favoriser une logique de développement du lien social en facilitant l'accès à la culture partagée. Il conçoit des projets d'animation culturelle, dans le cadre du projet global de la structure et des attentes des publics.
Il participe à la mise en oeuvre de partenariats locaux dans le domaine de l'animation culturelle.
Il conduit des actions d'animation culturelle.
Il met en oeuvre des démarches permettant l'accompagnement culturel.
Il permet la mise en activité des groupes, le développement de l'expression et de la créativité.
Il soutient des projets individuels/collectifs et les pratiques culturelles amateurs.
Il encadre des groupes dans le cadre de ses animations.
Il participe à l'accueil des différents publics de la structure.
Il participe aux différentes actions de communication et de promotion de la structure et de ses activités.
Il participe à l'organisation des activités de la structure.
Il participe au fonctionnement de la structure.
Identifier le milieu, le patrimoine et les différentes formes culturelles instituées sur son territoire de référence. Identifier, analyser et prendre en compte les caractéristiques des publics accueillis, notamment leurs attitudes vis à vis des oeuvres et/ou des lieux institutionnels de la culture.
Prendre en compte les demandes et les attentes du public accueilli.
Identifier, analyser et prendre en compte les attentes et les contraintes de la structure pour élaborer, optimiser et adapter son action.
Elaborer et formaliser des projets d'animation dans le domaine culturel.
Etablir un rapport actif et critique à la culture et au patrimoine par une mise en mouvement des publics.
Elaborer et mettre en oeuvre des actions d'animation visant l'expression de la créativité par la découverte d'un support technique d'activité culturelle.
Choisir et formaliser des modalités et des outils d'évaluation.
Proposer des modalités de rencontre, de participation innovantes et adaptées aux publics.
Stimuler la curiosité, mobiliser l'intérêt pour qu'émergent des projets.
Organiser son action d'animation autour de la conduite de projets collectifs.
Accompagner et soutenir des pratiques culturelles amateurs.
Faire respecter tous les aspects réglementaires liés à l'activité.
Gérer et réguler le fonctionnement d'un groupe.
Proposer des outils de communication adaptés à la structure et à ses besoins. Promouvoir son action d'animation auprès des partenaires.
Programmer et planifier des activités de découverte, d'initiation aux activités culturelles.
Gérer le budget de son action.
Réaliser des tâches administratives courantes.
S'intégrer dans son environnement professionnel, dans une équipe de travail.
Participer à des réunions internes et externes.
Présenter le bilan de ses activités.






}

Le technicien supérieur en Conception et réalisation de systèmes automatiques (CRSA) exerce son métier dans des entreprises de toutes tailles concevant, réalisant, ou exploitant des systèmes automatiques. Il peut intervenir dans de nombreuses activités du cycle de vie technique d'un système, de sa conception à son amélioration continue, dans un contexte réglementaire et normatif fortement contraint, tout en intégrant à la fois des préoccupations commerciales, économiques, de développement durable et de consommation énergétique. Il est un agent de maîtrise régulièrement amené à travailler dans le cadre de projets ou d'interventions techniques où ses compétences sont exploitées pour conduire en autonomie une équipe. En contact avec les utilisateurs, les clients, les services de l'entreprise, il met en oeuvre ses compétences relationnelles et de communication.

.

}