Commencer en douceur ma VAE

Prenez quelques minutes pour créer tranquillement votre compte, renseigner votre profil et remplir votre candidature à votre rythme. Rassurez-vous, quoique vous fassiez sur notre site, rien n'est engageant car la décision finale, vous la prendrez avec le certificateur. A vous de jouer pour un diplôme !

La mention "Génie industriel " est déclinée en 3 parcours:

- Ingénierie de la maitrise des énergies industrielles (IMEI)

- Ingénierie de la production et de la conception de produits (IPCP)

- Maintenance et maitrise des risques industriels (MMRI)

 

L’objectif du parcours  « IPCP » est de certifier des cadres supérieurs dans les domaines de la production et de la conception de systèmes industriels dans un contexte d’ingénierie simultanée

Le parcours « IMEI » a pour objectif de certifier des personnels d'encadrement, capables d’analyser et d’optimiser les performances énergétiques d’un process ou d’une installation industrielle.

L'objectif du parcours « MMRI » est de certifier des spécialistes  à la maîtrise des sciences de l'ingénieur afin de permettre à ces spécialistes d'analyser, de modéliser et de concevoir des systèmes mettant en oeuvre des informations, en vue de leur traduction, leur transmission et leur interprétation au sein d'architectures et de structures matérielles, organisées, interagissant avec un environnement dynamique.

-          Compétences générales d'un cadre

o   Positionner son travail dans l'organigramme des tâches

o   Mettre en œuvre des outils et des méthodes

 

-          Compétences d'un cadre en environnement « Projets techniques »

o   Planifier le projet en termes Qualité-Coût-Délais

o   Valoriser les méthodes et outils produits dans un projet en vue de les réinvestir

o   Manager une équipe projet comme facilitateur

o   Mettre en œuvre la maîtrise des coûts d'un projet (la coûtenance)

 

-          Compétences « Système d’Information » :

  • construire et gérer la base de données technique,
  • former les utilisateurs sur un PLM
  • Administrer toutes les données d’un projet, contrôler les révisions et archiver

 

 -          Pour le parcours IMEI

  •  Quantifier  les interactions (Transferts de masse, transferts de chaleur, changement de phase,…)  et le comportement d'un système énergétique existant ou en cours de conception et valider le résultat des calculs effectués.
  • Gérer la  «  Maîtrise de l’Énergie » d’une installation industrielle : rédiger le cahier des charges analysant  la consommation énergétique , proposer des solutions énergétiques performantes, durables, respectueuses de l'environnement et de la réglementation, , implanter une installation sur site et dresser un premier bilan de gaz à effet de serre (bilan carbone)

-          Pour le parcours IPCP

  • Quantifier les interactions (effort, vitesse, températures, …)  et le comportement d'un système mécanique existant ou en cours de conception et valider le résultat des calculs effectués
  • Produire les méthodes (gamme, documentation, outillage, …) nécessaires à la mise en production d'un système mécanique ainsi que les règles métier permettant de concevoir les formes des pièces brutes
  • Valider les aptitudes d'un procédé à réaliser une forme avec un matériau donné et construire l'habillage volumique des surfaces fonctionnelles
  • Choisir des matériaux de tout ou partie d'un système mécanique, valider ses aptitudes à être mis en forme par un procédé, définir un traitement et un revêtement de surface, adapter une/des caractéristique(s) d'un matériau à un/des objectif(s), définir un essai mécanique et faire un bilan de la législation en vigueur relative à la protection de l'environnement
  • Maitriser la conception fonctionnelle : Rédiger le cahier des charges, choisir des solutions technologiques, construire le modèle surfacique fonctionnel et spécifier les pièces du mécanisme.

 

 -        pour le parcours MMRI:

  • S'approprier des savoir-faire dans les différents secteurs industriels afin d'optimiser la maintenance et de maîtriser les risques à caractère industriel
  • Analyser, de modéliser et de concevoir des systèmes mettant en oeuvre des informations, en vue de leur traduction, leur transmission et leur interprétation au sein d'architectures et de structures matérielles, organisées, interagissant avec un environnement dynamique.

 

}

Diplômes similaires

Membre du comité directeur de l’entreprise, le Manager de la Chaîne Logistique  participe à la définition de la stratégie de l'entreprise et définit la stratégie logistique de l’entreprise. Il définit la politique de stock et de service, le positionnement des centres de production et des réseaux de distribution, il détermine les  moyens d’approvisionnement et de stockage, il choisit les méthodes et outils de pilotage de la production, du long au court terme.

