Activités visées

Au sein des armées, l’emploi de chef d’équipe d’exploitation et de maintenance des systèmes d’opérations navales est au cœur de la conduite des opérations navales de la marine nationale.

Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !

Le chef d’équipe d’exploitation et de maintenance des systèmes d’opérations navales met en œuvre, de jour comme de nuit, les moyens de visualisation, de détection en surface et sous la mer, les systèmes de traitement de l’information et de conduite de tirs. Il en assure la maintenance et garantit, en permanence, leur maintien en condition opérationnelle. Il participe au recueil de l’information, à son traitement et à la conduite de l’action opérationnelle. Il participe à la sécurité de la navigation dans le cadre du calcul des routes anti-collisions et de la navigation par mauvaise visibilité.
Il exerce ses fonctions dans 3 branches : la détection de surface, la détection sous-marine et les armes navales.
L’activité opérationnelle impose des astreintes et des services la nuit, le week-end et les jours fériés.

Compétences attestées

Le chef d’équipe d’exploitation et de maintenance des systèmes d’opérations navales :
assure la configuration des systèmes de détection, de visualisation de l’information tactique, des systèmes de défense et d’autoprotection ;
recueille les informations à partir des systèmes de détection ;
participe à leur traitement opérationnel et tactique ;
participe à la conduite de l’action opérationnelle ;
assure le suivi de la situation tactique à partir des systèmes de détection ;
participe également à la sécurité de la navigation ;
assure la vérification du fonctionnement, l’évaluation de la performance des systèmes de détection, d’information tactique et des moyens de défense et d’autoprotection ;
assure le dépannage des systèmes de détection, d’information tactique et des moyens de défense et d’autoprotection ;
assure les mouvements et la mise à jour des stocks de matériel, outils et rechanges ;
participe aux tâches d’intérêt général pour les opérations d’entretien courant du navire ;
participe à la surveillance du navire, sous l’autorité de l’officier de garde ;
participe à la lutte contre les sinistres ;
assure les fonctions de chef d’une équipe d’opérateurs en charge de la maintenance d’une catégorie d’équipements ;
participe aux manœuvres sur les aires spécialisées.

Secteurs d'activités

Dans les armées, cet emploi s’exerce en qualité de personnel militaire.
Dans le secteur civil, cet emploi s'exerce dans les domaines de l’électronique, l’électrotechnique, les automatismes, l’optronique et l’informatique de commande

Type d'emplois accessibles

- Maintenicien en électronique ;
- Agent de contrôle en électronique ;
- Technicien/Technicienne d’installation d’équipements industriels et professionnels ;
- Maintenicien en biens électrodomestiques ;
- Maintenicien en instruments de bord, équipements électriques et électroniques.

Nos candidats s'intéressent aussi à ces diplômes

BTS Aéronautique

Niveau Bac +2 / DUT / BTS

Le titulaire de ce BTS est un spécialiste qui, dans les sites d'assemblage et de maintenance des aéronefs, participe à l'ingenierie pour préparer l'activité des opérateurs, intervient en production pour contrôler, adapter et mettre au point les systèmes et les équipements embarqués et assure la relation technique entre le constructeur ou l'entreprise de maintenance et le client. Son activité consiste :
- à participer à toutes les étapes de l'ingénierie (organisation, conception, vérification, etc.),
- à conduire les activités de contrôles, d'essais, de diagnostic et de mises au point sur des aéronefs en montage, y compris en piste, et/ou en maintenance en base ou en ligne,
- à assurer en autonomie le support technique auprès de la clientèle.
... lire la suite

BTS Electrotechnique

Niveau Bac +2 / DUT / BTS

Le technicien supérieur en électrotechnique trouve sa place aussi bien dans les petites, que dans les moyennes et les grandes entreprises..). Il intervient dans les secteurs de la production industrielle, du tertiaire, de l’habitat, du transport et de la distribution de l'énergie électrique.
Ses interventions s’exercent sur des processus industriels de fabrication ou dans les services techniques liés à des infrastructures mettant en œuvre différentes formes d'énergie.
Le technicien supérieur en électrotechnique exerce ses activités dans l'étude, la mise en œuvre, l’utilisation, la maintenance des équipements électriques qui utilisent aussi bien des courants forts que des courants faibles. Il doit également développer des compétences prenant en compte l’impact de ces équipements dans l’environnement.

