Activités visées

- Conception, mise en œuvre et évaluation des politiques publiques du point de vue de l’égalité femmes/hommes et de lutte contre les inégalités et discriminations touchant les personnes LGBTQI, et du point de vue de l’interculturalité (appréhension des différentes cultures et de leur interaction)

Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !

- Analyse approfondie des modes d'intervention de l'État et des collectivités territoriales, ainsi que les instances supranationales (Union européenne) et internationales
- Évaluation de la mise en application de ces réglementations par les collectivités locales et le secteur associatif notamment à partir des pratiques du travail social et utilisation des outils d'intervention en faveur de l'égalité entre les sexes et les personnes LGBTQI dans tous les domaines des politiques sociales selon les principes du mainstreaming
- Conduite de projets d’action sociale en liaison avec les acteurs de terrain et les partenaires institutionnels.
- Évaluation des dispositifs d’accueil, de formation et d’insertion, et promotion d’actions innovantes pour favoriser l’égalité des femmes et des hommes
- Participation à la recherche fondamentale et/ou appliquée, dans les domaines du genre et de l’égalité

Compétences attestées

- Participer à l’élaboration d’un programme d’action en matière d’égalité entre les femmes et les hommes, et de lutte contre les inégalités et discriminations touchant les personnes LGBTQI
- Décliner les enjeux des politiques publiques au niveau local, organiser et conduire la mise en œuvre des orientations stratégiques adaptées au terrain
- Définir les objectifs et les moyens des programmes d’action des pouvoirs publics et en négocier les financements
- Suivre la réalisation des actions menées dans la structure et émettre des axes d’amélioration
- Assurer la promotion de mesures destinées à garantir l'égalité entre les femmes et les hommes dans les différents domaines (social, éducatif, culturel, économique, et politique)
- Conseiller et assister des institutionnels, des collectivités, des structures privées (entreprises, associations, etc.) dans la mise en place de politiques d’égalité
- Élaborer et participer à des projets en matière d’égalité entre les femmes et les hommes et de lutte contre les discriminations touchant les personnes LGBTQI
- Sensibiliser et mobiliser les publics et les partenaires institutionnels sur l’égalité femmes –hommes et les discriminations touchant les personnes LGBTQI
- Concevoir et animer des actions de sensibilisation ou des ateliers thématiques, mener des actions de formation
- Développer des méthodes de recueil et d’analyse de données et interpréter les données et formaliser les résultats
- Rédiger des rapports et élaborer diverses publications
- Reconnaître et questionner les problématiques situées à l’intersection du genre (différentiation sexuelle, rapports sociaux de sexes) et de l’interculturel (enjeux sociaux et culturels du genre, ethnicité, religion et sexualités)
- Connaître le paysage institutionnel national et supra-national et les outils de l'intervention étatique en faveur de l'égalité selon la perspective du gender mainstreaming
- Mettre en place des outils et des méthodes d'investigation sociologiques pour mener à bien la réalisation d'enquêtes de terrain sociale (enquêtes quantitatives, entretiens biographiques, traitements de données textuelles, observations directes, recherches documentaires)
- Rendre compte de la conduite des travaux devant les autorités hiérarchiques et les instances de coordination des politiques
- Animer des dispositifs d’action publique, développer un réseau de partenaires et les mobiliser, animer des groupes de travail, coordonner et contrôler une équipe de collaborateurs/collaboratrices

- Identifier les usages numériques et les impacts de leur évolution sur le ou les domaines concernés par la mention
- Se servir de façon autonome des outils numériques avancés pour un ou plusieurs métiers ou secteurs de recherche du domaine
- Mobiliser des savoirs hautement spécialisés, dont certains sont à l’avant-garde du savoir dans un domaine de travail ou d’études, comme base d’une pensée originale
- Développer une conscience critique des savoirs dans un domaine et/ou à l’interface de plusieurs domaines
- Résoudre des problèmes pour développer de nouveaux savoirs et de nouvelles procédures et intégrer les savoirs de différents domaines
- Apporter des contributions novatrices dans le cadre d’échanges de haut niveau, et dans des contextes internationaux 

- Conduire une analyse réflexive et distanciée prenant en compte les enjeux, les problématiques et la complexité d’une demande ou d’une situation afin de proposer des solutions adaptées et/ou innovantes en respect des évolutions de la règlementation
- Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation
- Communiquer à des fins de formation ou de transfert de connaissances, par oral et par écrit, en français et dans au moins une langue étrangère
- Gérer des contextes professionnels ou d’études complexes, imprévisibles et qui nécessitent des approches stratégiques nouvelles
- Prendre des responsabilités pour contribuer aux savoirs et aux pratiques professionnelles et/ou pour réviser la performance stratégique d'une équipe
- Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif
- Analyser ses actions en situation professionnelle, s’autoévaluer pour améliorer sa pratique dans le cadre d'une démarche qualité
- Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale 

Chaque mention peut être déclinée en parcours (anciennement spécialités) permettant d'acquérir des compétences complémentaires. Pour plus d'information, se reporter aux liens renvoyant sur les sites des différentes universités habilités/accréditées.

