Activités visées

L’Analyste développeur d’applications informatiques réalise des logiciels ou des applications métiers, optimise  des applications existantes et intègre celles-ci dans le système d’information de l’entreprise.

Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !

     1/ Analyse des besoins fonctionnels et techniques
Principales activités :
- Analyse des besoins fonctionnels et contraintes du projet
- Réalisation d’une étude de l’existant
- Modélisation de l’application
- Participation à la rédaction du dossier d’analyse
- Participation à la planification du projet
     2/ Codage et tests de l’application informatique
Principales activités :
- Conception des algorithmes
- Conception des codes à l’aide de langages de programmation et/ou intégration des codes existants
- Création d’une interface homme-machine
- Exploitation des environnements de développement
- Conception et exploitation de bases de données
- Réalisation de tests
     3/ Déploiement de l’application  et maintenance dans une infrastructure
Les principales activités :
- Intégration de l’application dans son environnement final
- Participation à la rédaction des documents technique et utilisateurs
- Réalisation d’une maintenance corrective et évolutive
- Réalisation d’une veille technologique

Compétences attestées

Les capacités attestées :
     1/ Analyse des besoins fonctionnels et techniques
- Inventorier toutes les fonctionnalités attendues et les données nécessaires aux traitements de la future application
- Rédiger les spécifications techniques et fonctionnelles de l’application, en les priorisant
- Modéliser  les données, les flux, les objets, en respectant les méthodologies appropriées au codage ultérieur
- Maquetter l’interface en schématisant les éléments de chaque écran ou formulaire
- Participer à l’élaboration du planning du projet en utilisant des outils propres à la gestion de projets
- rédiger des notes,
- renseigner le suivi du projet à l’aide d’un logiciel de gestion de projet,
pour transmission de l’information au client et/ou mises en place d’actions correctives.
     2/ Codage et tests de l’application informatique
Concevoir les algorithmes permettant d’optimiser le temps nécessaire à la programmation
Coder/programmer les modules et fonctionnalités en utilisant les environnements de développement et les outils collaboratifs validés pour le projet
Réaliser les écrans de l’interface, en les mettant en relation avec les scripts
Corriger les éventuels problèmes, seul ou en équipe, en consignant les corrections apportées.
Concevoir les bases de données nécessaires au bon fonctionnement de l’application, ou exploiter des données existantes
     3/ Déploiement de l’application  et maintenance dans une infrastructure
Déployer l’application sur l’ensemble des postes de travail et/ou sur le serveur, en respectant les normes de sécurité
Réaliser une documentation technique à l’aide de commentaires dans le script et d’outils permettant de les extraire.
Réaliser une veille technique, en français et en anglaisen ciblant des sources adéquates et en mettant en place des alertes régulières.

Secteurs d'activités

L’analyste développeur d’applications informatique travaille principalement dans les secteurs de l’informatique et des services aux entreprises, avec parfois des placements dans l’industrie. Ces insertions professionnelles sont représentatives des typologies d’entreprises identifiées, à savoir : une entreprise de service numérique (ESN ou anciennement SSII), ou un service intégré dans de grandes entreprises.
Ainsi on retrouve de façon homogène, des certifiés dans toutes les tailles d’entreprise, y compris dans celles de moins de 10 salariés. 

Type d'emplois accessibles

- Analyste développeur
- Analyste-programmeur
- Développeur d’applications
Après 3 années d’exercice les métiers occupés sont :
- Chef de projet
- Gestionnaire de base de données
- Technicien informatique
- Concepteur d’applications informatiques
- Responsable d’applications
- Développeur web 

Nos candidats s'intéressent aussi à ces diplômes :

Activités visées par le diplôme

Les métiers des Systèmes d’information regroupent plusieurs types d’activités comme :

- le pilotage, l’organisation et la gestion des évolutions du système d’information (ces métiers touchent de manière globale à la mise en cohérence organisationnelle du ou des SI) ;
-  le management de  projets dans lesquels les métiers pilotent, suivent et coordonnent les projets de développement, de déploiement, d’infrastructure ou de méthode informatique ou d’analyse des  risques ;
- le cycle de vie des applications (lié à la conception, au développement et à la réalisation technique et applicative des projets) ;
- la mise à disposition et maintenance en condition opérationnelle des infrastructures (les métiers liés à la conception, au développement, l’intégration et l’exploitation des infrastructures) ;
- support et assistances aux utilisateurs ;
- les méthodes, qualité et sécurité liées à la définition, la mise en place, le contrôle et le suivi des normes et référentiels qualité  méthodes et sécurité ;
- le management opérationnel (métiers à responsabilité hiérarchique en termes de ressources humaines, de budget, de décision ou de périmètres).