Le titulaire de la certification est capable de :
-   déterminer et gérer le budget logistique de l’entreprise ;
-   construiredes relations durables avec les partenaires de la Supply Chain,
-   managre la direction logistique : encadrer ses équipes et conduire le changement ;
-   manager les activités de la chaîne logistique : il a en charge la planification à long et moyen terme des flux de l’entreprise, comprenant le cas échéant la détermination des grands équilibres entre les sites et les capacités de production. Il supervise la programmation à moyen et court terme des activités des sites, effectuée par les équipes qu’il dirige directement. Dans ce cadre,  il est garant de la bonne exécution des flux en fonction de la demande à satisfaire ;
-    développer  la compétitivité industrielle & logistique. Pour cela, il anime les grands projets d’amélioration pour une meilleure productivité et une meilleure réponse aux clients. Il initie ces projets, les gèrent, déterminant les priorités et les moyens ;
-    définir et faire évoluer le système d'information logistique.

L'ingénieur diplômé de l'ENSISA dans la spécialité systèmes de production gère des aspects scientifiques techniques, organisationnels et économiques d’une production industrielle.

L’ingénieur formé :

-          gère la production, la qualité, la logistique ou la maintenance d’installations industrielles.

-          gère le développement de nouveaux projets d’industrialisation.

-          participe à l’accroissement des performances de l’entreprise et à la démarche d’amélioration continue.

-          optimise l’outil de fabrication.

Il exerce son métier en milieu industriel.  

A. Capacités professionnelles transverses, propres à l'ensemble des titres d'ingénieur :

L'acquisition des connaissances scientifiques et techniques et la maîtrise de leur mise en œuvre :

1. La connaissance et la compréhension d'un large champ de sciences fondamentales et la capacité d'analyse et de synthèse qui leur est associée.

2. L'aptitude à mobiliser les ressources d'un champ scientifique et technique liés aux systèmes de production (voir ci-dessous)

3. La maîtrise des méthodes et des outils de l'ingénieur: identification, modélisation et résolution de problèmes même non familiers et non complètement définis; utilisation des outils informatiques ; analyse et la conception de systèmes.

4. La maîtrise de l'expérimentation, dans un contexte de recherche et à des fins d'innovation et la capacité d'en utiliser les outils: notamment la collecte et l'interprétation de données, la propriété intellectuelle.

L'adaptation aux exigences propres de l'entreprise (notamment celles des futures entreprises d'accueil) et de la société :

5. L'esprit d'entreprise et l'aptitude à prendre en compte les enjeux économiques, le respect de la qualité, la compétitivité et productivité, les exigences commerciales, l'intelligence économique.

6. L'aptitude à prendre en compte les enjeux sociaux, d'éthique, de sécurité et de santé au travail.

7. L'aptitude à prendre en compte les enjeux environnementaux, notamment par application des principes de développement durable.

8. L'aptitude à prendre en compte les enjeux et les besoins de la société.

La prise en compte de la dimension organisationnelle personnelle, et culturelle :

9. La capacité à s'insérer dans la vie professionnelle, à s'intégrer dans une organisation, à l'animer et à la faire évoluer : exercice de la responsabilité, esprit d'équipe , management de projets , maitrise d'ouvrage, communication avec des spécialistes comme avec des non spécialistes, voire la gestion d'entreprise innovante.

10. L'aptitude à travailler en contexte international: maîtrise d'une ou plusieurs langues étrangères, ouverture culturelle associée, adaptation aux contextes internationaux.

11. La capacité à se connaître, à s'auto-évaluer, à gérer ses compétences, (notamment dans une perspective de formation tout au long de la vie), à opérer ses choix professionnels.

B. Dimension spécifique propre à l'ingénieur ENSISA :

12.   La capacité à appréhender les systèmes et les problématiques dans leur globalité et à mettre également en œuvre des compétences de spécialité pointues pour résoudre les cas les plus difficiles.

13.  L’aptitude à passer à la mise en pratique sur des systèmes réels, au delà de l’étape de simulation.

C. Compétences spécifiques à l'ingénieur ENSISA, spécialité Systèmes de production :

14. La capacité à analyser et évaluer des unités, des lignes de production, l'ensemble d'un système de production.

15. L’aptitude à améliorer et optimiser une production industrielle.

16. L’aptitude à piloter, contrôler et gérer une unité, des lignes ou un système de production.

17. La capacité à mettre en place et conduire la maintenance et l'amélioration continue d'un système de production, mettre en place et piloter la qualité.

}

MASTER Ingénierie de la santé

Équivalence Bac +5 et plus

Le titulaire de cette certification gère les aspects techniques, humains et économiques d'un projet ou d'une activité.

Il peut exercer les activités suivantes, en fonction du parcours suivi (cf. cadre modalité d'accès à la certification):

  • Recherche et développement clinique ou en biotechnologie au service de la santé et de l'environnement durable.
  • Conception et formulation de produits de santé et de soins corporels dans un contexte de développement durable.
  • Production et diffusion de produits de santé et maîtrise des risques environnementaux
  • Evalutaion et gestion des risques environnementaux et sanitaires.
  • Management de projet en lien avec la neuropsychologie
  • Recherche et développement en neuropsychologie dans le champ sanitaire et social

Compétences scientifiques générales de la spécialité Ingénierie de la santé (communes à l'ensemble des parcours):

- Analyser, synthétiser et mémoriser des informations scientifiques, techniques et organisationnelles.