Secteurs d'activités

- M : Activités spécialisées, scientifiques et techniques

- N : Activités du service administratif et de soutien

- O : Administration publique

- Q : Santé humaine et action sociale

- S : Autres activités de service

Type d'emplois accessibles

- Chargé-e d'études

- Consultant-e / Formateur-trice

- Chargé-e de projet, d’information, travailleur-ses sociaux-ales etc.

- Chargé-e de mission

- Cadre de Direction / Dirigeant-e départemental-e, régional-e, etc.

Nos candidats s'intéressent aussi à ces diplômes :

TP formateur professionnel d'adultes

Niveau Bac +2 / DUT / BTS

Par sa double expertise, pédagogique et technique, le formateur contribue au développement des compétences favorisant l'insertion sociale et professionnelle, l'accès à la qualification, la professionnalisation et l'accès ou le maintien dans l'emploi.
Afin de permettre l'adaptation aux évolutions techniques et professionnelles, le formateur analyse des demandes de formation d'origine et de nature variées. Il identifie les compétences à acquérir ou à développer et détermine les situations d'apprentissage et les modalités pédagogiques. Il organise la progression des apprentissages et définit les étapes clés des séquences. Il choisit, adapte ou crée les activités d'apprentissage et les ressources pédagogiques. Il anime les temps de formation en présence ou à distance et évalue les acquis des apprenants.
Le formateur actualise en permanence ses connaissances sur sa spécialité et sur la formation professionnelle. Il repère les évolutions professionnelles, pédagogiques, technologiques et réglementaires qui lui permettent d'adapter ses contenus aux besoins du secteur professionnel. Il intègre les apports et les effets des environnements numériques dans ses pratiques. Le formateur participe à la démarche qualité et veille au respect du cadre contractuel et financier de l'action de formation. Il s'assure du respect des règles d'hygiène et de sécurité et du respect de la législation sur la non-discrimination. Il inscrit ses actes professionnels dans une démarche de responsabilité sociale et environnementale.
Le formateur adapte l'action de formation à l'hétérogénéité des demandes. Il choisit, adapte ou crée les activités d'apprentissage et d'évaluation, les ressources pédagogiques favorisant l'individualisation des apprentissages et les outils de suivi. Le formateur accueille les personnes et identifie leurs acquis et leurs besoins. En concertation avec l'apprenant, il construit le parcours individuel et en planifie les étapes clés. Il assure le suivi des parcours et co-construit avec les apprenants les éventuels ajustements. Le formateur repère les difficultés et sécurise les parcours. Il utilise des techniques de remédiation, accompagne l'apprenant dans son projet d'insertion professionnelle et mobilise les acteurs relais internes ou externes, en réponse aux besoins des apprenants. Le formateur analyse régulièrement sa pratique afin de la faire évoluer.
Le formateur est responsable de la préparation et de l'animation des actions de formation. Il peut être référent, sans fonction hiérarchique, sur un produit ou une action de formation, ou référent d'un ou de plusieurs apprenants. Il adopte une posture en adéquation avec les valeurs de son employeur et respecte l'éthique et la déontologie du métier.
Les apprenants sont les interlocuteurs principaux du formateur. Il travaille en équipe et entretient des relations avec l'environnement professionnel et institutionnel local.
Le formateur intervient dans les locaux des organismes de formation, dans ceux de l'employeur, dans des locaux extérieurs dédiés à l'action de formation, ou à distance. Il s'appuie sur les technologies numériques pour concevoir les contenus, animer les formations et accompagner les apprenants. Les conditions d'exercice, très diversifiées, dépendent étroitement des types de structures et des organisations du travail. Le formateur peut être salarié, salarié occasionnel ou travailleur indépendant.

... lire la suite

- Conception, préparation et organisation de situations d’apprentissage dans les disciplines enseignées à en collège et/ou en lycée à partir des instructions officielles définies par le Ministère de l’Education nationale 

- Animation et gestion d'un groupe d'élèves

- Mise en œuvre et évaluation de situations d’apprentissage

- Appartenance et participation au fonctionnement d’une équipe éducative (chef d’établissement, autres enseignants, conseillers pédagogiques…)

- Création et entretien de liens avec les parents et les partenaires l’EPLE (collectivité territoriale, associations…)

- Organisation d'évènements, de sorties en respect de la règlementation en vigueur

... lire la suite

- Analyse de besoins de formation
- Réalisation de bilans de compétences
- Aide à la construction de projets d’insertion ou ré insertion
- Accompagnement social

... lire la suite