Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !

 , parcours Bibliothécaire

Le titulaire de la certification peut prétendre aux métiers de bibliothécaire (fonction publique d’Etat, fonction publique territoriale, bibliothèques privées), et de médiathécaire. Le bibliothécaire ou médiathécaire recherche et gère des sources et des informations documentaires selon les besoins de sa structure. Il met à disposition un fonds documentaire physique et numérique (documents écrits, enregistrés) et en facilite l'accès à différents publics (particuliers, professionnels, chercheurs, ...). Il peut réaliser l'acquisition et la valorisation de documents.Il peut diriger une équipe, un service et animer un réseau de bibliothèques. Il a la capacité à développer des offres d'animation auprès de publics variés, de concevoir la politique d'animation d'un établissement.

Ses activités relèvent donc de la bibliothéconomie (maîtrise du circuit du document, commande, catalogage, indexation, équipement, conservation), de la politique documentaire (constitution et gestion d’un fonds), de la communication et de l’animation (élaboration d’outils de valorisation).

Maîtrise des outils numériques et des logiciels spécifiques au métier : exploitation des systèmes de gestion documentaire, conception de supports de communcation.

Maîtrise des connaissances générales du champ professionnel des métiers du livre : réalisation de veille documentaire, acquisition de documents,  sélection et recherche documentaire,  connaissance des fonds, enregistrement et suivi des documents (prêt/retour).

Connaissance de l'environnement juridique et économique : application du droit du livre et des documents, respect des marchés publics.

Compétences en matière de gestion, des ressources humaines, et des structures : encadrement d’une petite équipe, gestion d’un réseau.

Sens de l’accueil et des différents publics : conseil, facilité d’accès aux publics empêchés.

}

Diplômes similaires

La spécialisation et l’ouverture interdisciplinaire ouvrent la formation à un double univers professionnel :

*  Tout d’abord, celui qui est spécifique à la discipline : métiers du patrimoine (services archéologiques, d’inventaire, de conservation et de mise en valeur ; services des musées et des sites), métiers de la culture (médiation, gestion de projets culturels,) métiers du tourisme culturel -avec la double offre de formation DNGIN et le parcours commun avec la Licence Tourisme, le prépartion des concours de guide local ou régional ,  ou de diffusion culturelle (critique d’art, galérisme, journalisme culturel, édition), enfin recherche en histoire de l’art et en archéologie. Après  la2è année de Licence, deux formations à caractère professionnel sont proosées . la Diplôme national Guide Interprète National et la Licence Tousirme. A la fin de la Licence, deux parcours master recherche (« Hommes Paysages et territoires : spécialité : Civilisations , histoire, art et archéologie méditerranéennes, qui s’appuie sur la recherche menée au sein du CRHiSM, (EA 2984) et « Master préhistoire) et un parcours Master Profesionnel Gestion et conservation du Patrimoine sont proposées par l’Université.  
*  Ensuite, celui auquel il est possible d’accéder grâce aux capacités acquises au cours des six semestres. Dans le domaine de l’enseignement, d’une part, la licence d’Histoire de l’Art, grâce à la permet l’accès à la préparation du concours de professeur des écoles ; en outre, la symbiose des programmes avec ceux du département d’histoire rend aisée la réalisation du double cursus, histoire de l’art/histoire, qui peut déboucher sur les concours de l’enseignement secondaire. Dans les métiers de la communication, d’autre part (communication visuelle, journalisme, publicité),  la formation en matière d’analyse de l’image, d’expression orale et de rédaction apparaissant là comme un acquis indispensable. Ces mêmes capacités et celles du travail documentaire ouvrent, enfin, la voie à de nombreuses activités dans l’administration ou dans l’entreprise.

 La licence d’histoire de l’art et d’archéologie s’insère de façon cohérente dans la politique générale des formations de l’établissement dans la mesure où elle vise à répondre aux attentes du marché du travail local et régional (coopération et partenariats avec les responsables et les institutions du tissu culturel et patrimonial local et régional) mais aussi aux attentes du marché professionnel national  et même du marché de travail international                  -eurorégional, européen, mondial-  (offre renforcée d’enseignement de langues et de civilisations étrangères, autoformation ou formation encadrée au centre de langues).


- Compétences patrimoniales permettant d’accéder aux métiers du patrimoine (archéologie, services d'inventaire, de conservation et de mise en valeur ;  musées et  sites).

