Activités visées

Edition

Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !

Conception culturelle
Médiation
Communication et journalisme
Analyse critique des problématiques contemporaines (Art, Politique)

Compétences attestées

- Dégager les enjeux fondamentaux des questions contemporaines,  en termes politiques, esthétiques et philosophiques.

- Identifier les sources d’inspiration de la philosophie contemporaine dans la création sensible et artistique et dans l’évolution des sciences de l’homme.

- Faire dialoguer les cultures et les spécialités différentes dans des situations et configurations problématiques concrètes.

- Mesurer au sein d’un texte ou d’un support non textuel de style contemporain l’originalité et le degré d’innovation d’un argument, d’une démarche ou d’une méthode.

- Repérer les déplacements et les transformations des problèmes et des notions classiques de la philosophie dans les approches contemporaines.

- Situer l’émergence des grandes problématiques philosophiques et les enjeux qui s’y rattachent.

- Distinguer les courants de pensée, leurs principaux concepts, et leurs problèmes et manières spécifiques d’argumenter.

- Analyser des questions de présentation sensible, de dispositif de signes, de communauté esthétique, et de valeurs en les rapportant aux idées de l’art, du sens et de la culture.

- Analyser des questions de justice, d’institution, de politique ou de pouvoir en les ramenant à leurs principes de base

- Reformuler de manière transdisciplinaire et transculturelle ce qui a été écrit, dit ou pensé

- Interroger les formes alternatives d’art et de culture extra occidentales
 
- Exercer un esprit critique sur les présupposés implicites d’un discours ou d’un engagement

- Mettre en évidence les erreurs d’argument, de raisonnement et de jugement

- S’exprimer dans une langue étrangère et comprendre un texte dans sa langue originale

- Se familiariser avec les grandes synthèses interdisciplinaires permettant de recontextualiser les problématiques spécifiquement philosophiques dans leurs enjeux politiques contemporains.

- Réaliser des critiques d’art

- Analyser un évènement contemporain et ses enjeux fondamentaux

- Analyser la dimension institutionnelle des phénomènes humains

- Dégager le sens de textes et concepts philosophiques et les réutiliser dans des situations concrètes, des projets dans des domaines divers (culturel, politique, sociétal)

- Construire et de développer dans leur complexité des problématiques de terrain liées à divers domaines (politique, art)

- Situer l’histoire des luttes pour l’émancipation depuis l’antiquité grecque jusqu’à nos jours

- Mobiliser dans des projets la connaissance des problématiques d’art contemporain en Europe et dans les pays industrialisés

Secteurs d'activités


Fonctions publiques : Education, Culture, Recherche
Edition
Livre
Culturel et artistique
Politique
Communication

Type d'emplois accessibles

Animateur d’ateliers philosophiques
Assistant d’édition
Bibliothécaire
Journaliste
Rédacteur
Critique d’art
Concepteur de contenus culturels
Chargé de médiation culturelle
Critique d’art
Consultant
Médiateur

Nos candidats s'intéressent aussi à ces diplômes :

- Définition des stratégies de communication

- Elaboration des plans de communication

- Pilotage de projets

- Conception et réalisation de dispositifs de communication

- Conseil et diagnostic

- Elaboration de la communication institutionnelle, de la stratégie de communication de la marque, de la communication interne

- Accompagnement du changement organisationnel

- Assurer une veille sur le marché, la concurrence, la presse…

... lire la suite

BTS Communication

Niveau Bac +2 / DUT / BTS

Dans les entreprises, les institutions, les collectivités locales, les associations, ce technicien conçoit et met en oeuvre des opérations de communication qui peuvent revêtir un caractère publicitaire, événementiel ou relationnel dans le cadre de campagnes commerciales, institutionnelles, sociales ou publiques. Il exerce son activité dans différents types d'organisation tels que les annonceurs (entreprises industrielles, de services, administrations, collectivités territorailes, associations...), les régies et médias et enfin les agences de comminication. Il collabore à la création des formes et contenus de communication qu'elle soit interne ou externe, dans le cadre de la stratégie fixée par la direction de l'organisation. Il met en oeuvre des projets de communication et assure leur suivi. Il est responsable de la gestion de la relation avec l'annonceur, les prestataires.
Egalement, il met en place une veille permanente. Il coordonne, planifie et contrôle les différentes tâches de communication. Il détermine le budget nécessaire aux opérations de communication et assure le suivi dudit buget. Il veille au respect de la qualité et de la déontologie particulière à la profession.
il exerce trois missions essentielles qui sont la mise en oeuvre et le suivie de projets de communication, le conseil et la realtion annonceur et enfin la veille opérationnelle.
... lire la suite