... lire la suite

Le technicien d'assistance en informatique met en service des équipements numériques, intervient sur les réseaux numériques et assiste et dépanne les utilisateurs de ces équipements. La structure employeur du technicien d'assistance en informatique détermine son cadre d'intervention et ses interlocuteurs.
L'emploi s'exerce principalement dans deux contextes différents :
Dans le cadre d'interventions commerciales en boutique en informatique, dans une structure commerciale grand public ou en tant qu'indépendant, il travaille de façon autonome dans le respect de la commande et du contexte d'intervention, en rendant compte de façon formalisée de ses interventions, auprès du client et de son responsable.
Dans le cadre d'interventions au sein d'un centre de services, en entreprise de services du numérique, dans une collectivité territoriale, ou en grande entreprise, son activité est organisée et contrôlée par sa hiérarchie et dans le respect des conditions d'intervention délimitées par des consignes et des procédures établies par un contrat de services pour une entreprise et des utilisateurs.
Dans tous les contextes d'exercice de l'emploi, le technicien d'assistance en informatique réalise l'installation initiale du matériel : poste de travail, applications, et équipements mobile. Il s'assure par la suite des mises à jour. Il intervient sur les équipements numériques pour améliorer les performances, ajouter des fonctionnalités ou corriger des dysfonctionnements.
Il met à jour, configure et personnalise l'équipement numérique selon les consignes transmises afin de l'adapter aux besoins du client ou de l'utilisateur.
Ses interventions se réalisent dans le respect d'une procédure établie par son responsable dans le cadre d'une commande ou d'un contrat de services.
Son rôle peut s'étendre à l'intégration et la gestion d'un réseau. Il met en place les outils de sécurité (authentification, antivirus, pare-feu…) sur les équipements numériques. Il réalise les sauvegardes afin de limiter la perte de données des utilisateurs. Il conseille à un premier niveau d'information sur l'application des règles de sécurité et d'hygiène informatique. Il fait remonter à son responsable les alertes ou les anomalies qu'il constate.
Il est en veille sur les menaces informatiques de type virus afin d'appliquer les recommandations qui limiteront leurs effets, dans les meilleurs délais.
Dans le cadre de la maintenance du parc informatique, il met en service les équipements numériques. Il diagnostique les dysfonctionnements et dépanne des équipements numériques pour les clients ou pour les utilisateurs.
Suite à son diagnostic, il réalise de manière autonome des dépannages informatiques de premier niveau. Il intervient directement sur le poste du client ou de l'utilisateur, ou il utilise des services lui permettant une prise en main à distance pour effectuer le dépannage.
Le technicien a pour interlocuteurs le responsable technique ou le superviseur du centre de services, le client ou l'utilisateur à l'origine de la demande et les experts techniques des autres services.

... lire la suite

Le technicien supérieur systèmes et réseaux participe à la mise en service et au maintien en condition opérationnelle de l'infrastructure informatique. Il intervient sur les systèmes et les réseaux, sur les éléments matériels et logiciels qui composent l'infrastructure, afin d'offrir aux utilisateurs et aux clients le niveau de service attendu par l'entreprise.
Le technicien supérieur systèmes et réseaux assiste les utilisateurs dans l'utilisation de leur équipement numérique.
Il contribue au développement des compétences des utilisateurs en expliquant les règles de sécurité et de bon usage des logiciels et des outils collaboratifs en ligne et apporte l'aide nécessaire à leur synchronisation.
Quotidiennement il vérifie que les sauvegardes de tous les éléments de l'infrastructure (serveurs et équipements actifs du réseau) ont été réalisées, il surveille tous les équipements systèmes et réseaux et les journaux de sécurité et réagit lorsqu'il reçoit des alertes.
A tout moment, il peut être sollicité par le centre de services pour diagnostiquer et résoudre les dysfonctionnements relevant du système, du réseau ou de la téléphonie sur IP. Il rétablit l'accès aux ressources partagées et aux applications.
Il maintient et exploite le domaine ActiveDirectory et les ressources partagées.
A la demande de son responsable, il crée, supprime ou modifie les moyens d'interconnexion des sites distants de l'entreprise.
Il utilise les outils d'administration des différents environnements des services hébergés à l'externe et consulte les contrats pour rétablir ou améliorer le fonctionnement du service.
Il maîtrise les langages de script afin de pouvoir automatiser de nouvelles tâches et faire évoluer les scripts existants.
Le technicien supérieur systèmes et réseaux assure une veille technologique et réglementaire afin de maintenir ses compétences à jour et de tester les nouvelles technologies.
Son degré de polyvalence dépend de la taille de l'entreprise et de la complexité de l'infrastructure sur laquelle il intervient.
Lorsqu'il travaille chez un fournisseur de services cloud, un éditeur de logiciels ou un fournisseur d'hébergement de sites web, il assure l'exploitation quotidienne des serveurs, la mise en service de nouveaux serveurs, la mise en production des applications et des mises à jour de celles-ci.
Afin d'être opérationnel dans l'emploi, et par rapport au Cadre européen commun de référence pour les langues, le minimum requis est le niveau B1 en compréhension de l'écrit et en expression écrite et A2 en compréhension de l'oral et expression orale.
Le technicien supérieur systèmes et réseaux est en contact avec le responsable technique, l'utilisateur à l'origine de la demande, les experts techniques et les fournisseurs des produits et services.
Le technicien supérieur systèmes et réseaux travaille dans une entreprise de services du numérique (ESN) ou au sein de la direction des systèmes d'information (DSI) d'une entreprise, d'une administration ou d'une collectivité territoriale.
Il travaille en équipe sous la responsabilité du responsable technique ou du directeur des systèmes d'information de son entreprise.
Dans le cas où il s'agit d'une ESN, cette activité peut nécessiter des déplacements chez les clients.
Des astreintes, le travail en horaires décalés ou les jours non ouvrés sont possibles.

... lire la suite