Recherche

Parcourir les diplômes disponibles en VAE

Avril vous propose 1775 diplômes :

L’enseignant(e) de la conduite et de la sécurité routière contribue à la mise en œuvre de la politique de sécurité routière. L’accès à la profession nécessite une autorisation administrative délivrée dans les conditions définies par le ministère en charge de la sécurité routière.

Il (elle) prépare des actions de formation pour tous publics, dans le cadre du « continuum éducatif », en se conformant au Référentiel pour l’éducation à une mobilité citoyenne publié par arrêté ministériel. Il (elle) anime ces actions dans le but de faire adopter aux apprenants un comportement respectueux des autres usagers de la route et de favoriser leur prise de conscience des enjeux du développement durable. Il (elle) initie l’apprenant à une technique de conduite économique et respectueuse de l’environnement.

L’enseignant(e) de la conduite et de la sécurité routière représente l’établissement tel que défini à l’article L.213-1 du Code de la route et contribue à son image de marque. Il (elle) assure la relation avec les différents clients. Il (elle) participe au quotidien à la gestion administrative et logistique des formations.

L’enseignant(e) de la conduite et de la sécurité routière a la responsabilité de préparer les apprenants à la conduite d’un véhicule de catégorie B et BE, en prenant en compte le rôle des accompagnateurs dans le cadre de l’apprentissage anticipé de la conduite ou de la conduite supervisée. Il (elle) construit et anime des séances collectives de formation sur les règles du Code de la route et les facteurs de risques intervenant dans la conduite d’un véhicule.

Il (elle) assure des prestations de sensibilisation auprès de publics diversifiés tels que les enfants et les adolescents dans des établissements scolaires, les conducteurs novices et expérimentés, les séniors, les salariés d’entreprise et les particuliers.

L’enseignement de la conduite exige le maintien d’une vigilance constante par rapport à l’environnement routier et au comportement de l’apprenant.

L’enseignant(e) de la conduite et de la sécurité routière adapte en permanence son discours et ses méthodes pédagogiques aux objectifs, aux besoins spécifiques et à la progression des apprenants en utilisant les ressources formatives appropriées. Il (elle) exerce une veille régulière concernant la réglementation, le secteur professionnel et ses évolutions.

Sous réserve de détenir l’autorisation d’enseigner correspondante, il (elle) prépare des apprenants à la conduite des véhicules des catégories AM, A1, A2, A, C1, C1E, C, CE, D1, D1E, D et DE du permis de conduire.

Selon la taille de l’établissement, l’enseignant(e) de la conduite et de la sécurité routière travaille sous la responsabilité directe de l’exploitant(e), ou d’un coordinateur (une coordinatrice) pédagogique. Il (elle) peut assurer des fonctions de coordination.

L’enseignant(e) de la conduite et de la sécurité routière exerce ses missions en autonomie, dans le respect des procédures internes de l’établissement, en fonction de la nature et des cahiers des charges des prestations.

Les conditions d’exercice de l’emploi varient selon la taille de l’établissement, de sa gamme de service et de son implantation. L’enseignant(e) de la conduite et de la sécurité routière doit s’adapter en permanence à la densité de la circulation, à l’infrastructure, aux conditions topographiques et météorologiques.

... lire la suite

● Réalisation de techniques de soins esthétiques du visage et du corps 

● Réalisation de techniques d’épilation, de coloration, de décoloration des poils 

● Réalisation de techniques d’embellissement des cils  

● Réalisation de soins des ongles et de prothèses ongulaires 

● Réalisation de maquillages du visage et des ongles 

● Conseil en image      

● Accueil et suivi de la clientèle 

● Conseil, vente de prestations esthétiques et de produits cosmétiques, d’hygiène corporelle, de parfumerie et d’accessoires de soins esthétiques. 

● Mise en valeur des produits, des prestations 

● Animation d’un pôle de vente     

● Gestion des plannings, des cabines, du stock, des encaissements 

● Coordination de l’équipe 

● Accompagnement d’un stagiaire, d’un nouveau salarié    

● Élaboration ou mise en place des stratégies de l’entreprise 

● Gestion du stock  

● Management et encadrement du personnel     

● Gestion de l’espace de vente 

● Présentation et promotion des nouveaux produits, des prestations et des matériels 

● Animation de journées de promotion et de vente      

● Conseil pour la mise en valeur de la personne      

... lire la suite

Le titulaire de cette Mention complémentaire assure l'accueil,l'information, l'assistance et l'orientation des voyageurs et des personnes qui les accompagnent . Son activité se situe dans les gares ferroviaires, maritimes, les aéroports et les halls de réception.
Par sa formation commerciale, il est capable de résoudre les problèmes rencontrés au cours d'un voyage.
Il assure l'enregistrement des passagers, de leurs bagages et éventuellement de leur véhicule.
Il organise et gère l'embarquement des passagers à bord de tout moyen de transport.
Il veille à la sécurité et à la sûreté des passagers.

