Activités visées

- recherche d’information automatisée dans des données textuelles

Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !

- développement de ressources linguistiques informatisées

- utilisation de méthodes statistiques et d’outils statistiques sur des textes

- modélisation des règles et des régularités à l’œuvre dans les corpus

Compétences attestées

Compétences disciplinaires

Identifier et mobiliser les principaux concepts permettant de décrire et d’expliquer le fonctionnement du langage humain et des langues du monde dans toutes leurs dimensions, et ce dans le cadre de toute étude menée, qu’il s’agisse d’un contexte académique (présentation, exposé, analyse d’un corpus) ou professionnel (étude de terrain, étude de contexte, étude des modalités d’apprentissage d’une langue maternelle ou seconde)

Repérer la diversité de leurs structures, en apprécier les similitudes et différences

Identifier et décrire la diversité des usages langagiers

Caractériser les principaux mécanismes mentaux de l’acquisition, de la compréhension et de la production du langage.

Analyser les données linguistiques d'une situation de communication, en tenant compte à la fois de la forme du message et du contexte de sa production

Concevoir et expliciter une problématique de linguistique et mettre en œuvre son traitement scientifique avec les outils et méthodes de référence, notamment les outils informatiques spécifiques de la discipline

Recueillir et exploiter des matériaux linguistiques (lexiques, retranscriptions, corpus...)

Compétences préprofessionnelles

Situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation pour s'adapter et prendre des initiatives

Identifier le processus de production, de diffusion et de valorisation des savoirs

Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale

Travailler en équipe autant qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet

Identifier et situer les champs professionnels potentiellement en relation avec les acquis de la mention ainsi que les parcours possibles pour y accéder

Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel en fonction d’un contexte.

Se mettre en recul d’une situation, s’auto évaluer et se remettre en question pour apprendre

Compétences transversales et linguistiques

Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information ainsi que pour collaborer en interne et en externe

Identifier et sélectionner diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet

Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation

Développer une argumentation avec esprit critique

Se servir aisément des différents registres d’expression écrite et orale de la langue française

Se servir aisément de la compréhension et de l’expression écrites et orales dans au moins une langue vivante étrangère.

Le Master mention Traitement automatique des langues comporte deux parcours-types :

- Ingénierie linguistique

- Recherche et développement.

Secteurs d'activités

Le secteur du traitement automatique des langues et de l’ingénierie linguistique comprend aussi bien les grands acteurs du web et du logiciel, qu’un grand nombre de PME qui développent des outils personnalisés pour les entreprises et les particuliers

Type d'emplois accessibles

Ingénieur linguiste // veilleur (économique, stratégique, technologique) par analyse de documents textuels de différentes langues // terminologue // lexicologue // gestionnaire de sites web multilingues // chef de projet multimédia // documentaliste spécialisé // responsable du service documentation // architecte de systèmes d’information // responsable d’études informatiques //  informaticien spécialisé dans le traitement des langues // gestionnaire de ressources textuelles (courrier électronique, documentation) // développeur de ressources linguistiques (ontologies, mémoires de traduction, dictionnaires, treebanks) // développeur d’outils d’aide aux handicapés

Nos candidats s'intéressent aussi à ces diplômes :

Activités visées par le diplôme

Les métiers des Systèmes d’information regroupent plusieurs types d’activités comme :

- le pilotage, l’organisation et la gestion des évolutions du système d’information (ces métiers touchent de manière globale à la mise en cohérence organisationnelle du ou des SI) ;
-  le management de  projets dans lesquels les métiers pilotent, suivent et coordonnent les projets de développement, de déploiement, d’infrastructure ou de méthode informatique ou d’analyse des  risques ;
- le cycle de vie des applications (lié à la conception, au développement et à la réalisation technique et applicative des projets) ;
- la mise à disposition et maintenance en condition opérationnelle des infrastructures (les métiers liés à la conception, au développement, l’intégration et l’exploitation des infrastructures) ;
- support et assistances aux utilisateurs ;
- les méthodes, qualité et sécurité liées à la définition, la mise en place, le contrôle et le suivi des normes et référentiels qualité  méthodes et sécurité ;
- le management opérationnel (métiers à responsabilité hiérarchique en termes de ressources humaines, de budget, de décision ou de périmètres).

