Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !

 

 Parcours type: Logistique et achat internationaux

 conduite des politiques d’achats, entre autre à l’international,

 management opérationnel et logistique.

A l'issue de la formation, le diplômé est capable de :

-         Organiser et coordonner les flux de biens, de services et d'informations intra et inter-organisationnels ;

-         Piloter les processus clés d’une chaîne logistique, optimiser la gestion des réseaux partenaires de l'entreprise en fonction des objectifs de qualité-coût-délai et animer des équipes internes dans une logique de transversalité ;

-         Rédiger des cahiers des charges, lancer des appels d’offre, sélectionner les fournisseurs et les sous-traitants, négocier avec eux les termes des contrats d’achats, établir des contrats d’achats et suivre leur bonne exécution ;

-         Participer à la définition d’une politique d’achat à l’international et mettre en œuvre les moyens et les procédures nécessaires à son déploiement opérationnel.

}

Diplômes similaires

Les entreprises confient à un Manager du Développement d’Affaires à l’International la réussite de leur développement avec l’étranger.
Qu’il s’agisse de vendre ou d’acheter des matières, des produits ou des services, et même si la négociation reste un élément clef de sa fonction, le Manager du Développement d’Affaires à l’International accède à des responsabilités plus élevées, celui de développeur d’affaires.
S’inscrivant dans une dimension anticipatrice des évolutions possibles des marchés, il élabore une stratégie de développement à moyen et long terme, tout en suivant les marchés au quotidien.
Il doit être en mesure de définir les nouveaux pays à cibler,  d’évaluer les investissements nécessaires pour développer de nouveaux marchés et d’estimer le retour en termes de chiffre d’affaires et de performance que l’entreprise peut espérer.
Si son poste reste basé en France, une grande partie de son temps est consacré à des déplacements et des rencontres avec  ses différents partenaires dans leur zone d’implantation. C’est pour lui, un moyen privilégié de maintenir des relations de proximité et de se rendre compte, en direct, des capacités ou difficultés posées, afin de chercher des solutions adaptées au contexte local et à ses particularités.
     Bloc 1/ Elaborer la stratégie de développement à l’international
Principales activités
La collaboration à l’élaboration de la politique de l’entreprise
L’étude des résultats du marché au niveau international et le repérage des potentialités
Le choix des axes de développement
La formalisation de la stratégie et son argumentation
     Bloc 2/ Concevoir le plan de développement à l’international
Principales activités
L’analyse des caractéristiques des zones ciblées et des conditions à réunir
La définition des orientations à privilégier
L’évaluation du montant des financements
La structuration du plan de développement
     Bloc 3/ Gérer les relations partenariales et négociations d’affaires
Principales activités
La définition de la politique commerciale (sourcing, achat, vente) et la vérification de la crédibilité des partenaires sélectionnés
La participation à des manifestations professionnelles
L’établissement du business plan d’une nouvelle affaire
Le choix des stratégies régionales à développer
La négociation d’affaires
     Bloc 4/ Piloter la stratégie commerciale et le marketing opérationnel
Principales activités
La structuration de la stratégie commerciale et de marketing opérationnel selon les zones
L’élaboration du plan annuel de développement
La supervision des stratégies de prospection
La définition des modalités de suivi et d’évaluation des projets
     Bloc 5/ Suivre et ajuster le plan de développement
Principales activités
Le suivi des résultats
L’analyse des problèmes et la recherche de solutions
Le choix des actions correctrices
     Bloc 6/ Manager le service international et coordonner les activités
Principales activités
L’organisation des activités
La gestion du budget
Le management d’équipe, notamment dans le cadre interculturel
Le recrutement et la professionnalisation des collaborateurs
La gestion des risques

Les capacités attestées :
- Bloc 1/ Elaborer la stratégie de développement à l’international
Contribuer à l’élaboration de la politique globale de l’entreprise, analyser les évolutions des marchés, analyser les caractéristiques  des zones et leur potentialité de développement, définir les orientations à développer , produire des recommandations, présenter les axes de la stratégie élaborée, formaliser la stratégie de développement à l’international
- Bloc 2/ Concevoir le plan de développement à l’international
Evaluer les marchés existants selon les différents pays ciblés, identifier les spécificités propres à chaque pays, évaluer les  potentialités et risques, déterminer les orientations à privilégier, développer un argumentaire, structurer le plan de développement
- Bloc 3/ Gérer les relations partenariales et négociations d’affaires
Elaborer la politique de sourcing, définir les modalités de recherche des prestataires, réaliser l’audit d’une entreprise, négocier les conditions du partenariat, élaborer le business plan des nouvelles affaires à réaliser, vérifier la législation en vigueur, piloter l’ensemble de l’activité à l’international, participer au processus de négociation
- Bloc 4/ Piloter la stratégie commerciale et le marketing opérationnel
Définir les projets à conduire, évaluer les moyens à leur allouer, analyser la complémentarité des projets entre eux et la cohérence des moyens alloués, vérifier la conformité des business plan des projets, décider des stratégies opérationnelles à conduire, structurer la stratégie commerciale et marketing à conduire sur les différentes zones, superviser l’élaboration par les responsables de zones, du plan annuel des actions à conduire, organiser les modalités de suivi et d’évaluation des actions
- Bloc 5/ Suivre et ajuster le plan de développement
Vérifier la pertinence de l’approche stratégique développée au sein de chaque région, hiérarchiser les projets et leur priorité, analyser les évolutions des marchés, vérifier l’adéquation des résultats au regard du prévisionnel, décider des ajustements à apporter, accompagner ses collaborateurs dans la résolution de problèmes rencontrés, décider des ajustements à apporter aux stratégies, effectuer un rapport de synthèse sur l’ensemble des actions menées et les résultats atteints
- Bloc 6/ Manager le service international et coordonner les activités
Organiser l’activité générale de son département, gérer le budget du service, décider de l’affectation des responsables commerciaux, organiser un mode de management de proximité ou à distance, accompagner ses collaborateurs à la gestion d’affaires délicates, à la réalisation des négociations ou à la résolution de problèmes, contribuer au recrutement, à la professionnalisation et à la mobilité de ses collaborateurs, mener des entretiens annuels