... lire la suite

Comment bien choisir son diplôme

Bien choisir un diplôme VAE

Choisir le diplôme qui correspond le mieux à votre expérience peut-être compliqué. N'hésitez pas à consulter notre rubrique de conseils sur le sujet ! Vous y apprendrez par exemple que même si vous n'avez aucun diplôme vous pouvez obtenir directement une licence par la VAE, si votre expérience le justifie !

L'emploi s'exerce dans des contextes différents. 

Dans une structure commerciale, en magasin informatique, il intervient en fonction d'une commande ou de consignes. Il rend compte, de façon formalisée, au client et à son responsable de ses interventions.

En tant qu'indépendant, il est directement en contact avec sa clientèle et il s'organise en fonction des commandes et de ses activités.

Au sein d'une entreprise de services du numérique (ESN), ou dans un service intégré à une structure publique, l'installateur dépanneur en informatique intervient sur un premier niveau de service auprès des utilisateurs en fonction des conditions d'intervention et des procédures établies. Son activité est organisée et contrôlée par son responsable.

Dans tous les contextes d'exercice de l'emploi, l'installateur dépanneur en informatique réalise l'installation initiale du matériel : poste de travail, applications, équipements mobiles et assure les mises à jour. Il intervient sur l'équipement informatique ou mobile pour améliorer les performances, ajouter des fonctionnalités ou corriger des dysfonctionnements. Il met à jour, configure et personnalise l'équipement informatique ou mobile selon les consignes transmises, afin de l'adapter aux besoins du client ou de l'utilisateur. Il prend en compte la gestion du réseau, la sécurité des équipements et des données personnelles. Il informe et accompagne le client ou l'utilisateur dans l'utilisation des équipements.

Ses interventions se réalisent dans le respect d'une procédure établie par son responsable, dans le cadre d'une commande ou d'un contrat de services.

Au sein d'entreprises spécialisées dans le reconditionnement d'équipements informatiques, il traite les différents équipements, dans le respect de l'environnement, conformément aux normes européennes sur les déchets des équipements électriques et électroniques (DEEE). Il met en service ou revalorise les équipements fixes ou mobiles. Il diagnostique les dysfonctionnements, dépanne, désassemble et assemble des équipements informatiques ou mobiles en atelier.

L'installateur dépanneur en informatique, lorsque celui-ci est employé par une structure, est directement rattaché à un supérieur hiérarchique auquel il rend compte régulièrement. Il est en contact avec la clientèle ou des utilisateurs afin de les informer ou les assister sur un premier niveau de service.

Cet emploi comporte des contraintes de délais et de durée d'intervention et requiert habileté manuelle et minutie. En fonction des contextes, des déplacements sont possibles et fréquents, et dans ce cas nécessitent le permis de conduire. Des astreintes sont possibles avec des horaires variables.

... lire la suite

Le chef de cuisine en restauration collective organise et met en œuvre la production et la distribution des repas dans un établissement de restauration collective.
Il conçoit des menus adaptés aux différents types de consommateurs et détermine les besoins en matières premières dans un cadre budgétaire défini.
Il veille à ce que la production et la distribution des repas s'effectuent dans le respect des règles de sécurité au travail. Il garantit la sécurité alimentaire des convives par l'application rigoureuse de la législation en matière d'hygiène.
Il assure la distribution des prestations conformément au cahier des charges dans un souci de qualité constante.
Le chef de cuisine en restauration collective manage une équipe dont la composition varie en fonction de la taille de la structure, du type de prestation et du nombre de couverts servis.
Le chef de cuisine en restauration collective assume la responsabilité du fonctionnement du restaurant collectif en rendant compte à sa hiérarchie. Il peut, en fonction de la taille de la structure, être placé sous la responsabilité d'un gestionnaire ou d'un service fonctionnel externe.
Il est en relation permanente avec ses équipiers, les clients convives, les fournisseurs et ponctuellement avec les services officiels de contrôle, les services connexes et le client signataire.
Les activités de production culinaire et de distribution des prestations sont majoritaires dans l'exercice de ses fonctions, les tâches d'encadrement des équipes et de gestion de la production occupent une place plus ou moins importante selon l'établissement.
L'emploi s'exerce dans les établissements de restauration collective publics ou privés, à caractère social, autogérés ou concédés à une société de service. Il se pratique dans les différents segments du marché (entreprise, scolaire, santé, loisirs) selon un mode d'organisation traditionnel ou industriel.
En fonction du secteur d'activité, les horaires peuvent être continus ou fractionnés, le travail peut s'effectuer en soirée, les fins de semaine et les jours fériés.
L'activité s'exerce dans les différentes zones de préparation et de distribution de la prestation ainsi que dans le bureau dédié aux tâches administratives.
Le travail implique la station debout prolongée dans des conditions d'ambiance alternant le froid et le chaud selon les productions.
L'intensité du travail varie au cours de la journée pour atteindre son point culminant au moment du service.
Le port d'une tenue professionnelle est obligatoire. La maîtrise des règles d'hygiène et de sécurité alimentaire est indispensable.
L'exercice de l'emploi requiert des capacités d'analyse, de synthèse et une aisance rédactionnelle. Il nécessite des facultés d'adaptation à la diversité des entreprises, des clientèles et aux variations des flux d'activité. Il fait appel à la capacité à encadrer, à communiquer et à gérer les conflits. Il requiert de la rigueur, de l'organisation et de la méthode dans la gestion des matières premières.