... lire la suite

A partir du dossier technique d'exécution et du cahier des charges de l'opérateur, le technicien de réseaux de télécommunications est chargé de l'exécution et du bon déroulement techniques des travaux de construction, de modification, d'extension et de maintenance sur les réseaux de télécommunications.
Les réseaux concernés mettent en œuvre deux technologies distinctes : les réseaux à technologie cuivre (réseau de nature électrique) et les réseaux optiques (lumière dans des fibres optiques).
Les câbles cuivre multipaires sont utilisés sur la boucle locale cuivre historique (BLC). Ils supportent la téléphonie commutée (réseau téléphonique commuté, RTC) et les liaisons xDSL (multiplexages numériques). Ce réseau permet des connexions bas et Haut Débit (HD).
Les câbles optiques (monomodes) sont utilisés sur les réseaux de type FTTH (Fiber To The Home) et les réseaux constituant la boucle locale optique mutualisée. Ils permettent des connexions à très haut débit (THD).
Les câbles cuivre et les câbles optiques sont utilisés conjointement sur les réseaux hybrides de type NRAxy (nœud de raccordement d'abonnés haut débit), et de type FTTx (réseau optique à terminaison cuivre).
Le champ d'intervention du technicien couvre l'ensemble des réseaux, de l'origine des signaux dans les nœuds de raccordements, jusqu'au domicile des clients ou aux locaux des entreprises, en passant par les parties de transport, distribution et branchement des réseaux.
Les travaux de construction, de modification et d'extension se réalisent généralement en équipe de quelques personnes, au sein de laquelle le technicien pilote les actions ; il assure alors la fonction de chef d'équipe.
Les travaux de maintenance peuvent être préventifs ou correctifs. Ils peuvent être réalisés seul par le technicien, quand la nature des travaux et les contraintes de sécurité le permettent.
Le professionnel travaille en lien avec un bureau d'études, et sous la responsabilité d'un chargé d'affaires ou un conducteur de travaux.
Le technicien réalise sur site les repérages et relevés avant, pendant et après les travaux (fiches d'occupation d'alvéoles, récolements, mesures).
Il réalise les travaux de construction, de modification, d'extension et de maintenance des réseaux de télécommunications, ainsi que les travaux de branchement des clients.
Il réalise les mesures électriques et optiques, dont les opérations de recettage des réseaux. Pour ce faire, il utilise des appareils de mesure (réflectomètre cuivre et optique, photomètre optique, testeur de continuité et d'isolement, analyseur de trames) pour les travaux et la maintenance. Ces appareils peuvent être associés à l'utilisation d'un ordinateur portable, d'une tablette communicante ou d'un smartphone pour effectuer les mesures, les enregistrer et en communiquer les résultats.
Le technicien travaille en lien avec un bureau d'études, et sous la responsabilité d'un chargé d'affaires ou d'un conducteur de travaux.
Le lieu de travail du technicien est l'entreprise pour la préparation des chantiers.
L'essentiel des activités du technicien se déroule sur des chantiers (sur la voie publique ou chez le client) pour les travaux de production, d'encadrement et de maintenance. Ces chantiers concernent les réseaux aériens, souterrains, sur façade et en immeuble, en milieu urbain et en milieu rural.
Le technicien peut exercer l'emploi localement ou se déplacer pour de longues périodes sur des chantiers éloignés. Les travaux ont lieu exceptionnellement de nuit, pour ne pas perturber les services rendus aux clients connectés.
Pour les travaux de maintenance corrective (dépannage), le technicien peut être amené à assurer des astreintes.
Lors des travaux et parfois de la maintenance, le technicien dirige une équipe d'installateurs de réseaux. Il est en relation avec le représentant de l'opérateur ou du sous-traitant, les services techniques municipaux, les syndics de copropriété, les promoteurs ou les résidants.
Dans le cadre des travaux de maintenance et des travaux de branchement de clients, le technicien est en relation directe avec ceux-ci.
Il veille à sa propre sécurité et à celle des personnels placés sous sa responsabilité, ainsi qu'à celle des usagers et clients. Il réalise ses activités dans le respect des règles de sécurité individuelles et collectives (et, s'il existe, en application du PPSPS, sinon du plan de prévention).
Le professionnel est confronté aux risques liés :

-aux travaux en hauteur ;
-à la présence de réseaux électriques basse ou haute tension dans l'environnement du chantier ;
-à la présence de tensions électriques basses tensions sur les réseaux de télécommunications ;
-à la présence de rayonnement laser dans les fibres optiques ;
-à la présence d'amiante dans son environnement de travail ;
-au voisinage de la circulation routière.

Il utilise des moyens matériels variés (nacelle, compresseur, outils électroportatifs, appareils de mesure électriques et optiques, soudeuse optique, terminaux et périphériques informatiques).

... lire la suite