La spécialité 'Matériaux : technologie et économie' forme des ingénieurs capables de choisir, acheter, vendre et intégrer dans une approche systémique les matériaux utilisés dans l'industrie, en tenant compte des contraintes reliées aux normes, à la réglementation et au respect de l'environnement (recyclage, éco-conception, développement durable).

Les grands domaines techniques de référence pour la certification s'appuient sur les transformations, les spécialités pluri-technologiques de production, les spécialités pluritechnologiques du génie civil, de la construction, du bois et enfin sur les spécialités pluritechnologiques des matériaux souples.

La spécialité comprend les filières suivantes :

Economie des matériaux et environnement, technologie et commerce des matériaux et des composants, transformation et qualité des matériaux.

Compétences attestées :

Description des compétences évaluées et attestées

- Dimension générique propre à l'ensemble des titres d'ingénieur. La certification implique la vérification des qualités suivantes :

1. Aptitude à mobiliser les ressources d'un large champ de sciences fondamentales.

2. Connaissance et compréhension d'un champ scientifique et technique de spécialité.

3. Maîtrise des méthodes et des outils de l'ingénieur : identification et résolution de problèmes, même non familiers et non complètement définis, collecte et interprétation de données, utilisation des outils informatiques, analyse et conception de systèmes complexes, expérimentation.

4. Capacité à s'intégrer dans une organisation, à l'animer et à la faire évoluer : engagement et leadership, management de projets, maîtrise d'ouvrage, communication avec des spécialistes comme avec des non-spécialistes.

5. Prise en compte des enjeux industriels, économiques et professionnels : compétitivité et productivité, innovation, propriété intellectuelle et industrielle, respect des procédures qualité, sécurité.

6. Aptitude à travailler en contexte international : maîtrise d'une ou plusieurs langues étrangères, sûreté, intelligence économique, ouverture culturelle, expérience internationale.

7. Respect des valeurs sociétales : connaissance des relations sociales, environnement et développement durable, éthique.

- La dimension spécifique à l'UTT :

Les ingénieurs diplômés de l'Université de Technologie de Troyes présentent des profils de compétences variés, construits progressivement par l’élaboration d’un cursus entièrement individuel, intégrant formation, travaux en laboratoires, activités extra-universitaires, travaux en entreprise et séjours à l’étranger.

Au delà des fondements de connaissance constituant le socle des ingénieurs 'à la française' (bases mathématiques et scientifiques, applications dans le domaine des systèmes mécaniques, communication écrite et orale, maîtrise d'une langue étrangère au moins...), et du fait de l'organisation pédagogique originale de l'UTT, tous les diplômés présentent des traits caractéristiques, dont la pondération est variable et singulière. On leur reconnaît typiquement des aptitudes suivantes :

- appréhender les situations complexes dans les organisations et les systèmes socio- techniques,

- faire preuve d'un esprit de créativité, d'entreprenariat et d'innovation en sachant intégrer les contraintes de production et les approches qualité,

- participer concrètement à l'innovation ou à la création d'activités nouvelles à l'aide d'outils et de méthodes pertinentes,

- évaluer les limites et les lacunes de leurs propres connaissances et compétences et savoir les développer ou les combler si besoin,

- s'adapter aux situations nouvelles et aux changements, travailler en équipe ou en groupe projet, écouter et communiquer professionnellement, entre personnes et entre cultures.

Les ingénieurs UTT de la spécialité Matériaux : technologie et économie présentent en plus les capacités et aptitudes spécifiques :

- analyser les besoins, orienter les choix technologiques et économiques, diminuer les coûts,

- gérer la vie du matériau dans l’entreprise, tenir compte des impacts sur l’environnement en intégrant normes et règlementations,

- concevoir et développer de nouveaux matériaux,

- élaborer, fabriquer et transformer un produit utilisé dans l'ensemble de la production industrielle,

- choisir, acheter, vendre, dans une approche globale, les matériaux utilisés dans l’industrie.