... lire la suite
Ce technicien est un graphiste chargé de l'exécution d'un projet dans une agence de publicité, un studio de création graphique ou dans le service intégré d'une entreprise industrielle ou commerciale. Il doit par exemple traduire en esquisses, l'idée émise par le directeur artistique pour réaliser une affiche publicitaire, analyser la vocation d'une entreprise ou d'un événement pour créer son identité visuelle (logo et charte graphique), dessiner le nouvel emballage d'une gamme de produits alimentaires (packaging), réaliser un catalogue de vente... Ce technicien supérieur a des compétences dans le domaine de la créativité, l'esprit d'analyse, le jeu critique, la capacité de communication et d'acquérir la maîtrise du dessin rapide (rough) et des outils graphiques informatisés (logiciels en 2D et 3D, images de synthèse, retouche d'images...).
Il a des connaissances en technologie de la communication, expression plastique, arts visuels appliqués et nouvelles technologies.
... lire la suite

L’éducateur(trice) sportif(ve) exerce en autonomie son activité professionnelle, en utilisant un ou des supports techniques dans les champs des activités physiques et sportives, dans la limite des cadres réglementaires. Il/ elle est responsable de son action au plan pédagogique, technique et organisationnel. Il/ elle assure la sécurité des tiers et des publics dont il/elle a la charge. Il/ elle a la responsabilité du projet d’animation qui s’inscrit dans le projet de la structure.
Les modes d’intervention qu’il/elle développe s’inscrivent dans une logique de travail collectif et partenarial, prenant en compte notamment les démarches de développement durable, d’éducation à la citoyenneté et de prévention des maltraitances.
Il/ elle encadre tout type de public, dans tous lieux d’accueil ou de pratique au sein desquels il/elle met en place un projet.
Il/ elle encadre des activités d’animation  de découverte, d’apprentissage et d’éducation dans le périmètre de sa mention.


Activités visées par le diplôme:

-encadrement de groupes et d’individuels en assurant la sécurité des pratiquants, des pratiques, des tiers et des lieux de pratiques.
-conduite des actions d’animation, et suivant la mention des actions d’enseignement jusqu’au premier niveau de compétition, dans le champ et le cadre règlementaire de la mention et de l’éventuelle option.
-conduite des actions d’animation, et suivant la mention des actions d’enseignement et de préparation au premier niveau de compétition, dans le champ et le cadre règlementaire de la mention et de l’éventuelle option
-conception, organisation et gestion des activités et des projets, dans le champ de la mention et de l’éventuelle option
-communication sur les actions de la structure ;
- participation au fonctionnement de la structure organisatrice des activités et à l’entretien du matériel utilisé.
-pour la mention « activités aquatiques de la natation » : surveillance des lieux de baignade

... lire la suite

BAC PRO Photographie

Niveau Bac / BP / BT

Technicien de l'image avant tout, c'est dans la prise de vue, en studio ou en extérieur, que le titulaire du baccalauréat professionnel Photographie exprime toute sa créativité.

A partir d'un cahier des charges de la commande, il est amené à procéder au repérage des lieux, à effectuer tous les réglages techniques (lumière, objectif, cadrage, mise au point, diaphragme, vitesse, distance) et à exécuter ensuite la prise de vue proprement dite. Sa maîtrise des logiciels de traitement lui permet d'intervenir sur l'image issue de l'appareil photographique pour en améliorer le rendu et proposer des images élaborées.

Grâce aux techniques numériques et à l'informatisation de l'image, il peut aussi avoir à réaliser une courte séquence animée, une mise en page ou un photomontage.

Le titulaire du baccalauréat Photographie est un photographe capable de suivre et d'intégrer les évolutions techniques de la profession et de s'adapter rapidement à toutes les situations du métier. Au-delà d'une solide culture de l'image, il possède les bases des compétences juridiques et commerciales lui permettant d'exercer en autonomie, mais dans un cadre défini et stable, dans tous les domaines de la profession (artistiques, techniques et commerciaux).

... lire la suite

BTS Economie sociale familiale

Niveau Bac +2 / DUT / BTS

Le titulaire du BTS ESF participe à la réalisation des missions des établissements et des services qui l’emploient sur la base de son expertise dans les domaines de la vie quotidienne : alimentation-santé, budget, consommation, environnement-énergie, habitat-logement. Il assure différentes fonctions :
- Expertise et conseil technologiques
- Organisation technique de la vie quotidienne dans un service, dans un établissement
- Animation, formation et communication professionnelle.

L’action de ce professionnel se déroule dans le respect du droit des usagers et de l’éthique professionnelle.


... lire la suite