- S'adapter en permanence aux nouvelles technologies et aux différents projets.

- Négocier avec des interlocuteurs variés et prendre en compte leur avis.

- Anticiper els risques et les dysfonctionnements

- Savoir rédiger des procédures- Concevoir et réaliser des outils de suivi et d'analyse (tableuax de bord, graphiques...)

- Explorer un sujet de recherche et ses limites

- Rechercher et analyser la documentation relative au sujet étudié

- Définir les planigrammes (plannings) généraux d'organisation et de production et en suivre l'avancement.

Compétences disciplinaires spécifiques de la spécialité Ingénierie de la santé:

Parcours Recherche et Développement, Production de Produits de santé:

- Mener à terme des recherches appliquées- Etablir des cahiers des charges- Etudier les avant-propos et les projets- Concevoir et expérimenter les prototypes, les produits et les procédés nouveaux- Constituer les dossiers techniques- Coordonner et gérer globalement un projet d'étude.

- Concevoir les gammes de fabrication des produits de santé et des produits de soins corporels dans un contexte fort d'assurance qualité et dans le respect de la réglementation internationale.

-Ordonnancer et contrôler les flux de matières - Participer à la conception, aux choix et à l'implantation d'équipements productifs

Parcours Recherche et développement clinique:

- Concevoir une base de données cliniques et contrôler sa cohérence- Rédiger un cahier des charges pour définir , valider et planifier les différentes étapes d'un esai clinique- Encadrer des sous-traitants- Etre capable de lire et d'interpréter des protocoles d'études.

- Etre garant de la qualité des données scientifiques d'un essai clinique, veiller ua respect du protocole et comprendre des sujets médicaux divers.

- Etudier et déterminer les procédures à suivre pour chaque fabrication- Constituer les dossiers de fabrication- Etablir les programmes prévisionnels de production à moyen et long termes- Optimiser les moyens à mettre en oeuvre , l'organisation du travail et les temps nécessaires à al fabrication.

Parcours Biotechnologies pharmaceutiques:

- Concevoir les thèmes et les méthodes d'expérimentation- Concevoir et adapter le matériel aux travaux de recherche- Interpréter les résultats des expériences (analyses, essais, tests)- Rechercher une explication théorique des faits expérimentaux- Poursuivre ses investigations sur les champs d'application de l'étude- Déposer des brevets- Rédiger des publications sur l'étude (mémoires, articles scientifiques...)- Participer à des colloques, des conférences ou des séminaires pour diffuser l'information scientifique et technique sur les conclusions et les applications de la recherche

Parcours environnement santé:

Mettre en place des méthodes et des moyens de protection afin de réduire la fréquence des risques, mais ausi d'en diminuer l'ampleur et les conséquences- Surveiller les installations (station de détoxication, centre d'enfuissement, station d'épuration...) pouvant provoquer des nuisances sur l'environnement- Faire respecter les règles de protection de l'environnement- effectuer des prélèvements sur des sites suspects- Analyser, examiner et formaliser les résultats des prélèvements réalisés- Proposer l'exécution de travaux permettant de diminuer les nuisances du site.

- Savoir évaluer et gérer des risques environnementaux et sanitaires dans le contexte réglementaire Européen (REACH)

Parcours recherhce et Développement en Neuropsychologie

- Savoir élaborer, critiquer, coordonner et analyser les résultats de protocoles cliniques ou expérimentaux dans le champ de la cognition, du comportement et de la neuropsychologie

- Savoir mener et coordonner des opérations cliniques ou expérimentales centrées sur le fonctionnement cognitif et comportemental normal ou pathologique dans le champ du sanitaire, du médico-social et de l'industrie.

- Savoir gérer des études cliniques ou des suivis sur les enfants, les adultes et les personnes âgées dans le champ de la Neuropsychologie

Compétences transversales (organisationnelles et relationnelles) de la spécialité Ingénierie de la santé commune à l'nesemble des parcours:

- Animer et diriger des équipes et des hommes

- Connaître et utiliser les méthodes et matériels informatiques (logiciels, matériels, microprocesseurs...)

- Posséder les techniques de traitement statistique de données.

- Maîtriser les techniques managériales: Management de projet, Management de la qualité, Gestion des délais, Analyse des risques, analyse financière et gestion des coûts,

- Faire preuve d'autonomie et d'initiative dans les différents domaines d'intervention.

- Respecter la confidentialité des informatiosn traitées.

- Connaître les bases de l'économie et de la gestion

- Maîtriser une ou plusieurs langues étrangères, notamment l'anglais mais aussi l'allemand, l'espagnol ou l'italien.

- Savoir échanger des informations avec ses collaborateurs.

}