... lire la suite

- Ingénierie des infrastructures logicielles et matérielles de traitement de données numériques et de télécommunication pouvant impliquer plusieurs aspects dont : définition, conception, développement, vérification, intégration, déploiement, exploitation et maintenance. 

- Développement de systèmes informatiques pour la collecte, l’interprétation, le traitement et la visualisation de données de différentes natures. 

- Analyse et conception de systèmes d’information. 

- Négociation et prescription de solutions en matière d’intelligence artificielle, d’informatique et de réseaux dans les domaines administratif, industriel, scientifique et technique : organisation, mise en place, validation et suivi. 

- Organisation et conduite d'une activité de recherche et de veille dans le domaine de l’informatique et de leurs interactions : définition du problème, bibliographie, modélisation et développement, valorisation 

- Support aux utilisateurs et réalisation d’actions de formation dans le domaine de l’informatique et de ses interactions  

... lire la suite

Le concepteur développeur d'applications conçoit et développe des services numériques à destination des utilisateurs en respectant les normes et standards reconnus par la profession et en suivant l'état de l'art de la sécurité informatique à toutes les étapes. La connaissance du métier du client pour lequel il réalise l'application peut être demandée. Il prend en compte les contraintes économiques, en termes de coûts et de délais, les exigences de sécurité propres à son domaine d'intervention. Il peut aussi être amené, à la demande du client, à intégrer les principes liés à la conception responsable de services numériques.
Pour concevoir et développer les interfaces utilisateur de type desktop ou web, il élabore une maquette avec les enchaînements d'écrans, qu'il fait valider à l'utilisateur. Il code les formulaires de saisie et de résultats, ainsi que les états, en programmant de manière sécurisée les événements utilisateur et en accédant aux données stockées dans une base.
Pour concevoir et mettre en œuvre la persistance des données, il analyse un cahier des charges fonctionnel ou une demande utilisateur afin de modéliser et de créer une base de données de type relationnel ou NoSQL (Not only SQL) ou d'adapter une base existante en l'optimisant ou en ajoutant des éléments et en veillant à ne pas introduire de vulnérabilité dans le système d'informations.
Pour concevoir et développer une application multicouche répartie, il analyse la demande en s'appuyant sur une démarche permettant de construire les services numériques en plusieurs couches correspondant aux couches présentation, métier et persistance.
Il s'adapte en continu aux évolutions technologiques et réglementaires de la filière Etudes et développement. Pour assurer cette veille, l'usage de la langue anglaise est souvent requis pour la lecture et la compréhension de documentations techniques ainsi que pour assurer des échanges techniques au moyen de textes courts avec des développeurs distants pouvant être de nationalités différentes.
Il agit avec autonomie et, le cas échéant, avec des responsabilités d'animation et de coordination, Ces projets font suite à des demandes formulées directement par un client, par une maîtrise d'ouvrage ou par l'intermédiaire d'un chef de projet.
Il peut travailler en tant que salarié d'une entreprise, pour un client de la société de services qui l'emploie ou en tant qu'indépendant directement pour un client. Ses activités diffèrent selon la taille et l'organisation du projet.
Pour les projets de petite taille, il peut mener en autonomie la conception et le développement de l'application. Dans le cas de moyens et de grands projets, il travaille soit au sein d'une équipe hiérarchisée sous la responsabilité d'un chef de projet, soit en équipe pluridisciplinaire. Il applique et fait appliquer les normes de qualité de son entreprise ou de son prestataire de services. Il applique les recommandations de sécurité émises par l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI).
Il fait preuve de capacités relationnelles avec des interlocuteurs tels que la maîtrise d'ouvrage, les utilisateurs, le chef de projet, l'architecte logiciel, les testeurs, le responsable de la sécurité des systèmes d'information (RSSI) de son entreprise, de son client ou de son hébergeur, les web designers (UI et UX), les experts techniques et les autres développeurs, tout en conciliant des exigences contradictoires.
Assurant sa mission dans des entreprises et des contextes professionnels divers, il est mobile géographiquement et s'adapte aux nouveaux environnements de travail.
Pour faciliter le travail en équipe, il peut être amené à utiliser des outils de travail collaboratif.

... lire la suite