Dans le cadre déontologique de la médiation sociale, le (la) médiateur(trice) social(e) accès aux droits et services contribue à entretenir et faciliter les rapports sociaux et à favoriser l'inclusion des personnes par son activité de médiation destinée à tout public. Il (elle) facilite l'accès aux services et aux droits, lève les incompréhensions entre les personnes et les institutions et aide à la prévention et à la résolution de conflits. Sa connaissance du territoire d'activité et ses liens avec les structures présentes contribuent à la mise en place de réponses adaptées aux besoins des publics et aux évolutions sociales.
Dans le cadre de sa mission, le (la) médiateur(trice) social(e) accès aux droits et services accueille ou va à la rencontre des personnes en recherche d'information ou d'écoute, en difficulté ou en situation de rupture sociale. Il (elle) peut également intervenir en réponse à la demande d'une structure autre que son employeur. Tout au long de son intervention, il (elle) veille à contribuer à l'autonomie des personnes et à travailler en complémentarité et en concertation avec d'autres professionnels.
Il (elle) repère les difficultés des personnes à accéder aux droits et aux services dématérialisés afin de leur permettre d'y remédier. En position de tiers impartial, il (elle) contribue à faciliter les échanges ou à rétablir le dialogue entre les personnes, ou entre les personnes et les institutions. Il (elle) porte à la connaissance des institutions les questions et les problématiques des personnes. Par une démarche d'écoute active et l'explicitation des normes, des codes, des points de vue et des conséquences sociales des comportements, il (elle) favorise l'émergence de solutions acceptables par chacun.
Le (la) médiateur(trice) social(e) accès aux droits et services utilise les sources d'information pertinentes pour son activité et se tient informé(e) des évolutions du territoire d'activité. Il (elle) est inséré(e) dans un réseau de professionnels et l'élargit si besoin afin de contribuer à la qualité du service rendu aux publics. Il (elle) contribue à des diagnostics de la vie sociale et échange des informations avec son réseau dans le respect des règles de confidentialité. Il (elle) participe à la conception d'activités supports à la médiation sociale, collabore à leur mise en œuvre et à l'évaluation des résultats.
Régulièrement, le (la) médiateur(trice) social(e) accès aux droits et services rend compte de son activité à sa hiérarchie. Il (elle) utilise couramment les outils bureautiques et numériques.
Le (la) médiateur(trice) social(e) accès aux droits et services exerce ses activités sur un territoire géographique ou défini par une problématique sociale identifiée. Il (elle) accueille les publics dans un lieu dédié à la médiation ou se déplace, y compris au domicile des personnes. Il (elle) peut être joignable à tout moment lors de ces déplacements.
Autonome dans le déroulement de ses activités, il (elle) intervient sous la responsabilité d'un responsable de la structure ou du service de médiation sociale. Ses missions et son activité sont exercées dans le cadre déontologique de la médiation sociale, en référence à la charte visée par le comité interministériel des villes du 1er octobre 2001 et à celle définie dans la norme AFNOR « cadre du métier de la médiation sociale ».
Le (la) médiateur(trice) social(e) accès aux droits et services est en lien avec les professionnels des associations, administrations et structures en charge d'un service public du territoire d'activité. Il (elle) travaille en concertation avec ses partenaires et conduit l'action de médiation en complémentarité d'autres interventions ou prises en charge.
Selon le contexte le (la) médiateur(trice) social(e) accès aux droits et services travaille seul ou en équipe. Il (elle) peut être amené(e) à travailler le soir ou le week-end.

... lire la suite