- Compétences permettant d’accéder aux métiers de la culture : médiation culturelle, conception et gestion de projets culturels, guidage-conférences, et tourisme culturel..

- Compétences permettant d’accéder aux métiers de l'enseignement primaire ou secondaire.

- Compétences permettant de suivre la voie de la recherche en histoire de l'art et archéologie, permettant d'accéder, après la formation doctorale, au statut d'enseignant-chercheur.
 
- La formation en matière d'analyse du document et de l'image, d'expression orale et de rédaction constituent un acquis indispensable à l'exercice du journalisme, de la communication visuelle et de la publicité.
- Compétences permettant de suivre la voie de la recherche en histoire, histoire de l'art et archéologie, permettant d'accéder, après la formation doctorale, au statut d'enseignant-chercheur.

- Enfin, la formation interdisciplinaire et les capacités de recherche documentaire acquises au cours de la Licence constituent une excellente préparation à tous les concours administratifs.

}

LICENCE Information - communication

Équivalence Bac +3 ou +4

Ce professionnel assiste la direction sur des projets de communication en tout ou partie numérique. Il contribue aux cahiers des charges selon la complexité des projets de communication et / ou des projets éditoriaux, réalisant le cas échéant des enquêtes préparatoires. Il peut réaliser les différentes tâches concernant les contenus (rédaction, publication assistée par ordinateur), la dimension événementielle des actions de communication (organisation de foires et salons, conférences), le e-marketing (référencement et média sociaux, community management), la participation aux actions de relations publiques et aux relations presse.

Dans le cadre de son activité, ce professionnel pourra être amené à :
- accompagner la politique de communication des organisations par la maitrise des différents formats rédactionnels adaptés à l’information et la communication (articles, brèves, communiqué de presse), à la communication par l’image (plaquettes, sites web), à la communication sociale (événementiel, réseaux sociaux), à la communication sur Internet (web, réseaux sociaux, applications) ;
- accompagner la politique de communication des organisations en conduisant les actions de communication évènementielles et les relations de presse ;
- assister l’organisation dans sa communication interne et externe et dans l’évaluation de cette communication en mobilisant les logiciels de création graphique (Photoshop) et les outils de recherche d’information ;
- s’assurer de la conformité réglementaire et de la soutenabilité économique des choix stratégiques de l’organisation par la connaissance de l’économie de l’entreprise de presse et/ou de communication, ainsi que leurs environnements institutionnels et règlementaires.

}

Le Chef de projet en ingénierie documentaire et gestion des connaissances définit une stratégie, les moyens et les conditions de réalisation de dispositifs, impliquant notamment des systèmes d'information numériques, au sein de son organisation ou pour des usagers externes.  Ce Chef de projet a un rôle de maîtrise d'ouvrage (MOA) ou d'assistance à maîtrise d'ouvrage (AMOA)
Il pilote la réalisation des dispositifs des services web d’exploitation et de valorisation des contenus.                                                
Il pilote la réalisation des dispositifs de management de l’information, des documents et des connaissances dans l'organisation.
Il pilote la réalisation des dispositifs de veille stratégique et d'analyse des données.

A ce titre, il doit être capable de :
- Réaliser des analyses d'opportunité et de faisabilité, mène des diagnostics, examine des risques et élabore des recommandations.
- Proposer plusieurs solutions organisationnelles, fonctionnelles et techniques.
- Proposer des scénarios de traitement des contenus et de développement de services et de produits associés (bases de données, synthèses, revues de presse, lettres d’informations, cartes sémantiques…).
- Veiller sur l'évolution technologique, sociologique, économique du domaine.
- S'assurer de la conformité juridique du dispositif mis en œuvre et son respect de normes éventuelles
- Réaliser des appels d'offre (les lance, y répond), rédiger des cahiers des charges associés, négocie les contrats de prestations externes et les budgets.
- Coordonner les activités des différents métiers associés au projet (informaticien, expert métier, juriste, éditeurs…) et associer les différents niveaux décisionnels.
- Identifier les acteurs pertinents, organiser le travail en équipe, gérer la sous-traitance, réaliser le suivi des développements dans le cas de systèmes d'information, et assurer le respect du plan qualité.
- Mettre en œuvre  des approches de conception orientées utilisateurs (approches agiles, co-design).  
- Organiser le déploiement du dispositif et le développement des pratiques, un suivi des transformations et de l'atteinte d'objectifs.
- Concevoir une stratégie de communication et un plan marketing.